Politique et société-école - Librairie Plume(s)

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société -école | Pratique

148 documents du sous-rayon : Politique et société-école



148 articles
148 pour ces critères tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 144 p. Corps et pédagogie
Accord perdu entre le corps et le savoir ?
T
Vanier Véronique essai éducation, pédagogie, corps 2004 01/07/04 9782909680606 Adapt Politique et société -école 14,00 € 14.00 sur commande ?
AA AA

Accord perdu entre le corps et le savoir ? Comment comprendre ce qui se joue dans les corps, qu’il s’agisse de ceux des enseignants ou de ceux des élèves, à travers l’acte pédagogique ?

Corps fatigués ou hyper-actifs, corps inertes ou violents : gérer ces vécus si différents rend nos métiers plus exigeants. On est réduit à un constat d’indigence du système éducatif français sur ces questions.

Adopter une bonne posture, savoir utiliser notre voix ou notre regard peut considérablement modifier la tenue d’une classe. Lire les difficultés des élèves à être bien dans leur corps, les aider à intervenir à l’oral ou dans tout autre acte d’apprentissage peut aussi s’avérer profitable.

Dans cet ouvrage les approches philosophique, psychanalytique ou sociologique permettent de comprendre quelle place le corps occupe par tradition dans notre système éducatif et comment une autre articulation pourrait être mise en place par un léger décentrage des différents acteurs.

Des témoignages d’enseignants, des entretiens avec des praticiens viennent humaniser la réflexion par l’apport de leurs expériences concrètes.

Ainsi le corps à corps pédagogique au lieu d’être vécu comme une confrontation peut devenir une piste d’expérimentation. Accepter que l’apprentissage, le rapport au savoir passe aussi par le corps, c’est rétablir l’usage des cinq sens dans l’éducation, c’est ouvrir un champ à la créativité, à l’autonomie. C’est permettre dans le cadre collectif nécessaire à toute institution l’émergence d’un sujet individuel.

x 10 14 80 p. Les cours en visio me donnent envie de mourir T Honnoré Marion B pamphlet 2022 07/10/22 9791091772488 Le Monde à l’envers Politique et société -école 5,00 € 5.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

"Les cours en visio me donnent envie de mourir, seulement personne ne veut me croire. Mon exagération supposée est perçue comme le signe de ma bonne santé mentale. On te connaît, Marion. C’est bien toi. Tu en fais toujours des caisses. Tu en rajoutes. [... ] Allez, ça va passer, arrête un peu ton char, c’est bon, c’est pas la mer à boire de faire des cours en visio, y a des pays qui sont en guerre".

S’adapter, innover, télé-enseigner : Marion Honnoré, professeure de philosophie, nous raconte la "continuité pédagogique" en temps de Covid, quand la pandémie accélère la volonté de l’Education nationale de dématérialiser l’école.

x 10,5 15 203 p. L’école, le numérique et la société qui vient T Stiegler Bernard B, Meirieu Philippe B, Kambouchner Denis B, Gautier Julien, Vergne Guillaume essai éducation, école 2012 25/01/12 9782755506440 Mille et une nuits Les petits libres Politique et société -école 5,10 € 5.10 manquant sans date
AA AA

Que reste-t-il de la querelle scolaire et du vieux clivage entre « pédagogues » et « républicains » ? Partis de convictions très divergentes, Denis Kambouchner et Philippe Meirieu font aujourd’hui, avec Bernard Stiegler, le constat que les termes dans lesquels se posa cette querelle ont perdu de leur acuité dans le contexte de la vaste mutation engendrée par les nouvelles technologies.

Ces nouvelles technologies créent les conditions d’une démocratisation inespérée de l’accès au savoir ; mais en même temps, associées à un consumérisme effréné et à un marketing intrusif, elles apparaissent comme les vecteurs d’un système toujours plus perfectionné de captation des esprits. Une telle évolution met à mal les équilibres fondamentaux de l’éducation scolaire. Surtout, l’école n’est pas armée pour penser cette mutation : ni pour remédier à ses effets les plus perturbants, ni pour s’assurer la maîtrise et l’usage effectif des potentialités qui lui sont liées.

Il y a urgence. Plus que jamais les esprits ont besoin d’une solide formation du jugement, de méthodes et de repères que seule l’école peut, à l’échelle d’une société, enseigner. Au fil de leur conversation, les trois interlocuteurs s’entendent pleinement sur l’importance de réaffirmer une haute ambition pour l’école.

x 11 18 212 p. Qu’est-ce que l’école ? T Pena-Ruiz Henri essai éducation 2005 13/10/05 9782070318803 Gallimard »» Folio actuel Politique et société -école 6,60 € 6.60 sur commande ?
AA AA

Pourquoi exposer le sens de l’école et remonter aux principes fondateurs d’une telle institution ? À l’origine, il y a, bien au-delà du suffrage universel et du principe juridique de la souveraineté populaire, une certaine idée de l’homme-citoyen : il ne s’agit pas seulement de transmettre à tous les enfants les savoirs et les savoir-faire nécessaires à la production des biens requis pour vivre ; il faut aussi, en cultivant l’autonomie de jugement, faire de chaque citoyen le maître de ses pensées.

En raison de son exigence, cet idéal ne peut pas se réaliser aisément. Une société ne se met pas spontanément à distance d’elle-même, surtout lorsqu’elle est dominée par des puissances médiatiques, désireuses de " faire l’opinion ", et déchirée par un chômage structurel. Dans ce contexte, l’existence de l’institution scolaire n’est elle pas en péril ? Telle est la singularité du présent ouvrage : à la fois présentation raisonnée de l’idéal fondateur de l’école et mise à l’épreuve de cet idéal au regard d’une réalité qui en contrarie la réalisation, il donne des repères conceptuels propres à affranchir le jugement des malentendus polémiques.

x 11 17,5 144 p. Arrêtons les frais
pour un enseignement supérieur gratuit et émancipateur
T
Collectif Acides  B essai éducation, gratuité 2015 29/01/15 9782912107800 Raisons d’agir Politique et société -école 8,00 € 8.00 sur commande ?
AA AA

À mesure que la situation des finances publiques se dégrade et que les universités désormais « autonomes » se retrouvent sans ressources au point d’être menacées par la faillite, une solution miraculeuse et vertueuse s’élabore presque secrètement pour surmonter les difficultés des secondes sans aggraver celles de l’État : l’augmentation dpour la gratuité de l’enseignement supérieures frais d’inscription.

Cette solution n’est pas inscrite ouvertement au programme des grands partis politiques tant elle paraît difficile à soutenir devant l’opinion publique. Elle est pourtant largement partagée de la droite à la gauche libérale. Elle est d’ores et déjà mise en oeuvre en catimini par des institutions de l’enseignement supérieur privé et apparaîtra très prochainement sans doute comme la seule solution possible pour sortir l’enseignement supérieur de sa débâcle financière.

Augmenter de manière significative les frais d’inscription de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers, c’est offrir une manne financière considérable qui ne manque pas d’attirer l’attention surtout dans une période de difficultés financières. Mais une telle réforme ne peut être défendue sur cette seule base et c’est pour des raisons d’efficacité et, de manière plus étonnante, de justice sociale qu’elle est mise en avant.

L’objectif de ce livre est d’expliciter les enjeux économiques et politiques d’une augmentation des frais d’inscriptions en donnant à la fois les limites des arguments en sa faveur et en présentant les effets réels de sa mise en oeuvre dans un certain nombre de pays où elle a été appliquée.

Les arguments en faveur d’une augmentation des frais d’inscription tiennent en quelques éléments : les étudiants qui paient leurs études s’investissent plus, sont plus exigeants, mettent en concurrence les établissements améliorant ainsi non seulement les ressources mais aussi l’efficacité du système ; l’université gratuite est inégalitaire puisque les enfants des classes aisées en bénéficient relativement plus que les autres et elle contribue à perpétuer les inégalités puisqu’ils obtiendront de meilleurs salaires en étant diplômés ; les frais d’inscriptions fonction des ressources des parents et des gains futurs des étudiants donneront son caractère redistributif et égalitaire au système.

L’ouvrage démontre les limites de ces arguments : les frais d’inscriptions ne sont pas des ressources financières supplémentaires mais un autre moyen de les obtenir ; les effets incitatifs sur les étudiants ne sont pas avérés, en revanche le paiement de droits pèsent sur leur liberté d’orientation, qui plus est de manière inégalement distribuée socialement ; la mise en concurrence des universités contribue moins à augmenter leur efficacité qu’à rompre l’égalité républicaine dans la qualité du service rendu. Le caractère anti-redistributif de l’enseignement supérieur est indéniable. La question est de savoir si on doit juger du bon fonctionnement d’un service public à son caractère redistributif. Faudrait-il, par exemple, augmenter les cotisations santé de groupes sociaux qui sont plus souvent malades pour qu’ils contribuent à hauteur des bénéfices qu’ils en tirent ?

Un système universitaire dont le financement serait principalement organisé dans une logique d’investissement individuel en capital humain et où chacun contribuerait à proportion de ce qu’il en retire ensuite sur le marché, conduirait à terme à imposer à l’université la hiérarchie des prix et des valeurs du marché, à inscrire les choix du savoir et de la connaissance dans la seule mesure des rendements présents de diplômes bâtis sur mesure pour répondre aux besoins du moment de l’économie. Les expériences observées dans d’autres pays montrent les dangers d’une telle évolution, le plus immédiat étant l’explosion de l’endettement des jeunes actifs et leur vulnérabilité accrue sur le marché du travail. Elle rend patent l’éclatement du système d’enseignement supérieur entre des institutions d’élites qui cumulent tous les avantages et toutes les ressources et des établissements de relégation dépourvus de moyens. Elles font aussi apparaître la perte d’autonomie réelle du monde universitaire, conçue non pas comme un privilège indu mais comme un garant de sa capacité à défendre la valeur de la connaissance et de la citoyenneté mais aussi de constituer un lieu irremplaçable d’innovation et de progrès social, y compris dans le domaine économique.

Le livre s’attache enfin à démontrer qu’un autre modèle de financement des universités est possible.

x 11 18 289 p. Entre les murs T Bégaudeau François B roman éducation 2007 28/02/07 9782070342907 Gallimard »» Politique et société -école 7,90 € 7.9 épuisé
AA AA

" Ne rien dire, ne pas s’envoler dans le commentaire, rester à la confluence du savoir et de l’ignorance, au pied du mur.

Montrer comment c’est, comment ça se passe, comment ça marche, comment ça ne marche pas. Diviser les discours par des faits, les idées par des gestes. Juste documenter la quotidienneté laborieuse. " Entre les murs s’inspire de l’ordinaire tragi-comique d’un professeur de français. Dans ce roman écrit au plus près du réel, François Bégaudeau révèle et investit l’état brut d’une langue vivante, la nôtre, dont le collège est la plus fidèle chambre d’échos.

x 11 18 119 p. Une société sans école T Illich Ivan B essai pédagogie, école 2015 05/03/15 9782757850084 Points Points Essais Politique et société -école 9,00 € 9 sur commande ?
AA AA

L’école obligatoire, la scolarité prolongée, la course aux diplômes, autant de faux progrès qui consistent à produire des élèves dociles, prêts à consommer des programmes préparés par les « autorités » et à obéir aux institutions. A cela il faut substituer des échanges entre « égaux » et une véritable éducation qui prépare à la vie dans la vie, qui donne le goût d’inventer et d’expérimenter.

L’auteur de Libérer l’avenir poursuit ici sa recherche, pour les nations riches ou pauvres, d’un autre mode de vie : l’école doit pouvoir devenir le principal lieu d’une rupture avec le conformisme.

x 11 18 240 p. Apprendre à désobéir
petite histoire de l’école qui résiste
T
Chambat Grégory B, Biberfeld Laurence B essai éducation, désobéissance 2012 31/03/12 9782915731309 CNT-RP N'autre école Politique et société -école 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA
De l’œuvre éducative de la Commune de Paris à la dénonciation du fichage informatique des élèves, de la naissance du syndicalisme dans l’éducation aux écoles populaires kanak des années 1980, en passant par les luttes anti-hiérarchies ou la résistance à la « rééducation » vichyste, cet ouvrage retrace 150 ans de lutte et d’insoumission dans et contre l’institution scolaire.
« Enseigner la désobéissance, c’est remettre en question toutes les dominations qui entravent, c’est créer l’espace où s’exercera une souveraineté qui n’est pas celle de l’isoloir, mais qui se vit dans la rue, au village, à l’usine, au bureau, dans la famille, etc. Mais est-ce que la liberté peut s’enseigner ? Ce livre nous l’affirme en quelque sorte (…) Il nous dit que préparer des humains à l’autonomie, à l’égalité, à un monde délivré de toute oppression ne saurait se faire au moyen de l’autorité. Au contraire, non-directivité et exercice précoce de la responsabilité personnelle seront privilégiés par la pratique de la coopération concrète. Enseigner la désobéissance, c’est “faire l’école” pour la liberté. »
x 11 18 170 p. Paulo Freire, pédagogue des opprimé-e-s
une introduction aux pédagogies critiques
T
Pereira Irène B essai pédagogie 2018 04/01/18 9782377290185 Libertalia Revue N’autre Ecole Politique et société -école 10,00 € 10 sur commande ?
AA AA

Depuis une trentaine d’années, dans le sillage de l’œuvre du « pédagogue des opprimé-e-s » Paulo Freire, tout un courant a émergé au niveau international, pour redonner à la pédagogie une dimension critique et politique. Dans leur diversité et leurs multiples champs d’intervention (questions de genre, enjeux décoloniaux, écologie, inégalités sociales, discriminations, etc.), ces démarches questionnent avant tout nos pratiques éducatives et notre capacité à redonner, à travers elles, une puissance d’agir sur le monde.

Cet ouvrage se propose de présenter la pensée de Paulo Freire et les courants de la pédagogie critique qui en sont issus. Largement méconnu dans l’espace francophone, l’héritage du pédagogue brésilien est pourtant une réponse possible à la dépolitisation de la pédagogie en France.

Rendre accessibles ses apports, c’est sortir des impasses d’un débat éducatif sclérosé, monopolisé d’un côté par les attaques réactionnaires contre l’école (mouvement contre l’enseignement des questions de genre, réduction de l’éducation aux seuls « fondamentaux », etc.) et, de l’autre, par les logiques néolibérales (néomanagement, approche par compétences, théorie du capital humain, etc.).

Parce que la pédagogie critique s’est constituée comme une réponse théorique et pratique au conservatisme et au libéralisme, ses expérimentations et ses acquis seront utiles à celles et ceux – professionnels de l’éducation ou acteurs des mouvements sociaux – qui luttent pour un autre futur.

x 11 18 259 p. La machine-école T Meirieu Philippe B, Le Bars Stéphanie essai école 2001 04/09/01 9782070420490 Gallimard »» Folio actuel Politique et société -école 9,20 € 9.20 sur commande ?
AA AA
La machine-école : qui se soucie vraiment, dans les débats sur l’école, de la réalité de l’Education nationale, de cette machine qui avance, mais broie, fabrique, mais rejette, relève de réglages délicats entre les politiques, les enseignants, les parents, voire les élèves ? L’ouvrage de Philippe Meirieu - qui répond aux questions de Stéphanie Le Bars, journaliste au Monde - n’est pas un livre de plus sur l’école, mais une coupe anatomique du système de l’Education nationale. Il n’est pas question ici de la seule réaffirmation de grands principes, mais de leur application de plus en plus difficile dans le cambouis quotidien d’une machine prisonnière des corporatismes enseignants, du consumérisme des parents, de la volonté, sans lendemain ni suivi, des ministres de laisser leur nom à des réformes dont ils ne verront pas les suites ni n’assumeront les échecs éventuels. Philippe Meirieu, longtemps tenu par la presse pour le conseiller occulte de Claude Allègre, est aujourd’hui chargé par Jack Lang de réfléchir à la réforme des Instituts universitaires de formation des maîtres ; il fut la cible de virulentes campagnes de presse ad hominem de la part de publicistes ou d’intellectuels brandissant haut les principes de la République. Il explique ici comment ne pas laisser, sous couvert des grands principes, les inégalités - sociales, économiques, culturelle - créer une école à deux vitesses.
x 11 18 264 p. Conditions de l’éducation T Gauchet Marcel B, Blais Marie-Claude B, Ottavi Dominique B essai éducation 2010 01/09/10 9782818500040 Hachette »» Politique et société -école 8,10 € 8.10 épuisé
AA AA
Ce livre propose un diagnostic : ce sont les conditions de possibilité même de l’entreprise éducative qui se voient aujourd’hui remises en question par l’évolution de nos sociétés. Toute une série de données qui semblaient aller de soi et qui servaient de socle à l’institution scolaire ont été ébranlées, voire sont en passe de disparaître. La famille et l’école ne tirent plus dans la même direction ; le sens des savoirs s’est brouillé ; l’autorité dont l’institution scolaire a besoin pour fonctionner ne lui est plus reconnue ; la fonction sociale de l’éducation et la place de l’enfant dans la société sont devenues problématiques. Sur ces quatre plans, l’éducation est en butte à des difficultés inédites. Il ne s’agit pas de déplorer l’évanouissement d’un passé vers lequel aucun retour n’est imaginable ni souhaitable. Il s’agit de mettre en lumière l’impact d’une série de transformations majeures, afin de prendre la mesure de la tâche de refondation qui est devant nous.
x 11 18 128 p. Trop classe ! - Enseigner dans le 9-3 T Decker Véronique B banlieues, école 2016 04/03/16 9782918059806 Libertalia n'autre école Politique et société -école 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

De Zébulon à Zyed et Bouna, sans oublier Albertine et Mélisa, N’Gwouhouno ou Yvette... du syndicat à la pédagogie de la « gaufre », des Roms à la maman sur le toit, Véronique Decker, enseignante et directrice d’école Freinet à Bobigny (Seine-Saint-Denis), éclaire par petites touches le quotidien d’une école de « banlieue ».

Au fil de ses billets, il est question de pédagogie, de luttes syndicales, de travail en équipe, mais surtout des élèves, des familles, des petits riens, des grandes solidarités qui font de la pédagogie un sport de combat... social. Loin du déclinisme d’« intellectuels » pérorant sur l’école, des ségrégations institutionnelles ou du libéralisme et de sa fabrique de l’impuissance, c’est une autre école, en rires, en partages, en colères, en luttes qui se dessine, avec « des craies de toutes les couleurs, sur le tableau noir du malheur... » De l’autre côté du périph. Trop classe !

x 11 18 224 p. Pédagogie et révolution T Chambat Grégory B essai pédagogie 2015 20/08/15 9782918059561 Libertalia n'autre école Politique et société -école 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

Proposer une relecture des classiques de la pédagogie et questionner leur actualité à la lumière des enjeux présents est une manière de réactiver l’inspiration qui guidait les éducateurs d’hier.

De Francisco Ferrer à Jacques Rancière, en passant par Célestin Freinet, Paulo Freire, Pierre Bourdieu ou Ivan Illich, ce recueil esquisse le bilan d’un siècle de pratiques et de luttes pour une éducation réellement émancipatrice.

x 11 18 226 p. L’école des barricades
25 textes pour une autre école 1789-2014
T
Chambat Grégory B essai école 2014 21/08/14 9782918059462 Libertalia n'autre école Politique et société -école 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

« L’instruction est comme la liberté, elle ne se donne pas, elle se prend. » (Jacotot).

Vingtcinq textes, mis en perspective et en contexte, pour explorer deux siècles et demi de réflexions et de pratiques qui tissent les liens entre contestation de l’ordre scolaire et de l’ordre social. De Charles Fourier à la revue N’Autre École, en passant par Bakounine, Célestin Freinet, les établissements autogérés ou l’insurrection du Chiapas, se lisent les continuités et les ruptures de ces luttes sociales et pédagogiques pour une autre éducation dans une autre société. Et si cet ouvrage consacre une large place à ces trente dernières années, c’est aussi pour mettre en exergue la permanence et l’actualité de ces combats face aux résignations et aux tentations réactionnaires.

x 11 18 193 p. Changer l’école
De la critique aux pratiques
T
Chambat Grégory B essai pédagogie, alternatives, école 2014 20/02/14 9782918059424 Libertalia n'autre école Politique et société -école 10,00 € 10.00 manquant sans date
AA AA

Des enseignants qui contestent et qui travaillent. Qui ne pataugent pas dans la récrimination, mais construisent autrement le quotidien de leur classe. Qui n’oublient pas non plus ce qu’il y a tout autour de l’école : le quartier, la société, le proche étranger. Ces enseignants - mais aussi ces parents, ces ouvriers d’entretien - témoignent et réfléchissent dans un trimestriel, N’Autre Ecole, ouvertement radical et radicalement ouvert.

Comment faire vivre la démocratie à l’école ? Comment sortir de l’évaluation chiffrée ? Comment vivifier les savoirs ? Comment redonner à l’éducation sa perspective émancipatrice ? Ce volume présente, sous forme d’anthologie, quelques-unes des pierres de ce chemin collectif, quelques réponses de praticiens qui vivent leurs idées et construisent, pas à pas, l’école de l’émancipation.

x 11 18 128 p. Entrer en pédagogie Freinet T Chabrun Catherine B 2015 17/04/15 9782918059615 Libertalia n'autre école Politique et société -école 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

Quand on s’intéresse aux « chemins des émancipations concrètes », l’étude de la pédagogie Freinet relève assurément de l’évidence. Le mouvement impulsé et inspiré par l’instituteur de Vence au début des années 1920 se confond avec l’histoire des alternatives pédagogiques et de la contestation du modèle scolaire français. Une contestation qui s’est installée, non sans combats et polémiques, au sein même de l’institution qu’elle entend subvertir. Cette volonté d’agir dans le cadre du service public d’éducation, cet engagement revendiqué auprès des milieux populaires, a contribué et contribue toujours à faire de la pédagogie Freinet un élément moteur des pratiques pédagogiques émancipatrices. Aujourd’hui encore, des centaines d’enseignantes et d’enseignants s’inspirent de ces pratiques auprès de milliers d’élèves qui travaillent et vivent dans des classes coopératives. Avec ce livre, nous entendons proposer une clé d’accès à la pédagogie Freinet, en faisant entendre les « voix » de toutes celles et de tous ceux qui ne se satisfont pas de l’école telle qu’elle est et qui souhaitent la transformer en changeant leurs pratiques au quotidien.

Sommaire

I. Pourquoi entrer en pédagogie Freinet
L’engagement pédagogique…
… et l’engagement politique
Une question de temps ?
L’École et la société sont dialectiquement liées

II. Comment entrer en pédagogie Freinet : premiers pas…
La parole du matin
La pratique du texte libre
Le travail individualisé

III. Un pas après l’autre pour partir à la découverte d’autres mondes
La correspondance : permettre avant tout à l’enfant de s’exprimer et de communiquer
Le journal scolaire : un pas, deux pas… en dehors de l’école
Les conférences, les exposés
L’expression artistique
Les mathématiques
Le Conseil
Et alors pour démarrer ?

IV. Quelques défis à relever pour entrer en pédagogie Freinet
Les enfants
Les parents et les collègues

V. La pédagogie Freinet, une pédagogie subversive
La pédagogie Freinet pour changer la société ?
Quelques bonnes graines à semer !

x 11 18 199 p. L’ecole que nous voulons
Les enseignements de vingt ans d’expériences pédagogiques alternatives
T
Lesage Jean, Lonza Hélène et Thorel Marcel témoignage pédagogie 2022 09/04/22 9782919160457 Utopia (Les éditions) Ruptures Politique et société -école 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

Si l’on en croit les résultats des évaluations internationales, notre école républicaine ne tient pas ses promesses. Pire, elle accentue des écarts insupportables entre nos enfants selon leurs origines sociales. Mais les difficultés de notre école ne tiennent pas seulement à des choix pédagogiques trop éloignés des besoins naturels des enfants ; elles tiennent aussi au fait que ses visées sociale et politique sont trop souvent négligées.

"Cette école qui éduque le désir de prendre part au monde et d’en prendre soin par la puissance créatrice du travail, cette école qui lie ses enseignements à la vie dans toute sa complexité, cette école qui fait faire l’expérience de la coopération, c’est celle que nous voulons. C’est celle que nous tentons de mettre en oeuvre par nos choix pédagogiques". déclarent les auteurs de ce livre. En s’appuyant sur leur expérience d’enseignants et sur le projet de l’école expérimentale de Mons en Baroeul, ils exposent leurs pratiques et dessinent le profil d’une école innovante, audacieuse et ambitieuse, permettant la réussite de tous.

- Innovante parce qu’elle prend en compte les représentations, les propositions et les créations des élèves pour construire avec eux les concepts, les notions, les connaissances, en organisant l’acquisition des savoirs de manière coopérative.
- Audacieuse parce qu’elle prend en compte la vie des élèves, leurs expériences, leur curiosité naturelle. Elle nourrit leur motivation par un milieu éducatif propice aux recherches et aux tâtonnements indispensables à l’acquisition des savoirs.
- Ambitieuse parce qu’elle veut la réussite de tous les élèves tout en reconnaissant leur individualité.

L’expérience décrite dans cet ouvrage a montré que cette réussite de tous ne peut exister que dans un groupe où règnent de bonnes relations, où chacun est reconnu par ses pairs tout en ayant le sentiment de voir augmenter ses compétences.

Il est temps pour l’école d’effectuer sa mutation. En se basant sur des expériences sérieuses, évaluées et malheureusement encore trop peu connues, les auteurs démontrent que cette noble institution peut être à la hauteur des nouveaux défis à relever, qu’ils soient écologique, démocratique ou socio-économique. Et qu’elle peut être à la fois efficace dans ses missions et offrir toute la joie qu’elle est en capacité de procurer à ses élèves.

x 11 18 187 p. Le désastre de l’école numérique
Plaidoyer pour une école sans écrans
T
Bihouix Philippe B, Mauvilly Karine B essai école, numérique 2021 02/09/21 9782757888896 Points Points Documents Politique et société -école 7,40 € 7.40 sur commande ?
AA AA

Tous les élèves derrière un ordinateur, de la maternelle à l’université : la panacée ? Ou une fausse bonne idée qui va tourner au désastre ? L’école numérique, c’est un choix pédagogique irrationnel, sans fondement scientifique. C’est le gaspillage de ressources rares et la production de déchets dangereux. C’est une étonnante prise de risque sanitaire quand les alertes sur la surexposition des jeunes aux écrans se multiplient.

C’est la mainmise des startupers des " Edtechs " sur l’école. Et s’il fallait au contraire faire de l’école une zone refuge, sans connexions ni écrans, et réinventer les pistes non numériques du vivre-ensemble ? Un document indispensable d’une actualité brûlante. Formée en droit et sciences politiques, Karine Mauvilly a été journaliste puis enseignante en collège public, poste d’observation privilégié de la mutation numérique en cours.

Elle est l’autrice de Cyberminimalisme (Seuil, Anthropocène, 2019). Ingénieur, Philippe Bihouix a travaillé dans différents secteurs industriels comme ingénieur-conseil ou à des postes de direction. Il est l’auteur de Le bonheur était pour demain (Seuil, Anthropocène, 2019) et L’Age des low tech (Points, 2021).

x 11 18 350 p. Heureux d’apprendre à l’école T Gueguen Catherine B guide école 2019 05/09/19 9782266291989 Pocket Pocket Evolution Politique et société -école 7,95 € 7.95 sur commande ?
AA AA

Comment aider nos enfants à apprendre de manière heureuse ? En s’appuyant sur les nouvelles connaissances scientifiques sur le cerveau et plus particulièrement sur les neurosciences affectives et sociales. On découvre alors qu’une relation chaleureuse et empathique génère un cercle vertueux : l’enfant se sent compris, il est motivé, sa réussite scolaire augmente et l’enseignant se sent compétent. A l’inverse, l’éducation punitive produit un effet contraire à celui recherché.

Dans ce plaidoyer, Catherine Gueguen vous montrera que l’empathie s’apprend, que l’écoute peut se renforcer, et l’attention à soi et aux autres se travailler...

x 11 18 220 p. Une société sans école T Illich Ivan B essai pédagogie, école 2003 15/03/03 9782020055512 Points points essais Politique et société -école 7,10 € 7.10 remplacé >>(2015)
AA AA

L’école obligatoire, la scolarité prolongée, la course aux diplômes, autant de faux progrès qui consistent à produire des élèves dociles, prêts à consommer des programmes tout à fait préparés par les " autorités " et à obéir aux institutions. A cela il faut substituer des échanges entre " égaux " et une véritable éducation qui prépare à la vie dans la vie, qui donne le goût d’inventer et d’expérimenter.

L’auteur de Libérer l’avenir poursuit ici sa recherche, pour les nations riches ou pauvres, d’un autre mode de vie : or l’école est le principal lieu d’une rupture avec le conformisme.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |