Politique et société-école - Librairie Plume(s)

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société -école | Pratique

148 documents du sous-rayon : Politique et société-école



148 articles
148 pour ces critères tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 14,5 22 140 p. Fatima moins bien notée que Marianne
L’islam et l’école de la République
T
Durpaire François B, Mabilon-Bonfils Béatrice B enquête école, France, discrimination 2016 07/01/16 9782815913614 l’Aube L’urgence de comprendre Politique et société -école 16,80 € 16.80 8,40 € présent à Plume(s)
AA AA

Fatima moins bien notée que Marianne pour un devoir équivalent, Issam et Kader plus punis que Mathieu pour un même comportement, des écoles publiques qui concentrent 90 % d’enfants musulmans quand d’autres n’en comptent aucun, des manuels scolaires qui réduisent l’islam à l’islamisme... Il ne s’agit pas là d’impressions jetées en pâture au débat polémique, mais du résultat d’années d’enquêtes et de recherches scientifiques sur l’islam et l’école.

Cette réalité a des conséquences. En janvier 2015, les réactions de certains élèves lors de la minute de silence en hommage aux victimes des attentats contre Charlie Hebdo questionnent sur le degré d’adhésion à notre République. Les attaques du 13 novembre 2015 interrogent sur le ressentiment de jeunes radicalisés qui ont fait leur scolarité au sein du système éducatif français. François Durpaire et Béatrice Mabilon-Bonfils n’en sont pas restés au simple constat.

Ils proposent une "laïcité d’inclusion" en mesure de faire de l’école une arme puissante d’intégration, meilleur rempart contre les haines.

x 13,5 20 141 p. Libérons l’école des notes T Van de Kerkhove Anthony B essai école 2016 21/01/16 9782746510579 Le Pommier Les Defis De L’education Politique et société -école 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA

La note, à l’école, est-elle encore nécessaire ? Quand on sait que la, manière d’évaluer les élèves reste fondée sur une logique de notation, et de classement héritée dies collèges jésuites du, début du XVIIe siècle, il y a de quoi se poser la, question. Et ce, d’autant, plus que lies enjeux qui entourent cette question sont de taille : bien être à l’école, confiance en soi, réussite scolaire, insertion socioprofessionnelle, égalité des chances...

L’auteur démontre avec clarté que le système d’évaluation, qui structure en profondeur notre école et qui, repose sur la note, n’est plus en mesure de répondre aux enjeux scolaires actuels. Il propose un nouveau système d’évaluation qui, fait la, part belle à une pédagogie plus active et met l’accent, sur la progression de l’élève.

x 11 18 128 p. Trop classe ! - Enseigner dans le 9-3 T Decker Véronique B banlieues, école 2016 04/03/16 9782918059806 Libertalia n'autre école Politique et société -école 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

De Zébulon à Zyed et Bouna, sans oublier Albertine et Mélisa, N’Gwouhouno ou Yvette... du syndicat à la pédagogie de la « gaufre », des Roms à la maman sur le toit, Véronique Decker, enseignante et directrice d’école Freinet à Bobigny (Seine-Saint-Denis), éclaire par petites touches le quotidien d’une école de « banlieue ».

Au fil de ses billets, il est question de pédagogie, de luttes syndicales, de travail en équipe, mais surtout des élèves, des familles, des petits riens, des grandes solidarités qui font de la pédagogie un sport de combat... social. Loin du déclinisme d’« intellectuels » pérorant sur l’école, des ségrégations institutionnelles ou du libéralisme et de sa fabrique de l’impuissance, c’est une autre école, en rires, en partages, en colères, en luttes qui se dessine, avec « des craies de toutes les couleurs, sur le tableau noir du malheur... » De l’autre côté du périph. Trop classe !

x 13,5 21 127 p. Frankenstein pédagogue T Meirieu Philippe B essai éducation, pédagogie 2015 20/08/15 9782710130697 ESF Pratiques & enjeux pédagogiques Politique et société -école 13,90 € 13.90 6,95 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
A partir de l’histoire de Frankenstein et de sa créature, de Pinocchio et de Pygmalion, le pédagogue interroge cette représentation de l’éducation comme projet de maîtrise de l’autre, de contrôle de son destin. Plusieurs propositions concrètes sont avancées, qui constituent autant de moyens d’éduquer sans fabriquer.
x 16 24 205 p. Faire l’école, faire la classe
Démocratie et pédagogie
T
Meirieu Philippe B essai école 2015 12/03/15 9782710127314 ESF Pedagogies References Politique et société -école 23,00 € 23.00 11,50 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Peut-être exista-t-il un temps où les enfants, en entrant en classe, se transformaient miraculeusement en élèves et « faisaient école » spontanément ? De toute évidence, ce temps n’est plus. Les enseignants constatent aujourd’hui, au quotidien, qu’il ne suffit pas qu’il soit inscrit « ÉCOLE » sur le fronton d’un bâtiment pour qu’il y ait « de l’École » dans l’école. On peut y interpeller le professeur comme le membre d’une bande rivale ou exiger de la maîtresse qu’elle remplace votre mère. On peut aussi se croire sur un plateau de télévision et considérer que la règle du jeu est bien d’éliminer « le maillon faible » !

C’est que l’École, faute d’une verticalité qui ferait autorité, est livrée au mouvement brownien des intérêts individuels et perd progressivement sa légitimité.
Philippe Meirieu part de ce constat et, loin d’en rester au registre de la plainte ou de la nostalgie, propose de réinstituer l’école en faisant d’elle une véritable institution capable de rendre possible la construction d’une démocratie authentique.

Mais il ne se contente pas d’énoncer des finalités, il a voulu faire de ce livre un véritable « manuel de pédagogie », analysant successivement les principes fondateurs, les tensions constitutives du métier d’enseignant et les points sur lesquels asseoir une pratique réfléchie.

Lors de sa première édition, ce livre avait été particulièrement bien accueilli par la critique :
« Philippe Meirieu livre une somme pédagogique, précise, complète, dont le titre, modeste, dissimule une synthèse remarquable.
[...] Il touche au coeur de ce qui fait la saveur et la difficulté du métier d’enseignant.
 » Luc Bronner, Le Monde. « Philippe Meirieu livre ici, tout à la fois, une Constitution pour l’Ecole, un code du métier d’enseignant et un précis d’enseignement. (...) Une pédagogie de la pédagogie en somme. » La Lettre de l’éducation. « Aux lecteurs de faire l’Ecole et la classe à la lumière d’une pensée qui sait capitaliser l’histoire de l’éducation et de ses différents systèmes pour mieux orienter l’urgence du présent. » Catherine Dupuy, Les Cahiers pédagogiques.

x 13,5 21 128 p. Lettre à un jeune professeur T Meirieu Philippe B essai école 2016 15/04/16 9782710131168 ESF Politique et société -école 9,90 € 9.90 4,95 € présent à Plume(s)
AA AA

Dans ce petit ouvrage très accessible, Philippe Meirieu s’adresse aux jeunes professeurs en leur parlant de ce qui n’est pratiquement jamais abordé par personne : pourquoi faire ce métier ? Et comment pourra-t-il se réaliser dans des tâches si éloignées de ce qu’il s’imaginait ? Tout en reconnaissant et en expliquant les difficultés concrètes auxquelles se heurte le jeune professeur, Philippe Meirieu croit fermement que l’on peut garder son enthousiasme avec le temps sans basculer dans la routine ou la rancoeur.

Il partage le rêve de tout professeur : transmettre à des enfants ce qu’il croit de meilleur et ce qu’il sait de plus beau. Il évoque ainsi ce qui se trame, au plus intime, dans l’acte d’enseigner, dans le colloque singulier d’un professeur avec sa classe. Avec sincérité, Philippe Meirieu s’adresse aux professeurs comme on l’a rarement fait... sans basculer dans le technicisme ou dans le pamphlet et avec le souci d’être compris de tous.

Parce qu’il est convaincu que " professeur " est le plus beau métier du monde, celui dans lequel se joue la grande aventure de notre modernité.

x 16 24 192 p. Apprendre... oui, mais comment T Meirieu Philippe B essai apprentissage 2016 14/01/16 9782710131038 ESF Pédagogies Politique et société -école 23,00 € 23.00 11,50 € présent à Plume(s)
AA AA

Chacun s’accorde aujourd’hui à reconnaître que la vocation de l’Ecole est bien de faciliter les apprentissages. Mais pour être établi, le consensus n’en est pas moins insuffisant s’il n’est pas accompagné de l’énoncé des moyens. Apprendre... oui, mais comment ? Les enseignants et les formateurs savent bien que l’exhortation, ici, n’est d’aucun effet, aussi péremptoire soit-elle. Avec le présent ouvrage, Philippe Meirieu poursuit et approfondit la réflexion entreprise dans L’Ecole, mode d’emploi, mais il s’attache, plus particulièrement, à l’acte d’apprentissage...

Il en débusque les représentations trompeuses, dénonce les illusions qui traînent à son sujet et tente d’établir quelques repères à partir desquels l’enseignant puisse élaborer, réguler et évaluer son action. C’est ainsi qu’il aborde aussi bien la relation pédagogique, la rationalisation didactique et les stratégies individuelles d’apprentissage. Il montre comment l’attention à ces trois dimensions permet de maintenir "l’équilibre écologique du système apprendre".

Mais l’originalité de ce livre tient aussi à sa forme : le lecteur s’y trouve mis en situation d’activité, confronté à des exercices, des récits d’expériences pédagogiques ou d’événements de la vie scolaire. A partir de là, l’auteur dégage avec lui quelques principes fondamentaux et propose toute une série d’outils qui pourront être utilisés par les instituteurs, professeurs, formateurs : des outils pour imaginer, construire et adapter une pédagogie véritablement différenciée, des outils pour pratiquer l’aide méthodologique, des outils pour travailler à la réussite de tous.

Un livre qui dépasse le clivage théorie-pratique et qui est vite devenu une référence pour tous les "professionnels de l’apprentissage".

x 16 24 208 p. Le choix d’éduquer
Éthique et pédagogie
T
Meirieu Philippe B essai éducation 2016 16/06/16 9782710131373 ESF Pedagogies Politique et société -école 23,00 € 23.00 11,50 € présent à Plume(s)
AA AA

Chacun sait bien, même si on ne l’avoue guère, que la réussite de l’acte pédagogique ne tient pas seulement aux qualités strictement scientifiques et didactiques de l’enseignant. Il n’est qu’à écouter les élèves eux-mêmes ou leurs parents, il n’est simplement qu’à nous interroger sur notre propre parcours scolaire pour nous en convaincre. Et c’est d’abord cela que Philippe Meirieu prend le risque d’expliquer dans cet ouvrage.

Il montre l’importance décisive des choix éthiques de l’éducateur, quand il se donne pour fin l’émergence de sujets libres, quand il oeuvre simultanément pour leur instruction et leur émancipation, quand il parvient à articuler le principe d’éducabilité et celui de liberté... Tout faire pour que l’autre apprenne et lui communiquer la conviction du possible, sans attendre pour autant la soumission et encore moins la réciprocité marchande.

L’éducation est ainsi une aventure imprévisible, une histoire toujours différente à écrire, et dans laquelle l’éthique n’est pas une "nouvelle matière scolaire" ni même un "supplément d’âme", mais bien ce qui oeuvre, à travers l’ensemble des activités que l’éducateur organise. A partir de cette approche, l’auteur rencontre un certain nombre de thèmes majeurs de la réflexion éducative : l’universalité de la culture, la formation à la citoyenneté, la discipline et les sanctions, la place de la didactique et des apprentissages méthodologiques, la formation des maîtres, le travail en équipe, etc.

Mais il les traite de manière originale, en une trentaine de brefs chapitres où il s’efforce de faire apparaître les enjeux essentiels. Ainsi le livre peut-il se prêter à une multiplicité de lectures : certains le liront "comme un roman" – et sans doute, à bien des égards, en est-il un –, d’autres y trouveront un outil de réflexion individuelle ou collective, l’occasion de questionner leur activité, le moyen de faire le point sur bien des débats d’aujourd’hui.

x 15 21 112 p. Les politiques éducatives locales T Maistre Isabelle B, Palma João B essai éducation 2016 23/08/16 9782369350569 Passager clandestin Les Pratiques Politique et société -école 10,00 € 10.00 5,00 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Depuis la IIIe République et l’école de Jules Ferry, les politiques d’éducation relevaient exclusivement de l’Etat, l’échelon national étant perçu comme le seul à même d’assurer la conception et la mise en oeuvre de la politique éducative de la Nation. Avec les premières lois de décentralisation la gestion de la politique éducative entre dans une ère nouvelle. S’agissant en particulier des villes, leur nouveau rôle se traduit par l’émergence du " Projet Educatif Local " (PEL), un outil dont l’ambition est de concevoir et mettre en oeuvre la politique publique locale d’éducation en prenant en compte deux difficultés majeures de l’approche territorialisée des politiques publiques.

D’une part, il s’agit d’intégrer les différents acteurs du territoire (écoles, parents, associations...) au processus de construction et de mise en oeuvre de la politique locale et, d’autre part de passer d’une logique sectorielle à une approche globale des problèmes traités, ce qui invite à adopter une perspective dans laquelle les politiques éducatives locales ne traitent pas seulement des questions d’éducation, mais doivent également contribuer, par exemple, à la réduction des inégalités sociales du territoire et, plus largement, à son développement.

L’enjeu actuel pour les politiques éducatives territoriales est donc celui de l’affirmation d’une volonté politique locale d’inscrire les 3 heures hebdomadaires de Nouvelles Activités Périscolaires (NAP) dans un projet global de territoire. L’ambition de cet ouvrage est donc d’aider les acteurs des politiques éducatives locales à mieux appréhender cet enjeu, en donnant aux lecteurs des éléments permettant de comprendre le développement de ces politiques, ainsi que des clefs pour agir et actionner les leviers structurant une politique éducative locale durable.

x 14,5 19 126 p. Le sens du problème
Problématiser à l’école ?
T
Fabre Michel B essai école 2016 12/09/16 9782804195250 de Boeck Supérieur Le Point Sur... Pedagogie Politique et société -école 17,50 € 17.5 épuisé
AA AA
Qu’est-ce que problématiser ? Comment peut-on faire problématiser les élèves ? A quelles conditions peut-on engager une véritable démarche de problématisation avec les élèves, de l’école maternelle au lycée ?
Si notre monde est devenu problématique, en perpétuel questionnement sur lui-même, il semble naturel de penser qu’un des enjeux de l’école est d’apprendre aux élèves à problématiser. Les textes officiels préconisent d’ailleurs de le faire et beaucoup d’enseignants s’y essaient. Mais force est de constater que les meilleures idées risquent de dénaturer devant les difficultés. Cet ouvrage ofournit un certain nombre d’exemples de problématisation à l’école dans différentes disciplines ainsi que pour le traitement des questions socialement vives. Il fournit un certain nombre de repères, d’ordre épistémologique, pour la construction de situations de problématisation en classe.
x 14 20,5 230 p. Le désastre de l’école numérique
Plaidoyer pour une école sans écrans
T
Bihouix Philippe B, Mauvilly Karine B essai école, numérique 2016 25/08/16 9782021319187 Seuil Politique et société -école 17,00 € 17.00 sur commande ?
AA AA

Alors que les cadres de la Silicon Valley inscrivent leurs enfants dans des écoles sans écrans (la véritable fracture numérique qui vient c’est celle de l’exposition plus intense des couches populaires), cet essai lance l’alerte à propos des dangers d’une politique orchestrée par les sociétés d’informatique et le gouvernement. Une tablette par enfant, c’est le pillage de ressources rares et la mise en décharge sauvage, à l’autre bout de la planète, de déchets dangereux et polluants.

L’école numérique, c’est la mise en contact hasardeuse de nos enfants avec des substances et des ondes électromagnétiques dangereuses. C’est l’aggravation du déficit commercial de la France et de l’Europe. C’est la mainmise des multinationales de l’internet et de l’informatique sur nos enfants. C’est, par fascination d’une nouveauté qui serait toujours meilleure, la confiscation de la notion d’innovation pédagogique par le numérique.

C’est, en gestation, la destruction complète de l’école républicaine et de la relation entre enseignants et élèves, avec le développement des cours massifs en ligne qui se feront par l’intermédiaire d’écrans. Ce sont, à terme, les fondements même de la société, des conditions du vivre-ensemble, qui sont remis en question.

x 13 20,5 221 p. Mais qui sont les assassins de l’école ? T Barjon Carole B enquête école 2016 22/09/16 9782221188859 Robert Laffont Mauvais Esprit Politique et société -école 19,00 € 19.00 sur commande ?
AA AA

20% des jeunes Français savent à peine lire. Comment a-t-on pu en arriver là, dans une démocratie comme la France, longtemps enviée pour la qualité de son système éducatif ? Qui sont les véritables responsables de ce désastre ? De ce qu’on pourrait presque qualifier de "crime contre la société", au vu de la gravité du mal et de ses conséquences, constatées par tous les gouvernements, gauche et droite confondues, depuis maintenant plus de vingt ans, dans un bel aveu d’impuissance collective ? Pour m’expliquer l’origine de cette faillite, j’ai voulu connaître les auteurs, ou plutôt les fauteurs, des politiques éducatives qui y ont conduit.

Les identifier, afin de comprendre ce qu’ils avaient en tête au moment où ils ont conçu et/ou appliqué ces nouveaux contenus, ces nouvelles pratiques, ces nouvelles méthodes, ces nouvelles règles. A l’heure de la transparence et de la traçabilité dans tous les domaines, j’ai voulu savoir comment des gens en principe sains d’esprit ont pu engendrer de telles aberrations, ce que ces réformateurs mal inspirés pensent du résultat de leurs initiatives et s’ils en éprouvent aujourd’hui des regrets, voire des remords.

Paradoxe terrible : ceux qui voulaient rendre l’école moins inégalitaire en sont arrivés à la rendre plus injuste. C. B.

x 12 19 256 p. La Fabrique scolaire de l’histoire II T De Cock Laurence B essai histoire, école 2017 22/08/17 9782748903355 Agone Passé & présent Politique et société -école 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA
Depuis la Révolution française, l’enseignement de l’histoire est associé à la construction d’une « identité nationale ». En prenant la forme d’un récit ethnocentré, l’histoire scolaire devait permettre l’intégration de tous les futurs citoyens de la République, quelles que soient leurs identités originelles, dans un ensemble politique unique. Le moment est propice pour interroger la manière dont l’histoire scolaire est fabriquée. Car c’est une politique du passé qui s’exprime à travers ce montage. Une politique où la question d’une histoire commune et donc de l’universalité est en jeu.
x 16 24 Les utopiques
numéros 2, 3, 4, 5
T
magazine Les Utopiques Politique et société -école 5,00 € 5.00 2,50 € présent à Plume(s)
AA AA

Sommaire du n° 5

- Édito
- Éclairer la politique antisociale du FN, pour mieux combattre l’extrême-droite
- Dossier « unité syndicale »
- Le sexe du cerveau : au-delà des préjugés
- La violence structurelle du travail et la violence contre l’autogestion des travailleurs
- Uber pour les enfants de prolos, les grandes écoles pour les mômes de la bourgeoisie
- L’interprofessionnelle à proximité : de l’histoire de la construction des unions interprofessionnelles locales (UIL) dans le Pas-de-Calais
- L’interprofessionnelle à proximité : développement et place des unions locales dans solidaires à partir de l’exemple de Saint-Denis
- Recourir aux tribunaux pour s’attaquer aux syndicats, c’est critiquable. utiliser n’importe quel argument, c’est dangereux !
- L’armée française en Afrique
- Sommaires des numéros 1, 2, 3 des cahiers Les utopiques et abonnement

x 15 21 72 p. Que sont les lieux devenus ? Que vont les lieux devenir ?
Actes des Journées d’Échange et de Recherche des LVA
T
doc 2012 30/11/11 Gerpla Politique et société -école 0.00 présent à Plume(s)
AA AA

Le « Roucous » a vingt ans qui se sont partagés en deux périodes.
La première revêt une connotation humoristique :
la combinazione !

Le lieu, pour vivre, accepte, avec l’accord des services sociaux, une première forme de statut porté par la circulaire G. Dufoix, sous l’autorité bienveillante du département.

La seconde, se distingue, à partir de la loi 2002, par la reconnaissance tant convoitée.
Mais cette satisfaction est bien sûr assortie de son contraire :
les contraintes liées au cadre légal.

Nous avons voulu, autour de cet alibi, faire une rétrospective de cette mouvance, qui, partie de mouvements tels que l’anti-psychiatrie ou l’anti-institutionnel, n’a eu de cesse que de rentrer dans la norme.

Dans cette perspective, nous avons invité des intervenants,
issus du secteur psychiatrique et social,
dont les apports nous sont apparus complémentaires,
tant en termes de contenus que de temporalité.

Désormais, les LVA sont bien intégrés dans l’esprit des travailleurs sociaux.
Mais de quelle façon peuvent-ils se développer
dans « l’intérêt public » selon le Conseil d’État ?

Les actes de ces journées ont un objectif essentiel :
aider des êtres en souffrance à évoluer dans un monde
où les valeurs de tolérance et d’acceptation de l’autre ne vont pas de soi.
Ces journées ont allié technicité et vraies rencontres.

x 14 22,5 240 p. Principal de collège ou imam de la république ? T Ravet Bernard B doc collège/lycée 2017 23/08/17 9782366583878 Kero Politique et société -école 16,90 € 16.90 sur commande ?
AA AA
Quinze années durant, Bernard Ravet s’est tu. Parce que son statut de principal de collège le lui imposait le devoir de réserve du fonctionnaire. Parce que, dans les collèges de ZEP classés "Violence" qu’il dirigeait, les journées étaient rythmées par une alternance du grave et de l’urgent qui ne laissaient pas une seconde à l’introspection. Mais aussi pour ne pas craquer. Aujourd’hui à la retraite, il s’est décidé à parler. A raconter sa vie, qui est celle de tout le personnel envoyé dans ces établissements ghetto. La violence. La montée du religieux. Les familles au mieux absentes, au pire fracassées. L’hypocrisie et le clientélisme des politiques. L’immense solitude des personnels de direction et des enseignants qui ressentent un profond sentiment d’abandon par leur hiérarchie. Une vie qui tient de celle du commissaire de police, du directeur d’ONG pédagogique et, de plus en plus, face à la montée du religieux, d’imam de la république. Avec, pourtant, chevillée au corps, la conviction qu’il est encore possible d’agir pour que des élèves otages de leur environnement échappent à cette fatalité.
x 15 22 224 p. La pédagogie Freinet
concepts, valeurs, pratiques de classe
T
Giauque Nadine B, Tièche Christinat Chantal B pédagogie 2015 10/09/15 9782367171173 Chronique sociale Pedagogie Formation Chronique Sociale Politique et société -école 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA
Somme des différentes contributions proposées lors du colloque sur C. Freinet et l’école moderne, cet ouvrage présente le pédagogue et ses principales théories. Il propose également des repères aux professionnels qui souhaitent mettre en place cette pratique dans leur classe (correspondance, coopération, vie de classe, etc.).

Pédagogue et instituteur français, Célestin Freinet (1896-1966) est le fondateur du mouvement de l’École moderne. Freinet a créé une pédagogie dotée d’une originalité propre. Ce livre apporte une réponse aux différentes questions que pose la mise en œuvre de cette pédagogie au XXIe siècle.

La première partie qui compose cet ouvrage permet au lecteur de plonger dans l’histoire de la pédagogie Freinet et d’y puiser les éléments pérennes et les transformations qu’elle a su mener sans altérer les principes et les valeurs dont elle se veut porteuse.

La deuxième partie reprend les principes fondamentaux qui constituent les ressorts de la pédagogie Freinet et pointe à la fois leur pertinence dans l’école et la société actuelle, et les diverses formes que leur mise en pratique peut prendre.

Une troisième partie s’attache au fonctionnement des disciplines scolaires. Elle invite ainsi le lecteur à plonger dans l’univers d’une classe et d’y aborder l’enseignement du français, des mathématiques, ou encore de l’histoire-géographie et de découvrir en particulier la place de l’élève et la posture de l’enseignant au sein des classes qui appliquent l’enseignement Freinet.

Enfin, la quatrième et dernière partie de ce livre s’ouvre sur des aspects évaluatifs d’expériences menées au niveau secondaire ou collégial et sur des aspects de formation des enseignants à la pédagogie Freinet.

«  À la croisée des chemins, ce livre offre l’extraordinaire occasion d’une trop rare rencontre. On ne saurait trop en remercier les auteurs.  »
Extrait de la préface de Philippe Meirieu

x 14 22 208 p. Une éducation sans école
nouvelle édition revue et aumentée
T
Pardo Thierry B essai éducation, école 2018 18/01/18 9782897193423 Écosociété Politique et société -école 16,00 € 16.00 sur commande ?
AA AA
Une éducation sans école porte un regard critique sur l’institutionnalisation de l’éducation. À la lumière des grandes théories de la pédagogie (Faure, Freinet, Morin, Sobel...), Thierry Pardo soutient que les parents sont souvent les mieux placés pour éduquer leurs enfants. Il examine diverses alternatives éducatives : transmission du savoir dans les sociétés traditionnelles et autochtones, « éducation à domicile » (unschooling) et celle prodiguée en voyage. Traversé par la métaphore du pirate, sa proposition s’inscrit dans le champ de l’éducation relative à l’environnement et l’insertion dans un réseau social fécond. Dans cette nouvelle édition revue et augmentée, Thierry Pardo livre un témoignage beaucoup plus personnel de ses 10 années de pratique d’« éducation pirate ».
x 14 20,5 336 p. Sur l’enseignement de l’histoire T De Cock Laurence B essai histoire, école 2018 15/03/18 9782377290338 Libertalia Ceux D’en Bas Politique et société -école 17,00 € 17.00 sur commande ?
AA AA
Débats, programmes et pratiques de la fin du XIXe siècle à nos jours

La réflexion politique sur l’école en général et l’enseignement de l’histoire en particulier aurait intérêt à délaisser quelque temps le domaine de la controverse stérile alimentée par quelques astrologues de la catastrophe pérorant dans Le Figaro, Marianne, ou Causeur.

En redonnant la parole au terrain, elle pourrait se targuer d’une forme d’intelligence des choses susceptible de formuler plus sereinement les questions urgentes que l’école pose aujourd’hui à la société.

C’est ce qu’ambitionne de faire cet ouvrage en proposant un retour historique sur l’enseignement de l’histoire du point de vue de ceux qui l’écrivent, l’enseignent ou l’apprennent. Il s’agit donc de donner la parole aux praticiens et usagers depuis le moment où l’histoire s’est constituée comme une discipline scolaire à la fin du XIXe siècle.

Nous y faisons ressortir la configuration des tensions et débats dont la plupart existent encore aujourd’hui sous des formes qui ne sont que recyclées ; nous y rappelons les expériences pédagogiques oubliées, les tentatives plus ou moins temporaires de bouleverser les paradigmes dominants de l’histoire scolaire ; mais nous y éclairons aussi les raisons des pesanteurs dans lesquelles s’englue souvent l’histoire scolaire, assignée à la délicate mission de garantir une identité nationale et un comportement politique codifié dans les coulisses feutrées de la République.

C’est ce jeu de miroir entre une discipline tiraillée dans ses finalités, objet de multiples récupérations et confiscations politiques, et des enseignants en prise avec des réalités autrement plus concrètes qui nous intéresse ici. Sans basculer dans la mystique de l’âge d’or d’une résistance enseignante, il s’agit de montrer qu’entre la norme et le terrain, des bribes de ruses, de contournement, d’accommodements ont toujours existé, plus ou moins silencieuses ou ostensibles, et que dans ces interstices réside la possibilité d’une réflexion sur l’enseignement de l’histoire autre que le commentaire médiatique ou la confiscation politique.

Ce livre pose quelques jalons d’une histoire populaire de l’enseignement de l’histoire depuis le XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Il donne aussi à voir différentes expériences, temporalités, géographies d’une pratique scolaire de l’histoire à l’école primaire comme dans l’enseignement secondaire.

x 15 21,5 128 p. Savoirs, opinions, croyances
une réponse laïque et didactique aux contestations de la science en classe
T
Lecointre Guillaume B 2018 13/06/18 9782701197708 Belin Guide de l’enseignement Politique et société -école 9,90 € 9.90 sur commande ?
AA AA

Que dire à un élève affirmant à son professeur de sciences : « Je ne crois pas à l’évolution des espèces, c’est contraire à ma religion » ?

Ce livre propose aux enseignants des explications à mobiliser pour répondre, de manière laïque, à ces contestations qui gagnent du terrain en classe et touchent des thèmes variés : évolution, origines de l’Homme, vaccination...

En cours de sciences, on enseigne des savoirs et non des croyances religieuses ou des opinions. Savoir, opinion, croyance : l’ouvrage propose des critères simples permettant de faire la différence. Il rappelle aussi les fondements épistémologiques et méthodologiques de la démarche scientifique.

Concis et facile à lire, ce livre attendu par les enseignants aborde une question présente dans les nouveaux programmes du collège. Écrit par un auteur qui a signé plusieurs ouvrages à succès chez Belin et intervient fréquemment dans les établissements scolaires, il s’adresse aux professeurs de sciences au collège et au lycée, aux professeurs des écoles et à tout public intéressé par la question des rapports savoirs/religion.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |