mémoires - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 35 documents de type : mémoires



35 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 12 21 432 p. Grain de sable sous le capot
Résistance & contre-culture ouvrière : les chaînes de montage de Peugeot (1972-2003)
T
Durand Marcel mémoires société 2006 13/10/06 9782748900606 Agone Mémoire{{S}}ociales Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 23,40 € 23.40 présent à Plume(s)
AA AA

Préface de Michel Pialoux. Réédition revue et augmentée (première édition La Brèche, 1990).

D’autres ouvriers auraient pu écrire cette chronique de la chaîne à Peugeot-Sochaux, que j’ai signée du pseudonyme de Marcel Durand pour ne pas m’approprier cette mémoire collective. Je prenais des notes à l’occasion d’événements marquants : prises de gueule avec le chef, rigolades entre collègues, débrayages, grèves. Je voulais garder une trace de cette vie à la chaîne, décrire l’ambiance du travail. Pour moi. Pour les copains de galère aussi. Pour faire une sorte d’album de famille de la dizaine de vrais copains de la Carrosserie.

Huit heures par jour au boulot, ce n’est pas rien. Même si on résiste, la chaîne déteint sur nous. En ville, on continue de courir comme si on était toujours à s’agiter autour des carcasses de bagnoles. On parle fort parce que les machines ne s’arrêtent jamais de nous vriller les oreilles. On laisse des plumes au boulot. Plusieurs copains y ont laissé leur peau.

Écrit par un ouvrier de Sochaux qui a passé trente ans en chaîne, ce livre raconte la vie au jour le jour d’un OS de base. Il montre comment l’usine ne cesse d’exercer sa violence et comment une résistance, à la fois spontanée et organisée, se manifeste sous des formes toujours nouvelles face aux « innovations » du management.
La singularité de ce texte tient à ce qu’il nous fait entendre la voix d’un « ouvrier ordinaire », c’est-à-dire celui qui d’habitude n’est pas entendu parce qu’il n’a pas de légitimité particulière pour prendre la parole.
L’auteur, Hubert Truxler (alias Marcel Durand), incarne la figure du travailleur récalcitrant, conscient qu’il vaut autant que les autres.


Parution : 13/10/2006
Collection MémoireSociales

x 14 21 448 p. Mémoires d’un chemise rouge T Garibaldi Giuseppe essai, mémoires politique 2008 28/08/08 9782849780244 Sextant Politique et société -histoire 17,00 € 17.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Le livre :
Né le 4 juillet 1807 à Nice (alors française), Giuseppe Garibaldi est le fils d’un marin génois. Il devient mousse à 13 ans et voyage jusqu’à Odessa avant de servir dans la marine sarde. Capitaine, il est impliqué en 1833 dans une insurrection républicaine inspirée par Mazzini. Condamné à mort, Garibaldi part en Amérique du sud où il connaît la vie précaire des marins puis des pionniers exploités des plaines argentines.avant de participer aux révoltes de l’Uruguay et du Brésil face aux dictateurs locaux et se retrouver à la tête d’une légion italienne (la légion garibaldienne). En 1848, retour en Italie où il se bat à la tête des Chemises rouges. Après la bataille de Solférino et l’échec de la marche sur Venise, c’est l’expédition des Mille qui rassemblera tout le peuple italien contre le royaume des Deux-Siciles. Républicain convaincu, il n’en accepte pas moins de servir un temps le grand projet d’unification de Victor Emmanuel et de Cavour, quitte à être rejeté par eux ensuite. En 1870, il entreprend son ultime campagne militaire, en France, où il prend le commandement de l’Armée des Vosges. Élu député à l’Assemblée constituante de Bordeaux, il est invalidé par la majorité conservatrice et se réfugie dans l’île de sa retraite, Caprera. Le mythe garibaldien apparaît comme un des grands mythes fondateurs de l’Italie. Esprit rebelle et homme juste, comme on peut le découvrir dans ses Mémoires, Garibaldi incarne alors la loyauté et les arrestations qu’il subit n’entameront pas son énergie libertaire. Préface de Jacques de Saint-Victor
x 13,5 21 290 p. Mémoires de jeunesse - 1790-1815 Lamartine (de) Alphonse mémoires 1990 01/12/90 9782235019491 Tallandier Littérature 16,77 € 16.77 épuisé
AA AA
x 13 18 95 p. Le corps de mon père
Suivi de Autobiographie de ma mère
T
Onfray Michel mémoires 2009 19/08/09 9782218933851 Hatier Littérature 3,60 € 3.60 épuisé
AA AA

