Livres de l'éditeur Cherche midi - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.

Cherche midi


52 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 12,5 20 95 p. La peau bleue des rêves T Orizet Jean poésie 2003 22/05/03 9782749101118 Cherche midi Littérature -poésie 10,15 € 10.15 épuisé
AA AA

"Le poète doit savoir regarder la vérité en face, ne serait-ce que pour continuer d’espérer..."

« Je voudrais, avec ces poèmes tantôt gais tantôt graves, emmener mes lectrices et mes lecteurs – petits et grands – en balade sur la peau bleue des rêves. Cette peau bleue, c’est peut-être le ciel ou la mer, ou encore notre planète, qui est bleue elle aussi, vue d’en haut.

On trouvera dans ces pages des histoires de bestioles, de courant d’air, d’oiseaux, d’arbres et de fleurs. On découvrira le passage des saisons et aussi des instantanés glanés ici et là dans un monde que j’ai parcouru en long, en large et en travers. Ce monde m’a révélé des merveilles autant que des horreurs. Mais le poète doit savoir regarder la vérité en face, ne serait-ce que pour continuer d’espérer. »

J.O.

L’auteur
Né en 1937 à Marseille, Jean Orizet est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages — prose et poésie — parmi lesquels Niveaux de survie, Le voyageur absent, Histoire de l’Entretemps, la Peau du monde, Le miroir de Méduse, Hommes continuels, La poussière d’Adam, La vie autrement.
Il a aussi publié une dizaine d’anthologies. Éditeurs : Belfond, Grasset, La Table Ronde, La Différence, le cherche midi, Larousse, France-Loisirs, Bartillat.
Son œuvre, dont Alain Bosquet a pu écrire, dans la NRF, qu’elle a une facilité naturelle à dire les vertiges de notre temps, s’inscrit dans la tradition des poètes voyageurs et humanistes, les Cendrars, Segalen, Larbaud, Supervielle, qui cherchent à se mieux connaître par la connaissance des autres et du monde.
Ses poèmes ont été traduits en vingt langues.
Très jeune, Jean Orizet est parti à la découverte de la planète. Son éducation internationale a été le meilleur vecteur de sa création poétique, commencée entre sa douzième et sa quinzième année. Depuis, il n’a cessé de voyager, notamment dans le cadre de missions pour le compte de la direction culturelle du ministère des Affaires étrangères et de l’Alliance française. Langues parlées : anglais, espagnol.
Co-fondateur, en 1968, de la revue Poésie 1 publiée à des millions d’exemplaires, il a ainsi contribué à une large diffusion de la poésie de langue française dans le grand public et à l’école.
Il est actuellement directeur général du cherche midi éditeur, tout en poursuivant une activité de chroniqueur et de critique à la Revue des Deux Mondes, au Figaro, à l’Express et au Nouvel Observateur..Il est aussi président d’honneur du PEN Club français (Poètes, Essayistes, Nouvellistes), président de l’Académie Mallarmé, Vice-président de l’Académie européenne de poésie, Membre du bureau du syndicat national de l’édition et administrateur de la Maison de poésie - Fondation Émile Blémont, reconnue d’utilité publique. Membre de nombreux jurys et de l’Association internationale de la critique littéraire, il a reçu les prix Marie Noël, Charles Vildrac de la Société des Gens de Lettres, Max Jacob et Apollinaire. Il a obtenu, en 1991, le Grand Prix de poésie de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre. En 1993, lui est attribué le Grand Prix des poètes de la SACEM. Il vit et travaille à Paris.
Chevalier de la Légion d’Honneur, Commandeur des Arts et Lettres, Chevalier du Mérite agricole.
Il a relancé en 1995, avec Marcel Jullian, la revue trimestrielle de poésie intitulée Poésie 1 / Vagabondages.

x Les fausses évidences Dray Julien essai libéralisme, politique, société 2009 31/10/09 9782749113609 Cherche midi Politique et société 14,00 € 14.00 épuisé
AA AA
x 14 22 170 p. Du Larzac à Bruxelles T Bové José B, Quatremer Jean entretien 2011 04/02/11 9782749117805 Cherche midi Par chez nous -José Bové 17,00 € 17.00 sur commande ?
AA AA

Les combats de José Bové contre les OGM et la malbouffe, son engagement en faveur de l’altermondialisme l’ont fait connaître dans le monde entier.

Mais qui y-a-t-il derrière l’image d’Epinal qui lui colle à la peau ? Celle d’un Astérix, moustache comprise, résistant encore et toujours face au « grand méchant capital » ? L’homme ne se réduit évidemment pas à cela. Comment a-t-il pu devenir député européen en 2009 sur la liste Europe Ecologie conduite avec succès par Daniel Cohn-Bendit, un parti pro-européen, lui qui a milité pour le non à la constitution lors du référendum de 2005 ? Comment concilie-t-il son « non » de 2005 avec le « oui » de Cohn-Bendit ? Comment a-t-il pu devenir un rouage important d’une Union qu’il a combattu pendant 20 ans, lui qui est désormais vice-président de la commission agriculture du Parlement européen ? De quelle Europe rêve celui qui continue à cultiver son lopin de terre dans le Larzac ? C’est tout l’objet de ce livre d’entretiens avec Jean Quatremer, correspondant de Libération auprès de l’Union européenne depuis 1992, auteur de plusieurs ouvrages sur l’Europe, réalisateur de reportages télévisés et auteur du blog « les coulisses de Bruxelles ».

Un intervieweur sans concession, ce journaliste ne cachant pas son engagement en faveur d’une Europe fédérale et son soutien au « oui » en 2005. Cet ouvrage est donc davantage un dialogue qu’une interview panégyrique.

x 11 19 180 p. La guerre des banlieues n’aura pas lieu T al Malik Abd B essai banlieues 2010 18/02/10 9782749115122 Cherche midi Politique et société 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

La guerre des banlieues n’aura pas lieu signe l’entrée d’Abd Al Malik dans la galaxie littéraire.

Tel Aimé Césaire dans son Cahier d’un retour au pays natal, il s’y engage " debout et libre ". Comme le Rimbaud des Lettres du voyant, il s’y conduit en " travailleur de la poésie ". A la fois visionnaire et paisible, il lance à la façon de Martin Luther King : " I have a dream ! " Il ose rêver et interpeller l’avenir. II rêve de couleurs dans la grisaille des quartiers, de baume sur les blessures du quotidien, de lumière et d’amour dans les caves de l’obscurantisme.

Il rêve de voir chacun trouver sa voie, comme il a lui-même trouvé la sienne. Il rêve que toutes les voies individuelles convergent dans la concorde et la fraternité. La guerre des banlieues n’aura pas lieu : un poète annonce une embellie !

x 13 20 471 p. Mémoire longue
Textes et images 1986-2008
T
Daeninckx Didier B littérature 2008 01/10/08 9782749113364
3309B245
Cherche midi Littérature 25,00 € 25.00 sur commande ?
AA AA

Voici le grenier de la mémoire de Didier Daeninckx : plus de vingt ans d’enquêtes, de reportages, de carnets de voyages, de souvenirs personnels, d’histoires vécues, de récits historiques, de témoignages, de portraits, de notes de lecture, de chroniques, de textes polémiques. L’auteur y a aussi déposé quelques nouvelles courtes dans lesquelles la réalité dépasse la fiction.

On y trouve tout ce dont il a fait miel pour nourrir ses romans et ses nouvelles : ses racines familiales et sociales ; ses attaches banlieusardes et politiques ; ses choix littéraires et artistiques ; ses recherches et ses trouvailles historiques ; ses pérégrinations et ses rencontres ; ses convictions et ses révoltes ; ses coups de coeur et ses coups de gueule.

Pour Daeninckx, le passé « est une composante essentielle de notre présent ». L’amnésie, personnelle ou collective, désinvolte ou délibérée, conduit toujours à des désastres, à l’éternel retour du pire.

Une question hante chaque page de La Mémoire longue : à qui profite l’oubli ?

x 14 22 280 p. Candide n’est pas mort T Rajsfus Maurice B essai philosophie, société 2008 01/10/08 9782749112886 Cherche midi Politique et société -philosophie 17,25 € 17.25 présent à Plume(s)
AA AA

Pour le Candide de Voltaire, tout devait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, comme le lui enseignait le professeur Pangloss. C’était au temps des Lumières et tous les rêves pouvaient paraître raisonnables.

Est-il possible de jouer les naïfs, deux cent cinquante ans plus tard, s’interroge Maurice Rajsfus ? En ces temps de retour à la barbarie politique et économique, il est difficile de l’envisager. Pourtant, il suffit d’un seul Candide pour gripper les mécanismes d’une machine qui ne cesse de s’emballer.

x 14 22 282 p. Les gènes de la violence T Pracontal (de) Michel polar fichage 2008 08/10/08 9782749111131 Cherche midi Littérature -polars 20,50 € 20.50 présent à Plume(s)
AA AA

LE PREMIER POLAR DE LA « FRANCE D’APRÈS »

Dans un parking parisien, un adolescent découvre un sac en plastique contenant le corps d’une femme. L’assassin lui a ouvert la poitrine, a retiré son coeur, l’a scalpée et écorchée. Lorsqu’un deuxième meurtre similaire se produit, la police et la presse comprennent qu’un serial killer opère dans Paris. D’une habileté diabolique, « l’Inca », comme le surnomment les médias, ne laisse aucune piste. L’enquête de la Brigade criminelle piétine. La psychose monte. Le célèbre neurobiologiste Alfred Lacasse affirme que le meurtrier agit sous l’effet d’une hormone produite par un « gène tueur ». Partisan d’une politique ultrasécuritaire, Lacasse prétend que la science permettrait de dépister au berceau les futurs serial killers. Il cautionne le projet de loi « Sécurité et transparence », présenté par le président de la République, Lilian Albemuth, que l’opposition dénonce comme liberticide.

Paul Bertillon, journaliste scientifique à L’Hebdo, magazine d’actualité, cherche à prouver que Lacasse est un imposteur. Sa compagne, Marie, qui travaille sous la direction du neurobiologiste, disparaît mystérieusement. Prêt à tout pour la sauver, Paul se lance dans une « contre-enquête » sur l’Inca. S’agit-il vraiment d’un mutant de la criminalité, comme le suppose le docteur Berg, spécialiste des tueurs en série ? Recourant à des méthodes extrêmes pour résoudre l’énigme, Paul va faire une découverte stupéfiante : ce qui semblait une histoire criminelle se révèle un complot monstrueux. Mais le journaliste pourra-t-il révéler la terrible vérité ?

Une histoire de tueur en série qui renouvelle le genre en mêlant enquête policière et thriller politique. D’autant plus terrifiante qu’elle s’appuie sur une documentation rigoureuse.

x 14 22 219 p. La confrérie des mutilés T Evenson Brian roman 2008 31/08/08 9782749105697 Cherche midi Littérature 20,00 € 20.00 épuisé
AA AA

Après avoir perdu une main lors d’un règlement de comptes, Kline, un détective privé, se voit confier une enquête au sein d’une société secrète composée de mutilés volontaires, où un meurtre a été commis. Mais, pour mener son enquête, Kline doit gagner la confiance des membres de cette étrange secte. Or cette confiance se paie cher, car pour accéder à certains niveaux de la hiérarchie, il convient d’être à chaque fois davantage amputé... Jusqu’où Kline sera-t-il prêt à aller pour découvrir l’insoutenable vérité ? Les voies de la confrérie sont-elles impénétrables ?

Dans la lignée de Poe et de Borges, une prose incisive au service d’un récit dérangeant, où rivalisent humour noir et banalité de l’horreur.

x 14 22 311 p. Un joli mois de mai T David François B doc mai 68 2008 15/05/08 9782749112572 Cherche midi Littérature 21,00 € 21.00 présent à Plume(s)
AA AA

Mai 1968.

La Sorbonne en folie, le Quartier latin en ébullition, les ordures débordant des poubelles. Entre pavés et chienlit, un commissaire de police teigneux et un détective privé sentimental mènent une enquête pour retrouver la fille d’un industriel kidnappée par un mystérieux groupuscule d’extrême droite. Ils croisent en route Daniel Cohn-Bendit, l’OAS, la mafia corse et l’ombre du général de Gaulle. Ils se retrouveront dans un face-à-face final à la Tarantino.

Cela promet un joli mois de mai.

x 14 22 472 p. 100 000 morts oubliés
la bataille de France 10 mai-25 juin 1940
T
Richardot Jean Pierre doc histoire 2009 02/04/09 9782749106441 Cherche midi Politique et société -histoire 18,25 € 18.25 actuellement indisponible
AA AA

En mai-juin 1940, plus de 100000 hommes se sont fait tuer sur place pour défendre la France et l’Angleterre, dont ils ont sauvé le corps expéditionnaire à Dunkerque.

Ce livre est leur histoire. Au cours des 47 jours de la bataille, à maintes reprises, en Ardennes, Argonne, Flandre, Picardie, Normandie (Saint-Valery-en-Caux), à Dunkerque, et devant Lyon, la proportion de soldats français tués en résistant à l’invasion a atteint 90 % des effectifs engagés. Les Allemands ont eu par jour plus de 2000 soldats mis hors de combat, dont une moitié de tués. Nos pères et grands-pères se sont aussi bien battus que les Américains quatre ans plus tard à Omaha Beach.

En 1940, nos soldats voulaient poursuivre les hostilités. Jamais le peuple français n’a appelé Pétain au pouvoir. C’est un coup d’État, avec faux et usage de faux, qui a permis aux généraux français antirépublicains de livrer nos soldats à l’ennemi, de les menacer du conseil de guerre s’ils continuaient à se battre. Ce sont nos généraux, parfaitement incompétents et dépassés, qui ont rompu avec l’Angleterre et placé notre pays sous la tutelle nazie.

x 25,5 31 184 p. Alfred Courmes T Bernard Gilles et Andriveau Vitalie beaux livres peinture 2004 08/04/04 9782749101767 Cherche midi Divers -arts 50,70 € 50.70 actuellement indisponible
AA AA
Préface de Michel ONFRAY

Alfred Courmes (1898-1993) se passionne très jeune pour la peinture. En 1919, il rencontre la Fresnaye dont il deviendra le disciple. Sensible aux techniques très élaborées de la peinture italienne de la Renaissance, de la peinture flamande, mais aussi du réalisme socialiste, Alfred Courmes devient un peintre atypique, proche, par certains côtés, des surréalistes. Il traite avec humour et dérision de sujets sérieux issus de la mythologie ou de la Bible, en les détournant par le biais de l’image publicitaire, entre autres. Le résultat est étonnant, pour ne pas dire détonnant. À l’écart de toutes les modes et de tous les mouvements, l’oeuvre – environ 200 tableaux – d’Alfred Courmes est présente dans les plus grands musées du monde. Paradoxalement, elle n’a pas encore la notoriété qu’elle mérite, malgré des collectionneurs fervents.

Ce livre a pour ambition de faire connaître et apprécier la peinture singulière de cet artiste hors normes. L’essentiel du contenu de l’ouvrage, hormis l’importante iconographie, s’appuie sur des extraits de conversations et d’entretiens d’Alfred Courmes, qui éclairent le sens de son oeuvre. Le peintre brocarde l’armée, la religion, la société, avec humour et poésie.

x 13,7 20,6 193 p. Les anecdotes les plus drôles du cinéma T Solo Bruno B anthologie humour, cinéma 2010 27/05/10 9782749112695 Cherche midi Les pensées Divers 13,20 € 13.20 épuisé
AA AA

Réunion d’un budget parfois faramineux, de personnalités souvent extravagantes, d’ambitions quelquefois mal mesurées, le tournage d’un film donne presque toujours lieu à bon nombre d’anecdotes savoureuses. Bruno Solo nous présente ici des centaines d’histoires vraies, toutes plus originales, drôles et édifiantes les unes que les autres.

Des productions mégalomaniaques aux petits films fauchés de série Z, on y croise, dans tous leurs états, des metteurs en scène, des scénaristes, des stars du monde entier, de Marcello Mastroianni à Alfred Hitchcock en passant par Jean Gabin. Autant de petites histoires irrésistibles et le plus souvent inédites qui font, aussi, la grande histoire du septième art.

x 14,2 22,1 265 p. Omerta dans la police
abus de pouvoir, homophobie, racisme, sexisme
T
Souid Sihem et Montali Jean-Marie témoignage racisme, sexisme, police, homophobie 2010 14/10/10 9782749118017 Cherche midi Documents Politique et société -répression 18,25 € 18.25 actuellement indisponible
AA AA

Abus de pouvoir, corruption, trafics de statistiques et aussi racisme, sexisme, homophobie au sein même de l’institution, voici la face cachée de la police, telle qu’elle n’a jamais été décrite auparavant.

Ou l’histoire d’une femme flic entrée dans la grande maison par vocation et idéalisme, elle a même démissionné d’un emploi de cadre très bien rémunéré dans le privé, qui déchante progressivement. Sortie major de sa promotion, elle avait cru que la police nationale était au service du public et des citoyens, elle s’aperçoit au fur et à mesure que l’institution républicaine n’est plus la garante des valeurs qu’elle est censée défendre et promouvoir.

Le récit exceptionnel du policier Sihem Souid apporte, documents à l’appui, la preuve que la police, loin d’être une institution garante des valeurs républicaines, les bafoue régulièrement. Ce sont les coulisses d’un système qui est décrit dans cet ouvrage. Le plus édifiant, c’est que ce récit dissèque le pouvoir de nuisance de la hiérarchie policière sur ses subordonnés. Cette dernière n’hésite pas à user de menaces pour arranger la vérité.

Sihem Souid, 29 ans, toujours en fonction, a décidé de briser l’omerta. Elle refuse « de laver son linge sale en famille » ainsi qu’il lui a été suggérée à plusieurs reprises. Elle est allée, accompagnée de plusieurs collègues, jusqu’à saisir la justice pénale pour dénoncer ces comportements. Ces risques, elle les a pris au détriment de sa carrière mais aussi de sa vie personnelle. Chantages, pressions, menaces, sa plainte la poursuit jusque dans sa vie de citoyenne.

Ce livre est bien plus qu’un témoignage sur la police.

x 14,1 22,1 334 p. Le redresseur de clous
Une violence révolutionnaire
T
Bauer Charlie B essai désobéissance 2010 09/09/10 9782749117065 Cherche midi Documents Politique et société 19,00 € 19.00 présent à Plume(s)
AA AA

Charlie Bauer vit le jour du côté de Marseille.

Son père, résistant FTP, accomplissait ses droits et ses devoirs dans le maquis provençal. Sa famille fut les Jeunesses communistes auxquelles il adhéra très tôt. La guerre d’Algérie en opéra la fracture. Il s’engagea alors aux côtés des combattants du FLN. Constitués en bande armée, ils attaquaient trains, entrepôts, magasins, expropriaient la marchandise pour la redistribuer dans les quartiers miséreux de Marseille...

Jusqu’à l’arrêt brutal par l’arrestation de la bande. Vingt ans de réclusion criminelle sanctionnèrent les pratiques de ses idées. L’administration pénitentiaire se vit confrontée à une radicalité de tous les instants dans les luttes et les revendications du droit à exister, et donc l’accès au savoir. Les sciences humaines le virent effectuer un cursus en philo, psycho, sociologie. Il s’associe à Mesrine pour détruire les QHS.

Rencontre Monté Melkonian, si héroïque dans l’engagement révolutionnaire. Puis tous ces autres, soldats oubliés ou perdus qui firent l’Histoire de cette humanité en devenir. Tous sont morts, for l’Idée et sa pratique de révolution dont il se fait encore aujourd’hui l’apologiste. Marathonien de l’espoir ? A suivre...

x 11,7 19,2 110 p. L’avènement d’Hitler T Prévert Jacques B recueil poésie 2010 10/11/10 9782749118260 Cherche midi Littérature -poches 7,90 € 7.90 sur commande ?
AA AA

À partir de 1928, Jacques Prévert a commencé à écrire pour le cinéma : des adaptations, des scénarios, des dialogues.

En 1932, des comédiens sont venus lui demander des textes pour leur jeune troupe. Sans lâcher ses travaux cinématographiques, de 1932 à 1936, il a abondamment nourri le répertoire de cette " belle équipe " dénommée Groupe Octobre, signant au jour le jour des pièces, des sketches, des saynètes, des intermèdes, des choeurs parlés, des poèmes, des chansons. L’Avènement d’Hitler a été mis sur le papier et joué le jour même où Hitler est devenu chancelier d’Allemagne, le 30 janvier 1933.

Tout au long des années 1930, Jacques Prévert a ainsi écrit à chaud sur tous les événements d’une époque terrible : crise économique, crise sociale, chômage, misère, guerres, invasions, dictatures. Face à " toutes ces coûteuses, ces ruineuses saloperies ", il n’a eu de cesse de choisir le camp de " ceux qui attendent que ça change et qui en ont assez ". Il a obstinément appelé à la vigilance et chanté " la fleur rouge de la liberté ".

x 22 30,6 184 p. Catalogue d’objets introuvables T Carelman Jacques B beaux livres, humour 2010 07/10/10 9782749116761 Cherche midi Divers 28,90 € 28.90 épuisé, réédité avec l'ean 9782862745299
AA AA

Les activités humaines sont innombrables et variées.

Certains détournent des avions, d’autres des fonds publics ou la conversation. Je préfère, quant à moi, détourner de leur usage courant les objets usuels. C’est moins dangereux, plus honnête et infiniment plus divertissant ! Mes objets, parfaitement inutilisables, sont le contraire de ces gadgets dont notre société de consommation est si friande. Si on me le demandait, je les qualifierais de poétiques, hilarants, absurdes, philosophiques, ingénieux, morbides, puérils, profonds, dérisoires...

Le lecteur serait alors prié, selon son humeur, ses goûts et sa culture, de biffer les qualificatifs inutiles.

x 26,5 20 300 p. L’intégrale des sketches T Coluche  B, Cabu  B, Wolinski  B anthologie humour 2011 12/05/11 9782749121062 Cherche midi Divers 17,75 € 17.75 épuisé
AA AA

Les sketches de Coluche font aujourd’hui partie du patrimoine français. Vingt-cinq ans après la disparition de l’humoriste, non seulement ils n’ont rien perdu de leur force dévastatrice, mais ils restent plus d’actualité que jamais.

Certains d’entre eux sont encore dans toutes les mémoires (« L’histoire d’un mec », « Le Belge », « Le Schmilblick », « L’auto-stoppeur », « La publicité »), d’autres, que ce soient ceux de ses débuts (« La procession télévisée », « L’audition »...) ou bien des sketches moins souvent diffusés (« Médecins sans diplômes », « La fanfare », « Tous les chemins mènent à Rome ») possèdent la même puissance comique.

Illustrée par Cabu et Wolinski, cette Intégrale des sketches est un condensé d’intelligence et d’humour.

x 14,2 21,1 186 p. Les foudroyés T Harding Paul B roman 2011 21/04/11 9782749119953 Cherche midi Lot49 Littérature 15,20 € 15.20 épuisé
AA AA

Un vieil homme meurt.

Allongé sur un lit d’hôpital installé au centre de son salon, entouré de sa famille, épouse, soeur, enfants et petits-enfants qui se relaient pour le nourrir, le laver, lui faire la lecture, George, un ancien horloger, sent le temps se déliter et le monde lui échapper. Dans le chaos de cette agonie, se précipitent les souvenirs. Notamment ceux de son père, Howard, représentant de commerce dans un coin rural et sauvage de la Nouvelle-Angleterre, qui parcourait la lande avec une charrette remplie d’articles divers, clous, savon, tabac, vaisselle, etc.

Amoureux de la nature, Howard s’égarait parfois et, oubliant sa tournée, pouvait s’arrêter des heures au bord d’un ruisseau, dans un champ, dans les bois... et s’y dissimuler le temps que cessent les terribles crises d’épilepsie qui le terrassaient et qui étaient le secret honteux de la famille.

Les Foudroyés est un roman tout en vibrations, un éloge de la contemplation active. Harding y décortique le monde pour nous en montrer tous les rouages, le monde naturel, le monde des horloges, plusieurs générations d’une même famille, un cerveau épileptique, l’âme des hommes.

Sa langue étonnante semble parfois frappée par la foudre, parfois aussi subtile que le mécanisme d’une horloge. Le lecteur y fait l’expérience généreuse de l’émerveillement.

x 14 22 252 p. Le livre du désir
nouvelle édition 2011
T
Cohen Leonard B 2011 06/10/11 9782749122496 Cherche midi Littérature 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA

Le Livre du Désir (Book of Longing) réunit plus de deux cents textes, en vers et en prose, accompagnés de plusieurs centaines de dessins. C’est le premier recueil de poèmes originaux publié par Leonard Cohen depuis 1985 et Le Livre de Miséricorde (Book of Mercy).

En 2001, Leonard Cohen avait retenu une dizaine de ces inédits pour les mettre en musique et les enregistrer sous le titre Ten New Songs. Et en 2004, il en avait choisi cinq autres pour son nouvel album : Dear Heather.

Le Livre du Désir vient confirmer une double évidence : Leonard Cohen, l’auteur compositeur-interprète de quelques succès « planétaires » (Suzanne, So Long Marianne, Sisters of Mercy, Famous Blue Raincot, Say Goodbye, etc), le Québécois anglophone de Montréal, est d’abord un poète, universel, l’un des plus importants de son temps.

Depuis 1985, il a poursuivi sa vie de troubadour : enregistrements de disques, tournées de concerts à travers le monde... Il s’est aussi accordé la disponibilité nécessaire pour méditer et écrire. Il a notamment fait des séjours prolongés et répétés dans le monastère bouddhiste zen de Mount Baldy, en Californie, auprès du « maître » Kyozan Joshu Roshi. Il a mis fin à cette expérience en 1999 pour revenir à « Boogie Street » – c’est ainsi qu’il surnomme sa vie quotidienne « en ville ». Il se partage désormais essentiellement entre ses deux ports d’attache : Montréal et Los Angeles. Mais il n’a jamais cessé, en parallèle, d’aller et venir sans se lasser, tantôt parcourant et découvrant l’Inde, tantôt retrouvant la France ou la Grèce, qu’il aime particulièrement l’une et l’autre.

On retrouve dans Le Livre du Désir de multiples traces des voyages de Leonard Cohen et de ses explorations spirituelles.

Le Livre du Désir est empreint d’humour et de gravité à la fois. Se livrant souvent à une autodérision féroce, Leonard Cohen ne cherche pas à cacher ses peurs et ses doutes : angoisse face au vieillissement, crainte de la mort, déchirement entre désir de chair et désir d’absolu, écartèlement entre les créatures de « Boogie Street » et celles de « Di-u » (Celui qu’on ne nomme pas, selon la tradition juive)...

Chez Leonard Cohen, chaque mot est une question et chaque question est une quête sans fin :

Ne déchiffrez pas
Ces cris qui sont miens.
Ils sont le chemin
Et non pas le signal.

x 14 22 373 p. La Nueve, 24 août 1944
Ces républicains espagnols qui ont libéré Paris
T
Mesquida Evelyne B essai histoire, 39-45 2011 18/08/11 9782749120461 Cherche midi Documents Politique et société -histoire 18,25 € 18.25 épuisé, réédité avec l'ean 9782749140872
AA AA

Voici les héros magnifiques d’une page d’histoire occultée : les soldats de la Nueve.

Selon les manuels d’histoire, la libération de Paris a commencé le 25 août 1944, quand la fameuse 2e DB du général Leclerc a pénétré dans la capitale par la porte d’Orléans. En réalité, Leclerc a lancé l’offensive dès le 24 août en donnant l’ordre au capitaine Dronne, chef de la 9e compagnie, d’entrer sans délai dans Paris. L’officier, passant par la porte d’Italie, a foncé sur le centre de la ville à la tête de deux sections de cette 9e compagnie appelée la Nueve.

Le premier véhicule de la Nueve est arrivé place de l’Hôtelde-Ville le 24 août 1944 peu après 20 heures, "heure allemande". Le soldat Amado Granell - le premier libérateur de Paris ! - en est descendu pour être aussitôt reçu, à l’intérieur de la mairie, par Georges Bidault, président du Conseil national de la Résistance, successeur de Jean Moulin. Comme 146 des 160 hommes de la Nueve, Granell était...

un républicain espagnol ! Le 26 août, de Gaulle descendra les Champs-Élysées escorté et protégé par quatre véhicules de la Nueve. Amado Granell et sa voiture blindée ouvriront le défilé. Rescapés de la guerre civile contre Franco, engagés dans l’armée de la France libre, les républicains espagnols de la Nueve libéreront ensuite l’Alsace et la Lorraine, se battront en Allemagne. Sur les 146 qui avaient débarqué en Normandie, seuls 16 d’entre eux seront encore là pour pénétrer - les premiers ! - dans le nid d’aigle d’Hitler, à Berchtesgaden.

Evelyn Mesquida rend justice à ces héros oubliés de la liberté. Elle donne la parole à ceux qui ont survécu.