Livres de l'éditeur PUF - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.

PUF


courriels
72 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11,5 17,5 128 p. Claude Lévi-Strauss T Clément Catherine biographie sciences 2002 10/10/02 9782130531647 PUF Que sais-je ? Politique et société -philosophie 9,00 € 9.00 6,30 € présent à Plume(s)
AA AA

Table des matières :
Prélude

  1. Le devenir de l’ethnologue
  2. Nous entrerons dans la carrière
  3. Le modèle géologique
  4. De l’usage de Karl Marx
  5. Symbolique, polynucléotides, antidépresseurs
  6. Le fou, garant des gens sensés
  7. Bricolage et mythologie
  8. Ce que fut le structuralisme
  9. Le va-et-vient de l’âme japonaise
  10. "La science des mythes est une anaclastique"
  11. Quand les mauvais pères vont à l’eau
  12. L’univers féminin est plein de puanteur
  13. Allumer le feu : du jaguar au sarigu
  14. Une fille folle de miel
  15. La Pirogue céleste et la fumée des huttes
  16. "Marions-les, marions-les"
  17. Clowns tristes et joyeuses guerrières
  18. Tendresse et misère
  19. Siphons de clams, cornes de chèvres, saumons et porcs-épics
  20. "L’homme est un être vivant"
  21. Communication versus contemplation
  22. L’histoire, le sens et les ancêtres
  23. Beau comme le bébé de la femme du chef
  24. Plumes blanches, peaux noires : swaihné, kwékwé et l’ogresse Dzonokwa
  25. Trompe-l’oeil : éloge de Poussin
  26. Musique : vivre entre soi
x 11,5 17,5 127 p. Les Énergies renouvelables environnement 2007 04/05/07 9782130560265 PUF Que sais-je Politique et société -écologie 9,15 € 9.15 épuisé
AA AA
x 12 18 126 p. La laïcité T Haarscher Guy société 2008 11/01/08 9782130562153 PUF Que sais-je Politique et société -laïcité 9,00 € 9.00 épuisé
AA AA
n° : 3129
x 12,5 19 676 p. Autobiographie ou mes expériences de vérité T Gandhi biographie non violence 2007 31/12/06 9782130560999 PUF Quadrige Politique et société -non-violence et désobéissance 20,50 € 20.50 épuisé
AA AA

"J’accorde une haute valeur à mes expériences... Tout ce que je peux dire, c’est que je n’ai pas épargné ma peine pour que ce récit soit fidèle. Décrire la vérité telle qu’elle m’est apparue et de la façon exacte dont je l’ai atteinte, voilà quel a été mon effort incessant... L’uniformité de mon expérience m’a convaincu qu’il n’est d’autre dieu que la vérité." Gandhi

Un ouvrage fondamental qui explique le parcours politique et l’engagement de Gandhi pour l’indépendance de l’Inde.

x 18 24,5 1008 p. Le dictionnaire du gastronome T Vitaux Jean et France Benoît guide cuisine 2008 15/10/08 9782130563730 PUF Pratique -cuisine 35,50 € 35.50 épuisé
AA AA

Voici un livre de culture gastronomique par lequel le plaisir de la connaissance anticipe et prolonge le plaisir de la dégustation. Depuis l’invention du feu et des premières grillades, du vin ou de la distillation, l’histoire de la gastronomie participe en effet de l’histoire des hommes. Les livres de cuisine sont les témoins d’une civilisation, d’une région ou d’un pays, et les ingrédients utilisés, de même que les modes de préparation, reflètent autant d’états socio-économiques. Et, comme les hommes, les recettes migrent d’un pays à l’autre, parfois en s’adaptant, parfois en colonisant discrètement la cuisine locale : que l’on songe à l’usage des épices venues d’Orient par la route de la soie ! Le lecteur trouvera ici la signification des mots de la technique culinaire, dont certains peuvent déconcerter tout apprenti cuisinier. Des entrées par produits précisent les meilleurs apprêts et accommodements, selon les régions ou les pays. Les conséquences des migrations humaines et de la mondialisation sont également étudiées, qu’il s’agisse des produits ou des plats, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Les vins font l’objet d’entrées spéciales, décrivant leurs particularités et proposant les meilleurs accords avec les mets. Enfin des notices biographiques concernent des personnalités qui ont marqué la gastronomie comme cuisiniers, auteurs de livres ou gastronomes avertis. Ce dictionnaire a donc vocation à fournir à tout gastronome les connaissances qui lui permettront de se nourrir et de boire avec plaisir puisque, selon Brillat-Savarin, " l’homme d’esprit sait manger ".

x 5,3cm

x 14,5 20 682 p. Dictionnaire étymologique de la langue française T Bloch Oscar et von Wartburg Walther dictionnaire langues 2008 11/03/08 9782130566212 PUF Littérature 19,00 € 19.00 sur commande ?
AA AA

"Le linguiste moderne qui fait une étymologie ne cherche pas le sens réel du mot, ni même le sens qu’il a eu dans le passé, mais s’efforce de suivre enchaînement des faits de diverses sortes, par lesquelles le mot a pris sa forme et sa valeur.
En pareille matière, le linguiste est historien et n’est qu’historien."
A. Meillet in Préface.

L’objet de ce dictionnaire étymologique, classique indispensable, est d’"expliquer" le vocabulaire de notre langue française, de retracer l’histoire des mots depuis leurs racines les plus embryonnaires jusqu’à leurs acceptions les plus complexes. Pour ce faire, le linguiste travaille sur les traces historiques du passé des mots en utilisant également une méthode comparative. Tout vocabulaire exprime une civilisation, ce que les auteurs se sont attachés à montrer, en distinguant ce qui relève soit de la tradition intellectuelle et savante du latin, soit du vieux fonds autochtone, soit d’emprunts étrangers, soit de créations arbitraires dues parfois à un seul écrivain. L’usage de ce dictionnaire éclaire ainsi les variations de sens de chaque mot, il permet de suivre la longue élaboration de notre langue à travers l’Histoire de France.

x 13,5 21,5 242 p. La perversion
Se venger pour survivre
T
Bonnet Gérard essai psychologie 2008 29/04/08 9782130568889 PUF Divers 24,50 € 24.50 sur commande ?
AA AA

On ne progressera pas d’un pouce dans la prise en charge et le traitement des délinquants sexuels, tant qu’on les considérera comme des débiles, des idiots ou de simples fauteurs de troubles.

L’acte pervers n’a rien à voir avec le comportement bestial, brutal ou instinctif auquel on le réduit souvent. C’est un acte humain d’une richesse et d’une complexité diabolique, et d’une logique à toute épreuve. Ce livre en apporte la démonstration. Fondé à la fois sur une longue expérience clinique et sur une réflexion théorique solide et rigoureuse, il démontre la perversion dans ses moindres rouages, repère ses ressorts cachés, et situe ses diverses manifestations.

On éviterait bien des erreurs, policières, judiciaires, politiques, thérapeutiques, si l’on écoutait ce message, en tenant compte de ses éclaircissements. Car la perversion se nourrit de vengeance, et plus on se méprend, plus elle s’en prend à ceux qui ne l’ont pas compris. Pour le pervers, c’est une question de survie.

x 17,5 24 192 p. L’idéologie de l’évaluation
la grande imposture
T
essai éducation 2009 09/03/09 9782130572510 PUF Politique et société -école 15,50 € 15.50 sur commande ?
AA AA

Éditorial : Yves-Charles Zarka

I. Dossier : L’idéologie de l’évaluation
Yves Charles Zarka, Présentation
Barbara Cassin, La qualité est-elle une propriété émergente de la quantité ?
Sophie Basch, Le démon de l’explicite
Michel Blay, L’évaluation par indicateurs dans la vie scientifique : choix politique et fin de la connaissance
François Simonet, L’évaluation : objet de standardisation des pratiques sociales
Agnès Aflalo, Le scientisme de l’évaluation
Bertrand Guillaume, Indicateurs de performance dans le secteur public : entre illusion et perversité
Emmanuel Picavet, Les universités françaises, victimes de l’idéologie de l’"enseignement supérieur"
Emmanuelle Jouet, L’évaluation en matière de santé
Roland Gori, Les scribes de nos nouvelles servitudes
Michela Marzano, « Publish or perish »

II. Grand article
Yves Charles Zarka, Un pouvoir supposé savoir

III. Glossaire
Michel Espagne, La nouvelle langue de l’évaluation

IV. Chronique intellectuelle
Raphaël Draï, La prédation de la pensée

V. Recensions
Peter Sloterdjik, Colère et Temps, Essai politico-psychologique (par Michel Herland)
Pierre Dockès, Hobbes. Économie, Terreur et Politique (par Delphine Thivet)


Collection "Cités" n°37

x 14 20 203 p. L’estime de soi : une controverse éducative T Famose Jean-Pierre et Bertsch Jean essai éducation 2009 11/02/09 9782130554240 PUF Politique et société 15,50 € 15.50 épuisé, réédité avec l'ean 9782130796145
AA AA

" La conception prévalente parmi les professionnels de l’enseignement et de la santé mentale repose sur l’idée qu’une basse estime de soi est la racine de nombreux maux sinon de tous les maux personnels et sociaux.

L’amélioration de la valeur de soi constitue actuellement un des objectifs principaux de nombreux programmes éducatifs à travers le monde. Pourtant cet engouement pour l’estime de soi est sujet à controverses " En effet certains chercheurs contestent cette stratégie d’intervention unique et préconisent des efforts centrés sur l’acquisition de compétences dans différents domaines socialement importants, ce qui induira une valorisation de l’estime de soi et apportera des améliorations dans sa propre vie.

Dans ce manuel, inédit dans la collection, les auteurs font une analyse critique des différentes thèses et des arguments correspondants. Ils proposent une explication alternative aux raisons avancées jusqu’à présent dans la construction de l’estime de soi, fondée sur un nouveau paradigme scientifique dans le domaine de la psychologie sociale, la psychologie évolutionniste associant psychologie et théories de l’évolution.

x 15,5 22 202 p. Les nouvelles politiques éducatives
La France fait-elle les bons choix ?
T
Mons Nathalie essai éducation 2007 27/11/07 9782130562030 PUF Politique et société -école 19,50 € 19.50 présent à Plume(s)
AA AA

Les jours de l’école traditionnelle, née au XIXe siècle des mutations de l’Etat-nation, seraient-ils comptés ? Depuis deux décennies, dans la majorité des pays développés, des réformes scolaires d’envergure se sont multipliées sur le terreau propice de la dénonciation de la crise de l’école publique.

Elles ébranlent les fondations historiques des Etats-enseignant, marquant peut-être, dans l’éducation, le " tournant néo-libéral " observé dans d’autres politiques publiques. Face à ce raz-de-marée réformiste, la France est longtemps apparue en retrait. Fustigée par les observateurs pour son immobilisme en éducation, pour son néo-corporatisme paralysant, constitue-t-elle encore une exception à la montée d’un néo-libéralisme éducatif ? Mais peut-on vraiment parler d’une vague néo-libérale qui uniformiserait les systèmes scolaires des pays développés ? Pour répondre à ces questions, l’auteur évalue, à l’aune des expériences étrangères, les politiques éducatives françaises : décentralisation, autonomie scolaire, carte scolaire, collège unique.

x 12,5 19 286 p. La crise de l’art contemporain
Utopie, démocratie et comédie
T
Michaud Yves essai art, philosophie 2005 09/02/05 9782130548461 PUF Divers -arts 14,20 € 14.20 épuisé
AA AA
Publié pour la première fois en 1997, cet ouvrage, déjà réédité cinq fois dans la collection Intervention philosophique, est paru dans un contexte de polémique virulente sur la " valeur " de l’art contemporain en France. L’auteur reprend, dans une préface inédite, les arguments en présence, en particulier la réception du livre ayant favorisé, pour le public, une prise de conscience générale, " que les idées pouvaient être discutées et analysées... Le débat a eu un effet positif, ne serait-ce qu’en dédramatisant les choses, au moins on a pu commencer d’en parler " et comprendre que nous avons vécu " la fin de l’utopie de l’art et que nous sommes entrés dans un autre paradigme de production et de représentation."
x 12,4 18,9 147 p. La ville-événement
Foules et publics urbains
T
Boullier Dominique essai société, urbanisme 2010 29/09/10 9782130581475 PUF La ville en débat Politique et société 10,50 € 10.50 sur commande ?
AA AA

C’est beau, une ville, la nuit ; mais c’est aussi étrange, une ville, lorsque des événements importants modifient la population rencontrée, l’occupation des espaces et des transports, les relations entre habitants, passants et public.

Tout le climat urbain en est affecté. Cette mutation toujours plus fréquente de la ville en " ville événement " est ici explorée à travers trois observations de terrain (festival de musique, manifestation syndicale de masse, match de football à fort enjeu). Lors de ces événements, chacun a pu faire l’expérience d’une modification de ses propres états affectifs (excitation, peur, frustration...) qui dépasse les individus mais aussi les professionnels : la ville événement fait de nous des êtres urbains modifiés, l’espace d’un instant.

x 12,6 19 330 p. Anthropologie du corps et modernité
6e édition
T
Le Breton David corps, sociologie 2011 02/02/11 9782130585442 PUF Quadrige Essais Débats Politique et société 14,50 € 14.50 épuisé
AA AA

Publié pour la première fois en 1990, puis régulièrement remanié et réédité, cet ouvrage a inauguré une série de nombreuses publications consacrées au corps, devenu au fil de ces années « l’un des analyseurs majeurs des sociétés contemporaines, un fin révélateur du statut de l’individu ». L’homme occidental se découvre un corps, lieu de bien-être et du bien paraître, mais ce corps est aussi un lieu de précarité, de vieillissement qu’il faut combattre pour tenter de le maîtriser.

Deviendrait-il alors une structure encombrante dont il faudrait modifier l’aspect ou se défaire ?

x 13,5 21,5 306 p. Névrose, psychose et perversion T Freud Sigmund essai psychanalyse 2010 01/09/10 9782130584803 PUF Bibliothèque de psychanalyse Pratique -santé 25,50 € 25.50 sur commande ?
AA AA

Les textes rassemblés dans ce volume jalonnent, de 1894 à 1924, l’évolution de la pensée freudienne concernant la psychopathologie.

« Définition, délimitation, description des modes de défense spécifiques des névroses, des psychoses et des perversions, c’est la tâche centrale que se propose Freud tout au long de l’élaboration de sa psychopathologie ». (Jean Laplanche)

x 12,7 19,2 753 p. Sociologie
Etudes sur les formes de la socialisation
T
Simmel Georg essai sociologie 2010 21/04/10 9782130579175 PUF Quadrige Grands textes Politique et société 19,50 € 19.50 épuisé
AA AA

Longtemps incomprise à cause de sa modernité même, la sociologie de Simmel consiste en une large gamme de modèles d’explication sociologique : en élaborant la notion de " forme " de schéma explicatif commun à des réalités historiques très différentes par ailleurs, Simmel réussi à éviter tout projet de description-explication dogmatique et systématique de la société.

Il peut ainsi juxtaposer des approches très : différentes d’un même objet social, d’où le caractère novateur de certaines de ces études devenues classiques, sur le conflit et sur la pauvreté, qui accomplissent un tournant décisif : penser ces phénomènes non plus comme de simples insuffisances de la société, mais comme des parties intégrantes de sa réalisation. Il y a ainsi beaucoup à apprendre de Simmel sur des questions aussi portantes que la " fracture " sociale, la progression de la violence, naines causes du racisme, de la xénophobie, le développement des extrémismes politiques, celui de la haine en général, sont ici largement clairement explicités.

Simmel lève la perplexité que l’on peut éprouver lorsque les organismes les plus variés contient à dessein des postes portants à des médiocres : ces choix apparemment contestables correspondent pourtant à de bonnes raisons, Simmel nous dit lesquelles et élucide l’apparente irrationalité du monde moderne.

x 11,5 17,6 127 p. L’art-thérapie
7e édition
T
Klein Jean-Pierre doc art, santé, art-thérapie 2010 10/02/10 9782130581291 PUF Que sais-je ? Pratique -santé 9,00 € 9.00 épuisé
AA AA

L’art-thérapie et la médiation artistique consistent en un accompagnement de personnes en difficulté (psychologique, physique, sociale, existentielle) mises en position de création artistique aboutissant à des oeuvres plastiques, sonores, théâtrales, corporelles et dansées.

Ce travail subtil, qui prend les vulnérabilités comme matériau, cherche moins à dévoiler les significations inconscientes des productions qu’à permettre au sujet de se recréer lui-même, de se créer à nouveau dans un parcours symbolique de création en création. Les interventions d’artistes, de médiateurs artistiques et d’art-thérapeutes s’étendent désormais au champ social et permettent notamment de traiter le problème de la violence contemporaine.

x 11,6 17,6 126 p. Les violences à l’école T Carra Cécile et Faggianelli Daniel doc école, violence 2011 25/10/11 9782130588283 PUF Que sais-je ? Politique et société -école 9,00 € 9.00 sur commande ?
AA AA

Une enseignante bousculée par des parents dans une école d’un quartier " pourtant calme ", des élèves abattus dans un pays qui n’est " pourtant " pas les États-Unis.

Les réactions politiques se multiplient : discours de soutien aux victimes ou de dénonciation des auteurs de violence, lois, circulaires, plans de lutte. Des états généraux sont convoqués, des commissions créées, des recherches commanditées et de nouvelles lois votées. Faut-il plus de fermeté et plus de sanctions ? Faut-il construire des dispositifs particuliers pour les élèves violents ? Depuis le début des années 1990, s’est imposée dans le débat public une évidence de la violence.

Face à ce phénomène, ce livre cherche moins à imposer un discours de plus sur la violence à l’école qu’à proposer les outils permettant de mieux saisir les enjeux, de sa dénonciation et de son traitement, des manières de l’étudier et des conceptions sous-jacentes de l’individu et de la société qu’elles supposent. Il dresse ainsi un état actuel des recherches et évaluations existantes sur les formes de violences à l’école.

x 12,5 19 219 p. Proust et les signes T Deleuze Gilles essai psychanalyse 2010 17/03/10 9782130580713 PUF Quadrige Grands textes Divers 13,50 € 13.50 épuisé
AA AA

Le mot signe est un des mots les plus fréquents de la Recherche, notamment dans la systématisation finale qui constitue le Temps retrouvé.

La Recherche se présente comme l’exploration des différents mondes de signes, qui s’organisent en cercles et se recoupent en certains points. Car les signes sont spécifiques et constituent la matière de tel ou tel monde. On le voit déjà dans les personnages secondaires : Norpois et le chiffre diplomatique, Saint-Loup et les signes stratégiques, Cottard et les symptômes médicaux. Un homme peut être habile à déchiffrer les signes d’un domaine, mais rester idiot dans tout autre cas : ainsi Cottard, grand clinicien.

Bien plus, dans un domaine commun, les mondes se cloisonnent : les signes des Verdurin n’ont pas cours chez les Guermantes, inversement le Style de Swann ou les hiéroglyphes de Charlus ne passent pas chez les Verdurin. L’unité de tous les mondes est qu’ils forment des systèmes de signes émis par des personnes, des objets, des matières ; on ne découvre aucune vérité, on n’apprend rien, sinon par déchiffrage et interprétation.

L’œuvre de Proust n’est pas un exercice de mémoire, volontaire ou involontaire, mais, au sens le plus fort du terme, une recherche de la vérité qui se construit par l’apprentissage des signes. II ne s’agit pas de reconstituer le passé mais de comprendre le réel en distinguant le vrai du faux. Gilles Deleuze, lecteur de Proust, est aussi l’interprète de Bergson, Nietzsche ou Spinoza. L’intelligence de l’œuvre est certes un plaisir de l’esprit ou une dégustation des sens.

Elle est aussi un chemin de la connaissance.

x 13,5 21,5 328 p. L’urne et le fusil
La garde nationale parisienne de 1830 à 1848
T
Larrère Mathilde histoire France 2016 27/01/16 9782130621683 PUF Hors Collection Puf Politique et société -histoire 27,00 € 27.00 présent à Plume(s)
AA AA

D’août 1830 à février 1848, plus de cinquante mille Parisiens, au sein de la garde nationale, revêtent l’uniforme plusieurs fois l’an pour goûter aux joies de la patrouille, de la faction et de la tournée de cartes au corps de garde. Dans les rues barricadées, ils affrontent à trois reprises les émeutes, parfois tentés de les rejoindre. L’été, le roi fait parader ses "chers camarades" pour célébrer l’union du trône et de la milice.

Les républicains ripostent en cherchant à détourner ces solennités, avant de briguer l’épaulette. Les élections de la garde parisienne, les plus démocratiques du règne, deviennent les temps forts de la vie politique. Le garde national entre dans les romans de Balzac, dans les toiles de la galerie de l’Histoire de France du nouveau musée de Versailles aussi. Et la milice bourgeoise, attachée au trône à force de solennités et de barricades renversées, n’en parvient pas moins à traverser la révolution de 1848, apparaissant en février comme une institution républicaine.

Pourquoi ? Comment ? Mathilde Larrère interroge ce symbole du peuple, mémoire de la révolution et figure de la citoyenneté qu’est la garde nationale. Elle compose ainsi, à travers le portrait de ces "bourgeois parisiens", une histoire politique et institutionnelle, mais aussi sociale, de la Monarchie de Juillet.

x 12,5 19 252 p. Essai sur le don T Mauss Marcel essai sociologie 2012 08/09/12 9782130606703 PUF Quadrige Politique et société -philosophie 10,50 € 10.50 présent à Plume(s)
AA AA

« Quelle est la règle de droit et d’intérêt qui, dans les sociétés de type arriéré ou archaïque, fait que le présent reçu est obligatoirement rendu ? Quelle force y a-t-il dans la chose qu’on donne qui fait que le donateur la rend ? ». En réalité, à partir de cette étude menée sur la nature des transactions humaines de la Mélanésie à l’Alaska et dans les sociétés indo-européennes anciennes, Marcel Mauss constate que « la morale et l’économie qui agissent dans ces transactions fonctionnent encore dans nos sociétés de façon constante ».

Pourquoi lire encore de nos jours cet essai, que Mauss lui-même reconnaissait comme imparfait, et de plus comment le comprendre ? Dans une introduction essentielle, Florence Weber analyse le travail de Mauss, la synthèse des travaux ethnographiques antérieurs, les réinterprétations théoriques qui en ont été faites, les multiples recherches empiriques qui s’en sont inspirées. « Le lire aujourd’hui, c’est prendre la mesure des perspectives qu’il a ouvertes et retrouver à leur racine les principes de l’approche ethnographique des prestations sans marché, un continent mieux exploré aujourd’hui. C’est aussi, apprendre à en finir avec le don. »

Disciple et neveu de Durkheim, Marcel Mauss (1872-1950) doit sa notoriété à ce célèbre Essai sur le don, publié en 1925 dans l’Année sociologique. Dès 1901 il participa au comité de rédaction de la revue, puis fonda en 1925 avec Lucien Lévy-Bruhl et Paul Rivet, l’Institut d’ethnologie à Paris.