essai - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 4512 documents de type : essai


Les dernières arrivées à Plume(s) de type essai


4512 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11 18 350 p. Vers une économie à trois zéros
Zéro pauvreté, zéro chômage, zéro émission de carbonne
T
Yunus Muhammad essai économie 2019 16/01/19 9782253091899 LGF/Livre de poche Ldp Politique et société -économie 7,70 € 7.70 présent à Plume(s)
AA AA

Muhammad Yunus, qui a reçu le prix Nobel de la paix en 2006, est l’un des critiques les plus sévères du capitalisme actuel, qui accroît les inégalités, le chômage et participe à la destruction de notre environnement. Pour sauver l’humanité et la planète, nous avons besoin d’un nouveau système fondé sur l’altruisme et la générosité - plus créatifs et efficaces, selon lui, que l’intérêt personnel. Aujourd’hui, de l’Inde à la Colombie, en passant par l’Allemagne ou la France, des milliers d’entrepreneurs suivent ses idées, créant des entreprises qui, sans être gouvernées par le seul profit, cherchent à réduire la pauvreté, à améliorer les soins médicaux et l’éducation, ou encore à lutter contre le réchauffement climatique.

A partir de multiples expériences inspirées de son travail, Muhammad Yunus dresse ici le portrait de cette nouvelle civilisation qui émerge, et lance à tous un défi plein d’espoir. Traduit de l’anglais par Olivier Lebleu.

x 15,1 23,5 1502 p. Histoire des protestants en France
XVIe-XXIe siècle
T
Cabanel Patrick essai histoire 2012 22/08/12 9782213626840 Fayard Biographies Divers -sciences 39,00 € 39.00 sur commande ?
AA AA

Les protestants français, les huguenots, formaient 10 % de la population en 1560, 2 % à partir du XVIIIe siècle. Aujourd’hui, ils représentent un peu plus avec les évangéliques. Leur histoire a été celle d’un échec, puisque la patrie de Calvin n’est pas devenue protestante. Mais elle a dû apprendre à vivre avec une minorité tenace, riche d’élites, enracinée dans des villes phares - La Rochelle, Montauban, Nîmes - et des sanctuaires ruraux - Cévennes, Vivarais, Poitou.

Ce long apprentissage du pluralisme religieux a marqué la nation, avec ses avancées (l’édit de Nantes) et ses reculs (la Révocation). Les protestants ont subi une violence multiforme et séculaire, et beaucoup d’entre eux ont choisi de quitter la France : leur diaspora a compté en Europe et en Amérique. Les autres ont fait de ce passé tragique le coeur d’une identité douloureuse et fière. Mais ils ont également connu le bonheur, surtout depuis 1789 et leur réintégration.

Renforcés par leurs coreligionnaires de Mulhouse et les luthériens d’Alsace et de Montbéliard, ils ont contribué à fonder l’Etat et la société modernes, notamment au moment d’établir la laïcité républicaine. Leur influence a été disproportionnée, et reste parfois forte comme dans l’industrie (Peugeot, Hermès, Seydoux), la politique (Rocard, Jospin) ou la culture (Gide, Ricoeur, Godard). Dans cet ouvrage appelé à faire date, Patrick Cabanel nous raconte l’histoire d’une minorité qui n’a cessé d’interroger la nation et d’infléchir son destin : une autre histoire de la France, en quelque sorte.

x 15,5 24,5 404 p. Histoire de l’adultère
XVIe-XIXe siècle
T
Walch Agnès essai histoire 2009 12/02/09 9782262024307 Perrin »» Littérature 24,00 € 24.00 actuellement indisponible
AA AA
Il y a la belle Angélique qui n’en pouvait plus, Perrette et ses amants, Jean dont le retour n’est pas attendu ni même souhaité, les dames galantes, les maîtresses royales ; il y a monsieur de Montespan et sa calèche à cornes, des aventures sanglantes, joyeuses, terribles, tristes aussi. Les histoires d’amour finissent parfois mal, celles de l’adultère en apportent souvent la preuve. L’infidélité n’a pourtant pas été considérée ni réprimée de la même façon au cours de l’histoire. A la Cour par exemple, le roi se montre en majesté avec sa maîtresse sans craindre de scandaliser la bourgeoisie qui n’autorise aucun écart. Depuis la fin du Moyen Age, une législation sévère et inégalitaire pour la femme s’applique en effet à l’ensemble du royaume de France. Il faudra attendre la loi sur le divorce de 1884 pour que le déséquilibre sexuel s’estompe, et surtout le XXe siècle pour que la répression cesse. Mais ce que montre aussi l’historienne Agnès Walch, c’est la difficulté de nouer une relation conjugale solide lorsque les parents font pression, lorsque des problèmes d’argent surgissent ou que l’entente sexuelle ne peut être trouvée. Question posée à la condition féminine, à la conception du mariage d’amour, à la législation matrimoniale, l’inconstance conjugale parle de sexe, de passion, de haine, de provocation, de dérision, et au final fait écho à nos préoccupations contemporaines.
x 14 22 339 p. Une protection de l’environnement à la française ?
XIXe-XXe siècles
T
Mouhot Jean-François essai écologie, environnement, nature 2013 18/04/13 9782876736061 Champ Vallon L’environnement a une histoire Politique et société -écologie 25,00 € 25.00 sur commande ?
AA AA

Protéger l’environnement est devenu un impératif incontournable des politiques publiques et un enjeu central des débats de société. Mais on oublie trop souvent l’ancienneté des actions de protection dont l’environnement a fait l’objet et la complexité des questionnements qu’elles ont soulevés à travers le temps. C’est cette lacune que le présent ouvrage entend combler : en s’interrogeant plus précisément sur les spécificités historiques de la protection de l’environnement en France et dans ses colonies depuis deux siècles, il entend offrir le recul nécessaire pour mieux comprendre les enjeux d’aujourd’hui.

Y a-t-il une singularité des parcs nationaux ou régionaux français ? La France a-t-elle influencé ses partenaires européens dans leurs politiques environnementales, ou est-ce l’inverse ? Quel rapport les Français entretiennent-ils historiquement avec leur environnement ? La religion, l’éducation ont-elles établi un lien spécifique qui nous différencie de nos voisins ? A travers des exemples aussi diversifiés que la protection des oiseaux, du loup, des cours d’eau, la lutte contre les pluies acides, l’établissement des parcs ou de la réserve de Camargue, cet ouvrage propose, pour la première fois depuis vingt ans, un état des lieux de la connaissance historique sur le sujet.

x 11 18 364 p. Essais sur le politique
XIXème-XXème siècles
T
Lefort Claude essai 2001 15/06/01 9782020500975 Seuil points essais Politique et société 9,50 € 9.50 sur commande ?
AA AA

Dans ces Essais sur le politique, Claude Lefort creuse l’interrogation sur la genèse et l’évolution de la démocratie moderne. Livrée à elle-même, vouée à l’émancipation, cette dernière n’est jamais préservée du risque de briser les ressorts de la liberté. Après une évaluation du rôle de l’État-providence et des métaphores de la citoyenneté, il remonte la pente historique en vue d’appréhender les conséquences de la Révolution française.

En témoignent les études consacrées à la Terreur et aux interprétations proposées par les historiens du XIXe et du XXe siècle (Quinet, Michelet, Furet). Comment la vertu démocratique peut-elle éviter d’être corrompue par l’esprit révolutionnaire, se demande Lefort, avant d’évoquer la permanence des liens entre politique et religion et de montrer finalement que la modernité politique est nécessairement paradoxale.

" Tocqueville et Quinet ont trouvé les mêmes mots, ou presque, pour formuler un ultime jugement sur la Révolution. L’un disait qu’elle a inauguré "le culte de l’impossible" : il dénonçait ainsi l’évasion dans l’imaginaire ; l’autre qu’elle a fait naître "la foi en l’impossible" : il entendait que la négation du supposé réel est constitutive de l’histoire de la société moderne. Deux idées, décidément, qu’il faut tenir ensemble."

x 15,5 21 208 p. Civiliser La Modernité ?
Whitehead et les ruminations du sens commun
T
Stengers Isabelle essai 2017 31/03/17 9782840667414 Presses du Réel »» Politique et société -philosophie 19,00 € 19.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Prolongeant et renouvelant les ressources proposées par le philosophe Alfred North Whitehead (1861-1947), Isabelle Stengers propose une exploration des manières de « faire commun » face à la débâcle annoncée de la civilisation.

Dans cet essai qui privilégie la joie d’une pensée insoumise plutôt que la dénonciation, Isabelle Stengers prend le relais d’Alfred North Whitehead lorsque, diagnostiquant le « déclin de la civilisation moderne », celui-ci assigna à la philosophie la tâche de « souder le sens commun avec l’imagination ». Face aux prétentions à déterminer ce que nous avons le droit de savoir, elle cherche à donner force à ce que nous savons. Face aux oppositions doctrinales prédatrices qui démembrent le sens commun, elle affirme la philosophie comme puissance de problématisation. Prolongeant et renouvelant les ressources proposées par Whitehead, elle fait exister tant la possibilité d’une science « civilisée » que celle, politique, de dispositifs susceptibles d’habiliter les « gens du commun » à faire valoir les questions qui les concernent.

Au déclin de la civilisation a aujourd’hui succédé la débâcle : « Nous entendons déjà les grincements et les craquements sourds marquant la rupture des plaques de glace, démantibulant le sol que nous avions défini comme assuré. » Il s’agit désormais d’apprendre à vivre dans un monde devenu lui-même intrinsèquement problématique. D’autres voix, et notamment celles, contemporaines, de Donna Haraway, Bruno Latour, David Abram ou Anna Tsing, viendront dès lors s’associer à celle de Whitehead dans l’exploration des manières de « faire commun » que demande notre époque.

x 10,5 17 277 p. Les Yogas-Sutras de Patanjali à la lumière des premiers commentaires indiens
Vyasa, Bhoja, Vacaspati Misra
T
Sablé Erik essai yoga, spiritualité 2008 02/06/08 9782844545466 Dervy Pratique -développement personnel 13,00 € 13 sur commande ?
AA AA

La forme de yoga connue aujourd’hui en Occident fut pour la première fois exposée dans les Yoga-Sutras de Patanjali qui, en 195 aphorismes, codifient l’enseignement de cette pratique traditionnelle plusieurs fois millénaires.

En Inde, ils sont indissociables de leurs premiers commentaires et notamment de ceux de Vyasa, Bhoja et Vacaspati Misra. Ces commentaires, toujours lumineux, éclairent beaucoup d’aspects obscurs des Yoga-Sutras dont le système est dualiste. Patanjali décrit en effet une voie de libération qui implique une rupture fondamentale entre l’âme individuelle et le monde de la matière. A partir de la méthode de la concentration mentale - l’attention se retire graduellement du monde matériel vers une conscience permanente et non-illusoire - Patanjali nous donne un moyen simple, concret pour devenir plus conscient, plus vigilant, plus apte à vivre chaque instant dans sa plénitude.

Les Yoga-Sutras s’enracinent dans la tradition indienne, dans sa philosophie, sa cosmologie, ses mythes, sa conception magique de l’existence très loin de notre univers culturel. Erik Sablé a voulu exposer ces commentaires, inédits en français pour certains, le plus clairement et le plus fidèlement possible pour que l’immense richesse de ce texte soit utilisable au quotidien, dans notre vie physique et psychique, personnelle et relationnelle, et constitue une ouverture privilégiée à la vie spirituelle.

x 15 23 216 p. La conquête des Amériques
Vue par les Indiens du Nouveau Monde
T
Horna Hernan essai histoire, Amérique 2009 19/10/09 9782917112076 Demi-Lune International -Amériques 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA

L’historien Hernan HORNA est un investigateur hors pair dans son domaine. Son érudition se fonde sur un savoir encyclopédique des archives documentaires laissées par les chroniqueurs des conquérants espagnols, disséminées et conservées en divers musées du monde. C’est cette histoire écrite par les Européens qui a marqué notre connaissance historique et notre conscience de la découverte et de la conquête du Nouveau Monde.

HORNA confronte cette connaissance à une autre, également historique et scientifique, léguée par les peuples autochtones amérindiens mais qui avait sombré dans l’oubli. Il ressuscite enfin les passés inca, maya et aztèque d’une manière qui correspond mieux à la réalité de ces peuples, pour les resituer dans un contexte fort différent de la vision faussée, car largement teintée d’incompréhension et de préjugés, du vainqueur européen. S’appuyant sur le travail d’archéologues, d’anthropologues, de linguistes et d’autres spécialistes qui ne cessent d’annoncer de nouvelles découvertes, il fait émerger des éléments qui contestent les vieilles notions présentant les Aborigènes américains comme étant de « nobles sauvages » vivant dans un paradis perdu, ou des peuples primitifs et isolés, rapidement vaincus par des Européens « supérieurs ».

Grâce à ce choc de la confrontation des faits historiques, dans une remise en question des anciennes visions du passé de la Conquista espagnole, Horna nous offre une synthèse historique, aussi belle que nouvelle, de ces magnifiques civilisations trop méconnues.

Son livre fournit également un contexte pour comprendre la résilience des langues, des cultures et des populations autochtones tout au long des XIXe et XXe siècles, ainsi que les exigences posées par leurs dirigeants actuels en termes de reconnaissance et de justice sur les terres s’étendant de l’Alaska à la Patagonie. L’auteur livre une réflexion historique d’une grande modernité, qui permet de mieux appréhender les enjeux politiques de l’Amérique latine d’aujourd’hui.

x 14,5 22 360 p. Comprendre la biodiversité
Vrais problèmes et idées fausses
T
Pavé Alain essai biodiversité 2019 14/02/19 9782021341508 Seuil Science Ouverte Politique et société -écologie 21,00 € 21.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

La biodiversité est aujourd’hui l’un des maîtres-mots de tout discours environnemental. Après une trentaine d’années de diffusion du terme, un examen attentif fait pourtant apparaître que son succès médiatique s’est accompagné d’un affaiblissement de sa validité scientifique. Ont surgi nombre d’arguments qui s’éloignent des faits avérés ou des analyses sérieuses, conduisant ainsi à un catastrophisme ambiant mal fondé.

Alain Pavé, dont la compétence scientifique dans le domaine est incontestée, propose une analyse critique novatrice et bienvenue, riche d’exemples concrets souvent surprenants, de l’escargot de Quimper à l’ours pas toujours blanc. Loin de prendre le simple contre-pied des idées reçues et d’ouvrir la voie à un quelconque écoscepticisme, l’auteur montre que la prise en compte des réelles menaces qui pèsent sur le vivant demande une compréhension beaucoup plus fine de sa diversité et des mécanismes, évolutifs en particulier, qui la gouvernent et où l’aléatoire joue un rôle déterminant.

Il s’agit ici rien moins que de proposer une refondation du concept de biodiversité, à la mesure de son importance et de l’intérêt qu’on doit y porter. La pensée écologique ne pourra que profiter de ce changement de perspective.

x 15,6 24,1 380 p. Qui suis-je et, si je suis, combien ?
Voyage en philosophie
T
David Precht Richard essai philosophie 2010 21/01/10 9782714445520 Belfond L’esprit d’ouverture Politique et société -philosophie 21,50 € 21.50 épuisé
AA AA
Un livre phénomène, vendu à plus de un million d’exemplaires en Allemagne.

À la fois drôle et érudite, divertissante et cultivée, une extraordinaire initiation à la philosophie, ou comment un jeune et brillant philosophe allemand dépoussière les classiques. De Descartes à Freud en passant par Star Trek et les Monty Python, jamais vous n’auriez imaginé si réjouissante approche de la philosophie. Inspiré des trois questions kantiennes (Que puis-je savoir ? Que dois-je faire ? Que m’est-il permis d’espérer ?), cet essai est une invitation à réfléchir par soi-même en revisitant les notions fondamentales que sont la vérité, la connaissance, la mémoire, la religion, la justice ou le bonheur.

Mêlant les disciplines, ajoutant anecdotes personnelles et références inattendues, l’auteur nous guide avec esprit à travers le continent du savoir, à la découverte de nous-mêmes. Chemin faisant, il convoque aussi bien Nietzsche, Schopenhauer ou Darwin que Louis Armstrong, nous entraîne dans les îles grecques pour évoquer Socrate, cite les Beatles pour parler d’anthropologie ou Tolstoï pour nous initier au sens de la vie.

Un voyage aussi amusant qu’enrichissant, qui vous fera tout simplement redécouvrir le plaisir de penser.

x 18,5 21 168 p. Palestinisraël
voyage en pays en inconnu
T
Boussois Sébastien essai Palestine, Israël 2009 31/10/09 9782849241547 Cygne International -Moyen Orient 25,00 € 25.00 présent à Plume(s)
AA AA

Sur la terre du Dieu unique, Israéliens et Palestiniens sont avant tout des hommes. Bien souvent, on ne parle d’eux qu’à travers le prisme du conflit qui les fait se déchirer depuis soixante ans. Ils vivent. Ils souffrent. Ils ont une culture. Des traditions. Et un quotidien comme chacun...

À travers ces clichés photographiques pris au détour de la vie, et une série de chroniques écrites sur l’instant, l’auteur invite sous un jour nouveau à une redécouverte des habitants de la « Terre Sainte ». D’une situation cocasse à une situation dramatique, voici près d’une centaine de photos qui témoignent malgré tout que ce pays est un et indivisible et que tous ces gens sont condamnés à vivre ensemble. Le taayush, comme l’on dit là bas, nuance les choses ; c’est le vouloir vivre ensemble. Ce qui est encore un autre défi comme celui de faire d’Israël d’un côté et de la Palestine de l’autre, un ensemble humain et homogène : un nouveau pays que l’on pourrait appeler « Palestinisraël » en quelque sorte.

x 15,5 23,5 634 p. Paris-New York et retour
Voyage dans les arts et les images
T
Fumaroli Marc essai philosophie 2009 18/03/09 9782213624839 Fayard Politique et société -philosophie 26,40 € 26.40 sur commande ?
AA AA

Quelqu’un, un beau matin, se réveille en pleine rue et s’aperçoit que les images publicitaires qui prolifèrent autour de lui et qui lui ont toujours semblé innocentes, ne le sont pas autant que cela.

Et si les hommes ressemblaient à l’image qu’ils se donnent d’eux-mêmes ? Ainsi commence, par ce déclic apparemment infime, un sinueux voyage dans le temps et dans l’espace, à partir de deux bases de départ successives, New York et Paris : New York, la capitale des images modernes et contemporaines, et Paris, la capitale par excellence des arts de la " Vieille Europe ". Enquête historique dans le temps relativement court des États-Unis et de sa formidable industrie des images, pèlerinage aussi dans le temps long de la France et de l’Europe des arts visuels, de l’Antiquité gréco-romaine à nos jours, de son Orient byzantin à son Occident d’Amérique latine, cette exploration à facettes de l’univers européen de la vue devient peu à peu l’itinéraire d’une conversion.

Une conversion à l’éternel retour de la beauté. Seule la beauté a rendu et peut rendre l’homme à lui-même et le monde humain habitable en les invitant à participer de la nature et de la grâce et à se libérer du vampirisme d’images-mirages, d’images-idoles, qui ne laissent sur leur passage, comme un vol de sauterelles, qu’un désert globalisé et privé de feuillage.

x 14 22 208 p. De l’autre côté de la machine
voyage d’une scientifique au pays des algorithmes
T
Jean Aurélie essai numérique 2019 13/11/19 9791032905401 Observatoire (Editions de l’) De Facto Politique et société 18,00 € 18.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Qui sont ces « algorithmes » qui bouleversent notre quotidien ? Que se trouve-t-il de l’autre côté de l’iceberg mathématique ?

« Algorithmes » : voilà un mot décrié, que beaucoup pensent comprendre, mais que peu savent manier. Il fallait bien une spécialiste du code et des équations pour nous guider à travers ce véritable voyage en terre inconnue de modélisation numérique.

Pour l’éminente scientifique et entrepreneure Aurélie Jean, pourtant, rien de plus simple, de plus lisible qu’une ligne de code : la promesse de comprendre, par la virtualisation des phénomènes, la vie elle-même ; l’ensemble des phénomènes physiques, économiques ou sociétaux - de tout système, vivant ou inerte. Écrire un algorithme, c’est dessiner un chemin de résolution pour un problème donné, un moyen précis et fiable d’accéder à la réponse recherchée.

Plonger dans le virtuel pour comprendre le réel : si la démarche semble paradoxale, c’est pour la chercheuse la méthode unique pour maîtriser notre monde, aux nombreux enjeux aujourd’hui encore insaisissables. Et c’est précisément ce moyen, cette machine algorithmique, qui sépare et relie à la fois ces deux univers, réel et virtuel. En comprendre le fonctionnement, c’est comprendre ce qui réconcilie ces deux mondes.

x 13 21 256 p. La révolution de la proximité
Voyage au pays de l’utopie locale
T
Farinelli Bernard essai 2015 31/10/15 9782372630146 Libre & solidaire Politique et société -consommation 15,90 € 15.90 présent à Plume(s)
AA AA

Devant les crises diverses qui se succèdent au sein de nos sociétés et face au mal-être engendré par notre mode de vie, des milliers d’initiatives locales voient le jour.
De nombreux mouvements intégrant des valeurs altruistes de partage, de solidarité, de fraternité, de coopération se créent. Certes, ils ne sont pas fédérés. Mais ils sont là ! Ils génèrent de multiples expériences sur le territoire et ailleurs, dans tous les domaines : culturel, agricole, social, économique…
Après plusieurs décennies de globalisation forcée, de marchandisation tous azimuts, c’est bien la réponse de la relocalisation qui s’impose comme la solution majeure aux dérèglements.

Quête de l’autonomie alimentaire et énergétique, retour de la citoyenneté au sein de la vie de la cité, créativité culturelle : voilà les maîtres mots de la révolution en cours.
Regarder chaque chose de la vie avec le prisme de la proximité change l’imaginaire. Être dans l’action ? que ce soit dans la sphère domestique, familiale, associative, entrepreneuriale ou encore politique ? est non seulement possible, mais indispensable.

x 12,5 18,5 180 p. On marche sur la dette ;
vous allez enfin tout comprendre !
T
Glenn Vincent et Alévêque Christophe essai dette 2015 08/05/15 9782732471785 de la Martinière »» Politique et société -économie 15,00 € 15.00 remplacé >>(2016)
AA AA
« La Dette publique ? Mon Dieu.
Le martinet des experts en expertise fait plus peur que la dette elle-même. L’impression d’assister à un film d’horreur où quoi que l’on fasse, on mourra tous à la fin.
Pourtant, comme ça nous grattait vraiment l’entrejambe, nous sommes allés voir cette Dette d’un peu plus près.
La Dette publique, c’est quoi ça ? Combien doit-on ? A qui ? Depuis quand, pourquoi, et jusqu’à quand ? Et quelle est la différence avec mes dettes à moi ?
Nous avons mené l’enquête tels deux incultes de base. Incultes ? Peut-être, mais alors comme les 99% de la population. Les autres ? Le 1% qui nous promène.
Pourtant, il s’agit bien de notre vie quotidienne, tant nous sommes des dégâts collatéraux sur pattes.
Armés de notre détecteur de baratin, nous sommes allés dynamiter les premières grandes mystifications qui se dressaient sur notre chemin. Finalement, pour comprendre, il suffit comme dans un tour de magie de détourner le regard de l’endroit où le prestidigitateur-expert attire notre œil.
Une certitude en tous cas : si nous avons réussi à comprendre, tout le monde en sera capable.
 »
Christophe Alévêque et Vincent Glenn
x 12,5 18,5 214 p. On marche sur la dette
Vous allez enfin tout comprendre !
T
Glenn Vincent et Alévêque Christophe essai dette 2016 06/05/16 9782732479828 de la Martinière »» Politique et société -économie 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA

Nous aussi, la dette, on avait l’impression de ne rien y comprendre avant d’écrire ce livre. Il ne fallait pas compter sur les experts en expertise pour nous éclairer. Nous avions peur de ce qui allait nous tomber sur la tête. Jusqu’au jour où nous avons découvert ces vérités bouleversantes : Quel est le pays le plus endetté au monde ? Les Etats-Unis d’Amérique. Quelle est la seule superpuissance au monde ? Les Etats-Unis d’Amérique.

Nous n’étions pas moins endettés, mais rassurés. Et nous avons mené notre enquête. Pour savoir combien on doit, à qui, pourquoi, depuis quand, jusqu’à quand ? Une certitude : si nous avons réussi à comprendre, vous comprendrez aussi !

x 14,5 21,9 220 p. Sortir de la société de consommation
Voix et voies de la décroissance
T
Latouche Serge essai décroissance 2010 08/09/10 9782918597209 Les Liens qui Libèrent Politique et société -consommation 18,30 € 18.30 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

La voie de la décroissance repose sur un postulat partagé par la plupart des sociétés non occidentales : pour mystérieuse qu’elle soit, la vie est un don merveilleux.

Il est vrai que l’homme a la faculté de la transformer en un cadeau empoisonné, depuis l’avènement du capitalisme, il ne s’en est pas privé. Toutefois, arrivé au fond de l’impasse, il n’est pas trop tard pour faire demi-tour et chercher un chemin praticable, guidé par d’autres voix que celles de la pensée unique et des discours progressistes de l’économie et de la technique. Dans ces conditions la décroissance qui passe par une sortie de la société de consommation est un défi et un pari.

Un défi aux croyances les mieux installées, parce que ce slogan constitue une insupportable provocation pour les adorateurs du progrès et du développement. Un pari, parce que, pour nécessaire qu’elle soit, rien n’est moins sûr que la réalisation du projet d’une société autonome de sobriété. Toutefois, le défi mérite d’être relevé et le pari tenté. La voie de la décroissance est celle de la résistance face au rouleau compresseur de l’occidentalisation du monde, mais aussi celle de la dissidence à l’égard du totalitarisme rampant de la société de consommation mondialisée.

Ce livre explore la construction d’une civilisation de sobriété choisie et d’auto-limitation alternative à l’impasse de la société de croissance. Par petites touches, comme dans un tableau impressionniste, il s’en dégage un dessein d’ensemble, une tonalité commune, un éthos.

x 15,5 24 500 p. Le livre noir de la psychanalyse
Vivre, penser et aller mieux sans Freud - nouvelle édition 2010
T
Meyer Catherine, Borch-Jacobsen Mikkel, Cottraux Jean et Pleux Didier essai psychanalyse 2010 23/04/10 9782352041078 Arènes »» Documents Arènes Politique et société 25,20 € 25.20 présent à Plume(s)
AA AA

La France est - avec l’Argentine - le pays le plus freudien du monde.

Cette situation nous aveugle : à l’étranger, la psychanalyse est devenue marginale. Son histoire officielle est mise en cause par des découvertes gênantes. Son efficacité thérapeutique s’avère faible. Sa pertinence en tant que philosophie est contestée. Ses effectifs sont en chute libre. La psychanalyse a été vécue par la génération de Mai 1968 comme un vent de liberté. Mais les insurgés d’hier sont devenus des gardiens du temple, soucieux de leur position dominante à l’Université, à l’hôpital et dans les médias.

Pourquoi refuser en France le bilan critique que tant d’autres nations ont dressé avant nous ? Le Livre noir de la psychanalyse propose une enquête à plusieurs voix, vivante et accessible à tous. Quarante auteurs parmi les meilleurs spécialistes du monde ouvrent un débat nécessaire. Ils sont historiens, philosophes, psychologues, médecins, chercheurs et même patients. Freud a-t-il menti ? La psychanalyse guérit-elle ? Est-elle la meilleure façon de comprendre ce que nous sommes ? Comment éduquer nos enfants hors de la peur de " mal faire " ? Que penser des autres thérapies ? Le Livre noir de la psychanalyse dresse le bilan d’un siècle de freudisme.

Un ouvrage international de référence pour tous ceux qui s’intéressent à l’humain et au psychisme.

x 14,5 22,4 297 p. Une forme d’obstination
Vivre le très grand âge
T
Danon-Boileau Henri et Dedieu-Anglade Gérard essai vieillesse 2012 12/01/12 9782738127396 Odile Jacob Psychologie Pratique -santé 24,20 € 24.20 sur commande ?
AA AA

"Se battre, quelles que soient les circonstances, reste un idéal soutenu par l’ambition d’essayer d’être utile, ce qui reste possible jusqu’au bout et même au seuil de la mort.

Cela, nous le soulignerons, inclut la poursuite d’activités désintéressées mais gratifiantes en raison du plaisir qu’elles procurent. Le plaisir est un levier essentiel, mais également un baromètre pour tout ce qui concerne une lutte adéquate contre les ravages du vieillissement ; sa prise en compte permettra de moduler avec la souplesse nécessaire les activités, des plus triviales aux plus évoluées.

A chaque jour son optimum. Nous nous sommes donc placés, parce que nous-mêmes, par la force des choses les éprouvions ainsi, dans une perspective "militaire", ce qui peut être particulièrement utile pour affronter les derniers rebondissements de cette histoire de bruit et de fureur. Médecins nous-mêmes, nous sommes loin d’évacuer le rôle du physiologique dans les troubles du vieillissement.

Cependant, c’est en psychanalystes que nous raisonnons tout au long de cet ouvrage."

x 14 19 336 p. Une autre fin du monde est possible
Vivre l’effondrement (et pas seulement y survivre)
T
Chapelle Gauthier, Servigne Pablo et Stevens Raphaël essai alternatives 2018 18/10/18 9782021332582 Seuil Anthropocène Politique et société -alternatives 19,00 € 19.00 présent à Plume(s)
AA AA

La situation critique dans laquelle se trouve la planète n’est plus à démontrer. Des effondrements sont déjà en cours tandis que d’autres s’amorcent, faisant grandir la possibilité d’un emballement global qui signifierait la fin du monde tel que nous le connaissons. Le choix de notre génération est cornélien : soit nous attendons de subir de plein fouet la violence des cataclysmes à venir, soit, pour en éviter certains, nous prenons un virage si serré qu’il déclencherait notre propre fin-du-monde-industriel.

L’horizon se trouve désormais au-delà : imaginer la suite, tout en se préparant à vivre des années de désorganisation et d’incertitude. En toute honnêteté, qui est prêt à cela ? Est-il possible de se remettre d’un déluge de mauvaises nouvelles ? Peut-on simplement se contenter de vouloir survivre ? Comment se projeter au-delà, voir plus grand, et trouver des manières de vivre ces effondrements ? Dans ce deuxième opus, après Comment tout peut s’effondrer, les auteurs montrent qu’un changement de cap ouvrant à de nouveaux horizons passe nécessairement par un cheminement intérieur et par une remise en question radicale de notre vision du monde.

Par-delà optimisme et pessimisme, ce sentier non-balisé part de la collapsologie et mène à ce que l’on pourrait appeler la collapsosophie...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |