histoire - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 298 documents de type : histoire


Les dernières arrivées à Plume(s) de type histoire


298 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 128 p. Paroles ouvrières, paroles gantières T Fournier Monique et Delmouly Michel histoire société 1998 30/11/97 ADAMM Association Des Amis du Musée de Millau Par chez nous -patrimoine 5,00 € 5.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Deux intentions, assez simple dans leur principe, ont présidé à la rédaction de cet ouvrage : offrir, tout à la fois, à l’amateur d’histoire locale contemporaine des éléments caractéristiques des mentalités ouvrières et le plaisir de découvrir dans ces témoignages l’originalité du "style millavois" dont ces récits-oraux rendent compte.
x 9 15 80 p. La commune T Kropotkine Piotr histoire politique, Commune de Paris 2008 01/03/08 9782353460236 Altiplano Flash-back Divers -petits livres 3,10 € 3.10 épuisé
AA AA

4e de couverture : La Commune du XIXe siècle, forte de son expérience, fera mieux. Elle sera commune autrement que par le nom. Elle ne sera pas uniquement communaliste, elle sera communiste, révolutionnaire en politique, elle le sera aussi dans les questions de production et d’échange. Elle ne supprimera pas l’État pour le reconstituer, et bien des communes sauront prêcher d’exemple, en abolissant le gouvernement de procuration, en se gardant de confier leur souveraineté aux hasards du scrutin.

L’ouvrage : La Commune et La Commune de Paris sont parues dans les années 1880-1882 dans le journal Le Révolté, fondé par l’auteur. Elles ont été publiées pour la première fois sous forme de recueil en 1895, sous le titre Paroles d’un révolté.

x 12,5 18 79 p. Code noir et Nègres marrons
suivi de Pour mieux comprendre l’histoire de l’esclavage, Philippe Moreau-Sainz
T
Poullet Hector histoire esclavage 2007 31/03/07 9782916237114 ART éditions International -colonies, esclavage, libération 13,00 € 13.00 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Un dialogue entre deux adolescents par Hector Poullet suivi de textes courts pour mieux comprendre l’histoire de l’esclavage.
Daniel, arrivé depuis peu en Guadeloupe, se lie d’amitié avec Armel. Les deux jeunes garçons se demandent ce que peu bien signifier l’expression « nègres marrons » et s’interrogent sur la finalité du Code Noir. Leurs recherches et le témoignage d’une ancêtre leur permettent de mieux comprendre cette période trouble de l’histoire de France. La seconde partie de l’ouvrage donne au jeune lecteur les clés pour aborder l’esclavage et se termine par la loi du 21 mai 2001 qui reconnaît la traite et l’esclavage comme crimes contre l’humanité.
x 16,5 24 256 p. Comment Israël expulsa les palestiniens
Les révélations des nouveaux historiens
T
Vidal Dominique et Boussois Sébastien histoire Palestine 2007 22/11/07 9782708239661 L’Atelier International -Moyen Orient 21,30 € 21.30 épuisé
AA AA

Il y a vingt ans, en 1987, paraissait "La Naissance du problème des réfugiés palestiniens", le premier livre de ce qu’on allait bientôt appeler la « nouvelle histoire » israélienne. Son auteur, Benny Morris, mais aussi Ilan Pappé, Avi Shlaïm, Tom Segev et d’autres ont, en quelques années, réécrit les conditions dans lesquelles l’État d’Israël a vu le jour, battant en brèche les mythes et les tabous chers à leurs prédécesseurs. Il est désormais impossible de nier la réalité de l’expulsion de quelque 800 000 Palestiniens dans les mois qui précèdent et suivent la création de l’État juif en mai 1948.

Que nous apprennent les travaux de ces chercheurs sur des événements fondateurs du conflit israélo-palestinien ? Quels débats ont-ils suscités parmi leurs pairs ? Quelle influence ont-ils exercée sur une société israélienne confrontée, entre deux Intifadas, aux accords de paix d’Oslo ? Autant de questions auxquelles répond ce livre de synthèse.

En portant à la connaissance d’un grand public les apports d’ouvrages dont la plupart n’ont pas été traduits en français, ce livre – complété par une enquête originale sur les polémiques actuelles autour de la « nouvelle histoire » en Israël – révèle l’importance du passé pour la résolution, au présent, d’un conflit vieux de soixante ans.

Préface d’Yehouda Lancry, ancien ambassadeur d’Israël en France et aux Nations Unies.

x 15,5 22 222 p. Le péché originel d’Israël T Gauche alternative histoire Palestine 2002 16/03/02 9782708236158 L’Atelier International -Moyen Orient 16,25 € 16.25 présent à Plume(s)
AA AA
Il y a cinquante ans, le 14 mai 1948, naissait l’Etat d’Israël. Mais l’autre Etat - arabe - prévu dans le plan de partage de la Palestine adopté, le 29 novembre 1947, par l’Assemblée générale des Nations Unies n’allait pas voir le jour. Après deux années d’hostilités judéo-palestiniennes, puis israélo-arabes, Israël, la Jordanie et l’Egypte se partageaient son territoire. Plusieurs centaines de milliers d’Arabes palestiniens prenaient le chemin de l’exil, entraînant le Proche-Orient dans une spirale de conflits dont il n’est pas toujours sorti... Pourquoi cet exode massif ? Les Palestiniens ont fui volontairement à l’appel des responsables arabes, assuraient les autorités israéliennes. Non, ils ont été expulsés, rétorquait-on du côté arabe. Avec l’ouverture des archives, le temps " des nouveaux historiens " est arrivé. Benny Morris, Avi Shlaïm, Ilan Pappé et encore d’autres chercheurs israéliens qui, à contre-courant, ont taillé en pièces la version traditionnelle et mis en lumière " ce péché originel d’Israël ". En Israël, cette révision radicale de l’histoire des origines est au cœur du débat sur le " post-sionisme ". En France, elle est presque inconnue : aucun des livres consacrés par ces chercheurs iconoclastes à la guerre de 1948-1949 n’a été traduit. C’est pourquoi, l’auteur, Dominique Vidal, a décidé d’en écrire une synthèse. Et, en guise de postface, joseph Algazy, journaliste au quotidien israélien Haaretz, a discuté avec les " nouveaux historiens " du bilan de leurs recherches, dix ans après. Cet ouvrage est un dossier historique capital, textes à l’appui mis enfin à la disposition du public francophone.
x 19,5 25 128 p. Les vendanges de la colère T Raynal Alain, Deroubaix Christophe et Le Puill Gérard histoire régional, vigne et vin 2006 30/11/05 9782846261265 Au Diable Vauvert Par chez nous -luttes 29,00 € 29.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Au printemps 1907, le Midi tout entier se souleva derrière ses vignerons. Le 9 juin, 500.000 personnes manifestèrent à Montpellier. Un siècle plus tard, la révolte du peuple vigneron marque toujours l’histoire du pays et la conscience du Midi par son ampleur, par le recours à des formes de luttes originales et par ses acquis qui ont révolutionné la qualité du vin français. Les solidarités tissées et les résultats obtenus par les luttes de 1907 et celles qui ont suivi, ont sauvegardé l’activité viticole, la vie économique et sociale dans le Languedoc-Roussillon et ont forgé son identité culturelle.

Alain Raynal nous livre un récit haut en couleurs de cette révolte. Son interview croisée de Jean Sagnes et Rémy Pech, deux historiens de référence, éclaire le passé des plus récentes analyses de la recherche historique. Christophe Deroubaix a sillonné le Languedoc-Roussillon pour recueillir les paroles de vignerons d’aujourd’hui. Ces portraits authentiques de gens de mémoire et d’espoir sont accompagnés des photographies chaudes et sensibles de Georges Bartoli. Gérard Le Puill a lui mené l’enquête sur la situation viticole du Midi actuel en s’interrogeant sur les réponses à apporter à la crise qui secoue aujourd’hui ce secteur menacé. Le chanteur Claude Marti, l’écrivain Jean Rouaud (prix Goncourt pour Les Champs d’honneur), le poète et dramaturge André Benedetto ont prêté leurs plumes pour illustrer l’ouvrage.

La culture de la vigne et le courage des hommes qui la travaillent font œuvre civilisatrice. Le Centenaire de 1907, reconnu Commémoration Nationale en 2007, est l’occasion d’approfondir le travail de mémoire, afin que la révolte des vignerons contribue à faire comprendre les questions nouvelles posées par la mondialisation en cours. C’est le défi relevé par Les Vendanges de la colère, rencontre exceptionnelle avec les hommes et les femmes qui ont fait l’histoire du Midi viticole et forgent son présent et son avenir.

x 22 28 48 p. Quand ils avaient mon âge, Alger 1954-1962 T Lasserre Hélène et Bonotaux Gilles histoire Algérie, guerre d Algérie 2002 31/08/02 9782746702448 Autrement Jeunesse -regards sur le monde 13,95 € 13.95 épuisé
AA AA
Après l’école, Youssef, Khellil, David et Jean-François aimaient bien se retrouver à la pointe Pescade, la plage d’Alger. Jouer aux pirates, aux osselets avec les petits os de l’agneau du couscous, embêter les filles, ou déguster des beignets de sardines… On ne s’ennuyait jamais ! Mais un climat de méfiance et de tension allait bientôt remplacer l’insouciance… Un fossé se creusait entre Arabes et Français, et à l’école chacun répétait sans comprendre ce qu’il avait entendu à la maison. De nouveaux noms comme De Gaulle, l’OAS et le FLN apparaissaient…
x 19,5 20 64 p. 1968-2008 ... n’effacez pas nos traces ! T Grange Dominique et Tardi Jacques histoire mai 68 2008 09/04/08 9782203015296 Casterman BD -historique 19,00 € 19.00 sur commande ?
AA AA

L’anniversaire des 40 ans de Mai 68 ne manquera pas d’être célébré par la sortie de multiples ouvrages, films, enregistrements, etc... qui participent de la mémoire de ces quelques semaines où un véritable élan révolutionnaire a suscité, avec la plus grande grève de l’histoire du mouvement ouvrier, une profonde remise en question de la société française.

Le nouvel album de Dominique Grange « 1968-2008... N’effacez pas nos traces ! », trouve son unité et sa cohérence dans les thèmes qui ont inspiré cette auteure-compositeure tout au long des quarante années écoulées depuis Mai 68 : les luttes sociales, le racisme, la misère, les inégalités, la prison, l’exil, l’émancipation des peuples, l’utopie révolutionnaire...

Les chansons de Mai 68 écrites et composées alors par Dominique Grange, s’inscrivent dans cet héritage historique d’expression contestataire. Enregistrées sur de nouveaux arrangements, avec un certain nombre de titres nouveaux, elles ont inspiré Tardi, qui en a fait une mise en images superbe, un exceptionnel travail de dessin à la gouache, dans un recueil de 80 pages, contenant également le CD de Dominique (édité par Juste une trace).

Avec la même énergie, la même conviction qu’on ne peut qu’être engagé dans son siècle, en 2008 comme en Mai 68 où, armée de sa guitare, elle chantait dans les usines occupées en soutien aux ouvriers en grève, Dominique Grange reste une chanteuse engagée... « à perpétuité », dit-elle ! Et le pinceau de Tardi dessinant une époque qui continue d’interroger par l’espoir qu’elle a suscité, plonge dans l’univers de ces 15 chansons, nous offrant des images à couper le souffle, où se mêlent tour à tour émotion et tendresse, cruauté et violence...

Une double lecture de cet ouvrage s’impose donc au lecteur qui aura la tâche d’écouter les chansons du CD de Dominique Grange le regard rivé sur les dessins de Tardi !

Titres du CD :

  1. Grève illimitée
  2. Chacun de vous est...
  3. Pierrot est tombé
  4. La commune est en lutte
  5. Le sang
  6. Entre océan et...
  7. Petite fille du silence
  8. Les rivières souterraines
  9. Paris, ce printemps là
  10. Toujours rebelle,...
  11. Le temps des cerises
  12. Droit d’asile
  13. La pègre
  14. Les nouveaux partisans
  15. N’effacez pas nos traces...
x 16 24 224 p. Les paysans dans la lutte des classes T Lambert Bernard histoire paysans 2003 30/06/03 9782912228093 Centre d’histoire du travail Politique et société -agriculture 17,24 € 17.24 épuisé
AA AA
Trois décennies se sont écoulées depuis la première édition des Paysans dans la lutte des classes de Bernard Lambert au Seuil en 1970. Nous avons décidé de rééditer cet ouvrage épuisé depuis bien longtemps car il correspond à une époque précise de l’histoire de la gauche paysanne et des luttes sociales qui ont marqué les années 1960 et 1970, et est donc utile pour en comprendre son évolution jusqu’à aujourd’hui. Le choix a été fait d’une réédition critique, avec une reprise intégrale du texte initial, à laquelle ont été ajoutées des notes explicatives, ainsi que des contributions plus générales. José Bové, présenté souvent comme "l’héritier" de Bernard Lambert, a accepté de rédiger un avant-propos.
x 11 18 124 p. Histoire de l’Algérie coloniale (1830-1954) T Stora Benjamin histoire Algérie 2004 04/11/04 9782707144669 la Découverte Reperes Decouverte International -Afrique 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

Le Monde diplomatique : " On ne saurait trop conseiller la lecture de ce livre concis mais qui, en allant à l’essentiel, rappelle ce que fut l’Algérie française [...]. Un voyage salutaire, jamais simpliste, manichéen ou ennuyeux. "

Le Monde : " Des balises indispensables pour comprendre comment l’aventure coloniale de la France en Algérie diffère de celle qui la guida dans d’autres pays ; et comment cette aventure différente transforma le drame de la décolonisation en tragédie. "

Revue française d’histoire d’outre-mer : " L’ouvrage, alerte et de lecture aisée, est une synthèse historique et non une réflexion politique. Au total, il reflète une approche très personnelle, celle d’un historien engagé, très original en ce qu’il s’efforce d’être à l’écoute des diverses communautés de l’Algérie coloniale. Il ne montre pas seulement l’" Algérie heureuse ", l’"Algérie de papa" [...], il dit aussi avec précision son inconscience politique face à la montée du nationalisme algérien. "

x 14 20 80 p. La guerre des ombres
Les racines de l’insurrection zapatiste au Chiapas
T
Guillermopietro Alma histoire international, Mexique 1998 26/08/98 9782910019235 Dagorno »» International -Amériques 7,00 € 7.00 épuisé
AA AA

La guerre des ombres. Les racines de l’insurrection zapatiste au Chiapas - Cliquez pour voir la couv en grand Complément indispensable aux deux tomes de ¡Ya basta !, ce texte, paru à l’origine dans le New York Review of Books, analyse les origines de l’insurrection indigène du Chiapas qui a ébranlé le Mexique tout entier et secoué les consciences mondiales.

Le 1er janvier 1994, quelques centaines dIndiens mayas masqués et mal armés se réclament d’une mystérieuse « Armée zapatiste de libération nationale » (EZLN) tentent de s’emparer par la force de plusieurs villes de l’État du Chiapas, l’un des plus arriérés et des plus délaissés au Mexique. Militairement battue, cette « armée d’ombres », avec à sa tête l’énigmatique sous-commandant Marcos obtient pourtant un triomphe politique en obligeant le gouvernement central à négocier.

x 10,5 18 483 p. Ya Basta ! T1 T Marcos Sous-Commandant histoire international, Mexique, zapatistes 1998 26/08/98 9782910019334 Dagorno »» International -Amériques 8,00 € 8.00 épuisé
AA AA
Le 1er janvier 1994, l’Armée Zapatiste de Libération Nationale (EZLN), un groupe armé d’Indiens de l’État mexicain du Chiapas, prenait quatre villes et lançait une déclaration de guerre au pouvoir en place. L’EZLN a constamment expédié, à la presse et à divers organismes ou particuliers, des textes exprimant ses positions. Rédigés d’une plume de maître par le sous-commandant Marcos, pseudonyme derrière lequel se cache le porte-parole de l’EZLN et dont l’identité réelle fait l’objet de toutes les interrogations, ces communiqués sont des petits joyaux de la communication moderne, alliant la clairvoyance politique à l’humour, la grandiloquence à la tendresse, la poésie à la virulence.
x 10,5 18 667 p. Ya Basta ! T2 T Marcos Sous-Commandant histoire international, Mexique, zapatistes 1998 26/08/98 9782910019341 Dagorno »» International -Amériques 8,00 € 8.00 épuisé
AA AA

1996, les insurgés zapatistes du Chiapas et leur désormais célèbre sous-commandant Marcos continuent de défier les autorités mexicaines et le monde. Cette deuxième année est celle du développement de la théorie politique et de l’internationalisation du combat. Voici donc les communiqués de l’année 1995, année charnière pour les indigènes du Chiapas, mais aussi pour les peuples du monde qui ne se résignent pas au triomphe du néo-libéralisme.

À l’heure actuelle, les insurgés zapatistes sont toujours assiégés dans leur jungle, privés de médicaments, de vivres et, bien entendu, de liberté.

Cette deuxième année est celle du développement de la théorie politique – notamment par les interventions répétées du sympathique Durito – et de l’internationalisation du combat.

Toujours pleins d’humour, de tendresse, et empreints de l’intensité dramatique que leur confère leur caractère d’histoire immédiate, voici donc les communiqués de l’année 1995, année charnière pour les indigènes du Chiapas, mais aussi pour les peuples du monde qui ne se résignent pas au triomphe du néo-libéralisme.

x 16 24 320 p. Les grandes affaires criminelles de l’Aveyron T Cosson Jean-Michel, Savignoni Jean-Philippe et Astruc Paul histoire régional 2003 16/03/03 9782844941800 De Borée Par chez nous -littérature 24,50 € 24.50 manquant sans date
AA AA

De la célèbre affaire Fualdès au dénouement extraordinaire de la tuerie Flavin, de la fin tragique du bourreau de Rodez au massacre de l’Espalionnais, Paul Astruc, Jean-Michel Cosson et Jean-Philippe Savignoni poussent les portes du prétoire pour nous restituer vingt-sept grandes affaires criminelles. Sans voyeurisme, ils nous entraînent sur les chemins de l’inadmissible, avec cette part d’humanité qui doit présider aux débats judiciaires. Apparaissent alors au grand jour victimes, criminels de basse-cour ou de haut vol, avocats et cours d’assises. Tous acteurs d’une tragédie où se côtoient mensonges et vérités, drames et humour, convictions et doutes. Des récits palpitants servis par le talent du romancier et la précision de l’historien, complétés par les souvenirs de trois grands avocats aveyronnais.

Paul Astruc est l’auteur de plusieurs bandes dessinées. Homme de théâtre, il a participé à la réalisation de grands spectacles : Colinet, Guilhem de Peire et Bérenger de Nattes. Il collabore au quotidien Midi Libre pour les pages culturelles et les dessins humoristiques.

Jean-Michel Cosson, professeur d’histoire, est l’auteur de plusieurs ouvrages régionaux consacrés à l’histoire du département dont le dernier, Accusés, levez-vous !, retrace les grandes histoires criminelles. Correspondant du quotidien La Dépêche, il publie régulièrement des articles consacrés à l’Aveyron.

Jean-Philippe Savignoni est guide conférencier à l’office du tourisme du grand Rodez. Depuis plusieurs années, il collecte des témoignages insolites et des légendes ayant trait à l’histoire du chef-lieu. Il est aussi co-auteur d’un essai sur Antonin Artaud.


Format :

x 12,5 19 322 p. La fracture coloniale
la société française au prisme de l’héritage colonial
T
Bancel Nicolas, Blanchard Pascal et Lemaire Sandrine histoire colonialisme, international 2006 31/08/06 9782707149398 la Découverte International -colonies, esclavage, libération 13,50 € 13.50 présent à Plume(s)
AA AA
Près d’un demi-siècle après la fin de son empire, la France demeure hantée par son passé colonial. Pourquoi une telle situation, alors que les autres sociétés postcoloniales en Occident travaillent à assumer leur histoire outre-mer ? Pour répondre à cette question Pascal Blanchard, Nicolas Bancel et Sandrine Lemaire ont décidé d’ausculter les prolongements contemporains de ce passé à travers les différentes expressions de la fracture coloniale qui traverse aujourd’hui la société française. Ils ont réuni, dans cette perspective, les contributions originales de spécialistes de diverses disciplines, qui interrogent les mille manières dont les héritages coloniaux font aujourd’hui sentir leurs effets : relations intercommunautaires, ghettoïsation des banlieues, difficultés et blocages de l’intégration, manipulation des mémoires, conception de l’histoire nationale, politique étrangère, action humanitaire, place des DOM-TOM dans l’imaginaire national ou débats sur la laïcité et l’islam de France… Les auteurs montrent que la situation contemporaine n’est pas une reproduction à l’identique du « temps des colonies » : elle est faite de métissages et de croisements entre des pratiques issues de la colonisation et des enjeux contemporains. Pour la première fois, un ouvrage accessible traite de la société française comme société postcoloniale et ouvre des pistes de réflexion neuves.
x 13,5 22 311 p. Histoire de la nouvelle gauche paysanne
des contestations des années 1960 à la Confédération paysanne
T
Martin Jean-Philippe histoire syndicalisme 2005 31/10/05 9782707146311 la Découverte Cahiers libres Politique et société -agriculture 25,00 € 25.00 présent à Plume(s)
AA AA

À compter de l’affaire du McDonald’s de Millau et de la manifestation de Seattle en 1999, la Confédération paysanne et José Bové sont devenus des acteurs centraux du mouvement altermondialiste français.

L’originalité de la Confédération, constituée en 1987 par regroupement de mouvements ayant jusqu’alors suivi des stratégies et des chemins différents, réside dans sa volonté de lier (non sans débats ni tensions) défense professionnelle et débats de société, contestation et propositions, sur fond d’opposition au libéralisme. Par ailleurs, avec sa promotion d’une " agriculture paysanne ", transparaissent la critique du modèle de développement et la question du projet de société. Pour retracer l’émergence des courants qui lui ont donné naissance, l’auteur revient ici sur un demi-siècle de syndicalisme agricole, ainsi que sur les luttes sociales et les expériences politiques qui ont marqué la France depuis les années 1960. Une place particulière est faite aux militants qui ont participé, dans leur diversité, aux combats de cette nouvelle gauche paysanne, ainsi qu’à l’évolution de leurs positions et de leurs modes d’action.

Il en ressort que ce courant a su en maintes occasions incarner la modernité et imposer des débats de société. Cette histoire restait à écrire. Il existait bien des ouvrages ou documents militants, des travaux de journalistes et quelques articles universitaires, mais aucun livre sur l’histoire globale de cette sensibilité à l’échelle nationale. Cette absence a parfois été source de confusion, certains épisodes pouvant être glorifiés tandis que d’autres restaient occultés.

Résultat de plusieurs années de recherches menées en toute indépendance, avec esprit critique et sans parti pris, ce livre propose donc une première synthèse.

x 13 20 402 p. L’identité palestinienne
La construction d’une conscience nationale moderne
T
Khalidi Rashid essai, histoire Palestine 2003 05/09/03 9782913372245 La Fabrique International -Moyen Orient 24,40 € 24.40 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Selon une opinion largement répandue, les Palestiniens ont tiré leur identité comme peuple de leur conflit avec le mouvement sioniste. Leur position récurrente de perdants de l’histoire a évidemment conforté cette opinion, qui va dans le sens du refus de leurs droits nationaux.

Dans ce livre, Khalidi s’appuie sur des sources sionistes et israéliennes autant qu’arabes pour montrer que si cette identité est « construite », elle n’en est pas moins réelle. Il montre la conscience nationale qui émerge dès la fin de l’époque ottomane dans les milieux instruits. Il se fonde pour cela sur les archives des bibliothèques privées des grandes familles et des intellectuels palestiniens, mais aussi sur la presse de l’époque et sur les parcours d’hommes politiques palestiniens au tournant du XIXe et du XXe siècle. Tous ces documents tracent le passage d’une réalité identitaire stratifiée, multiple, à un sentiment national plus uni et plus déterminé. Cette identité palestinienne qui se forme à partir de la fin du XIXe siècle ne correspond ni à un donné naturel, ni à une abstraction intellectuelle : la conscience nationale palestinienne est sans nul doute un construit, une manière historiquement conditionnée de se placer dans le monde. Mais cette historicité ne la prive aucunement de réalité : à son tour, elle conditionne des rapports, une histoire, une politique. La force de cet ouvrage est de montrer l’identité palestinienne comme une réalité historiquement construite, ce qui permet de mieux comprendre non seulement l’histoire de cette région et les enjeux pour le peuple palestinien, mais aussi de nourrir une discussion plus large autour des nationalismes.

« L’étude approfondie que fait Khalidi de la construction de l’identité nationale palestinienne est une œuvre pionnière de première importance. C’est le premier livre dont la prémisse est que cette identité existe dans les faits, et qui en dévoile les strates croisées, les phases historiques et les tragiques défaites, avec une parfaite connaissance de la bibliographie et des sources arabes, hébreues et occidentales. » (Edward Said).

x 12,5 18 119 p. La controverse de Valladolid T Carrière Jean-Claude histoire esclavage, international 2006 25/08/06 9782080722607 Flammarion »» Jeunesse -littérature 4,40 € 4.40 remplacé >>(2013)
AA AA

Dans un couvent de Valladolid, quelque soixante ans après la découverte du Nouveau Monde, deux hommes s’affrontent dans un débat passionné : les Indiens sont-ils des hommes comme les autres ?

Pour le dominicain Las Casas, ardent défenseur de la cause indienne, cela ne fait aucun doute : les Espagnols, avides de conquête, ont nié l’évidence, assujettissant et massacrant les indigènes par millions.

Face à lui, le philosophe Sépulvéda affirme que certains peuples sont nés pour être dominés. Tous deux s’entendent sur un point : le nécessaire salut des âmes. L’issue de cette confrontation, déterminante pour des millions d’hommes, pourrait bien être surprenante.

Le dossier de l’édition prolonge la réflexion sur l’altérité qui est au cœur de la pièce de Jean-Claude Carrière en lui consacrant un groupement de textes (de Montesquieu à Primo Levi, en passant par Diderot, Voltaire, Gobineau et Céline).

x 15,8 22,5 592 p. Occitanie histoire politique et cuturelle T Lavelle Pierre histoire occitan 2004 01/01/04 9782859103507 IEO Par chez nous -occitan 38,00 € 38.00 présent à Plume(s)
AA AA

Occitanie Lavelle.gifL’Occitanie est-elle vraiment un pays à part entière, pourvu d’un territoire bien délimité, d’une langue, d’une culture, d’une histoire ? Une enquête qui fait appel à l’histoire, à la géographie, mais aussi à la sociologie, à l’économie, à la littérature… Une analyse passionnante du fait occitan à travers les âges. A lire et à relire.


Broché, couverture 2 couleurs pelliculée

x 21 30 70 p. Makhno, l’Ukraine libertaire 1918-1921 T1 T Homburger François histoire international, URSS, révolution russe, Ukraine 2003 07/02/03 9782903013844 Libertaires Politique et société -histoire 10,00 € 10.00 épuisé
AA AA
Jürgen, jeune spartakiste allemand, nous conduit du Berlin insurgée à la Russie révolutionnaire et l’immense espoir qu’elle soulève. Tout d’abord enrôlé dans l’Armée rouge, il affronte la plus terrible des guerres civiles. Croisant le destin exceptionnel de l’anarchiste Makhno, il rejoint finalement le peuple en armes.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |