DVDs de l'éditeur Mare aux canards - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :

Mare aux canards


4 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 13,5 19,5 87 mn Mains brunes sur la ville
Un film pour comprendre et freiner la montée de l’extrême droite
T
Richard Bernard et Malet Jean-Baptiste doc extrême droite 2012 29/02/12 Mare aux canards Divers -DVD NC NC prochainement à Plume(s) ?
AA AA
L’heure est venue de comprendre pourquoi des citoyens accordent leur confiance à l’extrême droite, et comment celle-ci se maintient au pouvoir.
Mains brunes sur la ville dissèque le programme, la gestion, les méthodes et l’idéologie sous-jacente d’une politique d’extrême droite appliquée au niveau local, afin de mettre à jour l’inquiétant modèle de société qu’elle propose. L’analyse des cas d’Orange et de Bollène, véritables laboratoires d’un fascisme rampant, banalisé, déguisé en « populisme » par des élites aveugles ou complaisantes, permettra, au delà de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, d’éclairer la montée de l’extrême droite en France.
x 13,5 19 55 mn Noir Coton T Polidor Jérôme et Despres Julien doc Afrique 3700246904854 Mare aux canards Divers -DVD 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA
« Nous devons accepter de vivre africain c’est la seule façon de vivre libre et de vivre digne.  »
Thomas Sankara - ancien Président du Burkina Faso

Noir Coton est un voyage dans la région cotonnière du Burkina Faso. Au gré des rencontres avec paysans, agronomes, syndicalistes, représentants du monde agricole, le film expose les enjeux d’une agriculture axées sur l’exportation et l’articulation avec la souveraineté alimentaire du pays.

Privatisation, OGM, culture bio, agro-écologie, relocalisation de la production industrielle, indépendance alimentaire...

L’analyse de la filière coton permet de cerner les principaux enjeux sociaux et économiques d’un pays comme le Burkina Faso.

x 13,5 19 54 mn La double face de la monnaie T Gaillard Vincent et Polidor Jérôme doc économie, alternatives, finance 2007 15/05/07 3700246902416 Mare aux canards Divers -DVD 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

L’argent est devenu la valeur centrale de nos sociétés. Comme une drogue, les individus, toujours à sa recherche, craignent d’en manquer. Beaucoup sont prêts à faire n’importe quoi pour s’en procurer…

La monnaie n’est pourtant pas naturelle, c’est une création humaine sensée favoriser l’échange et la création de richesse. Économistes, philosophes et sociologues nous expliquent que son émission, sa circulation, sa distribution en font un outil de domination et d’asservissement d’une partie de plus en plus grande de l’humanité, au profit d’un nombre de plus en plus réduit d’individus.

Depuis la fin des années 90, des systèmes d’échanges complémentaires sont mis en place par des citoyens un peu partout dans le monde. La monnaie redevient un outil social, au service de l’homme. Le Chiemgauer allemand, la Banque du temps anglaise et les Systèmes d’Echange Locaux (SEL) français, sont des preuves concrètes que la monnaie peut redevenir un sujet de débat dans la société occidentale.

Sur un ton ludique et pédagogique, expériences concrètes, analyses d’économistes et animations nous entraînent dans une réflexion au coeur de la double face de la monnaie.

54 mn

x 13,5 19 85 mn Water Makes Money T Franke Leslie et Lorenz Herdolor doc eau, services publics 3700246904694 Mare aux canards Divers -DVD 18,00 € 18 présent à Plume(s)
AA AA

La plupart des humains ne se rendent compte de la valeur d´une chose que lorsqu´elle leur manque : l´eau fait partie de ces choses.

Un être humain est constitué à 70% d´eau. Il lui faut refaire le plein sans cesse sinon c´est la mort au bout de 3 jours. C´est pourquoi l´eau, nourriture de base indispensable, a toujours été un bien public, géré publiquement. Jusqu´à aujourd´hui l´approvisionnement en eau dans le monde entier, est à 80% encore public. L´eau potable et l´assainissement sont toujours un monopole local. Nulle part au monde ne circulent dans les mêmes tuyaux, des eaux distinctes, de fournisseurs concurrents. Un marché est impensable. Qui privatise malgré tout ce service vital, remplace un monopole public par un monopole privé.

Pourtant c´est exactement ce qui se passe actuellement, partout dans le monde, au nom de la concurrence et du marché, lorsque des multinationales de l´eau comme Veolia et Suez, frappent à la porte de communes à court d´argent. Veolia, multinationale née en 2003, à la suite du plus important crash financier de l´histoire en France, celui de Vivendi Universal, - Veolia donc est présente dans au moins 69 pays sur les cinq continents et en cela le Nr.1 incontesté de la gestion privée de l´eau. En Allemagne, la multinationale française a réussi, par des participations dans les services des eaux de plus de 450 communes, à prendre la première place dans l´approvisionnement en eau potable et le traitement des eaux usées. Les multinationales françaises annoncent tous les jours de nouvelles conquêtes. Ils promettent l´efficacité, des financements avantageux et le développement durable. Cependant, chez eux, en France, on leur fait de moins en moins confiance….

Le « modèle français »

C´est précisément là où Veolia et Suez fournissent l´eau de 8 citoyens sur 10, que de nombreuses communes veulent se débarrasser des deux entreprises, l´opacité, la mauvaise qualité de l´eau, une augmentation continue des prix et l´abus de leur situation de monopole, voilà les reproches qu´on leur fait. Les communes ont du mal à contrôler si les prix facturés correspondent bien au travail effectué. Est-ce que les milliards de redevances payés pour la réparation des tuyaux ont bien été utilisés à cet effet ? L´argent de l´eau des communes françaises n´a-t-il pas financé l´expansion mondiale de Suez et de Veolia ?

À Paris, au cœur de leur pouvoir, les géants de l´eau ont déjà une plaie dangereuse. La capitale et plus de cent communes françaises ont décidé de reprendre le contrôle de ce service vital. À la fin de cette année Veolia et Suez devront faire leurs valises à Paris. La gestion de l´eau redeviendra communale.

Un film « citoyen »

Le film « Water Makes Money » veut informer sur cette évolution actuelle. Il veut montrer les leçons que Paris et d´autres communes françaises ont tiré de la domination de Veolia & Co et comment elles réussissent à reprendre l´eau en régie publique. Des exemples européens et américains complètent le film qui deviendra ainsi un cas d´école pour le monde entier. « Water Makes Money » donnera du courage : l´eau aux mains des citoyens/citoyennes c´est possible !!

« Water makes money » sera un film « citoyen » financé par ceux qui veulent le voir, le montrer, qui ont besoin de cette aide pour mieux comprendre. Le précédent film des cinéastes « Bahn unterm Hammer (film sur la DB allemande ) » montre combien un tel projet est éclairant et capable de mobiliser.

Plus de précisions sur le site du film : http://www.watermakesmoney.com