Livres de l'éditeur ECLM – Charles Léopold Mayer - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.

ECLM – Charles Léopold Mayer »» 


31 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 16 24 134 p. Les citoyens peuvent-ils changer l’économie T Collectif essai mondialisation, économie sociale et solidaire 2004 01/09/04 9782843770661 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -alternatives 8,20 € 8.20 présent à Plume(s)
AA AA
Au-delà de l’enthousiasme qui résulte chez les promoteurs d’une économie nouvelle (reposant sur le commerce équitable, la finance solidaire etc.), et des jugements sévères qu’ils adressent à l’économie conventionnelle, y a-t-il une place pour un débat équilibré et responsable sur les performances des formes économiques « différentes », et les conditions de leur changement d’échelle ? Pour la première fois en France, des professionnels et militants de l’économie citoyenne échangent dans ce dossier avec des économistes qui n’étaient pas forcément acquis à leurs thèses.
x 14 22 262 p. La consommation assassine T Larbi Bouguerra Mohamed B essai consommation, développement durable, écologie, environnement 2005 18/01/05 9782843771033 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -consommation 15,30 € 15.30 présent à Plume(s)
AA AA
Comment faire en sorte de concilier l’extraordinaire engouement que rencontre la consommation et les périls qu’elle génère ? Comment réduire l’écart entre 1,7 milliard de personnes qui appatriennent à la société de consommation et 208 milliards qui en sont exclues et survivent avec moins de deux dollars par jour ?
x 14 22 370 p. Économie sociale, une alternative planétaire T Jeantet Thierry B, Poulnot Jean-Philippe B essai citoyenneté, alternatives, économie sociale et solidaire 2007 08/02/07 9782843771323 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -alternatives 22,40 € 22.40 sur commande ?
AA AA
Derrière ces deux vocables en apparence antinomiques – économie et social – se cache une réalité qui s’étend sur toute la planète, et par ailleurs un véritable corpus de pensée économique, sociale et environnementale. L’économie sociale représente près de 10 % des emplois, mais aussi près de 10 % du Produit Intérieur Brut mondial. Elle existe dans divers domaines (banques, mutuelles,…) dans la quasi-totalité des pays du monde. Cet ouvrage issu des rencontres du Mont-Blanc recueille des contributions de tous les continents, il est émaillé de nombreux exemples qui permettent de définir et de décrire l’économie sociale et d’avancer des propositions pour en améliorer les ressorts et la visibilité.
x 14 21,5 190 p. Par delà le féminisme T Sizoo Edith essai féminisme 2004 01/09/04 9782843770791 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -femmes 15,30 € 15.30 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

L’avènement des femmes dans la sphère publique, leur fédération par-delà les frontières familiales et communautaires, leurs remises en cause des points de vue et des pratiques sociales, leur solidarité malgré leurs différences est sans doute l’un des phénomènes les plus irréversibles du XXe siècle. La question de la place des femmes n’en reste pas moins un enjeu international incontournable aujourd’hui. Dans cet ouvrage, Édith Sizoo s’attache à comprendre quelles conceptions ont été remises en cause par les femmes et quelles alternatives elles ont permis de faire émerger. De son immense travail de lecture des textes écrits par des femmes de tous les continents, féministes et non féministes, sur la place et le rôle des femmes, un trait principal semble ressortir : celui d’une culture de la relation. Ce livre a été réalisé en coédition avec les Editions Eburnie en Côte d’Ivoire.

Ce livre a été réalisé dans le cadre de l’Alliance des éditeurs indépendants pour une une autre mondialisation.

x 16 24 252 p. Pratiques d’éducation non violente T Bayada Bernadette B, Boubault Guy B guide éducation, non violence 2004 16/11/04 9782843770937 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Pratique -parentalité 14,20 € 14.20 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
L’environnement international montre combien la culture de la violence est tenace. Cela n’a pas échappé à l’ONU qui, parmi les objectifs prioritaires de la “Décennie 2001-2010 de promotion d’une culture de la paix et de la non-violence”, fait figurer la prévention de la violence et l’apprentissage de la gestion des conflits. Ces recommandations risquent néanmoins de rester lettre morte si rien n’est véritablement entrepris pour aider les individus, les familles et les structures d’éducation à faire évoluer leurs comportements et leurs modes d’intervention auprès des enfants et des jeunes. Dans cet ouvrage, Bernadette Bayada, Guy Boubault et l’ensemble de la rédaction de Non-Violence Actualité, démontrent qu’il est possible de mettre en place des programmes, de développer des outils et de proposer des formations qui facilitent l’accès à de nouvelles compétences sociales et psychologiques. De nombreuses initiatives pédagogiques sont ici présentées, à la fois en milieux scolaires et extra-scolaires, qui enseignent aux élèves les comportements respectueux, les principes de la communication ou encore la gestion des relations et des différends. De véritables programmes scolaires d’éducation à la citoyenneté sont en effet conçus et expérimentés, conduisant le plus souvent à des résultats encourageants tant sur l’ambiance générale de la classe que sur le niveau d’acquisition des connaissances. L’objectif de ces pratiques d’éducation non-violente est d’améliorer les relations interpersonnelles et les rapports sociaux. Expression des émotions, affirmation de soi, communication non-violente, gestion constructive des conflits constituent la base de ces savoir-faire et savoir être de “première nécessité”.
x 16 24 144 p. Quand l’entreprise apprend à vivre
une expérience inspirée du compagnonnage dans un réseau d’entreprises alternatives et solidaires
T
Barras Béatrice B témoignage société, alternatives, exclusion, insertion 2004 01/09/04 9782843770593 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -alternatives 7,80 € 7.80 épuisé
AA AA
D’un côté, une vingtaine d’entreprises, regroupées au sein d’un réseau, le REPAS (Réseau d’échanges et de pratiques alternatives et solidaires), de l’autre, des jeunes qui refusent le modèle classique du travail salarié. Par un dispositif original de « compagnonnage », REPAS leur propose un circuit au sein de diverses entreprises, pour apprendre à concilier travail et solidarité.
x 17 16 96 p. Repenser la gestion de nos sociétés
10 principes pour la gouvernance du local au global
T
Calame Pierre essai société 2004 01/09/04 9782843770692 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -alternatives 10,20 € 10.20 présent à Plume(s)
AA AA
Au cours des dernières décennies, la société et l’environnement ont radicalement changé sans que les représentations et les modes d’exercice du pouvoir ne se soient adaptés à cette mutation. Nos sociétés doivent repenser en profondeur leurs formes d’organisation. Elles doivent oser une nouvelle vision de la gouvernance privilégiant l’articulation des échelles (relier le local, le national, le régional et le mondial), la promotion de nouvelles pratiques de subsidiarité et l’organisation des relations entre les différents secteurs de l’activité, entre les acteurs sociaux, entre l’activité humaine et les écosystèmes.
x 16 24 84 p. Le temps choisi
un nouvel art de vivre pour partager le travail autrement
T
Plassard François B essai développement durable, travail, art de vivre 2007 09/01/07 9782843770043 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 8,20 € 8.20 4,10 € manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Un ouvrage qui pose différemment la question de la réduction du temps de travail en s’appuyant sur une expérience de partage du travail fondé sur une utilisation originale des allocations de chômage. Et sur la conviction que notre activité devrait être orientée vers un bien de plus en plus rare : le lien social. Pour que le temps permette de devenir auteur de sa vie.
x 15 24,5 172 p. Voyager autrement
vers un tourisme responsable et solidaire
T
Martin Boris B guide voyage 2004 01/09/04 9782843770678 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -alternatives 14,20 € 14.20 sur commande ?
AA AA
Le tourisme de masse dans les pays en développement fait depuis quelques années l’objet de nombreuses polémiques : concentration des profits financiers entre les mains des entreprises occidentales, création de réflexes de mendicité, déplacements forcés de populations pour réaliser des équipements d’accueil, mise en péril de ressources naturelles… Rassemblant de nombreuses contributions de chercheurs, de journalistes, d’acteurs et de militants, ce dossier recense les errements du tourisme de masse, présente de nouvelles manières de voyager et soumet ces propositions à la critique.
x 14 22 273 p. Quel commerce équitable pour demain ?
Pour une nouvelle gouvernance des échanges
T
Gendron Corinne B, Palma Torres Arturo B, Bisaillon Véronique B essai commerce équitable 2009 08/04/09 9782843771484 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -consommation 22,40 € 22.40 présent à Plume(s)
AA AA

Qu’est-ce que le commerce équitable aujourd’hui ? Qui en sont les principaux acteurs ? Quel est son avenir ? Autant de questions auxquelles ce livre se propose de répondre à travers sept expériences sur le terrain dans différentes régions du monde. Au gré de ce voyage, le lecteur partira notamment au Chiapas au cœur d’une petite organisation de producteurs de café, en Bolivie au sein d’une exploitation de quinoa, en Inde pour explorer des formes moins traditionnelles de commerce équitable…

Cet ouvrage invite à découvrir les multiples visages d’un mouvement en pleine expansion qui cherche à retrouver l’humain derrière le consommateur, la communauté derrière le producteur et à redéfinir le lien social et politique entre ceux qu’on a trop longtemps réduits à des agents économiques désincarnés. En marge des critiques stériles qui l’assaillent ces dernières années, mais sans pour autant glisser dans un discours idéalisé, les auteurs offrent de réfléchir aux enjeux que le commerce équitable soulève en regard des appels à un commerce international plus juste et des possibilités d’un marché alternatif fondé sur d’autres valeurs.

x 14 22 202 p. La tourmente alimentaire
Pour une politique agricole mondiale
T
Calame Matthieu B essai agriculture, alimentation 2008 01/04/08 9782843771422 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -agriculture 18,30 € 18.30 actuellement indisponible
AA AA

L’augmentation récente des prix agricoles est venue relancer les inquiétudes sur l’avenir alimentaire de l’humanité.

Face à l’ampleur des défis, il est tentant de croire qu’une révolution technique (OGM, agrocarburants, agriculture de précision guidée par satellite...) fournira des solutions qui dispenseront les sociétés de prendre les mesures politiques et sociales nécessaires. Pourtant le problème, aujourd’hui comme autrefois, est avant tout social et économique et c’est sur sa capacité à produire des lois et des règles intelligentes touchant la gestion de l’eau, du sol, de la biodiversité et des échanges internationaux, que l’humanité doit compter pour assurer tranquillement sa survie alimentaire au XXIe siècle.

Avec une approche originale empruntant à la fois à l’histoire et à l’agronomie, l’auteur se propose de définir une politique mondiale pour l’alimentation de la planète et la sauvegarde de ses ressources.

x 14 21,5 153 p. Une agriculture pour le XXIe siècle
Manifeste pour une agronomie biologique
T
Calame Matthieu B essai agriculture 2007 14/03/07 9782843771347 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -agriculture 18,30 € 18.30 présent à Plume(s)
AA AA

On voit aujourd’hui se développer très largement la consommation de produits biologiques, mais bien peu, parmi les producteurs et les consommateurs de ces produits, ont le temps d’approfondir leur démarche et d’asseoir leurs pratiques, leurs intimes convictions ou leurs réflexions personnelles dans un cadre historique plus large.

C’est ce que nous propose cet ouvrage jeter un regard sur le passé pour prendre la mesure et l’ampleur des principes sur lesquels l’agriculture biologique repose, des idées qui ont soutenu son essor et qui fondent son altérité radicale, et de la révolution mentale qu’elle exprime dans le rapport de l’homme moderne à la nature. Dans ce manifeste, Matthieu Calame préconise l’émergence de l’agronomie biologique comme champ disciplinaire et comme enjeu de société.

Cet ouvrage est celui d’un acteur engagé à la charnière entre agriculture biologique et recherche.

x 14 21,7 308 p. OGM : la bataille de l’information
Des veilles citoyennes pour des choix technologiques éclairés
T
Prat Frédéric B essai médias, ogm 2011 01/01/11 9782843771576 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Dossier pour un débat Politique et société -écologie 23,40 € 23.40 présent à Plume(s)
AA AA

Depuis les premières actions de contestation à la fin des années 1990, la lutte contre l’introduction des cultures OGM est plus que jamais d’actualité.

Si les militants écologistes affirment qu’elles ne peuvent apporter que des déséquilibres dans l’écosystème et à terme, engendrer des famines, les multinationales de l’agroalimentaire, relayées parfois complaisamment par certains chercheurs, s’obstinent à vanter les bienfaits de ces nouvelles plantes. Face à ces avis divergents, comment le consommateur peut-il se faire sa propre idée sur la question ? Ce livre retrace l’histoire de la mobilisation de l’opinion publique contre les OGM.

Il met en lumière différents aspects du débat : qui décide de ces choix technologiques ? Quelle place ont les lobbies et les experts ? Comment mieux informer les citoyens des dangers que présentent les OGM et les impliquer dans la lutte ? Richement argumenté, il lève le voile sur les enjeux d’un sujet brûlant qui nous concerne tous si nous voulons pouvoir décider de notre alimentation de demain.

Le site d’Inf’OGM

Avec la collaboration de Christophe Noisette et Robert Ali Brac de la Perrière
Préface de Jacques Testart .

x 14 21,7 322 p. L’eau, un bien public
Alternatives démocratiques à la privatisation de l’eau dans le monde entier
T
Hoedeman Olivier B, Kishimoto Satoka B essai eau 2011 14/01/11 9782843771583 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société 24,40 € 24.40 présent à Plume(s)
AA AA

L’eau est un bien public qui a subi, dans les années 1990, une grande vague de privatisation, censée entraîner une plus grande efficacité et étendre l’accès à l’eau et à l’assainissement aux populations pauvres jusque-là non desservies.

Cela a été un échec retentissant. Cet ouvrage démontre la nécessité de revenir à une gestion publique de l’eau, en faisant d’abord un état des lieux des processus de privatisation de par le monde, de leurs conséquences et de leurs échecs, ainsi que des diverses formes de résistance que ces processus ont rencontrées et suscitées. Les auteurs relatent ensuite quelques expériences réussies aussi bien au Sud qu’au Nord, expériences qui reposent souvent sur la mobilisation citoyenne et sur des processus de démocratie participative.

Des leçons tirées de ces expériences, les auteurs tirent quelques grands principes pour renforcer la gestion de l’eau comme bien public.

x 11,5 16,5 93 p. Nucléaire, un mensonge français
 Réflexions sur le désarmement nucléaire
T
Quilès Paul B essai nucléaire 2012 04/06/12 9782843771712 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -nucléaire 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA

Est-il sérieux et même responsable de remettre en cause le fameux "consensus" français sur l’armement nucléaire ? Est-il utile de soulever cette question alors qu’elle ne semble passionner ni les politiques ni les commentateurs ? Paul Quilès juge que cela est indispensable et qu’il est urgent de sortir de ce " mensonge français " fait d’approximations, de contrevérités, de slogans répétés à l’envi, de silences et d’arguments d’autorité.

L’absence de débat masque le caractère vital des enjeux. Au-delà de la problématique éternelle de la guerre et de la paix. c’est en effet l’avenir de l’humanité qui serait en cause, si l’hypothèse fondatrice de la dissuasion - l’arme nucléaire, arme de" non-emploi " - ne se vérifiait pas. La lecture de ce petit livre permet de mieux appréhender le sujet. II contient, outre l’analyse de Paul Quilès, la présentation d’organisations qui se battent au niveau mondial en faveur du désarmement nucléaire, ainsi que quelques textes de référence.

x 11,5 16,5 126 p. La vérité sur les OGM, c’est notre affaire ! T Lepage Corinne B essai ogm 2012 22/09/12 9782843771729 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Dossier Pour Un Debat Politique et société -écologie 8,00 € 8.00 présent à Plume(s)
AA AA

Les manoeuvres des cigarettiers, les mensonges ayant entouré le Médiator, les non-dits de l’industrie chimique à propos du Bisphénol A : les scandales de santé publique ne manquent pas.
Même si les connaissances scientifiques n’ont pas toujours été assurées, le principe de précaution aurait dû dans tous les cas l’emporter. Nous sommes dans la même situation aujourd’hui pour les OGM. 
Corinne Lepage, dont l’engagement environnemental est aussi précoce que solide, exige que des expériences soient menées pour connaître l’impact sanitaire des OGM, et dénonce l’hypocrisie des États, y compris de l’Union européenne, qui taisent les risques.
De même, elle met en lumière les manœuvres des producteurs d’OGM pour bannir les expérimentations après les mauvais résultats auxquels ont abouti leurs premières études. Elle explique comment, pour organiser leur irresponsabilité, les firmes agrosemencières ont purement et simplement empêché les études d’être menées à bien. Elle s’interroge sur les graves carences de l’EFSA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) et les conflits d’intérêt, notamment au sein du panel OGM, qui organise l’ignorance.

Ce livre démontre l’absolue nécessité et l’urgence dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui de mener des études indépendantes.
Il est crucial de mesurer les implications politiques et sociétales que de telles études pourraient avoir, sans oublier la grave responsabilité que les institutions et responsables politiques assumeront au cas où la nocivité des OGM serait avérée. Corinne Lepage donne dans cet ouvrage des clés pour que nous puissions changer les procédures de décisions et responsabiliser les acteurs. Il faut que la santé publique et la protection des biens communs deviennent un impératif.

x 14 21,8 212 p. Semences : une histoire politique
Amélioration des plantes, agriculture et alimentation en France depuis la Seconde Guerre mondiale
T
Bonneuil Christophe B, Thomas Frédéric B enquête agriculture, semences 2012 15/09/12 9782843771651 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -agriculture 21,00 € 21.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Le vif débat public sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) a jeté en pleine lumière des questions qui jusque-là n’avaient guère mobilisé l’opinion publique. D’où proviennent les variétés de légumes, de fruits et de céréales que nous consommons ? Comment ont-elles été défi nies, par qui et en fonction de quels objectifs ? Est-il légitime qu’elles fassent l’objet de formes restrictives de propriété intellectuelle ? L’agriculture industrielle ne rend-elle pas les paysans dépendants des grandes firmes semencières et agrochimiques, en assurant à ces dernières un monopole quasi absolu sur les semences ?

Ce livre propose une histoire de l’amélioration des plantes en France depuis la Seconde guerre mondiale, à commencer par les cultures les plus importantes et les plus emblématiques, blé, maïs ou colza.
Cette histoire est présentée à la fois sous ses aspects scientifiques, juridiques, économiques et sociaux, elle permet aux auteurs d’évoquer les mutliples voies alternatives qui s’ouvrent aujourd’hui en matière de sélection variétale : agriculture biologique, semences paysannes… autant de moyens qui permettent d’« innover autrement ».

x 14 21,8 260 p. La véritable richesse
Une économie du temps retrouvé
T
Schor Juliet B essai 2013 21/03/13 9782843771743 ECLM – Charles Léopold Mayer »» dossier pour un débat Politique et société 20,00 € 20.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Nous connaissons aujourd’hui l’enchaînement frénétique qui fait que travail et consommation s’entraînent l’un l’autre pour continuer à faire fonctionner une machine économique qui a perdu tout son sens. Pour réunir les conditions du changement face à la puissance des logiques de statu quo, il faut revoir radicalement notre façon de penser, de travailler, de consommer. Loin de tout message sacrificiel, et en reprenant à son compte l’idée de rêve américain fondé sur la recherche du bonheur, Juliet Schor démontre qu’un mode de vie qui privilégie l’épanouissement et la cohésion sociale plutôt que l’accumulation peut mener à l’équilibre écologique et économique.

Cela passe tout d’abord par la réduction du temps de travail, au cœur de cet ouvrage, et par une bonne utilisation du temps ainsi libéré : agriculture urbaine, bricolage, échanges, sont autant d’exemples explorés ici. Juliet Schor défend aussi l’idée que les innovations sociales et les nouvelles technologies peuvent simultanément améliorer nos vies et protéger la planète. Elle nous convainc ainsi que nous pouvons remettre en cause l’idée de déterminisme, notamment économique, auquel nous devrions nous soumettre et nous donne les moyens de sortir du cycle qui mène du travail aux dépenses et d’aller vers un monde riche de temps, de créativité, d’information et de lien social.

x 14 22 211 p. L’empreinte eau
Les faces cachées d’une ressource vitale
T
Zimmer Daniel B essai écologie, eau 2013 19/11/13 9782843771767 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Essai Politique et société -écologie 19,00 € 19.00 présent à Plume(s)
AA AA

Le caractère limité de l’eau douce disponible est aujourd’hui une réalité incontestable et engage à revoir de toute urgence la manière d’estimer notre consommation d’eau. Apparu dans les dix dernières années, le concept d’empreinte eau s’inspire de la notion d’empreinte écologique et tente d’estimer l’intégralité des quantités d’eau nécessaires à la production de ce que nous consommons. Il ambitionne aussi de contrôler les pollutions induites sur l’eau et les milieux aquatiques.

Cette nouvelle perception " intégrée " de l’eau propose de distinguer trois grands types d’eau : l’eau bleue des nappes et des rivières, l’eau verte contenue dans les sols et l’eau grise, l’eau usée qui est retraitée. Pour bien maîtriser notre empreinte eau individuelle, il faut donc tenir compte de notre consommation d’eau bleue ou verte locale (l’eau des réseaux ou de pluie) mais aussi de toute l’eau contenue virtuellement dans les produits que nous achetons et qui a été réellement consommée ailleurs, appelée eau virtuelle.

Sous cet angle inédit, plusieurs questions se posent désormais. Combien d’eau consommons-nous exactement et quelle eau contribue à notre mode de vie ? Où se situent les gaspillages les plus importants d’eau ? Comment les réduire ? Le commerce de produits alimentaires peut-il être une solution à la crise mondiale de l’eau ? Comment l’eau est elle aujourd’hui ou sera-t-elle demain un ingrédient à la fois des crises de notre monde et de leurs solutions ? Grâce à une présentation des concepts et de leurs implications concrètes, ce livre ouvre des perspectives et propose de nouvelles solutions pour tenter de résoudre la crise de l’eau.

x 14 22 243 p. Plaidoyer pour un contre-lobbying citoyen T Sourice Benjamin B essai 2014 19/02/14 9782843771798 ECLM – Charles Léopold Mayer »» ESSAI Politique et société 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

Dans une société où le risque technologique est devenu un sujet de préoccupation du citoyen, ce livre questionne les liaisons dangereuses qui unissent experts, décideurs et industriels dans des politiques d’orientation technologique trop souvent imposées sans aucune forme de consultation. La nécessité d’un encadrement plus strict des conflits d’intérêts est ainsi devenue un enjeu majeur pour la défense des principes de transparence et d’indépendance de la décision publique.

Benjamin Sourice étudie en détail les méthodes de lobbying moderne et les mécanismes conduisant à la capture de la prise de décision publique par des intérêts privés. Il s’appuie sur l’étude de divers scandales - amiante, Mediator, OGM - et illustre son propos d’exemples récents pour éclairer les rouages opaques d’un système évoluant aux marges du lobbying et de la corruption. Ces manquements graves finissant par jeter indistinctement l’opprobre sur l’action publique et ses représentants, ils nourrissent in fine la démagogie populiste au détriment du projet démocratique.

Développant une analyse des alternatives, cet ouvrage est aussi un appel aux citoyens pour ériger de nouveaux contre-pouvoirs afin de penser la démocratie de demain, entre ouverture et participation citoyenne.