Livres de l'éditeur La Dispute - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Vous trouverez à Plume(s) un choix des produits de Timoun, fabricant Saint-Affricain de jouets en bois.

La Dispute


13 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 12,5 20 171 p. Les sel
Une utopie anticapitaliste en pratique
T
Laacher Smaïn essai économie 2008 23/07/08 9782843030727 La Dispute Comptoir de la politique Politique et société -alternatives 13,00 € 13.00 présent à Plume(s)
AA AA

Des monnaies locales (LETS anglo-saxons, nodos argentins, SEL français...) se sont développées depuis les années quatre-vingt à l’initiative de collectifs qui les emploient pour échanger produits et services. Certes, le volume des échanges réalisés, le nombre d’individus qui les utilisent peuvent sembler dérisoires en regard des performances de l’économie officielle. Mais leur intérêt principal est ailleurs. Smaïn Laacher, sociologue, chercheur au Centre d’études des mouvements sociaux, présente l’aventure française des SEL la compare aux expériences similaires, en analyse la signification. Les divers systèmes de monnaie locale possèdent des traits communs - au premier chef, le refus que l’argent commande l’ensemble des rapports humains - qui en font un monde "à part".

Ces systèmes n’en sont pas moins dépendants et partiellement conditionnés par les sociétés capitalistes développées où ils sont apparus. C’est pourquoi, en plus des fonctions économique et politique de solidarité et de construction de nouveaux liens sociaux qu’ils remplissent pour leurs adhérents, ils agissent comme un révélateur sur nos sociétés. Ainsi, les politiques monétaires insolites qu’ils mettent en œuvre rendent patente la profondeur quasi physique de notre conditionnement par l’argent : ainsi encore, les problèmes qu’ils posent à l’Etat et au droit dévoilent à un regard attentif certaines contradictions inavouables de ces institutions. Il en est de ce livre comme d’un récit de voyage : la connaissance qu’il procure surgit du dépaysement.

x 12,5 20 186 p. Peut-on critiquer le capitalisme ? T Aghouchy Kenza, Campagnolo Gilles, Chanial Philippe et Doray Bernard essai politique 2008 31/12/07 9782843031557 La Dispute Politique et société 14,00 € 14.00 actuellement indisponible
AA AA

Peut-on critiquer le capitalisme ? La question se pose effectivement.

En premier lieu parce que ce mode bien particulier de production et de répartition des richesses, le capitalisme, étend aujourd’hui son empire à l’ensemble du monde et à la majeure partie des activités humaines, prenant une place telle dans nos vies qu’il nous est devenu difficile d’imaginer, plus encore de concevoir, rationnellement, d’autres types de rapports économiques entres les humains. Mais elle se pose, en second lieu, en raison du refus de plus en plus décomplexé, parfois brutal, de ceux qui ont la main sur les principales institutions d’élaboration et de diffusion de l’information et des idées que l’hypothèse même d’une autre forme d’organisation sociale puisse encore être librement envisagée, discutée, étudiée, soutenue.

Le lecteur prendra connaissance dans la présentation de ce volume de l’histoire mouvementée des textes qui le composent. Elle témoigne de la désinvolture avec laquelle ceux qui en ont les moyens choisissent discrétionnairement ce qu’il est utile ou non de rendre public. Quant aux contributions elles-mêmes, elles démontrent, et c’est vraisemblablement là ce qui a un temps interdit leur publication, que la recherche et la pensée autour de perspectives non-capitalistes de développement des sociétés demeurent aussi vivantes que jamais.

Sommaire :

  • Faire face à l’effacement
  • Les salariés des centres d’appel téléphoniques, nouveaux ouvriers du tertiaire ?
  • Capitalisme et marché : sur la dénonciation douteuse d’une identité problématique
  • Au-delà du règne de l’intérêt : la critique morale du capitalisme des premiers socialistes français
  • La fin du capitalisme saprophyte et la valeur dignité
  • La nouvelle menace de l’exclusion bancaire
  • Vers un développement économe et solidaire
  • Les systèmes d’échange local : une critique originale du capitalisme
  • Les enjeux de l’opposition au capitalisme
  • Le stade final : le capital comme transcendance des limites
  • Marché, démocratie et totalitarisme
  • L’utopie du travail flexible : État social contre flexicurité
  • Permanences et transformations dans la subordination du travail au capital depuis la révolution industrielle
  • Max Weber, Auschwitz et la rationalité capitaliste
  • Sade : pour un critique de l’esprit du capitalisme
x 12,5 20 138 p. Etre en sûreté
Comprendre ses droits pour être mieux protégé
T
Sizaire Vincent doc sécurité, liberté février 2020 13/02/20 9782843033070 La Dispute Politique et société -répression 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA

L’idéologie sécuritaire a rarement été aussi prégnante dans l’espace public. Pourtant, ce n’est pas une demande de répression qui émane de celles et ceux dont on prétend restaurer la sécurité, mais plutôt une demande de protection effective de la loi, que nourrit leur exposition croissante à l’arbitraire, non seulement de la rue, mais encore et surtout des administrations et des puissances économiques.

Cet ouvrage présente les différents dispositifs juridiques existants destinés à garantir notre liberté de tous les abus de pouvoir et, ainsi, les conditions à partir desquelles nous pouvons véritablement nous dire en sûreté. Il révèle les leviers qui nous permettent, dès à présent, de renforcer la garantie du droit au quotidien et d’opposer ainsi à la dérive autoritaire contemporaine une réponse fondée sur l’approfondissement de la démocratie.

C’est en rendant l’État de droit palpable pour la majorité des citoyens qu’ils cesseront définitivement de donner crédit à la rhétorique sécuritaire.

x 12,5 20 173 p. L’enjeu des retraites T Friot Bernard essai retraite 2010 25/03/10 9782843031632 La Dispute Travail et salariat Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 12,00 € 12.00 actuellement indisponible
AA AA

Les réformateurs et la plupart des opposants à la réforme actuelle des retraites, malgré leurs divergences, fondent leur diagnostic du prétendu " problème des retraites " sur les mêmes présupposés nous subirions un choc démographique, il serait impossible d’augmenter les cotisations qui alimentent les retraites, c’est un prélèvement sur la valeur produite par les actifs qui financerait les pensions, la justice voudrait que le montant des pensions soit déterminé par la somme des cotisations versées du temps de son activité, etc.

Cet ouvrage répond à ces arguments et propose une toute autre analyse. Et si le problème démographique était une illusion ? Et si les pensions de retraite n’étaient pas un revenu différé mais un salaire continué. lié à la qualification ? Et si les retraités n’étaient pas des inactifs, comme le veut la statistique, mais des personnes différemment actives, enfin libres de travailler à l’écart du marché du travail ? L’enjeu des retraites c’est d’abord reconnaître et prolonger l’indéniable réussite humaine et politique des retraites.

C’est également mettre en débat le statut du salaire et de la qualification pour tous, ainsi que le rapport au travail que nous voulons promouvoir. C’est seulement en posant de telles questions fondamentales que l’on pourra renouer avec les objectifs progressistes qui ont mené au système actuel et ouvrir une alternative sérieuse à la réforme en cours.

x 14,1 22,6 220 p. Le travail bénévole
Engagement citoyen ou travail gratuit ?
T
Simonet Maud essai travail 2010 21/10/10 9782843032042 La Dispute Travail et salariat Politique et société -économie 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

Dirigée par Bernard Friot, la collection "Travail et salariat " analyse le travail en acte et les perspectives qu’ouvrent les institutions du salariat en matière de statut social des personnes et de production de la richesse.

Une nouvelle loi sur le service civique. 14 millions de bénévoles en France... : bénévolat et le volontariat s développent et se diversifient. Mais dans l’expérience des bénévoles, les politiques publiques et les pratiques associatives n’est-il question que d’engagement et de citoyenneté ? Ne faut-il pas aussi. et peut-être avant tout voir là du travail ? Le travail bénévole : travail libre et idéal pour les uns.

et tremplin obligatoire vers l’emploi pour les autres ? Le nouveau statut du volontariat : engagement citoyen pour tous ou sous-emploi pour certains ? Cet ouvrage analyse le travail bénévole et ses enjeux sociaux et politiques. en s’appuyant sur plusieurs enquêtes de terrain sur le bénévolat et le volontariat en France et aux Etats-Unis. Il s’intéresse aux usages de ce travail invisible de la part des acteurs qui s’y engagent, des pouvoirs publics qui les soutiennent et des organisations dans lesquelles il s’exerce. En articulant ces différentes échelles d’analyse. il met en lumière le rapport ambivalent que le travail bénévole entretient avec le travail salarié. Ce portrait du bénévole en travailleur. qui nous interroge sur les contradictions de l’engagement. et sa capacité à produire de la précarité. ainsi que l’analyse de la " bénévolisation du travail" auquel il aboutit.

s’adresse à tous ceux qui fort vivre et analysent le monde associatif. mais aussi à ceux qui souhaitent réfléchir aux transformations du travail aujourd’hui.

x 14 23 316 p. La gauche et les cités
Enquête sur un rendez-vous manqué - 2e édition
T
Masclet Olivier essai politique, banlieues 2006 12/01/06 9782843031274 La Dispute Pratiques politiques Politique et société 23,00 € 23.00 actuellement indisponible
AA AA

Pendant les révoltes qui ont secoué les quartiers populaires en novembre 2005, la plupart des dirigeants politiques français ont réclamé des jeunes qu’ils cessent de s’exprimer par la violence, qu’ils se comportent comme tout citoyen responsable, déléguant, votant, revendiquant.

Le succès de la première édition de l’ouvrage d’Olivier Masclet (2003) tient à l’originalité d’une enquête de terrain, historique et ethnographique, où nous découvrons comment, dans une municipalité de gauche, un fief communiste de la banlieue rouge, les " militants de cité " ont été progressivement exclus du champ politique local. En montrant que les quartiers économiquement déshérités le sont aussi politiquement, Olivier Masclet, maître de conférences en sociologie à l’université Paris-V, chercheur au CerlisCNRS, nous livre une des clés de compréhension du désintérêt à l’égard des formes traditionnelles de la politique de la part des habitants de ces quartiers voués à la stigmatisation des ouvriers, des pauvres et des Français nouveaux.

A rebours des analyses misérabilistes sur les quartiers populaires, ce livre montre que, dans les cités, se produit et se renouvelle un certain rapport à la politique. Malgré trente ans de crise, des porte-parole, souvent issus de l’immigration, continuent d’émerger, susceptibles d’incarner pour la jeunesse de ces quartiers un modèle de mobilisation et de promotion collective par l’action politique.

Demeurera-t-on encore longtemps aveugles et sourds à ce qu’ils disent ?

x 12,5 20 176 p. De l’école unique à l’école commune
Propositions pour une refondation du système éducatif
T
Groupe de Recheche sur la Démocratisatiion Scolaire essai école 2012 12/01/12 9782843032233 La Dispute Politique et société -école 15,00 € 15.00 actuellement indisponible
AA AA

La démocratisation scolaire est en panne : les inégalités scolaires n’ont pas bougé depuis un demi-siècle et l’élargissement de l’accès aux savoirs est bloqué depuis quinze ans. provoquant une véritable crise de confiance des Français dans leur école. Il est urgent d’élaborer des propositions concrètes pour refonder le système éducatif.

Le GRDS (Groupe de recherches sur la démocratisation scolaire) composé d’enseignants syndicalistes et de chercheurs universitaires. entend contribuer à la démocratisation de l’école en soumettant ses travaux au plus large débat. Il propose dans cet ouvrage de substitues à l’actuelle "école unique" une "école commune" caractérisée notamment par un tronc commun de 3 à 18 ans, la suppression des notes et de la concurrence entre les élèves, ainsi qu’un vaste réexamen des procédures d’apprentissage et des contenus d’enseignement, de la culture commune à transmettre aux jeunes générations, et de la formation des enseignants.

Ces propositions,audacieuses. réfléchies et réalistes - sont à la hauteur des attentes. en France. envers ce qui pourrait être une rénovation ambitieuse de l’école. C’est ce dont témoigne le succès de l’Appel pour une grande réforme démocratique de l’école, lancé fin 2010 à l’initiative du GRDS. adressé aux partis de gauche par cinquante chercheurs spécialistes du système éducatif, et qui a connu un retentissement important.

x 12,5 20 202 p. L’enjeu du salaire T Friot Bernard essai travail, salariat 2012 08/03/12 9782843032226 La Dispute Travail et salariat Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 15,00 € 15.00 actuellement indisponible
AA AA

La souveraineté populaire doit être défendue. Patronat et banquiers pratiquent le chantage à l’emploi et à la dette pour réduire les droits sociaux. Les gouvernants de droite et de gauche. loin de leur résister. s’évertuent à leur envoyer des " signaux qui les incitent à réclamer davantage. Est-il possible de briser cette soumission ? Oui. répond cet ouvrage. qui propose de porter plus loin les institutions qui sont nées des luttes pour le salaire.

et dont nous faisons à grande échelle l’expérience de l’efficacité : la qualification personnelle et la cotisation. La qualification personnelle peut faire disparaître le marché du travail. à condition d’attribuer à chacun. à sa majorité, une qualification et donc un salaire. Et contre les projets de remplacer la cotisation sociale par la CSG. la TVA ou les mutuelles. il faut au contraire l’étendre en créant une cotisation économique pour un financement de l’investissement sans crédit et donc sans dette.

L’enjeu du salaire. c’est la disparition du marché du travail. et donc du chantage à l’emploi. ainsi que la suppression du crédit lucratif. et donc du chantage à la dette. Ce n’est ni d’une réforme fiscale ni d’une plus grande régulation étatique que nous avons besoin. mais de plus de pouvoir populaire sur l’économie et sur le travail.

x 14 22,5 249 p. Chemins de l’émancipation et rapports sociaux de sexe T essai genre 2009 12/11/09 9782843031663 La Dispute Le genre du monde Politique et société -femmes 23,00 € 23.00 présent à Plume(s)
AA AA
Les chemins de l’émancipation des femmes, salariées ou retraitées, d’ici ou d’ailleurs, renvoient à des formes singulières d’individualisation et de rapport au collectif. Cet ouvrage cherchent à les comprendre à la lumière des transformations de l’ensemble des rapports sociaux de sexe, de classe, de "race" et de génération. Les enquêtes empiriques présentées ont été menées dans le monde du travail, de l’action sociale et de l’engagement militant ; elles interrogent le passage au collectif, les dynamiques identitaires, les contraintes familiales et professionnelles ou l’engagement syndical des femmes. Dans une réflexion introductive, la dialectique de l’individuel et du collectif est mise en perspective dans le cadre des recherches contemporaines sur l’individualisation et l’émancipation. Certes les individus et collectifs féminins font l’expérience de rapports sociaux spécifiques source de domination, mais qui doivent être pensés aussi comme potentiellement porteurs d’émancipation. Ce livre affirme avec force que cette émancipation implique la construction de nouvelles formes de collectifs.
x 12,5 20 176 p. Emanciper le travail
Entretiens avec Patrick Zech
T
Zech Patrick entretien travail 2014 28/08/14 9782843032578 La Dispute Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA
" Le modèle capitaliste du travail conduit à notre perte : il est urgent de prendre la mesure des dynamiques porteuses d’émancipation. Bernard Friot, dans ces entretiens, décrit le conflit social depuis 1945 comme un affrontement entre deux façons contradictoires d’attribuer une valeur économique au travail. Pour le capital, seul un travail soumis aux propriétaires lucratifs et au marché du travail produit de la valeur.
Mais les luttes syndicales et les initiatives populaires ont institué au contraire, grâce à la socialisation du salaire, une reconnaissance du travail tout autre, fondée sur le salaire à vie, sur la propriété d’usage des entreprises par les salariés. sur un investissement libéré des prêteurs. sur une autre mesure de la valeur que le temps. Cet ouvrage nous montre comment nous inventons, depuis plus de soixante ans, un travail libéré de l’emprise capitaliste. Nos entretiens sont l’occasion de présenter simplement cette analyse, de répondre aux objections et de proposer une démarche d’émancipation concrète. Il m’a semblé important, à moi qui ai vécu avec tant d’autres dans ma chair la maltraitance de l’emploi et du chômage. de contribuer à cet ouvrage de combat.
Nous pouvons sauver notre peau.
"
Patrick Zech
x 12,5 20 221 p. Politiques du squat
Scènes de la vie d’un quartier populaire
T
Coutant Isabelle enquête squat 2000 12/09/00 9782843030420 La Dispute Politique et société 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA
Ici, à certains égards, le temps s’est arrêté. La vague rénovatrice des années 70-80, bloquée par la crise immobilière, s’est retirée en laissant face à face les nouveaux arrivants, cadres moyens, et les anciens résidents du quartier, ouvriers ou employés, qui n’en ont pas encore été éloignés. Mais, dans les immeubles vétustes, inoccupés, car les anciens occupants en ont été chassés, d’autres, plus démunis encore, presque tous immigrés, s’installent. Parfois illégalement. L’auteur, sociologue, habitante du quartier, s’est intéressée aux relations ambiguës entre occupants d’un squat voisin, autorités et population environnante. Elle a mené une enquête et propose dans ce livre un passionnant aperçu des interactions et des questionnements qui, loin des ministères et des états-majors, tissent la vie politique locale. Que faire de ces squatters encombrants ? Qu’en pensent l’assistante sociale, l’instituteur, le commissaire, les élus locaux ? Dans le quartier, des associations se mobilisent qu’en pense le voisinage ? Comment les squatters réagissent-ils aux attentions et aux injonctions dont ils sont l’objet ? Isabelle Coutant fait apparaître sous un jour différent les thèmes des controverses politico-médiatiques du moment : " l’exclusion ", " l’immigration ", " les incivilités ", " la délinquance ", " la violence des jeunes ".
x 12,5 20 213 p. La Grèce, Syriza et l’Europe néolibérale
Entretiens avec Alexis Cukier
T
Kouvélakis Stathis entretien Grèce 2015 15/10/15 9782843032622 La Dispute International -Europe 18,00 € 18.00 actuellement indisponible
AA AA

Un événement politique majeur vient de se produire en Europe : la victoire de la coalition de la gauche radicale Syriza, aux élections législatives du 25 janvier 2015, en Grèce. Il s’agit d’une première contre-attaque politique contre l’Europe de la finance et du néolibéralisme. Le peuple grec, en votant massivement pour Syriza et d’autres partis également opposés aux politiques antidémocratiques et d’austérité imposés par la Troïka et l’Union européenne, a ouvert des possibles réels en vue d’une rupture de gauche, radicale et internationaliste, en Europe.

Après cinq ans de "thérapie de choc" austéritaire en Grèce, le gouvernement conduit par Alexis Tsipras cherche à mettre en oeuvre un programme de lutte contre la pauvreté, la fraude fiscale et la corruption, pour la justice sociale, la défense de l’environnement, le droit des travailleurs et des migrants, suscitant un soutien massif du peuple grec et un soutien international d’une ampleur inégalée ces dernières décennies.

Face à ce mouvement démocratique et anti-austéritaire, l’Union européenne et la Troïka (BCE, FMI, Commission européenne) font front commun. Il s’agit d’empêcher la remise en cause de la cage d’acier de l’austérité et la mise en oeuvre du programme de rupture choisi par le peuple grec mais aussi d’éviter à tout prix qu’en Espagne et en Irlande demain, en Allemagne et en France peut-être après-demain, des forces sociales et politiques alternatives au néolibéralisme - et au fascisme - ne changent la donne en Europe.

Ce livre d’entretiens avec Stathis Kouvelakis - membre du Comité central de Syriza, philosophe, analyste et acteur des récentes évolutions politiques de la gauche en Grèce et en France - donne les clés pour comprendre cette aventure politique qui constitue déjà une référence majeure pour toutes les gauches et qui fera date dans l’histoire de l’Europe. Il est composé de trois entretiens successifs : en janvier 2015, juste avant les élections et la victoire de Syriza ; en février 2015, après un mois d’exercice du pouvoir et au moment du premier bras de fer entre la Grèce et l’Union européenne ; en juin 2015, lors des réunions préalables à une échéance décisive au coeur de cette confrontation.

Il raconte et explique, en détail et de manière vivante, la situation sociale et politique en Grèce ; l’histoire, la composition et l’ascension de Syriza ; son programme et les raisons de son succès ; les premières mesures et les batailles du gouvernement mais aussi ses difficultés et ses faiblesses ; les enjeux de la négociation et de la confrontation avec la BCE, l’Eurogroup et l’Union européenne.

Cet ouvrage éclaire également les nouvelles questions et les enseignements stratégiques de cette situation inédite pour la France et pour l’avenir de l’Europe. "Il n’y a pas d’alternative" ? Autour des enjeux de la dette publique grecque et européenne, des "réformes structurelles" pour dépasser la crise de 2008, du renouvellement des pratiques politiques de la gauche radicale, se joue une confrontation politique de cruciale importance : l’avenir de l’Europe sera-t-il toujours celui du néolibéralisme et de l’accroissement des inégalités, à nouveau celui de l’extrême-droite et de la haine ou bien enfin celui d’une politique de gauche renouvelée, capable de répondre de manière juste et radicale aux défis du temps présent ?

x 12,5 20 132 p. Vaincre Macron T Friot Bernard pamphlet politique, Macron 2017 05/10/17 9782843032899 La Dispute Travail et salariat Politique et société 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA

Comment vaincre Macron, et donc le Medef ? En retrouvant la fierté de notre histoire populaire, qui est une histoire d’émancipation du travail, pour sortir le débat public de la fange de la xénophobie et prolonger les conquêtes du mouvement ouvrier au XXe siècle. Le temps est venu de donner un contenu économique concret à l’audace démocratique de l’article premier de la Déclaration des droits de l’homme de 1789 : les humains naissent et demeurent libres et égaux en droits.

Toute personne majeure résidant sur le territoire national doit être dotée de trois droits inaliénables : la propriété d’usage de l’outil de travail afin de faire les choix majeurs dans l’entreprise ; la participation à la délibération des caisses chargées de subventionner l’investissement à la place du crédit bancaire et des groupes capitalistes ; le salaire à vie afin que, assurés de notre reconnaissance sociale, nous décidions au travail en toute liberté.

En prenant en main l’investissement et les entreprises, nous vaincrons Macron, et nous sortirons la production de la folie écologique, anthropologique et territoriale du capitalisme.