Politique et société-philosophie - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société -philosophie | Pratique

ca 317 documents du sous-rayon : Politique et société-philosophie


Les dernières arrivées à Plume(s) du sous-rayon Politique et société-philosophie


317 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11 17 160 p. Post-scriptum sur l’insignifiance suivi de Dialogue T Castoriadis Cornelius essai société 2007 09/09/07 9782752603722 l’Aube Aube poche essai Politique et société -philosophie 8,50 € 8.50 épuisé
AA AA

« Il manque la voix de Cornelius Castoriadis. Il manque cette jubilation dans sa voix répétant : “Nous qui désirons ou nous qui délirons ?” , il manque le pont Bir Hakeim et le métro aérien par la fenêtre, il manque la lumière de la Seine de ce matin de novembre 1996 .

Face aux brouilleurs de piste et à la fausse complexité, espérant tout de l’imaginaire social, jusqu’au bout Cornelius Castoriadis cherche une radicalité. “Je suis un révolutionnaire favorable à des changements radicaux”, disait-il quelques semaines avant sa mort. Révolutionnaire qui, sa vie durant, allait répétant : “Nous ne philosophons pas pour sauver la révolution, mais pour sauver notre pensée et notre cohérence.”

Mais on ne peut réduire Cornelius Castoriadis à un seul registre. Philosophe, sociologue, historien, il fut aussi économiste et psychanalyste. “Un titan de la pensée, énorme, hors norme”, dit Edgar Morin. Une pensée encyclopédique, une jubilation de vivre et de lutter “ lutte charnelle, spirituelle, infinie” mais en mouvement et qui laisse du grain à moudre et du pain sur la planche ? »

Daniel Mermet
Là-bas si j’y suis, France Inter

x 12,5 21,5 106 p. La pensée de midi T Onfray Michel essai politique 2007 13/09/07 9782718607559 Galilée Débats Politique et société -philosophie 19,00 € 19.00 sur commande ?
AA AA

La gauche est en capilotade et sa refondation est d’actualité.

Certains veulent l’appuyer sur le centre, d’autres sur la gauche antilibérale. Or, cette dernière semble ne pas vouloir devenir adulte tant qu’elle refuse un réel jeu dialectique entre son éthique de conviction et son éthique de responsabilité. Il faudrait donc une gauche aussi amoureuse de la liberté que la gauche libérale et aussi radicale que l’extrême gauche. Cette formule n’est pas une chimère, car elle a bel et bien existé : il s’agit de la gauche libertaire.

Au XXe siècle, elle repose, pour partie, sur le triangle Georges Palante, Jean Grenier et Albert Camus. L’auteur de L’Homme révolté, antitotalitaire et libertaire, a fourni une pensée qui se proposait d’examiner ce chantier que sa mort, malheureusement, aura laissé ouvert. Notre Pensée de midi est un hommage à ces trois hérauts libertaires, en même temps qu’une invitation à s’inscrire dans ce sillage.

x 10,5 17,5 160 p. L’homme entre Terre et Ciel
nature, écologie et spiritualité
T
Pelt Jean-Marie, Rabhi Pierre, Hulot Nicolas et Goldsmith Edward guide écologie, environnement, société, développement personnel 2007 16/05/07 9782883535879 Jouvence Politique et société -philosophie 10,00 € 10.00 épuisé
AA AA

Un économisme triomphant dicte aujourd’hui sa loi à tous les secteurs de nos vies et guide nos sociétés. Comment sortir de ce matérialisme-consumérisme barbare de notre époque ?

Comment s’émanciper de la marchandisation de tous les aspects de la vie ?

Comment faire cesser une situation de guerre économique permanente pour vivre une fraternité économique ?

Comment, en lieu et place de l’ambition personnelle dominatrice qui conduit à l’écrasement des faibles, faire vivre l’esprit solidaire de service et de partage ? Comment substituer à l’obligation du travail aliénant l’engagement volontaire dans l’oeuvre nourrissante ?

L’économique doit retrouver sa place au service de la vie et des valeurs les plus hautes, pour ne plus être le tyran hégémonique de nos existences humaines.

La spiritualité - ou expérience de la vie la plus haute selon l’Esprit - doit redevenir le maître de notre existence et l’économie son humble serviteur. L’économie - outil nécessaire - doit s’intégrer à la vie de l’être humain sans en pervertir le sens en devenant moyen d’accomplissement.

Sont réunis ici des textes et propositions pour un changement de paradigme signés par de grands noms de la spiritualitéet de l’écologie ! Un véritable programme pour un monde meilleur, plus conscient et plus juste !

x 11 18 189 p. Nos amis les humains T Werber Bernard essai philosophie 2005 01/06/05 9782253113546 LGF/Livre de poche Politique et société -philosophie 6,30 € 6.30 sur commande ?
AA AA

Les humains sont-ils intelligents ? Sont-ils dangereux ? Sont-ils comestibles ? Sont-ils digestes ? Peut-on en faire l’élevage ? Peut-on les apprivoiser ? Peut-on discuter avec eux comme avec des égaux ? Telles sont les questions que peuvent se poser les extra-terrestres à notre égard.

Pour en avoir le cœur net, ils kidnappent deux Terriens, un mâle et une femelle, Raoul et Samantha. Ils les installent, pour les étudier tranquillement, dans une cage à humains. Une " humainière ". Ils espèrent ainsi assister à une reproduction en captivité. Le problème, c’est que Raoul est un scientifique misanthrope et Samantha une dompteuse de tigres romantique. Pas simple dans ce cas pour nos deux cobayes de se comprendre et, a fortiori, de s’aimer.

Avec cet ouvrage, rédigé comme un huis clos philosophique, Bernard Werber nous présente une nouvelle facette de son art. Une fois de plus, il nous propose de prendre un peu de recul, d’avoir une perspective différente pour comprendre l’humanité " autrement ".

livre de poche n° 30582

x 14 22,5 252 p. Les philosophes et l’amour T Lancelin Aude et Lemonnier Marie essai philosophie, amour 2008 27/03/08 9782259206228 Plon Politique et société -philosophie 27,00 € 27.00 sur commande ?
AA AA

Un lieu commun solidement établi veut qu’amour et philosophie fassent mauvais ménage. Etrangement, aucun livre n’avait jusqu’ici réuni les différents regards des grands philosophes sur ce sujet majeur. Cet essai se propose de le faire en exposant leur pensée de façon vivante et accessible.

Ouverture à l’éternité pour Platon, l’amour est un leurre mortel chez Lucrèce. Défi de toute une existence pour Kierkegaard, il est chez Schopenhauer une simple ruse de l’instinct sexuel. Quant à Rousseau, l’inventeur du romantisme, difficile de trouver système philosophique plus étroitement lié aux névroses de son auteur.

Car ce livre dévoilera aussi certains aspects de leur vie amoureuse, parfois très méconnus. Le donjuanisme forcené de Sartre, l’absence légendaire de toute libido chez Kant, les ratages de Nietzsche avec les jeunes filles, autant d’épisodes graves ou drôles dont chacun pourra tirer les leçons dans sa propre vie.

x 11 18 312 p. Les vivants et la mort T Ziegler Jean 2008 22/05/08 9782757809419 Points Politique et société -philosophie 9,10 € 9.10 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Rien ne détermine plus profondément une civilisation que la place qu’elle fait à la mort. Les Noirs du Brésil vénèrent et intègrent la mort : les rites consolateurs du Candomblé relient les vivants aux disparus. Notre société capitaliste marchande par contre refoule la mort et nie le statut des défunts. Dès lors la mort resurgit en névrose, en folie, l’homme privé de finitude cesse d’être le sujet actif de son histoire. Car c’est la mort qui permet la naissance, transforme la vie en histoire consciente, c’est la mort qui instaure la liberté. Libérer la mort et la réintégrer au devenir social, cette revendication grandit, et fera plus que toute autre changer notre vie.
x 13,5 20 527 p. Darwin, dessine-moi les hommes T Combes Claude essai société 2006 13/09/06 9782746503007 Le Pommier Poche Politique et société -philosophie 25,00 € 25.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

" Yin me demanda un jour de lui dire qui avait dessiné les hommes, mais elle voulait aussi savoir qui avait dessiné les dinosaures, les chevaux et les moutons bien sûr. Alors, j’ai parcouru avec elle l’histoire du vivant, cette histoire que l’on appelle évolution, et qui aurait pu, disent les savants, ne jamais exister. Une histoire grandiose qui a donné aux humains la capacité de poser des questions sans perdre celle de s’émerveiller. " Claude Combes. La plus grande énigme qui se soit posée à l’esprit humain - l’évolution du monde vivant - fascine toujours, déconcerte souvent, mais reste méconnue.

Des mécanismes de la vie avant de plonger à l’étude de son évolution, ce livre explique tout ! Depuis l’ancêtre cellulaire, appelé LUCA, que nous partageons avec les bactéries et les dinosaures, jusqu’à Lucy et les hommes, depuis les acides et les bases qui constituent l’ADN jusqu’aux êtres les plus complexes, les hommes encore, vous saurez tout ! Vous ne vous ennuierez jamais, vous vous étonnerez devant les sidérantes inventions de la nature, vous rirez devant certaines de ses astuces, et vous comprendrez enfin les termes et les enjeux des débats qui secouent l’évolution, ainsi due l’apport de Darwin aujourd’hui.

Un passionnant dialogue où Yin pose à Claude toutes les questions que nous aurions aimé lui poser, où celui-ci lui répond avec limpidité et érudition, avec un amour du monde qui ne peut nous laisser insensibles.

x 11 18 120 p. Les hommes et leurs gènes T Jacquard Albert essai sciences 2008 21/05/08 9782746501928 Le Pommier Poche Politique et société -philosophie 5,90 € 5.90 présent à Plume(s)
AA AA

Les hommes se succèdent, de génération en génération.

Pour les généticiens, ils sont les dépositaires du patrimoine génétique collectif. Selon les pressions exercées par le milieu, selon aussi leur comportement, ce patrimoine se transforme. Ce livre esquisse les modèles théoriques et précise les paramètres qui permettent de décrire cette évolution et de rendre compte des évolutions génétiques collectives. Les connaissances récemment acquises sur le rôle des gènes et des mécanismes de leur transmission bouleversent notre regard sur nous-mêmes et nous fournissent des possibilités d’action totalement inédites.

Pour Albert Jacquard, généticien et démographe, ces connaissances nouvelles - et les moyens d’action qu’elles nous donnent - nous obligent à poser la question de notre futur collectif quels hommes voulons-nous être ?

x 13,5 20 112 p. Le mal propre : Polluer pour s’approprier ? T Serres Michel essai philosophie, société 2008 01/02/08 9782746503601 Le Pommier Manifestes Politique et société -philosophie 10,90 € 10.90 présent à Plume(s)
AA AA

Les tigres pissent pour délimiter leur niche. Ainsi font sangliers et chamois. Mimons-nous ces animaux ? Je le crains, je le vois, je le sens. Quiconque crache dans la soupe ou la salade s’en assure la propriété. Vous ne couchez pas dans des draps salis par un autre ; ils sont désormais à lui. Pour pouvoir recevoir ses clients, un hôtel, un restaurant, inversement, nettoient lit et serviettes. L’éthologie, science des conduites animales, comme les pratiques hospitalières – mais aussi l’histoire des religions, les techniques agricoles, même la sexologie… - montrent le rapport étrange et répulsif entre le sale et la propriété.

Oui, notre propre, c’est notre sale.

Poursuivant une méditation, commencée avec le Contrat Naturel, sur les risques d’aujourd’hui, ce livre dit que les pollueurs salissent le monde pour se l’approprier. Rien de changé depuis les chiens et les tigres ! Comment pollue-t-on ? Nous commençons à le comprendre. Mais pourquoi polluer ? Ce livre répond à la question. Attachées seulement aux questions de chimie et de médecine, les études actuelles sur l’environnement négligent ces projets, simplement humains, d’expansion et d’emprise.

Nos volontés d’appropriation sont dangereuses. Mais nous pouvons changer nos intentions.
Michel Serres

x 13,5 20 192 p. Pensée magique, pensée logique (NED) T Brabandère (de) Luc essai 2008 11/04/08 9782746503687 Le Pommier Politique et société -philosophie 20,00 € 20.00 remplacé >>(2012)
AA AA
x 11 18 416 p. Carrefours du labyrinthe T1 T Castoriadis Cornelius essai société 1998 21/08/98 9782020352369 Points Points Essais Politique et société -philosophie 9,10 € 9.10 épuisé, réédité avec l'ean 9782757868362
AA AA
Les essais rassemblés ici se rejoignent dans une même perspective. Ils combattent la prétention scientiste de notre époque, en partant des pratiques où elle s’était installée : psychanalyse, linguistique, économie politique. Pour Castoriadis - on en a eu la preuve, notamment avec L’Institution imaginaire de la société - la philosophie n’est pas un exercice abstrait et ce n’est qu’à partir des <<étants>>, que l’on peut valablement parler de l’être. La mise à mort du néo-positivisme, à laquelle procède ce livre, ne se fait pas du haut du ciel des idées, mais dans la praxis la plus contemporaine. Castoriadis frappe des coups très durs qui annoncent la fin d’une époque et la renaissance d’une raison libérée du rationalisme.
x 11 18 576 p. Carrefours du labyrinthe T2 Domaines de l’Homme T Castoriadis Cornelius essai société 1999 22/10/99 9782020372336 Points Points Essais Politique et société -philosophie 9,10 € 9.10 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Notre époque vivrait-elle un effondrement de l’imagination politique, un laisser-aller intellectuel généralisé ? On dirait parfois que se sont dilués tous les critères, évaporés les repères les plus élémentaires. Ce vide étrange rend d’autant plus impérieuse l’exigence de penser lucidement et rigoureusement notre monde.

Avec ce second volet des Carrefours du labyrinthe, Cornelius Castoriadis poursuit et approfondit son travail, en témoignant de ce qu’il nomme ses « idées mères ». Il nous rappelle que nous sommes responsables de notre destin et qu’il faut s’atteler au double mouvement de critique sans indulgence de l’« ordre des choses « et de retour aux sources de notre tradition gréco-occidentale pour y revivifier ce qui prépare son dépassement.

x 11 18 352 p. Carrefours du labyrinthe T3 : Le monde morcelé T Castoriadis Cornelius essai société 2000 15/11/00 9782020475747 Points Points Essais Politique et société -philosophie 9,50 € 9.50 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Dans sa stérilité, l’époque s’empresse de proclamer la fin de la philosophie, la clôture de la métaphysique ou la nécessité de nous soumettre derechef à la Loi révélée par un Autre inaccessible.

La fin de la philosophie signifierait la fin du projet d’autonomie. Et ce projet, partiellement incarné dans l’histoire gréco-occidentale, se trouve menacé. Expansion autonomisée et létale de la techno-science ; évanescence du conflit politique et social ; démission des intellectuels empressés autour des pouvoirs, tout conspire à créer un type d’être humain absorbé par la consommation et le plaisir du moment, tout à la fois cynique et conformiste. Comment, avec de tels citoyens, la fameuse démocratie pourrait-elle fonctionner ou même à la longue survivre ?

x 11 18 304 p. Carrefours du labyrinthe T4, La Montée de l’insignifiance T Castoriadis Cornelius essai société 2007 11/01/07 9782757802922 Points Points Essais Politique et société -philosophie 9,50 € 9.50 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
«  L’individu moderne vit dans une course éperdue pour oublier à la fois qu’il va mourir et que tout ce qu’il fait n’a strictement pas le moindre sens. » Les intellectuels ont tellement parlé depuis plus d’un siècle de la crise du sens qu’on a fini par ne plus y croire – par oublier que cela pourrait concerner un jour la société tout entière. La montée de l’insignifiance, c’est l’entrée dans une société qui n’a plus d’image d’elle-même, à laquelle les individus ne peuvent plus s’identifier, où les mécanismes de direction se décomposent. Mais une société qui refuse l’autolimitation et l’acceptation de la mortalité est vouée à l’échec. Des deux grandes significations constitutives du monde moderne, celle qui avait fini par s’imposer sans partage – l’expansion illimitée – est aujourd’hui en crise. L’éclipse de l’autre – l’autonomie individuelle et collective – sera-t-elle durable ? Saurons-nous créer de nouvelles façons d’être ensemble ? Les questions soulevées dans ces textes de 1982-1995 se posent à nous de façon toujours plus pressante.
x 14 20,5 288 p. Fait et à faire
Les carrefours du labyrinthe 5
T
Castoriadis Cornelius essai 1997 23/01/97 9782020299091 Seuil Politique et société -philosophie 21,50 € 21.50 épuisé
AA AA

« Ni fait ni à faire », disaient autrefois les dames bourgeoises du travail de leurs bonnes quand elles en étaient mécontentes. Fait et à faire pourrait être le sous-titre de tout travail philosophique digne de ce nom.

Nous ne philosophons pas pour sauver la révolution, mais notre pensée et notre cohérence. La philosophie est la prise en charge de la totalité du pensable – et il nous faut penser ce que nous faisons. La voie de la philosophie s’ouvre nécessairement lorsqu’on réfléchit aux sciences et à leur histoire. Mais plus encore la réflexion du social-historique et du psychique est philosophiquement privilégiée. Société, histoire, psyché ne sont pas des conditions extérieures et triviales de la philosophie. Elles lui fournissent l’ élément de son existence et, surtout, elles s’expriment dans la philosophie. Car la philosophie, création de significations, est œuvre de l’imaginaire des sociétés et de l’imagination des êtres humains singuliers.

x 12,5 19 256 p. Dis Grand-père, ça sert à quoi la vie ? T Lassus (de) René et Maindiaux Boris essai développement personnel 2007 05/12/07 9782916492414 Le Grand Souffle »» Politique et société -philosophie 9,80 € 9.80 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Il était une fois un grand-père qui habitait un beau village champenois où ses petits-enfants venaient en vacances. Un jour, l’aîné lui demanda ce qu’il avait fait de sa vie. Il répondit avoir cherché pourquoi il y avait sur Terre tant de gens aigris, ronchons et mécontents, alors que tout était là pour qu’ils puissent bien vivre. Lui répondant à cette question, tout comme à bien d’autres, il se mit à écrire une série de Lettres et Propos sur la vie, l’amour, la haine, les difficultés du monde…

Ce livre est le témoignage d’une compréhension, d’une intuition, d’un ressenti, de rencontres, d’apprentissages, de croyances, de réflexions et d’expériences d’un homme né avec la deuxième guerre mondiale. Il suscite autant de questions qu’il propose de réponses.

x 14 21 196 p. Le miracle d’être T Hainard Robert essai sciences 1997 01/12/97 9782869850958 Sang de la Terre Politique et société -philosophie 14,94 € 14.94 épuisé
AA AA
"Si le savant n’est que scientifique, s’il n’est pas du tout intuitif, artiste, poète, mystique, il n’est qu’une brute scientifique. S’il ne s’accroche pas durement à l’analyse, à l’expérience, à l’action, le poète est une brute poétique." Ces deux phrases résument à merveille le propos de cet ouvrage publié en 1946 sous le titre Nature et Mécanisme. Avec une grande fraîcheur de ton et d’esprit, l’auteur s’exprime par le texte et le dessin pour nous communiquer sa passion pour la nature sauvage et nous donner à observer le "miracle" du monde vivant "agissant par lui-même".
x 11,5 19 73 p. Qui sont les barbares ?
itinéraire d’un penseur d’islam
T
Seddik Youssef essai société 2005 01/12/05 9782752601698 l’Aube Monde en cours Politique et société -philosophie 9,00 € 9.00 épuisé
AA AA

" Je paie l’irrémissible péché d’avoir osé enfanter un monothéisme qui déclare reconnaître, conserver et abolir la vérité de ses aînés ! Dire que le Christ doit revoir sa copie de Rédempteur crucifié, que la Table des dix commandements est caduque à force de rester lettre morte, voilà qui mérite bien un châtiment exemplaire.

Une bonne dizaine de Croisades ! J’ai beau connaître et aimer vos Ovide et vos Baudelaire, votre savoir à vous ne m’a pas accueilli. Il m’a, au contraire, à chaque instant repoussé soit vers de froides terres où je ne me reconnaissais qu’en changeant de peau, négociant un blanchiment de ce que je suis, soit vers des banlieues où se traite ma culture d’Arabe dont le droit de cité dans l’universalité serait si peu recommandable qu’il est indispensable de la déporter dans les vagues régions de l’orientalisme.

Alors ? Qui sont donc les barbares ? Il ne s’agit pas de pointer du doigt un peuple, une région du monde, ni même les citoyens d’un Etat rendu fou par sa puissance à un moment quelconque de son histoire. Il est dit dans le Coran que n’importe lequel parmi les frères humains possède virtuellement cette culpabilité qui peut se réaliser dans l’acte du meurtre. Le tout est de dompter cette tentation constitutive de l’humain et de la différer indéfiniment."
Youssef Seddik.

x 14,5 22 304 p. Noam Chomsky
une voix discordante
T
Barsky Robert biographie philosophie 1998 06/07/98 9782738105479 Odile Jacob Politique et société -philosophie 23,90 € 23.90 sur commande ?
AA AA
Noam Chomsky est l’un des plus grands linguistes de ce siècle : sa grammaire générative a renouvelé la discipline, ses études sur l’apprentissage des langues par les enfants sont l’une des sources des sciences cognitives, il est aussi un intellectuel engagé dans le mouvement anarchiste. Cette biographie, issue d’une longue correspondance de l’auteur avec Chomsky et des témoignages de ses contemporains, le fait apparaître comme un mélange détonnant d’élitisme universitaire et d’anarchisme libertaire.
x 14 21 488 p. Philosophies d’ailleurs - Tome 1, Les pensées indiennes, chinoises et tibétaines T Droit Roger-Pol anthologie philosophie 2009 19/08/09 9782705665562 Hermann Politique et société -philosophie 37,00 € 37.00 sur commande ?
AA AA

Son nom vient du grec ancien, mais la philosophie n’est pas l’apanage des cultures issues de la Grèce antique.

Au contraire, les Grecs eux-mêmes considéraient souvent que la philosophia venait d’ailleurs, et qu’ils n’en étaient pas les inventeurs. Tout au long de l’histoire occidentale s’est maintenue cette conviction : les autres aussi sont philosophes. C’est seulement à la fin du XIXe siècle que la pensée occidentale s’est refermée sur elle-même, délaissant toutes les perspectives théoriques autres au profit de la seule tradition gréco-latine.

Le premier volume de cette anthologie rassemble des textes philosophiques essentiels des civilisations indienne, chinoise et tibétaine. Ces textes, presque tous traduits pour la première fois en français et regroupés selon leur langue d’origine, permettent de découvrir les lignes de force de ces philosophies d’ailleurs tout en révélant leur tonalité particulière. Présentés par d’éminents spécialistes internationaux réunis spécialement sous la direction de Roger-Pol Droit, ces corpus sont éclairés par des études de synthèse et accompagnés de notes, glossaires et références mettant à la disposition du lecteur les moyens d’approfondir les sujets de son choix.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |