reportage - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 42 documents de type : reportage



42 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 24 16 216 p. Architecture naturelle T Rocca Alessandro reportage habitat, construction 2007 31/08/07 9782742768943 Actes Sud Pratique -construction 35,50 € 35.50 manquant sans date
AA AA

Architecture naturelle présente une série de constructions qui dialoguent directement avec le monde de la nature par leur localisation, par les matériaux utilisés et par l’emploi limité de techniques autres qu’artisanales. Ce sont des œuvres qui tirent parti des ressources d’un lieu, des caractères spécifiques d’un site, ainsi que des processus de croissance et des phénomènes spontanés et accidentels. Elles interrogent notre sentiment de la nature, mettent en cause notre sensibilité et nos préjugés pour suggérer une approche de l’environnement naturel moins conflictuelle et négligente, plus douce et bienveillante. Nous avons voulu convier le lecteur, visiteur de ce petit musée de papier, à faire l’expérience significative d’espaces surprenants, de matériaux bruts, d’odeurs pénétrantes, qui ouvrent de nouveaux axes de réflexion sur la relation que notre civilisation et chacun d’entre nous entretiennent avec la nature. Il est question dans ces réalisations d’écologie, de paysage et d’environnement, abordés avec les moyens de l’art : peu de messages directs, donc, mais une forte capacité à proposer de nouvelles approches, en liaison avec la psychologie, la sensibilité et la culture de l’homme contemporain. Autre sujet de fascination : la beauté de ces travaux, singulière, âpre et souvent inquiétante, que dégagent avec force les dessins, les photographies et les comptes rendus. Les auteurs de ces œuvres oscillent entre plusieurs courants de l’art contemporain - Art dans la nature surtout, mais aussi Land Art, Earth Art, art environnemental, Bio-art, art conceptuel - et appartiennent à des cultures et des pays divers. On assiste à une forte présence du monde anglo-saxon, contrebalancée par une représentation significative d’artistes originaires du Japon et de presque tous les grands pays d’Europe : Allemagne, France, Italie, Autriche, pays Scandinaves. Œuvres de : Jackie Brookner, Gilles Bruni & Marc Babarit, Patrick Dougherty, Chris Drury, Olafur Eliasson, Ex.Studio, Mikael Hansen, Ichi Ikeda,Yutaka Kobayashi, Giuliano Mauri, François Méchain, nArchitects, David Nash, Edward Ng, Nils-Udo, Sanfte Strukturen, Armin Schubert. Alessandro Rocca, architecte, écrit des articles et des livres, conçoit des projets d’architecture et d’espace paysager, et enseigne l’architecture au Politecnico de Milan, où il est coordinateur scientifique du groupe de recherche Aip (architecture, infrastructure, paysage). Il s’intéresse actuellement aux relations entre conception architecturale et nature, question qu’il considère comme la plus porteuse et génératrice de créativité pour renouveler radicalement notre façon de penser l’architecture, le paysage, le monde dans lequel nous vivons.

© Actes Sud. Tous droit

x 24 16 144 p. Altermondialistes
Chroniques d’une révolution en marche
T
Abrassart Loïc reportage société, altermondialisme 2006 15/06/06 9782862274867 Alternatives Divers 20,00 € 20.00 épuisé
AA AA

Un historique du “mouvement des mouvement”, de sa “naissance” à Versailles en juillet 1989, lors du G7, au dernier Forum social d’Athènes en mai 2006.

Depuis 1999, l’altermondialisme, n’a cessé de se renforcer et d’essaimer à travers le monde. Contre-sommets, forums sociaux, pratiques militantes alternatives, apparition d’une nouvelle génération militante… Les altermondialistes ont bouleversé, à leur manière, le cours tranquille de la mondialisation néolibérale et renoué avec l’engagement militant sous de nouvelles formes. En se développant sur de nouveaux continents (Afrique, Asie), en contribuant au virage à gauche des pays latino-américains, il attire de nouvelles organisations et il continue à favoriser l’éclosion de réseaux thématiques de lutte et de réflexion (sur les migrations, l’aide au développement, les ressources naturelles) et le rassemblement d’acteurs de terrain.

Photographies et textes s’assemblent dans cet ouvrage pour dresser le portrait de cette nouvelle utopie planétaire qui proclama un jour qu’« un autre monde est possible ».

x 24 18 144 p. Argentine rebelle
Un laboratoire de contre-pouvoirs
T
Raimbeau Cécile reportage international 2006 02/03/06 9782862274744 Alternatives International -Amériques 20,30 € 20.30 épuisé
AA AA

En Argentine, depuis le soulèvement populaire de décembre 2001, chômeurs et citoyens solidaires ont inventé de nouvelles formes de production et d’échange, de nouveaux rapports à la politique et à la démocratie pour pallier aux manques et incuries de l’Etat. Avec des reportages fouillés de Cécile Raimbeau et photographiées par Daniel Hérard, ces rebellions, qui apportent des réponses locales à des problèmes globaux, sont pleines d’espoir et peuvent être une source de réflexion, voire d’inspiration, pour nos sociétés occidentales face aux crises qui les menacent.


avec cahier photos en bichromie

x 12 21 170 p. Hyper, ton univers impitoyable... T Vacca Paul reportage consommation 1994 11/05/94 9782867389856 Alternatives Politique et société -consommation 10,67 € 10.67 épuisé
AA AA
Le système hypermarché mis à nu

Avant même de vous rendre à l’hypermarché, vous comprendrez comment l’hyper vient à vous. Apprenez à déjouer tous les stratagèmes qui vous poussent à repartir avec le caddie® plein.


en N&B, broché avec rabats,
80 illustrations originales au trait

x 30 21 200 p. Les murs de l’Atlantique T Pick up productions reportage graphisme, art urbain 2006 18/05/06 9782862274829 Alternatives Graffiti – art urbain Divers -arts 30,50 € 30.50 épuisé
AA AA
Après “Kapital” et “La France d’en bas”, qui mettent respectivement en avant le graffiti parisien et celui du sud de la France, ce titre sur la région ouest propose une nouvelle immersion dans le graffiti hexagonal, à la découverte de sa diversité, de sa richesse et des différents crews qui la font bouger. Présenté sous la forme d’un road trip, ce livre nous entraîne à visiter ou revisiter « Les murs de l’Atlantique » de Brest à Bordeaux, en passant par Rennes, Nantes, Niort et La Rochelle après kilomètres après kilomètres, le paysage graffiti de la région Ouest défile au gré d’un graphisme varié nous conduisant dans chacune des villes où les auteurs se sont perdus, au hasard des rencontres, au fil des rues, le long des voies ferrées et dans les terrains.
BON TRIP …
x 13,5 19 105 mn Attention danger travail (dvd) T Carles Pierre, Coello Christophe et Goxe Stéphane reportage société, travail 2007 30/11/06 3700246900696 CP Productions »» Divers -DVD 18,00 € 18.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Peut-on considérer la question du travail sous l’angle du refus sans provoquer d’emblée la réprobation générale ? Est-il possible d’aborder le thème du chômage sans le présenter sous le signe exclusif de la tragédie, mais en y décelant au contraire un des moyens d’échapper aux griffes de l’exploitation et de reconquérir son temps de vie ?

Attention Danger Travail (version de Danger travail) en propose l’expérience en présentant une série d’entretiens avec des chômeurs qui ne paraissent ni accablés ni désespérés par leur situation. Ces sans-emplois qui n’en demandent pas pour autant ont tous fui l’usine, l’entrepôt ou le bureau, bien décidés à ne plus accepter les règles de la guerre économique contemporaine.

Face à un discours menaçant, sans cesse martelé, sur le malheur, la douleur et la honte d’être au chômage, ou devant ces portraits édifiants de « privés d’emplois qui se battent pour retrouver leur dignité », des chômeurs visiblement bien dans leur peau rétorque avec bonne humeur qu’ils ne sont pas prêts de monnayer à la légère leur temps retrouvé. Rompant avec un climat d’angoisse et de peur sciemment entretenu, des personnes aux profils très distincts évoquent leur acte de désertion du marché du travail et la volonté de ne plus perdre leur vie à la gagner. Ces témoignages inédits sont ici prolongés par des extraits de documents dépeignant un univers de labeur peu fréquentable.


Zone 2
DVD 9
PAL
1h45
Écran 4/3
Film VO, pas de sous-titrage

x 13,5 19 89 mn Enfin pris ? T Carles Pierre reportage société 2004 30/11/03 3760121250025 CP Productions »» Divers -DVD 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA

Le personnage de justicier incarné par Pierre Carles dans Pas vu pas pris reprend du service. Après les journalistes vedettes du petit écran, il prend cette fois-ci pour cible les faux critiques de la télévision à travers la figure emblématique de Daniel Schneidermann, animateur de l’émission « Arrêt sur images ».

Vraie-fausse suite du premier film, creusant l’analyse des mécanismes de censure en œuvre à la télévision, Enfin pris ? est aussi une réflexion sur la manière dont le pouvoir change les gens, sur les ressorts intimes de l’ambition et de la fidélité. Une comédie cruelle et mordante dont personne ne sort totalement indemne.


Écran 4/3
Film VO, pas de sous-titrage

x 13,5 19 90 mn Pas vu pas pris T Carles Pierre reportage société 2004 30/11/03 3760121260604 CP Productions »» Divers -DVD 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA

Au départ, il y a une séquence piratée somme toute anodine, la discussion très amicale entre le responsable d’une grande chaîne de télévision et un homme politique. Pierre Carles – sorte de Buster Keaton du petit écran, journaliste aussi déterminé que lunaire d’apparence – s’en empare et fait le tour des présentateurs-vedettes et des responsables de l’information des chaînes de télévision en leur demandant s’ils accepteraient de la diffuser. Et là, soudainement, les choses prennent des proportions énormes. Car chacun se retrouve bien embarassé. D’être dévoilé ? De devoir juger un confrère ? Ou tout simplement de devoir subir les méthodes qu’il fait d’ordinaire subir aux autres ? Ce qui est certain, c’est que les masques tombent et que les journalistes apparaissent soudain dans toute la satisfaction du pouvoir qu’ils exercent et qu’ils veulent conserver. Conçue comme une comédie pleine de surprises et de rebondissements, peuplée de personnages hauts en couleurs, Pas vu pas pris est une plongée assez jubilatoire dans un univers qu’il nous semblait bien connaître et dont on découvre ici le vrai visage.


Zone 2
DVD 5
PAL
1h30
Écran 4/3
Film VO, pas de sous-titrage

x 13,5 19 107 mn Volem rien foutre al païs T Carles Pierre, Coello Christophe et Goxe Stéphane reportage société, travail 2007 30/11/06 3760121250100 CP Productions »» Divers -DVD 18,00 € 18.00 sur commande ?
AA AA

Dans cette guerre économique, qu’on nous avait promise il y a bien des années et qui avance comme un rouleau compresseur, existe-t-il encore un sursaut d’imagination pour résister ?

Mis en demeure de choisir entre les miettes du salariat précaire et la maigre aumône que dispense encore le système, certains désertent la société de consommation pour se réapproprier leur vie. « Ni exploitation, ni assistanat ! » clament-ils pour la plupart. Ils ont choisi une autre voie, celle de l’autonomie, de l’activité choisie et des pratiques solidaires…


Zone 2
DVD 9
PAL
1h47
Format image 1.37 • Écran 4/3
Film sous-titré en espagnol et allemand

x 11,5 21 144 p. El Ejido, terre de non droit T Forum civique européen reportage immigration, international 2000 01/12/00 9782914475211 Golias Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 12,04 € 12.04 épuisé
AA AA
Souvenez-vous, les 5,6 et 7 février 2000, la population de la ville andalouse d’El Ejido se livre à un véritable pogrom à l’encontre de la communauté immigrée : chasse à l’étranger provoquant une soixantaine de blessés, destructions de logements et de locaux, des organisations civiques attaquées. La police ne réagit qu’après trois jours, pour éviter des morts qui auraient fait scandale. Les réactions au niveau européen n’ont pas l’ampleur du cri d’alarme suscité par l’arrivée au pouvoir, peu avant, d’un parti d’extrême-droite en Autriche. Depuis, aucune arrestation, aucune excuse. Pas un seul avocat de la région n’accepte de détendre les plaignants. C’est l’Omerta. Ces émeutes racistes se sont produites dans une zone d’agriculture hyper-intensive qui a transformé un lieu quasi désertique en premier centre européen d’exportation de primeurs, aux énormes besoins de main d’œuvre. Autour d’El Ejido, il y a 30.000 hectares de serres plastiques ; dans la ville, 49 banques et une librairie ! El Ejido est considéré comme un miracle économique par les adeptes du néolibéralisme. La politique de fermeture des frontières de l’Union Européenne et l’obligation pour la plupart des étrangers - hors forteresse Europe - d’obtenir un visa fait exploser le marché juteux de l’immigration clandestine. C’est à ce prix que nous mangeons des poivrons en février. Une commission internationale du Forum Civique Européen s’est rendue sur place et tente d’élucider les inquiétantes synergies qui ont mené à cette flambée de haine. Un an après les faits, l’ouvrage "El Ejido, terre de non droit", éclaire d’une manière nouvelle ces événements tragiques commis à nos portes, dans l’indifférence générale.
x 26 24 200 p. Les Tibétains T Barnett Robbie, Ribes Jean-Paul et Lehman Steve reportage Asie 1999 21/09/99 9782842300852 Hoëbeke International -Asie 38,00 € 38.00 épuisé
AA AA
en lutte pour leur survie
Séjournant fortuitement à Lhassa lors des soulèvements indépendantistes de septembre 1987, Steve Lehman, a pu saisir ces événements historiques. Ses images de la sanglante répression chinoise feront le tour du monde. Pour le photographe, cette expérience marque le début d’une adhésion totale à la cause tibétaine.
x 21 21 88 p. La roue T Herman Patrick reportage travail 2007 15/02/07 9782914699259 Khiasma »» Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA

Indispensables mais invisibles quand ce n’est pas indésirables, ce sont les hommes et les femmes qui triment dans les coulisses de notre société dite "développée". Ils, elles sont abonnés aux travaux qu’un rapport de l’Organisation du Travail (OIT) dénommait "the three D" : dirty, degradant, dangerous (sales, dégradants, dangereux). On pourrait ajouter sans hésiter : durs. À partir des années 80, l’explosion de la sous-traitance dans le cadre de ce que le jargon économique a appelé la "restructuration productive" a facilité la surexploitation de ces voyageurs et voyageuses du lointain. Dans ce grand mouvement, l’agriculture n’a pas été en reste. Tandis que l’Europe agricole se bâtissait autour des secteurs dominants que sont les céréales, la viande, le lait et le sucre, la production de fruits et légumes n’a connu qu’une seule règle : la concurrence sauvage.


couleur
Format
Finition dos carré cousu

x 24 21 116 p. Les héritiers du guarana
écologie et économie solidaire en Amazonie
T
Denecheau Rémi reportage société, Brésil 2005 01/10/05 9782952432207 RDV Prod »» International -Amériques 19,00 € 19.00 présent à Plume(s)
AA AA

Ce livre Textes et Photos illustre, avec 115 clichés en Couleur et en Noir & Blanc, le combat mené en Amazonie brésilienne par les peuples de la forêt pour préserver la culture traditionnelle du Guarana contre les méthodes de la grande industrie.

Les « Héritiers du Guarana » comprend également le dvd et le CD de la musique originale du film.

x 15 21 144 p. Télé Millevaches
La télévision qui se mêle de ceux qui la regardent
T
Lulek Michel, Deléron Samuel et Pineau Guy reportage médias, société, économie sociale et solidaire 2006 01/09/06 9782952018036 Repas Pratiques utopiques Politique et société -alternatives 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

Photos tirées du premier générique de Télé Millevaches, avril 1986Ce livre raconte l’histoire de Télé Millevaches, une télévision locale qui, parmi les premières en France, et aujourd’hui l’une des plus anciennes encore en activité, témoigne de l’appropriation par des habitants de l’outil télévisuel pour communiquer, échanger, montrer ce qui se fait sur leur territoire et porter une parole que les télévisions ignorent en général.

Télévision de proximité, de pays, associative, de quelque façon qu’on l’appelle, Télé Millevaches se raconte ici à plusieurs voix. Le récit de cette aventure, qui constitue la première partie de l’ouvrage, a été écrit par un des membres de l’équipe fondatrice et est complété par des entretiens avec des acteurs de cette histoire. La seconde partie resitue l’histoire de Télé Millevaches dans celle, plus large, des télévisions de proximité en France et des évolutions télévisuelles de 1986 à 2006.

Le commentaire des éditeurs

Photo extraite du Magazine du Plateau n° 98, novembre 2002 Les médias forment-ils l’opinion ? La télévision reflète-t-elle le monde et la société ? N’est-elle forcément qu’une affaire de professionnels ? A ce genre de questions qui reviennent régulièrement dans l’actualité, l’expérience de Télé Millevaches n’apporte certes pas de réponses catégoriques mais ouvre des perspectives tout à fait originales.

Au cours des vingt années dont l’histoire est rapportée ici avec beaucoup de détails, le lecteur pourra en effet découvrir comment une poignée d’habitants du plateau de Millevaches a réussi à dompter un outil en le mettant au service d’un territoire et de ceux qui y vivent. S’inscrivant en cela dans une véritable démarche de développement local, cette expérience dessine en creux ce que n’est pas, ne sait pas être ou ne veut pas être la télévision (la vraie, la grande, celle qui vous dépossède de votre parole, même quand elle fait semblant de vous la donner).

Comme l’écrit Daniel Salles dans Alternatives Economiques : « Une télé partie de rien, qui a su trouver sagement son public, son matériel et les moyens de sa pérennité financière. Une "télé brouette" pour commencer, qui venait installer son téléviseur et son magnétoscope dans les cafés, les maisons de retraite ou chez des particuliers qui rameutaient le voisinage. Puis le journal vidéo des débuts s’est mué en "magazine du plateau" pour 120 communes. Ensuite, une télévision qui faillit être diffusée la nuit sur le canal régional de France 3 lorsqu’il dort et automatiquement enregistrée grâce à un système ingénieux. Et il faut lire à ce propos la manière dont ces Géo Trouvetou de la télé ont été baladés, en 1993, par le CSA, TDF, le ministère de la Communication et France 3, ligués pour faire capoter ce projet hors norme ! » Qu’importe ! 22 ans après sa naissance Télé Millevaches fait toujours entendre sa petite musique différente sur le plateau de Millevaches, et désormais, grâce à Internet, bien au-delà.

Ce livre nous raconte cette saga que les "vraies" télés sont incapables de faire. Il raconte les interrogations, les rapports avec les élus locaux, l’organisation, etc. Un exercice pratique et obstiné de développement local et de lien social.


DVD inclus

x 13,5 19 112 mn Plogoff, des pierres contre des fusils T Le Garrec Nicole et Le Garrec Félix reportage nucléaire, Bretagne 2008 09/08/08 Bretagne films »» Divers -DVD 22,00 € 22.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Plogoff, février 1980 : toute une population refuse l’installation d’une centrale nucléaire à quelques encablures de la Pointe du Raz, face à l’île de Sein. Nicole et Félix Le Garrec ont filmé jour après jour ces luttes quotidiennes et ont réalisé en 1981 un documentaire long métrage "Plogoff, des pierres contre des fusils".

"Plogoff est à 30 km de la maison. Situé sur la Pointe du Raz, le projet de centrale nucléaire qui voit le jour en 1978 concerne toute la région. Lorsque l’enquête d’utilité publique s’ouvre le 31 janvier 1980, nous sommes venus, Nicole et moi (Félix), soutenir la population de Plogoff, donc sans caméra. Mais devant l’ampleur du mouvement et la présence massive des forces de l’ordre (800 gardes mobiles), nous avons pris la décision de faire un film : Nicole à la réalisation, Jacques Bernard, preneur de son, et moi à la caméra.

Nous n’avions pas l’intention de faire un long métrage, seulement un document témoignage d’une vingtaine de minutes. Les évènements vont en décider autrement. Un fait nous mobilise définitivement : l’arrestation de retraités marins-pêcheurs et leur procès, alors que le procureur de la République de Quimper prétend que des "trublions chevelus et barbus" sont à l’origine des manifestations.

Ce sont bien les gens de Plogoff et plus particulièrement les femmes qui tiennent tête aux gardes mobiles, et cela tous les jours pendant un mois et demi.

Nous sommes restés sur place, hébergés chez l’habitant pendant deux mois. Nous avons travaillé jour et nuit, jusqu’à nous faire oublier des gens de Plogoff, et même des gardes mobiles.
L’aspect financier de l’entreprise m’inquiétait. Nous avons vendu du terrain, fait des emprunts pour payer les laboratoires. Nous n’avons reçu aucune aide de qui que ce soit.

Des pierres contre les fusils
La "messe" de 17 heures, les barrages en feu, les perquisitions, les emprisonnements...
Le film présente le combat des gens de Plogoff et du Cap Sizun, dont l’épisode le plus spectaculaire restera pour longtemps l’affrontement des femmes avec les gardes mobiles !mosimagemosimage

Ce film documentaire a fait l’objet d’une diffusion dans les salles de cinéma en 1981 et a totalisé plus de 250 000 entrées.

"Mon problème constant était de ne pas filmer les manifestants en trop gros plan afin qu’ils ne puissent pas être reconnus, comme beaucoup l’ont été par des photos, et ensuite arrêtés.
Il y avait sur place des journalistes de "Ouest France" et du "Télégramme" qui nous ont donné leurs photos pour qu’on les utilise dans le film, et pour la promotion.
Nous avions une table de montage et un studio d’enregistrement, donc toutes les finitions ont été faites chez nous.

Ce film n’aurait pu se faire si nous n’avions pas été totalement acceptés par les gens de Plogoff, nos voisins.

x 18,5 23 256 p. Gaza
la vie en cage
T
Kempf Hervé et Equer Jérôme reportage guerre, Palestine 2005 31/03/05 9782020790758 Seuil International -Moyen Orient 26,40 € 26.40 présent à Plume(s)
AA AA
Ce reportage réalisé en 2004 sur la tragédie de la bande de Gaza répond à une question simple et toujours oubliée : comment peut - on vivre au quotidien dans un territoire minuscule, surpeuplé et en proie à la guerre ? Fruit de plusieurs séjours prolongés, tant du côté palestinien que de celui des colons israéliens, ce récit et ces photographies jettent un éclairage totalement neuf sur cette « prison à ciel ouvert ». À travers portraits et témoignages, on découvre un lieu vibrant d’animation où chacun cherche avec ténacité à vivre normalement.
x 14 19 90 mn Les brebis font de la résistance T Pozzo di Borgo Catherine reportage Larzac 2009 20/09/09 3760010555378 Films du paradoxe Divers -DVD 16,60 € 16.60 présent à Plume(s)
AA AA
En 90 minutes, la réalisatrice brosse un tableau du Larzac d’aujourd’hui, avec ses habitants hauts en couleur, ses paysages magnifiques et ses brebis. Tableau subjectif d’un lieu unique, fortement marqué par son histoire, où les paysans continuent de se battre pour une agriculture saine et un monde meilleur. L’exemple d’une utopie devenue réalité.
x 14 19 Un monde pas tout à fait mortel T Jéhannin Isabelle reportage pesticides RéaFilms »» Politique et société -écologie 15,00 € 15.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Un monde pas tout à fait mortel est une enquête sur l’univers des pesticides, à travers le regard sincère de toute une galerie de personnages attachants.

Du céréalier au médecin de campagne, du vendeur de pesticides au malade, du paysan bio au chercheur, en passant par l’écologiste ou le producteur de pommes, ce documentaire nous conduit vers une certitude : les pesticides concernent tout le monde.

Un film qui pose questions :
- le principe de précaution s’applique-t-il aussi à l’agriculture ?
- les firmes peuvent-elles continuer à mettre sur le marché des produits phytosanitaires sans contrôle indépendant ?
- les pouvoirs publics jouent-ils suffisamment leur rôle pour la protection de la santé des citoyens ?
- a-t-on envie de vivre dans « un monde pas tout à fait mortel » ?

Il est à craindre que les problèmes liés aux pesticides, face au silence des pouvoirs publics et à la complicité des médias (voulus ou non), constituent une véritable bombe à retardement....

A la manière du documentaire « Mondovino » de Jonathan Nossiter, la caméra nerveuse et le style volontairement non conventionnel d’Isabelle Jéhannin renforce le poids du propos, met en relief la vérité des personnages, et rend l’évocation de cette pollution invisible réellement palpable.

Un film à voir autant pour son propos militant que pour la façon originale d’avoir abordé ce sujet épineux.


durée : 62 minutes

x 14 22 297 p. Les pauvres remboursent toujours
Le microcrédit à la Grameen Bank
T
Dowla Asif et Barua Dipal reportage alternatives, économie sociale et solidaire 2008 20/10/08 9782913492608 Yves Michel Politique et société -alternatives 5,00 € 5.00 présent à Plume(s)
AA AA

Ce livre retrace l’histoire de la Grameen Bank de deuxième génération, version améliorée et plus souple du désormais célèbre modèle Grameen. A l’origine un prêt pour la création d’activité économique, le modèle s’ouvre désormais aux particuliers (achat de voiture par exemple).

Ce nouveau modèle économique de prêts aux pauvres est plus flexible que le système précédent, il offre ainsi des produits financiers plus adaptés.

Ce livre présente :
- le système de microcrédit traditionnel et ses conséquences
- le fonctionnement de la Grameen Bank II
- les produits financiers de la Grameen Bank II

x 13 22 248 p. A la rue T Vasseur Véronique et Fresnel Hélène reportage sans papier, société 2008 31/08/08 9782081205369 Flammarion »» Politique et société -immigration et précarité 19,30 € 19.30 présent à Plume(s)
AA AA

Pour un salaire de mille euros t’as plus rien.

Même pas un toit. Ils s’appellent Marine, Patrice, Yolaine, Hassan, Paul, Bemba. Ils sont vigiles, serveurs, cantiniers, jardiniers, fonctionnaires. Certains gagnent 1200 € par mois. Comme 50 % de nos concitoyens. Quand on leur parle de la France des petits propriétaires, ils sortent leur revolver. Car ils dorment sur le trottoir, dans des foyers, des caravanes, des squats, des cartons, des tentes. Ce ne sont pas des " marginaux ", et pourtant ils n’ont pas accès à un droit fondamental : le logement.

Ils errent dans les rues de Paris, de la grande banlieue mais aussi à Marseille, Lille, Strasbourg ou Rennes. Ils cachent leur détresse comme ils peuvent pour ne pas perdre leur emploi. Véronique Vasseur et Hélène Fresnel ont décidé de partir à leur rencontre et de les écouter. Pour laisser la parole à ceux qui n’ont guère l’occasion de s’exprimer, raconter le travail des associations, interpeller les pouvoirs publics sur un sujet grave, médiatisé mais jamais vraiment traité, témoigner d’une réalité qui inquiète chacun d’entre nous : on peut avoir un boulot, gagner sa vie, mais se retrouver sans domicile.

Parce que travailler ne suffit plus, voici une enquête sur un autre visage de la France d’aujourd’hui. Sur le monde de demain aussi ?.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |