Politique et société-école - Librairie Plume(s)

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société -école | Pratique

148 documents du sous-rayon : Politique et société-école



148 articles
148 pour ces critères tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 17 25 288 p. Le guide-annuaire des écoles différentes 2013
Changer l’école ? Nous sommes tous ministres de l’éducation : une autre école est-elle possible ?
Auffrand Roger annuaire alternatives, école 2012 01/09/12 9782906808195 AIE Politique et société -école 24,20 € 24.20 sur commande ?
AA AA
x 144 p. Corps et pédagogie
Accord perdu entre le corps et le savoir ?
T
Vanier Véronique essai éducation, pédagogie, corps 2004 01/07/04 9782909680606 Adapt Politique et société -école 14,00 € 14.00 sur commande ?
AA AA

Accord perdu entre le corps et le savoir ? Comment comprendre ce qui se joue dans les corps, qu’il s’agisse de ceux des enseignants ou de ceux des élèves, à travers l’acte pédagogique ?

Corps fatigués ou hyper-actifs, corps inertes ou violents : gérer ces vécus si différents rend nos métiers plus exigeants. On est réduit à un constat d’indigence du système éducatif français sur ces questions.

Adopter une bonne posture, savoir utiliser notre voix ou notre regard peut considérablement modifier la tenue d’une classe. Lire les difficultés des élèves à être bien dans leur corps, les aider à intervenir à l’oral ou dans tout autre acte d’apprentissage peut aussi s’avérer profitable.

Dans cet ouvrage les approches philosophique, psychanalytique ou sociologique permettent de comprendre quelle place le corps occupe par tradition dans notre système éducatif et comment une autre articulation pourrait être mise en place par un léger décentrage des différents acteurs.

Des témoignages d’enseignants, des entretiens avec des praticiens viennent humaniser la réflexion par l’apport de leurs expériences concrètes.

Ainsi le corps à corps pédagogique au lieu d’être vécu comme une confrontation peut devenir une piste d’expérimentation. Accepter que l’apprentissage, le rapport au savoir passe aussi par le corps, c’est rétablir l’usage des cinq sens dans l’éducation, c’est ouvrir un champ à la créativité, à l’autonomie. C’est permettre dans le cadre collectif nécessaire à toute institution l’émergence d’un sujet individuel.

x 14,5 21 200 p. Chroniques d’une école du troisième type T Collot Bernard B essai éducation, école 2013 08/11/13 9782916032368 L’Instant présent Apprendre Politique et société -école 18,00 € 18.00 9,00 € présent à Plume(s)
AA AA
En 49 chroniques à la fois novatrices et faciles à lire, ce premier tome des chroniques aborde de multiples sujets fondamentaux à l’école, comme le langage oral et écrit, le langage mathématique et scientifique, les évaluations, les rythmes de l’enfant, l’efficience du multi-âge, l’aménagement spatial de l’école, le rôle des parents, la socialisation.
x 13 18 146 p. L’école, ma maîtresse T Dirêvie Raoul témoignage école 2013 25/11/13 9791022722001 Bookelis »» Politique et société -école 10,60 € 10.60 épuisé
AA AA
« J’ai 36 ans. Je me suis marié voilà douze ans avec celle qui est aujourd’hui la maman de mes deux fils. A peine deux mois plus tard, je débutais comme professeur des écoles, faisant du même coup, sans le savoir, de l’Ecole ma maîtresse. » Ainsi démarre le récit d’un jeune enseignant qui retrace son parcours professionnel depuis l’enthousiasme des débuts jusqu’à la limite du burn-out. Au fil d’une analyse lucide et amère, il évoque sa relation passionnelle avec l’Ecole, commente la politique menée en matière d’éducation ces dernières années et règle ses comptes avec ce métier qu’il aime tant mais qui lui vole sa vie.
Raoul Dirêvie écrit comme il exerce son métier : avec son cœur. Il livre ici un poignant témoignage dans lequel bon nombre de ses collègues se reconnaîtront et qui permettra peut-être aux autres citoyens de se réconcilier avec une profession pas toujours bien comprise.
x 12 18,5 300 p. L’Université en miettes
Servitude volontaire, lutte des places et sorcellerie
T
Dupont Yves B enquête université 2014 21/03/14 9782915830811 L’Echappée Pour en finir avec Politique et société -école 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA
Les politiques de modernisation entreprises dans différents secteurs à partir du début des années 1960 ont été de puissants facteurs de déstabilisation et d’atomisation des individus. L’université a elle aussi été soumise, depuis trente ans, à des processus de modernisation qui ont subverti ses règles de fonctionnement jusqu’à en saper ses fondements même. Ce livre montre que ce que les « spécialistes » ont improprement qualifié de « crise de l’université » résulte d’une hybridation entre deux conceptions apparemment antithétiques : la tentation technocratique et bureaucratique d’un côté et l’adhésion à l’idéologie néolibérale et managériale de l’autre. Les deux n’ayant pu converger que grâce au développement d’un individualisme exacerbé et de ses avatars : religion du progrès associé aux avancées des technosciences, culte de l’innovation et de la performance, indifférence aux activités d’enseignement, suspicion à l’égard de toute pensée critique, narcissisme lié au désir de reconnaissance, mais aussi envie, haine ou ressentiment. Devenus incapables, à force de tracasseries, d’injonctions paradoxales, de frustrations et d’ambitions démesurées, de s’opposer aux mutations en cours, beaucoup d’universitaires sont devenus les serviteurs volontaires de dispositifs qui opèrent pourtant une véritable destruction des savoirs.
x 13,5 21,5 232 p. Les jeunes en rupture scolaire
du processus de confrontation à celui de remédiation
T
Tanon Fabienne guide 2001 12/01/01 9782747500579 L’Harmattan Politique et société -école 23,00 € 23.00 sur commande ?
AA AA

Parmi les difficultés que rencontre le système éducatif et qui interrogent la société actuelle se trouve le phénomène du " décrochage " scolaire, autrement dit le départ prématuré d’élèves qui sortent du système éducatif sans en avoir atteint le terme et qui se retrouvent dans la société " des adultes " sans aucun diplôme pour assurer leur insertion professionnelle. Ce livre est issu d’une université d’été qui s’est tenue en 1998 à l’Ecole Normale Supérieure de Fontenay/St-Cloud, intitulée : " Comment repenser l’école à partir de la parole des décrocheurs ". A travers leurs interrogations et remises en cause de l’école, les " décrocheurs " nous amènent, nous les acteurs du système éducatif, à repenser notre action, à revenir sur nous-mêmes, sur nos représentations, nos motivations profondes lorsque nous nous sommes engagés dans la voie de l’enseignement. Ces mêmes décrocheurs nous obligent également à questionner le rapport de l’éduqué face au monde environnant à travers le modèle éducatif que nous lui proposons, à savoir la place du sujet dans l’acte éducatif et dans la construction sociale concomitante. Trois thèmes de réflexion se sont construits au fil des discussions, nombreuses et passionnées :
- Le décrochage scolaire est un phénomène complexe qui met en jeu un faisceau de causes et qui demande, de ce fait, une diversité de réponses et de solutions possibles.
- Le décrochage est un phénomène qui dépasse le cadre purement scolaire et pour le prévenir ou y remédier cela nécessite des équipes et un travail en partenariat, à l’interne dans l’institution et à l’externe avec le quartier, les familles, les associations.
- La reconnaissance pleine et entière d’un référent choisi par l’élève en difficulté comme partenaire, voire interlocuteur spécifique, pouvant intervenir dans les réunions et aider dans les prises de décision a représenté une autre idée forte.

Articulé en trois parties, ce livre cherche à mêler discours de chercheurs et témoignages d’acteurs scolaires ou extra-scolaires peu habitués à écrire dans des ouvrages académiques. Aussi leurs contributions sont des éclairages indispensables pour saisir les dynamiques en jeu, sur place et au quotidien, intervenant dans le phénomène de la rupture scolaire.

x 15 22 144 p. Prévenir l’échec scolaire
Apprendre pour de vrai
T
Hubert Bruno B, Chartrain Xavier B essai 2000 22/03/00 9782850083778 Chronique sociale Pédagogie formation Politique et société -école 13,40 € 13.40 sur commande ?
AA AA
Comment apprendre dix pages de géographie ? Comment préparer le contrôle de maths ? Comment mémoriser le vocabulaire d’anglais, le lexique d’histoire ? Comment sortir des exemples particuliers pour construire les concepts ? Comment réinvestir des notions abordées dans les séances précédentes ? Comment distinguer l’essentiel de l’accessoire ? Comment agir sur ses mauvaises notes ? C’est parce qu’un grand nombre d’élèves dont pas de réponses à ces questions qu’ils sont peu à peu mais inexorablement happés par la spirale de l’échec. Les auteurs de ce livre n’acceptent pas cet échec car ils pensent qu’il ne faudrait pas grand-chose pour que ces élèves réussissent. Cela passe, pour les enseignants comme pour les élèves, par une autre représentation des apprentissages, un autre rapport au savoir. Cet ouvrage propose six axes de travail, six directions pour aider enseignants et élèves à adopter une autre posture, à accepter d’apprendre, de toujours apprendre. Écrit par des praticiens, ce livre s’adresse aux enseignants et à tous ceux que l’école questionne. De nombreux schémas et séquences provenant des pratiques des auteurs (comme professeurs et formateurs) illustrent la réflexion. L’ouvrage dessine une professionnalité de l’enseignant de la maternelle au lycée.
x 12,5 19 64 p. C’est quoi apprendre ? T Meirieu Philippe B essai éducation, école 2015 20/08/15 9782815911283 l’Aube Grands entretiens d’Emile Politique et société -école 8,90 € 8.90 épuisé
AA AA
Grâce aux questions pertinentes et claires d’Émile, l’intellectuel se doit de répondre avec précision et simplicité. Cette approche un peu décalée l’oblige à revenir à l’essentiel de sa pensée et il en résulte un entretien tout à fait passionnant.
Qu’est-ce que la pédagogie ? Comment fonctionne l’école ? Quelles différences entre enseignement et éducation ?
Dans cet échange entre un adolescent et un spécialiste de la pédagogie, on (re)découvre la curiosité dont on peut témoigner à cet âge. La pertinence des questions amène l’intellectuel à se centrer sur l’essentiel de sa pensée et à la restituer avec clarté et concision.
Il en résulte un entretien au ton original, exigeant, accessible et souligné par le trait intelligent de Pascal Lemaître, qui intéressera aussi bien les ados que leurs parents.
x 14 21,5 172 p. Une éducation sans école T Pardo Thierry B essai éducation, école 2015 07/02/15 9782897191597 Écosociété Politique et société -école 15,00 € 15.00 remplacé >>(2018)
AA AA

Aujourd’hui, les mots « éducation » et « école » sont devenus quasiment synonymes. Pourtant, l’école ne représente qu’une infime partie de l’histoire de l’éducation. Comment cet amalgame a-t-il pu se produire ? Pourquoi en sommes-nous arrivés à croire que l’éducation de nos enfants devait relever de la responsabilité de l’État ? Quelles logiques sont à l’œuvre derrière cette vaste entreprise de normalisation des masses ? "Une éducation sans école", qui se présente comme une longue lettre à Ivan Illich, porte un regard critique sur l’institutionnalisation de l’éducation.

À la lumière des grandes théories de la pédagogie (Sébastien Faure, Célestin Freinet, Edgard Morin, David Sobel...), Thierry Pardo soutient que les parents sont parfois les mieux placés pour éduquer leurs enfants et il examine diverses alternatives éducatives : la transmission du savoir dans les sociétés traditionnelles et autochtones, l’« éducation à domicile » (unschooling) et celle prodiguée par le biais du voyage.

Cet ouvrage au souffle poétique et libertaire est traversé par la métaphore du pirate, alliance de l’imagination et de la révolte, de l’utopie et de l’aventure. Sa proposition, inscrite dans le champ de l’éducation relative à l’environnement, s’appuie notamment sur le contact avec la nature et l’insertion dans un réseau social fécond. L’auteur cherche ici à susciter une réflexion plus large sur le « consensus scolaire » afin de réinventer une éducation hors des murs de l’école.

x 11 18 224 p. Pédagogie et révolution T Chambat Grégory B essai pédagogie 2015 20/08/15 9782918059561 Libertalia n'autre école Politique et société -école 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

Proposer une relecture des classiques de la pédagogie et questionner leur actualité à la lumière des enjeux présents est une manière de réactiver l’inspiration qui guidait les éducateurs d’hier.

De Francisco Ferrer à Jacques Rancière, en passant par Célestin Freinet, Paulo Freire, Pierre Bourdieu ou Ivan Illich, ce recueil esquisse le bilan d’un siècle de pratiques et de luttes pour une éducation réellement émancipatrice.

x 11 18 226 p. L’école des barricades
25 textes pour une autre école 1789-2014
T
Chambat Grégory B essai école 2014 21/08/14 9782918059462 Libertalia n'autre école Politique et société -école 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

« L’instruction est comme la liberté, elle ne se donne pas, elle se prend. » (Jacotot).

Vingtcinq textes, mis en perspective et en contexte, pour explorer deux siècles et demi de réflexions et de pratiques qui tissent les liens entre contestation de l’ordre scolaire et de l’ordre social. De Charles Fourier à la revue N’Autre École, en passant par Bakounine, Célestin Freinet, les établissements autogérés ou l’insurrection du Chiapas, se lisent les continuités et les ruptures de ces luttes sociales et pédagogiques pour une autre éducation dans une autre société. Et si cet ouvrage consacre une large place à ces trente dernières années, c’est aussi pour mettre en exergue la permanence et l’actualité de ces combats face aux résignations et aux tentations réactionnaires.

x 11 18 193 p. Changer l’école
De la critique aux pratiques
T
Chambat Grégory B essai pédagogie, alternatives, école 2014 20/02/14 9782918059424 Libertalia n'autre école Politique et société -école 10,00 € 10.00 manquant sans date
AA AA

Des enseignants qui contestent et qui travaillent. Qui ne pataugent pas dans la récrimination, mais construisent autrement le quotidien de leur classe. Qui n’oublient pas non plus ce qu’il y a tout autour de l’école : le quartier, la société, le proche étranger. Ces enseignants - mais aussi ces parents, ces ouvriers d’entretien - témoignent et réfléchissent dans un trimestriel, N’Autre Ecole, ouvertement radical et radicalement ouvert.

Comment faire vivre la démocratie à l’école ? Comment sortir de l’évaluation chiffrée ? Comment vivifier les savoirs ? Comment redonner à l’éducation sa perspective émancipatrice ? Ce volume présente, sous forme d’anthologie, quelques-unes des pierres de ce chemin collectif, quelques réponses de praticiens qui vivent leurs idées et construisent, pas à pas, l’école de l’émancipation.

x 11 18 128 p. Entrer en pédagogie Freinet T Chabrun Catherine B 2015 17/04/15 9782918059615 Libertalia n'autre école Politique et société -école 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

Quand on s’intéresse aux « chemins des émancipations concrètes », l’étude de la pédagogie Freinet relève assurément de l’évidence. Le mouvement impulsé et inspiré par l’instituteur de Vence au début des années 1920 se confond avec l’histoire des alternatives pédagogiques et de la contestation du modèle scolaire français. Une contestation qui s’est installée, non sans combats et polémiques, au sein même de l’institution qu’elle entend subvertir. Cette volonté d’agir dans le cadre du service public d’éducation, cet engagement revendiqué auprès des milieux populaires, a contribué et contribue toujours à faire de la pédagogie Freinet un élément moteur des pratiques pédagogiques émancipatrices. Aujourd’hui encore, des centaines d’enseignantes et d’enseignants s’inspirent de ces pratiques auprès de milliers d’élèves qui travaillent et vivent dans des classes coopératives. Avec ce livre, nous entendons proposer une clé d’accès à la pédagogie Freinet, en faisant entendre les « voix » de toutes celles et de tous ceux qui ne se satisfont pas de l’école telle qu’elle est et qui souhaitent la transformer en changeant leurs pratiques au quotidien.

Sommaire

I. Pourquoi entrer en pédagogie Freinet
L’engagement pédagogique…
… et l’engagement politique
Une question de temps ?
L’École et la société sont dialectiquement liées

II. Comment entrer en pédagogie Freinet : premiers pas…
La parole du matin
La pratique du texte libre
Le travail individualisé

III. Un pas après l’autre pour partir à la découverte d’autres mondes
La correspondance : permettre avant tout à l’enfant de s’exprimer et de communiquer
Le journal scolaire : un pas, deux pas… en dehors de l’école
Les conférences, les exposés
L’expression artistique
Les mathématiques
Le Conseil
Et alors pour démarrer ?

IV. Quelques défis à relever pour entrer en pédagogie Freinet
Les enfants
Les parents et les collègues

V. La pédagogie Freinet, une pédagogie subversive
La pédagogie Freinet pour changer la société ?
Quelques bonnes graines à semer !

x 14 19 225 p. L’école du Colibri
La pédagogie de la coopération
T
Lamy Anne B, Peloux Isabelle B école, coopération 2014 08/10/14 9782330036744 Actes Sud Domaine du possible Politique et société -école 22,00 € 22.00 sur commande ?
AA AA

Afin de sortir d’un système dans lequel elle ne pouvait pas mettre en pratique sa conception de l’éducation, Isabelle Peloux, professeur des écoles, quitte l’enseignement catholique après vingt-cinq années d’expérience et, en 2006, crée une école élémentaire différente au coeur du centre agroécologique des Amanins, dans la Drôme. En réaction à l’essoufflement du système éducatif français illustré par les résultats médiocres de la France aux enquêtes Pisa (Programme international pour le suivi des acquis des élèves), qui mesure les performances des systèmes éducatifs des différents pays, Isabelle Peloux développe une pédagogie nouvelle : celle-ci repose sur la coopération plutôt que sur la compétition et vise à apprendre aux enfants à travailler autrement tout en respectant le programme scolaire habituel.

A cette fin, elle s’inspire de trois grands courants pédagogiques : le mouvement Freinet, fondé sur l’expression libre des enfants ; la gestion mentale d’Antoine de la Garanderie, qui explore, décrit et étudie les gestes mentaux de la connaissance ; le conflit sociocognitif, qui permet à l’enfant de prendre conscience du point de vue d’autrui et de reformuler le sien. Cette dernière méthode est enseignée dans les IUFM car elle est considérée comme la plus efficace pour apprendre, mais elle est peu mise en pratique en classe car elle génère des conflits entre élèves.

La pédagogie de la coopération pratiquée à l’école du Colibri s’attache à enseigner l’art de la rencontre aux trente-cinq élèves accueillis du CP au CM2 : les enfants se construisent à travers leurs échanges sociaux. Ainsi, face à un exercice, un élève cherche d’abord seul la solution, puis il échange le résultat de sa recherche avec d’autres élèves de sa section. Comme ce processus d’échange avec les autres engendre du débat et de la rivalité, cet enseignement est complété par une éducation à la paix, les rendant capables de gérer au mieux les conflits inhérents à toute relation avec l’autre.

Cette approche pédagogique donne des résultats extrêmement positifs au quotidien : les enfants manifestent une soif de connaissances et une joie d’être élève qui montrent que l’enfant aime naturellement apprendre s’il en comprend le sens et si la pédagogie proposée lui permet d’être actif dans ses apprentissages. Arrivés au collège, les élèves de l’école du Colibri gardent intact leur appétit d’apprendre et manifestent un respect envers les autres.

Ayant appris à donner le meilleur d’eux-mêmes, ces collégiens obtiennent de très bons résultats scolaires. Cette expérience de terrain n’est pas une méthode mais plutôt le résultat de trente ans de recherche, que chaque lecteur s’appropriera comme il le souhaite et enrichira de sa personnalité. L’ouvrage est émaillé d’exemples concrets, pris sur le vif en classe, et d’éléments plus théoriques sur lesquels repose la pédagogie de la coopération.

x 11 17,5 144 p. Arrêtons les frais
pour un enseignement supérieur gratuit et émancipateur
T
Collectif Acides  B essai éducation, gratuité 2015 29/01/15 9782912107800 Raisons d’agir Politique et société -école 8,00 € 8.00 sur commande ?
AA AA

À mesure que la situation des finances publiques se dégrade et que les universités désormais « autonomes » se retrouvent sans ressources au point d’être menacées par la faillite, une solution miraculeuse et vertueuse s’élabore presque secrètement pour surmonter les difficultés des secondes sans aggraver celles de l’État : l’augmentation dpour la gratuité de l’enseignement supérieures frais d’inscription.

Cette solution n’est pas inscrite ouvertement au programme des grands partis politiques tant elle paraît difficile à soutenir devant l’opinion publique. Elle est pourtant largement partagée de la droite à la gauche libérale. Elle est d’ores et déjà mise en oeuvre en catimini par des institutions de l’enseignement supérieur privé et apparaîtra très prochainement sans doute comme la seule solution possible pour sortir l’enseignement supérieur de sa débâcle financière.

Augmenter de manière significative les frais d’inscription de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers, c’est offrir une manne financière considérable qui ne manque pas d’attirer l’attention surtout dans une période de difficultés financières. Mais une telle réforme ne peut être défendue sur cette seule base et c’est pour des raisons d’efficacité et, de manière plus étonnante, de justice sociale qu’elle est mise en avant.

L’objectif de ce livre est d’expliciter les enjeux économiques et politiques d’une augmentation des frais d’inscriptions en donnant à la fois les limites des arguments en sa faveur et en présentant les effets réels de sa mise en oeuvre dans un certain nombre de pays où elle a été appliquée.

Les arguments en faveur d’une augmentation des frais d’inscription tiennent en quelques éléments : les étudiants qui paient leurs études s’investissent plus, sont plus exigeants, mettent en concurrence les établissements améliorant ainsi non seulement les ressources mais aussi l’efficacité du système ; l’université gratuite est inégalitaire puisque les enfants des classes aisées en bénéficient relativement plus que les autres et elle contribue à perpétuer les inégalités puisqu’ils obtiendront de meilleurs salaires en étant diplômés ; les frais d’inscriptions fonction des ressources des parents et des gains futurs des étudiants donneront son caractère redistributif et égalitaire au système.

L’ouvrage démontre les limites de ces arguments : les frais d’inscriptions ne sont pas des ressources financières supplémentaires mais un autre moyen de les obtenir ; les effets incitatifs sur les étudiants ne sont pas avérés, en revanche le paiement de droits pèsent sur leur liberté d’orientation, qui plus est de manière inégalement distribuée socialement ; la mise en concurrence des universités contribue moins à augmenter leur efficacité qu’à rompre l’égalité républicaine dans la qualité du service rendu. Le caractère anti-redistributif de l’enseignement supérieur est indéniable. La question est de savoir si on doit juger du bon fonctionnement d’un service public à son caractère redistributif. Faudrait-il, par exemple, augmenter les cotisations santé de groupes sociaux qui sont plus souvent malades pour qu’ils contribuent à hauteur des bénéfices qu’ils en tirent ?

Un système universitaire dont le financement serait principalement organisé dans une logique d’investissement individuel en capital humain et où chacun contribuerait à proportion de ce qu’il en retire ensuite sur le marché, conduirait à terme à imposer à l’université la hiérarchie des prix et des valeurs du marché, à inscrire les choix du savoir et de la connaissance dans la seule mesure des rendements présents de diplômes bâtis sur mesure pour répondre aux besoins du moment de l’économie. Les expériences observées dans d’autres pays montrent les dangers d’une telle évolution, le plus immédiat étant l’explosion de l’endettement des jeunes actifs et leur vulnérabilité accrue sur le marché du travail. Elle rend patent l’éclatement du système d’enseignement supérieur entre des institutions d’élites qui cumulent tous les avantages et toutes les ressources et des établissements de relégation dépourvus de moyens. Elles font aussi apparaître la perte d’autonomie réelle du monde universitaire, conçue non pas comme un privilège indu mais comme un garant de sa capacité à défendre la valeur de la connaissance et de la citoyenneté mais aussi de constituer un lieu irremplaçable d’innovation et de progrès social, y compris dans le domaine économique.

Le livre s’attache enfin à démontrer qu’un autre modèle de financement des universités est possible.

x 13 20 107 p. Apprendre à apprendre T Giordan André B, Saltet Jérôme B 2011 20/08/11 9782290030066 J’ai lu Librio Memo Politique et société -école 3,00 € 3.00 remplacé >>(2015)
AA AA
Apprendre efficacement et intelligemment, d’accord, mais comment s’y prend-on ? Bien se connaître et tirer les enseignements de ses erreurs sont les deux préalables indispensables pour s’organiser et se fabriquer des « trucs » infaillibles. Et puis, il faut savoir où l’on va, poser calmement les problèmes pour pouvoir les résoudre, sans oublier de prendre en compte notre corps, cet allié trop souvent négligé... Grâce à des exemples concrets et à de précieux conseils, aussi simples que pratiques, cette méthode permet de mieux appréhender ses études et de gagner du temps !
x 13 20,5 128 p. Apprendre à apprendre (NE)
édition enrichie
Giordan André B, Saltet Jérôme B apprentissage 2015 26/08/15 9782290078563 J’ai lu Politique et société -école 3,00 € 3.00 épuisé, réédité avec l'ean 9782290174012
AA AA
x 19,5 28 175 p. Apprendre à lire et à écrire à l’âge adulte
Méthode Naturelle de Lecture-Ecriture pour les apprenants illettrés débutants, Guide méthodologique et pratique
T
De Keyzer Danielle B guide apprentissage 1999 15/06/99 9782725619927 Retz »» Au Coeur De La Formation Politique et société -école 30,00 € 30.00 sur commande ?
AA AA

Cet ouvrage n’a pas son équivalent dans le panorama actuel des outils et méthodes pour l’apprentissage de la lecture-écriture chez les adultes en situation d’illettrisme. Il montre en effet comment la Méthode Naturelle de Lecture-Ecriture (MNLE), mise au point initialement pour les enfants de l’école primaire par des pédagogues du mouvement Freinet, a été transposée avec succès à l’apprentissage du lire-écrire par des adultes illettrés débutants. Livre-ressource, il présente, de manière claire et détaillée, la démarche et les outils mis en œuvre. Il a été conçu pour permettre à tout formateur de s’approprier la méthodologie et les techniques qui permettent d’enclencher une dynamique d’apprentissage ou de réapprentissage. Deux axes principaux font l’originalité de cette méthode :
- Des situations de production de textes courts à travers lesquels les adultes retrouvent la légitimité de leur parole. Ces textes deviennent ainsi des référents où les apprenants peuvent puiser les mots et les expressions dont ils ont besoin.
- Un travail sur le code mené en deux temps : traitement des unités plus facilement accessibles (analogies visuelles, syllabes traitées globalement, etc.) puis apprentissage des unités plus abstraites (correspondances graphèmes-phonèmes).

La démarche est expliquée pas à pas, à l’aide de nombreux exemples et avec la volonté constante de faire comprendre le cheminement cognitif des apprenants. Ce livre-ressource propose aussi les outils d’évaluation et de renforcement nécessaires à une intervention individualisée.

x 11 18 119 p. Une société sans école T Illich Ivan B essai pédagogie, école 2015 05/03/15 9782757850084 Points Points Essais Politique et société -école 9,00 € 9 sur commande ?
AA AA

L’école obligatoire, la scolarité prolongée, la course aux diplômes, autant de faux progrès qui consistent à produire des élèves dociles, prêts à consommer des programmes préparés par les « autorités » et à obéir aux institutions. A cela il faut substituer des échanges entre « égaux » et une véritable éducation qui prépare à la vie dans la vie, qui donne le goût d’inventer et d’expérimenter.

L’auteur de Libérer l’avenir poursuit ici sa recherche, pour les nations riches ou pauvres, d’un autre mode de vie : l’école doit pouvoir devenir le principal lieu d’une rupture avec le conformisme.

x 16 24 188 p. Aider l’élève dyslexique au collège et au lycée
Propositions d’aménagements pédagogiques
T
Crunelle Dominique B guide école, dyslexie 2010 01/07/10 9782866235444 Canopé - CRDP de Lille »» Politique et société -école 25,00 € 25.00 épuisé
AA AA
L’ouvrage se veut très pratique, suggérant des aménagements pédagogiques d’ordre général et dans chaque discipline. De nombreuses annexes imprimables figurent sur le cédérom : exemples d’adaptations pédagogiques, tests d’évaluation, propositions d’activités, outils pour les élèves…
Cet ouvrage s’inscrit dans la continuité du premier tome publié en 2006 : "Dyslexie ou difficultés scolaires au collège : quelles pédagogies, quelles remédiations ?". Ils sont tous deux le fruit d’expériences riches de partenariats menés entre enseignants, orthophonistes et médecin scolaire. Dans ce second tome, les auteurs ont essentiellement cherché à apporter des pistes de pédagogies différenciées, adaptées aux caractéristiques d’apprentissage des élèves dyslexiques - dysorthographiques. Ces propositions ne se veulent ni exhaustives, ni modèles. Elles permettent d’illustrer comment les enseignants des différentes disciplines peuvent, au sein de leurs classes et sans réel moyen supplémentaire, adapter leurs programmes pédagogiques et leurs exigences. Le Cédérom joint à l’ouvrage permettra à chacun d’éditer les fiches qui l’intéressent.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |