Livres de l'éditeur Castor Astral - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :

Castor Astral


5 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 12 19 82 p. Le bateau-citerne T Elsschot Willem roman 2009 27/08/09 9782859207977 Castor Astral Littérature -poches 13,20 € 13.20 présent à Plume(s)
AA AA

" A la santé de la guerre, Frans, car la guerre est une bénédiction.

Et le capitalisme a quand même son bon côté, vrai ou pas vrai ? " C’est ce toast étonnant qui clôture Le bateau-citerne, écrit en 1941 et publié l’année suivante, alors que la guerre secoue la planète et expose une des faces les plus sombres du capitalisme. Fin de l’été 1939. Jack Peeters raconte sa rencontre avec un certain Boorman, qui lui a permis de conclure une affaire en or : sans bourse délier, il est devenu propriétaire du Joséphine, un bateau-citerne ancré à Barcelone et dont la valeur ne manquera pas de décupler avec le début de la guerre.

A moins que ce ne soit une arnaque de Boorman... ou que le Joséphine soit en réalité un navire fantôme. Hors des normes et des conventions, Elsschot offre ici une satire percutante du monde des affaires.

x 15,5 24,5 377 p. Signé Francis Blanche T Blanche Francis humour 2007 06/12/07 9782859207090 Castor Astral Littérature 19,25 € 19.25 présent à Plume(s)
AA AA

En son temps amuseur public n° 1, Francis Blanche sévit quotidiennement sur les ondes.

Inventeur du canular téléphonique et propagateur de faux scoops, il fait hurler de rire la France entière avec ses farces, supercheries et faux documentaires. Toutes les formes salutaires de désobéissance et de transgression lui sont bonnes pour se moquer de la bêtise ambiante et mettre à mal l’autorité, la morale et la propagande de son époque. Avec un humour débridé, ce maître du calembour et de l’absurde a grand ouvert portes et fenêtres par lesquelles vont s’engouffrer les Jean Yanne, Coluche ou Pierre Desproges.

En fait, tous les humoristes qui lui ont succédé lui sont redevables. Cette cocasse anthologie regroupe plus d’une centaine de textes sélectionnés, mis en forme et annotés par son ami Henry Marc. Elle rassemble également de nombreux témoignages de personnalités ou d’humoristes comme Jean Carmet, Jacques Martin, Jean Richard ou Robert Dhéry. Toutes ces voix viennent éclairer solidairement un personnage à la fois légendaire et toujours aussi proche de nous.

x 14 21,5 247 p. La France contre les robots T Bernanos Georges essai machines 2009 26/11/09 9782859208059 Castor Astral Politique et société 19,25 € 19.25 remplacé >>(2015)
AA AA

Bernanos conteste l’idée selon laquelle la libre entreprise conduirait automatiquement au bonheur de l’humanité. En effet, selon lui, « il y aura toujours plus à gagner à satisfaire les vices de l’homme que ses besoins ». Il explique ainsi qu’« un jour, on plongera dans la ruine du jour au lendemain des familles entières parce qu’à des milliers de kilomètres pourra être produite la même chose pour deux centimes de moins à la tonne » ; une étonnante préfiguration de ce que seront les délocalisations quarante ans plus tard !

Bernanos prédit également une révolte des élans généreux de la jeunesse contre une société trop matérialiste où ceux-ci ne peuvent s’exprimer, et cela plus de vingt ans avant la contestation de la société de consommation, qui sera l’un des aspects de Mai 1968.

Ici, on sent en permanence le courage, la loyauté, la rectitude du jugement qui ont permis à Bernanos de se tenir toujours au niveau de l’histoire de son temps et de faire toujours les bons choix : contre le clergé assassin de la guerre d’Espagne, contre les dictatures, contre la collaboration, pour la résistance, pour la rectitude du cœur et du jugement. Cette polémique engagée contre la « société des machines » est un cri, un appel très moderne et même futuriste à la construction d’une société où il serait possible de mener une vie digne de l’être humain.

x 14 21,5 256 p. La France contre les robots T Bernanos Georges essai machines 2015 12/03/15 9791027800254 Castor Astral Les Inattendus Politique et société 18,00 € 18.00 actuellement indisponible
AA AA

En 1948, Georges Bernanos disparaît en laissant le manuscrit d’un dernier livre, paru de façon posthume : La France contre les robots. Plus d’un demi-siècle après sa parution, ce pamphlet reste d’une incroyable actualité. Cette apologie de la liberté est un défi jeté aux idolâtries du profit et de la force. Georges Bernanos, dans une violente critique de la société industrielle, s’adresse à la « France immortelle » face à la « France périssable », celle des combinaisons politiques et des partis. L’auteur y estime que le progrès technique forcené limite la liberté humaine. Bernanos conteste l’idée selon laquelle la libre entreprise conduirait automatiquement au bonheur de l’humanité. En effet, selon lui, « il y aura toujours plus à gagner à satisfaire les vices de l’homme que ses besoins ». Visionnaire, il explique ainsi qu’« un jour, on plongera dans la ruine du jour au lendemain des familles entières parce qu’à des milliers de kilomètres pourra être produite la même chose pour deux centimes de moins à la tonne » ; une étonnante préfiguration de ce que seront les délocalisations un demi-siècle plus tard !

Bernanos prédit également une révolte des élans généreux de la jeunesse contre une société trop matérialiste où ceux-ci ne peuvent s’exprimer, et cela plus de vingt ans avant la contestation de la société de consommation, qui sera l’un des aspects de Mai 1968. Ici, on sent en permanence le courage, la loyauté, la rectitude du jugement qui ont permis à Bernanos de se tenir toujours au niveau de l’histoire de son temps et de faire toujours les bons choix : contre le clergé assassin de la guerre d’Espagne, contre les dictatures, contre la collaboration, pour la résistance, pour la rectitude du coeur et du jugement. Cette polémique engagée contre la « société des machines » est un cri, un appel très moderne et même futuriste à la construction d’une société où il serait possible de mener une vie digne de l’être humain.

Préface de Pierre-Louis Basse et postface d’Albert Béguin

x 11,5 17,5 270 p. La France contre les robots T Bernanos Georges essai 2017 18/05/17 9791027801145 Castor Astral Galaxie Politique et société 11,90 € 11.90 présent à Plume(s)
AA AA
Publié en 1947 après les deux grands conflits mondiaux, La France contre les robots met en garde les hommes contre la civilisation des machines dont l’objectif est de nier l’existence de l’âme et donc d’abolir la liberté. À l’homme productif, modèle de la société technicienne, Bernanos oppose le modèle antique de l’homme contemplatif.