Livres de l'éditeur Bruno Doucey - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Bruno Doucey


2 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 12 15,5 64 p. Notre nom est une île T Benameur Jeanne poésie 2011 22/09/11 9782362290176 Bruno Doucey Littérature -poésie 6,50 € 6.50 sur commande ?
AA AA
"Les étoiles incrustées sous la chair
il faut vautour et rage
pour nous arracher
un peu
de ce qui brille
Et tant d’amour sans attendre pour garder la lumière".
x 20 26 96 p. Tu aurais pu vivre encore un peu... T Pignon-Ernest Ernest et Trouillot Lyonel biographie novembre 2020 10/11/20 9782362293351 Bruno Doucey Passage Des Arts Littérature 25,00 € 25.00 présent à Plume(s)
AA AA

Tu avais cependant gardé la certitude que "ce monde de malheur que les hommes se forgent", ils avaient la capacité de le défaire. "L’avenir l’avenir ne sera pas maudit." Nous sommes nombreux, dans les pays de langue française, à te devoir la lucidité de dénoncer ce qui n’était que crime au nom de l’avenir, sans trahir l’idée d’un monde avec moins de souffrances et d’injustice. Trahir ceux qui nous ont trahis.

Sans trahir le rêve d’avenir. Comme tu le chantais : "Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre / Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui."