révolte - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 25 documents sur le thème : révolte



25 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 15 21 200 p. Des nègres et des juges
La scandaleuse affaire Spoutourne (1831-1834)
T
Oudin-Bastide Caroline histoire esclavage, justice, révolte 2008 30/04/08 9782804801489 Complexe International -colonies, esclavage, libération 19,50 € 19.50 épuisé
AA AA

« J’ai l’honneur de vous exposer que le huit de ce mois à huit heures du matin, douze nègres des habitations de Spoutourne, situées commune de la Trinité, appartenant à madame veuve Dubuc Saint-Prix Belfond, gérées par un sieur Vermeil, vinrent porter plainte contre lui, à raison de mauvais traitements qu’il leur faisait éprouver. » Ainsi débute la lettre envoyée, le 16 février 1831, par Alexandre Belletête, juge de paix du canton de la Trinité au procureur général de la Martinique. Ce jour-là commence l’« affaire Spoutourne ».

Pendant plus de trois ans, elle met aux prises les divers acteurs de la société coloniale : esclaves en lutte contre la violence des maîtres, colons prêts à tout pour sauvegarder leurs intérêts, administrateurs souvent attentistes et aussi – nouveaux protagonistes sur la scène coloniale – de jeunes juges métropolitains dont le zèle intempestif vient perturber le système esclavagiste.

À travers cette affaire, Des nègres et des juges met en lumière le rôle de la violence dans la société coloniale, la mainmise des colons sur la justice locale, mais aussi la capacité des esclaves à s’organiser pour exprimer leur révolte. Caroline Oudin-Bastide donne à lire ce scandale esclavagiste à travers de multiples documents – archives manuscrites et sources imprimées – qui font de ce livre une histoire prise sur le vif.

x 320 p. L’encyclopédie des plantes aromatiques et médicinales Vermeulen Nico guide révolte 2003 23/04/03 9782743444396 Succès du livre Pratique -jardinage 37,83 € 37.83 épuisé
AA AA
x 23 30 101 p. Rébétiko ; la mauvaise herbe T Prudhomme David BD révolte, Grèce 2009 08/10/09 9782754801911 Futuropolis BD 21,00 € 21.00 sur commande ?
AA AA

Fin des années 30, en Grèce. La dictature militaire s’installe et les libertés fondent comme neige au soleil. L’esprit frondeur de Stavros, amateur de jolies filles, de hachisch, (et vendeur occasionnel) a du mal à se plier aux lois en vigueur. Il retrouve son ami Markos à sa sortie de prison. Ensemble, autour d’un narguilé, ils refont le monde, avant d’aller jouer et danser le rebetiko toute la nuit au son du bouzouki. Il fallait l’invention et l’élégance naturelle de David Prudhomme pour réussir à restituer l’ambiance des bouges d’Athènes dans les années trente, et l’atmosphère électrique qui y régnait. Pour ce récit, David Prudhomme puise son graphisme noir et charbonneux aux sources du cinéma néo-réaliste italien.

Quant à cette musique populaire grecque d’avant-guerre, elle est dans Rebetiko ce que Casque D’Or a été aux guinguettes du bord de la Marne : omniprésente et le moteur essentiel du récit.

x 10,5 17,5 96 p. Dans l’Etat le plus libre du monde T Traven B. almanach révolte 2011 11/04/11 9782915694536 L’Insomniaque Littérature -poches 8,00 € 8.00 actuellement indisponible
AA AA
B. Traven, illustre romancier traduit en quarante langues,refusait à toute force d’avouer de son vivant qu’il avait été Ret Marut,révolutionnaire allemand de tendance stirnérienne,éditeur et rédacteur de la revue munichoise radicale Der Ziegelbrenner (1917-1921). Publiés pour la première fois par l’Insomniaque en 1994,ces textes choisis nous apprennent comment Ret Marut a échappé d’un cheveu au massacre,lors de la sanglante répression de la République des conseils de Bavière en 1919.Ils donnent une claire idée de ce que ce « fondeur de briques » pensait de la guerre,de l’État,de la presse et de tous ces charniers immondes que l’on rougit de nommer – auxquels il oppose la nécessité d’un bouleversement mondial et total des conditions existantes.
x 22 22 76 p. Portraits d’insurgés : Madagascar ,1947 T Men Pierrot et Raharimanana histoire, portrait histoire, révolte, Madagascar 2011 28/02/11 9782911412882 Vents d’ailleurs International -Afrique 20,00 € 20.00 sur commande ?
AA AA

À Madagascar l’insurrection de 1947 fit des dizaines de milliers de victimes. Plus de soixante ans après, l’écrivain Raharimanana redit les voix qui se sont perdues, le photographe Pierrot Men fait ressurgir les regards oubliés. De simples femmes, de simples hommes, âgés de quatre-vingt-deux à quatre-vingt-dix-neuf ans, témoignent de leur passé d’insurgés. Les portraits sont nos guides, résolument vivants, survivants d’une époque gommée des esprits. Leurs témoignages, leurs mémoires intactes nous interpellent et nous rappellent la nécessité de dire l’histoire pour comprendre les maux et rêves d’aujourd’hui, pour construire un avenir apaisé où les paroles auraient été dites...

Un livre en forme d’hommage pour ces morts sans nombre de la Grande île, indispensable pour retrouver la mémoire sur l’un des plus grands massacres de la colonisation française.

x 12,5 18 143 p. Faut-il se révolter ? T Brugère Fabienne essai révolte 2012 01/03/12 9782227483538 Bayard Le temps d’une question Politique et société 15,00 € 15.00 épuisé
AA AA

"Contemporains des émeutes grecques, du printemps arabe et de l’occupation de Wall Street, nous avons à nous demander de quoi les révoltes sont le signe. La conviction qui anime cet essai est que, loin d’annoncer la mort de la politique, elles sont le désir d’une autre politique."
C’est bien cette intuition d’une alter-politique en construction que Fabienne Brugère poursuit ici, à quelques mois des élections présidentielles où nous risquons une nouvelle fois de faire l’expérience de la dévalorisation du vote, à la fois par les sondages et par l’abstention.

Comment donc insuffler la puissance de l’insoumission dans une démocratie qui semble souvent inerte ? A quelles conditions l’espérance de la révolte peut-elle se transformer en désir de participation ? Quelle démocratie désirons-nous ? Quels gouvernants voulons-nous ? Comment passe-t-on de la contestation à la politique de gouvernement ? Des réponses que nous saurons apporter à ces questions dépend en grande partie notre avenir politique.

x 11,5 19 180 p. Néozapatisme
échos et traces des révoltes indigènes
T
Holloway John, Matamoros Fernando, Tischler Sergio, Sergi Vittorio, Gómez Carpinteiro Francisco et Fuentes Díaz Antonio essai révolte 2012 30/11/12 9782849503614
S501393
Syllepse Coyoacán International -Amériques 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA

Pourquoi tourner à nouveau notre regard vers les zapatistes du sous-commandant Marcos ? Parce que partout, des indignés de New York et d’Espagne aux révoltés de Tunis et du Caire, sans oublier ceux des quartiers populaires français, une question se pose : que faire de la colère ? Que faire ? La question posée par Lénine continue à être pertinente alors même que sa réponse a cessé de l’être.

En effet, nous votons, nous changeons de gouvernement, nous manifestons, nous occupons les rues, nous demandons que cela change… Et rien ne change !

Bien entendu, le livre ne nous invite pas à chercher au Chipas un modèle ! Il nous convoque cependant à y trouver l’écho d’une nouvelle manière de parler de la révolution, de manière stimulante et créatrice.

Au point que partout dans le monde, le « zapatisme » est présent dans la culture des nouveaux mouvements de contestation. Comment un groupe de paysans indiens a-t-il pu devenir une telle source d’inspiration ? Cela a sans doute à voir avec les crises des notions de progrès, d’industrialisation, d’avant-garde, et sans aucun doute avec les échecs des révolutions du 20e siècle.

Ce livre, venu de la prestigieuse université de Puebla, nous propose d’explorer les questions que soulève l’insurrection zapatiste. Il ne s’agit pas ici d’une enquête de sociologues mais de la prise à bras-le-corps d’un défi théorique et pratique.

Pour ce faire, les auteurs se tournent vers l’école de Francfort, Ernst Bloch et Michael Bakhtin qui ont tracé, il y a plus de cinquante ans, les voies d’une critique de l’orthodoxie « marxiste ». Et ces pistes se croisent avec celles qu’ont tracées les zapatistes dans les forêts du Chiapas.

Ils nous invitent ainsi à pénétrer dans le réalisme magique de l’Amérique latine en organisant la rencontre dans la jungle mexicaine entre Walter Benjamin, Theodor Adorno et les commandants zapatistes.

Il ne s’agit de rien de moins que de mettre un terme à l’amertume de l’histoire et de repenser les modalités d’un mouvement d’opposition qui aille au-delà du système mortifère dans lequel nous vivons.

Sommaire

  • « Le zapatisme et les sciences sociales en Amérique latine », John Holloway
  • « Temps et émancipation. Mikhail Bakthin et Walter Benjamin dans la jungle Lacandone », Sergio Tischler
  • « Imaginaire et religiosité dans la révolte et résistance indigènes », Fernando Matamoros Ponce
  • « Armée zapatiste de libération nationale : l’insurrection et le mouvement social », Vittorio Sergi
  • « La 6e Déclaration de l’EZLN et l’autre épistémologie du sujet dans le “post-autoritarisme” mexicain », Francisco Javier Gómez Carpinteiro
  • « En regardant dans le miroir : l’autre campagne et la crise de la médiation au Mexique », Antonio Fuentes Díaz
x 13 20 208 p. Le goût de l’émeute
Manifestations et violences de rue dans Paris et sa banlieue à la
T
Steiner Anne doc révolte 2012 24/11/12 9782915830392 L’Echappée Dans le feu de l’action Politique et société -histoire 17,00 € 17.00 sur commande ?
AA AA

Malgré la poussée de la gauche aux élections législatives de 1906, les conflits sociaux se multiplient, impulsés par une CGT acquise au syndicalisme révolutionnaire. Entre 1908 et 1910, Paris et sa banlieue sont le théâtre de manifestations violentes rassemblant des milliers de participants que le sentiment d’injustice et d’impuissance face à la répression transforme en émeutiers. Ils attaquent des bâtiments, saccagent le mobilier urbain, brûlent trams et bus, élèvent des barricades et tirent sur les policiers à coups de browning.

À l’origine de ces explosions de colère, il y a des morts. Le 2 juin 1908, deux terrassiers grévistes de Draveil sont abattus par la gendarmerie. En octobre 1909, en Espagne, le pédagogue libertaire Francisco Ferrer est fusillé dans les fossés de Montjuich après une parodie de procès. En juin 1910, l’anarchiste Henri Cler est frappé à mort par un policier devant le quartier général des ébénistes en grève du faubourg Saint-Antoine. En juillet de la même année, des milliers de Parisiens se massent autour de la guillotine pour empêcher l’exécution du jeune cordonnier Liabeuf. Au printemps 1909, les boutonniers de Méru, engagés dans un long conflit, saccagent les demeures et les fabriques des patrons les plus haïs.

Ce livre raconte ces événements et dresse le portrait de ces foules sensibles et inflammables, versatiles parfois, courageuses toujours, affrontant avec des armes improvisées ou à mains nues les dragons casqués et montés envoyés pour les mater.

x 15 24 358 p. 1907, les mutins de la république
nouvelle edition
T
doc régional, vigne et vin, révolte 2013 21/03/13 9782708969483 Privat Par chez nous -luttes 19,00 € 19.00 présent à Plume(s)
AA AA

Mars-juin 1907 : la révolte gronde dans le Midi viticole, de Perpignan à Nîmes. Des comités de défense viticole se forment, des leaders surgissent ; les villes accueillent des centaines de milliers de manifestants, des émeutes éclatent, on compte des morts, des maires démissionnent. L’armée est appelée à la rescousse pour rétablir l’ordre. La région est pourtant pleinement républicaine, mais elle est poussée au désespoir par la mévente du vin. L’un des régiments, le 17e d’infanterie de Béziers (les conscrits viennent du cru), se mutine. C’est l’apogée d’une crise. La France retient son souffle. La sanction tombe : les mutins sont envoyés à Gafsa, en Tunisie, et Clémenceau rétablit le calme. Mais la révolte du Midi et la mutinerie du 17e régiment sont entrées à jamais dans la mémoire collective.

Ce livre retrace le contexte et le déroulement de cette page ignorée de l’histoire de France. Sa force tient au choix de mettre à l’honneur la parole des mutins : plusieurs d’entre eux ont rédigé à chaud des carnets qui font entendre, parfois en occitan, la voix d’un peuple qui se saisit de son destin.

Cette réédition inclut deux témoignages de mutins récemment recueillis et une mise au point de Rémy Pech sur « la rumeur de Béziers ou le massacre des “ pioupious ” en 1914-1918 ».

x 22 29 95 p. Le linceul du vieux monde Tome 1
La révolte des Canuts
T
Girard Christophe BD révolte 2013 05/01/13 9782354190590 Enfants rouges BD -historique 15,00 € 15.00 actuellement indisponible
AA AA

1831. Charles X, roi de France autoritaire et réactionnaire a été renversé.

Louis-Philippe soutenu par la haute bourgeoisie est sacré roi. A Lyon, l’industrie dominante est le tissage de la soie. Les ouvriers qu’on appelle canuts sont exploités et sous prétexte d’une concurrence chinoise émergente, le patronat décident de baisser les salaires. Le 21 novembre, les canuts cessent le travail et descendent dans la rue manifester pacifiquement. La garde nationale tire sur la foule. C’est le début de l’émeute et de la révolution. Après 3 jours de combats et plus de 600 morts, les canuts sont maîtres de la ville.

Une histoire pleine de peine, de haine et de sang, traitée heure par heure, à l’origine des mouvements ouvriers : syndicats, mutuelles, caisses de secours, anarchisme et communisme.

x 22 29 96 p. Le linceul du vieux monde 2
La déroute
T
Girard Christophe BD révolte 2013 22/08/13 9782354190613 Enfants rouges BD -historique 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA

Le deuxième tome reprend le cours de l‘histoire à la première heure du 22 novembre 1831 (fin du tome 1).

Les combats sont acharnés et sans pitié. Les amis d’hier s’entretuent par idéologie ou malchance. Les tentatives de récupération par les républicains échouent dans la fureur des fusillades. Des femmes attaquent un fort à main nues, des enfants coupent les jarrets des soldats, des deux côtés des exécutions, des lynchages sommaires…- - Encerclée, démoralisée et exsangue, l’armée décide de se retirer de la ville dans la nuit du 22 au 23 novembre 1831. La retraite se transforme rapidement en déroute sanglante. Au matin, les canuts sont maîtres de la ville mais personne n’était préparé à cela...

x 14 21,5 114 p. Albert Camus : la révolte contre la révolution ? T Münster Arno essai révolte, révolution 2014 01/02/14 9782343022581 L’Harmattan Ouverture Philosophique Politique et société 12,50 € 12.50 sur commande ?
AA AA
Fruit d’une lecture à la fois critique et sympathique de L’Homme révolté (1951), cet ouvrage, consacré à l’un des essais les plus célèbres mais aussi les plus controversés de Camus, s’efforce de cerner l’un des motifs centraux de sa pensée : la révolte. En quoi la révolte est-elle distincte de la révolution ?
x 13,5 21,5 158 p. Antimanuel du bon rebelle
Guide de contre-politique pour subalternes anticapitalistes et antisystémiques
T
Aguirre Rojas Carlos-Antonio essai politique, révolte 2014 01/06/14 9782343039695 L’Harmattan Politique et société 17,00 € 17.00 sur commande ?
AA AA
Quel est le visage de cette protestation sociale et politique qui ne cesse de se répandre de par le monde depuis 2011 ? Si cette protestation planétaire plonge incontestablement ses racines dans la crise de 2008, dans la chute du Mur de Berlin en 1989 comme dans la révolution mondiale de 1968, ne peut-on faire remonter jusqu’en 1789 ses origines ? Ou, mieux encore, jusqu’à l’existence plus que millénaire des classes sociales ? Quelles sont les différences entre mobilisation sociale, mouvement social, mouvement anticapitaliste et mouvement antisystémique ? Et quels sont les rapports de ces mouvements avec la situation actuelle de la crise du capitalisme ? Quelestle rôle des mouvements antisystémiques d’Amérique latine dans le panorama mondial de la rébellion sociale actuelle ? Quels sont leurs rapports avec les gouvernements soi-disant "progressistes" latino-américains ? Et plus largement, quelle doit être la position de ces mouvements face aux gouvernements, à l’Etat et au pouvoir en général ? Comment comprendre et faire comprendre les rébellions de ces dernières années qui ont eu lieu, et qui ont lieu, en Europe, dans le monde arabe, aux Etats-Unis et en Amérique latine ? Notamment la durée, la portée et la signification universelle du zapatisme mexicain ? C’est sur toutes ces questions que portent les réflexions de ce nouvel essai de Carlos Antonio Aguirre Rojas.
x 12 19 177 p. Sur la corde raide
Le feu de la révolte couve toujours en banlieue
T
Belmessous Hacène essai banlieues, révolte 2013 14/03/13 9782356872241 Le Bord de l’eau Documents Politique et société 16,00 € 16.00 sur commande ?
AA AA
Depuis les "émeutes urbaines" de l’automne 2005, l’esprit égalitaire républicain a cédé devant ce que les artificiers du "démon des origines" appellent "l’épreuve des faits". Pour eux, la culture primitive des individus et notre incapacité à "ouvrir grand les yeux" sur ce qui se passe réellement dans ces "cités" expliqueraient le "problème des banlieues". Ainsi donc, ces "jeunes" sont les responsables de leur sous-condition.
Cette convergence entre "le problème des banlieues" et les pratiques culturelles de ces habitants d’origine extra-européenne, longtemps développée par le Front national, a atomisé les clivages politiques, s’incarnant même dans le discours scientifique. Evidemment partiale, cette explication des événements confond sciemment ghettos de pauvres et ghettos d’immigrés. Dans cet ouvrage, fondé sur des enquêtes menées dans deux quartiers de l’agglomération parisienne - cité Balzac à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) et la Grande Borne à Grigny (Essonne) -, l’auteur montre que ces révoltes cherchaient à ébranler le processus dé-démocratique qui ronge ces quartiers.
Elles ont échoué. De sorte qu’on y observe aujourd’hui toujours plus de rancoeur, toujours plus de désillusion. Mais croire que ces personnes accepteront longtemps de n’être réduits qu’à un destin de second zone, c’est se leurrer. Beaucoup ont déclaré assumer tous les risques, celui de la radicalité inclus. Les braises de la révolte sont encore chaudes...
x 11 17 130 p. La dynamique de la révolte
sur des insurrections passées et d’autres à venir
T
Hazan Eric essai révolte 2015 20/03/15 9782358720717 La Fabrique Politique et société 10,00 € 10.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Que nous apporte, en 2014, l’histoire des soulèvements, insurrections, révolutions passées ? Des lois historiques, des traditions à perpétuer, des anniversaires à commémorer ? Non, rien de tout cela. Il n’est pas question dans ce livre de placer les insurrections de l’histoire et celles à venir sur la même flèche du temps orientée vers un avenir radieux.

Il s’agit de repérer, depuis la Révolution française jusqu’aux récentes révolutions tunisienne et égyptienne, des points de convergence, des séquences récurrentes, des moments que l’on retrouve quasi identiques à des époques et dans des pays différents.

Un exemple parmi bien d’autres : chaque fois qu’une insurrection victorieuse débouche sur la formation d’un gouvernement provisoire, ce gouvernement travaille à récupérer puis à abattre le mouvement révolutionnaire.

La question étant de savoir si une insurrection est aujourd’hui possible ou probable, le propos est centré sur le déclenchement insurrectionnel/révolutionnaire - ce qui advient ensuite, le déroulement des révolutions, est une autre affaire, même s’il est influencé par la manière dont les choses ont commencé. Le moment initial, l’instant décisif a ses particularités qui justifient d’en faire un sujet à lui seul.

Les mouvements insurrectionnels évoqués dans ce livre sont nombreux : on y rencontre les Trois Glorieuses de juillet 1830, les journées de juin 1832 immortalisées par Les Misérables, juin 1848 en France et le printemps des peuples, la Commune de Paris, la révolution russe de 1905, celle de 1917, l’insurrection spartakiste de 1919 à Berlin, la révolution chinoise de 1927, la révolution espagnole de 1936, la révolution cubaine, la Révolution culturelle à Shanghai, mai 1968, l’insurrection zapatiste.

Ces événements ne sont pas rangés dans l’ordre chronologique, et chacun d’eux est parfois raconté à un stade différent dans des chapitres distincts (en espérant que le lecteur s’y retrouvera !) Le fil directeur - ou l’angle de vue si l’on préfère - est clair : que nous enseignent toutes ces histoires, quelles leçons en tirer pour notre temps ? C’est sur ce fil que se rangent les chapitres du livre : l’histoire est-elle une source légitime ? la politisation est-elle une condition du déclenchement insurrectionnel ? le « rapport de forces » est-il une notion utile pour en évaluer les chances ? le processus constituant est-il une fatalité ? l’organisation d’avant-garde est-elle ou non nécessaire ?

Ce livre n’a pas la prétention d’apporter des réponses définitives mais seulement d’inciter à réfléchir à ces questions si importantes pour le temps qui vient.

x 24 29 56 p. 52 mn 1907 La révolte des vignerons (nouvelle édition) T Astruc Paul BD régional, révolte, 1907 2015 15/07/15 9791093518084 CS Prod Par chez nous -luttes 19,90 € 19.90 présent à Plume(s)
AA AA
Marcelin Albert en bande dessinée

En 1903, le vin se vend 22 francs l’hectolitre. Trois ans plus tard, il ne vaut plus que 5 francs. La crise ne profite qu’aux fraudeurs qui fabriquent du vin avec du sucre et des produits chimiques. Le Midi viticole est au seuil de la ruine. Du haut d’un platane, un petit propriétaire d’Argeliers harangue ses concitoyens. Le 11 mars 1907, ils seront "87" d’entre eux à le suivre à Narbonne, dont le maire sourit en voyant le meneur. " M. Ferroul, nous reviendrons ici mille fois plus nombreux ! " lance Marcelin Albert.

Le 5 mai, le "prophète" est de retour à Narbonne avec 100.000 vignerons. Le dimanche suivant, il sont 120.000 à Béziers. Le 19 mai, on en compte 170.000 à Perpignan, Carcassonne, Nîmes en accueilleront davantage avant l’apothéose de Montpellier où 600.000 "gueux" acclament Marcelin Albert, le 9 juin. Clemenceau et son gouvernement ne peuvent plus s’esquiver. En affrontant le politicien, l’apôtre se brûlera les ailes… mais, selon son exemple, les viticulteurs languedociens ne cesseront de prendre en mains leur destin.

DVD inclus 52 minutes
Documentaire historique "1907 L’histoire, le mythe" réalisé par Christian Salès, Entretien avec Paul Astruc, 7 Clips Vidéo du Groupe OC sur ce thème…

x 23 31 48 p. 1907, La longue marche des vignerons du Midi T Ecken Claude et Lacou Benoît BD régional, révolte, 1907 2007 01/04/07 9782952091176 Aldacom Editions »» Par chez nous -luttes 12,00 € 12.00 sur commande ?
AA AA
1907. Le cours des vins s’effondre. La misère s’abat sur les vignerons du Midi. La faute à la surproduction, mais aussi à la fraude. Qui s’en soucie ? Un homme, un seul, élève sa voix, digne et calme, et propose de marcher pour attirer l’attention du gouvernement. De marcher, encore et toujours. Marcellin Albert devient ainsi l’Apôtre de la viticulture. Guillaume, fils d’ouvriers viticoles au chômage, employé comme homme à tout faire par un gros propriétaire peu scrupuleux, infiltre le mouvement pour mieux le discréditer. Il devient ainsi le témoin privilégié d’une des grandes pages de l’Histoire du Midi.
x 15 21 330 p. Caminarèm T Chabrol Jean-Pierre récit régional, vigne et vin, révolte 1978 01/06/78 9782221000021 Robert Laffont Par chez nous -luttes 8,70 € 8.70 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
L’histoire bouleversante et profonde de la révolte des viticulteurs audois pendant l’été 1975.
x 13,5 19 90 mn Sur les toits T Drolc Nicolas doc prison, révolte 2014 25/04/14 3770001117133
MUT014
Les Mutins de Pangée Divers -DVD 14,95 € 14.95 sur commande ?
AA AA
"Un film qui donne la pêche !" (Siné) "C’est de la dynamite !" (Noël Godin)

Que s’est-il passé dans les prisons françaises entre septembre 1971 et la fin de l’année 1972 ?

En réponse aux conditions inhumaines que leur fait subir l’administration pénitentiaire, les détenus déclenchent des révoltes collectives. Pour la première fois en France des prisonniers prennent le contrôle de leurs prisons, occupent les toits et communiquent leurs revendications en s’adressant à la foule. Sur 35 mutineries répertoriées, deux vont marquer l’opinion : la première a lieu à la centrale de Toul, en Meurthe-et-Moselle, au début du mois de décembre 1971. La deuxième éclate à peine un mois plus tard et 40 kilomètres plus loin, à la maison d’arrêt Charles III, en plein centre de la ville de Nancy. 40 ans plus tard, ce film dépoussière cette page méconnue de l’histoire des luttes sociales en compagnie de ceux qui ont vécus, déclenchés, réprimés et défendus ces révoltes : les mutins de la prison de Nancy, un ancien surveillant de la prison de Toul, le ténor du barreau Maître Henri Leclerc, le sociologue Daniel Defert, et l’ancien détenu, écrivain et militant Serge Livrozet.

Au cœur d’une actualité toujours brûlante autour de l’univers carcéral, d’où ressurgit l’inévitable constat d’échec de la fonction de la prison, le film dépoussière cette première grande période de lutte.

Bonus : Entretien avec Serge Livrozet,ancien détenu, écrivain et militant - 35 mn

x 13 19 446 p. Spartacus T Fast Howard roman révolte, Rome 2016 23/04/16 9782748902624 Agone Infideles Littérature 20,00 € 20.00 sur commande ?
AA AA
Dans un empire ravagé par la corruption et l’arbitraire, où les puissants s’engraissent sur le dos des esclaves, un fils et petit-fils d’esclaves, Spartacus, se met dans l’esprit de changer le monde. A la tête d’une troupe d’opprimés galvanisés par la légitimité de leur révolte et surpris par leur propre force, il fera trembler Rome deux ans durant. Spartacus rappelle que rien ne justifie d’accepter indéfiniment l’injustice - et qu’un soulèvement est si vite arrivé.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |