Livres de l'éditeur Grasset & Fasquelle - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Vous trouverez à Plume(s) un choix des produits de Timoun, fabricant Saint-Affricain de jouets en bois.

Grasset & Fasquelle


106 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 13 20,5 270 p. Je suis un écrivain japonais T Laferrière Dany roman 2008 19/08/08 9782246718017 Grasset & Fasquelle Littérature 18,20 € 18.20 sur commande ?
AA AA
Montréal, de nos jours C’est l’histoire d’un homme qui ne fait rien, ou presque. Le narrateur prend des bains. Relit le poète japonais Basho. Ecrit à peine. Fait l’amour avec Midori. Reçoit la visite de Monsieur Mishima. Ce vice-consul de l’ambassade du Japon lui apprend qu’il est devenu célèbre à Tokyo. Célèbre à Tokyo ? Un jour, dans une interview, il a annoncé qu’il était en train d’écrire un livre intitulé Je suis un écrivain japonais, et le phénomène de la célébrité s’est emballé. Un écrivain japonais est allé jusqu’à écrire Je suis un écrivain noir. L’histoire dérape. La police s’en mêle. Que va-t-il se passer ? Ce roman construit en courts chapitres à la manière de Brautigan est, au-delà de son sujet, une brillante variation sur la créolité, la francophonie, la médiatisation et tous les carcans qui empêchent l’homme moderne de prendre son plaisir où il le veut. Avec ce livre diaboliquement intelligent, délicieusement sensuel et irrésistiblement humoristique, Dany Laferrière signe avec brio son retour au roman.
x 13 20,5 227 p. L’homme qui était tombé dans une flaque
Récits
T
Sarna Igal témoignage Israël 2008 28/08/08 9782246561217 Grasset & Fasquelle International -Moyen Orient 17,85 € 17.85 présent à Plume(s)
AA AA

Les témoignages réunis ici par Igal Sarna sont à la fois étonnants et poignants, ils représentent ce que l’on pourrait appeler " le revers de la médaille " , cette autre réalité souvent cachée ou inavouée d’un pays marqué par les guerres, les vagues successives d’immigration, le souvenir de la shoah et les difficultés quotidiennes.

Igal Sarna, malgré son incontestable talent d’écrivain, ne cherche pas à romancer la réalité. Il accumule les faits, remontant souvent assez loin dans le passé pour mieux cerner des destinées individuelles. Des vies entières sont ainsi retracées de façon presque chaotique, en accéléré, en condensé, et c’est toute la fragilité de notre condition humaine : l’existence dans ce que son déroulement peut avoir d’absurde, de non maîtrisé, d’inattendu qui est mis en lumière.

Au fil des l’on mesure ce que le titre suggère avec une trompeuse légèreté. " Il faisait nuit. J’ai sauté du train et je me suis étalé de tout mon long dans une flaque d’eau glacée. Je ne voulais plus me relever. Cela m’était égal. Je me sentais libre. J’étais devenu sable, étoile, pierre, eau, poisson. je ne savais plus qui j’étais, ni comment ni pourquoi. J’éprouvai un bonheur absolu qui me marquerait pour toujours.

" Ces remarquables récits apportent un regard bouleversant et sans concession sur la société israélienne.

Igal Sarna est né à Tel-Aviv en 1952. Ecrivain, il est aussi l’un des grands journalistes de son pays et l’un des fondateurs du mouvement "Paix tout de suite", où il était responsable des rapports avec les Palestiniens.

x 13 20,5 176 p. Je dois tout à ton oubli T Mokeddem Malika roman 2008 10/09/08 9782246728917 Grasset & Fasquelle Littérature 15,20 € 15.20 sur commande ?
AA AA

" La main de la mère qui saisit un oreiller blanc et l’applique sur le visage du nourrisson… "

Cette scène d’une violence absolue obsède la narratrice, le docteur Selma Moufid, sans qu’elle comprenne si c’est un fantasme ou si cela a eu lieu. Cette image occultée depuis l’enfance va entraîner Selma dans son désert natal et lui faire revivre des moments qu’elle voulait oublier.

C’est avant tout la relation à sa mère que ce roman met en question. Il s’agit de combattre de vieux fantômes et de comprendre pourquoi la culpabilité a inhibé le souvenir pendant tant d’années. Selma raconte les voyages qu’elle a entrepris pour enfin parler avec sa mère, pour tenter de briser le silence. Cette confrontation la renvoie à une réalité cruelle : si sa génitrice n’est qu’une pâle figure de Médée, d’autres femmes l’ont précédée dans ce rôle qu’elles s’évertuent à perpétrer pour ne pas enfreindre les tabous qui les ligotent…

Un roman très fort de Malika Mokeddem où, pour la première fois, elle analyse la relation avec sa mère dont elle fait un ressort romanesque extrêmement émouvant.

x 14 21 192 p. La fabuleuse histoire des légumes T Bloch-Dano Evelyne légumes 2008 28/08/08 9782246732112 Grasset & Fasquelle Pratique -nature 22,90 € 22.90 présent à Plume(s)
AA AA
« Evelyne Bloch-Dano est donc biographe. Pour ses biographies explicites, bien sûr, ou bien encore quand elle s’essaie au « roman » dans lequel, une fois de plus, elle se fait biographe de son père, de sa mère, d’elle-même évidemment, mais tout autant de Romy Schneider en double, en ombre, en simulacres (au sens épicurien) de ses parents. Comment dès lors échapper à son destin de biographe ? Autrement dit : comment éviter de rencontrer sa vie en s’occupant de celle des autres ? La feuille de route ? Montrer, comme sait le faire une biographe, comment on devient ce que l’on est – quand on est un petit pois, un haricot, un topinambour… Autrement dit : montrer que le légume dispose d’une aura symbolique plus large que sa pure et simple valeur calorique ou marchande. Ou bien : qu’il n’y a pas que le génétique (de Mandel) dans la vie, mais aussi la poétique (bachelardienne)… Raconter l’odyssée, le destin d’un légume, à chaque fois unique mais toujours différent, une variation sur le Même (La tomate en général dans le ciel des idées platoniciennes…) et l’Autre (Ces tomates en particulier cuisinées ce jour-là)… Raconter cette aventure c’est entrer dans l’Histoire Universelle en empruntant la porte du potager. Ce qui signifie qu’on salue d’abord le jardinier, et qu’on rencontre ensuite Hegel dans les planches de petit pois… Car le légume le plus modeste ramasse en lui l’aventure du monde. Quand on mange un légume, c’est donc l’histoire du monde qu’on (s’)incorpore. A charge pour la biographe de nous dire quand, comment, de quelle manière. D’où le recours d’Evelyne Bloch-Dano à une multiplicité de disciplines : littérature, histoire des beaux-arts, de la musique, poésie, cinéma, histoire, préhistoire, géographie, géologie, géomorphologie, climatologie, génétique, horticulture, théorie du jardin. » Michel Onfray (préfacier)
x 20 20 32 p. Gourou de moutons T Cornuel Pierre jeunesse 2000 31/08/00 9782246608011 Grasset & Fasquelle Jeunesse -albums 11,00 € 11.00 présent à Plume(s)
AA AA
Le lion Gourou a promis la belle vie à tout un troupeau de moutons. En échange de quoi ? Oh, juste un peu de laine ! Tout le monde est ravi, jusqu’à ce que Thomas, un petit mouton courageux, découvre la sombre vérité.
x 12 17,5 134 p. Sarkonomics T Hoang-Ngoc Liêm essai politique, Sarkozy 2008 31/03/08 9782246732310 Grasset & Fasquelle petite collection blanche Politique et société 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

" Les travailleurs tu exploiteras. Les chômeurs tu stigmatiseras. La précarité tu répandras. Les vieux tu feras travailler. La faillite de l’Etat tu simuleras. Les bijoux de famille tu braderas. Des paquets fiscaux aux riches tu offriras. Les pauvres et les malades tu feras payer. Ton peuple tu ne consulteras pas. Tes habits neufs à la gauche tu prêteras. " Ainsi se déclinent les dix commandements de la Sarkonomics, pâle succédané de la Reaganomics que vénéraient, il y a près de trente ans, les néo-conservateurs américains, aujourd’hui largement contestés.

En autant de courts chapitres traitant du pouvoir d’achat, de l’épargne et de la consommation, de l’emploi et des heures supplémentaires, des retraites, de la dette, du service public ou de l’Europe, ce livre démonte pas à pas les principes de la nouvelle politique économique de la France.

Au nom de la lutte contre " l’immobilisme ", les " réformes " organisant la régression sociale généralisée sont aujourd’hui présentées comme les attributs d’une politique " moderne ". Contre l’enfer politique, économique et social vers lequel les dix commandements néo-conservateurs mènent la France, ce sont dix travaux d’Hercule qui attendent demain ceux qui seraient encore gaullistes au pays de De Gaulle, socialistes au parti socialiste.

x 14 20,5 374 p. Crocs T Barlow Toby roman fantastique 2008 09/04/08 9782246726814 Grasset & Fasquelle Littérature 19,20 € 19.20 manquant sans date
AA AA
Les héros de ce conte urbain situé à Los Angeles sont les descendants d’une ancienne race de lycanthropes capables de se changer en véritables chiens sauvages lorsque leurs instincts les plus primaires font surface. L’auteur se fait le témoin de leur lutte fraternelle pour le pouvoir, s’exprimant avec un style proche du slam, virant parfois à une poésie crue et minimaliste. Le fantastique n’est ici utilisé qu’à des fins symboliques, et cette part d’animalité présente en chacun des personnages du roman est le fondement d’une exposition froide et sans concession de la violence quotidienne faisant partie de notre société depuis toujours, de façon implacable et irrémédiable. Cet ovni littéraire est difficile d’accès et volontairement déroutant, mais constitue néanmoins une belle surprise littéraire.
x 13 20,5 312 p. Lettres à une jeune fille T Bousquet Joë littérature 2008 15/10/08 9782246745815 Grasset & Fasquelle Littérature 20,00 € 20.00 sur commande ?
AA AA

C’est en janvier 1946, alors qu’il est reclus depuis 28 ans dans sa chambre, que Joë Bousquet fait la connaissance d’une jeune étudiante prénommée Linette – qui le trouble par son charme, son intelligence, sa fraîcheur. Pendant quatre années, il va ainsi la rencontrer, lui parler – et, surtout, lui écrire des lettres admirables qui étaient restées inédites jusqu’à ce jour. A Linette, Bousquet veut tout enseigner, tout transmettre. Il veut, lui le paralytique, l’immobile « momie », lui dire combien la vie est immense, ainsi que la littérature, l’amour, le bonheur. Etait-il amoureux de Linette ? A coup sûr. L’aimait-elle en retour ? Oui, d’une certaine façon… Toujours est-il que ces lettres, outre leur charge poétique exceptionnelle, offrent un formidable panorama de la vie littéraire de l’immédiat après-guerre. D’où leur importance… Il se trouve que ladite « Linette », en 1949, rencontra son futur époux, le juriste Albert Brimo, et qu’elle préféra oublier pudiquement les traces de son impossible amour de jeunesse. C’est après la mort de Linette Brimo que ses enfants – Isabelle et Nicolas, actuel directeur du Canard Enchaîné et préfacier de ce volume – décidèrent de porter à la connaissance du public ce document majeur. Un cahier-photo, augmenté de fac-similes et de documents inédits, complète ce volume qui, à n’en pas douter, sera un événement pour les inconditionnels de Joë Bousquet.


octobre 2008

x 14 22,5 807 p. Ramon T Fernandez Dominique biographie 39-45 2009 14/01/09 9782246739418 Grasset & Fasquelle Littérature 25,25 € 25.25 sur commande ?
AA AA
« Ce livre n’est ni à proprement parler une biographie de Ràmon Fernandez, mon père (1894-1944), ni un essai sur son œuvre, mais une sorte d’enquête sur sa destinée, qui reste en partie énigmatique. Je cherche à m’expliquer, en me mettant moi-même en scène, comment cet homme, un des plus brillants intellectuels de son temps, a pu être socialiste à 31 ans (1925), critique littéraire d’un journal de gauche à 38 ans (1932), communiste à 40 ans (1934), fasciste à 43 ans (1937), enfin collabo à 46 ans (1940). Le livre a trois centres d’intérêt. 1 – Histoire littéraire de la France : Ràmon Fernandez jeune, a été ami intime de Proust et, à la fin de sa vie, de Marguerite Duras. Il a croisé de près tous les grands acteurs de la vie littéraire : Gide, Mauriac, Paulhan, Céline, Bernanos, Saint-Exupéry, Malraux, etc. Lui-même, membre du comité de lecture des éditions Gallimard de 1925 à 1944, et critique attitré de La Nouvelle Revue Française, a été au centre de la vie intellectuelle française. Il est l’auteur d’études devenues classiques (dont Messages, Molière, Proust en Cahiers rouges) et de deux romans (prix Femina 1932). 2 – Histoire politique de la France et de l’Europe, avec les grands événements auxquels Ràmon Fernandez a été mêlé de près : 6 février 34, Front Populaire, guerre d’Ethiopie, guerre d’Espagne, guerre de 40, Occupation. 3 – Histoire d’un couple. Ràmon Fernandez d’origine mexicaine, play-boy, dépensier, coureur, amateur de tango et de Bugatti, épouse en 1926 une brillante sévrienne, fille d’instituteurs pauvres. Ils s’aiment, mais la mésentente culturelle entre les époux fait très vite naufrager leur mariage. Les carnets intimes de ma mère documentent pas à pas ce parcours intime.C’est sans doute ce fiasco conjugal qui a poussé Ràmon Fernandez vers « l’ordre » fasciste. L’interaction du privé, du littéraire et du politique donne au livre la dimension romanesque d’une grande fresque de la France entre les deux guerres et sous l’Occupation. » D.F.
x 14 20,5 298 p. Eros mélancolique T Roubaud Jacques et Garréta Anne roman 2009 14/01/09 9782246751618 Grasset & Fasquelle Littérature 18,80 € 18.80 sur commande ?
AA AA

A Paris, dans les années soixante, un jeune chimiste écossais, Goodman, étudiant solitaire, mène une vie contrainte et méditative, tout au travail photographique qui ordonne secrètement ses nuits et ses jours.

Mais une voix de femme entendue dans une soirée, le corps nu d’une autre, aperçu la nuit dans l’immeuble désaffecté d’en face, viennent troubler ses projets. Voix, corps apparaissent et disparaissent, le hantent. Les spectres du passé envahissent l’immeuble, débordent les images photographiques de Goodman, désordonnent l’architecture de son secret. Est-ce encore la même femme qu’il entend un matin, qu’il suit dans la rue, qui accepte finalement de venir la nuit chez lui ?.

x 12 17,5 92 p. Les mensonges de l’économie T Galbraith John-Kenneth essai économie 2004 03/11/04 9782246674917 Grasset & Fasquelle Politique et société -économie 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA
  • Qu’est-ce qu’un mensonge innocent ?
  • Et le système fut rebaptisé
  • L’économie, discipline complaisante
  • Le travail : un monde en trompe l’œil
  • L’entreprise : une bureaucratie
  • Le pouvoir dans l’entreprise
  • Le mythe des deux secteurs
  • Le monde de la finance
  • L’élégante esquive de la réalité
  • Chefs d’entreprise : la fin de l’innocence
  • La politique étrangère et militaire
  • Le mot de la fin
x 12 19 102 p. Un juif pour l’exemple T Chessex Jacques récit racisme, 39-45 2009 07/01/09 9782246743514 Grasset & Fasquelle Littérature 12,90 € 12.90 sur commande ?
AA AA

Nous sommes en 1942 : l’Europe est à feu et à sang, la Suisse est travaillée de sombres influences.

A Payerne, rurale, cossue, ville de charcutiers "confite dans la vanité et le saindoux", le chômage aiguise les rancœurs et la haine ancestrale du Juif. Autour d’un "gauleiter" local, le garagiste Fernand Ischi, sorti d’une opérette rhénane, et d’un pasteur sans paroisse, proche de la légation nazie à Berne, le pasteur Lugrin, s’organise un complot de revanchards au front bas, d’oisifs que fascine la virilité germanique.

Ils veulent du sang. Une victime expiatoire. Ce sera Arthur Bloch, marchand de bestiaux A la suite du Vampire de Ropraz, c’est un autre roman, splendide d’exactitude et de description, d’atmosphère et de secret, que Jacques Chessex nous donne. Les assassins sont dans la ville.

x 11 19 204 p. Il faut laisser maisons et jardins T Schneider Marcel roman mort 2009 11/02/09 9782246752219 Grasset & Fasquelle Littérature 17,90 € 17.90 sur commande ?
AA AA

A lire la dernière strophe du poème de Ronsard, dont Marcel Schneider s’est ici inspiré, " Adieu chers compagnons, adieu mes chers amis, Je m’en vais le premier vous préparer la place ", on devine avec mélancolie que ce livre est aussi un Adieu.

Dans la lignée de L’Eternité fragile, cette architecture du temps recomposé qui forme ses Mémoires, Marcel Schneider se souvient. Les figures amies ou admirées sont évoquées ici avec précision : Lise Deharme et André Breton, un Julien Gracq muet qui aime les mondanités, Jean Vilar avant le Festival d’Avignon, un Lord Byron musical, un Nijinski érotico-mystique, une Denise Bourdet en Panthéon des gloires défuntes, un portrait de Robert de Montesquiou, ainsi qu’un long essai sur Proust et le faubourg Saint-Germain.

x 12 19 141 p. Les chardons du Baragan T Istrati Panaït roman 2003 01/04/03 9782246133049 Grasset & Fasquelle Littérature 8,95 € 8.95 sur commande ?
AA AA

Roman d’apprentissage mais aussi roman picaresque d’une étonnante puissance, les Chardons du Baragan nous fait découvrir, à travers les yeux d’un enfant que la misère a voué à une vie vagabonde, la condition du petit peuple des campagnes de Roumanie à la veille de la sanglante révolte de 1907.

Alliant lyrisme et réalisme, Panaït Istrati décrit magistralement un monde hanté par les traditions et les légendes, qu’un surcroît d’oppression fait basculer de la résignation dans la colère.

x 12 19 128 p. La danse des grand-mères
Sur la jeunesse de l’âge mûr et la maturité de la jeunesse
T
Estés Clarissa Pinkola conte femmes 2007 31/10/07 9782246723110 Grasset & Fasquelle Littérature 12,10 € 12.10 sur commande ?
AA AA
" Il existe une tradition ancienne qui veut que lorsqu’une fille se marie, les vieilles femmes essaient de tuer le marié avant qu’il ne gagne la chambre nuptiale. Et leur arme, c’est la danse. " Quand les " femmes qui courent avec les loups " atteignent la maturité, vient le temps de " la danse des grand-mères ". Vivre pleinement, développer sa vision intérieure, écouter son intuition, tel est le message de ces aînées que rien n’arrête. Elles sont une source inépuisable de force vitale et nous transmettent inlassablement un trésor de sagesse. A travers les mythes et les métaphores, la psychanalyste et conteuse Clarissa Pinkola Estés développe les thèmes qui ont fait d’elle un auteur de référence dans le monde entier. Sa voix touche le cœur et l’intelligence des femmes de tous âges.
x 13 20,5 281 p. L’amour à Versailles T Baraton Alain récit histoire 2009 13/05/09 9782246721512 Grasset & Fasquelle Littérature 19,90 € 19.90 sur commande ?
AA AA
Voici une visite de Versailles qui ne se trouve dans aucun guide : Louis XV s’y laisse surprendre dégustant des fraises sur les seins de ses maîtresses, Mme de Maintenon s’y retrouve dans le lit du confesseur du roi à la faveur d’une chandelle mal éteinte, tandis que le général de Gaulle y demande pudiquement la main de sa future épouse. Une délicieuse promenade faite d’anecdotes coquines ou cocasses, des allées aux chambres, des alcôves aux bosquets. À côté de la grande Histoire, édifiante, instructive, sérieuse, la petite histoire est, à Versailles, savoureuse. C’est elle, intime, pleine de doux soupirs, de secrets charmants, de fous rires et de quelques larmes, qu’Alain Baraton s’emploie à faire revivre, mêlant des souvenirs personnels à une documentation précise et souvent inédite.
x 15,5 23 613 p. Le livre noir des serial killers T Bourgoin Stéphane essai 2004 17/11/04 9782246661917 Grasset & Fasquelle Politique et société 24,35 € 24.35 sur commande ?
AA AA
" J’ai tué mes victimes pour les garder auprès de moi car je ne voulais pas rester seul. J’avais alors un sentiment intense de la fragilité de la vie. Quelques instants auparavant, c’était des hommes, et maintenant, ce n’était plus qu’un tas d’os dans une poubelle. J’ai éprouvé des remords après chacun de mes crimes mais cela ne durait jamais longtemps. " Ainsi s’exprime Jeffrey Dahmer, " le cannibale de Milwaukee ", l’un des sept tueurs en série dont l’histoire est analysée ici. Qu’ils soient buveur de sang comme Peter Kürien, " le vampire de Düsseldorf " ; violeur et étrangleur de femmes à l’image d’Albert De Salvo, " l’étrangleur de Boston " ; meurtrier d’enfants et de prostituées tel Arthur Shawcross, " le monstre de Rochester " ; routards du crime et amants à la façon d’Ottis Toole et Henry Lee Lucas ; nécrophile et cannibale à l’exemple d’Ed Kemper, " l’ogre de Santa Cruz " ; ou assassin de prostituées comme Gary Ridgway, tous démontrent le même appétit de destruction. La même volonté de puissance et de contrôle de la victime, ainsi que l’absence du moindre remords. Loin de l’image stéréotypée de " génie du mal ", véhiculée par des films tels que Seven et Le silence des agneaux, ces criminels expriment leurs souffrances au travers de confessions, mais aussi leurs fantasmes les plus sombres qui en font de redoutables et d’inguérissables machines à tuer.
x 13 20,5 226 p. Est-ce ainsi que les femmes meurent ? T Decoin Didier roman 2009 04/02/09 9782246682219 Grasset & Fasquelle Littérature 18,20 € 18.20 sur commande ?
AA AA

Catherine Kitty Genovese n’aurait pas dû sortir seule ce soir de mars 1964 du bar où elle travaillait, une nuit de grand froid, dans le quartier de Queens à New York.

Sa mort a été signalée par un entrefilet dans le journal du lendemain : Une habitante du quartier meurt poignardée devant chez elle. " On arrête peu de temps après Winston Moseley, monstre froid et père de famille. Rien de plus. Une fin anonyme pour cette jeune femme drôle et jolie d’à peine trente ans. Mais savait-on que le martyre de Kitty Genovese a duré plus d’une demi-heure, et surtout, que trente-huit témoins hommes et femmes, bien au chaud derrière leurs fenêtres, ont vu ou entendu la mise à mort ? Aucun n’est intervenu.
Qui est le plus coupable ? Le criminel ou l’indifférent ? A la fois récit saisissant de réalisme et réflexion sur la lâcheté humaine, traversée d’un New York insalubre et résurrection d’une victime, le roman de Didier recoin se lit dans un frisson.

x 20 13 238 p. La démence du boxeur T Weyergans François roman 1992 01/12/92 9782246448518 Grasset & Fasquelle Littérature 17,90 € 17.9 sur commande ?
AA AA
Melchior Marmont voudrait bien ne pas mourir avant l’an 2000.
Nous sommes au milieu des années quatre-vingt et il est en bonne santé, même si la mort de sa femme l’a beaucoup diminué, même s’il vient d’enterrer son frère aîné. Il a longtemps été producteur de films, a connu beaucoup de gens célèbres, et des télévisions le pressent de se raconter en public. Il hésite. Il préférerait publier ses Mémoires, en en confiant la rédaction à son fils, poète, qu’il a entretenu jusqu’à présent. Etrange collaboration qui n’est pas sans rappeler le couple Méphisto-Faust. Le jour de son anniversaire, Melchior surprend tout le monde en annulant la fête prévue par sa famille et annonce qu’il va tourner un film dont il sera scénariste, réalisateur et producteur : la Démence du boxeur. Le tournage sera très difficile, et sans Linda, une jeune actrice inconnue dont il veut faire une vedette, Melchior aurait-il eu la force de terminer, à quatre-vingt-cinq ans, son premier long métrage ? Plus tard, réfugié dans la maison où il a passé son enfance, un malaise lui fera connaître quarante-huit heures de ce qu’il appellera une extase. Il aura l’impression, ou l’illusion, de comprendre, enfin et pour toujours, ce que signifie le fait d’être vivant. Loin de l’adoucir ou de le faire basculer dans le mysticisme, cette "extase" le rend prêt à affronter la suite et fin de sa vie dans le refus de tout. "Tu me parlais de Faust, dira-t-il à son fils, je ne veux pas finir comme lui, enlevé au ciel par des anges sous une pluie de roses. Quelle indécence !"
x 12,1 19 210 p. Le génie du lieu T Butor Michel essai voyage 1994 01/09/94 9782246108221 Grasset & Fasquelle Littérature -poches 7,85 € 7.85 épuisé
AA AA

De Butor, on pouvait s’y attendre : ces textes ne sont pas vraiment des récits de voyages, ils appartiennent plutôt au registre de l’étude, de la critique.

Cordoue, Istanbul ou Delphes sont considérées ici comme des objets, des oeuvres collectives portant les empreintes de l’histoire et de l’esprit d’un peuple.

Dans la seconde partie, l’auteur interroge l’Egypte, tente d’en percer le mystère, de traduire et d’expliquer l’étonnement de ses habitants devant leur propre passé. Subtile analyse d’une crise d’identité séculaire, magnifiée par un style ample et téméraire, qui sonde et ramène en plein soleil les émotions enfouies de cette civilisation.