Livres de l'éditeur Rue de l'échiquier - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.

Rue de l’échiquier


courriels
111 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 17 23,5 103 p. Couture récup’
Coudre pour résister au grand gaspillage
T
Vibert Emmanuelle guide couture, récupération 2016 02/05/16 9782374250434 Rue de l’échiquier Vivre au XXIe siècle mode d’emploi Pratique -loisirs créatifs 9,95 € 9.95 présent à Plume(s)
AA AA

Vous ne voulez plus faire le jeu de la fast fashion, qui fait se succéder les modes sur un rythme effréné et génère un gaspillage sans précédent ? Adoptez la "couture récup" ! Vous ne savez pas coudre ? Peu importe. Ici, pas de patrons compliqués ni d’explications alambiquées. Les modèles proposés par Emmanuelle Vibert reposent presque tous sur des formes géométriques simples. On s’amuse à couper et assembler des carrés, des rectangles ou des triangles dans des vieux pulls, des chemises d’homme trouées, des tee-shirts déformés, des sweats avachis.

Et on obtient un kimono douillet, une jupe d’été légère, une blouse de soirée, un pull amazone... Lancez-vous, c’est facile ! Pour chaque modèle : un tableau des matières conseillées, des dessins pas-à-pas pour réussir à coup sûr, des variantes ou des conseils. Un cahier photos présente les modèles.

x 17 23,5 160 p. Instruire en famille T Dien Charlotte guide, témoignage éducation, famille 2013 16/03/13 9782917770535 Rue de l’échiquier Vivre au XXIe siècle Pratique -parentalité 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

« Instruire en famille, quelle drôle d’idée ! Et d’abord, est-ce bien légal ? Et la socialisation de votre enfant, vous y avez pensé ? Et l’acquisition des compétences de base ? Et qui va donner les cours de langues étrangères ? Professeur, c’est un métier, tout de même ! » C’est pour répondre à toutes ces questions et à bien d’autres que Charlotte Dien a voulu écrire ce livre. Elle nous propose un récit sensible et personnel, qui retrace de façon lucide et honnête cette expérience « hors-norme ».

Mais elle propose aussi aux parents qui s’interrogent sur le fonctionnement de notre système éducatif une véritable alternative, en ne négligeant aucun des aspects du sujet. Après un premier chapitre sur la législation en vigueur, l’auteur balaye les différentes raisons qui peuvent entraîner les familles vers ce choix éducatif, puis elle aborde la question de la socialisation. Elle épingle au passage les idées toutes faites et rappelle que l’apprentissage est naturel.
Elle décrit les différentes possibilités d’organisation et évoque les associations qui regroupent les familles « non sco ». Et puisqu’il y a une vie après l’instruction en famille, elle évoque dans un dernier chapitre l’avenir professionnel et social de ces « enfants libres », dont quelques-uns sont célèbres…
Enfin, des pages pratiques en fin d’ouvrage, avec notamment des adresses et des sites Internet, offrent de nombreuses ressources à qui serait tenté par une telle démarche.

x 17 22 60 p. Tout est bon dans la carotte T Briand Joyce guide, monographie cuisine, légumes 2015 15/10/15 9782917770955 Rue de l’échiquier Tout est bon dans... Pratique -cuisine 8,00 € 8.00 présent à Plume(s)
AA AA
40 recettes faciles à réussir pour faire chanter vos casseroles, régaler vos papilles, et mettre de la couleur dans votre quotidien. Attention, vous êtes prêts ? Vos légumes et vos fruits vont vous surprendre...
x 17 22 63 p. Tout est bon dans la pomme de terre T Brissaud Sophie guide, monographie cuisine, légumes 2015 22/10/15 9782917770962 Rue de l’échiquier Tout est bon dans... Pratique -cuisine 8,00 € 8.00 présent à Plume(s)
AA AA
40 recettes faciles à réussir pour faire chanter vos casseroles, régaler vos papilles, et mettre de la couleur dans votre quotidien. Attention, vous êtes prêts ? Vos légumes et vos fruits vont vous surprendre...
x 17 22 64 p. Tout est bon dans la tomate T Briand Joyce guide, monographie cuisine, légumes 2016 02/05/16 9782374250397 Rue de l’échiquier Tout est bon dans... Pratique -cuisine 8,00 € 8.00 présent à Plume(s)
AA AA

Des cahiers de cuisine pratiques et complets (40 recettes par ouvrage), riches monographies dédiées chacune à un légume. La carotte, la pomme de terre, la courgette, la tomate, le poireau, les courges, etc. : comment utiliser toutes les parties de chaque produit, comment varier les modes de préparation pour en tirer le meilleur parti. Une approche positive de la cuisine, axée sur le plaisir tout en privilégiant la lutte contre le gaspillage alimentaire, la promotion des circuits courts et la sensibilisation à une alimentation saine.

  1. Tout est bon... ;
  2. La courgette fondante ;
  3. La courgette croquante ;
  4. La courgette onctueuse ;
  5. La courgette dessert
x 17 22 64 p. Tout est bon dans la courgette T Perrotte Virginie guide, monographie cuisine, légumes 2016 15/04/16 9782374250403 Rue de l’échiquier Tout est bon dans... Pratique -cuisine 8,00 € 8.00 présent à Plume(s)
AA AA

Des cahiers de cuisine pratiques et complets (40 recettes par ouvrage), riches monographies dédiées chacune à un légume. La carotte, la pomme de terre, la courgette, la tomate, le poireau, les courges, etc. : comment utiliser toutes les parties de chaque produit, comment varier les modes de préparation pour en tirer le meilleur parti. Une approche positive de la cuisine, axée sur le plaisir tout en privilégiant la lutte contre le gaspillage alimentaire, la promotion des circuits courts et la sensibilisa- tion à une alimentation saine.

Allumettes de courgettes crues, citron et basilic ; Risotto aux fleurs de courgette ; Crumble aux courgettes et aux tomates séchées ; Tian de courgettes à la provençale ; Pastilla à la courgette et au chèvre...

x 17 24 144 p. Ramshackle
Une histoire de Yellowknife
T
McCreesh Alison BD, roman graphique Canada 2018 27/09/18 9782374251257 Rue de l’échiquier Rue de l’Echiquier BD BD -roman graphique 17,90 € 17.90 présent à Plume(s)
AA AA

Un beau matin, à la fin de leurs études, Alison et son compagnon quittent le Québec et prennent la route à bord d’un vieux van pour s’offrir un grand voyage initiatique vers l’ouest. Direction Yellowknife, capitale de la province canadienne méconnue des Territoires du Nord-Ouest.

Ramshackle relate l’aventure de leur installation sur cette terre des confins, avec une ingénuité et une sincérité qui confèrent à ce récit un charme communicatif. Au quotidien, rien n’est simple ni facile sous ces latitudes exigeantes, mais les relations humaines y ont un indéniable parfum d’authenticité et la rudesse de l’environnement relativise bon nombre des petits problèmes du monde citadin ordinaire.

Journal de bord attachant et souvent drôle d’une aventure humaine singulière, cette bande dessinée brosse aussi le portrait d’une ville au bord du monde, Yellowknife, dont le caractère atypique préfigure peut-être une partie de notre avenir climatiquement chamboulé.

Le titre du livre, Ramshackle (en français « délabré », « branlant ») fait référence aux baraques (shacks) assemblées de bric et de broc, souvent précaires, dans lesquelles vivent une partie des habitants de Yellowknife.

x 17 24 288 p. Je suis née dans un village communautaire T Takada Kaya BD, témoignage, manga Japon 2019 03/01/19 9782374251356 Rue de l’échiquier Rue de l’Echiquier BD BD -doc 19,90 € 19.90 présent à Plume(s)
AA AA

Kaya Takada a vécu au Japon une aventure singulière : passer son enfance et son adolescence au sein d’un village communautaire inspiré par les idées libertaires et alternatives des années 1970. Mais l’utopie aux apparences généreuses - ni argent ni propriété privée, partage de tous les biens matériels -, mise en oeuvre avec une radicalité et un dogmatisme qui nous sidèrent aujourd’hui, a bientôt révélé ses dérives.

Deux repas par jour seulement, des lieux de résidence séparés pour parents et enfants et des punitions corporelles à foison, le tout dans un climat monacal et terrorisant... C’est cette expérience déroutante que relate Kaya Takada, à hauteur d’enfant, avec une fraîcheur et une franchise désarmantes. Son récit plein d’humour et d’entrain n’esquive rien, ni les bonheurs simples d’une vie rurale insouciante, ni la litanie sans fin des contraintes et des brimades.

Elle pose bien sûr avec acuité la question des alternatives au système familial et éducatif traditionnel, dont les plus extrêmes peuvent être synonymes de privations de liberté.

x 12 20 143 p. Tomber amoureux T Cerqueira Sabrina guide, jeunesse philosophie, amour 2010 10/11/10 9782917770160 Rue de l’échiquier Philo ado Jeunesse -littérature 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

On dit " tomber amoureux " comme " tomber enceinte " ou " tomber dans l’alcool ".

" Tomber ", il faut donc l’entendre au sens fort, faire une chute ; mais l’expression revêt aussi un sens plus souterrain qui indique un devenir. Car si l’amour se manifeste parfois de façon soudaine sous la forme du coup de foudre, tout amour n’est-il pas bouleversant en ce qu’il nous fait devenir autre ? Porté par un désir d’union ou de durée, l’amour est cette puissance qui nous déséquilibre et nous fait envisager le monde sous un angle nouveau.

Faudrait-il, alors, se méfier de ce changement ? Charles Fourier moquait les " beaux parleurs ", les " orateurs fleuris " qui, pour parler d’amour, " trempent leur plume dans l’arc-en-ciel et poudrent leurs écrits avec la poussière des ailes du papillon ". De Spinoza à Titanic, de Thérèse d’Avila à L’Empire des sens, de Peau d’âne à Schopenhauer, nous tenterons de comprendre cette passion.

x 12 20 160 p. Se venger Hazebroucq Marie-France guide, jeunesse philosophie 2011 01/01/11 9782917770177 Rue de l’échiquier Philo ado Jeunesse -philo 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA
x 12 20 144 p. Rêver T Negroni (de) Barbara essai, jeunesse philosophie, rêve 2011 07/06/11 9782917770245 Rue de l’échiquier Philo Ado Jeunesse -philo 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA

Nous rêvons la nuit, nous rêvons aussi le jour quand nous sommes dans la lune ; nous rêvons de posséder des objets, de transformer le monde ; nous rêvons en lisant ou en regardant un film quand nous nous identifions aux héros.

Nos rêves nocturnes nous inquiètent parfois ; nos rêves diurnes témoignent d’étranges associations d’idées. Nos désirs peuvent nous paraître absurdes : il faudrait arrêter de rêver, nous dit-on ; mais nous critiquons aussi ceux qui sont trop terre-à-terre. Qu’en est-il, dans tous ces rêves, des rapports de l’imaginaire et du réel ? Et un monde où il n’y aurait plus de rêves serait-il encore un monde humain ? De Platon à Freud, des stoïciens à Descartes, de More à Spinoza, de Pascal à Nietzsche, les philosophes ont interprété les rêves et étudié ce qu’ils nous apprennent sur nous.

On définit souvent l’homme comme un animal raisonnable, un animal rieur ou un animal politique, ne pourrait-on pas aussi le définir comme un animal qui rêve ?

x 12 20 128 p. Etre jaloux T Fontaine Philippe jeunesse philosophie, jalousie 2011 18/10/11 9782917770313 Rue de l’échiquier Philo ado Jeunesse -philo 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA

Qui ne sait ce qu’est la jalousie, pour en avoir éprouvé au moins une fois, dans sa vie, le sentiment  ? Nous avons tous été aux prises avec cette impression angoissante d’être abandonné, ou privé de quelque chose qui nous revenait de droit — du moins le croyions-nous.

Mais sommes-nous pour autant capables de définir la jalousie  ? Ne faut-il pas commencer par la distinguer de l’envie  ? Et si la jalousie semble trouver sa forme privilégiée dans l’amour, pouvons-nous pour autant en conclure que l’amour est nécessairement jaloux  ?

En explorant les notions de désir, de possession, d’estime de soi, en s’interrogeant sur ce qui se cache derrière la jalousie, ce livre propose une forme d’initiation à la psychanalyse. Avec à l’appui de nombreux exemples littéraires et cinématographiques  : de Guy de Maupassant à Marcel Proust, de Georges Simenon à Simone de Beauvoir, de Luis Buñuel à Jean-Luc Godard.

x 14 21 122 p. Le totalitarisme pervers
d’une multinationale au pouvoir
T
Deneault Alain enquête libéralisme 2017 14/09/17 9782374250779 Rue de l’échiquier Lettres Libres Politique et société 13,00 € 13.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Peut-on parler de « totalitarisme » quand il s’agit de nommer le pouvoir des multinationales tel qu’il s’est construit et imposé depuis le début du XXe siècle ? Avec ce texte court, Alain Deneault démontre avec une grande finesse philosophique les processus qui permettent de l’affirmer.

Alors que la pratique politique moderne voudrait que les sujets d’une collectivité obéissent aux lois, non aux puissants, on assiste à un renversement pervers : ce sont les multinationales, aujourd’hui, qui soumettent la délibération des assemblées politiques à d’autres « lois », supérieures, qu’elles s’assurent de rendre efficaces : la « loi » du marché, la « loi » de la concurrence, la « loi » universelle de l’offre et de la demande. Tout est affaire de confusion.

En s’appuyant sur le cas d’école que constitue l’entreprise Total, le philosophe insiste sur le fait que les sociétés privées se réclament en permanence de la loi pour fonder sur elle leur autorité et la jouissance même de leur domination sociale. Mais que signifie au fond « c’est légal » quand les actes ainsi autorisés par des législations complaisantes - le travail forcé des enfants au Myanmar, la pollution meurtrière du delta du Niger, etc. - choquent à ce point la conscience commune ?

x 12 20 189 p. Les transports, la planète et le citoyen
En finir avec la galère, découvrir la mobilité durable
T
Bu Ludovic, Fontanès Marc et Razemon Olivier transports 2010 16/02/10 9782917770122 Rue de l’échiquier Les petits ruisseaux Politique et société -alternatives 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA

La question des transports fait toujours l’objet de vifs débats et de prises de position tranchées parmi les politiques.

Le citoyen n’est pas en reste : sur ce sujet, qui n’a pas une anecdote édifiante à raconter ? Ce livre brosse, non sans humour, un tableau complet de la situation actuelle : alors que mobilité rime avec modernité, pourquoi est-ce si souvent " la galère " de se déplacer, entre embouteillages, saturation des transports en commun et coûts prohibitifs ? Sur quelles fausses bonnes idées s’est construite la politique des transports depuis soixante ans ? Et si le progrès passait par l’optimisation des moyens existants plutôt que par une course folle au kilomètre de voirie supplémentaire ? En replaçant les comportements du voyageur au centre de leur réflexion, les auteurs, experts du sujet, proposent un panorama de toutes les solutions possibles.

Postface de Daniel Cohn-Bendit

x 12 20 160 p. La tentation du bitume
Où s’arrêtera l’étalement urbain ?
T
Razemon Olivier et Hamelin Eric essai urbanisme 2012 17/01/12 9782917770320 Rue de l’échiquier Les Petits Ruisseaux Politique et société 14,00 € 14.00 actuellement indisponible
AA AA

Année après année, la campagne française disparaît sous la ville. Malgré les proclamations indignées et les législations vertueuses, la terre fertile se raréfie, les espaces naturels se morcellent, la ville s’éparpille et se cloisonne, l’automobile s’impose comme unique lien social. Le phénomène, connu sous le nom d’étalement urbain, ne résulte pas seulement, comme on le croit souvent, de la crise du logement et du désir d’accession à la propriété individuelle. Centres commerciaux, entrepôts, parkings, la ville étalée se nourrit, en France comme ailleurs, d’une économie opulente et d’une société qui valorise le bonheur individuel, à court terme de préférence. Autrement dit, nous sommes tous responsables.

Les égoïsmes locaux, les tentations des élus et les tics des aménageurs se heurtent ça et là à des réflexes de survie. On pourrait densifier et vitaliser la ville existante. On pourrait prendre les décisions au bon niveau et en réfléchissant à l’avenir. On pourrait résister au tout-parking. On pourrait améliorer la qualité de vie sans gaspiller le territoire.

Les auteurs brossent un portrait vivant et sans concession de la bataille inégale qui se livre entre la soif de bitume et les rares garde-fous susceptibles de contrer le phénomène. Tout est perdu  ? Voire. Et si les crises qui se profilent fournissaient un sursaut brutal mais inespéré  ?

Préface de Roland Castro

x 12 20 141 p. Les abeilles, la planète et le citoyen
Comprendre le déclin des pollinisateurs, agir pour la biodiversité
T
Duran Bernard essai abeille, biodiversité 2010 16/02/10 9782917770139 Rue de l’échiquier Les petits ruisseaux Politique et société -agriculture 10,00 € 10.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Chaque jour, des menaces nouvelles pèsent sur la biodiversité.

Le déclin des colonies d’abeilles, tout particulièrement, est devenu un sujet d’inquiétude pour les apiculteurs, les scientifiques mais aussi les pouvoirs publics. Les médias s’en font largement l’écho, mais il est difficile de se faire une idée juste de la situation. Dans ce livre qui pose de façon claire et objective tous les éléments du débat, Bernard Duran a décidé d’en avoir le coeur net. Il a sollicité les meilleurs spécialistes français de la question.

Quelle est la gravité exacte de la situation ? Quelles sont les causes du déclin des pollinisateurs ? Quel peut être l’impact réel sur la société, tant sur le plan économique qu’écologique ? Et surtout, quelles sont les solutions possibles et les initiatives utiles pour améliorer la situation ? Chacun, à son niveau, a en effet les moyens d’agir.

x 14,5 21 192 p. Le grand débordement
pourquoi les déchets nous envahissent, comment les réduire
T
Fradet Elodie, Lacout Annick et Rauglaudre (de) Pascal essai déchets 2014 11/01/14 9782917770207 Rue de l’échiquier Les Petits Ruisseaux Politique et société -écologie 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

" Le déchet n’est plus une ordure, un peu honteuse et le plus souvent invisible, c’est le résultat de nos choix de production et de consommation. [...] Ce que nous abandonnons et la manière dont nous le faisons en dit long sur l’organisation de nos activités humaines et sur nos valeurs. " (Bruno Genty).

Entre le tout jetable de la société de consommation et la déresponsabilisation des consommateurs, le volume des déchets ménagers ne cesse de croître. En France, cela représente 374 kilos par habitant et par an. Or les ressources finies de la planète ne nous donnent guère le choix : l’enjeu, pour les collectivités locales, les entreprises et les citoyens, c’est désormais de réduire et de valoriser les déchets. Les auteurs de ce livre le démontrent, en s’appuyant sur des innovations prometteuses, et sur de nombreux exemples édifiants.

Le livre se structure en sept chapitres complémentaires :

I. Un peu de science-fiction entraîne le lecteur en 2035, dans un monde qui n’aurait pas su contrôler sa production de déchets.

II. Les faits : il s’agit de dresser le tableau le plus objectif possible de la situation : « ça déborde, ça coûte cher, c’est compliqué, ça pollue et ça réchauffe le climat ! »

III. Les causes : entre le tout jetable de la société de consommation, l’insuffisance des capacités de recyclage et la déresponsabilisation des consommateurs, les raisons du débordement général sont nombreuses.

IV. Les enjeux : politiques, sociétales, environnementales ou économiques, les conséquences d’une bonne ou d’une mauvaise gestion des déchets donnent lieu à une évaluation précise.

V. Les perspectives : il existe des solutions pour réduire ou valoriser les déchets, et les innovations ne manquent pas. Et si, en particulier, l’on produisait et jetait autrement ?

VI. Carnet pratique : en 8 pages, que puis-je faire, en tant quecitoyen, pour agir à mon niveau au quotidien ?

x 14 21 192 p. Le pouvoir de la pédale
Comment le vélo transforme nos sociétés cabossées
T
Razemon Olivier essai, enquête vélo 2014 27/03/14 9782917770597 Rue de l’échiquier Les petits ruisseaux Politique et société -alternatives 15,00 € 15.00 épuisé
AA AA

Le vélo est un moyen de transport rapide, fiable, bon marché, sain, peu consommateur d’espace, économe en énergie et non polluant. Pour les distances comprises entre 500 mètres et 10 kilomètres, il constitue souvent le mode de déplacement le plus efficace, le plus bénéfique pour la société et aussi le plus agréable. De nombreux usagers, ainsi que certains décideurs, semblent avoir pris conscience de ces atouts innombrables. Mais lorsqu’on présente la bicyclette comme un moyen de transport amené à se développer, on assiste à une levée de boucliers : le vélo devient soudain « véhicule du pauvre », « instrument difficile à manier » ou « talisman écologique pour bourgeois rêveur ».

Avec cet essai « poil à gratter », Olivier Razemon bat en brèche les idées reçues qui empêchent encore l’essor du vélo et livre un vibrant plaidoyer pour une transition cyclable.

x 15,5 22,5 255 p. Survivre au péril plastique
Des solutions à tous les niveaux
T
Combe Matthieu alternatives, plastique 2019 21/03/19 9782374251349 Rue de l’échiquier Les Petits Ruisseaux Politique et société -alternatives 20,00 € 20.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Lorsqu’il est question de la pollution au plastique, nous avons tous les mêmes images en tête : des montagnes de détritus, des continents de déchets dans nos océans, des poissons et des oiseaux aux estomacs intoxiqués, des bouteilles en plastique qui s’accumulent - sans compter la pollution invisible de l’air, des sols et de notre alimentation due aux microplastiques. À ces drames écologiques s’ajoute l’évidente omniprésence de ce matériau dans notre quotidien. Le plastique est partout et s’est rendu indispensable dans nos appartements, nos voitures, nos hôpitaux... L’immensité du problème donne le tournis : nous peinons à trouver des solutions pérennes pour le traitement du plastique alors que l’humanité en a produit 8,3 milliards de tonnes depuis son apparition. Après un rappel du miracle industriel qu’a été l’invention des plastiques, Matthieu Combe cherche à dépasser l’effet de sidération. Il est allé à la rencontre de navigateurs qui ont réellement observé cette pollution. Il s’est également entretenu avec les fabricants et transformateurs de plastiques, les professionnels du recyclage et des eaux usées. Mais surtout, il a découvert des projets de dépollution des océans et un nombre impressionnant d’entreprises, de start-up et d’initiatives citoyennes qui réinventent le recyclage et trouvent des alternatives pour renouveler l’économie et les usages du plastique : nouvelles méthodes de production, plastique pleinement recyclable ou compostable, bateaux nettoyeurs...

À rebours d’une inclinaison mortifère et défaitiste, Matthieu Combe nous montre les voies possibles pour que le plastique ne soit bientôt plus le pire ennemi de la planète.

x 11 19 128 p. L’égalité sans condition
Osons nous imaginer semblables
T
Sénac Réjane essai 2019 07/03/19 9782374251479 Rue de l’échiquier Les incisives Politique et société -femmes 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA

Comment comprendre la persistance des inégalités en France alors que l’égalité est proclamée centrale au pays des droits de l’H(h)omme ?

C’est à cette question que Réjane Sénac répond dans cet essai dérangeant, bousculant et original. Elle remet en cause la conception française de l’égalité, comme un mythe à déconstruire pour tendre vers une égalité sans condition : en deçà du sexe, de l’origine sociale et ethno-raciale, de la religion et de l’orientation sexuelle. Autrement dit, nous ne serons égaux que si nous nous reconnaissons comme semblables et non comme complémentaires au regard d’identifications figées et figeantes.

À travers une relecture critique de la devise républicaine, elle montre que l’égalité n’existera qu’en se libérant du récit de la performance de la mixité, incarné par des slogans tels que « la diversité, c’est bon pour le business » ou « la mixité est une valeur ajoutée », en particulier entre les femmes et les hommes. Si on ne veut pas vivre dans une société où même l’égalité devient une histoire de rentabilité et de success-story, il est urgent de se réveiller de ce « compte » de fée.

Avec une argumentation explosive, Réjane Sénac développe une pensée féministe novatrice et audacieuse. Des analyses de Thomas Piketty et de Raphaël Enthoven, en passant par le succès d’un rappeur comme Orelsan, elle montre comment on peut se dire pour l’égalité tout en participant à la reproduction des inégalités. Elle revient sur les combats actuels du féminisme français, de l’écriture inclusive aux polémiques suscitées par le mouvement #MeToo et les réunions non-mixtes féministes et anti-racistes.