banlieues - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 29 documents sur le thème : banlieues



29 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 15 21 64 p. Mon HLM T Guillemard Béatrice jeunesse, roman banlieues 2008 01/02/08 9782953020311 Chant d’orties Graines d’orties Jeunesse -littérature 8,20 € 8.20 présent à Plume(s)
AA AA

Arrivé d’Afrique avec sa mère pour rejoindre son père, Demba découvre son nouveau lieu de vie, un HLM qui lui paraît bien étrange. Les sept étages le séparant de son futur appartement suscitent des rencontres avec, entre autres, de drôles de gardiens, Fatou et Soraya, une femme acariâtre, Kevin, Abou et leur ballon. Le HLM et ces personnages plus ou moins attachants contribuent à son apprentissage de la vie.

Pour son premier roman, Béatrice Guillemard bat en brèche les idées reçues sur les Grands Ensembles de nos villes : violences, voitures brûlées, jeunes désœuvrés, trafics illégaux, zones de non droit. Ces tours qu’on supprime les unes après les autres sont aussi des lieux de vie, avec leurs joies et leurs peines. Ceux et celles qui montent et descendent les escaliers s’y créent une identité.

x 14 20 137 p. Banlieues : insurrection ou ras le bol ? T Girard Bernard essai société, banlieues, ville 2008 22/08/08 9782915640243 Les Points sur les i Politique et société 17,00 € 17.00 épuisé
AA AA

On dit d’un fleuve emportant tout qu’il est violent, mais on ne dit jamais rien de la violence des rives qui l’enserrent. Bertolt Brecht

Banlieues, insurrection ou ras le bol ?

Insurrection ou ras-le-bol ? Les deux, bien sûr : "insurrection des jeunes qui n’en peuvent plus du harcèlement policier, de l’échec scolaire et de tout ce qu’ils vivent comme des injustices ?" ras le bol de leurs parents et de leurs « grands frères » qui ne supportent plus les discriminations et le soupçon qui les accompagnent en permanence. Loin des explications qui se contentent de désigner des coupables, Banlieues, insurrection ou ras le bol ? propose une analyse en profondeur des trois semaines d’émeutes qui ont secoué la France en 2005. Partant de l’analyse des faits, voitures brûlées, écoles incendiées, Bernard Girard met en évidence l’impact de la ségrégation spatiale sur les carrières scolaires et professionnelles des habitants des banlieues. Il souligne les défis auxquels sont confrontés des jeunes auxquels on demande en permanence, et dès leur plus jeune âge, de faire les "bons choix". Il analyse les risques que se développe en France une underclass à l’américaine et montre comment une "bourgeoisie" issue de l’immigration a profité des événements pour se faire entendre.

Spécialiste des questions d’immigration et de discrimination, Bernard Girard donne chaque semaine une chronique économique sur Aligre FM. Il a déjà publié, aux Editions Les Points sur les I, Plaidoyers pour l’immigration.

x 14 19 Il faut sauver Saïd T Grousset Didier et Smadja Brigitte jeunesse banlieues, violence, collège/lycée, intégration, persécution 2008 16/10/08 9782211112413 Ecole des loisirs Divers -DVD 15,80 € 15.80 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Saïd a aimé le travail bien fait, la langue française et ses richesses, les dictionnaires, la beauté sous toutes ses formes. Il a aimé être un bon élève. Mais c’était avant. Il y a longtemps. Il y a un an. Avant le collège Camille-Claudel, la foule hurlante de ses mille deux cents élèves, le racket, la fatigue, le mépris et la haine de ceux qui veulent tuer tout ce qui est beau. Au collège, Saïd a changé. Ce n’est pas qu’il ne veut plus réussir et s’en sortir. Il le veut toujours, de toutes ses forces. C’est juste que, des forces, il en a de moins en moins. Tout seul, il sait qu’il n’y arrivera pas. Alors il s’accroche à ce qu’il peut : une sortie à Paris au musée d’Orsay, un tableau qui représente des fleurs blanches sur un fond noir, son ami Antoine qui baigne dans la culture, le caractère d’un prof qui ressemble à l’acteur de Mission impossible... Sauver Saïd de l’échec et du désespoir, est-ce vraiment mission impossible ?


D’après le livre Il faut sauver Saïd

x 12,5 19 92 p. Il faut sauver Saïd T Smadja Brigitte jeunesse banlieues, violence, collège/lycée, intégration, persécution 2003 09/08/03 9782211072441 Ecole des loisirs Neuf Jeunesse -littérature 8,00 € 8.00 présent à Plume(s)
AA AA

Saïd a aimé le travail bien fait, la langue française et ses richesses, les dictionnaires, la beauté sous toutes ses formes. Il a aimé être un bon élève. Mais c’était avant. Il y a longtemps. Il y a un an. Avant le collège Camille-Claudel, la foule hurlante de ses mille deux cents élèves, le racket, la fatigue, le mépris et la haine de ceux qui veulent tuer tout ce qui est beau. Au collège, Saïd a changé. Ce n’est pas qu’il ne veut plus réussir et s’en sortir. Il le veut toujours, de toutes ses forces. C’est juste que, des forces, il en a de moins en moins. Tout seul, il sait qu’il n’y arrivera pas. Alors il s’accroche à ce qu’il peut : une sortie à Paris au musée d’Orsay, un tableau qui représente des fleurs blanches sur un fond noir, son ami Antoine qui baigne dans la culture, le caractère d’un prof qui ressemble à l’acteur de Mission impossible... Sauver Saïd de l’échec et du désespoir, est-ce vraiment mission impossible ?


9 à 12 ans

Ce livre a reçu le "Prix Sorcières" 2004.
Il a donné lieu au dvd Il faut sauver Saïd

x 14 20 272 p. Des larmes dans le béton T Sadaune Roland polar banlieues 2006 01/12/06 9782916620008 Bout de la rue Littérature -polars 15,00 € 15.00 épuisé
AA AA

Cœur-Cergy, ville nouvelle

Charly est vigile dans le Centre commercial. Ou plutôt l’était... Désormais libre de son temps, il erre dans son univers de béton en croisant de temps en temps “ses petits loubards”.
Sandy lui est fidèle et lui confie ses drames et ses espoirs.

“Il était une fois, dans une ZAC récente, un pavillon ancien avec un jardin à l’abandon et un poulailler occupé par les rats... Je me change en aide ménagère sensible et dévouée. La pauvre fée, moi, a du mal à faire briller le logis à cause des bestioles et du poêle à charbon.”
.......................
Charly jeta un œil sur la première page du journal :

CERGY : UN AN APRES LE DRAME

Son sang se glaça.

Alors, à moi, Charly, à moi de faire... Je vais essayer. Mais je pense que cela va être dur... Surtout à la fin...
....................
La disparition des repères de sa vie va entraîner Charly dans une quête solitaire et dangereuse, qui redonnera un vrai sens a son parcours cabossé.
— -

x 13,5 21 91 p. Halte au feu T Oppel Jean-Hugues jeunesse, roman banlieues 2006 30/04/06 9782748504613 Syros Jeunesse -littérature 8,20 € 8.20 épuisé
AA AA
Un soir, dans une banlieue sensible, une voiture force un barrage de police. Des coups de feu éclatent : 1 mort, 3 blessés. Que s’est-il réellement passé ? Les versions des jeunes conducteurs et de la police ne coïncident pas. Le commissaire Balagan de la police des polices est dépêché sur place pour enquêter et tenter de calmer cette banlieue qui s’embrase rapidement.
x 12 16,5 46 p. Mon p’tit vieux T Hoestlandt Jo et Martin Sandrine jeunesse, roman banlieues 2006 28/02/06 9782351310236 Baron perché Jeunesse -littérature 7,90 € 7.90 5,50 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
" Bon anniversaire, mon petit vieux ! - Merci, j’ai répondu, tout surpris. Et puis j’ai rigolé. Parce que lui, le vioque, vous avez vu comment il m’avait appelé ? " Mon petit vieux ! " Le monde à l’envers ! " A travers le récit drôle et coloré, mais pas toujours tendre, d’un enfant des cités, les bribes de la vie quotidienne d’un immeuble, et le portrait d’un vieil homme solitaire.
x 14 21 225 p. les sandales blanches T Bellaribi Malika témoignage banlieues 2008 08/10/08 9782702138267 Calmann-Lévy Littérature 19,90 € 19.90 présent à Plume(s)
AA AA

Faire une carrière de mezzo-soprano qui vous porte à la présidence du jury de présélection de l’Eurovision, voilà qui n’est déjà pas à la portée de tout le monde.
Mais connaître un tel succès quand on est né dans un bidonville à Nanterre, voilà qui est proprement stupéfiant, tant on imagine nombreux et dissuasifs les obstacles à surmonter.

C’est peu dire, en effet, que rien ne prédestinait Malika Bellaribi à suivre ce parcours exceptionnel. Née dans ce "quart-monde" à la périphérie de Paris dénoncé par l’abbé Pierre, grandie tant bien que mal dans une famille nombreuse aux parents indifférents, Malika est victime d’un très grave accident qui la force à passer des années à l’hôpital et en rééducation dès sa plus tendre enfance.

Mais à quelque chose ce malheur est bon. Loin de son univers familial, soignée par des religieuses bienveillantes, Malika se trouve, et découvre la musique : celle des chants religieux qui emplissent, chaque dimanche, la chapelle de l’hôpital. La musique : c’est, la petite fille le sent, la voie du salut et du bonheur.

Il lui faudra endurer encore bien des humiliations et des vicissitudes, y compris une tentative de mariage forcé en Algérie, avant d’oser défier les règles de sa communauté. Elle décidera de choisir librement sa vie, son amour, et sa religion.

Mais la réussite de Malika ne se borne pas à cette prouesse déjà exemplaire. A peine son nom commence-t-il à être connu qu’elle songe à faire profiter les autres de ce qu’elle a appris et à partager la joie que lui procure le chant lyrique. Elle crée en banlieue des ateliers de chant qui s’appuient sur une pédagogie utilisant la mémoire corporelle, les cinq sens, la créativité des jeunes, les relations affectives, les règles de groupe, les tabous. Malika n’a pas oublié d’où elle venait.

x 12 18,5 163 p. Dit violent T Razane Mohamed roman banlieues 2006 15/06/06 9782070780730 Gallimard »» Littérature 12,19 € 12.19 sur commande ?
AA AA

Dans une cité de la banlieue parisienne, le jeune Mehdi est champion de boxe thaïe, un art martial agile et violent qui lui permet de défouler en partie sa rage aux multiples objets : les politiciens menteurs, les dealers, les architectes des barres, la vie qui lui est imposée. La douceur est une denrée introuvable dans cet univers difficile qui rend les femmes aussi enragées que les hommes. Seule Marie, plus âgée que lui, pourrait le rassurer, mais le temps de l’amour vient toujours après celui de la vengeance.

Ces thèmes appartiennent à la vie quotidienne des banlieues, des événements récents l’ont montré. Ici la nouveauté réside dans le ton, l’invention verbale qui font passer avec un grand naturel la vivacité du parler " beur " dans la langue écrite, la littérature.

x 13 20,5 250 p. Kiffer sa race T roman banlieues 2008 06/02/08 9782709629959 JC Lattès Littérature 15,20 € 15.20 manquant sans date
AA AA
Dans cette tour verticale, nous avons grandi les unes sur les autres jusqu’à ce qu’Adam, le fils tant désiré, naisse. Les darons ont fêté l’événement pendant une semaine. On s’entassait Linda et moi dans une chambre minuscule quand il se prélassait dans une pièce royale. Nous, filles, savions où était notre place. Allez, je vous mène en bateau. Vous croyez sérieusement que ma vie, c’est ce ramassis de clichés ? Argenteuil. En cette rentrée scolaire, Sabrina, brillante élève d’une classe de première, a bien du mal à se concentrer. Outre les embrouilles avec un frère qui joue au petit chef, le comportement mystérieux de sa sœur depuis son retour du bled, et la trahison de sa meilleure amie, c’est surtout la rencontre avec Alphonse, un jeune homme aussi troublant que doué, qui va la faire vaciller. Et grandir. Sous de faux airs âpres, cette chronique pleine d’humour et de tendresse brosse le portrait d’une génération fragile et généreuse.
x 11 19 180 p. La guerre des banlieues n’aura pas lieu T al Malik Abd essai banlieues 2010 18/02/10 9782749115122 Cherche midi Politique et société 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

La guerre des banlieues n’aura pas lieu signe l’entrée d’Abd Al Malik dans la galaxie littéraire.

Tel Aimé Césaire dans son Cahier d’un retour au pays natal, il s’y engage " debout et libre ". Comme le Rimbaud des Lettres du voyant, il s’y conduit en " travailleur de la poésie ". A la fois visionnaire et paisible, il lance à la façon de Martin Luther King : " I have a dream ! " Il ose rêver et interpeller l’avenir. II rêve de couleurs dans la grisaille des quartiers, de baume sur les blessures du quotidien, de lumière et d’amour dans les caves de l’obscurantisme.

Il rêve de voir chacun trouver sa voie, comme il a lui-même trouvé la sienne. Il rêve que toutes les voies individuelles convergent dans la concorde et la fraternité. La guerre des banlieues n’aura pas lieu : un poète annonce une embellie !

x 11 18 174 p. La guerre des banlieues n’aura pas lieu T al Malik Abd essai banlieues, ville 2011 13/01/11 9782757821350 Points Points Littérature -poches 6,50 € 6.50 présent à Plume(s)
AA AA

De la cité, Peggy connait tout : la galère, la délinquance, la prison.

Mais Peggy veut comprendre ce monde dans lequel il vit, alors il questionne sans cesse pour essayer de trouver du sens. Ses appels restent sans réponse. Pourtant, un jour, il rencontre l’Islam, c’est une révélation. Changement de nom, il devient Souleyman, changement de vie, il connait une véritable renaissance. Il porte alors sur la banlieue un tout autre regard et essaye de transmettre un message de paix et de tolérance.

Comme une prophétie qu’il aimerait voir se réaliser, sans cesse il le répète : « la guerre des banlieues n’aura pas lieu ».

x 13,8 22,2 203 p. Opération banlieues
Comment l’Etat prépare la guerre urbaine dans les cités françaises
T
Belmessous Hacène banlieues 2010 07/10/10 9782707159120 la Découverte Cahiers Libres Politique et société 15,30 € 15.30 présent à Plume(s)
AA AA

Entre 1977 et 2003, la politique de la ville visait à " réinjecter du droit commun " dans les quartiers d’habitat social.

Mais depuis, derrière les grands discours, une autre politique se déploie discrètement : la préparation d’une guerre totale aux cités, transformées en véritables ghettos ethniques, chaudrons sociaux dont le " traitement " ne relèverait plus que de l’éradication ou de la force armée. Voilà ce que démontre cette enquête implacable d’Hacène Belmessous, nourrie de documents confidentiels, de témoignages d’acteurs de la " sécurité urbaine " - politiques, urbanistes, policiers, gendarmes et militaires - et de visites des lieux où militaires et gendarmes se préparent à la contre-guérilla urbaine.

II explique ainsi qu’un objectif caché des opérations de rénovation urbaine est de faciliter les interventions policières, voire militaires, à venir dans ces territoires. Et il montre comment, à la suite des émeutes de 2005, deux nouveaux intervenants ont été enrôlés par le pouvoir sarkozyste : la gendarmerie mobile et l’armée de terre. Car, avec l’adoption en 2008 du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, l’idée d’un engagement des forces terrestres en banlieue n’est plus un tabou.

Mais s’ils se disent loyaux envers le chef de l’Etat, nombre d’officiers interrogés récusent ce " scénario de l’inacceptable ". Quant aux gendarmes, ils contestent ouvertement leur rapprochement avec la police, tandis que nombre de policiers, aujourd’hui en première ligne, récusent la militarisation croissante de leur action. Autant de révélations inquiétantes, pointant les graves dérives d’une politique d’Etat ayant fait sien un nouvel adage : " Si tu veux la guerre, prépare la guerre ! "

x 14 23 316 p. La gauche et les cités
Enquête sur un rendez-vous manqué - 2e édition
T
Masclet Olivier essai politique, banlieues 2006 12/01/06 9782843031274 La Dispute Pratiques politiques Politique et société 23,00 € 23.00 actuellement indisponible
AA AA

Pendant les révoltes qui ont secoué les quartiers populaires en novembre 2005, la plupart des dirigeants politiques français ont réclamé des jeunes qu’ils cessent de s’exprimer par la violence, qu’ils se comportent comme tout citoyen responsable, déléguant, votant, revendiquant.

Le succès de la première édition de l’ouvrage d’Olivier Masclet (2003) tient à l’originalité d’une enquête de terrain, historique et ethnographique, où nous découvrons comment, dans une municipalité de gauche, un fief communiste de la banlieue rouge, les " militants de cité " ont été progressivement exclus du champ politique local. En montrant que les quartiers économiquement déshérités le sont aussi politiquement, Olivier Masclet, maître de conférences en sociologie à l’université Paris-V, chercheur au CerlisCNRS, nous livre une des clés de compréhension du désintérêt à l’égard des formes traditionnelles de la politique de la part des habitants de ces quartiers voués à la stigmatisation des ouvriers, des pauvres et des Français nouveaux.

A rebours des analyses misérabilistes sur les quartiers populaires, ce livre montre que, dans les cités, se produit et se renouvelle un certain rapport à la politique. Malgré trente ans de crise, des porte-parole, souvent issus de l’immigration, continuent d’émerger, susceptibles d’incarner pour la jeunesse de ces quartiers un modèle de mobilisation et de promotion collective par l’action politique.

Demeurera-t-on encore longtemps aveugles et sourds à ce qu’ils disent ?

x 12 16,5 64 p. Bouger la banlieue T Begag Azouz essai banlieues 2012 04/05/12 9782356390974 Elytis Quoi De Neuf Politique et société 6,10 € 6.10 présent à Plume(s)
AA AA

La situation de la jeunesse française d’origine immigrée est le miroir de la jeunesse française de milieu défavorisé. Les parents issus d’anciennes colonies furent contraints à l’exil et à la mobilité alors même que ces enfants ont choisi l’immobilisme. Deux générations qui passèrent successivement de la mobilité à la rouille.

Pour sortir du non-lieu culturel et social, cette jeunesse doit se mettre en mouvement. Une mobilité qui les fasse passer de la banlieue à la ville, du chômage au lien social. La clé de ce mouvement est l’éducation, le monde ouvert amené par l’école et la culture. Azouz Begag, milite aujourd’hui pour éclaircir l’horizon de cette jeunesse française et livre ici une réfl exion sur la question de l’intégration.

x 20 20 28 p. l’HLM de la cité T Bellagamba jeunesse vie quotidienne, banlieues 2006 15/12/06 9782841663026 Grandir Jeunesse -albums 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA
Viens voir ! Dans l’HLM de la Cité, il y a aussi les merveilles du temps qui va...
x 15,6 24 101 p. Le goût du paradis T Antico Nine BD banlieues, femmes, adolescence 2011 22/02/11 9782849611050 Requins Marteaux BD 17,00 € 17.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Réédition aux Requins Marteaux du livre Le Goût du paradis, le premier livre de Nine Antico chez Ego comme X .

Sélectionné pour le prix du meilleur premier album à Angoulême en 2009, l’ouvrage pourrait se lire comme une version moderne des Mémoires d’une jeune fille rangée, transposées dans une banlieue du 93. Comment trouver sa place quand on est une gentille fille à papa, blanche de surcroît, tiraillée entre sa bonne éducation et une fascination voluptueuse pour les petits caïds de la cité ? Il y a d’abord la petite fille qui se rêve en femme et « fait la drague contre l’arbre » de la cour d’école. Puis, vient l’adolescente qui s’ennuie ferme le dimanche en famille, préoccupée par les garçons, la boom de Soizic et les moyens pour gagner l’amitié de Nanou, la fille charismatique du lycée.

C’est tout une époque, celle des années 90, qui jaillit de cette joyeuse effervescence de culture populaire et urbaine, où sont convoqués, pêle-mêle, le tiercé de Guy Lux, Hélène et les garçons, Barbie, les dimanches de Jacques Martin, Carlos et Rondo Véneziano … Nine Antico nous charme par une écriture inventive et un sens aigu de la saynète, percutante et souvent hilarante.

Son dessin tout en rondeurs et arabesques, qui évoque plus qu’il ne fige, trouve sa singularité dans la parfaite synthèse entre le rétro de la belle époque, l’art urbain des tags, le psychédélisme des seventies et la sensualité onirique d’un Guido Crepax.

x 14 20,5 212 p. Nous.... La cité
On est partis de rien et on a fait un livre
T
Ben Bella Rachid, Erambert Sylvain, Lakhéchène Riadh, Philibert Alexandre et Ponthus Joseph témoignage banlieues 2012 20/09/12 9782355220425 Zones »» Politique et société 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

Quand quatre jeunes de banlieue se prennent d’écrire leur quotidien avec un de leurs éducateurs, ça envoie du lourd. Entre provocations policières, soirées à tchatcher dans les halls d’immeuble, jugements et appels, embrouilles à la con, boulots foireux, visites en prison, heures d’ennui et éclats de rire, c’est le quotidien d’un quartier populaire comme tant d’autres qui est raconté. Le quotidien d’une France qui peut exploser à tout moment, qui ne veut pas être un exemple ni un modèle, qui témoigne de la vie, mais aussi de la mort.

Un quotidien où l’on enrage plus souvent qu’à son tour, mais où l’on trouve encore la force d’en rire. Un quotidien où des professionnels se démènent pour sauver ce qui peut l’être encore. Où l’on se demande même, par moments, si l’on n’aurait pas plus intérêt à ce que tout pète. Un quotidien que les médias ignorent, que les jeunes taisent parce que trop criant d’être aussi banal que brutal. Un quotidien où la solidarité est cependant l’oeuvre, où les choses se vivent et s’éprouvent plus qu’elles ne se disent, sauf quand on se décide à prendre son stylo et à écrire, entre rires et larmes, la cité.

Car c’est sans doute des mots que viendront les solutions. La découverte de l’écriture et du pouvoir de ces foutus mots. Face à des flics. Face à des juges. Face à soi-même.

x 14 20,5 256 p. Considérant qu’il est plausible que de tels événements puissent à nouveau survenir
Sur l’art municipal de détruire un bidonville
T
Thiéry Sébastien enquête répression, banlieues, précarité 2014 15/03/14 9791092616026 Post Politique et société -immigration et précarité 17,00 € 17.00 présent à Plume(s)
AA AA
Le 29 mars 2013, un arrêté de la mairie de Ris-Orangis porte mise en demeure aux habitants d’un bidonville installé sur un terrain vague d’évacuer les lieux. Trois jours plus tard, les forces de polices, accompagnées de pelleteuses, mettent brutalement fin à l’occupation en détruisant les habitations.
C’est à l’examen méticuleux et à la « traduction » de l’Arrêté municipal que se livrent Les auteurs ici réunis à l’initiative de . Sébastien Thiery, membre de l’association PEROU
x 12 19 177 p. Sur la corde raide
Le feu de la révolte couve toujours en banlieue
T
Belmessous Hacène essai banlieues, révolte 2013 14/03/13 9782356872241 Le Bord de l’eau Documents Politique et société 16,00 € 16.00 sur commande ?
AA AA
Depuis les "émeutes urbaines" de l’automne 2005, l’esprit égalitaire républicain a cédé devant ce que les artificiers du "démon des origines" appellent "l’épreuve des faits". Pour eux, la culture primitive des individus et notre incapacité à "ouvrir grand les yeux" sur ce qui se passe réellement dans ces "cités" expliqueraient le "problème des banlieues". Ainsi donc, ces "jeunes" sont les responsables de leur sous-condition.
Cette convergence entre "le problème des banlieues" et les pratiques culturelles de ces habitants d’origine extra-européenne, longtemps développée par le Front national, a atomisé les clivages politiques, s’incarnant même dans le discours scientifique. Evidemment partiale, cette explication des événements confond sciemment ghettos de pauvres et ghettos d’immigrés. Dans cet ouvrage, fondé sur des enquêtes menées dans deux quartiers de l’agglomération parisienne - cité Balzac à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) et la Grande Borne à Grigny (Essonne) -, l’auteur montre que ces révoltes cherchaient à ébranler le processus dé-démocratique qui ronge ces quartiers.
Elles ont échoué. De sorte qu’on y observe aujourd’hui toujours plus de rancoeur, toujours plus de désillusion. Mais croire que ces personnes accepteront longtemps de n’être réduits qu’à un destin de second zone, c’est se leurrer. Beaucoup ont déclaré assumer tous les risques, celui de la radicalité inclus. Les braises de la révolte sont encore chaudes...

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |