essai - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 4512 documents de type : essai


Les dernières arrivées à Plume(s) de type essai


4512 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 15 21,5 294 p. Le yiddishland révolutionnaire T Brossat Alain et Klingberg Sylvia essai politique 2009 02/04/09 9782849502174 Syllepse Yiddishland Politique et société -histoire 22,50 € 22.50 présent à Plume(s)
AA AA

Ils sont montés sur toutes les barricades du siècle, des avenues de Petrograd aux ruelles du ghetto de Varsovie, de la lutte antifranquiste à la Résistance antinazie : les révolutionnaires du Yiddishland. Pour la plupart enfants de la misère juive d’Europe orientale et centrale, ils ont été élevés dans la crainte de Dieu et le respect des traditions religieuses, puis emportés par le grand courant de l’Utopie révolutionnaire. Militants socialistes, communistes, bundistes, sionistes, ouvriers, trotskystes…, ils incarnaient l’activité multiple, le radicalisme d’une classe ouvrière juive qui entrevoyait le Messie dans les plis du drapeau rouge.

Aujourd’hui, l’univers dont ils sont issus a disparu, démantelé, disloqué par le génocide nazi. Là où Hitler n’était pas parvenu à conduire à son terme son œuvre de mort, Staline et ses épigones l’ont parachevée. Au-delà de l’irrémédiable coupure, il ne reste que des survivants, et le travail de la mémoire du Yiddishland rouge.

Ce livre retrace le combat de ces militants, leurs trajectoires singulières, l’oscillation entre les grandes espérances et le doute, les illusions perdues. Un regard juif et rouge porté sur l’histoire de ce siècle.

x 14 18 142 p. Le langage inclusif : pourquoi, comment T Viennot Éliane essai langage 2018 13/09/18 9791090062504 iXe Editions XX-Y-Z Politique et société -femmes 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

La violente polémique surgie en France à l’automne 2017 autour de l’écriture inclusive a conduit Eliane Viennot à élargir la question au « langage inclusif ». L’autrice de Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin ! expose dans ce petit guide les bonnes raisons de débarrasser la langue des normes et des règles masculinistes pour dire et écrire un monde où chacun-e aurait sa place, à égalité. Les outils existent : l’accord de proximité, les féminins des noms de fonctions, le point milieu, la création de néologismes opportuns, etc., sont autant de moyens détaillés dans ces pages, à la portée de tous-tes.


Postface de Raphaël Haddad et Chloé Sebagh

x 15,5 20 256 p. Genre et discriminations T Collectif essai discrimination, genre 2017 01/02/17 9791090062368 iXe Editions x x - y - z Politique et société 18,00 € 18.00 sur commande ?
AA AA

Le développement simultané des études sur le genre et des recherches sur les discriminations amène à interroger la définition même de ces termes et leur imbrication. Si le genre est une catégorie d’analyse visant à dénaturaliser les différences de sexe et les rapports de domination qui s’en réclament, la notion de discrimination qualifie tout traitement préjudiciable fondé sur un critère illégitime ­– le sexe, par exemple, ou l’âge, la classe, l’origine ethnique.

Issu d’un colloque organisé en juin 2013 par le réseau GID (Genre, Inégalités, Discriminations), l’ouvrage rassemble des contributions qui, en croisant ces deux approches, ouvrent des pistes nouvelles à la lutte contre les exclusions et les inégalités.

Les concepts de genre et de discrimination découvrent dans les inégalités le produit de rapports sociaux qui distribuent les êtres humains en catégories hiérarchiques faussement rapportées à la «  nature  ». En révélant les structures profondes de ces inégalités, ils légitiment un questionnement critique sur l’organisation de nos sociétés. Mais ils ont des champs d’application propres et sont mobilisés pour des raisons et à des fins différentes, dans des arènes distinctes.

Les onze textes ici rassemblés traitent, chacun à sa manière, de la nécessaire articulation de ces deux concepts. Qu’il s’agisse de détecter les discriminations sous les inégalités de genre, d’appliquer une grille genrée aux discriminations ou de développer une analyse intersectionnelle, ils contribuent à rapprocher des champs intellectuels qui ont longtemps évolué en parallèle.

L’ouvrage s’organise en trois parties : « Déconstruire le genre et rendre visibles les discriminations », où des études portant sur l’histoire nationale, l’espace professionnel, l’armée et la prison montrent que les institutions sont des lieux privilégiés de la fabrication du genre et des processus discriminatoires  ; « Identités sexuées et sexuelles », dont les contributions soulignent le poids des logiques de genre dans les processus discriminatoires qui frappent les individus s’écartant de la norme  ; « Discriminations multiples et genre », sur l’imbrication de différents processus de domination et de différentes logiques inégalitaires et discriminatoires, qu’il s’agisse du sexe ou de la sexualité, de la race, de la classe, de l’âge ou du statut d’étranger.

Publié avec le soutien de l’Alliance de recherche sur les discriminations (ARDIS), de l’Institut Émilie du Châtelet (IEC) et du Domaine d’intérêt général Genre, Inégalités, Discriminations (DIM-GID, Ile-de-France).

Ouvrage dirigé par Mireille Eberhard, Jacqueline Laufer, Dominique Meurs, Frédérique Pigeyre et Patrick Simon

x 15,5 24 233 p. Maîtriser le nucléaire
Sortir du nucléaire après Fukushima
T
Basdevant Jean-Louis essai nucléaire 2012 05/04/12 9782212134360 Eyrolles Vuibert Superieur Politique et société -nucléaire 19,50 € 19.50 présent à Plume(s)
AA AA

Découverte inopinément peu avant 1900, la physique nucléaire a marqué les temps modernes dans des domaines souvent étrangers les uns aux autres comme la médecine (rayons X, radiothérapie), la guerre (armement nucléaire), les arts (carbone 14) ou encore l’astrophysique (observation des supernovae). Avec quelques schémas et beaucoup d’exemples, Jean-Louis Basdevant nous explique ici en termes clairs ce que sont la radioactivité, ses applications et ses dangers.

Il nous livre les clés des mécanismes qui sont à l’œuvre dans les réactions nucléaires, avant, pendant et après, ce qui le conduit à étudier la question hautement sensible de l’électronucléaire.

A l’appui d’une analyse des grandes catastrophes, Three Miles Island en 1979, Tchernobyl en 1986 et Fukushima en 2011, dont il a minutieusement étudié les conséquences, il met en lumière l’avenir de cette filière technologique : différents types de réacteurs en service, différents modes de production mais aussi prolifération des armements.

Comprenant en outre une synthèse sur les ressources énergétiques (et la consommation très inégale d’énergie à l’échelle mondiale), cette édition entièrement refondue nous donne les moyens de prendre position en connaissance de cause dans un débat qui, cette fois, ne restera pas une affaire de spécialistes.

x 14,5 19 160 p. Les troubles schizophréniques T Gourion David et Gut-Fayand Anne essai santé 2004 02/12/04 9782729819392 Ellipses vivre & comprendre Pratique -santé 9,70 € 9.70 sur commande ?
AA AA

La schizophrénie : trouble fréquent, qui débute à l’adolescence, mais qui demeure méconnu et stigmatisé. Pourtant, la schizophrénie, qui concerne 1 % de la population générale, dévoile progressivement ses mystères, grâce aux progrès des neurosciences et de l’imagerie cérébrale. Les avancées de la thérapeutique, considérables au cours des dernières années, ouvrent de nouvelles perspectives aux patients et sont synonymes d’espoir. Le diagnostic précoce progresse également : repérer et dépister les premiers symptômes de la maladie, dès l’adolescence, devant l’apparition de modifications du caractère et du comportement et d’un décrochage scolaire, sont des enjeux cruciaux. Ce livre est destiné à tous les patients, mais aussi aux familles et aux soignants, qui souhaitent mieux comprendre le trouble schizophrénique. De nombreux thèmes sont abordés de façon simple et pratique. Ils concernent la maladie, son diagnostic, ses causes et ses traitements, ainsi que les réseaux de soins et d’entraide et les droits du patient. Des conseils pratiques sont proposés pour gérer les difficultés dans le quotidien comme dans l’urgence, mais aussi les rapports avec la famille et l’entourage. Que faire devant l’apparition de troubles du comportement, d’hallucinations ou d’un isolement ? Qui prévenir ? Comment faire pour éviter les rechutes ? Quand arrêter les médicaments ?

Les Dr David Gourion et Anne Gut-Fayand sont psychiatres à l’hôpital Sainte-Anne à Paris et spécialistes de l’évaluation des troubles schizophréniques. Ils se proposent de répondre à ces nombreuses questions de façon claire et dans un style accessible à tous.

x 14 21 74 p. Alain Badiou
de l’idéologie à l’idée
T
Minozzi Giovanni essai philosophie 2017 10/11/17 9788869761157 Mimésis Visages Politique et société -philosophie 9,50 € 9.50 épuisé
AA AA

Depuis la fin des années 1990, la réflexion philosophique d’Alain Badiou s’oriente vers le thème de l’Idée, associée à la dialectique absolue de l’universalité créatrice. Quel est le rapport entre le rôle de la philosophie et les fameuses quatre procédures de vérité ? Pourquoi choisir de revenir sur la thématique de l’Idée dans le cadre d’une nouvelle dialectique « matérialiste » ?

Ce livre essaie de répondre, sous forme d’entretien, à toutes ces questions en apportant un éclairage sur les débuts de l’activité philosophique d’Alain Badiou, marqués par les débats qui animaient le groupe des Cahiers pour l’analyse dans les années 1960. L’analyse des concepts d’idéologie et de dialectique permettra de reconstruire la généalogie de l’œuvre badiousienne.

x 13 21 368 p. La vie en vert Laville Elisabeth essai 2008 09/05/08 9782744063398 Pearson Village Mondial Politique et société -écologie 15,00 € 15.00 épuisé
AA AA
x 13 21 464 p. La consommation responsable de A à Z T Corre Marie-France essai consommation 2008 22/08/08 9782744063107 Pearson Village Mondial Politique et société -consommation 19,50 € 19.50 épuisé
AA AA

Comment choisir parmi les dizaines de milliers de produits d’une grande surface ? Doit-on opter pour un café bio, commerce équitable, en grains, moulu, en dosettes, de grande marque, de la marque du magasin, ou encore " premier prix " ? Vaut-il mieux prendre de l’eau en bouteille ou acheter une carafe filtrante ? Quelle différence y a-t-il entre deux détergents, l’un bio, l’autre écolabellisé ? Le soja est-il vraiment un aliment miraculeux ? Devant l’abondance de l’offre, le foisonnement des labels et les promesses parfois tendancieuses, quand elles ne sont pas mensongères, le consommateur a de quoi perdre la tête.

Ce guide extrêmement complet, écrit par une des meilleures spécialistes de la consommation, nous donne les moyens d’acheter en connaissance de cause. Ses 80 fiches apportent des informations indispensables pour bien choisir parmi tous les produits de consommation courante : alimentation, équipement et entretien de la maison, électroménager, articles pour enfants, vêtements et cosmétiques, services et loisirs.

Dans chacune de ces fiches produits, Marie-France Corre nous invite à découvrir en quoi nos habitudes de consommation peuvent affecter notre santé, celle de la planète et les communautés humaines, sans oublier notre budget. Elle explique comment se repérer parmi les alternatives qui sont proposées aujourd’hui : bio, recyclé, équitable, solidaire, partage, etc. , et passe en revue les labels et les initiatives positives qui se mettent en place, en incitant à leur faire relais.

En repensant ses achats, il est possible de mieux consommer dans le respect des hommes et de la planète, sans que cela ne soit ni trop cher ni trop compliqué. Mieux consommer aujourd’hui c’est se préparer à mieux vivre demain.

x 15,5 23,5 404 p. L’entreprise verte
Le développement durable change l’entreprise pour changer le monde - 3e édition
T
Laville Elisabeth essai économie, gestion 2009 12/03/09 9782744063350 Pearson Village Mondial Divers 25,50 € 25.50 épuisé
AA AA

Quels sont les derniers efforts des entreprises en matière de développement durable, et comment savoir si on peut leur faire confiance ? Pollution, gaspillage des ressources naturelles de la planète, travail des enfants ou travail forcé, des lois permettent-elles aujourd’hui de juguler, voire d’interdire les abus de certaines sociétés ? Choisir un produit en fonction de son fabricant fait-il de nous des consommateurs responsables ? Est-il enfin réaliste pour une entreprise d’espérer pouvoir concilier respect de l’environnement, justice sociale et prospérité économique ? En tant que consommateurs, salariés ou simples citoyens, nous sommes désormais nombreux à nous poser ces questions au quotidien.

Elles résument tout simplement les enjeux du développement durable appliqué aux entreprises. Elisabeth Laville répond ici, à l’aide de nombreux exemples, à ces interrogations fondamentales. Au cœur d’une problématique plus que jamais d’actualité et dont les enjeux évoluent très vite, cette troisième édition de L’Entreprise Verte dresse un état des lieux fort attendu de la progression du développement durable dans le monde : Grenelle de l’Environnement, nouvelles démarches écologiques comme facteur d’innovation sur l’offre de produits et services (croissance verte, technologies vertes, etc.), nécessité de se doter d’une stratégie carbone afin de prendre enfin en compte la contrainte climatique...

Autant d’urgences dont la réalité est de plus en plus reconnue dans les entreprises. Leur responsabilité sociale est désormais une priorité, mais le défi du développement durable appliqué par toutes reste de taille.

x 15,5 23,5 420 p. Théorie U
Diriger à partir du futur émergent
T
Scharmer Otto essai 2012 20/01/12 9782744065002 Pearson Village mondial Pratique -développement personnel 38,00 € 38.00 épuisé
AA AA

Notre époque, marquée par des crises de plus en plus graves, sociale, politique, écologique, économique, appelle haut et fort un renouveau du leadership ! Or, lorsqu’il s’agit de faire face aux enjeux nécessitant des transformations au sein des organisations, la tendance est soit au repli vers les schémas du passé, soit à parer au plus pressé par des remèdes de première urgence. Otto Scharmer propose une autre voie, la Théorie U, qui prend en compte à la fois expériences passées, situations présentes et conscience de l’avenir.

Une véritable invitation à marquer une pause, à percevoir nos automatismes, puis à les transformer et les revivifier par notre action individuelle et collective. Le "U" est un parcours en cinq étapes simples en apparence, initier, percevoir, être présent, créer, déployer, par lesquelles il s’agit d’intégrer une conscience approfondie des situations et des enjeux, de développer de nouveaux modes d’émergence des solutions possibles pour mieux "prototyper le futur", et de rénover l’approche collaborative et la conduite de projets.

Tout au long de sa carrière de consultant, Otto Scharmer n’a cessé d’observer et d’interroger les plus grands leaders pour saisir les mécanismes invisibles de leurs actes, ce qu’il appelle les "points aveugles" du leadership. Fort de ses observations et de sa pratique, il a modélisé un processus adaptable à tous types d’organisations, une approche profondément vivante et évolutive du leadership, fondée sur une pleine conscience de l’urgence qu’il y a à mettre en œuvre des solutions globales et durables.

La Théorie U est un modèle de conduite du changement qui s’adresse autant aux dirigeants qu’aux managers, consultants, coachs, responsables d’associations ou d’institutions... dans le but de transformer radicalement la façon dont groupes et individus abordent une situation puis y répondent.

x 14 20,5 152 p. Croire aux fauves T Martin Nastassja essai animaux 2019 10/10/19 9782072849787 Verticales »» Verticales Divers -sciences 12,50 € 12.50 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

« Ce jour-là, le 25 août 2015, l’événement n’est pas : un ours attaque une anthropologue française quelque part dans les montagnes du Kamtchatka. L’événement est : un ours et une femme se rencontrent et les frontières entre les mondes implosent. Les limites physiques entre un humain et une bête, en se confrontant, ouvrent des failles sur leurs corps et dans leurs têtes. C’est aussi le temps du mythe qui rejoint la réalité ; le jadis qui rejoint l’actuel ; le rêve qui rejoint l’incarné. »

Croire aux fauves est le récit d’un corps-à-corps entre un ours et une anthropologue au Kamtchatka. Et comme Nastassja Martin le souligne immédiatement, c’est une blessure et une renaissance, dont elle sortira en partie défigurée, mais surtout transfigurée. La singularité de son point de vue a toujours tenu à son engagement avec les peuples étudiés — les Gwich’in de l’Alaska puis les Évènes du Kamtchatka —, engagement si total qu’il a parfois aboli les distances soi-disant objectives et soulevé en elle des interrogations vertigineuses. Ainsi, avec cet ours, s’est-elle confrontée à une figure essentielle des mythologies locales, « l’âme sauvage », comme si cette bête fauve était le point de collision entre savoirs scientifiques et implication animiste.

Outre ce motif initial, elle relate les nombreuses opérations subies en Russie à l’hôpital de Petropavlosk, puis en France à La Salpêtrière ou au CHU de Grenoble. Au cours d’une énième hospitalisation, de nouvelles menaces surviennent, une maladie nosocomiale puis un risque de tuberculose. Face à ces sombres perspectives, la rescapée décide de retourner sur les lieux du « baiser de l’ours ». Et c’est dans ce refuge d’une inquiétante familiarité qu’elle approfondit les questionnements qui l’ont assaillie depuis des mois, les met au diapason d’une pleine Nature habitée par des croyances ancestrales et des solidarités élémentaires, mais aussi à l’épreuve des préjugés de certains habitants envers la « miedka » qu’elle est devenue, mi-femme mi-fauve.

Ultime stigmatisation qui va nourrir son désir de pousser plus loin encore sa méditation anthropologique.

x 14 20,5 250 p. Utopie et socialisme T Buber Martin essai 2016 26/01/16 9782373090048 L’Echappée Versus Politique et société 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA

Le mouvement révolutionnaire s’est construit sur un refoulement : celui du socialisme utopique. Dès la fin du XIXe siècle, les propositions de Fourier, Saint-Simon et Owen ont été écartées par les marxistes car considérées comme non-scientifiques. Il est aujourd’hui grand temps d’en revenir à l’enseignement de ces maîtres-rêveurs. C’est ce à quoi s’emploie Martin Buber dans ce livre inspiré, source de réflexion incontournable sur les socialismes non-marxistes.

Dans le sillage de Proudhon, Kropotkine et Landauer, il en dégage le principe philosophique : ce n’est pas l’Etat ou le marché qui fait société, mais bien les structures communautaires de voisinage, de travail et d’entraide, ainsi que leur capacité à s’associer librement. La conclusion de ce changement de paradigme est limpide : une révolution est condamnée à l’échec si elle n’a pas posé au préalable les fondations du monde auquel elle aspire.

C’est donc ici et maintenant qu’il faut commencer à construire des structures de vie collective où chacun considère autrui comme son égal. Elles seront autant d’îlots de socialisme voués à s’agrandir et à se fédérer, pour aboutir enfin à la communauté des communautés.

x 14 20,5 221 p. Le désert de la critique
Déconstruction et politique
T
Garcia Renaud essai 2015 22/09/15 9782915830989 L’Echappée Versus Politique et société 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

La nature humaine ? Fiction dangereuse. La raison analytique ? Instrument d’uniformisation culturelle. La vérité ? Objet relatif masquant les dispositifs de pouvoir. Le langage ? Geôlier de la créativité. L’universalisme ? Alibi de l’Occident pour dominer le monde. Le corps ? Pâte à modeler au gré des innovations technologiques. Tels sont les lieux, devenus communs, de la pensée de la déconstruction.

Déconstruire... D’un concept plutôt ésotérique, les gauches "radicales" ont fait un programme systématique consistant à suspecter un rapport de domination sous chaque idée ou comportement. Si elles permettent de redoubler de subtilité sur les questions de moeurs - le domaine "sociétal" -, les théories de la déconstruction rendent les armes devant la marchandisation généralisée, l’emprise des industries culturelles et l’artificialisation du monde.

Qui évoque la nécessité d’une décélération, parle d’aliénation, remet au coeur de l’analyse le corps vécu dans un environnement limité, commet dès lors le crime ultime : réintégrer un moment conservateur dans la critique. Occupées à déconstruire et à se déconstruire à l’infini, les gauches "radicales" ont négligé le terrain du social, qu’une extrême droite opportuniste a investi en exploitant la détresse des perdants de l’histoire.

Cet ouvrage tente de comprendre comment nous en sommes arrivés là, de donner les raisons de ce sabordage intellectuel et politique, en analysant l’influence de la déconstruction sur la critique sociale contemporaine. Il en appelle par là même à un renouveau de la lutte contre le capitalisme sur de tout autres fondements théoriques.

x 14 21 288 p. Pour l’autonomie
la pensée politique de Castoriadis
T
Caumière Philippe et Tomès Arnaud essai 2017 19/09/17 9782373090253 L’Echappée Versus Politique et société -philosophie 18,00 € 18.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Venu du marxisme, dont il a constaté très tôt les impasses, Cornelius Castoriadis a voulu réinventer la révolution. Selon lui, la modernité voit s’affronter deux projets de société : celui d’une maîtrise rationnelle du réel et celui d’une autonomie de toutes et de tous. Le premier a donné des résultats désastreux en engendrant le règne de la technique et de l’économie. Le second reste encore à construire pour qu’advienne une société vraiment démocratique dans laquelle le peuple se gouverne lui-même, se passant de toute classe dirigeante.

Castoriadis a mis en lumière les origines de ce projet d’autonomie qui remontent à la Grèce antique. Il en a analysé les expressions modernes, de la révolution russe de 1917 aux révoltes des années 1960. Mais surtout, il en a examiné les conditions pour que se développe une politique émancipatrice aujourd’hui : auto-organisation des luttes, pratique de l’égalité et sens des limites. Ce projet d’autonomie n’est pas un programme clés en main. Il est un imaginaire autant qu’une expérience.

Il est un horizon, celui d’une société consciente du fait que le pouvoir est l’affaire de tous. C’est cette réflexion multiforme et souvent complexe que présente et questionne ce livre qui offre pour la première fois une synthèse claire, accessible et percutante de la pensée politique de Castoriadis.

x 14 20,5 256 p. La liberté dans un monde fragile
écologie et pensée libertaire
T
Ardillo José essai écologie 2018 09/02/18 9782373090345 L’Echappée Versus Politique et société 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA
Peut-on construire une société libre dans un monde aussi fragile que le nôtre ? Au cours des deux derniers siècles, la plupart des projets politiques qui avaient l’émancipation pour horizon ne se sont pas posé cette question, car tout leur paraissait possible. La raréfaction des ressources, la disparition des espèces et la pollution n’étaient pas prises en considération, la puissance des sciences et des technologies semblait alors sans limites. A contrario, l’écologie nous enseigne aujourd’hui que la liberté de l’être humain doit être mise en regard des restrictions qu’impose le monde physique.
x 14 20,5 272 p. Pouvoir de détruire, pouvoir de créer
Vers une écologie sociale et libertaire
T
Bookchin Murray essai écologie 2019 15/03/19 9782373090512 L’Echappée Versus Politique et société -écologie 18,00 € 18.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Raréfaction des ressources, extinction des espèces, dérèglement climatique : la nature est en crise. Le mouvement écologiste l’est tout autant : ses idées, privées de leur tranchant, ont été détournées par les gouvernements et les industriels pour tenter de retarder le désastre tout en générant de nouvelles sources de bénéfices.

Dans un tel contexte, la pensée de Murray Bookchin, qui en appelle à un changement de vision globale, se révèle essentielle : on ne pourra pas faire disparaître la domination de l’humain sur la nature sans éliminer celle de l’humain sur l’humain. L’écologie doit donc se faire sociale si elle veut s’attaquer aux causes profondes des bouleversements actuels, que sont la production et l’échange pour le profit, le gigantisme urbain et technologique, et l’assimilation du progrès aux intérêts des entreprises.

Les textes réunis ici, majeurs dans l’œuvre de Bookchin, exposent son écologie sociale, dans sa théorie comme dans sa pratique « municipaliste libertaire », qui passe par la démocratie directe et la reprise en main de nos conditions d’existence. Ils déploient aussi toutes les implications éthiques et même esthétiques de ce projet politique, depuis la respiritualisation du travail jusqu’à l’établissement d’une nouvelle sensibilité et d’une nouvelle façon de vivre, un apprentissage continuel de la vertu et de la décence pour résister à la corruption sociale, morale et psychologique exercée par le marché et son égoïsme débridé.

x 14 20,5 130 p. La nouvelle religion du numérique
le numérique est-il écologique ?
T
Rodhain Florence essai numérique 2019 29/08/19 9782376872924 EMS Versus Politique et société 10,90 € 10.90 présent à Plume(s)
AA AA

La pensée magique accompagne le développement fulgurant du numérique dans nos sociétés.

La prise de recul n’est plus autorisée. Pire, la pensée dominante voudrait nous faire accroire que le numérique est associé à l’écologique.

Or, l’industrie des Technologies de l’Information et de la Communication est l’un des secteurs industriels les plus polluants et destructeur de la planète.

Les injonctions à se diriger vers le "tout numérique" sont l’objet de manipulations, où les véritables motifs sont cachés : cachée la tentative de sauvegarder coûte que coûte un système qui nous entraîne vers le chaos, caché le fait que l’enfant est désormais considéré comme un consommateur plutôt que comme un apprenant...

Se basant sur les travaux de recherche de l’auteure ainsi que ceux de l’ensemble de la communauté scientifique, cet ouvrage déconstruit cette pensée magique.

x 14 20,5 320 p. Etre écoféministe
Théories et pratiques
T
Burgart Goutal Jeanne essai écologie, féminisme mai 2020 30/04/20 9782373090697 L’Echappée VERSUS Politique et société -femmes 20,00 € 20.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Oppression des femmes et destruction de la nature seraient deux facettes indissociables d’un modèle de civilisation qu’il faudrait dépasser : telle est la perspective centrale de l’écoféminisme. Mais derrière ce terme se déploie une grande variété de pensées et de pratiques militantes. Rompant avec une approche chic et apolitique aujourd’hui en vogue, ce livre restitue la richesse et la diversité des théories développées par cette mouvance née il y a plus de 40 ans : critique radicale du capitalisme et de la technoscience, redécouverte des sagesses et savoir-faire traditionnels, réappropriation par les femmes de leur corps, apprentissage d’un rapport intime au cosmos...

Dans ce road trip philosophique alternant reportage et analyse, l’auteure nous emmène sur les pas des écoféministes, depuis les Cévennes où certaines tentent l’aventure de la vie en autonomie, jusqu’au nord de l’Inde, chez la star du mouvement Vandana Shiva. Elle révèle aussi les ambiguïtés de ce courant, où se croisent Occidentaux en quête d’alternatives sociales et de transformations personnelles, ONG poursuivant leurs propres stratégies commerciales et politiques, et luttes concrètes de femmes et de communautés indigènes dans les pays du Sud.

x 11 17,5 250 p. Essais hérétiques
Sur la philosophie de l’Histoire
T
Patocka Jan essai histoire 2007 01/03/07 9782864324973 Verdier Verdier Poche Politique et société -philosophie 9,00 € 9.00 sur commande ?
AA AA
Disciple de Husserl, Jan Patocka (1907-1977) a rédigé au terme de sa carrière ce magnifique essai qui reprend le débat ouvert entre Husserl et Heidegger sur le thème de la liberté. L’histoire peut-elle avoir un sens ? Pour Patocka, la philosophie qui a conduit à l’idéalisme a échoué dans sa prétention à saisir la subjectivité dans son rapport au monde, c’est-à-dire précisément ce qui fonde l’histoire. Remontant aux origines de la philosophie européenne, il aborde alors les problèmes du choix, du souci de l’engagement, et de la violence. La Charte 77 dont Jan Patocka fut le premier porte-parole, trouve ici une première tentative d’expression philosophique.
x 13,5 21,5 133 p. Poulain de la Barre
Egalité, modernité, radicalité
T
Pellegrin Marie-Frédérique essai 2017 16/05/17 9782711627615 Vrin Varia Politique et société 16,00 € 16.00 sur commande ?
AA AA

Ce recueil collectif entièrement consacré au philosophe cartésien féministe François Poulain de la Barre (1647-1723) réunit les contributions des meilleur(e)s spécialistes actuel(le)s de cet auteur. Il permet d’éclairer les principaux aspects de sa pensée. Celle-ci est centrée sur la question de l’égalité des sexes mais concerne également l’épistémologie, le droit, l’usage des livres dans la formation de soi et la linguistique.

Elle initie une nouvelle approche philosophique des rapports entre hommes et femmes qui irrigue les Lumières en Angleterre et ailleurs, en posant la question de l’égalité d’une manière radicale et toujours d’actualité.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |