anthropologie - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 22 documents sur le thème : anthropologie



22 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 15 21 143 p. La santé indigène T Crossman Sylvie et Barou Jean-Pierre essai santé, anthropologie 2005 13/10/05 9782911939556 Indigène Pratique -santé 18,00 € 18.00 épuisé
AA AA

Les yogis, les hommes-médecine, les hommes de "haut degré" reviennent en force Leurs pratiques millénaires mobilisent nos meilleurs neurologues et immunologistes.

Nous comprenons que nous pouvons agir sur notre système immunitaire, sur l’activité de nos neurones, et cela aussi longtemps que nous sommes en vie. Avec la méditation, les peintures de sable. ces sociétés premières ont toujours géré un corps dit "subtil", "corps-parole", "corps-arc-en-ciel", autrement dit le corps de l’équilibre qui ne recouvre pas tout à fait le corps anatomique. Les auteurs ont enquêté en territoire navajo, aborigène, tibétain, inuit, polynésien, et dans les grands hôpitaux occidentaux.

Ils témoignent d’une complémentarité entre la médecine "indigène" et la médecine scientifique à laquelle personne ne songeait, il y a encore quelques années.

x 11 18 247 p. Message des hommes vrais au monde mutant
Une initiation chez les aborigènes
T
Morgan Marlo essai anthropologie 2007 17/06/07 9782290339916 J’ai lu Aventure secrète Politique et société 7,00 € 7.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

On les appelle le peuple sauvage.

Lorsque Marlo Morgan, Américaine tranquille, rencontre cette tribu d’aborigènes australiens, elle ne sait pas que sa vie va être bouleversée. Dépouillée de ses vêtements, déconnectée de sa culture, la " mutante " est propulsée, pieds nus, dans le bush australien. Au contact de ses étranges compagnons, entre la peur et l’émerveillement, elle va apprendre à remplacer les médicaments par les plantes, les pièces de téléphone par la télépathie, le stress par la communion avec la nature et animaux.

Recevoir les dons généreux du hasard, devenir réel, entendre les messages de la nature auxquels nous sommes devenus sourds : tel est l’enseignement de ce récit insolite qui nous ouvre les portes d’une sagesse vieille de cinquante mille ans. Écoutons battre, jaillies du désert, les pulsations d’une vie très ancienne : un monde de pureté nous est offert.

x 11,5 21 126 p. Après Lévi-Strauss - Pour une anthropologie à taille humaine T Bensa Alban essai anthropologie 2010 29/09/10 9782845973909 Textuel conversations pour demain Divers 12,20 € 12.20 manquant sans date
AA AA

L’anthropologie a été durablement marquée par la figure tutélaire de Claude Lévi-Strauss.

Mais sa puissance intellectuelle et son autorité académique ont occulté une autre anthropologie, davantage appliquée à comprendre la réalité des comportements humains, leurs stratégies, leurs fragilités, leur ténacité, leur rage aussi. Contre le primat donné aux approches culturalistes et identitaires, il est temps de revenir à une anthropologie à taille humaine, soucieuse de comprendre l’autre et non de l’étiqueter.

Soucieuse des individus plutôt que des constructions abstraites et englobantes, qui leur dénient lucidité et liberté.

x 12,5 19 260 p. Nus, féroces et anthropophages T Staden Hans récit anthropologie 2005 08/04/05 9782864245384 Métailié Suites International -Amériques 8,50 € 8.50 sur commande ?
AA AA
Véritable histoire et description d’un pays habité par des hommes sauvages nus, féroces et anthropophages situé dans le nouveau monde nommé Amérique inconnu dans le pays de Hesse avant et depuis la naissance de Jésus-Christ jusqu’à la dernière année.

"Admirablement présenté, avec toutes les illustrations de l’édition originale, un des témoignages les plus sensationnels et certainement le plus pittoresque que nous possédions sur les Indiens du Nouveau Monde à l’époque de la découverte."
Claude Levi-Strauss, Lettre à l’éditeur.

"Ce n’est pas le seul document qui nous ait permis de connaître les coutumes cannibales de certains peuples d’Amérique, mais l’intérêt du récit de Staden vient de ce qu’il a vécu, de l’intérieur, la situation d’un guerrier vaincu."
Stéphane Deligeorges, Nouvelles littéraires

"Dans l’histoire de l’ethnologie, on connaît peu d’aussi beaux cas d’observation participante." Emmanuel Todd, Le Monde

"Un extraordinaire document connu depuis longtemps, mais resté dans les archives, qui nous montre la rencontre de l’Occident du XVIe siècle avec les cultures anthropophages."
Catherine Clément, Le Matin

x 13,5 21,5 274 p. La légende des femmes
Récit anthropologique
T
Campagna Paluch Elisabeth récit anthropologie, Italie 2013 01/02/13 9782336008523 L’Harmattan Créations au féminin Politique et société -femmes 27,00 € 27.00 sur commande ?
AA AA
L’Isola delle Femmine, lieu d’origine de la famille de Gerolama, est une île-presqu’île au nord-ouest de Palerme, liée pour toujours à une étonnante légende des femmes. Sous l’occupation musulmane de la Sicile, les femmes adultères ou répudiées y auraient été abandonnées avec leurs enfants. À travers l’histoire de Gerolama et de toute une famille sicilienne fédérée autour de ce mythe fondateur, c’est toute l’Histoire de la France et de la Méditerranée du XXe siècle qui se trouve revisitée et interprétée.
x 14 23 561 p. Le monde jusqu’à hier
Ce que nous apprennent les sociétés traditionnelles
T
Diamond Jared essai anthropologie 2013 17/10/13 9782070139392 Gallimard »» NRF Essais Divers -sciences 24,00 € 24.00 sur commande ?
AA AA

Les passagers, munis de titres de transport électroniques, de bagages de cabine passés aux rayons X, attendent, guidés par un personnel aux uniformes seyants et sous l’oeil d’une police affairée à regarder les écrans de contrôle de sécurité, d’embarquer pour Wapenamanda, Goroka, Kikori, Kundiawa et Wewak. Nous sommes à Port Moresby, capitale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Rien que de normal. L’essentiel est ailleurs : ces hommes d’équipage, ces policiers à gadgets électroniques et ces passagers coutumiers de l’avion sont les descendants directs de ces millions de Papous, découverts par une expédition australienne en 1931, vivants isolés dans leurs diverses vallées montagneuses, en petites sociétés closes, dépourvues d’écriture, de monnaie, d’écoles et de gouvernement centralisé, à un âge trop vite jugé "de pierre".

En quelque quatre-vingts années, la population des Highlands de Nouvelle-Guinée a vécu des changements qui prirent des millénaires à advenir dans le reste du monde. Jared Diamond, qui découvrit la Nouvelle-Guinée en 1964 pour sa première étude de terrain ornithologique, pose la question, rarement envisagée : que nous apprennent ces Papous de ce que les Occidentaux ont perdu avec la disparition des sociétés traditionnelles ces sociétés structurées en groupes de faible densité de population (allant de quelques dizaines à quelques milliers d’individus), subsistant de la chasse et de la cueillette, de la culture ou de l’élevage, et que les contacts avec les grandes sociétés industrielles ont transformées de façon limitée ? Elles ont en effet inventé des milliers de solutions aux problèmes humains différentes de celles adoptées par nos sociétés modernes.

Certaines par exemple, des manières d’élever les enfants, de traiter les personnes âgées, de demeurer en bonne santé, de bavarder, de passer le temps libre, de pratiquer le multilinguisme ou de régler les litiges semblent supérieures à celles des pays occidentalisés et riches. Les sociétés traditionnelles peuvent nous inspirer quelques meilleures pratiques de vie, mais également nous aider à évaluer d’autres avantages de notre propre société que nous avons fini par considérer comme normaux.

x 11 18 327 p. Les deux soeurs et leur mère
Anthropologie de l’inceste
T
Héritier Françoise essai anthropologie, inceste 2012 27/09/12 9782738128447 Odile Jacob Poches Odile Jacob Politique et société 10,90 € 10.90 sur commande ?
AA AA

Une mère et sa fille, ou encore deux soeurs, peuvent-elles partager le même homme ? A côté des relations entre père et fille, entre mère et fils, entre frères et soeurs, il existe un inceste « du deuxième type » qui concerne en particulier les consanguins de même sexe partageant un même partenaire. Pourquoi ce type de relations est-il considéré comme tabou ? L’analyse des raisons qui expliquent cet interdit conduit à une théorie nouvelle de l’inceste en général.

En fait, même lorsqu’il n’implique pas d’abus sexuel, il bouscule la représentation que nous avons et de nous-même et du monde qui nous entoure. C’est donc à une véritable plongée dans les catégories les plus fondamentales de notre pensée que nous convie Françoise Héritier. Anthropologue africaniste, Françoise Héritier est professeur au Collège de France et directeur du Laboratoire d’anthropologie sociale.

Elle est l’auteur notamment de L’Exercice de la parenté.

x 11 18 333 p. Homo juridicus
Essai sur la fonction anthropologique du Droit
T
Supiot Alain essai droit, anthropologie 2009 03/09/09 9782757815205 Points Points Essais Politique et société 9,10 € 9.10 sur commande ?
AA AA
L’aspiration à la justice est, pour le meilleur et pour le pire, une donnée anthropologique fondamentale, car les hommes ont besoin pour vivre ensemble de s’accorder sur un même sens de la vie, alors qu’elle n’en a aucun qui puisse se découvrir scientifiquement. La dogmatique juridique est la manière occidentale de lier ainsi les hommes. Le Droit est le texte où s’écrivent nos croyances fondatrices : croyance en une signification de l’être humain, en l’empire des lois ou en la force de la parole donnée. N’étant pas l’expression d’une Vérité révélée par Dieu ou découverte par la science, le Droit est aussi une technique, susceptible de servir des fins diverses et changeantes, aussi bien dans l’histoire des systèmes politiques que dans celle des sciences et des techniques. Mais c’est une technique de l’Interdit, qui interpose dans les rapports de chacun à autrui et au monde un sens commun qui le dépasse et l’oblige. Il faut en effet que chacun de nous soit assuré d’un ordre existant pour pouvoir donner sens à sa propre vie et à son action, fût-elle contestatrice.
x 12 19 276 p. Anthropologie du don T Caillé Alain essai anthropologie, don 2007 10/05/07 9782707152480 la Découverte Poches Decouverte Politique et société 12,00 € 12.00 sur commande ?
AA AA
Marcel Mauss, neveu et héritier spirituel de Durkheim, initiateur de l’ethnologie scientifique française, est universellement connu comme un des grands noms de la tradition anthropologique. Aucune discussion sur le don, qu’il s’agisse du don pratiqué dans les sociétés archaïques ou du don des modernes, ne peut ignorer son célèbre Essai sur le don. Mais, pour Alain Caillé et les auteurs regroupés autour de la Revue du MAUSS, si l’Essai est le texte le plus important de toute l’histoire des sciences sociales, c’est parce qu’il contient bien plus encore. Même si Mauss, épris de concret, se méfiait des grandes théories, il y a dans son œuvre, et plus spécifiquement dans l’Essai sur le don, les fondements d’une approche généraliste en sciences sociales qui concerne aussi bien la sociologie que l’économie, l’histoire ou la philosophie. Encore faut-il les rendre clairement visibles. C’est à ce travail d’explicitation et de systématisation que s’attaque ce livre, qui s’attache notamment à montrer comment Mauss nous offre une pensée du rapport social irréductible aux paradigmes dominants et rivaux de l’individualisme et du holisme méthodologiques, un " tiers paradigme ", le paradigme du don. Les bases d’une sociologie vraiment générale.
x 11 18 800 p. Par-delà nature et culture T Descola Philippe essai anthropologie 2015 10/09/15 9782070465873 Gallimard »» Folio essais Politique et société 12,30 € 12.3 présent à Plume(s)
AA AA

Seul l’Occident moderne s’est attaché à classer les êtres selon qu’ils relèvent des lois de la matière ou des aléas des conventions. L’anthropologie n’a pas encore pris la mesure de ce constat : dans la définition même de son objet - la diversité culturelle sur fond d’universalité naturelle -, elle perpétue une opposition dont les peuples qu’elle étudie ont fait l’économie. Peut-on penser le monde sans distinguer la culture de la nature ? Philippe Descola propose ici une approche nouvelle des manières de répartir continuités et discontinuités entre l’homme et son environnement.

Son enquête met en évidence quatre façons d’identifier les « existants » et de les regrouper à partir de traits communs qui se répondent d’un continent à l’autre : le totémisme, qui souligne la continuité matérielle et morale entre humains et non-humains , l’analogisme, qui postule entre les éléments du monde un réseau de discontinuités structuré par des relations de correspondances ; l’animisme, qui prête aux non-humains l’intériorité des humains, mais les en différencie par le corps ; le naturalisme qui nous rattache au contraire aux non-humains par les continuités matérielles et nous en sépare par l’aptitude culturelle.

La cosmologie moderne est devenue une formule parmi d’autres. Car chaque mode d’identification autorise des configurations singulières qui redistribuent les existants dans des collectifs aux frontières bien différentes de celles que les sciences humaines nous ont rendues familières. C’est à une recomposition radicale de ces sciences et à un réaménagement de leur domaine que ce livre invite, afin d’y inclure bien plus que l’homme, tous ces « corps associés » trop longtemps relégués dans une fonction d’entourage.

x 14 20,5 184 p. Suivre Jésus et faire du business
Une petite société tribale dans la mondialisation
T
Godelier Maurice enquête anthropologie 2017 20/04/17 9782362801617 Thierry Marchaisse Politique et société 17,90 € 17.90 sur commande ?
AA AA

Les Baruya de Nouvelle-Guinée sont l’une des dernières sociétés tribales découvertes par l’Occident. Comment ont-ils réussi à passer, en quelques décennies, du néolithique à la modernité ? Que sont devenus les "secrets des hommes", dont la trahison redoutée eût sapé un ordre social fondé sur la subordination des femmes ? Avec un art exceptionnel de conteur, Maurice Godelier retrace ces transformations en s’appuyant sur un demi-siècle d’observations quasi ininterrompues de plusieurs générations d’anthropologues.

Car depuis son séjour pionnier dans les années 60 beaucoup de choses ont changé, et aujourd’hui les Baruya (hommes et femmes) jouent gros jeu aux cartes, tout en suivant les cours du café à la radio. L’histoire de cette petite société offre un exemple particulièrement clair des effets conjoints du christianisme et du capitalisme mondialisé. On peut y lire en miniature les caractéristiques de notre monde et y voir tout à la fois l’occidentalisation forcée d’une société tribale et la résistance de ses valeurs traditionnelles.

x 11 18 122 p. Sociologie Et Anthropologie De Marcel Mauss T Tarot Camille essai anthropologie, sociologie 2003 01/02/03 9782707139580 la Découverte Reperes Decouverte Politique et société 12,50 € 12.5 épuisé
AA AA

Longtemps considérée comme un complément à la pensée de son oncle Émile Durkheim ou une préparation à celle de Claude Lévi-Strauss, l’œuvre de marcel Mauss se voit aujourd’hui reconnue pour son originalité et la capacité de renouvellement qu’elle apporte aux débats actuels, notamment sur la marche plus ou moins chaotique de la mondialisation.

Ce livre sans équivalent introduit à la vie et aux travaux de Mauss (1873-1950). Il dégage et résume ses idées principales sur les thèmes, essentiels : la méthode sociologique ; les relations de la sociologie avec l’histoire ; sa dimension anthropologique ; le religieux et le sacré ; la nature de l’échange révélée par la découverte du don dans les sociétés traditionnelles, les fondements de l’économie ; la nature du politique et finalement de l’homme traversé par le processus de symbolisation.

Le livre s’attache à situer Mauss face aux personnalités et aux pensées qui l’ont marqué. Il analyse son influence multiforme. Il présente sa pensée sociale, marquée par le problème associatif, et sa pensée politique critiquant le totalitarisme et l’internationalisme bolcheviques, mais aussi les nationalismes identitaires et xénophobes.

x 13 19 Sociologie et anthropologie T essai anthropologie, sociologie PUF Politique et société 5,00 € 5.00 sur commande ?
AA AA

Dans la passionnante Introduction à l’oeuvre de Marcel Mauss, Claude Lévi-Strauss rappelle : « L’influence de Mauss ne s’est pas limitée aux ethnographes, dans le domaine des sciences sociales et humaines, une pléiade de chercheurs français lui sont redevables de leur orientation. » C. Lévi-Strauss insiste sur « ce qu’on aimerait appeler le modernisme de la pensée de Mauss », sur sa détermination à imposer « la notion de fait social total », sur « le souci de définir la réalité sociale, mieux encore, de définir le social comme la réalité ».

Sociologue et ethnologue, disciple et neveu de Durkheim, Marcel Mauss (1873-1950) dirigea l’Institut d’ethnologie de l’université de Paris. Dès ses premiers travaux de sociologie religieuse, en particulier dans son célèbre ouvrage Essai sur le don, auquel se réfèrent toujours les nouvelles générations, il a cherché à saisir et analyser le phénomène social dans tous ses aspects.

x 13 19 544 p. Sociologie et anthropologie (9e Ed) T Mauss Marcel essai anthropologie, sociologie 2001 13/11/01 9782130523802 PUF Quadrige Politique et société 5,00 € 5.00 épuisé, réédité avec l'ean 9782130608806
AA AA
Dans la passionnante Introduction à l’œuvre de Marcel Mauss, Claude Lévi-Strauss rappelle : « L’influence de Mauss ne s’est pas limitée aux ethnographes, dans le domaine des sciences sociales et humaines, une pléiade de chercheurs français lui sont redevables de leur orientation. » C. Lévi-Strauss insiste sur « ce qu’on aimerait appeler le modernisme de la pensée de Mauss », sur sa détermination à imposer « la notion de fait social total », sur « le souci de définir la réalité sociale, mieux encore, de définir le social comme la réalité ».
x 13,5 22 290 p. Anthropogie(s) du don
Revue du MAUSS N° 52
T
Collectif anthropologie 2018 22/11/18 9782348040832 la Découverte Revue Du Mauss Politique et société -philosophie 26,00 € 26.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Curieusement, le célèbre Essai sur le don de Marcel Mauss (1925) semble avoir inspiré plus de discussions théoriques ou philosophiques que d’études empiriques. La chose est doublement surprenante. Mauss, d’une part, était en effet plus soucieux du concret qu’intéressé par les spéculations conceptuelles (au point qu’on méconnaît sa puissance de théoricien). D’autre part, symétriquement, la grande majorité des ethnologues ou observateurs qui ont travaillé sur les relations d’échange et de partage dans les sociétés archaïques ou traditionnelles l’ont généralement fait sur un mode purement descriptif, en se limitant à la singularité de leur terrain sans guère tenter de la situer en référence à l’universalité relative des phénomènes de don et de contre-don pourtant suggérée par l’Essai sur le don. Pour bien la percevoir, il convient d’avoir sous les yeux, en même temps, des études empiriques portant sur de nombreuses régions du monde. D’où l’intérêt de réunir dans ce même numéro des études portant sur des domaines très variés tant en Afrique qu’en Amérique latine ou en Asie. Et de poursuivre ainsi le débat théorique.
x 15,5 24 312 p. Les âmes sauvages
face à l’occident, la résistance d’un peuple d’alaska
T
Martin Nastassja essai anthropologie 2016 28/04/16 9782707189578 la Découverte Divers -sciences 22,00 € 22.00 sur commande ?
AA AA

Ce livre particulièrement original est le résultat d’un travail de terrain de deux ans effectué dans le nord-est de l’Alaska chez les Gwich’in, une société de chasseurs-cueilleurs athapascans. Il nous fait entrer dans les mille manières par lesquelles les Gwich’in (les "petites gens") parviennent à se défendre face à l’Occident et à ses crises, à se réinventer, à recomposer par fragment quelque chose comme une dignité.

L’auteur explore la cosmologie indigène confrontée aux effets du réchauffement climatique (bien perçu par eux, à mille signes) mais aussi au monde occidental. On découvre une société de chasseurs animistes qui ne correspond en rien aux stéréotypes auxquels certains aimeraient les réduire. Face aux Occidentaux - missionnaires chrétiens, communistes de l’ex-URSS ou écologistes -, qui tentent de les discipliner (et de les transformer en cultivateurs de pommes de terre, en éleveurs de bovins ou en propriétaires terriens, ce qui nous vaut des récits désopilants), les Gwich’in ne cèdent rien de leur identité.

Leur ontologie animiste, loin d’être un facteur d’arriération, leur permet de faire face, avec beaucoup d’efficacité, à la désorganisation et à la dégradation de leurs conditions de vie. Elle est vécue comme prolongeant un état de chose auquel ils sont déjà accoutumés : dans toute ontologie animiste, le statut et la place des choses et des êtres dans le monde ne sont jamais fixés une fois pour toutes.

L’incertitude, la réversibilité et les métamorphoses permanentes sont, au fond, plus appropriées pour comprendre et s’adapter à l’instabilité environnementale actuelle que nos cadres de pensée plus fixistes. La beauté de cet ouvrage, servi par un style d’écriture subtil et rapide, et l’émotion qu’il procure, viennent de la stupéfiante présence de l’auteur, constamment attentive à ce qui lui arrive, à ce qu’elle ressent, à ce qu’elle comprend ou ne comprend pas.

Prix d’Histoire de l’Académie française 2017.

x 13,5 21,5 278 p. Sacrifices Humains
Une histoire de la prédation sociale - Essai anthropologique
T
Péruisset-Fache Nicole essai anthropologie 2019 20/11/19 9782343188645 L’Harmattan Pour Comprendre Politique et société 28,00 € 28.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Les sacrifices humains rituels ont existé dans toutes les civilisations du passé. Ces rites n’ont plus cours mais le sacrifice humain a-t-il pour autant disparu ? Comment en effet analyser d’un point de vue anthropologique, la répression et la prédation exercées de tout temps à l’encontre des peuples, par les "élites" aux commandes, à l’aide de différents moyens selon le type de société ? A partir de faits historiques recensés dans divers pays, et s’appuyant sur de nombreux travaux de recherche, cet essai tente d’élucider les mécanismes à l’œuvre.


Feuilleter ce livre

x 11 18 485 p. Les lances du crépuscule
Relations Jivaros, Haute-Amazonie
T
Descola Philippe essai anthropologie, Amérindiens 2006 07/09/06 9782266161459 Pocket Terre Humaine Poche Divers -sciences 8,70 € 8.70 sur commande ?
AA AA

On les appelle Jivaros. Ils préfèrent se dénommer Achuar, les Gens du palmier d’eau. Isolée dans la jungle de haute Amazonie, cette tribu légendaire fut protégée durant des siècles de l’incursion des Blancs par son inquiétante réputation de chasseurs de têtes. Plus qu’une condition de leur indépendance, la guerre est pour ces Indiens une vertu cardinale ; elle donne du prestige, renforce la solidarité, raffermit l’identité ethnique et permet le renouvellement rituel des âmes.
Grâce à elle, les Achuar sont encore plusieurs milliers, fiers de leurs traditions et farouchement attachés à leur mode de vie.

Ce livre est une chronique de leur découverte et un hommage à leur résistance. Philippe Descola y relate au quotidien les étapes d’une intimité affective et intellectuelle croissante avec ce peuple dont il a partagé l’existence pendant près de trois années en tant qu’anthropologue.

Ce témoignage exceptionnel sur une manière libre et presque oubliée de vivre la condition humaine tire d’une expérience singulière un enseignement pour le temps présent.

x 12 18 52 p. Une écologie des relations T Descola Philippe essai anthropologie 2019 19/09/19 9782271127570 CNRS »» Les Grandes Voix De La Recherche Politique et société 8,00 € 8.00 sur commande ?
AA AA

Considéré comme un des grands anthropologues français du XXe siècle, Philippe Descola réalise son premier terrain en Amazonie. En ethnographe, il vit des années durant au sein de la tribu des Jivaros Achuar, et observe les relations que ces Amérindiens entretiennent avec les êtres de la nature. En ethnologue, il montre que l’opposition traditionnellement établie en Occident entre nature et culture ne se vérifie pas chez les Achuar, qui attribuent des caractéristiques humaines à la nature.

En anthropologue enfin, il définit quatre modes de rapport au monde que sont le totémisme, l’animisme, le naturalisme et l’analogisme permettant de rendre compte des relations de l’homme à son environnement. En un texte clair et didactique, Philippe Descola nous restitue les grandes étapes de son parcours et nous introduit de manière vivante à la pratique de l’anthropologie et à une "écologie des relations".

x 9,5 17,5 125 p. Pour une anthropologie anarchiste T Graeber David essai anarchisme, anthropologie 2018 15/03/18 9782895962724 Lux Instinct de liberté Politique et société 10,00 € 10.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

L’anarchisme, en tant que philosophie politique, est en plein essor. Alors qu’ils étaient à la base de l’organisation dans le mouvement altermondialiste, les principes anarchistes traditionnels - autonomie, association volontaire, autogestion, entraide, démocratie directe - jouent maintenant ce rôle dans des mouvements radicaux de toutes sortes dans le monde entier. Et pourtant, cela n’a eu presque aucun écho dans le milieu universitaire.

Les anarchistes interrogent souvent les anthropologues sur leurs idées quant aux diverses façons d’organiser la société sur des bases plus égalitaires, moins aliénantes. Les anthropologues, terrifiés à l’idée de se voir accusés de romantisme, n’ont pour seule réponse que leur silence. Et s’il en était autrement ?


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |