Politique et société-pacifisme - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société -pacifisme | Pratique

ca 29 documents du sous-rayon : Politique et société-pacifisme



29 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 14 21 182 p. Un monde au pas - Les nouveaux visages de la militarisation T COT – Comité des Objecteurs Tarnais essai pacifisme 2007 31/07/07 9782953026306 APEL Politique et société -pacifisme 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA

Après la chute du mur de Berlin l’espoir d’un monde plus pacifique a été vite déçu. Seule la donne a changé. De nombreuses guerres ont émaillé la fin du siècle dernier et le début du XXIe. Aujourd’hui les budgets militaires, partout dans le monde, atteignent des montants faramineux.

Les complexes militaro-industriels ont émergé pendant la guerre froide et sont parvenus à gagner une large autonomie. Depuis la disparition de l’Union Soviétique, loin de voir leurs pouvoirs diminués, ils se sont transformés et ont encore accru leur influence. Ils se retrouvent maintenant au cœur de la mondialisation libérale.

De la doctrine de la dissuasion nucléaire, on s’oriente vers l’utilisation de l’arme atomique sur le champ de bataille. Les puissances possédant déjà l’arme nucléaire cherchent à moderniser leur arsenal et les pays qui ne la possèdent pas cherchent à se la procurer.

Le terrorisme islamique promu nouvel ennemi s’est développé. La « guerre » contre ce terrorisme a eu des conséquences dramatiques en Afghanistan et en Irak pour les populations civiles. Les citoyens des démocraties occidentales ont vu leurs libertés individuelles se réduire, et la surveillance de leur vie privée s’accroître.

L’intervention humanitaire sert de plus en plus souvent de paravent à une intervention armée, générant une confusion entre militaires et ONG. L’armée des États-Unis s’est érigée en acteur humanitaire à part entière, contrôlant tout en Irak, de l’aide d’urgence à la reconstruction.

La France tient un rôle spécifique en tant que grande puissance militaire mondiale. Son armée subit de profondes mutations, ses objectifs changent.

Nous nous sommes interrogés sur ces questions souvent laissées dans l’ombre, les composantes économiques et sociales du libéralisme seules étant plus souvent traitées.

Le domaine militaire, un des instruments essentiels du système libéral et de la domination économique, dévoile ici ses multiples visages.

Ouvrage collectif de membres du C.O.T. (comité créé par des objectrices et objecteurs tarnais, qui s’est transformé en un groupe d’action et de réflexion sur la militarisation de la société.)
Préface de Patrice Bouveret.

x 15 21 68 p. 18 voix pour 1 regard T droits de l'homme, pacifisme 2008 30/04/08 9782915640649 Les Points sur les i Politique et société -pacifisme 10,00 € 10.00 épuisé
AA AA

Le 28 novembre 2007, dix huit élèves d’une classe de première du lycée Jean Macé de Vitry sur Seine se sont rendus à Auschwitz Birkenau en compagnie d’anciennes déportées. Ce voyage, qui s’inscrivait dans un projet pédagogique en partenariat avec le Mémorial de la Shoah et la Région Ile de France, se présentait comme l’aboutissement d’un travail de réflexion mené dans un cadre scolaire. Il sera en réalité, pour ces jeunes gens, un point de départ. Le journal individuel qu’il leur a été demandé d’écrire témoigne du mouvement d’une pensée et d’une prise de conscience de la fragilité de l’humanité. Dix huit journaux ont ainsi vu le jour, dix huit visions, dix huit voix pour passer le témoin, relayer celles et ceux meurtris à jamais dans leur chair et leur esprit et qui ne seront plus là demain pour nous dire : attention, que le monstre ne se réveille jamais.

Les dix huit se sont fondus en un après le voyage, une fois le regard porté en ces lieux qu’une peine incommensurable enveloppe dans le manteau de l’irrationnel. Dix huit voix pour un regard, un regard jeune qui sait désormais qu’il ne faut pas laisser au temps le soin de nous jouer un mauvais tour.

Nous sommes heureux de vous annoncer que nous allons publier ce recueil, un témoignage rare, bouleversant, authentique ! Dans nos banlieues, il s’y passe de belles choses ! Merci à mon excellent ami Gilbert Moreau et à ses élèves...

* 4° de couverture

Du fond de son image
Le déporté parlera encore
Que jamais ne s’éteigne
La lumière de sa mort
Que toujours elle renvoie
A la pensée collective
La monstruosité de la peur
Au pouvoir politique

Gilbert Moreau**

**Mémoire des mots abandonnés Edt Les Points sur les i 2004

x 15 21 120 p. Armes légères, destructions massives T Wéry Michel et Adam Bernard essai guerre 2004 30/09/04 9782870279700 Complexe Politique et société -pacifisme 9,90 € 9.90 épuisé
AA AA

500 000 morts par an, une victime par minute : c’est le lourd tribut payé chaque année aux armes légères. Difficile d’oublier les tueries de Nanterre, Zug, Dunblane ou du lycée de Littleton qui inspira Michael Moore pour son pamphlet « Bowling for Colombine ». Au-delà de ces images choc, la réalité est malheureusement plus terrible et plus banale. En Belgique, il y a quatre suicides par arme à feu pour un homicide ; en France, le rapport est de sept à un : chez nous, les armes tuent tous les jours, sans avoir droit ni à la une, ni à la rubrique des faits divers.

Dans les pays en proie à la guerre, elles sont omniprésentes. À la portée de tous, elles font d’énormes ravages, ce qui a amené Kofi Annan à les qualifier d’« armes de destruction massive ». Selon de récentes estimations, il y aurait quelque 640 millions d’armes légères de par le monde.Longtemps indifférente, la communauté internationale semble avoir pris la mesure du problème. Une première conférence onusienne s’est tenue en 2001. Il reste que la partie s’annonce longue et difficile vu les multiples résistances, en particulier de la part des pays producteurs et des vendeurs. D’énormes profits sont en jeu.

Ce livre didactique fait le tour de la question des armes légères, de manière synthétique et complète : depuis leur origine jusqu’aux destinataires – notamment les réseaux terroristes –, en passant par les techniques des trafiquants, les lacunes des législations et les impacts sur le terrain... Nous sommes tous concernés.

x 18 18 287 p. Anthologie de la connerie militariste d’expression française vol. 2 T Seroux Lucien pamphlet pacifisme, connerie 2006 25/05/06 9782912580207 AAEL Politique et société -pacifisme 13,20 € 13.20 présent à Plume(s)
AA AA

Exerçant, à notre manière, le devoir de mémoire, nous poursuivons cette inquiétante anthologie de citations empruntées à des manuels scolaires, à des poèmes, à des chansons, à la presse et à divers ouvrages.

Le chapitre 4, Le rouge est mis, vous entraîne sur les champs de bataille en justifiant les guerres préventives, légitimes, saintes, justes, etc. Le chapitre 5, La raison du plus blanc, passe en revue les ennemis de l’extérieur et de l’intérieur. Inventaire d’une exaltante xénophobie où la bêtise dangereuse rivalise avec la cruauté et l’horreur. Après avoir répertorié les qualités guerrières de notre race (cocoricons !) ce deuxième volume conclut sur les " bienfaits " de la colonisation ! Aujourd’hui, en France, le bourrage de crâne est pratiqué plus subtilement qu’aux siècles passés : il est perfide et hypocrite, à travers la désinformation et l’intoxication que nous subissons de la part des politiques, économistes et consorts avec le soutien (voire plus lorsqu’affinité) d’une certaine presse écrite, parlée et télévisée, dans laquelle on trouvera encore matière à enrichir cet ouvrage.

Casser la soumission à l’autorité, marginaliser la religion patriotique et ses sanglants sacrifices humains, inciter au refus de tuer, construire une vraie civilisation sans armes et sans armées, autant d’objectifs qu’il est urgent de partager solidairement avec Lucien Seroux, afin de sortir enfin de la barbarie des guerres. Union pacifiste Section française de l’Internationale des résistants à la guerre.

x 18 18 192 p. Anthologie de la connerie militariste d’expression française vol. 1 T Seroux Lucien pamphlet pacifisme, connerie 2003 01/04/03 9782912580146 AAEL Politique et société -pacifisme 10,20 € 10.20 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

L’ambition de cet ouvrage est de recenser les phrases assassines écrites ou proférées en France à propos du militarisme et ses " environs ".

La quantité de conneries nous amènera à publier plusieurs volumes. Les chapitres 1 et 2 de ce premier volume, étant consacrés à la formation du jeune citoyen et du soldat, font appel à de nombreux manuels scolaires : livres de lecture, de morale, d’instruction civique, d’histoire, etc. , et à des poèmes et chansons. D’autres citations sont empruntées à la presse et à divers ouvrages largement répandus dans les familles.

Le troisième, Armons-nous et Partez, montre comment, conditionné, devenu mobilisable, on passe aux actes. Si aujourd’hui, en France, la production des vociférations belliqueuses s’est ralentie, on en entend toujours, aussi bien dans le plus grand état du monde que dans les plus modestes pays. On nous disait encore très récemment que la France est pacifique, mais non pacifiste ; c’est sans doute que les armes tricolores n’ont pas fini d’abreuver nos sillons d’un sang impur.

Ce recueil sera longtemps - toujours hélas - d’actualité, car il est tout empli d’intoxication, de désinformation et de " viol des foules " par les propagandistes intéressés qui se servent du mot patrie, pour faire avancer la barbarie, la misère et la mort.

x 18 18 271 p. Anthologie de la connerie militariste d’expression française vol. 3 T Seroux Lucien pamphlet pacifisme, connerie 2007 30/10/07 9782912580214 AAEL Politique et société -pacifisme 13,20 € 13.20 présent à Plume(s)
AA AA
Les chapitres 6 et 7 de ce troisième volume sont consacrés ( !) aux élucubrations de caractère divin touchant au père, au fils, à leurs proches et leurs sbires militaires et civils, à la mère patrie et à la sainte haine, au nom de quoi on "marche" à l’ennemi. Dieu est l’alibi des maîtres : la guerre est divine. Le sabre, la bourse et le goupillon s’allient pour donner aux pauvres pécheurs une fin glorieuse et rédemptrice : on sauve son âme en rachetant sur le champ d’honneur le soi-disant péché originel. Le chapitre 8 traite de la guerre considérée comme remède à tous nos maux et excipient définitif. Enfin, le chapitre 9 évoque les salopards qui mouchardent ou trahissent. La connerie militariste s’y épanouit avec la même splendeur. Les paroles et les écrits - d’un cléricalisme primaire ou sophistiqué - rapportés dans ces pages n’engagent que la seule responsabilité de leurs auteurs, civils, militaires et religieux. Puisse cette anthologie aider à décoder les discours actuels. Car si le vocabulaire et la forme évoluent avec le temps, si la langue de bois remplace la langue d’airain et d’encensoir, sur le fond ce sont les mêmes propos qui nous sont tenus ou assénés. Simplement, ici et ailleurs, au prétexte de civilisation et de religion ou d’héritage culturel, la manipulation et l’intoxication gagnent en subtilité et en hypocrisie.
x 18 18 317 p. Anthologie de la connerie militariste d’expression française vol. 4 T Seroux Lucien pamphlet pacifisme, connerie 2008 30/11/07 9782912580238 AAEL Politique et société -pacifisme 15,30 € 15.30 présent à Plume(s)
AA AA
Le repos du guerrier – Les femmes indignes ou héroïques… – Formatage – Eduquer, embrigader, conditionner, sanctionner – La guerre mode d’emploi – Les outils humains et matériels.
x 11,5 22 140 p. De la destruction comme élément de l’histoire naturelle T Sebald W-G essai guerre 2004 01/01/04 9782742746149 Actes Sud Politique et société -pacifisme 19,30 € 19.30 manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

A travers ce texte magistral, W.G. Sebald révèle à quel point le bombardement massif, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, du sol allemand par les troupes alliées est frappé de tabou au sein de la société et de la littérature allemandes. Récusant le sentiment de culpabilité des intellectuels allemands, qui fausserait leur jugement autant que leur inspiration esthétique, Sebald comble la lacune par une évocation à sa manière de ces " raids d’anéantissement " qui ont coûté la vie à six cent mille civils.

De la destruction comme élément de l’histoire naturelle est une œuvre incisive et puissante, illustrée de photos et de documents, rendant palpable la souffrance de son pays, écrite par l’un des auteurs contemporains les plus marquants.

x 13 21 224 p. Il faut supprimer l’armée française T Guillon Pierre-Marie essai pacifisme 2010 02/09/10 9782703308461
20846
Dangles Politique et société -pacifisme 18,25 € 18.25 9,10 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Une analyse des nécessités incontournables engendrées par l’évolution des armes, du monde et de la France.

Nous entretenons une armée inefficace et dangereuse. Nous allons y perdre liberté, identité, niveau de vie, voire l’existence. Cette évolution est déjà presque irréversible. Voici pour le constat.

Notre pays supprime son outil de défense, maintenant. Nous consacrons nos forces à l’économique et au culturel. Nous réalisons aussitôt un gain décisif en sécurité. Nous retrouvons un avenir. Voici pour la préconisation.

La démonstration se déroule pas à pas, simple, claire, au plus parcours d’homme de raison : près des faits avec, parfois, des pointes d’un humour ravageur.

D’abord incrédule, le lecteur se rend vite à l’évidence, se demandant pourquoi on lui a caché cela.

x 18 18 251 p. Anthologie de la connerie militariste d’expression française - vol. 5 T Seroux Lucien pamphlet pacifisme, connerie 2010 02/03/10 9782912580269 AAEL Politique et société -pacifisme 15,30 € 15.30 présent à Plume(s)
AA AA

Dans ce volume : grâce à la guerre, les affaires prospèrent, la science mortifère triomphe, l’ordre social règne, le sommeil glorieux et définitif nourrit la terre.

Debout les morts ! Du délire miteux et calamiteux. Et les Index des 5 tomes parus. Nous avons, en cinq tomes, " exploré le passé pour mieux annoncer notre futur " (belle formule empruntée à Patrick Raynal) et cette anthologie touche à son terme... ...mais pas la connerie, ni les odieuses manipulations, à preuve la loi de programmation militaire, adoptée en juillet 2009, qui prévoit que le secret défense sera étendu à des lieux et des locaux.

La liberté de circulation des personnes et des informations est menacée, peut-être n’existe-t-elle déjà plus. Il ne vous reste donc plus longtemps pour lire en toute quiétude les élucubrations des décideurs de guerre et de leurs hommes de paille, de main et de plume.

x 11 18,5 140 p. La bombe - de l’inutilité des bombardements T Zinn Howard récit guerre 2011 01/06/11 9782895961208 Lux Politique et société -pacifisme 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

D’Hiroshima à l’Irak, en passant par la guerre du Vietnam, les bombardements aériens sont au cœur de la stratégie militaire américaine. Des analystes ont réfuté l’utilité stratégique de cette pratique, en montrant qu’elle relève davantage de la «  passion technologique  » que de la «  raison militaire  ». Selon Howard Zinn, cette critique est rece­vable, mais trop courte. Il faut, soutient-il dans cet essai, condamner les bombardements intensifs en raison des atrocités qu’ils infligent à des centaines de milliers d’êtres humains, pour la plupart des civils. Quiconque saisit l’horreur des tapis de bombes, des bombes incendiaires et de la bombe atomique comprendra que rien ne les justifie... pas même une «  guerre juste  ».

Howard Zinn parle d’expérience. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a participé de plein gré à des bombardements, dont celui de la ville de Royan, en France. Il ­accueillit avec joie le bombardement atomique d’Hiroshima parce qu’il mettait fin à la guerre. Dans La bombe, il ­raconte comment la prise de conscience des conséquences de ces événements a fait de lui un farouche opposant à la politique ­militaire américaine.

x 14 20,5 365 p. Les guerres du climat
Pourquoi on tue au XXIe siècle
T
Welzer Harald essai guerre, climat 2009 15/10/09 9782070123407 Gallimard »» NRF Essais Politique et société -pacifisme 24,90 € 24.90 sur commande ?
AA AA

A force, le constat, par sa lucidité, est devenu un lieu commun : le modèle occidental d’exploitation des ressources naturelles arrive à sa limite ; les ressources vitales s’épuisent dans des régions de l’Afrique, de l’Asie, de l’Europe de l’Est, de l’Amérique du Sud, de l’Arctique et des États insulaires du Pacifique.

Dans un magistral essai de configuration de notre avenir, nourri des enseignements tirés de situations historiques passées mais analysées dans leur spécificité respective, Harald Welzer jette un regard pour ainsi dire clinique et tire la conclusion de cette situation avérée : de plus en plus d’hommes disposeront de moins en moins de bases pour assurer leur survie. Des conflits violents opposeront tous ceux qui prétendront se nourrir sur une seule et même portion de territoire ou boire à la même source en train de se tarir.

Bientôt la distinction entre les réfugiés fuyant la guerre et ceux qui fuiront leur environnement, entre les réfugiés politiques et les réfugiés climatiques, ne sera plus pertinente tant se multiplieront des guerres nouvelles générées par la dégradation du milieu. Les guerres induites par le climat seront la forme directe ou indirecte de la résolution des conflits du XXIe siècle et la violence est promise à un grand avenir : l’humanité assistera non seulement à des migrations massives, mais à des solutions violentes aux problèmes des réfugiés ; à des tensions dont l’enjeu sera les droits à l’eau et à l’exploitation, mais aussi à de véritables guerres pour les ressources ; à des conflits religieux comme à des guerres de convictions.

Creusant le sillon de l’anthropologie de la violence tracé par ses précédentes recherches, Harald Welzer a écrit la première histoire, non convenue, du XXIe siècle.

x 11 17 178 p. Théorie du drone T Chamayou Grégoire essai guerre, répression 2013 25/04/13 9782358720472 La Fabrique Politique et société -pacifisme 14,00 € 14.00 présent à Plume(s)
AA AA

D’étranges oiseaux de métal sillonnent le ciel. Ils sont armés de missiles et tuent. Ceux qui les commandent ne sont pas à leur bord. Confortablement assis dans des salles climatisées à l’autre bout du monde, ils les pilotent par joysticks et écrans d’ordinateurs interposés. Ceci n’est plus de la science-fiction. Les drones, avions fantômes télécommandés, caméras létales volantes, sont devenus le fer de lance d’une nouvelle forme de pouvoir militaire hypertechnologisé. Aux États-Unis, où l’on forme aujourd’hui davantage d’opérateurs de drones que de pilotes classiques, les plans officiels prévoient de convertir, demain, la majeure partie des forces aériennes et, après-demain, des forces terrestres elles-mêmes, en engins robotisés.

Le drone est l’instrument d’une violence à distance, où l’on peut voir sans être vu, toucher sans être touché, ôter des vies sans jamais risquer la sienne. Cette forme de violence télécommandée, qui à la fois supprime le face-à-face et fait éclater la distance impose de repenser des concepts apparemment aussi évidents que ceux de combattant (qu’est-ce qu’un combattant sans combat ?) ou de zone de conflit (où a lieu une telle violence, écartelée entre des points si distants ?).

Mais, plus radicalement, c’est la notion de " guerre " qui entre elle-même en crise : le drone est l’emblème de la " chasse à l’homme préventive ", forme de violence qui débouche, à mi-chemin entre guerre et police, sur des campagnes d’exécutions extrajudiciaires menées à l’échelle globale. Cette tentative d’éradication absolue de toute réciprocité dans l’exposition à la violence reconfigure non seulement la conduite matérielle de la violence armée, techniquement, tactiquement, mais aussi les principes traditionnels d’un ethos militaire officiellement fondé sur la bravoure et l’esprit de sacrifice.

Car le drone est aussi l’arme du lâche : celle de ceux qui ne s’exposent jamais. Cela n’empêche pourtant pas ses partisans de la proclamer être l’arme la plus éthique que l’humanité ait jamais connue. Opérer cette conversion morale, cette transmutation des valeurs est la tâche à laquelle s’attellent aujourd’hui des philosophes américains et israéliens qui œuvrent dans le petit champ de l’éthique militarisée.

Leur travail discursif est essentiel pour assurer l’acceptabilité sociale et politique de cette arme. Dans ces discours de légitimation, les " éléments de langage " de marchands d’armes et de porte-parole des forces armées se trouvent reconvertis, par un grossier processus d’alchimie discursive, en principes directeurs d’une philosophie éthique d’un nouveau genre - une " nécroéthique ", dont il est capital de faire la critique.

x 12 19,5 224 p. Guerre nucléaire et catastrophe écologique
Entretiens ave Laray Polk
T
Chomsky Noam essai environnement, guerre, nucléaire, catastrophes 2014 14/03/14 9782748902044 Agone Contre-feux Politique et société -pacifisme 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA

Tout écologiste sérieux est sûrement d’accord pour dire que sauver les baleines ne va pas au fond du problème, et qu’occuper des plateformes pétrolières est au mieux une tactique pour attirer l’attention sur des causes plus profondes. Le mouvement écologiste doit établir les liens qui s’imposent entre justice environnementale, sociale et économique. En plus d’être ceux qui (comme d’habitude) souffrent le plus, les pauvres sont aussi souvent à l’origine des actions qui s’attaquent aux véritables racines du problème. Ainsi, lors du Sommet du peuple (Bolivie, 2010) a été rédigée une « Déclaration universelle des droits de la Terre Mère », où les peuples indigènes du monde entier s’unissent contre la quête de profits prédatrice et auto-destructrice menée par les riches. Le patronat américain a fait preuve d’une franchise admirable en annonçant publiquement qu’il organisait de gigantesques campagnes de propagande pour convaincre le public d’ignorer l’actuelle destruction de l’environnement, ce qui devient pourtant assez difficile même pour les plus aveugles.

Dans ce livre d’entretiens, Noam Chomsky se penche pour la première fois sur les menaces nucléaires et les catastrophes environnementales qui pèsent sur le monde. À travers des thèmes tels que les dangers (y compris environnementaux) de la guerre nucléaire, l’industrie des énergies renouvelables ou encore les mouvements conservateurs qui s’opposent à toute réglementation environnementale, il revient sur l’urgence de renforcer les liens entre luttes écologistes, exigences démocratiques et justice sociale.

x 15 23 600 p. Dirty wars
Le nouvel art de la guerre
T
Scahill John doc guerre 2014 06/05/14 9782895961796 Lux Politique et société -pacifisme 28,00 € 28.00 présent à Plume(s)
AA AA
Jeremy Scahill nous transporte au Proche Orient et en Afrique où il a recueilli des témoignages des proches de civils tués par les forces spéciales ou les tirs de drones américains. Il en ressort que loin de « prendre fin », les bavures contribuent à fabriquer toujours plus de prétendus ennemis des États-Unis et de l’Occident. Cette enquête à la fois rigoureuse et haletante, porte un éclairage nouveau sur la lutte contre le terrorisme. De l’Afghanistan au Yémen, en passant par la Somalie et le Pakistan, Scahill décrit les opérations secrètes et clandestines des nouvelles unités guerrières américaines. Loin des lignes de front des guerres déclarées, là où les autres journalistes ne vont pas, Jeremy Scahill enquête sur les nouvelles formes que prennent les guerres modernes.
x 12 22 176 p. Guerre et Paix... et Ecologie
Les risques de militarisation durable
T
Cramer Ben essai guerre, paix 2014 24/10/14 9782364290556 Yves Michel Ecologie Politique et société -pacifisme 13,00 € 13.00 présent à Plume(s)
AA AA
La militarisation du monde est la couse principale de la détérioration de nos environnements, sur terre, en mer et dans l’espace. Notre planète, qui mérite des soins intensifs, est de plus en plus abîmée par ceux-là mêmes qui s’en font les défenseurs autoproclamés : les forces armées. Limiter les dégâts des armes de tout calibre. Contrer la démesure, dans la répartition internationale de la menace de mort du complexe militaro-industriel, un complexe qui détourne nos ressources vitales, accapare nos territoires et militarise nos esprits.
Intégrer le mot d’ordre de "Halte à la Croissance" dans le domaine de l’armement, à une époque où les écosystèmes sont victimes de reconfigurations stratégiques sur fond de dérèglement et manipulation climatiques. Concevoir la sécurité écologique en neutralisant la nocivité des préparatifs de guerre en temps de paix. Tout cela dépendra de la façon dont agiront en tandem écologistes et pacifistes, sans chercher à savoir qui est le mieux placé ou le mieux armé pour "sauver" la planète.
Penser l’écologie, c’est mieux évaluer jusqu’à quel point la crise écologique - y compris l’urgence climatique - est liée au déficit des exigences de paix. Ben Cramer, initié ô la polémologie, a co-animé en 2008 le premier débat ou Parlement européen sur le thème de "Sécurité Collective et Environnement".
x 15 21 166 p. Armes nucléaires : et si elles ne servaient à rien ?
5 mythes à déconstruire
T
Wilson Ward essai nucléaire, bombe 2015 16/03/15 9782872910397 Grip Politique et société -pacifisme 14,90 € 14.90 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

« Ce sont les bombes sur Hiroshima et Nagasaki qui ont forcé le Japon à capituler » ; « Les armes nucléaires nous protègent. Elles ont empêché la Guerre froide de dégénérer en guerre ouverte » ; « la dissuasion nucléaire est efficace, il suffit de penser au blocus de Berlin ou à la crise des missiles de Cuba » ; « De toute façon, il n’y a pas d’alternative, on ne peut pas désinventer la Bombe. » Ces croyances sont profondément ancrées dans notre système de pensée politique. Et si ces « preuves », avancées par les partisans de la Bombe, n’en n’étaient pas ? Et s’il ne s’agissait que de théories et d’hypothèses dénuées de fondement ? Et si la soi-disant efficacité de la dissuasion nucléaire ne reposait que sur des mythes ?

Patiemment et de manière très didactique, Ward Wilson passe au peigne fin le déroulement des principales crises nucléaires, non sans livrer quelques réflexions philosophiques sur la société humaine. En revisitant ainsi l’Histoire, notamment sur la base d’archives déclassifiées, il démonte une à une les fausses idées et interprétations que nous entretenons sur le rôle de ces armes. Son réquisitoire secoue notre pensée sur l’armement et la dissuasion nucléaires, ébranle le discours officiel... Étonnant et édifiant.

« Une recherche et une érudition d’une portée magistrale. Le style n’en est pas moins direct et dépourvu d’emphase, ce qui en fait une lecture aisée. » Commandant Robert D. Green, Royal Navy (ret.)
« Brillant, original, essentiel, la meilleure analyse jamais parue sur les raisons de l’inefficacité des armes nucléaires. » Richard Rhodes, auteur de « The Making of the Atomic Bomb » (prix Pulitzer)

Préface de Michel Rocard, Premier ministre (1988-91) sous la présidence de François Mitterrand, premier secrétaire du parti socialiste (1993-94), député européen de 1994 à 2009.

Traduit en français pour le GRIP par Danièle Fayer-Stern, grâce au soutien financier de La Fondation La Ferthé sous l’égide de la Fondation de France Gérard Toulouse.

x 26 24,5 55 p. Le film 1914 T Laforge Lucien dessins, pamphlet 14-18 2014 01/11/14 9791093699028 Prairial Politique et société -pacifisme 16,00 € 16.00 présent à Plume(s)
AA AA

Veulerie des hommes politiques, cynisme des profiteurs de guerre, chauvinisme braillard : c’est bien le film de la première guerre mondiale que déroule Lucien Laforge, l’un des premiers dessinateurs du Canard enchaîné, dans cet extraordinaire pamphlet en images publié en 1922. Un film qui s’attarde sur les héros de café du commerce, les putes et les marraines de poilus au lieu de célébrer les braves pioupious partis au front.

Afin d’éclaircir quelques-unes des nombreuses allusions du Film 1914 à l’actualité de l’époque, on trouvera à la fin du livre une brève chronologie de la première guerre mondiale.

x 13 24 191 p. Paix et Désarmement culturel T Panikkar Raimon essai culture, paix 2008 27/03/08 9782742774494 Actes Sud Politique et société -pacifisme 22,40 € 22.40 présent à Plume(s)
AA AA
A la poursuite de la paix dans le monde, nous dit Raimon Panikkar, l’homme devrait commencer par se remettre en quête de sa propre humanité : Toute attitude qui suppose un rapport de forces, comme l’idée de vaincre ou de convaincre l’autre, est intrinsèquement contraire à la paix. Et de fait, même victorieuse, dit le Mahâhharata, ce type d’attitude porte en elle la défaite, la défaite de la paix car elle prépare la revanche, et nourrit le cycle sans fin de la violence. Nous devons procéder à un désarmement culturel. Sous couvert d’universalisme des droits de l’homme et de la démocratie, une certaine culture dominante dans ce que nous appelons le "premier monde" veut l’hégémonie mondiale : elle est pétrie d’arrogance technologique, de soif de pouvoir, d’intérêts économiques et de complexes de supériorité. Pour que règne la paix sur la terre, nous devons accomplir une révolution intérieure, vaincre notre inertie et accepter de regarder la réalité à partir du point de vue de l’autre,
x 14 21 264 p. L’antimilitarisme en Turquie T Stern Aurélie enquête pacifisme, Turquie 9782351040881 Atelier de création libertaire (ACL) Désobéissances libertaires Politique et société -pacifisme 16,00 € 16.00 sur commande ?
AA AA

Ce n’était pas seulement dans les casernes que les Turcs se voyaient inculquer le militarisme, c’était aussi sur les bancs des écoles où les professeurs enseignaient quelquefois en uniforme militaire. Il s’agissait, après le démantèlement de l’Empire ottoman, d’asseoir une culture — inspirée par Mustafa Kemal qui affirmait que « chaque Turc naît soldat » — et de construire une patrie nouvelle, républicaine et laïque où, bien entendu, la contestation du militarisme n’allait pas de soi. S’il ne naissait pas soldat, l’écolier le devenait malgré lui.

L’ouvrage d’Aurélie Stem nous décrit l’essor d’un antimilitarisme dans le contexte particulièrement complexe qui a accompagné la naissance de l’anarchisme dans ce pays ; un anarchisme différent de l’anarchisme occidental : ni rationaliste ni franchement hostile à la religion, ouvert au débat avec les musulmans et n’hésitant pas à se servir de notions et de termes coraniques.

C’est en 1989 que Tayfun Gônül (1958-2012) , premier objecteur turc, se déclare. Il est anarchiste. Le second fut Vedat Zencir qui proclamait : « Mes valeurs m’empêchent de tuer, d’avoir recours à la violence, de donner des ordres ou d’en recevoir. » Parallèlement au mouvement anarchiste naît le mouvement LGBT (lesbienne-gay -bi- transexuel) ; et certaines militantes vont se déclarer « objectrices de conscience » car le militarisme et l’anti-militarisme les concernent tout autant que les hommes. 2007 voit l’incarcération d’Enver Aydemir, premier objecteur musulman. Par ailleurs, les objecteurs homosexuels, qualifiés de « pommes pourries », sont généralement réformés après avoir subi nombre de sévices...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |