essai - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 4364 documents de type : essai


Les dernières arrivées à Plume(s) de type essai


4364 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 14 22 240 p. La trahison du Moi T Gruen Arno essai 2091 12/09/91 9782221065792 Robert Laffont Réponses Pratique -développement personnel 15,15 € 15.15 actuellement indisponible
AA AA

Dans notre société ne sont pas faibles ceux qui souffrent mais ceux qui craignent de souffrir. Plus on se protège contre ses émotions et ses sentiments authentiques et plus on est “clivé”, plus on trahit son moi profond. De fait, les faibles sont aussi les mieux adaptés a notre société.

Le sentiment d’impuissance n’est pas davantage une faiblesse, mais ce qu’il y a en nous de plus vrai. Si nous fuyons notre Impuissance, nous nous identifions au pou voir et a la violence. Des illustrations tragiques de ce mécanisme nous ont été fournies par les nazis, totalement identifiés a une idéologie perverse, soumis a l’autorité au point de perdre eux-même toute identité.

De même, l’auteur nous démontre que l’abstraction nous coupe de la réalité sensible : la souffrance de l’autre, devenue abstraite, ne nous touche plus. Arno Gruen est convaincu que les hommes ont tendance a se voir et a voir les femmes en termes abstraits, ce qui les coupe de leur capacité d’amour et justifie leur rôle d’oppresseurs. En quelque sorte les idées prennent la place des réalités. L’obéissance remplace l’autonomie et conduit à la déshumanisation.

La trahison du moi, véritable cri d’alarme, dit le courage et la lucidité nécessaires pour nous libérer des peurs qui nous ont portés à trouver le divin en dehors de notre propre moi. Pour exister vraiment, dit Arno Gruen, il faut mourir a soi—mémé, à son faux self, accéder a l’amour et à l’empathie, accepter de mourir a soi-même.

x 20 20 192 p. Le guide du paradis
Publicité comparée des Au-delà
T
Conesa Pierre et Lemaître Pascal essai religion novembre 2020 05/11/20 9782815937764 l’Aube Politique et société -laïcité 19,90 € 19.90 à paraître
AA AA

Pour assassiner, exterminer, exclure ou se suicider, les kamikazes et autres assassins messianiques évoquent toujours le Paradis qui leur est promis. Mais quel Paradis les attend après la mort ?

On ne peut imaginer que catholiques et protestants irlandais, Serbes orthodoxes et Croates catholiques, sunnites et chi’ites, qui se massacrent avec entrain, voire Abraham et Jésus, se retrouvent dans le même paradis ! Continuer à se laisser imposer sa religion par ses parents ou son pays sans y avoir réfléchi et se voir imposer un paradis sans tenir compte de ses goûts, de ses moyens et de ses affinités n’est plus possible.

Ce guide de voyage fournit toutes les informations pratiques indispensables et évitera au lecteur de se voir mal orienté vers un paradis non souhaité.

x 14 20,5 160 p. La Collapsologie ou l’écologie mutilée T Garcia Renaud essai effondrement octobre 2020 22/10/20 9782373090789 L’Echappée Pour en finir avec Politique et société 15,00 € 15 à paraître
AA AA

Des feux ravageant des milliers d’espèces animales et végétales aux pandémies, en passant par le dérèglement climatique, tout conspire à signer la faillite du projet moderne de contrôle intégral de la nature par l’ingénierie humaine. L’effondrement des sociétés industrielles deviendrait sinon certain, du moins probable. A l’ombre de ce curieux futur sans avenir, les nouvelles consciences politiques sont façonnées par un discours écologiste effondriste, qui ne cesse de s’étendre.

Voilà qui paraît encourageant. A ceci près que cette collapsologie, autrement dit l’étude des effondrements passés, présents et à venir, et des moyens de s’y préparer, pourrait bien n’être qu’une énième recomposition du Spectacle. Cet ensemble de constats scientifiques, de grandes orientations éthiques et de conseils pratiques de survie participe de l’occultation d’une part de l’écologie politique.

Celle qui a pourtant mené la critique la plus pertinente du capitalisme industriel, et a proposé les voies les plus sûres pour en sortir. En ce sens, la collapsologie est l’écologie mutilée.

x 11 18 Dans la peau des bêtes T Richard Zivohlava Aline essai animaux octobre 2020 22/10/20 9782266306133 Pocket Divers -sciences 6,95 € 6.95 à paraître
AA AA
Quel meilleur moyen de connaître ce qui se cache sous la peau des bêtes que de s’y glisser ? Une par une, ce sont elles qui nous parlent. De leurs émotions, de leur évolution, de leurs étonnantes capacités cognitives parfois. Ici, le chat tombe son masque de champion mignon d’Internet : c’est un tueur froid. Le poulpe cogite neuf fois plus que nous. Et le moustique piquera notre curiosité. Fort des derniers résultats de la recherche animale, ce curieux bestiaire laissera le lecteur homo sapiens sans voix… Pour une fois !
x 14 20,5 192 p. La Photo numérique
Une force néolibérale
T
Rouillé André essai photo, numérique 8 octobre 2020 08/10/20 9782373090758 L’Echappée POUR EN FINIR AVEC Politique et société à paraître
AA AA

Les photos argentiques étaient des images-choses statiques, à regar­der. Les photos numériques sont des images dynamiques, à échanger. Elles circulent en flux ininterrompus sur les réseaux planétaires ? : à la fois incorporelles et agissantes, ce sont des forces à part entière. Elles instillent subrepticement et continûment dans la subjectivité de chacun la rationalité néolibérale ? : instantanéité, accélération, fluidité, circulation, horizontalité, partage et ubiquité.

Cette dissémination du modèle du marché - ? même là où il n’est pas question d’argent ? - fait exploser les anciennes limites entre l’ici et l’ailleurs, la nation et le monde, le privé et le public. Dans le sillage de Theodor Adorno qui a théorisé l’art comme fait social, l’auteur, un des meilleurs connaisseurs de l’histoire de la photo­graphie et des images, élabore une critique globale des processus esthétiques, techniques, économiques et politiques à l’oeuvre actuel­lement.

Il montre comment la photo-numérique a ouvert une nouvelle ère qui se caractérise par la profusion d’images aberrantes, l’apparition de nouveaux pouvoirs, l’essor d’une nouvelle économie et la fabrique d’un individu néolibéral.

x 11 18 Après... -
Quand l’au-delà nous fait signe
T
Allix Stéphane essai spiritualité 7 octobre 2020 07/10/20 9782253820376 Albin Michel Politique et société -philosophie 8,20 € 8.2 à paraître
AA AA

Plus d’un quart des personnes en deuil font l’expérience de formes diverses de communication spontanées après la mort d’un proche. Signes, messages, apparitions... il ne s’agit pas d’anecdotes rares ou suspectes, mais d’une réalité quotidienne et indiscutable vécue par plus de deux-cent mille personnes par an, rien qu’en France. Il n’est pas possible de réduire une telle quantité de témoignages à de simples hallucinations.

Après Le Test, ces récits constituent une nouvelle preuve que la vie se poursuit après la mort. Ce n’est pas une croyance mais une déduction scientifique. Je suis journaliste. Celles et ceux que l’on a aimé poursuivent leur existence dans l’au-delà. Ils sont vivants, et tentent de nous faire signe. Écouter ces témoignages permet de comprendre quelle forme d’existence nous attend après notre décès.

Où se trouvent nos proches défunts ? Que font-ils ? Ont-ils toutes les réponses ? Qu’advient-il au moment de la mort ? Peut-on s’y préparer ? À ces interrogations pressantes, il est désormais possible de répondre. À travers ces incroyables témoignages, je vous propose de découvrir ce qu’il advient après... On demande des preuves, elles sont devant nos yeux.

x 17 24 124 p. Comprendre l’effondrement T Servigne Pablo et Stevens Raphaël essai effondrement 7 octobre 2020 07/10/20 9791020908346 Les Liens qui Libèrent Poche + Politique et société 12,00 € 12.00 à paraître
AA AA
Les deux fameux collapsologues Pablo Servigne et Raphaël Stevens – auteurs du succès de librairie "Comment tout peut s’effondrer" (Seuil) – s’entourent de nombreux spécialistes pour comprendre les causes de l’effondrement à venir. Car si les faits sont difficilement contestables il est une question plus complexe : comment en sommes-nous arrivés là ?
x 12 18,5 392 p. Vivre la simplicité volontaire
Histoire et témoignages
T
Thiesset Pierre et Biagini Cédric essai simplicité 18 septembre 2020 18/09/20 9782373090734 L’Echappée Politique et société -décroissance 12,00 € 12.00 à paraître
AA AA

La décroissance est plus que jamais nécessaire. La simplicité volontaire en est l’une des expressions : une philosophie pratique selon laquelle la vie se trouve ailleurs que dans l’accumulation indéfinie et le " ? tout, tout de suite ? ". Ainsi, des habitants de zone urbaine ou rurale vivent sans voiture, sans télévision, sans téléphone portable, et même parfois sans frigo... et soutiennent que l’on est plus heureux en possédant moins.

Voici les parcours singuliers d’une cinquantaine d’entre eux. Ils nous expliquent les raisons de leurs choix, la manière dont ils vivent, leurs rapports aux autres, à la nature et aux savoir-faire. Chacun à leur manière, ils s’extirpent de la société de consommation et des grands réseaux techniques pour savourer une vie riche de sens et de liberté.

x 12 21 312 p. La Révolution à venir
Les Assemblées populaires et la promesse de la démocratie directe
T
Bookchin Murray essai politique 18 septembre 2020 18/09/20 9782748904291 Agone CONTRE-FEUX Politique et société 21,00 € 21.00 à paraître
AA AA
Pendant plus de quarante ans, Murray Bookchin a réfléchi à un système politique qui s’appuierait sur des assemblées populaires et répondrait ainsi aux aspirations démocratiques de la population. La Révolution à venir rassemble pour la première fois ses essais sur la démocratie directe, offrant une vision audacieuse à un moment où la nécessité du renouvellement de la vie politique est de plus en plus criante.
x 11 17 144 p. Police T Bentounsi Amal, Bernanos Antonin, Coupat Julien, Dufresne David, Hazan Eric et Lordon Frédéric essai 18 septembre 2020 18/09/20 9782358722025 La Fabrique Politique et société -répression 12,00 € 12.00 à paraître
AA AA

La police, un sujet omniprésent sur lequel, à force, on ne sait plus trop quoi penser. Ce livre, qui ne prétend pas à l’objectivité, donne le point de vue de quelques individus qui ont eu " maille à partir ", comme on dit, avec les forces de l’ordre.

David Dufresne qui suit depuis longtemps les violences policières, résume ce qu’il a vu, subi, et entendu.

Julien Coupat explicite le sens du mot d’ordre " Tout le monde déteste la police ", il montre qu’il s’agit plus que d’un cri d’instinct, que ce slogan a valeur tactique.

Eric Hazan au contraire reste (très minoritairement) convaincu que seul le basculement de la police peut transformer l’émeute en mise à bas du système : il préconise le mot d’ordre opposé : " La police avec nous ! ".

Antonin Bernanos, militant antifasciste, met en évidence les connivences et les alliances objectives entre l’institution policière et l’extrême droite ;

Amal Bentounsi, évoquant sa bataille judiciaire pour faire condamner les policiers meurtriers de son frère Amine Bentounsi, donne à voir la façon dont le racisme d’État a pu appuyer l’ascension inexorable et incontestée du pouvoir policier dans tous les pores du champ social.

Enfin Frédéric Lordon examine la menace d’affranchissement sauvage, inhérente aux institutions de la violence d’État, qui menace d’entraîner la police dans un devenir corps-étranger au sein du corps politique, sous les oripeaux du " monopole de la violence légitime ".

x 14 21 L’échec d’une utopie T Vescovi Thomas essai Israël 17 septembre 2020 17/09/20 9782348043116 la Découverte Politique et société 20,00 € 20.00 à paraître
AA AA

Comment un État, symbolisé dans les années 1950 et 1960 par le modèle collectif et socialiste du kibboutz, et dirigé en 1993 par le Prix Nobel de la paix Yitzhak Rabin, peut aujourd’hui voir prospérer à sa tête religieux et ultra-nationalistes ? En comprenant les échecs, les errements, ainsi que les débats qui ont animé les gauches israéliennes, l’ouvrage éclaire les failles dans lesquelles la droite sioniste et les mouvements religieux juifs, pourtant longtemps minoritaires, ont pu s’immiscer au point de devenir hégémoniques.

Considéré comme le meilleur livre sur Israël de la dernière décennie par Michel Warschawski, figure de la gauche radicale israélienne et auteur de la préface, L’Échec d’une utopie propose une plongée au sein des gauches israéliennes, mais aussi de l’histoire d’Israël et du sionisme, sans pour autant mettre de côté cet autre Israël, juif et opposé au sionisme, minoritaire mais très actif, avançant à contre-courant et plaidant pour la justice et la paix au Proche-Orient. Fondé sur de très nombreux entretiens réalisés au cours de dernières années avec des cadres et des militants politiques israéliens, et sur les travaux les plus récents au sujet d’Israël et de sa société, cet ouvrage propose la première grande synthèse sur la question.

x La criminologie ou la nouvelle science pénitentiaire T Ferri Tony essai répression septembre 2020 31/08/20 FYP éditions Politique et société -répression à paraître
AA AA

Un peu à la manière d’une nuit orageuse et sombre à l’occasion de laquelle de gros nuages courent au ciel et voilent la clarté de la lune, la criminologie est cette discipline qui s’accompagne encore de mille obscurités et difficultés. Ce fait n’est pas nouveau. Dans son histoire, elle s’est déjà trouvée assombrie par des inquiétudes, des bouleversements, des querelles, des soupçons d’erreurs ou de confusions. Pourtant, douée de vertus sans doute inconnues au vulgaire des hommes, elle est très susceptible de rendre de précieux services à ceux qui s’en réclament, la fréquentent, la conçoivent, la pratiquent. Plus que nulle autre matière, elle offre la chance de rencontrer l’humain dans sa diversité, ses profondeurs, ses complexités. A peine l’explorons-nous avec le sérieux nécessaire qu’elle nous révèle combien elle concerne en réalité chacun de nous.

A mi-chemin entre la science et l’art, le savoir et la pratique, le domaine de la théorie et celui de l’action, elle ouvre des perspectives innombrables, souvent méconnues, parfois inattendues, de compréhension, d’explication et de décision, non pas seulement en ce qui concerne le fait délinquant ou la personnalité criminelle, mais relativement aux évolutions de l’institution judiciaire, aux notions de bien et de mal, de juste et d’injuste, aux réalités sociales, au champ du pouvoir, aux réussites ou aux échecs en matière de prévention de la récidive.

La criminologie n’appartient ni tout à fait aux gens qui savent (ou croient savoir) ou qui ont de réelles compétences (elle n’est donc pas un pur savoir d’expert), ni absolument à ceux qui passent pour être les meilleurs ou les plus vertueux (elle ne se confond pas avec la morale ou l’aristocratie élective) : de fait il y entre et s’y mêle aussi puissamment des éléments de pouvoir et de stratégie, des rapports de force, des enjeux sociétaux, des ingrédients de connaissance in situ des personnes condamnées (milieux, profils, histoires).

Théorique par ses hypothèses et ses démonstrations, pratique par ses expérimentations et sa proximité avec ses lieux d’exercice (prisons, services d’insertion et de probation, associations habilitées par la justice, zones urbaines, cités, quartiers, habitations...), elle a pour vocation de livrer des descriptions et des explications sur le phénomène de la criminalité d’un côté, et d’énoncer des significations et des valeurs (impliquant de faire des choix) à l’égard des manières, des états, des nœuds, des faits criminels eux-mêmes de l’autre. Par conséquent, si elle vise à établir des explications et des compréhensions du fait délinquant dans ses différentes composantes (étiologie, processus, interactions, dynamiques, environnement), il appert que, dans un même mouvement, elle n’en cherche pas moins à parvenir à fixer des résultats concrets pour endiguer les infractions, à s’investir pour permettre d’évaluer, de juger, de réduire, par des décisions de politique pénale et la mise en œuvre de savoir-faire professionnels, ce malheur social qu’on nomme le crime. Bref, elle est au carrefour de la recherche de la vérité (l’ordre théorique), de la pratique de terrain (le champ pratique et professionnel), de l’exercice du pouvoir au sens large (la sphère politique et sociale) et des services rendus à la collectivité (le domaine pragmatique).

C’est de cette criminologie, scientifique, pratique et utilitaire, riche et captivante, qu’il s’agit dans ce livre, dont le programme n’est rien tant qu’ambitieux, attendu qu’il porte le projet de la redéfinir, de lui donner un nouveau souffle, de mesurer toute la tâche et les responsabilités qui lui incombent plus que jamais aujourd’hui. De sorte que vous y trouverez une énergie positive de vingt années de réflexion, de confrontation avec le réel, de pratique, où la grande histoire de la criminologie le dispute, non pas seulement à l’analyse des notions fondamentales et des réalités incontournables relatives au monde des transgressions (soumises ici à l’examen philosophique et sociologique), mais encore au relevé de certaines expérimentations, données ou procédures étonnantes, qui s’offrent à elle dans ses espaces d’exercice, quand elle veille autant à faire qu’à dire.


Préfacé par Jean Pradel, et postfacé par Jean Motte dit Falisse, deux grandes figures marquantes du droit pénal et de la criminologie.

x 15,5 24 736 p. Dominer T Dardot Pierre et Laval Christian essai 27 août 2020 27/08/20 9782348042140 la Découverte Politique et société 26,00 € 26 à paraître
AA AA

Il est courant de déplorer le déclin de la souveraineté de l’État-nation, qui semble devoir être aujourd’hui supplantée par la puissance du capital mondial. Restaurer la verticalité de l’État et son autorité serait ainsi la seule voie pour contester le globalisme néolibéral. C’est contre cette illusion, encore trop répandue à gauche, que Pierre Dardot et Christian Laval ont entamé ce long parcours dans l’histoire complexe et singulière de l’État occidental moderne, depuis sa naissance à partir du modèle de l’Église médiévale jusqu’à son rôle actuel d’État-stratège dans la concurrence mondiale.

Comprendre les aléas et les détours de cette construction, c’est mettre à nu les ressorts d’une domination sur la société et sur chacun de ses membres qui est fondamentalement de l’ordre de la croyance : les « mystères de l’État », le culte de sa continuité qui oblige ses représentants par-delà leur succession, la sacralité dont ces derniers aiment à s’entourer dans l’exercice de leurs fonctions, autant d’éléments qui ont pu changer de forme, mais qui demeurent au principe de sa puissance. En retraçant cette généalogie, il s’agit pour les auteurs de montrer que l’on ne peut répondre aux défis de la mondialisation capitaliste et du changement climatique sans remettre en cause cet héritage. Car l’invocation de la souveraineté « nationale » est devenue l’alibi de l’inaction climatique et de la perpétration des écocides.

Pour affronter ces enjeux globaux, il est indispensable de s’attaquer à un tel régime d’irresponsabilité politique qui dispense les gouvernants de rendre des comptes aux citoyens. C’est dire qu’il faut ouvrir la voie à un au-delà de la souveraineté étatique.

x 13 20 160 p. Santé et capitalisme T Loeppky Rodney, Coburn David, Leys Colin et Applbaum Kalman essai 25 août 2020 25/08/20 9791097331269 Critiques Politique et société 15,00 € 15.00 à paraître
AA AA

Cet ouvrage permet de comprendre la place de la santé et de la médecine dans nos sociétés modernes, à l’échelle mondiale. Il explique aussi l’évolution des systèmes de santé et de la sécurité sanitaire depuis l’avènement des sociétés industrielles au XIXe siècle. A la croisée de la biologie, de la sociologie, de la politique et de l’économie, il explique les grands enjeux de la médecine et de l’accès au soin aujourd’hui.

Qu’est-ce qui rend un système de santé efficace ?? Quels sont les pays qui ont su réduire les inégalités en matière de santé ? ? Quels sont les facteurs qui favorisent un haut niveau de soins et une espérance de vie accrue ?? Traitant de la marchandisation et de la privatisation galopante des systèmes de santé, de la transformation des patients en clients sinon en consommateurs, l’ouvrage montre combien la santé et la médecine sont la cible privilégiée de puissances industrielles et économiques avides de profits.

x 12 21,5 100 p. Où va le féminisme ? T Vanina essai féminisme 2 juillet 2020 02/07/20 9782909899657 Acratie »» Politique et société -femmes 10,00 € 10.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Dans le bouillonnant après-68, cette affiche reflétait bien l’air du temps en affirmant que la lutte des classes et la lutte contre la domination masculine allaient de pair pour changer radicalement la société. Mais la fin des Trente Glorieuses et du bloc soviétique, la propagande " libérale " et les thèses postmodernes ont ensuite fait oublier le désir de révolution. L’Université s’est emparée des questions du genre et des minorités, avec la " théorie queer " et les analyses sur l’" intersectionnalité ".

Le féminisme a évolué vers une demande d’intégration émanant surtout de femmes des classes moyennes et supérieures - et passant par la suppression des inégalités salariales avec les hommes et par une répression accrue des violences masculines. l’exploitation de classe a été reléguée derrière une foule d’oppressions à déconstruire individuellement dans la société existante... On ne réforme pourtant pas un système - et s’émanciper du capitalisme et du patriarcat implique toujours de concrétiser ce projet collectif : la révolution sociale !

x 15,5 22,5 270 p. La peur de la Nature
Au plus profond de notre inconscient, les vraies causes de la destruction de la Nature
T
Terrasson François essai nature 1er juillet 2020 01/07/20 9782869853829 Sang de la Terre Politique et société -philosophie 25,00 € 25.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Aimez-vous vraiment la nature ? Toute la nature ? Le gluant, le griffu, le velu, le vaseux, l’organique ? François Terrasson, chercheur atypique, a décrypté nos rapports profonds aux forces originelles. Il nous révèle avec humour nos fonctionnements internes et explique de manière lumineuse pourquoi notre société s’acharne à détruire la nature. Ce livre fondateur, qui a franchement agacé les aménageurs, mais qui a aussi déstabilisé plus d’un "protecteur" de la nature, a profondément influencé ceux qui l’ont lu.

Il nous ramène à notre animalité, à notre organicité et nous rappelle la force de nos émotions. Shamans, sorcières et légendes hantent ce voyage initiatique, qui touche à la fois le terroir et l’universel. François Terrasson, chercheur " hors norme ", curieux de tout et polyvalent, a fortement marqué les esprits. Ecrivain insatiable, il a la passion de convaincre et ne manque aucune occasion de livrer des articles autant dans la presse nationale que dans les bulletins les plus confidentiels.

Ses écrits sont autant de réflexions indispensables nous incitant à modifier profondément notre comportement vis-à-vis de la nature. Comme en témoigne cet ouvrage.

x 11 17 160 p. Berbères juifs
L’émergence du monothéisme en Afrique du Nord
T
Cohen-lacassagne Julien essai juifs 19 juin 2020 19/06/20 9782358721967 La Fabrique Politique et société -histoire 14,00 € 14.00 sur commande ?
AA AA

Voici un livre qui bouleverse comple`tement les ide ? es rec ? ues sur l’origine des juifs d’Afrique du Nord. Le re ? cit classique est simple : apre`s la destruction du deuxie`me temple de Je ? rusalem par les troupes de Titus en l’an 70 de notre e`re, les juifs de Jude ? e furent contraints a` l’exil et se disperse`rent dans le monde entier, ou` ils fonde`rent des communaute ? s europe ? ennes, orientales, africaines, asiatiques et maghre ? bines.

Dans cette conception, les juifs d’Afrique du Nord descendent, comme tous les autres, de la population initiale de Jude ? e. Il apparai^t aujourd’hui que si le temple a bien e ? te ? de ? truit, l’exil conse ? cutif n’a jamais eu lieu. Comment un exode aussi massif aurait-il pu mate ? riellement se produire ? "Dans quels camions ? " demande Shlomo Sand dans son grand livre, "Comment le peuple juif fut invente ? " (Fayard, 2008).

Les communaute ? s juives e ? taient nombreuses dans tout l’Orient bien avant la destruction du temple : d’apre`s Philon d’Alexandrie, les juifs e ? taient plus nombreux en Egypte, en Libye, en Asie mineure et surtout a` Babylone qu’autour de Je ? rusalem. Ils ne parlaient he ? breu que pour la liturgie et le reste du temps, ils utilisaient la langue du pays ou` ils vivaient (souvent le grec). D’ou` proviennent donc les juifs d’Afrique du Nord ? la re ? ponse est simple : ce sont des Berbe`res judai ? se ? s.

Le judai ? sme antique e ? tait fortement prose ? lyte (a` la diffe ? - rence du judai ? sme actuel) Le monothe ? isme juif, ne ? a` Babylone, s’est propage ? dans le bassin me ? diterrane ? en, sous l’oeil bienveillant (au moins au de ? but) de l’empire romain, Les Phe ? niciens, grands navigateurs - ce que les juifs n’e ? taient pas - a beaucoup contribue ? a` l’exten- sion du monothe ? isme juif, dont ils e ? taient proches par la langue et les ide ? es.

On appelle souvent "Se ? pharades" les juifs d’Afrique du Nord. Cohen-Lacassagne montre que c’est une erreur : se ? pharade signifie espagnol (ou plus largement ibe`re). Or s’il est vrai qu’une partie des juifs d’Espagne ont franchi le de ? troit lors de la reconquista par les Rois tre`s catholiques, ils ne repre ? sentent qu’une tre`s faible partie de la population juive maghre ? bine de l’e ? poque - constitue ? e, re ? pe ? tons-le, de Berbe`res judai ? se ? s.

"Au Maghreb comme ailleurs, e^tre juif ne coi ? ncide ni avec une re ? alite ? ethnique, ni avec une re ? alite ? linguis- tique, ni avec une re ? alite ? nationale - pas plus qu’e^tre musulman". En Me ? diterrane ? e et au Moyen-Orient s’est constitue ? e avec l’arrive ? e de l’islam une authen- tique civilisation jude ? o-musulmane, bien plus re ? elle que l’hypothe ? tique civilisation jude ? o-chre ? tienne.

Apre`s le triomphe du christianisme, devenu religion officielle, le judai ? sme se trouva confine ? dans l’arrie`re-pays rural, au coeur d’un re ? seau de solidarite ? arabo-jude ? o-berbe`re, ce qui lui a sans doute permis de survivre jusqu’a` l’e ? poque actuelle.

x 11 19 128 p. Décarcérer
Cachez cette prison que je ne saurais voir
T
Lhuissier Sylvain essai prison 18 juin 2020 18/06/20 9782374252261 Rue de l’échiquier Les Incisives Politique et société -répression 10,00 € 10.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
La prison, on le sait, ne fonctionne pas. Mais alors, pourquoi continue-t-on d’enfermer à tour de bras ? Pour avoir été en poste au sein du ministère de la justice, Sylvain Lhuissier est particulièrement bien placé pour dresser le tableau critique de l’incarcération. Dans cet essai percutant, il propose de vider les prisons au lieu de les remplir.
x 13 21 180 p. Ce que nous dit la crise du coronavirus
Regards croisés sur les responsabilités de notre société
T
Collectif essai coronavirus 18 juin 2020 18/06/20 9782372630979 Libre et solidaire Politique et société 12,00 € 12.00 très prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Cet évènement nous permet sans doute de réfléchir à notre condition et à nos contradictions... Il aura fallu que cela nous touche de manière plus spectaculaire dans notre quotidien pour que l’ensemble de la population se rende compte des méfaits de notre système sociétal alors que le dérèglement climatique, la destruction de la biodiversité, l’exploitation des matières premières, le mépris pour les populations fragiles et bien d’autres calamités ont suscité si peu d’écho.

Par contre il est inquiétant que cet état de confinement s’appuie sur la mise en place d’un appareil législatif liberticide dont on ne sait s’il ne va pas perdurer dans notre droit commun... Si nous retrouvons notre vie d’avant, sommes-nous sûrs de changer de paradigme, est-ce que cette société de consommation repartira de plus belle, motivée par la frustration de n’avoir pu consommer ! Les différents textes réunis dans cet ouvrage nous ouvrent des pistes pour réfléchir à ce que nous voulons pour nos vies et surtout pour celles des générations futures qui, de plus en plus, nous mettent face à nos responsabilités.

Avec des textes de : Christian Araud — David Bernasconi — Florent Bussy — Paul Cassia — Simon Charbonneau — Jean-Pascal Derumier — Tony Ferri — Jean Gatel — Pierre Jouventin — Serge Latouche — Yves-Marie Le Lay — Bertrand Méheust — Jean-Luc Pasquinet — Boris Pijuan — Pierre-Yves Poindron — Alexandre Rojey — Dominique-Jacques Roth — Catherine Verne

x 14 18 139 p. On peut sauver la planète si...
Ce que propose Greta
T
Trazegnies (de) Charles essai écologie 18 juin 2020 18/06/20 9782845928152 Presses du Châtelet Politique et société -écologie 12,00 € 12.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

A partir des discours et idées de Greta Thunberg, un petit manuel écologique illustré accessible à tous. Un indispensable pour, dès aujourd’hui, sauver la planète de demain. Depuis ses premières " grèves du climat " à l’été 2018 devant le Parlement suédois, Greta Thunberg a fédéré des millions de personnes sensibles à son appel. Celle qui aura 17 ans le 3 janvier 2020 se bat pour une prise de conscience écologique de chacun en vue de sauver la planète.

Grèves scolaires (Fridays for Future), flight-shaming, prises de parole lors des sommets internationaux (COP24, COP25, ONU...), prix et distinctions pour son militantisme... Greta est devenue une activiste engagée à la notoriété internationale - au point d’être désignée personnalité de l’année par l’hebdomadaire Time en décembre 2019. Mais, au-delà de ses coups d’éclat médiatiques, quelles sont précisément ses idées ? Et surtout, qui est cette jeune Suédoise que la planète entière regarde et écoute avec attention ? Avec ce document, Charles de Trazegnies se propose d’analyser les discours de l’activiste pour dessiner un véritable manifeste écologique.

Les conclusions des scientifiques sur le réchauffement climatique doivent être regardées en face, afin d’agir vite. Oui, nous pouvons encore sauver la planète. Mais le temps presse, la maison est en feu. Nous devons prendre sans attendre une série de mesures globales et efficaces pour limiter la hausse des températures - et les désastreuses conséquences que cela a déjà sur notre planète : plafonner les émissions de gaz à effet de serre, atteindre la neutralité carbone, renforcer les puits et réservoirs de gaz à effet de serre, etc.

Sauver la planète, c’est sauver l’humanité ! S’appuyant sur les prises de parole et écrits de Greta Thunberg, ce document offre un panorama des actions concrètes et globales à mener pour une véritable révolution écologique.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |