Livres de l'éditeur Books On Demand - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :

Books On Demand


courriels
5 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 15 21 148 p. La vie de l’ouvrier chez Godin T Rousseau Bernard doc économie sociale et solidaire, utopie 2010 03/12/10 9782810620647 Books On Demand Politique et société 9,90 € 9.90 présent à Plume(s)
AA AA

Beaucoup ont écrit sur GODIN, sur l’homme, sur son génie industriel, sur la concrétisation de son utopie par l’édification de son "palais social" mais peu d’ouvrages relatent la vie de l’ouvrier.

Celui-ci tente de nous éclairer sur les relations de GODIN avec ses ouvriers, nous expose les raisons de ses choix sociaux ainsi que les liens ténus entre le besoin de rentabilité et le bien-être des ouvriers.

x 15 21 296 p. Le socialisme en chemise brune T Malbranque Benoît essai nazisme 2012 19/11/12 9782810625048 Books On Demand Politique et société 19,90 € 19.90 épuisé
AA AA
Soixante-dix ans après, le national-socialisme continue de fasciner, de hanter, et de déranger. Condamnée pour l’atrocité des crimes commis par le régime qui s’en revendiquait, l’idéologie nazie se présente à nous comme un condensé de haine et de bêtise. Pour autant, résumé à l’antisémitisme, le nazisme est incompréhensible. Par sa dénomination même, il pose question. Qu’avait-il donc de socialiste pour s’intituler ainsi ? Plus encore : l’histoire des douze années d’un Reich qu’Hitler avait voulu millénaire justifie-t-elle le choix de ce terme ? Du système économique en passant par l’Etat-providence, les plans de relance et la conquête de l’autarcie, chacune des manifestations du nazisme est riche en enseignements.
Leur étude fournit des clés pour comprendre la nature du « socialisme national » qu’Hitler, Goebbels et les autres appelaient de leur voux. Appuyé par une riche bibliographie, ce livre est indispensable pour quiconque souhaite tirer véritablement au clair l’une des périodes les plus énigmatiques du vingtième siècle.
x 13,5 21,5 124 p. Ma vie en pointillé T Khairat Marie-Josée et Nayrac Magali 2019 28/06/19 9782322094622 Books On Demand Littérature 12,00 € 12 IAD sur commande ?
AA AA

Ce jour-là, tandis que le soleil cogne fort sur la petite voiture de Marie-Josée, il n’y a personne. Quand c’est comme ça, Marie-Josée raconte qu’elle a pour coutume de penser très fort à l’un de ses habitués en espérant que cela le fasse venir, comme par télépathie. Elle ne sait pas comment, mais elle dit que ça marche assez souvent. Pourtant, ce jour-là, ça ne marche pas.

Cet ouvrage témoigne de séquences d’existence d’une femme singulière, Marie-Josée. C’est une femme vieillissante rencontrée au bord d’une nationale du sud de la France, dans le cadre des maraudes que les travailleurs sociaux effectuent pour aller à la rencontre des personnes en situation de prostitution.

Ce projet n’est pas une enquête qui cherche l’exactitude, il n’est pas non plus une analyse en surplomb de la situation de Marie-Josée. C’est autre chose, de plus flou, de plus libre, à situer sans doute entre le témoignage et le roman.

x 12 19 136 p. Le référendum d’initiative citoyenne
l’instaurer en France, le préserver en Suisse
T
Bruchez Pierre-Alain essai RIC 2019 26/07/19 9782322122011 Books On Demand Politique et société 6,00 € 6 très prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Sieyès s’écriait que la France n’est pas et ne devrait pas être une démocratie. Les gilets jaunes réclament par contre l’introduction du référendum d’initiative citoyenne (RIC). Ce livre propose des pistes pour rendre la France démocratique. Il explique le fonctionnement de la démocratie directe suisse et en tire des enseignements pour la France. Il met aussi en garde contre les dangers qui menacent la démocratie suisse.

Yvan Bachaud : « Les analyses de l’auteur sur le système politique français sont particulièrement fines et pertinentes, notamment sur le faussement nommé référendum d’initiative partagée ».

Olivier Meuwly : « Il a raison de s’adresser aussi aux Suisses qui critiquent la démocratie directe, sous prétexte qu’elle serait un catalyseur des frustrations populistes ».

x 15 22 532 p. La tête coupée
Le secret du Pouvoir
T
Upinsky Arnaud-Aaron essai langage, pouvoir 2019 18/03/19 9782376671923 Books On Demand Politique et société 47,00 € 47.00 très prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Nous sommes les dupes du langage. Jamais le décalage entre le discours et les faits n’a été aussi impressionnant. Jamais les mots n’ont autant joué avec les choses. A l’évidence, il existe un piège caché dans le langage qu’il est urgent de conjurer. Depuis Platon, Machiavel, Hobbes et Rousseau, nous savions que toute théorie du Pouvoir­ est, à la fois, une théorie de l’homme, une théorie politique et une théorie de l’histoire.

Avec A.-A. Upinsky elle devient essentiellement une théorie du langage, une grille de lecture universelle. Toute l’histoire de l’Humanité n’apparaît plus que comme la guerre sans merci de deux langages ennemis : le Réalisme et le Nominalisme. Les réalistes sont ceux qui croient à la vérité des mots ; les nominalistes, ceux qui croient au pouvoir des mots. D’un côté, la thèse nominaliste du Bon sauvage conduit à l’optimisme politique, mais aussi à l’impasse de la philosophie de l’absurde.

De l’autre côté, la thèse réaliste du Naturel­ cannibale implique une théorie pessimiste de la politique mais, en revanche, une philosophie significative de la vie. Aujourd’hui la thèse nominaliste domine dans le langage prédateur de la rhétorique politique qui constitue la plus grande mystification intellectuelle de tous les temps. Ressort de la mutilation du pouvoir, ce langage, tartuffe souriant, mène la danse sous le masque de la philanthropie.

C’est en coupant la parole qu’il fait tomber les têtes, c’est en castrant le savoir qu’il rend l’esprit impuissant, c’est en se faisant double-langage qu’il se maintient au pouvoir. Conjurer cette perversion du langage, pour renverser la phrase politique, remettre le langage sur ses pieds, est devenu aujourd’hui une question de survie spirituelle sinon physique : l’urgence de notre temps. La tête coupée est le livre de chevet des politiques et des hommes de communication.