Livres de l'éditeur Philippe Rey - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Philippe Rey


19 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 14,5 22 460 p. L’Afrique répond à Sarkozy
Contre le discours de Dakar
T
Collectif essai Afrique, Sarkozy 2008 21/02/08 9782848761107 Philippe Rey International -Afrique 19,80 € 19.80 épuisé
AA AA

Le 26 juillet 2007 à Dakar, lors de sa première visite en Afrique subsaharienne, Nicolas Sarkozy a profondément blessé les Africains par un discours qui se voulait pourtant amical. Son adresse « fraternelle » à la jeunesse du continent, supposée fonder la nouvelle politique africaine de la France, n’a en effet trompé personne. Elle est vite apparue comme une grossière tentative de maquiller publiquement en œuvre de bienfaisance les crimes de ses ancêtres.

Les paroles de Nicolas Sarkozy, émaillées de clichés racistes, ont été centrées sur un mythique homme africain, sur l"âme de l’Afrique, sur la Renaissance africaine, dont il fait du reste une lecture bien suspecte. Rien sur le rôle réel de l’Europe et des institutions financières internationales dans l’appauvrissement de ce continent. Aucune allusion aux régimes « kleptocrates » et férocement dictatoriaux, soutenus par les différents gouvernements français depuis les « indépendances ». L’Afrique vilipendée à Dakar par Nicolas Sarkozy, c’est celle du pacte colonial, fragilisée par la Françafrique dans un monde de plus en plus organisé et cupide.

Voilà ce que dénonce cet ouvrage dont les auteurs, tous de prestigieux intellectuels, viennent de différents pays africains. Ils fournissent d’utiles rappels historiques, face au révisionnisme qui s’entête à réécrire sans pudeur l’histoire de la traite négrière et de la colonisation.

Mais l’intérêt de ce livre majeur dépasse le cadre d’une simple réponse à Nicolas Sarkozy : il décrit sans concession les véritables défis qui interpellent l’Afrique d’aujourd’hui et de demain, et l’appelle avec confiance à trouver, par elle-même, les moyens de les relever.

x 14,5 22 380 p. Fille noire, fille blanche T Oates Joyce Carol roman société américaine 2009 01/10/09 9782848761497 Philippe Rey Littérature 20,00 € 20.00 10,00 € manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Elles se rencontrent au coeur des années soixante-dix, camarades de chambre dans un collège prestigieux où elles entament leur cursus universitaire.

Genna Meade, descendante du fondateur du collège, est la fille d’un couple très " radical chic ", riche, vaguement hippie, opposant à la guerre du Vietnam et résolument à la marge. Minette Swift, fille de pasteur, est une boursière afro-américaine venue d’une école communale de Washington. Nourrie de platitudes libérales, refusant l’idée même du privilège et rongée de culpabilité, Genna essaye sans relâche de se faire pardonner son éducation élitiste et se donne pour devoir de protéger Minette du harassement sournois des autres étudiantes.

En sa compagne elle voit moins la personne que la figure symbolique d’une fille noire issue d’un milieu modeste et affrontant l’oppression. Et ce, malgré l’attitude singulièrement déplaisante d’une Minette impérieuse, sarcastique et animée d’un certain fanatisme religieux. La seule religion de Genna, c’est la piété bien intentionnée et, au bout du compte inefficace, des radicaux de l’époque. Ce qui la rend aveugle à la réalité jusqu’à la tragédie finale.

Une tragédie que quinze ans - et des vies détruites - plus tard, elle tente de s’expliquer, offrant ainsi une peinture intime et douloureuse des tensions raciales de l’Amérique.

x 11 18 540 p. L’Afrique répond à Sarkozy
Contre le discours de Dakar
T
essai Afrique, Sarkozy 2009 08/01/09 9782848761367 Philippe Rey International -Afrique 6,90 € 6.90 sur commande ?
AA AA

Le 26 juillet 2007 à Dakar, lors de sa première visite en Afrique subsaharienne, Nicolas Sarkozy a profondément blessé les Africains par un discours qui se voulait pourtant amical. Son adresse « fraternelle » à la jeunesse du continent, supposée fonder la nouvelle politique africaine de la France, n’a en effet trompé personne. Elle est vite apparue comme une grossière tentative de maquiller publiquement en œuvre de bienfaisance les crimes de ses ancêtres.

Les paroles de Nicolas Sarkozy, émaillées de clichés racistes, ont été centrées sur un mythique homme africain, sur l"âme de l’Afrique, sur la Renaissance africaine, dont il fait du reste une lecture bien suspecte. Rien sur le rôle réel de l’Europe et des institutions financières internationales dans l’appauvrissement de ce continent. Aucune allusion aux régimes « kleptocrates » et férocement dictatoriaux, soutenus par les différents gouvernements français depuis les « indépendances ». L’Afrique vilipendée à Dakar par Nicolas Sarkozy, c’est celle du pacte colonial, fragilisée par la Françafrique dans un monde de plus en plus organisé et cupide.

Voilà ce que dénonce cet ouvrage dont les auteurs, tous de prestigieux intellectuels, viennent de différents pays africains. Ils fournissent d’utiles rappels historiques, face au révisionnisme qui s’entête à réécrire sans pudeur l’histoire de la traite négrière et de la colonisation.

Mais l’intérêt de ce livre majeur dépasse le cadre d’une simple réponse à Nicolas Sarkozy : il décrit sans concession les véritables défis qui interpellent l’Afrique d’aujourd’hui et de demain, et l’appelle avec confiance à trouver, par elle-même, les moyens de les relever.


Date de parution : 21 février 2008

x 14,4 22 285 p. Long week-end T Maynard Joyce roman 2010 07/01/10 9782848761558 Philippe Rey Littérature 19,00 € 19.00 épuisé
AA AA

Cette année 1987, une chaleur caniculaire s’abat sur la côte Est pendant le long week-end de Labor Day.

Henry a treize ans, vit avec sa mère, ne supporte pas la nouvelle épouse de son père, aimerait s’améliorer au base-ball et commence à être obsédé par les filles. Jusque-là, rien que de très ordinaire, sauf que sa mère, elle, ne l’est pas. Encore jeune et jolie, Adele vit pratiquement retirée du monde et ne sort qu’en de rares circonstances. La rentrée des classes qui approche la contraint à conduire son fils acheter vêtements et fournitures au centre commercial.

Et là, planté devant le présentoir des magazines où il essaye de feuilleter Playboy, Henry se heurte à Frank, ou plutôt Frank s’impose à Henry : Frank, un taulard évadé, condamné pour meurtre...

Pendant quatre jours, le trio va vivre un surprenant huis-clos, chacun se dévoilant un peu plus au fil des heures. Et, vingt ans plus tard, avec émotion et humour, Henry révélera les secrets de ce long week-end qui lui a appris à grandir...

x 14,5 22 480 p. J’ai réussi à rester en vie T Oates Joyce Carol 2011 06/10/11 9782848761947 Philippe Rey Littérature 24,00 € 24.00 actuellement indisponible
AA AA

Le matin du 11 février 2008, Raymond Smith, le mari de Joyce Carol Oates, s’est réveillé avec un mauvais rhume.

Il respire mal et son épouse décide de l’emmener aux urgences où l’on diagnostique une pneumonie sans gravité. Pour plus de sûreté, on le garde en observation. Une semaine plus tard, au moment même où il devait rentrer chez lui, Raymond meurt d’une violente et soudaine infection nosocomiale. Sans avertissement ni préparation d’aucune sorte, Joyce est soudain confrontée à la terrible réalité du veuvage. Au vide. À l’absence sans merci.

J’ai réussi à rester en vie est la chronique du combat d’une femme pour tenter de remonter de ce puits sans fond. De poursuivre une existence amputée du partenariat qui l’a soutenue et définie pendant près d’un demi-siècle. En proie à l’angoisse de la perte, à la désorientation de la survivante cernée par un cauchemar de démarches administratives, et les absurdités pathétiques du commerce du deuil, Oates décrit l’innommable expérience du chagrin, dont elle ne peut s’extraire qu’à grand peine, de temps à autre, en se tournant vers ses amis.

Avec sa lucidité coutumière, parfois sous-tendue d’un humour noir irrésistible (quand, par exemple, elle se lamente sur l’absurdité des luxueux paniers gargantuesques de saucissons et de pop corn au chocolat déposés devant sa porte en manière de condoléances), elle nous offre à travers ce livre, qui ne ressemble à rien de ce qu’elle a écrit jusqu’ici, non seulement une émouvante histoire d’amour mais aussi le portrait d’une Joyce Carol Smith inconnue et formidablement attachante.

x 14 20,4 144 p. Nous sommes tous la France !
Essai sur la nouvelle identité française
T
Durpaire François essai racisme, France, identité 2012 26/01/12 9782848762036 Philippe Rey Document Politique et société 15,00 € 15.00 manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Une élection nationale est l’occasion d’aborder un ensemble de sujets : la dette, le chômage, le niveau de vie, la sécurité...

Mais il en est un qui devrait dominer tous les autres. Au-delà du comment vivre ensemble, celui du pourquoi vivre ensemble. Aujourd’hui, notre crise sociale se double d’une crise identitaire. Séparée, inégale, est-ce la fin de la France « une et indivisible » ? D’un côté, des milliers de jeunes nés en France qui ne se reconnaissent plus comme Français ; de l’autre, le Front national qui capte à son seul profit l’identité nationale.

Comment repenser notre nation au XXIe siècle ? Face aux injustices, il faut savoir s’indigner. Mais également être capable de tracer une voie nouvelle. Quelles sont les clefs de notre sursaut collectif ? Comment progresser « avec » plutôt que« contre » les autres ? Comment résoudre nos difficultés par l’énergie du dialogue ? François Durpaire, dans un livre vif, documenté et nécessaire, montre que l’acceptation de la pluralité identitaire est seule à même de renforcer une identité française à la fois forte et ouverte sur le monde.

Il nous invite à faire, ensemble, la révolution la plus urgente : celle du Lien.

x 14 22 187 p. Tous les Chevaliers sauvages
Tombeau de l’humour et de la guerre
T
Thiellement Pacôme pamphlet 2012 23/02/12 9782848762012 Philippe Rey A tombeau ouvert Littérature 17,00 € 17.00 actuellement indisponible
AA AA

Six mois après l’arrivée de Mitterrand au pouvoir, Droit de Réponse, l’émission de Michel Polac, est consacrée à la fin de Charlie Hebdo.

Dominique Jamet et Jean-François Kahn plastronnent, un groupe de lycéens bafouillent que l’époque est formidable, Desproges, Gainsbourg, Renaud sont trop inconscients pour mesurer le sens de ce qu’ils sont en train de vivre. Au fond du plateau, quatre figures sortent de l’ombre : Cavanna, accablé par la mauvaise conscience ; le Professeur Choron, le seul à saisir l’abjection absurde dans laquelle ils sont tombés, hurlant sans micro ; Jean Bourdier de Minute à qui Siné décide de casser la gueule ; Bernard Tapie, enfin, le jeune patron de Manufrance, monstre froid venant de l’avenir.

Personne ne saisit alors qu’il est leur véritable fossoyeur. L’esprit Hara-Kiri disparut ce soir-là, et avec lui un rire jaune, désormais ringardisé par des adversaires ayant cyniquement appris le langage de la provocation " bête et méchante " (de Tapie à Besson), et récupéré par des gagmen limités dans leurs visions comme dans leurs expressions (de Canal + à Ruquier). L’humour n’était certainement plus une arme de lutte ou de déstabilisation du monde politique, il devenait - des Bronzés à Philippe Val - la pilule pour nous faire avaler...
la pilule. Il y a deux types de rire : le petit rire né de la soumission aux limites, et le grand rire né de la confrontation à l’illimité, de la mise en pièces de nos conditionnements. Choron provoquait un grand rire. Il était un samouraï, une figure théâtrale de violence et de distinction. De 1982 à 2012, s’est installé un système qui a déposé les armes de l’humour. Preuve en est la forme privilégiée du " chroniqueur ", mi-humoriste, mi-valet du pouvoir, nul en tout mais présent partout, ne sachant rien faire mais parlant tout le temps très fort, et toujours dans la bonne humeur.

D’une puissance illimitée pour détruire les impostures des années Pompidou-Giscard, Choron, Reiser et Gébé auront été mille fois moins forts pour analyser les nouvelles formes de violence incarnées par Mitterrand et son staff, acquis aux ruses de l’autodérision et de la provocation. Jouer la violence anarchique quand le pouvoir est représenté par des boulangères (Nadine Morano) ou des profs de natation (Frédéric Lefebvre) n’a plus beaucoup de sens.

Il faut renoncer à l’humour quand le rire ne provoque plus que le petit rire de l’acceptation des choses. Tous les Chevaliers sauvages est un voyage dans la France et les Etats-Unis de l’après-guerre, de leurs plus grandes créations jusqu’à leurs plus grands leurres. C’est également un tombeau de Choron, Reiser, Gébé, Andy Kaufman, valeureux héros d’une époque révolue où l’humour fonctionnait comme un substitut à la guerre.

Or, il faut renoncer à l’humour comme à la guerre parce que désormais nous attend quelque chose de bien plus violent et de beaucoup plus drôle...

x 22 25,5 160 p. Colombie T Marlaud Jean-Michel et Vildeuil Yveline doc Colombie, voyage 2012 11/10/12 9782848762289 Philippe Rey International -Amériques 29,00 € 29.00 sur commande ?
AA AA

Pour un Français, la Colombie c’est d’abord Ingrid Betancourt. Le cinéphile ajoute Marie pleine de grâce gobant des sachets de cocaïne ; l’amateur de littérature pense lui à la victime inconsciente de la Chronique d’une mort annoncée par Garcia Marquez ou aux sicarios de La Vierge des tueurs. Guérilla, drogue et assassinats… Des images de violence dont les Colombiens ne connaissent que trop la réalité, mais qui ne doivent pas occulter les autres facettes de ce pays grand comme deux fois la France, seul État d’Amérique du sud à avoir une façade sur les deux océans.

Des forêts tropicales de la côte Pacifique aux immensités herbeuses des Llanos, du littoral caraïbe à la forêt amazonienne, la Colombie présente une incroyable variété naturelle – tant par sa biodiversité que par sa richesse humaine. Si les Européens sont largement majoritaires, un tiers de la superficie est officiellement formé de territoires indigènes et la traite négrière est à l’origine d’une population afrocolombienne longtemps marginalisée mais qui émerge progressivement sur la scène culturelle. Depuis le début du XXe siècle, le kaléidoscope s’est enrichi des Turcos originaires du Proche-Orient.

Paysages et histoire sont liés de manière indissoluble. Le randonneur marchant vers la Ciudad Perdida au coeur de la Sierra Nevada croise les silhouettes blanches des Kogis. Mompox somnolant sur les berges du fleuve Magdalena n’a pas changé depuis l’époque où l’or et les émeraudes attendaient l’arrivée des galions. Les Nègres Marrons réfugiés à San Basilio de Palenque ont profondément influencé sa langue et sa musique. Les paysages de la zone du café, eux, ont été modelés à l’époque moderne.

En mêlant sites emblématiques et grands épisodes de l’histoire, en allant au-delà des lieux communs et des images toutes faites, les auteurs espère éveiller la curiosité et l’envie d’aller voir par soi-même cette fascinante Colombie.

x 14,5 22 233 p. La gloire des imposteurs
Lettres sur le Mali et l’Afrique
T
Traoré Aminata et Diop Boubacar Boris Afrique 2014 09/01/14 9782848762326 Philippe Rey International -Afrique 17,00 € 17.00 présent à Plume(s)
AA AA

L’intervention massive de l’armée française au Mali en janvier 2013 a suscité en Afrique un fort sentiment de reconnaissance à l’égard de la France : une véritable lame de fond, expliquant à la fois ces milliers de drapeaux français brandis par des jeunes Maliens dans les rues et l’invitation de François Hollande au récent sommet de l’Union africaine. Des intellectuels africains de grand renom n’ayant jamais été suspects de la moindre complaisance à l’égard de la Françafrique ont approuvé, après moult contorsions mentales il est vrai, l’opération Serval.

Ce n’est pas le cas des deux auteurs de cet ouvrage, Aminata Traoré et Boubacar Boris Diop. La brillante sociologue et essayiste malienne échange des lettres avec le romancier sénégalais, connu pour sa rigueur intellectuelle et engagé avec elle, depuis des décennies et en parfaite complicité, dans les mêmes combats politiques. Ils évoquent en premier lieu la crise actuelle au Mali, véritable cas d’école, annonçant davantage une ferme reprise en main néoimpériale de l’Afrique subsaharienne que sa seconde indépendance.

Ce dialogue permet aux auteurs de partager leurs réflexions sur les guerres actuelles de l’Occident hors de ses frontières, ainsi que sur la Côte d’Ivoire, la Libye ou l’énigmatique printemps arabe. La forme de l’échange de lettres donne au lecteur l’impression d’une discussion de vive voix entre deux penseurs africains qui lui semblent alors familiers. En ce sens, il ne s’agit pas ici d’un essai classique à quatre mains mais plutôt d’un livre à lire et à écouter.

x 15 18 190 p. Dire, ne pas dire - volume 1
Du bon usage de la langue française
T
Académie française français 2014 04/09/14 9782848764160 Philippe Rey Littérature 12,00 € 12.00 sur commande ?
AA AA

Dit-on Elle a l’air malin ou elle a l’air maligne ? D’ailleurs ou par ailleurs ? Par contre ou en revanche ? Courbatu ou courbaturé ? Tout à coup ou tout d’un coup ? A l’attention de ou à l’intention de ? Ce qui reste ou ce qu’il reste ? Sabler ou sabrer le champagne ?
À toutes ces interrogations, les académiciens et les linguistes du quai Conti apportent des réponses claires et passionnantes. Plus de 150 emplois fautifs, abus de sens, néologismes ou anglicismes sont ici exposés et rectifiés à travers des cas concrets et quotidiens.

Un précieux ouvrage, un vif hommage à l’intelligence et aux subtilités de la langue française.

x 15 18 192 p. Dire, ne pas dire - volume 2
Du bon usage de la langue française
T
Académie française 2015 10/09/15 9782848764726 Philippe Rey Littérature 12,00 € 12.00 sur commande ?
AA AA

Dit-on nous avons convenu ou nous sommes convenus ? Mettre à jour ou mettre au jour ? Commémorer ou célébrer un anniversaire ? Irréversible ou irrévocable ? Inclinaison ou inclination ?
Que faire de ces tics de langage qui nous ont envahis : c’est clair, loi, proactif, scotcher, c’est culte, performer, c’est plié ? Et les anglicismes : short-list, timing, save-the-date, stand-by, spoiler, casting, has been, par quoi les remplacer ?
À toutes ces interrogations, les académiciens et les linguistes du quai Conti apportent des réponses claires et passionnantes dans ce nouveau volume entièrement inédit.

Plus de 150 emplois fautifs, abus de sens, néologismes, expressions douteuses et autres tortures de mots sont ici exposés et rectifiés au moyen de cas concrets et quotidiens. Un précieux ouvrage, un vif hommage à l’intelligence et aux subtilités de la langue française.

x 12 18 94 p. Murmures à la jeunesse T Taubira Christiane 2016 29/01/16 9782848765297 Philippe Rey Politique et société 7,00 € 7.00 présent à Plume(s)
AA AA

Christiane Taubira revient sur les tragiques événements de 2015, raconte comment ils ont été vécus au sommet de l’État, quelles sont les forces obscures qui structurent ce nouveau terrorisme, comment on embrigade de jeunes Français pour les transformer en tueurs... Mais la République possède en elle-même la puissance de riposte nécessaire, une riposte qui ne requiert aucun reniement si elle s’inspire de l’histoire de ses combats.

L’auteure appelle les citoyens à trouver dans la culture et la beauté les raisons de défendre avec la plus farouche détermination les valeurs de notre société. Par ces temps troubles et incertains, les paroles de Christiane Taubira élèvent le débat et redonnent espoir à la jeunesse. Paroles d’une femme de conviction, paroles d’une femme libre.

x 14,5 22 160 p. Afrotopia T Sarr Felwine essai Afrique 2016 11/03/16 9782848765020 Philippe Rey International -Afrique 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA

L’Afrique n’a personne à rattraper. Elle ne doit plus courir sur les sentiers qu’on lui indique, mais marcher prestement sur le chemin qu’elle se sera choisi. Son statut de fille aînée de l’humanité requiert d’elle de s’extraire de la compétition, de cet âge infantile où les nations se toisent pour savoir qui a accumulé le plus de richesses, de cette course effrénée et irresponsable qui met en danger les conditions sociales et naturelles de la vie.

Sa seule urgence est d’être à la hauteur de ses potentialités. Il lui faut achever sa décolonisation par une rencontre féconde avec elle-même. Dans trente-cinq ans, sa population représentera le quart de celle du globe. Elle en constituera la force vive. Un poids démographique et une vitalité qui feront pencher les équilibres sociaux, politiques, économiques et culturels de la planète. Et pour être cette force motrice, positive, il lui faut accomplir une profonde révolution culturelle avant d’accoucher de l’inédit dont elle est porteuse. Elle doit participer à bâtir une civilisation plus consciente, plus soucieuse de l’équilibre entre les différents ordres, du bien commun, de la dignité. Ce livre est un acte de foi en cette utopie active : une Afrique qui contribue à porter l’humanité à un autre palier.

x 12 18 180 p. Baroque sarabande T Taubira Christiane 2018 19/04/18 9782848766959 Philippe Rey Littérature -poches 9,80 € 9.80 sur commande ?
AA AA

« Quoi que vous cherchiez à savoir ou à ressentir, à comprendre ou à percevoir, à saisir ou à entrevoir, quelque part un livre répond à votre quête. En procurant plaisir, volupté, félicité.
Lire. Toute l’énergie, la passion, le bien-être et le tourment d’une vie ardente. »
Ch. T.

Dans cet ouvrage passionnant, Christiane Taubira rend hommage aux livres et aux écrivains qui l’ont façonnée. De son enfance à Cayenne - où les lectures des jeunes filles étaient sévèrement contrôlées - à aujourd’hui, les auteurs et leurs oeuvres défilent : Aimé Césaire, Léon-Gontran Damas, Gabriel García Márquez, René Char, Yachar Kemal, Simone Weil, Toni Morrison, et tant d’autres...

Éveil de sa conscience sociale par les romans engagés, découverte de la force de renouvellement de la langue, relecture de l’histoire grâce à la pertinence de la littérature, convocation des auteurs au moment de ses grands discours politiques : Christiane Taubira raconte tout ce qu’elle doit aux infinies ressources des livres. Car la lecture, cette « vie ardente », n’est-elle pas le meilleur moyen de conquérir sa liberté ?

x 14,5 22 148 p. Comment philosopher en Islam ? T Diagne Souleymane Bachir essai philosophie, islam 2014 09/01/14 9782848763828 Philippe Rey Documents Politique et société -philosophie 16,00 € 16.00 sur commande ?
AA AA

Les religions révélées peuvent-elles admettre en leur sein les questionnements des philosophes, ces esprits libres qui placent la recherche de la vérité avant les préjugés et les conformismes ? Selon Souleymane Bachir Diagne, cette présence est non seulement possible mais souhaitable, et l’islam ne fait pas exception puisqu’il a connu durant son histoire, au plus haut point, cette ouverture de pensée : voilà ce que souligne, avec force, cet essai limpide.

C’est en repérant, dès la mort de Mohammed, la présence de certaines questions d’ordre philosophique liées à sa succession, que l’auteur rappelle la place qu’a occupée la philosophie tout au long des siècles, à la fois par les contacts avec d’autres pensées au fil des siècles (Plotin, Platon, Aristote, Nietzsche, Bergson…), et à travers des penseurs essentiels comme Avicenne, Averroès, Ghazali. Il mène aussi une réflexion personnelle sur le mouvement d’ouverture de l’islam, dans ses dimensions contemporaines et ses aspects politiques futurs. Penser le Coran à l’intérieur du mouvement de la vie lui apparaît comme une nécessité.

Alors que s’intensifient les risques de conflit et les tentations de repli, Souleymane Bachir Diagne donne, avec cet ouvrage, une leçon d’espérance et de raison..

x 15 21 96 p. Les Gilets jaunes, et après ? T Collectif essai gilets jaunes 2019 07/11/19 9782848767673 Philippe Rey 1ndispendables Politique et société 9,00 € 9.00 présent à Plume(s)
AA AA
Qui sont les gilets jaunes ? Pourquoi ce mouvement populaire, apparu en novembre 2018 sur fond de colère fiscale, a-t-il autant bousculé le pays ? Ce fait politique inclassable est-il appelé à durer ? Les analyses rassemblées dans ce nouveau volume des 1ndispendables montrent que le feu continue de couver sous la braise. Sociologues, politistes, historiens, spécialistes de l’opinion, écrivains et démographes, chacun s’emploie à éclairer un pan de ce phénomène qui en dit long sur les fractures françaises. Fractures territoriales, fractures économiques, fractures de classe dans une époque où ni les partis ni les syndicats ne sont en mesure de proposer un projet commun. « Rien ne sera réglé sans un travail de resocialisation », affirme l’économiste Daniel Cohen. Le mouvement a d’ores et déjà eu des effets politiques profonds sur la conduite des affaires publiques, comme l’indique Brice Teinturier. Quelles surprises nous réservet-il encore ? S’il a enclenché un mode de gouvernement plus participatif avec les citoyens, ce ne sera pas la moindre de ses victoires.
x 19,5 16,5 61 p. L’écologie T Plonk et Replonk humour écologie 15 octobre 2020 15/10/20 9782848768007 Philippe Rey Divers 13,50 € 13.50 présent à Plume(s)
AA AA
Un beau-livre surréaliste, à l’humour décalé irrésistible, par des génies du détournement.

A côté de leurs élucubrations loufoques, Plonk et Replonk portent un regard caustique et tout aussi burlesque sur l’actualité. C’est ainsi qu’ils nous font partager leurs interrogations et nous livrent leurs solutions sur des questions environnementales. L’absurde irrationnel, le paradoxal ne sont-ils pas déjà dans nos comportements quotidiens face au dérèglement climatique ? On s’amuse beaucoup tout en nous interrogeant sur quelques questions fondamentales : le coût économique du réchauffement climatique illustré par la fonte des glaces, mais il s’agit de glaces à deux boules ; le rôle des réunions internationales sur le climat tournées en dérision. La collapsologie s’illustre sous la légende : " Homo sapiens, dernier solde avant liquidation ". On y voit un essayage de costume d’homme grenouille type scaphandrier dans un magasin de prêt-à-porter.

On dit de Plonk et Replonk qu’ils incarnent le retour du surréalisme, du non-sens, de la réincarnation du Dada, du farfelu. On les compare pour leur humour sarcastique à Pierre Desproges et pour leurs blagues détonantes aux Monty Python.
Une chose est sûre : ils sont toujours drôles.

x 19,5 16,5 59 p. La mer T Plonk et Replonk humour mer 15 octobre 2020 15/10/20 9782848768014 Philippe Rey Divers 13,50 € 13.50 présent à Plume(s)
AA AA
Un beau-livre surréaliste, à l’humour décalé irrésistible, par des génies du détournement

Plonk et Replonk nous donnent une vision très personnelle du voyage en paquebot ou des vacances à la plage, en revisitant comme à leur habitude un thème abondant de la carte postale ancienne : la mer, et tout ce qui s’y rapporte.
Début de siècle : la croisière s’amuse et prend ici une nouvelle tournure. On s’embarque dans des situations les plus cocasses : accoudés avec les derniers survivants au bar du Titanic ou traversant " la mer des soupes " (passage du Tropique des Légumes).
Autre lieu, autre époque : dans les années 1950, sous un soleil du mois d’août, on pratique le ski nautique à la rame ou on garde quelques mauvais souvenirs des effets d’un trop plein de sangria gratuite.

On dit de Plonk et Replonk qu’ils incarnent le retour du surréalisme, du non-sens, de la réincarnation du Dada, du farfelu. On les compare pour leur humour sarcastique à Pierre Desproges et pour leurs blagues détonantes aux Monty Python.
Une chose est sûre : ils sont toujours drôles.

x 14,5 22 317 p. La pensée blanche T Thuram Lilian essai 1er octobre 2020 01/10/20 9782848767659 Philippe Rey DOCUMENT Politique et société 20,00 € 20.00 très prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Un livre personnel et percutant sur un thème original par un joueur de football légendaire, très aimé des Français Un jour, je demande à mon plus ancien ami : " Eric, tu as bien conscience que moi, je suis noir ? - Ouais. - Mais si moi, je suis noir, toi, tu es quoi... ? - Ben, je suis normal. " Ce drôle de mot, " normal ", a été pour moi comme un détonateur. J’ai réalisé brutalement que les Blancs ne se voient pas blancs et, plus largement, qu’ils n’ont pas conscience de la position de domination dans laquelle l’histoire les a placés.

Pourtant, quand on leur demande : " Est-ce que vous aimeriez être traités comme la société traite les personnes noires ? ", tous sans exception répondent : " Non. " C’est bien qu’ils savent. Mais que savent-ils vraiment ? Et pourquoi l’acceptent-ils ? De ces interrogations est né cet essai, où j’essaie de décrypter la manière dont la supériorité blanche s’est enracinée dans les esprits au fil des siècles, au point de sembler " aller de soi " encore aujourd’hui.

C’est cela, la pensée blanche : je parle, je signifie aux autres ce qu’ils doivent être, mais personne n’est autorisé à parler de moi. La longue domination des hommes sur les femmes fonctionne selon le même principe. Ce livre revisite tout d’abord certains pans de l’histoire : les conquêtes coloniales, l’esclavage, les empires, le Code Noir, l’instrumentalisation de la science et de la religion, la post-décolonisation et le pillage des ressources naturelles, le vol du patrimoine africain...

Il examine les mécanismes intellectuels invisibles qui assoient la domination des Blancs. Il désigne le racisme ordinaire de nos sociétés, tissé d’une succession de petits faits parfois connus, parfois pas du tout : joueurs de football noirs accueillis par des cris de singe, discriminations à l’embauche, contrôles policiers au faciès, politique de " quotas " des minorités... Pour autant ce n’est pas un livre " anti-Blancs " : il ne s’agit pas pour moi de pointer quiconque du doigt.

Je ne demande qu’une seule chose : qu’on ouvre les yeux avec honnêteté et lucidité sur des faits. Mon rêve est que nous soyons capables d’affronter les problèmes sans préjugés, comme des femmes et des hommes qui descendent tous du même ancêtre. Ce livre entend participer à sa manière à la libération des esprits pour que nous puissions un jour dépasser les couleurs de peau, pour finir par nous considérer comme ce que nous sommes : des êtres humains.