Livres de l'éditeur Le Passeur - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Le Passeur


10 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 14 20,5 256 p. Lost in Jérusalem T Chapoutier Katia Palestine 2013 28/03/13 9782368900062 Le Passeur International -Moyen Orient 18,90 € 18.90 présent à Plume(s)
AA AA

Prenez une jeune femme normale, parisienne, blogueuse, réalisatrice, mère de famille, amante et amie. Curieuse du monde et des autres, mais pas particulièrement calée en histoire des religions et encore moins en sciences politiques. Faites-lui une petite valise rose et lâchez-la dans Jérusalem, avec sa fille de 5 ans qui n’a ni sa langue ni son esprit d’à propos dans sa poche. Que comprend-on de cette ville quand on n’en a pas les codes ? Quelles rencontres peut-on faire quand on se promène librement avec sa candeur en bandoulière ? Qu’apprend-on sur soi-même quand on évolue dans le plus grand bain de spiritualité au monde ?

Entre chroniques rieuses et carnet de route, Lost in Jérusalem offre un regard décomplexé sans être simpliste sur la ville trois fois sainte.
De quoi émouvoir les amoureux de Jérusalem, passionner ceux qui envisagent de s’y rendre et donner envie aux voyageurs immobiles qui préfèrent lire pour s’évader autrement.

x 13 20 96 p. La poésie sauvera le monde T Siméon Jean-Pierre essai poésie 2016 12/01/16 9782368904442 Le Passeur Littérature 13,00 € 13.00 actuellement indisponible
AA AA

Depuis les temps immémoriaux, dans toutes les civilisations, dans toutes les cultures, orales ou écrites, il y eut des poètes au sein de la cité. Ils ont toujours fait entendre le diapason de la conscience humaine rendue à sa liberté insolvable, à son audace, à son exigence la plus haute. Quand on n’entend plus ce diapason, c’est bien la cacophonie qui règne, intellectuelle, spirituelle, morale : le symptôme justement d’un abandon, d’une lâcheté et, bientôt, d’une défaite.

Pour Jean-Pierre Siméon, il est donc urgent de restituer à notre monde sans boussole la parole des poètes, rebelle à tous les ordres établis, moraux, sociaux et politiques. Pas de malentendu : si la poésie n’est pas la panacée, si elle n’offre pas de solutions immédiates, elle n’en est pas moins indispensable, d’urgente nécessité même, parce que chaque poème est l’occasion, pour tous sans exception, de sortir du carcan des conformismes et consensus en tout genre, d’avoir accès à une langue insoumise qui libère les représentations du réel, bref, de trouver les voies d’une insurrection de la conscience.

x 13 19 240 p. L’invention du voyage T Bécel Anne voyage 2016 02/06/16 9782368903537 Le Passeur Chemins d’étoiles Divers -voyages 14,90 € 14.90 présent à Plume(s)
AA AA
« Ce livre est à la fois une exploration de ce qui fonde l’état de voyage, au plus intime, et un compagnon de route pour nous permettre de vivre cet état dans notre vie de chaque jour. Sorte d’antimanuel de voyage, il prend le contre-pied des guides touristiques, approfondit une approche plus spirituelle de l’itinérance et permet à chacun de se découvrir explorateur du quotidien ou du lointain — comme il lui plaira. Vraiment, que nous souhaiter de mieux ? » Anne Bécel
Avec :
Isabelle Autissier, Olivier Bleys, Christian Bobin, Bruno Doucey, Cédric Gras, Bernard Hermann, Blaise Hofmann, Alexis Jenni, Gaële de La Brosse, Gilles Lapouge, Marie-Édith Laval, David Le Breton, Bernard Ollivier, Pierre Rabhi, Paolo Rumiz, Tristan Savin, Sylvain Tesson, Kenneth White.

Peut-on voyager tout en restant chez soi ? Pour répondre à cette question, Anne Bécel, géographe et auteur de guides de voyage côté pile, aventurière côté face, part à la rencontre d’écrivains de renom, grands voyageurs, poètes, artistes, anthropologues et sociologues. Elle a souhaité, à travers ce livre, prendre le contrepied des guides de voyage classique et écrire le guide dont elle rêvait. Celui qui sera véritablement utile aux voyageurs en partance. Un antimanuel composé d’écrits inédits de personnalités appréciées du grand public, écrit d’une plume alerte et enjouée.

De ces récits naît la certitude que, d’un voyage à l’autre, certaines situations se retrouvent : la confiance au monde, la disponibilité au hasard, la curiosité des autres baignent sans cesse les voyageurs, en dépit de leurs peurs, de leurs désillusions, et des bifurcations incertaines. Il apparaît également qu’il n’est pas nécessaire d’avoir vécu de grands voyages pour se sentir pleinement en « état de voyage », il est tout à fait possible de le vivre au quotidien dans notre vie.


Les auteurs

Isabelle Autissier est la première femme à avoir accompli un tour du monde en course, en 1991. Elle est présidente du WWF-France. Elle est l’auteur entre autres de Passer par le Nord (avec E. Orsenna ; Paulsen, 2014) et de Soudain, seuls (Stock, 2015).

Anne Bécel est géographe spécialisée en tourisme équitable et voyageuse au long cours. Entre deux départs, elle collabore à l’écriture de scénarios télévisés et de guides de voyage, dont Panama (Ulysse, 2012) et Montréal (Gallimard, 2011).

Depuis l’âge de 13 ans, Olivier Bleys est un voyageur assidu. En 2010, il a entrepris un tour du monde à pied qu’il poursuit d’année en année. Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, en majorité des romans, parmi lesquels Pastel (Gallimard, 2000) et Discours d’un arbre sur la fragilité des hommes (Albin Michel, 2015).

Poète, romancier, diariste, Christian Bobin est l’auteur de nombreux livres parmi lesquels L’Homme-joie (L’Iconoclaste, 2012), Noireclaire (Gallimard, 2015).

Éditeur, Bruno Doucey est aussi poète, essayiste, nouvelliste et romancier. Il est l’auteur notamment de Le Livre des déserts (Robert Laffont, 2006), S’il existe un pays (Bruno Doucey, 2013) et Ceux qui se taisent (Bruno Doucey, 2016).

Cédric Gras est géographe et a dirigé des Alliances françaises en Russie et en Ukraine. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, notamment Le Cœur et les Confins (Phébus, 2014) et L’Hiver aux trousses (Stock, 2015).

Bernard Hermann, reporter-photographe (pour Gamma et le Sunday Times), a beaucoup voyagé et vécu en Polynésie comme aux États-Unis. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, notamment Paris, km 00 (Phébus, 2006), Bons Temps roulés (Albin Michel, 2015).

Blaise Hofmann collabore à divers journaux, comme reporter ou chroniqueur. Auteur d’une dizaine de pièces de théâtre et de spectacles musicaux, il a également écrit plusieurs romans et récits de voyage, notamment Billet aller simple (Aire, 2006), Estive (Zoé, 2007 ; prix Nicolas Bouvier), Notre Mer (Aire, 2009), Marquises (Zoé, 2014).

Romancier et essayiste, Alexis Jenni a reçu le prix Goncourt en 2011 pour son premier roman, L’Art français de la guerre (Gallimard, 2011). Il est également l’auteur de La Nuit de Walenhammes (Gallimard, 2015), Les Mémoires dangereuses (avec B. Stora ; Albin Michel, 2016).

Gaële de La Brosse est cofondatrice de la revue et du réseau Chemins d’étoiles, chroniqueuse à l’hebdomadaire Pèlerin et éditrice au Passeur Éditeur. Elle est l’auteur de plusieurs livres parmi lesquels Tro Breiz, les chemins du Paradis (Presses de la Renaissance, 2006) et le Guide spirituel des chemins de Saint-Jacques (Presses de la Renaissance, 2010).

Gilles Lapouge est journaliste et a été producteur à France Culture de l’émission « En étrange pays ». Il est l’auteur de nombreux livres dont le Dictionnaire amoureux du Brésil (Plon, 2011), Gilles Lapouge en toute liberté (Le Passeur Éditeur, 2015), La Bataille de Wagram (Pierre-Guillaume de Roux, 2014), Nuit tranquille à Belém (Arthaud, 2015).

Orthophoniste, Marie-Édith Laval enseigne la méditation de pleine conscience aux enfants et aux adolescents. Elle a effectué le pèlerinage des quatre vingt-huit temples sur l’île de Shikoku, au Japon. Elle est l’auteur de Comme une feuille de thé à Shikoku (Le Passeur Éditeur, 2015).

David Le Breton est professeur de sociologie à l’université de Strasbourg. Il est l’auteur notamment de Éloge de la marche (Métailié, 2000), Éloge des chemins et de la lenteur (Métailié, 2012), Conduites à risque. Des jeux de mort au jeu de vivre (PUF, 2013) et Disparaître de soi. Une tentation contemporaine (Métailié, 2015).

Journaliste, Bernard Ollivier a créé, en 2000, l’association Seuil qui aide des jeunes en difficulté par la marche. Il est l’auteur de plusieurs livres, notamment Longue marche (Phébus, 3 tomes, 2000, 2001, 2003), Sur le chemin des ducs. La Normandie à pied, de Rouen au Mont-Saint-Michel (Phébus, 2013) et Marche et invente ta vie (Arthaud, 2015).

Paysan, écrivain et penseur français, Pierre Rabhi est l’un des pionniers de l’agriculture écologique en France. Il a publié plus d’une vingtaine d’ouvrages dont Vers la sobriété heureuse (Actes Sud, 2010), Pierre Rabhi, semeur d’espoirs (avec O. Le Naire ; Actes Sud, 2013), L’Agroécologie, une éthique de vie (Actes Sud, 2015) et La Puissance de la modération (Hozhoni, 2015).

Paolo Rumiz est journaliste et écrivain. Il a couvert les guerres des Balkans et écrit de nombreux reportages au long cours. Parmi ses livres traduits en français : Aux frontières de l’Europe (Hoëbeke, 2011), L’Ombre d’Hannibal (Hoëbeke, 2012 ; prix de l’Essai de l’Express), Pô, le roman d’un fleuve (Hoëbeke, 2014) et Le Phare, voyage immobile (Hoëbeke, 2015 ; prix Nicolas Bouvier).

Écrivain, grand reporter et chroniqueur littéraire, directeur de la revue Long Cours, Tristan Savin est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages, parmi lesquels Le Goût de Tahiti (Mercure de France, 2014), Esprit des lieux (La Table ronde, 2015), Les Trous du cul du monde (Arthaud, 2016).

Sylvain Tesson est président de la Guilde européenne du raid et des Amis de Chemins d’étoiles. Il a écrit de nombreux livres, parmi lesquels Dans les forêts de Sibérie (Gallimard, 2011 ; prix Médicis essai) et Berezina (Guérin, 2015 ; prix des Hussards).

Grand praticien et théoricien du nomadisme intellectuel (voir L’Esprit nomade, Le Livre de poche, coll. « Biblio essais », 2008), Kenneth White a fondé en 1989 l’Institut international de géopoétique. Il est l’auteur d’une œuvre importante comprenant essais, prose narrative et poésie, qui a reçu de nombreux prix. Parmi ses récentes parutions : Les Vents de Vancouver (Le mot et le reste, 2014), Le Gang du Kosmos (Wildproject, 2015), Au large de l’Histoire (Le mot et le reste, 2015) et La Mer des lumières (Le mot et le reste, 2016).

x 14 20,5 206 p. Anathèmes, blasphèmes et Cie -
Au-delà des caricatures
T
Clavier Paul essai 2016 17/03/16 9782368904381 Le Passeur Politique et société 17,00 € 17.00 sur commande ?
AA AA

Depuis la fatwa à l’encontre de Salman Rushdie, l’exécution des caricaturistes de Charlie Hebdo ou les tragiques attentats parisiens du 13 novembre 2015, la religion fait un retour violent dans l’espace public. D’aucuns font alors "l’éloge du blasphème" et revendiquent un droit absolu d’expression. Chacun bannit son contradicteur à coup d’anathèmes. Tout religieux serait un fanatique en puissance, tout athée un ennemi acharné de la liberté religieuse.

Dès lors, comment continuer à envisager de vivre ensemble ? Quelle est la portée de l’outrage envers Dieu ou une communauté religieuse ? Qu’est-ce qu’une liberté d’expression sans bornes ? Paul Clavier redistribue les cartes et offre ainsi des outils affutés par notre tradition pour comprendre le monde dans lequel nous vivons. Il montre, en philosophe, comment l’obéissance aveugle ne rend pas justice au respect inconditionnel dont l’homme entend témoigner par son engagement religieux.

Il démonte l’apparente cohérence d’un commandement de tuer l’impie. Parallèlement, il souligne que quiconque admet qu’il y a des droits et des obligations imprescriptibles, reconnaît implicitement l’existence d’une source absolue d’obligation. Qu’on la nomme Dieu ou d’un autre nom, l’essentiel reste de ne pas l’invoquer en vain. Athées et croyants, également concernés, sont peut-être plus proches qu’ils ne veulent bien l’avouer.

x 14 20,5 231 p. La convergence des consciences T Rabhi Pierre essai 2016 13/10/16 9782368904749 Le Passeur Politique et société 17,90 € 17.90 présent à Plume(s)
AA AA

Figure du sage appelant à l’« insurrection des consciences » et au refus de toute aliénation consumériste, Pierre Rabhi est aujourd’hui le chantre de la sobriété librement consentie. Servis par un indéniable sens de la formule, ses appels à la modération et au respect de la terre emportent une adhésion considérable.

Devenu un porte-parole de l’agroécologie pensée comme une éthique de vie mais aussi un philosophe du changement de paradigme, il ne s’était cependant jusqu’alors jamais exprimé sur nombre de sujets touchant autant à sa biographie et à son expérience qu’à son regard sur le monde et l’histoire.

Nostalgie, peur et amour, violence, hospitalité et migration, libéralisme, démocratie et politique, Sahara, Europe et Israël, Krishnamurti, Albert Einstein et René Dumont, Shoah, guerre de 1914 et « Marseillaise », OGM et privatisation du vivant figurent parmi les thèmes abordés « en toute liberté ».

Cet abécédaire intime vient à point pour éclairer les racines de sa propre « insurrection » et de son intime conviction : en nous changeant nous-mêmes, nous pouvons changer le monde.

x 14 20,5 138 p. La tentation de l’homme-Dieu T Vergely Bertrand 2015 13/05/15
occasion
9782368903629 Le Passeur Le Passeur Intempestif Politique et société 13,00 € 13 épuisé
AA AA

Considérer l’homme, ce n’est pas forcément faire de lui un dieu ; respecter la démocratie, ce n’est pas nécessairement céder aux passions démocratiques liées à l’égalité ou à la sécurité. Dans cet essai vif et engagé, Bertrand Vergely pointe les effets dramatiques d’un fantasme qui prend aujourd’hui de plus en plus de place : le désir d’être sans limite. Le transhumanisme promet d’en finir avec la mort : l’homme sera-t-il plus libre en devenant un corps perpétuel ? Sera-t-il plus vivant lorsque la naissance naturelle et la différence sexuée auront été abolies ? Sera-t-il plus heureux parce que le monde de demain sera celui de la réussite pour tous et du risque zéro ? En un mot, va-t-on vraiment servir le genre humain en faisant advenir l’homme-Dieu inscrit dans les rêves inavoués de l’humanisme occidental ? Et si nous cessions de promouvoir ce colosse aux pieds d’argile qu’est l’homme-Dieu ? Nous pouvons nous libérer de son désespoir et de son orgueil nihilistes.

Sa tyrannie n’est pas une fatalité. Il suffit de le vouloir.

x 11 18 114 p. La poésie sauvera le monde T Siméon Jean-Pierre 2017 02/03/17 9782368905289 Le Passeur Verte Littérature -poches 5,90 € 5.90 sur commande ?
AA AA
Cet essai incisif, au « parfum de résurrection », rappelle que vivre en poète, c’est lutter pied à pied contre les forces qui poussent à l’exil pour habiter la vie entière. Pour une résurrection de la vie.

Depuis les temps immémoriaux, dans toutes les civilisations, dans toutes les cultures, orales ou écrites, il y eut des poètes au sein de la cité. Ils ont toujours fait entendre le diapason de la conscience humaine rendue à sa liberté insolvable, à son audace, à son exigence la plus haute. Quand on n’entend plus ce diapason, c’est bien la cacophonie qui règne, intellectuelle, spirituelle et morale : le symptôme d’un abandon, d’une lâcheté et, bientôt, d’une défaite.

Pour Jean-Pierre Siméon, il est urgent de restituer à notre monde sans boussole la parole des poètes, rebelle à tous les ordres établis. Pas de malentendu : si la poésie n’est pas la panacée, si elle n’offre pas de solutions immédiates, elle n’en est pas moins indispensable, d’urgente nécessité même. Parce que chaque poème est l’occasion, pour tous sans exception, de sortir du carcan des conformismes et consensus en tous genres, d’avoir accès à une langue insoumise qui libère les représentations du réel, bref, de trouver les voies d’une insurrection de la conscience.

x 11 18 247 p. Big Data, penser l’homme et le monde autrement T Babinet Gilles essai 2016 24/11/16 9782368904923 Le Passeur Poche Politique et société 9,90 € 9.90 sur commande ?
AA AA

« Big Data » : un mot que l’on entend sans cesse sans vraiment savoir ce dont il s’agit. Pourtant, les données sont partout : issues de nos réseaux sociaux, de notre téléphone mobile, de notre passage en caisse, de l’utilisation d’une carte de transport, etc. Toutes ces données en disent beaucoup plus sur nous que nous ne le croyons.

Dans cet essai, Gilles Babinet montre que ces données peuvent être utilisées tant pour développer des outils marketing perfectionnés que pour améliorer les prises en charges médicales, permettre aux villes de mieux gérer leurs ressources ou encore pour allier productivité agricole et développement durable.

La donnée pourrait bien être l’une des énergies motrices d’une nouvelle révolution industrielle et sociétale qui se profile.

Pour autant, cela soulève de nombreuses questions. Sommes-nous sur le point d’entrer dans une société semblable à celle que décrit George Orwell dans 1984 ? Quels facteurs permettraient à une société démocratique et respectueuse des libertés individuelles de bénéficier de cette nouvelle technologie ? Gilles Babinet fait la lumière sur ces questions en rappelant sans cesse que ce ne sont pas les technologies qui façonnent l’humanité, mais bien l’usage que l’on choisit, collectivement, d’en faire.

x 11 18 592 p. Transhumanisme - La grande illusion T Vergely Bertrand essai transhumanisme 2019 10/01/19 9782368904824 Le Passeur Idées Politique et société 9,90 € 9.90 présent à Plume(s)
AA AA

L’humanisme est double. S’il est le sens du respect de l’homme et de sa dignité, il peut être aussi la manifestation de l’orgueil de l’homme désireux de faire de lui un homme-Dieu tout puissant grâce à la science et à la politique. Quand tel est le cas, au lieu d’évoluer vers la démocratie, il régresse vers le nihilisme et le totalitarisme.

Parce que la démocratie est un régime précieux qu’il convient de préserver, il importe de séparer l’humanisme de la tentation de l’homme-Dieu en la mettant en garde contre trois dangers qui la menacent. L’utopie d’un monde égalitaire, libre et sécurisé où tout est pris en charge par un État souverain formatant les esprits au nom du bonheur ; l’utopie d’un monde réconcilié faisant triompher les noces entre consumérisme capitaliste et communisme totalitaire promus comme nouvelle religion de l’humanité ; l’utopie d’un monde délivré des entraves de la nature et du réel grâce à l’apparition de robots humanisés, appelés à devenir non seulement les dirigeants du monde de demain mais aussi les partenaires affectifs d’une humanité augmentée.

Dans cet ouvrage engagé, Bertrand Vergely réunit ses trois livres majeurs sur la question du transhumanisme, une réflexion sans compromis et salutaire.

x 14 20,5 255 p. Et pourquoi moi je dois parler comme toi ? T Grinberg Anouk recueil octobre 2020 15/10/20 9782368906828 Le Passeur Littérature 20,90 € 20.90 sur commande ?
AA AA

Anouk Grinberg propose une constellation de textes d’art brut, des bijoux d’inventivité et de liberté. Anouk Grinberg compose un recueil de textes d’art brut. Les mots de ceux considérés comme fous ou idiots et malmenés par la société sont libres, emplis de joies pures, de rage, de couleurs, de désirs. L’enfance est partout, le réel n’est pas si réel, ils dialoguent avec les esprits et parlent couramment la langue du chaos.

Il s’agit bien de littérature alors qu’aucun d’eux n’était cultivé, et ne prétendait faire de l’art. Presque tous ces auteurs ont écrit pour qu’on les libère, presque tous l’ont fait pour rien et pour personne, car leurs lettres n’ont pas été lues, pas transmises aux destinataires. Les familles avaient le dégout de leur fou, et les médecins rangeaient dans des tiroirs ces missives qui dérangeaient.

Ils ont eu la pulsion d’écrire, comme on a la pulsion de la vie. Ils se fichaient d’écrire " comme il faut " ; ils obéissaient à d’autres lois, inventaient des langues pour se tenir au plus près d’eux-mêmes. Avec les écrits bruts, on est à la source de pourquoi l’écriture vient, pour faire monter la vie, pour s’ébrouer du malheur et en faire des feux de camps, pour faire vivre l’esprit. Ces êtres à fleur de peau parlent de nous, et parlent dans des langues qui méritent une vraie place dans la littérature, pas seulement celle des fous.

Ils ont inspiré les surréalistes et bien d’autres encore dont quelques poèmes parsèment ce livre.