Livres de l'éditeur Au Diable Vauvert - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :

Au Diable Vauvert


38 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 12 18 248 p. Un autre monde en marche ! T Gauche alternative essai mondialisation 2007 30/11/06 9782846261418 Au Diable Vauvert Pamphlet Politique et société 10,00 € 10.00 5,00 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

"Nous voulons être les porte-voix des sans-voix, de ces millions de citoyennes et de citoyens qui souffrent de la précarisation sociale et des discriminations.

Nous voulons dire qu’une alternative est possible à celles et ceux qui ne croient plus à la gauche traditionnelle, qui se sont insurgés en votant massivement "non" au projet de Traité constitutionnel européen, en se révoltant dans les quartiers populaires, en rejetant le CPE. Notre projet est le fruit d’une expérience et d’une réflexion menées par les militants et les acteurs du changement social.

Il résulte d’un travail collectif sans équivalent qui a rassemblé toutes les composantes de la gauche antilibérale. Nous voulons que les citoyennes et les citoyens soient démocratiquement appelés à conduire et à contrôler la transformation sociale. Notre programme est un outil à la disposition des électrices et des électeurs pour qu’ils se réapproprient l’exercice du pouvoir." (José Bové) "La politique doit s’attaquer à la racine du système qui sécrète les inégalités, les souffrances et les destructions.

Il faut donc mettre en œuvre l’insurrection citoyenne de tous ceux sans qui la société serait devenue une jungle et modifier la donne à gauche. " (Jacques Perreux)

x 12 16 160 p. Les goulags de la démocratie T Davis Angela essai société, société américaine 2006 30/11/05 9782846261159 Au Diable Vauvert Politique et société -répression 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA

Les pratiques inhumaines de l’armée américaine au sein de la prison d’Abou Ghraïb ont fait la une de tous les journaux. Depuis, un débat éthique fait rage : dans ce modèle mondial démocratique qu’incarnent les États-Unis, où se place désormais la limite entre l’acceptable et l’inacceptable ?

C’est dans ce contexte politique et médiatique qu’Angela Davis répond à plusieurs interviews et aborde les sujets les plus tabous : résistance à l’oppression, traitements des prisonniers dans les institutions géantes américaines, lutte pour la décence et l’égalité,...

Elle fait allusion à sa propre incarcération, à son expérience d’« ennemi d’état » : Angela Davis a elle-même été classée dans les dossiers du FBI comme activement recherchée. Elle évoque le rôle capital qu’a joué l’activisme social et les mobilisations internationales, dans son cas et dans celui de nombreux prisonniers politiques.

Au cours de quatre entretiens, Angela Davis critique une démocratie compromise par ses origines racistes, une démocratie qui perpétue les inégalités sociales et raciales à travers des institutions elles-mêmes fondées sur l’intolérance. À partir des récentes révélations des rapports successifs de la Croix Rouge faisant état des violations des droits de l’homme dans les prisons de Guantanamo, d’Afghanistan et d’Irak, Angela Davis se livre à une analyse du régime carcéral sur le sol américain et une critique féroce d’un système qui s’obstine à bâtir des complexes pénitentiaires gigantesques sur les ruines tenaces d’un passé esclavagiste et d’une idéologie oppressive, raciste et inégalitaire.

Les prisons sont le miroir d’inégalités flagrantes, aux États-Unis comme dans le monde démocratique.

x 19,5 25 190 p. Merci patron
Conflits sociaux en 2006
T
Grémillet Muriel essai société 2007 30/11/06 9782846261289 Au Diable Vauvert Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 29,00 € 29.00 14,50 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Après l’annonce d’une fermeture, d’une restructuration ou d’un plan de licenciement, que se passe-t-il ?

Souvent, un combat de longue haleine mené par un syndicaliste, une occupation d’usine pour réclamer un traitement digne, parfois une révolte sourde et la destruction de l’outil de travail. Des situations chaque fois différentes mais qui, mises bout à bout, racontent une réalité : la disparition d’un certain monde ouvrier et industriel. Un monde qui fait vivre des villages et des régions entières. Disparition qui se fait dans une relative indifférence, sans trop de vagues. Pourtant, ces histoires racontent bien plus que le travail ou les mutations économiques. Elles mettent à jours des solidarités, mais également des déceptions. L’importance de l’usine, de l’atelier, d’une vie qui tourne autour du travail. Elles focalisent sur la brutalité de la sphère économique qui ne s’embarrasse plus de négociations, ne laisse plus de porte de sortie, ne ménage pas les plus vieux, les plus fidèles ou les plus abîmés par le labeur.

Suivre ces conflits sur la durée, retourner voir les salariés de ces entreprises, autorise à dépasser le moment de l’émotion, et, à la veille de l’élection présidentielle, de raconter une France des oubliés. De mettre en lumière ces maltraités qui n’ont parfois plus d’autre recours que de détruire leur outil de travail pour se faire entendre. À l’occasion de ces luttes, ces hommes et ces femmes découvrent qu’ils ne sont pas que des collègues mais qu’ils partagent aussi un même destin, une fraternité, et sont capables de renverser l’implacable logique économique.

Les lieux
Saint-Dizier, usine McCormick. Noyelles-sur-Selle, usine Descamps. Fumel, usine Fumel Technologie. Orléans, usine Duralex. Rives de Gier, usine Duralex. Saint Etienne, cité ouvrière. Charleville Mezières, usine Glaverbel. Nouzonville, usine Thomé-Génot. Le Vigan, usine Well, Autun, usine Dim, Valence, usine Reynolds, Le Syndicat, usine Seb.

x 19,5 25 128 p. Misère urbaine : la faim cachée T Attali Jacques, Castro Roland et Rufin Jean-Christophe essai société, faim 2006 30/11/05 9782846261128 Au Diable Vauvert Divers 29,00 € 29.00 présent à Plume(s)
AA AA

Action Contre la Faim poursuit depuis 25 ans sa mission contre la faim dans le monde. Mais durant les trois dernières décennies, la faim a changé de visage et l’association en a été le témoin sur le terrain. Ainsi, dès ce début de 21ème siècle et pour la première fois de son histoire, la majorité de l’humanité vivra en milieu urbain. Un tournant dont les conséquences sont multiples, en particulier pour les pays les plus démunis, spoliés, ravagés par la guerre ou victimes des déséquilibres géopolitiques. Banlieues sans fin, bidonvilles, fractures sociales aggravées, inégalités géographiques et politiques croissantes : une des plus flagrantes mutations des visages de la faim est liée à la question urbaine. Car, en univers urbain, la faim est moins visible, mais tout aussi réelle.

Au-delà des nouveaux enjeux que posent ces mutations à une association comme ACF, donner à voir et à comprendre ces nouvelles formes de misère et de famine, sensibiliser l’opinion à cette injustice fondamentale qu’est la faim dans un monde qui pourrait pourtant nourrir tous ses enfants, reste un devoir de témoignage. Ce que nul ne doit plus ignorer.

En Mongolie, Cisjordanie, Haïti, Argentine, au Congo, ACF intervient contre ce fléau. Cinq photographes se sont rendues sur place pour accompagner ses missions.

Puissent la beauté et la puissance sans appel de leurs visions contribuer à faire grandir chez nous la conscience de ce premier droit de l’homme, fondamental : le droit de manger à sa faim.

x 20 26 308 p. La rue est à nous...tous ! T essai société 2007 30/11/06 9782846261296 Au Diable Vauvert Divers -arts 39,00 € 39.00 présent à Plume(s)
AA AA

La rue est plus que jamais d’actualité : les citadins bougent de plus en plus et l’espace public prend une importance nouvelle, y compris dans des pays qui n’en avaient pas la culture. Mais la rue fait aussi problème : premier support du mouvement des personnes, des biens, des informations, elle est également objet de conflits et lieu de la concurrence entre usages et modes de transports.

L’exposition « La rue est à nous… tous » explore et analyse ces questions contemporaines et met en évidence les diverses approches qui, partout dans le monde, essaient de renouveler les manières de concevoir, d’utiliser et de gérer les rues.

Elle montre les limites de l’urbanisme moderne, souligne le fait que la rue est un lieu de vie, de rencontre, d’expression, voire un véritable media. Mais elle insiste également sur le fait que les solutions ne sont pas seulement techniques, architecturales et urbanistiques, mais peut-être avant tout une question de gouvernance. Cette exposition ainsi que son catalogue, enrichi de quelques articles supplémentaires, sont originaux, mêlant architecture et urbanisme, culture et art, technologie et sociologie. Conçus de façon à pouvoir voyager dans de nombreux pays, leurs références sont totalement cosmopolites.

Cet ouvrage, conçu non comme un simple catalogue mais comme un livre en tant que tel, propose un parcours légèrement différent de celui du visiteur de l’exposition.

En effet, s’il en reprend en grande partie les panneaux et sections, il approfondit les problématiques et les enjeux de la rue : gouvernance, cohabitation des populations et des usages, communication... Une iconographie riche de près de 300 photos, croquis, images de synthèse complète et approfondit ces approches pertinentes et innovantes.

x 19,5 25 128 p. Les vendanges de la colère T Raynal Alain, Deroubaix Christophe et Le Puill Gérard histoire régional, vigne et vin 2006 30/11/05 9782846261265 Au Diable Vauvert Par chez nous -luttes 29,00 € 29.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Au printemps 1907, le Midi tout entier se souleva derrière ses vignerons. Le 9 juin, 500.000 personnes manifestèrent à Montpellier. Un siècle plus tard, la révolte du peuple vigneron marque toujours l’histoire du pays et la conscience du Midi par son ampleur, par le recours à des formes de luttes originales et par ses acquis qui ont révolutionné la qualité du vin français. Les solidarités tissées et les résultats obtenus par les luttes de 1907 et celles qui ont suivi, ont sauvegardé l’activité viticole, la vie économique et sociale dans le Languedoc-Roussillon et ont forgé son identité culturelle.

Alain Raynal nous livre un récit haut en couleurs de cette révolte. Son interview croisée de Jean Sagnes et Rémy Pech, deux historiens de référence, éclaire le passé des plus récentes analyses de la recherche historique. Christophe Deroubaix a sillonné le Languedoc-Roussillon pour recueillir les paroles de vignerons d’aujourd’hui. Ces portraits authentiques de gens de mémoire et d’espoir sont accompagnés des photographies chaudes et sensibles de Georges Bartoli. Gérard Le Puill a lui mené l’enquête sur la situation viticole du Midi actuel en s’interrogeant sur les réponses à apporter à la crise qui secoue aujourd’hui ce secteur menacé. Le chanteur Claude Marti, l’écrivain Jean Rouaud (prix Goncourt pour Les Champs d’honneur), le poète et dramaturge André Benedetto ont prêté leurs plumes pour illustrer l’ouvrage.

La culture de la vigne et le courage des hommes qui la travaillent font œuvre civilisatrice. Le Centenaire de 1907, reconnu Commémoration Nationale en 2007, est l’occasion d’approfondir le travail de mémoire, afin que la révolte des vignerons contribue à faire comprendre les questions nouvelles posées par la mondialisation en cours. C’est le défi relevé par Les Vendanges de la colère, rencontre exceptionnelle avec les hommes et les femmes qui ont fait l’histoire du Midi viticole et forgent son présent et son avenir.

x 13 20 518 p. L’ombre de l’oiseau lyre T Ibañez Andrés roman 2006 31/08/06 9782846261104 Au Diable Vauvert Littérature 24,00 € 24.00 épuisé
AA AA

Après la perte de son âme, Adénar, jeune prince de la planète Glabris, souffre d’un mal inconnu dans son pays : l’ennui. Parti à la recherche d’un remède sur la planète Demonia, il découvre Floria, ville déconcertante où il s’aperçoit que son existence et celle de sa planète sont ici les éléments d’un conte pour enfants.

Guidé par un oiseau mystérieux, Adénar est désormais confronté à lui-même pour démêler l’illusion de la réalité : est-il l’incarnation d’un conte ou simplement un enfant amnésique et perdu ? Sa quête aventureuse va le conduire à rencontrer des personnages aussi extravagants que Mirmidón Aguanópulos, Emory Lemorey le Voyageur ou Víctor Braunsfeld, un milliardaire de quatorze ans, et à pénétrer les mystères du vieux palais Turpestis, jusqu’à découvrir le secret de ses origines et ce qui se cache derrière l’apparence idyllique de ce monde.

Au-delà du récit féerique, L’ombre de l’oiseau lyre est un magnifique roman d’apprentissage et une satire politique sans concession d’un monde dominé par un totalitarisme orwellien. Les aventures d’Adénar sont une invitation à la réflexion et une mise en question de ce que nous tenons pour évident.

Dans ce roman foisonnant, où les fées croisent des psychiatres, où les mages rencontrent des fonctionnaires kafkaïens, où les alchimistes fréquentent des clubs anglais, Andrés Ibáñez a su mêler l’univers des contes au récit fantastique et à la science fiction, pour réussir un roman envoûtant, magnifique tribut à la littérature et au merveilleux et véritable plaidoyer en faveur du rêve comme arme contre l’immobilisme social et politique.

x 13 20 408 p. Les nouveaux Esclaves du capitalisme T Herman Patrick essai agriculture, société, travail 2008 15/10/08 9782846261623 Au Diable Vauvert Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 23,00 € 23.00 présent à Plume(s)
AA AA

Fruit d’une enquête de deux ans en France, en Espagne et au Maroc, ce livre retrace le développement, depuis les années 1990, de la production maraîchère et fruitière intensive en Europe et la brutale dégradation des conditions de vie et de travail des ouvriers agricoles, pour l’essentiel saisonniers.

Ainsi, la Marocaine Naïma Farrie, issue d’une civilisation paysanne en voie de disparition, témoigne de la violence produite par un système où les paysans ont laissé la place à des entrepreneurs, voire à des « agri-managers ». Officiellement employée comme saisonnière, Naïma a en réalité travaillé comme bonne à tout faire durant vingt ans et 7 jours sur 7, avant d’être licenciée sans un sou suite à un accident de travail.

Et pour une main-d’oeuvre privée de toute protection, cette violence commence sur les lieux de travail : faire des journées de dix ou douze heures dans les serres par 45 ou 50 degrés, tenir de folles cadences de ramassage, vivre sans protection au contact de produits toxiques, etc. Elle se poursuit sur les lieux d’habitation, dans des conditions d’hébergement indignes, voire inhumaines. Elle se traduit dans l’espace public, où ces ouvriers agricoles immigrés, parfois sans droits, sont tout juste tolérés, lorsqu’ils ne subissent pas le racisme comme mode de gestion de l’ordre social.

Agriculture intensive, exploitation des saisonniers et des sans papiers, misère et dictature au Sud, consommation au Nord, immigration : des problèmes en apparence éloignés se révèlent ici structurellement liés.

x 13 19,5 175 p. Insurrections ! en territoire sexuel T Delorme Wendy nouvelles féminisme 2009 05/03/09 9782846261807 Au Diable Vauvert Politique et société -femmes 17,50 € 17.50 sur commande ?
AA AA

« À ta naissance les docteurs ont dit « c’est une fille » et tu es tombée tellement d’accord avec cette sentence que tu n’as cessé d’en rajouter depuis. Tu t’es éprise et condamnée au rang des moindres et des impies. La mère, la sainte et la putain tu les incarnes toutes et tu portes leur croix, tu te ferais volontiers crucifier d’ailleurs pour qu’elles te passent toutes sur le corps. »

Après son premier roman Quatrième Génération (Grasset), Wendy Delorme poursuit l’exploration littéraire désinhibée d’un féminisme d’aujourd’hui, qui interroge les identités de genre et se plaît à mettre en scène les corps et les plaisirs.

Un recueil de textes en forme de fictions - d’une verve, d’une force et d’une fraîcheur entraînantes -, qui dessine les contours d’un manifeste de sexopolitique ou de pornolittérature pour l’épanouissement et la libération sexuelle des femmes. L’auteur le fait avec une élégance consommée dans l’art de provoquer et retrouve ici un genre littéraire, le texte d’intervention ou la fiction politique, pour mieux le transformer.

x 13 20 492 p. Le Feu de Dieu T Bordage Pierre roman 2009 19/03/09 9782846261968 Au Diable Vauvert Littérature 23,00 € 23.00 sur commande ?
AA AA

Prévoyant la catastrophe, Franx a convaincu les siens de fortifier le Feu de Dieu, une ferme du Périgord, conçue pour une autonomie totale de plusieurs années.

Mais le cataclysme le surprend à Paris et. pour rejoindre sa famille, il entreprend une impossible odyssée, à pied dans des ténèbres perpétuelles en compagnie d’une autre survivante, une petite fille muette. Pendant ce temps, dans l’arche transformée en bunker, sa femme et leurs deux enfants se retrouvent sous la menace d’un dangereux paranoïaque qui a pris possession des lieux...

Défiant sur leur terrain les maîtres du scénario catastrophe, Bordage conduit son récit à un rythme et dans un suspense impitoyables. Le lecteur suit, halluciné, cette quête pour la vie dont il sortira, comme les personnages du roman, transformé, pacifié et grandi.

x 13 19,8 235 p. Brèves enfances T Bourgeois Sylvie roman enfance 2009 08/10/09 9782846262095 Au Diable Vauvert Littérature 18,00 € 18.00 sur commande ?
AA AA
Trente-quatre enfants se racontent. Trente-quatre portraits en creux de familles décomposées ou recomposées. Trente-quatre regards doux et avertis sur les adultes que nous sommes. Sylvie Bourgeois a su saisir ces innocences écourtées par une maturité acquise trop vite, leur lucidité et leur immense capacité d’amour et de pardon.
x 13 20 348 p. Postcapitalisme - Imaginer l’après T Autain Clémentine essai politique 2009 13/11/09 9782846261944 Au Diable Vauvert Politique et société 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

Postcapitalisme rassemble des contributions de chercheurs, philosophes, journalistes autour d’un thème commun : Imaginer l’après.

La crise financière actuelle expose les failles du capitalisme et renforce encore l’urgence à penser un projet émancipateur. Mais, si les résistances sociales ne manquent pas, les perspectives politiques transformatrices se cherchent encore. L’heure n’est pas à l’écriture d’un nouveau dogme mais à la redéfinition des termes, objectifs et moyens, à la construction d’une pensée dynamique de la société postcapitaliste. Cet ouvrage collectif, aux visions diverses et parfois contradictoires, veut contribuer à exprimer une perspective et rouvrir le débat sur l’alternative.

x 13 19,8 212 p. Des poupées et des anges T Hamdi Nora roman 2004 08/01/04 9782846260565 Au Diable Vauvert Littérature 17,00 € 17.00 épuisé
AA AA

" Même si c’est un raccourci c’est toujours le même bordel.

Dans la rue, derrière le Champion, je change de trottoir pour ne pas croiser la petite foule de Roumains qu’on voit dans le métro. De plus près, ce sont des arrivants de l’Est. Ils doivent venir de l’après-guerre. Leur peau et leurs cheveux sont clairs et pâles. Je les observe se bousculer devant une benne pleine de bouffe. Les uns sur les autres, ils s’arrachent des produits périmés. D’autres, derrière, prennent des fruits, des légumes noircis.

Par terre, un petit garçon se faufile à quatre pattes, il récupère la nourriture tombée au sol, ramasse ce qu’il peut, pousse un peu avec ses mains. Je détourne la tète, j’ai honte d’être humaine Je change de rue. "

x 9,5 13,5 218 p. Les soliloques du pauvre
Et autres poèmes
T
Rictus Jehan poésie 2009 26/03/09 9782846261883 Au Diable Vauvert Divers -petits livres 5,00 € 5.00 épuisé, réédité avec l'ean 9791030703528
AA AA

Très tôt, Jehan-Rictus décide de transformer la langue comme le feront les rappeurs. Il transforme la langue de la rue en poésie. Son verbe gouailleur et argotique, réglé sur la parole de ceux qui n’ont pas la parole, ses poèmes au phrasé expressif clament et protestent les misères du peuple pauvre. Et la puissance de ses mots lui vaut de demeurer, encore aujourd’hui, le premier chantre des victimes, des exclus et des marginaux.

Cette œuvre sauvagement humaine, cette révolution esthétique est devenue un classique de la littérature sociale, à relire d’autant plus vite qu’il éclaire et fait écho à bien des voix de la scène française contemporaine.

x 9,5 13,5 123 p. Mines de cristal T Puccino Oxmo poésie 2009 01/03/09 9782846261982 Au Diable Vauvert Voix Littérature -poésie 7,00 € 7.00 sur commande ?
AA AA

Oxmo Puccino n’est pas par hasard surnommé le « Black Jacques Brel » par ses pairs. Il partage en effet avec son classique aîné un sens de la métaphore et de la poésie des marges, une écriture sensible qui rejette les excès du lyrisme pour préférer se concentrer sur l’émotion juste.

Ce qui sépare les deux hommes, c’est leur voix. Si celle de Brel était souvent tendue ou écorchée, celle d’Oxmo Puccino se fait douce et ronde, comme une note de saxophone, pour emmener en douceur l’auditeur avec elle. Car ses mots sont autant d’histoires, de destins. Les vies qu’il croise entre les immeubles et dans ses propres épopées forment le matériau de contes de la tristesse et du rejet ordinaires ou d’incitations à l’espoir et à l’action. S’il fallait encore prouver que le hip hop peut receler des pépites textuelles, ce recueil en serait la meilleure pièce à conviction.

x 9,5 13,5 73 p. Basketville
Tu peux toujours courir
T
Jousserand Félix poésie 2009 26/03/09 9782846261876 Au Diable Vauvert Divers -petits livres 5,00 € 5.00 présent à Plume(s)
AA AA

Basketville, c’est la ville où on circule à pieds parce que les voitures reposent sur des parpaings : périmètre périurbain où tout est périssable, sinon périmé.

Tu peux toujours courir, parce que les objets artificiels du désir seront toujours là-bas, plus loin, et que la main qui tient la carotte ne te laissera jamais l’attraper.

À Basketville, les baskets sont artefacts de séduction ou monnaies d’échange, de manière générale elles servent à poursuivre les rêves mis à disposition ou en compétition par l’ordre consumériste. Un moyen pour la périphérie de rejoindre le centre ? Probablement pas, car finalement c’est le centre, dans la personne d’un reporter dépêché sur place, qui vient ramener des témoignages exotiques de cette périphérie qui fait rêver et trembler.

Difficile de figer dans une définition ce texte qui sollicite, dans une langue rythmée et terriblement expressive, tous les outils de l’auteur et tous les sens du lecteur. Fiction, document, poésie et chanson sont des éléments d’un tout qui n’est pas réductible à la somme de ses parties mais qui se caractérise par un sens aigu du verbe et de l’image, la création d’une zone poétique quelque part entre la littérature sociale, le hip hop et les journaux télévisés.

Texte troublant et envoûtant, Basketville est remarquable par son économie, son efficacité et sa puissance d’évocation. Une langue mutante, gravée dans le béton, qui envahit le monde comme les villes gagnent sur la campagne et l’homme sur la nature.

x 15,5 24 90 p. Une orange roulant sur le sol d’un parking
et s’illuminant tranquillement de toutes les couleurs de l’univers
T
Ravalec Vincent poésie 2004 13/01/04 9782846260657 Au Diable Vauvert Littérature -poésie 23,50 € 23.50 présent à Plume(s)
AA AA

Dans une magnifique mise en scène graphique réalisée en noir et blanc par Olivier Fontvieille, ce long poème nous invite à porter sur le monde et les choses quotidiennes un regard éveillé.

Il prolonge et complète cette recherche qui sous-tend les romans de Ravalec, en quête de cet autre niveau de réalité que l’initiation au chamanisme permet d’atteindre, cette forme d’unité originelle secrète que l’écriture cherche à restituer.

Un regard pénétrant sur les objets, les moments de tous les jours, une ode aux harmonies discrètes, secrètes, du réel au monde qui nous est offert et que le poète nous aide à contempler, à déchiffrer.

x 13 20 330 p. Les maximonstres
L’île aux monstres
T
Eggers Dave jeunesse monstre 2009 10/12/09 9782846262309 Au Diable Vauvert Jeunesse -littérature 18,00 € 18.00 sur commande ?
AA AA

Roman librement adapté de l’album Max et les Maximonstres de Maurice Sendak et tiré du film co-écrit avec Spike Jonze.

Qui est Max ? Et qu’est-ce qu’un maximonstre ? A-t-on le droit de manger la tête de quelqu’un ? Non ? Même quand elle tombe par terre ? Alors quand ?

x 11 16,5 137 p. C’est de l’eau
Quelques pensées, exprimées en une occasion significative, pour vivre sa vie avec compassion
T
Wallace David Foster essai philosophie 2010 26/08/10 9782846262477 Au Diable Vauvert Littérature -poches 9,00 € 9.00 épuisé
AA AA

David Foster Wallace était invité à parler devant la promotion 2005 de Kenyon College sur le sujet de son choix. C’est la seule allocution de ce type qu’il ait jamais faite.

« Au-delà des conneries, la véritable valeur d’une éducation aux sciences humaines devrait être la suivante : comment faire pour traverser votre vie d’adultes à l’aise, prospères et respectables sans être inconscients, serviteurs de votre esprit et de la configuration par défaut qui vous veut solitaires, royalement seuls, jour après jour après jour.
Libres d’être les seigneurs de nos minuscules royaumes taille squelette, seuls au centre de toute création.
Mais bien sûr il y a de nombreuses libertés et vous n’entendrez pas parler de la plus précieuse d’entre elles dans le vaste monde de ceux qui gagnent, qui accomplissent et qui affichent.
La liberté la plus importante nécessite de l’attention, de l’ouverture, de la discipline et la capacité de s’intéresser pour de vrai aux autres, de se sacrifier pour eux, encore et encore, chaque jour, avec une infinité de petits gestes pas très sexy.
Ça, c’est la vraie liberté.
Il n’est pas question de morale, de religion, de dogme ou de grandes questions chic de vie après la mort.
La vérité avec un grand V est celle de la vie avant la mort. »

x 12,9 19,8 535 p. Cristal défense T Fradier Catherine polar 2010 25/03/10 9782846262248 Au Diable Vauvert Littérature -polars 20,00 € 20.00 sur commande ?
AA AA

Dans un monde où la conquête des marchés va jusqu’au crime, des spécialistes du renseignement économique, du contre-espionnage et de l’info-guerre, opèrent au cœur des entreprises.

Leur mission : protéger et défendre le patrimoine industriel, scientifique et technologique français. Leur employeur : l’Agence de sécurité économique. Leur commanditaire : le gouvernement. Vous ne les voyez pas, mais ce monde est le vôtre...