Le Corps de mon père, Autobiographie de ma mère : Michel Onfray se rappelle sa jeunesse et raconte son père et sa mère, avec honnêteté et amour.

Le récit de ces deux vies est aussi celui de la sienne, inextricablement.

x 11 18 83 p. Je me souviens... T Cyrulnik Boris mémoires 39-45 2010 18/03/10 9782738124715 Odile Jacob Poches Odile Jacob Littérature 6,90 € 6.90 sur commande ?
AA AA

"Ça fait soixante-quatre ans que je n’ai rien pu dire, c’est la première fois que je le fais.

Je me rappelle, j’habitais ici. Et puis un jour, ou plutôt une nuit - c’était tôt le matin quand j’ai été arrêté -, la rue a été barrée de chaque côté par des soldats en armes. C’étaient des Allemands, mais j’ai été arrêté par la police française. Il y avait des camions en travers de la rue et puis, devant la porte, une traction avant avec des inspecteurs en civil, des inspecteurs français qui étaient là pour arrêter un enfant de six ans et demi !".

Boris Cyrulnik évoque, dans ce livre très personnel, son enfance, son arrestation, son évasion et surtout l’insoumission aux hommes et aux idées.

x 14 20,5 333 p. A qui la faute ?
Réponse à Léon Tolstoï, La Sonate à Kreutzer
T
Tolstoï Sophie mémoires 2010 18/08/10 9782226215222 Albin Michel Littérature 19,30 € 19.30 sur commande ?
AA AA

Récit d’une tragédie conjugale, La Sonate à Kreutzer de Léon Tolstoï fut, dès sa parution en 1891, un objet de polémique.

Sophie Tolstoï, sa femme et sa plus fidèle lectrice, y voit une attaque personnelle, justifiée par leurs relations tumultueuses. Elle décide de répondre à ce violent réquisitoire contre l’amour charnel en écrivant son propre roman : A qui la faute, roman d’une femme. Elle oppose à la bestialité masculine les aspirations plus spirituelles de la femme, à travers le personnage d’Anna, épouse tourmentée, déçue de son mariage avec le prince Prozorski, et troublée par sa rencontre avec Bekhmetiev.

A qui la faute révèle le talent romanesque d’une femme qui a vécu à l’ombre d’un génie. Roman posthume publié pour la première fois en France, ce texte est un événement. Il est suivi d’une nouvelle traduction de La Sonate à Kreutzer.

x 13 20 284 p. Mémoires du général Toussaint Louverture T Toussaint Louverture mémoires Haïti 2009 01/03/09 9782953026917 La Girandole International -colonies, esclavage, libération 21,00 € 21.00 présent à Plume(s)
AA AA

Réédition de l’ouvrage introuvable de Joseph Saint-Rémy paru en 1853, augmenté d’une carte et d’une seconde partie comprenant la transcription intégrale du fameux mémoire justificatif écrit au fort de Joux d’après les originaux retrouvés aux archives nationales et d’autres documents.

Ouvrage préfacé par Jacques de Cauna chercheur et spécialiste à Université de Pau et des Pays de l’Adour et CIRESC CNRS / EHESS (Centre international de recherche sur les esclavages)

x 12 21 345 p. De mémoire (3)
La courte saison des GARI : Toulouse 1974
T
Rouillan Jann-Marc mémoires politique 2011 31/08/11 9782748901412 Agone Mémoires sociales Politique et société 22,40 € 22.40 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

On expérimentait de nouvelles formes de lutte. Mais on ne partait pas de rien : nos racines venaient du vieux "guérillerisme" ibérique. On diffusait l’expérience acquise à Barcelone dans la lutte du MIL. Et en France, pour la première fois depuis la guerre d’Algérie, des militants révolutionnaires entraient dans la clandestinité les armes à la main. Ça n’était plus des théories sans pratiques véritables. La guérilla devenait l’arme de la lutte quotidienne. Faction incessante du sabotage et de la subversion. Sans aucun regret, on avait coupé les ponts avec la connivence et les bienséances bourgeoises.

Ce troisième volume des mémoires du prisonnier politique Jean-Marc Rouillan revient sur le quotidien du groupe toulousain des GARI (Groupes d’action révolutionnaire internationalistes) en lutte contre la dictature de Franco. Au-delà d’un récit d’aventures picaresques et insouciantes qui s’étendent sur tout le territoire européen, on voit se dessiner le point de non-retour vers l’engagement dans la lutte armée.

x 11 18 408 p. Danse avec le siècle T Hessel Stéphane mémoires 2011 10/03/11 9782757823637 Points Points Politique et société 7,70 € 7.70 présent à Plume(s)
AA AA

Né allemand en 1917, Stéphane Hessel choisira de Gaulle et la Résistance, sera déporté, participera à tous les grands moments de la vie internationale et finira ambassadeur de France.

Derrière ce parcours exemplaire se cache un personnage dont l’originalité, le goût du risque et le respect d’autrui séduisent ceux qui l’approchent. Dans cette autobiographie exceptionnelle, il évoque avec chaleur les grands moments de la vie internationale auxquels il a participé, de l’ONU à Saigon en passant par Alger ou New York, et revient sur son engagement pour l’Afrique et les sans papiers.

x 11,1 17,9 640 p. Mémoires de guerre - Tome 3, Le salut : 1944-1946 T Gaulle (de) Charles mémoires guerre 2010 03/06/10 9782266222945 Pocket Pocket document Littérature -poches 8,40 € 8.40 présent à Plume(s)
AA AA

Paris libéré, la guerre n’est pas finie pour autant.

Alors que les combats continuent sur le territoire national, de Gaulle oeuvre à rétablir la République. Il lui faut réconcilier un peuple divisé, maîtriser les revendications communistes, s’imposer à part entière dans le concert des nations victorieuses. Dans l’empire, depuis l’Afrique jusqu’en Indochine, le prestige de la France a bien souffert : sur tous les fronts, le général s’emploie activement à ramener l’ordre, l’unité, l’honneur.

Toute sa subtilité politique et son sens de la diplomatie n’y suffiront pas toujours mais, sur son champ de ruines, la France se redresse. C’est un homme âgé, fatigué qui, au lendemain d’une grande victoire, se voit écarté du pouvoir par plus intrigants que lui. Depuis Colombey-les-deux-Eglises, il observe, espère, attend. Il reviendra.

x 13,1 24,1 500 p. Ibadan, les années pagaille
Mémoires 1946-1965
T
Soyinka Wole mémoires Afrique 1997 29/10/97 9782742710096 Actes Sud Afriques Littérature 26,00 € 26.00 manquant sans date
AA AA

Après cinq ans d’études en Angleterre, Maren rentre dans son pays, le Nigeria.

L’indépendance de 1960 est encore toute neuve, de même que l’université où il prend un poste d’assistant et qui devient le pôle de son existence. Les souvenirs de cette époque, Wole Soyinka ne s’est décidé à les évoquer - sous la forme de "docu-roman " - qu’à la faveur des événements de 1993, qui ont vu le régime militaire du Nigeria confisquer les élections libres. Il fallait alors témoigner sur ces années penkelemes - déformation populaire de peculiar mess, la pagaille monstre, les années pagaille - pendant lesquelles le pays d’aujourd’hui a construit son identité. Les Britanniques partis, la nouvelle classe politique mettait au pouvoir " des personnages aussi charismatiques qu’indélicats, parfois totalement pervers "...

C’est avec eux que doit composer le jeune Maren, également surnommé Akinkoyi, le perturbateur, noms d’emprunt derrière lesquels se cache Soyinka lui-même, établissant ainsi des distances avec son propre rôle. Dès l’enfance, l’écrivain futur se frotte à la rébellion : sa tante, Bééré, Mrs Ransomé-Kuti (mère du chanteur Fela) fut la première avocate à défendre la cause es femmes au Nigeria. Sur les bancs de l’école, au collège anglais, puis lors de ses études à Londres ou à Paris, de retour au pays quand il commence à monter ses premières pièces de théâtre, au cours de ses voyages à Cuba ou au Ghana, dans toutes les circonstances de sa vie publique ou privée, Maren, au fil des événements graves ou des anecdotes cocasses, donne l’image d’un homme indépendant, libre, drôle, inventif, entreprenant et courageux, conscient du poids de la tradition de son pays - son grand-père a beaucoup compté dans son éducation - et de la modernité à conquérir. Et ce " docu-roman " de formation d’une conscience rebelle est une véritable école de vie et de lutte.

x 14,5 24 649 p. Il te faut partir à l’aube T Soyinka Wole mémoires Afrique 2007 02/10/07 9782742770335 Actes Sud Lettres africaines Littérature 28,40 € 28.40 manquant sans date
AA AA

Premier Africain à recevoir le prix Nobel de littérature et militant politique aux initiatives prodigieuses, Wole Soyinka donne ici une suite à ses deux premiers volumes de Mémoires intitulés : Aké, les années d’enfance et Ibadan, les années pagaille et ceci dans une chronique désormais centrée sur sa vie d’adulte, tumultueuse dans sa patrie bien-aimée comme dans l’exil.

La langue lyrique, tortueuse et généreuse, qui caractérise son œuvre dramatique et romanesque, fait entendre dans le présent récit l’esprit indomptable du Nigeria lui-même. Campant avec passion les personnages qui l’ont soutenu et inspiré, Soyinka ne se contente pas de raconter son exil et le règne brutal du général Sani Abacha ; il nous livre ses souvenirs intimes et des anecdotes amusantes ayant marqué sa vie et ses espoirs de retour.

Mais, plus encore qu’une figure importante de la littérature mondiale, Wole Soyinka est la voix des droits de l’homme, de la démocratie et de la liberté. Il te faut partir à l’aube est la mémoire d’une vie publique passionnante, une méditation sur la justice et la tyrannie, un testament fascinant légué à un pays ravagé mais plein d’aspirations.

x 21 29,7 L’Hérault au 19ème siècle Joanne Paul mémoires régional 2004 22/10/04 9782847020939 Chemins de la mémoire Par chez nous -patrimoine 22,00 € 22.00 épuisé
AA AA
x 30 24 116 p. 70 mn Oc les vignerons T Albert Marcelin mémoires régional, vigne et vin 2011 10/11/11 9782953679915 CS Prod Par chez nous -luttes 29,00 € 29.00 présent à Plume(s)
AA AA

Ce livre-DVD, large format, regroupe le spectacle OC Les Vignerons sur la fabuleuse épopée de la vigne languedocienne depuis l’Antiquité à nos jours en passant par les événements de 1907, ainsi que les Mémoires de Marcelin Albert, tombés dans l’oubli, de celui qui fut le défenseur des vignerons du Languedoc.

x 11,1 17,8 1144 p. Alias Caracalla T Cordier Daniel mémoires 39-45 2011 17/03/11 9782070440450 Gallimard »» Folio Politique et société -histoire 11,50 € 11.5 manquant sans date
AA AA

Voici donc, au jour le jour, trois années de cette vie singulière qui commença pour moi le 17 juin 1940, avec le refus du discours de Pétain puis l’embarquement à Bayonne.

J’avais 19 ans. Après deux années de formation en Angleterre, j’ai été parachuté à Montluçon le 25 juillet 1942. Destiné à être le radio de Georges Bidault, je fus choisi par Jean Moulin pour devenir son secrétaire. J’ai travaillé avec lui jusqu’à son arrestation, le 21 juin 1943. Ces années, je les raconte telles que je les ai vécues, dans l’ignorance du lendemain et la solitude de l’exil. Qu’en penser après tant d’années ? S’il est dans la nature d’un témoignage d’être limité, il n’en est pas moins incomparable.

J’ai consacré beaucoup de soins à traquer la vérité pour évoquer le parcours du jeune garçon d’extrême droite que j’étais, qui, sous l’étreinte des circonstances, devient un homme de gauche. La vérité est parfois atroce.

x 11 18 1872 p. Jean Moulin, La République des catacombes
coffret en 2 volumes - Tome 1 et 2
T
Cordier Daniel mémoires 39-45 2011 24/03/11 9782070355204 Gallimard »» Folio histoire Politique et société -histoire 28,40 € 28.40 manquant sans date
AA AA

Depuis plus de vingt ans, Daniel Cordier a entrepris la rédaction d’une somme sur Jean Moulin dont les trois premiers tomes (parus chez J.-Cl.

Lattès en 1989 et 1993) ont fait date dans l’historiographie de la Résistance. Jean Moulin, la République des catacombes, n’est pas le quatrième tome de cette biographie. Il s’agit d’un travail entrepris à l’occasion du centenaire de la naissance de Jean Moulin, en vue d’offrir à la fois une synthèse complète des connaissances acquises sur l’inconnu du Panthéon et un grand nombre de documents inédits concernant le pan d’histoire dont il fut l’un des acteurs essentiels.

La mission de Jean Moulin dura dix-huit mois, entre sa nomination et sa mort : dix-huit mois au cœur des cinquante mois d’occupation. L’intérêt et l’originalité du présent volume résident dans la mise en perspective de cette mission, rattachée pour la première fois à tout ce qui la précède et la fonde, et surtout à ce qui la prolonge, depuis le drame de Caluire jusqu’à la Libération - et bien au-delà.

La première partie du livre analyse la nature et le déroulement de la mission du délégué personnel du général de Gaulle en France. Chargé d’unifier une résistance intérieure encore éclatée et balbutiante, il lui faudra aussi tenir compte de tout ce qui sépare ces mouvements disparates de la France Libre, constituée en force politique et militaire à Londres. Dissensions idéologiques, luttes d’influence, conflits personnels : déjà l’après-guerre se prépare.

Daniel Cordier, acteur devenu historien, éclaire cette période de façon inédite, faisant ressortir des figures légendaires comme celles de Pierre Brossolette ou du colonel Passy dans leur conflit avec Moulin, ou celle, obscure, de René Hardy, dont le procès, minutieusement analysé ici, révèle a posteriori les enjeux de la Résistance. Une large place est réservée à la tragédie de Caluire. La seconde partie est consacrée à l’héritage de Jean Moulin, pour la première fois révélé à travers les violentes querelles qu’il suscita au sein de l’état-major de la Résistance et de la France Libre.

Pourquoi Brossolette, par exemple, fut-il éliminé de la succession de Moulin ? Cette énigme trouve ici sa réponse. D’autres figures essentielles mais moins connues apparaissent dans toute leur grandeur : celle d’André Philip ou encore celle de Jacques Bingen, qui illustre par son action et son martyre les déchirements de l’après-Moulin. Enfin, un long " Post-scriptum " apporte une réplique vigoureuse et documentée aux récentes polémiques.

Nul n’était mieux placé que Daniel Cordier pour faire le tableau en grand et en détail des drames et des rivalités qui ont dicté les enjeux de la Libération.

x 11 18 285 p. Je ne suis pas jolie, je suis pire
Souvenirs 1859-1871
T
Metternich (de) Pauline mémoires 2010 01/09/10 9782253088851 LGF/Livre de poche La lettre et la plume Littérature -poches 7,40 € 7.4 sur commande ?
AA AA
La princesse Pauline de Metternich (1836-1921), femme de l’ambassadeur d’Autriche en France, sut faire oublier sa laideur ("un nez en trompette et des lèvres en rebord de pot de chambre") par son intelligence, son élégance et ses extravagances. Elle fut la vedette de la cour impériale et de la vie mondaine du Paris du second Empire. Ses souvenirs permettent d’observer ses contemporains et de dresser un portrait de cette période dont elle fut l’une des étoiles.
x 11 18 474 p. "Cette pute me fera mourir..."
Intrigues et passions à la cour de Louis XIV
T
Saint-Simon mémoires 2011 16/03/11 9782253088912 LGF/Livre de poche La lettre et la plume Littérature -poches 7,90 € 7.90 sur commande ?
AA AA
« Cette pute me fera mourir... » soupirait Marie-Thérèse, reine de France, épouse de Louis XIV, en regardant le Roi s’afficher avec la belle Montespan. Le duc de Saint-Simon, qui a tout vu et tout entendu, raconte Versailles et ses brillants acteurs. Témoin de la grandeur du règne, il en explore aussi les coulisses : intrigues, scandales et anecdotes se mêlent aux récits des morts illustres. À la fois véridiques et visionnaires, ses Mémoires nous font entrer au Château et partager la vie de la cour et du Grand Roi avec un esprit, une verve, un génie inégalés.
x 14 20 314 p. Rouges vies
Mémoire(s)
T
Ortiz Jean mémoires 2013 14/01/13 9782841099726 Le Temps des cerises International -Europe 21,00 € 21.00 épuisé
AA AA

Dans ces pages, Jean Ortiz se confie, se raconte, sans tabous, par tranches de vie.

Fils de prolétaire communiste, né dans une famille martyrisée par le franquisme, il fait son apprentissage militant entre la classe ouvrière et Mai 1968, participe aux grandes luttes sociales, à la défense de l’université et du service public. Il partage avec le lecteur son engagement au sein du PCF ; ses reportages en Amérique latine (Castro, Chavez)... Récits, souvenirs personnels, confidences se mêlent à l’histoire pour donner à ce livre un caractère inédit et inclassable. C’est avant tout le parcours d’un militant passionné, journaliste, universitaire et poète qui se plaît à répéter souvent que le repos des révolutionnaires, c’est la tombe.

Rouges vies, ce sont des en-vies de luttes !

x 14 20,5 318 p. L’oubli que nous serons T Abad Hector mémoires Colombie, violence 2010 28/10/10 9782070126026 Gallimard »» Du Monde Entier International -Amériques 19,80 € 19.80 sur commande ?
AA AA
" Il est très difficile d’essayer de synthétiser ce qu’est L’oubli que nous serons sans trahir ce livre, parce que, comme tous les chefs-d’œuvre, il est plusieurs choses à la fois. Dire qu’il s’agit d’une mémoire déchirée sur la famille et le père de l’auteur, qui fut assassiné par un tueur, est certain, mais cela reste limité et infime, car ce livre est, aussi, une saisissante immersion dans l’enfer de la violence politique colombienne, dans la vie et l’âme de la ville de Medellin, dans les rites, les petites choses de la vie, l’intimité et la grandeur d’une famille, ainsi qu’un témoignage délicat et subtil d’amour filial, une histoire vraie transfigurée par son écriture et sa construction en une superbe fiction, et l’un des plaidoyers les plus éloquents jamais écrits contre la terreur comme instrument d’action politique. "
Mario Vargas Llosa.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |