essai - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 4435 documents de type : essai


Les dernières arrivées à Plume(s) de type essai


4435 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 | 400 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11 18 330 p. De la propagande. Entretiens avec David Barsamian T Chomsky Noam essai société 2003 30/09/03 9782264037619 10/18 Fait et Cause Politique et société 8,10 € 8.10 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

La pratique de Noam Chomsky, c’est de vous dire ce qu’il pense, pas ce que vous devez penser. […] Il ne se contente pas de maudire l’obscurantisme, il allume une bougie pour que nous puissions y voir. » Voir ou comprendre quoi ? L’impérialisme américain, d’abord, qu’il démonte avec une remarquable acuité - de l’éradication des résistances sud-américaines au contre-terrorisme. Les ressorts psychologiques et lexicaux de la « fabrication de l’assentiment » dans le monde. Mais aussi la signification de la mobilisation contre l’OMC à Seattle, le fonctionnement de l’ONU et des cours internationales de justice, notamment à propos du cas Pinochet, le fondement de l’économie capitaliste depuis les années 1970...

Derrière le Chomsky politique apparaît alors le Chomsky linguiste, insistant sur la détérioration et la falsification du langage, moyen pour une certaine idéologie néolibérale de faire passer les vessies pour des lanternes...

x 11 18 224 p. Dégraissez-moi ça !
Petite balade dans le cauchemar américain
T
Moore Michael essai société américaine 2004 05/02/04 9782264037121 10/18 Fait et cause Politique et société 7,10 € 7.10 épuisé
AA AA
Voici, à travers les yeux d’un ancien ouvrier devenu agitateur professionnel, la face sombre et peu glorieuse des États-Unis, celle du chômage et de la pauvreté, du racisme… et des antidépresseurs. Avec un humour féroce, Michael Moore part en guerre contre les spécialistes du « dégraissage » intensif et leurs alliés, les politiciens qui leur donnent carte blanche (et des subventions). Lui-même licencié de General Motors, il râle, dénonce, accuse, rêve d’organiser le procès des liquidateurs du « rêve américain », demande à l’Arabie Saoudite une aide financière pour les pauvres d’Amérique et offre ses conseils à tous les laissés-pour-compte ! Drôle et excessif, il nous rappelle que le rire est aussi une arme de combat et de résistance.
x 11 18 240 p. La doctrine des bonnes intentions T Chomsky Noam essai société 2007 20/09/07 9782264045096 10/18 Politique et société 7,50 € 7.50 épuisé
AA AA
L’Amérique se cache souvent derrière des « bonnes intentions » pour promouvoir une stratégie impériale. Puisant dans son immense culture politique et sa longue expérience, Noam Chomsky dissèque de façon magistrale cette « doctrine » et ses antécédents, mais aussi ses liens avec la propagande, l’éducation, l’armée de métier, la « repentance » sans réparation pour les exactions passées, ou encore la montée du fondamentalisme religieux aux États-Unis. Un livre décapant, vivant, plein d’humour, en prise directe sur l’actualité.
x 11 18 384 p. Dominer le monde ou sauver la planète ? T Chomsky Noam essai société 2005 15/09/05 9782264042293 10/18 Fait et cause Politique et société 8,80 € 8.80 épuisé
AA AA
La politique actuelle de l’administration Bush sur la scène mondiale constitue-t-elle une rupture avec la position traditionnelle des États-Unis ? Pour Noam Chomsky – qui signe là son premier grand essai depuis une quinzaine d’années –, la Stratégie de sécurité nationale adoptée en 2002 a eu de nombreux précédents dans la pratique des administrations passées, tant républicaines que démocrates. Ce qui est vraiment nouveau, c’est que cette attitude n’est plus déniée mais revendiquée ouvertement. En s’appuyant sur un travail de recherche de premier ordre et sur l’exploitation de nombreuses archives, Chomsky analyse, avec autant d’indignation que d’humour, le discours du projet américain, dont il souligne très efficacement l’illogisme et l’injustice. Hégémonie ou survie : tel est, selon Chomsky, le choix historique aujourd’hui, et nul ne sait quelle orientation va l’emporter.
x 11 18 112 p. Manifeste contre le travail T Krisis essai société 2004 01/03/04 9782264037251 10/18 Fait et cause Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 6,40 € 6.40 épuisé
AA AA
Il y a cent cinquante ans, Marx affirmait la nécessaire sortie du capitalisme par le moyen de la lutte des classes. Cent vingt ans plus tard, l’Internationale situationniste, emmenée par Guy Debord et Raoul Vaneigem, élargissait la définition du prolétariat et mettait en cause la société du travail et de la consommation. Le Manifeste contre le travail reprend la critique là où les situationnistes l’avaient arrêtée. Dans une société obsédée par la « valeur travail » et l’effroi que suscite sa possible disparition, ce petit livre-manifeste reprend le combat contre la transformation de l’homme en « ressource humaine ». Il rappelle qu’une émancipation digne de ce nom ne peut faire l’économie d’une critique radicale de l’idéologie du travail. Autrement dit, il ne s’agit pas de libérer le travail, mais de se libérer du travail.
x 11 18 224 p. Mike contre attaque ! T Moore Michael essai international, société américaine 2003 01/10/03 9782264037220 10/18 Fait et cause Politique et société 7,50 € 7.50 épuisé
AA AA
Le Bandit-en-chef Georges W. Bush, dit « Georges II » et son gang, Dick Cheney, Donald Rumsfeld & co, gouvernent l’Amérique. Ultraconservateurs et richissimes, ils ont fait main basse sur le pays, et partent maintenant en guerre contre l’« Axe du Mal ». Provocateur, corrosif, inquiétant, narcissique, subversif, Mike l’Agitateur-en-chef refuse de leur abandonner le pays et supplie le secrétaire général de l’ONU de déployer ses casques bleus et de rétablir la démocratie ! Le temps est venu de lancer la contre-attaque en dénonçant les maux cachés de l’Amérique : l’illettrisme et l’alcoolisme (le président connaît bien les deux problèmes), le racisme (Mike propose aux Noirs un kit de survie !), la libre circulation des armes, la peine de mort, la pauvreté massive, mais aussi l’arrogance et l’irresponsabilité de la politique étrangère de son pays. Pas de doute, Mike est de retour ! Et son humour ravageur du réalisateur de Bowling for Colombine détonne dans le consensus patriotique qui domine aux États-Unis depuis les attentats du 11 septembre et la guerre en Irak.
x 11 18 311 p. Pour la désobéissance civique T Bové José et Luneau Gilles essai désobéissance civique 2005 02/08/05 9782264042385 10/18 Politique et société -non-violence et désobéissance 8,80 € 8.80 épuisé
AA AA
encore 2 exemplaires disponibles chez une librairie amie, nous contacter

Quand un gouvernement encourage les intérêts privés aux dépens de tous et de la Terre, quand la loi privilégie l’intérêt particulier au détriment de l’intérêt général, quand la justice participe à la construction d’un ordre sécuritaire, que peuvent faire les citoyens pour que le droit redevienne l’outil de préservation du bien commun ? Il ne leur reste qu’à désobéir, quel qu’en soit le prix, pour défendre la démocratie. Organiser pacifiquement la résistance à l’injustice. La désobéissance civique, c’est le fait d’assumer individuellement un acte illégal qui s’inscrit dans une aspiration collective : de Gandhi aux arracheurs d’OGM en passant par les femmes avortées et les déserteurs, elle est un acte politique qui oppose la légitimité à la légalité. La désobéissance civique, au-delà du courage de dire non, c’est déjà dire oui à l’approfondissement de la liberté.

x 11 18 256 p. Le profit avant l’homme T Chomsky Noam essai société 2004 30/04/04 9782264038128 10/18 Fait et cause Politique et société 7,50 € 7.50 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Depuis l’effondrement des régimes communistes, le dogme néo-libéral est le pavillon sous lequel les États-Unis, imités par la majorité des pays occidentaux, ont décidé de défendre leurs intérêts stratégiques. Les deux grands mots d’ordre de ce que l’on appelle la « mondialisation » - « moins d’État » et « liberté des marchés » - sont désormais leurs armes privilégiées pour assurer leur domination sur le reste du monde. Pourtant, Noam Chomsky souligne à quel point la réalité du néo-libéralisme actuel tourne le dos aux principes du libéralisme « classique ». La compétition est truquée et les pays riches, en position de force, recourent à toutes sortes de mesures qui sont autant de violations déguisées de la liberté qu’ils prétendent défendre.
x 11 18 480 p. Retour sur la condition ouvrière T Beaud Stéphane et Pialoux Michel essai société 2005 06/04/05 9782264039293 10/18 Fait et cause Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 10,15 € 10.15 épuisé
AA AA
Que sont devenus les ouvriers ? Objet de toutes les attentions depuis la révolution industrielle jusqu’aux années 1980, les travailleurs d’usine n’intéressent plus grand monde après l’échec du projet communiste et l’effondrement de leurs bastions industriels. Brisée dans son unité, démoralisée, désormais dépourvue de repères politiques, méprisée par ses enfants, la classe ouvrière vit un véritable drame - à l’écart des médias. Certes, les ouvriers continuent d’opposer avec un succès relatif certaines de leurs traditions de résistance à la dynamique qui les détruit. Cette remarquable enquête, sensible et documentée, fait toute sa place à la parole ouvrière, elle rend hommage à ces hommes et à ces femmes dont la dignité est aussi imposante que celle dont firent preuve leurs parents à l’heure des victoires.
x 11 18 334 p. Tous aux abris T Moore Michael essai international 2004 01/10/04 9782264039958 10/18 Fait et cause Politique et société 8,10 € 8.10 épuisé
AA AA

George W., le Bandit-en-Chef accompagné de sa clique de millionnaires, prépare sa réélection au poste de Commandant en Chef de la Mère Patrie ! Il n’en fallait pas plus à Mike pour repartir au front et TOUT faire pour que le cauchemar s’arrête. Dans ce nouveau livre, aussi drôle et provocateur que les précédents, Mike est l’Arme de Dérision Massive : il s’attaque aux mensonges et à la propagande dont son pays est victime depuis le 11 septembre, notamment sur les armes de Saddam. Il révèle les petits secrets du roi George du pétrole irakien et ses petites combines avec ses copains saoudiens. Et Mike se fâche vraiment quand il voit que sa patrie est devenue les États-Unis de la Peur, où les libertés publiques sont menacées alors que les grands patrons-truands des multinationales US échappent à la prison !

« Le bonhomme est toujours aussi drôle. Dans son dernier bouquin, il s’emploie, avec la joyeuse hargne qu’on lui connaît, à dégommer le bilan calamiteux de George W. et de son gang. » Charlie Hebdo

x 12,5 19 80 p. Amérique notre histoire
Entretiens avec Jean-Michel Meurice
T
Banks Russel essai Amérique 2006 30/09/06 9782742762897 Actes Sud International -Amériques 16,30 € 16.30 manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Dans le cadre d’une série d’émissions, "Amérique, notre histoire", dont la diffusion débute sur ARTE en septembre 2006 et qui a pour principe de faire appel à la réflexion d’écrivains américains contemporains, Russell Banks s’exprime, dans un authentique engagement citoyen et intellectuel, sur les pionniers et les valeurs fondatrices des Etats-Unis, sur les immigrants et l’américanité, sur le développement économique et la modernité, sur les relations entre Amérique et Europe...
x 19,5 25,5 148 p. L’atelier du vivant T Rabanel Jean-Luc essai cuisine 2007 31/10/07 9782742769896 Actes Sud Pratique -cuisine 32,00 € 32.00 16,00 € présent à Plume(s)
AA AA

Un livre évoquant le parcours, les recettes et les choix singuliers de Jean-Luc Rabanel : une cuisine de créateur fondée sur le légume, le bio et l’expérimentation.

Jean-Luc Rabanel, le chef étoilé de l’Atelier, à Arles, aime à dire qu’il “cuisine à outrance le légume”. Il multiplie les recettes, autant de créations abouties, marquées par les notes fines et variées des légumes frais et croquants du jardin, qui ont donné sa personnalité à sa cuisine.

Sa carrière débute très jeune ; il rencontre l’univers de la haute gastronomie, se voit confier la responsabilité de cuisines renommées. Il poursuit l’exploration de son terroir, de ses racines, et mène des recherches sur les jus, les herbes, les épices. En 2001, il part à Arles créer un restaurant bio adossé à un potager certifié en culture biologique. En 2006, il ouvre l’Atelier, où il trouve sa vraie nature : “Aujourd’hui, j’en suis arrivé à une cuisine 100% émotion. Je peux démontrer que ce n’est pas la technique qui prime. J’ai envie de bousculer les principes élémentaires. C’est comme un art martial. Il faut y consacrer vingt ans de sa vie, dans une logique d’apprentissage, avec des strates posées au quotidien, la répétition infinie des gestes. Et, enfin, pouvoir aller au-delà des strates, les faire exploser, les mettre sens dessus dessous.”

Ce livre explore le parcours de Jean-Luc Rabanel et les caractéristiques de sa cuisine : une cuisine de créateur, marquée par la légèreté et le règne du végétal, qui se crée et s’invente comme dans un atelier d’expérimentation. Une cuisine d’émotion : “elle est gastronomique et simple, créative et rassurante, nouvelle et accessible” ; les plats naissent au jardin, puis l’arrangement des saveurs compose des plats inédits, faits de rythme, de fraîcheur, de couleurs, de textures. Dans un souci de santé et de préservation de l’environnement, il prône une démarche culturale saine, consistant à produire le bon légume au bon endroit, dans une terre prête à l’accueillir, sans recourir aux pesticides ni aux “enrichissants”.

Le chef détaille ensuite ses ingrédients de base, à partir desquelles de multiples combinaisons sont possibles, et livre quelques-uns de ses tours de main essentiels et ses recettes favorites : entrées (yaourt végétal au poivron jaune/croustillant de feuille de blette pourpre ; fleur de courgette soufflée de jeunes légumes/bouillon de coques…), plats (épaule d’agneau longuement confite/cébettes rôties à la réglisse ; pavé de morue fraîche rôtie au piment d’Espelette/petits artichauts bouquets…) et desserts (transition patate douce/coco ; lait glacé thym citron/tuile au romarin…).

x 12,5 19 260 p. Ces traitements dont il faut se méfier T Blech Jörg essai beauté, santé 2007 24/01/07 9782742765522 Actes Sud Pratique -santé 21,30 € 21.30 sur commande ?
AA AA

Lorsqu’on demande à des médecins s’ils se soumettraient eux-mêmes aux traitements et opérations qu’ils prescrivent, ils se montrent le plus souvent fort réticents. Nous devrions en faire autant, nous dit Jörg Blech.

En s’appuyant sur des études récentes, l’auteur remet en cause la nécessité réelle d’un grand nombre de prescriptions et d’interventions et prouve l’insuffisance de la recherche en ce qui concerne leurs effets à long terme. La relation entre médecins et patients, fondée sur des présomptions, s’en trouve truquée. Aujourd’hui, le corps médical lui-même commence à dénoncer un système de santé pernicieux.

Maux de dos, problèmes gynécologiques ou cardiaques, cancer, arthrose, alzheimer... - autant de maladies dont les traitements habituels sont ici soumis à interrogations.

Et si l’information sans retenue du patient était le meilleur moyen de réduire les dépenses inutiles de la Sécurité sociale ? Aussi, en fin de volume, Jôrg Blech fournit-il un questionnaire susceptible de nous aider à comprendre si les solutions qu’on nous propose sont vraiment justifiées.

x 12,5 19 120 p. Contre-discours de mai
aussi intitulé Contre discours à l’usage des héritiers de 68
T
Cusset François essai mai 68 2008 31/03/08 9782742776207 Actes Sud Politique et société -histoire 16,30 € 16.30 manquant sans date
AA AA

A chaque commémoration de Mai 68, les embaumeurs ressortentt leurs oripeaux photographiques. Ils nous remâchent leurs camaraderies d’anciens combattants, s’arrogent les rôles de premier plan et, sans s’expliquer sur leurs reniements passés et présents, momifient l’épisode soixante-huitard pour la plus grande joie des fossoyeurs, leurs alliés - qui parlent haut et fort d’à tout jamais "liquider l’héritage".

Montrer que ceux-ci et ceux-là font œuvre commune, comprendre que le mausolée qu’ils honorent ou méprisent a d’abord pour fonction d’interdire toute action collective à venir, rappeler la dimension internationale effervescente de 68, ressaisir l’essence imprévisible de l’événement et, enfin, renouer avec l’esprit de révolte : tel est le salutaire contre-discours que leur oppose, dans ces un des meilleurs historiens du monde intellectuel - et de ses trahisons

x 12,5 19 340 p. L’info-pouvoir T Bédéï Jean-Pierre essai médias 2008 31/01/08 9782742772414 Actes Sud Politique et société -médias 21,30 € 21.30 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Au début de la Ve République, il s’agissait de la contrôler. Vint ensuite le temps de l’information manipulée. Permanence de l’histoire : la dissimulation et le secret. Résultat de cette évolution : l’ “info-pouvoir”, dont l’actuel président de la République est à la fois le représentant et le symbole le plus en vue. L’enquête de Jean-Pierre Bédéï permet de comprendre l’essence et l’origine de la politique-spectacle d’aujourd’hui. Pour écrire ce livre, l’auteur a réuni une partie des archives de l’ex ministère de l’Information, des confidences de personnalités politiques de premier plan, celles d’hommes et de femmes qui “font” l’information, et des interviews de ceux qui la relaient. Se dégage ainsi l’évolution d’une relation dangereuse entre le pouvoir et l’info.
x 14 20 272 p. La face cachée de Reporters sans frontières T Vivas Maxime essai international, société 2007 16/11/07 9782930402697 Aden Grande Bibliothèque Politique et société -médias 20,30 € 20.30 présent à Plume(s)
AA AA

De la CIA aux faucons du Pentagone

Voici, détaillés dans ces les fréquentations douteuses, les financements honteux, les hargnes sélectives, les indulgences infondées, les tentatives de dissimulations, les manipulations des chiffres, les mensonges réitérés de Reporters sans frontières, le tout au service d’une cause sans rapport avec les objectifs affichés. Observons son ardeur au travail contre les pays pauvres que l’Occident veut soumettre et son silence face aux concentrations économiques dans les médias des pays riches. Notons sa mansuétude envers les « bavures » de l’US Army, ses « oublis » dans la comptabilisation de journalistes qui en sont victimes.

Ce livre dévoile les paravents de la CIA qui alimentent RSF en dollars : le Center for a Free Cuba et la National Endowment for Democracy (NED) via l’United States Agency for International Development (USAID).

Et il n’y a pas qu’eux : l’Open Society Institute du milliardaire et magnat international de la presse George Soros, ami personnel de Bush, qui s’agite partout où peut être mis en place un gouvernement pro-états-unien, fait partie aussi des généreux financiers de RSF.

Alors, RSF ??? Association humanitaire ou bras médiatique européen de la CIA et des faucons du Pentagone ?

x 14 21 400 p. Mythes et réalité du conflit israélo-palestinien T Finkelstein Norman G. essai Palestine 2007 16/02/07 9782930402260 Aden Grande Bibliothèque d’Aden International -Moyen Orient 25,40 € 25.40 présent à Plume(s)
AA AA

Préface de Dominique Vidal
Traduit de l’américain par Patrick Gillard et Serge Deruette

Cet ouvrage capital sur la question israélo-palestinienne, tant dans sa dimension historique que politique, est aujourd’hui traduit en français.

Lors de sa parution originale en anglais (juin 2003), Le Monde Diplomatique écrivait : « Voici un livre à ne pas manquer. L’histoire du conflit israélo-arabe a donné lieu à une multitude d’ouvrages. Mais Image and Reality of the Israel-Palestine Conflict tranche sur l’essentiel de cette production. Par sa radicalité : Norman Finkelstein prend, sans concession, le contre-pied de l’interprétation dominante de plusieurs moments-clefs (1948, 1967, 1973). Par son caractère pointu : l’auteur passe au crible d’une méthodologie rigoureuse les thèses de certains chercheurs. Par son goût pour la polémique : il n’hésite pas à qualifier de tronquée une citation déformée, d’imaginaire un fait ou un chiffre inventé, bref à traquer comme telle toute manipulation, toute falsification. »

x 12 19 208 p. Comment Nicolas Sarkozy écrit l’histoire de France T Collectif essai politique, Sarkozy 2008 18/04/08 9782748900934 Agone Passé et présent Politique et société 15,30 € 15.30 présent à Plume(s)
AA AA

Guy Môquet, Jaurès, les colonies et tant d’autres… Nicolas Sarkozy en campagne, puis au début de son mandat, n’a cessé d’utiliser et de brandir des références historiques. Cet usage immodéré de l’histoire a alors mobilisé autant de mises en scène grandiloquentes que de discours de filiation destinés à dessiner les contours d’une France mythique du candidat puis du président.

Comment voir clair dans tous ces personnages et événements sans cesse mélangés et associés les uns aux autres en dehors de tout contexte ? Comment comprendre le brouillage de références qui empruntent autant aux grandes figures de la gauche qu’à celles de la droite ? Quels sont les enjeux et les effets politiques de telles constructions historico-politiques ?

Une vingtaine d’historiens ont disséqué les usages que fait de l’histoire Nicolas Sarkozy pour permettre de saisir les mécaniques à l’œuvre dans cette vaste entreprise de reconstruction d’un roman national. Sous la forme d’un dictionnaire, un véritable parcours critique dans l’histoire de France revue et corrigée par une droite qui entend refabriquer de l’« identité nationale »...

Sommaire

Affaire Dreyfus, par Thomas Loué
Afrique, par Laurence de Cock
Maurice Barrès, par Gérard Noiriel
Marc Bloch, par Gérard Noiriel
Léon Blum, par Gérard Noiriel
Cascade du bois de Boulogne, par Jean-Marie Guillon
Charlemagne, par Fanny Madeline
Choc des civilisations, par Françoise Micheau
Georges Clemenceau, par Nicolas Offenstadt
Communautarisme, par Éric Soriano
La Commune, par Olivier Le Trocquer
Condorcet, par Yannick Bosc
Croisades, par Françoise Micheau
De Gaulle, Sarkozy : une drôle d’histoire, par Annie Collovald
Édit de Nantes, par Jérémie Foa
Esclavage dans les colonies françaises, par Éric Mesnard
État capétien, par Yann Potin
Féodalités, par Fanny Madeline
Jules Ferry, par Olivier Le Trocquer
Fille aînée de l’Église, par Fanny Madeline & Yann Potin
Fin de l’histoire, par Michèle Riot-Sarcey
La « France éternelle », un paysage de campagne ?, par Pierre Schill
Glières, par Jean-Marie Guillon
Victor Hugo, par Sylvie Aprile
Jean Jaurès, par Blaise Wilfert-Portal
Jeanne d’Arc, par Nicolas Offenstadt
Claude Lévi-Strauss, par Éric Soriano
Litanie, par Laurence de Cock
Lumières, par Sophie Wahnich
Lutte des classes, par Éric Soriano
Lyautey, par Catherine Coquery-Vidrovitch
Mai 68, ou L’actualité de la mémoire, par Michèle Riot-Sarcey & Thierry Aprile
Georges Mandel, par Jean-Marie Guillon
Guy Môquet, par Pierre Schill
Jean Moulin, par Michel Fratissier
Napoléon Bonaparte, par Marc Belissa
Napoléon III, par Olivier Le Trocquer
Passé colonial, par Gilles Manceron
Pavillon de la lanterne, par Yann Potin
Repentance, par Sandrine Lefranc
Résistance, par Jean-Marie Guillon
Rêve, par Laurence de Cock
Révolution française, révolution, par Sophie Wahnich
Révolution française, ses « grands hommes », par Marc Belissa
Rois de France, par Fanny Madeline
La Terreur, terreur, par Sophie Wahnich
Totalitarisme(s), par Sonia Combe
Verdun, par Nicolas Offenstadt
Vichy, par Jean-Marie Guillon

x 15,5 24 368 p. Par le feu et par le sang
Le combat clandestin pour l’indépendance d’Israël, 1936-1948
T
Enderlin Charles essai Palestine 2008 05/03/08 9782226180841 Albin Michel International -Moyen Orient 21,10 € 21.10 sur commande ?
AA AA

Voici le récit captivant du combat des Juifs de Palestine depuis la révolte arabe des années 1930 jusqu’à la fondation d’Israël.

Un combat qui fut aussi une guerre totale. Notamment à partir de 1944, lorsque les trois organisations paramilitaires juives (Haganah, Stern, Irgoun), après avoir fédéré leurs forces contre l’occupant anglais, lancent des commandos armés contre les postes de police et les bases militaires, détruisent l’Hôtel King David, multiplient les attentats en Palestine et à l’étranger. Les Britanniques ripostent par des exécutions et des déportations. En ce temps-là, les têtes de Menahem Begin, d’Yitzhak Shamir et de bien d’autres futurs responsables politiques de l’État sont mises à prix pour faits de terrorisme. Et après l’Indépendance, en mai 1948, ce sont eux que l’on retrouvera logiquement à la pointe du combat contre les forces arabes. Car c’est par le feu et par le sang qu’Israël a vu le jour.

Fondé sur une enquête auprès des derniers témoins de cette aventure, sur des sources souvent inaccessibles en français et sur de nombreux dossiers inédits, ce document éclaire d’un jour décisif un épisode crucial, et pourtant des plus mal connus, de l’histoire contemporaine.

x 15 21 72 p. L’autogestion, une idée toujours neuve T Izrine Jean-Marc essai autogestion 2005 31/03/05 9782914933223 Alternative libertaire Politique et société -alternatives 7,10 € 7.10 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Coédition Alternative libertaire / NEFAC (North-eastern federation of anarcho-communists)

Une coédition AL-Nefac (Québec)

Qu’est-ce que l’autogestion ?

Un aperçu des réalisations, des limites et des possibilités offertes par l’autogestion, que ce soit dans une période révolutionnaire (Russie 1917, Espagne 1936) ou dans la réalité des luttes actuelles (Lip 1973, Chiapas 1994, Argentine 2001, Québec 2003…).

Sans l’autogestion, aucun projet émancipateur n’est viable !

x 15 24 143 p. Du son au signe T Bosseur Jean-Yves essai musique 2005 28/04/05 9782862274393 Alternatives Ecritures Littérature -poésie 9,80 € 9.80 épuisé
AA AA
Tout au long de l’histoire de la musique occidentale, la notation n’a jamais cessé d’évoluer, épousant, devançant même parfois, ses mutations successives. Le solfège, qui est souvent considéré comme un fait acquis, est la conséquence de nombreux tâtonnements. Que l’on soit ou non familier avec les principes de l’écriture musicale, on peut difficilement rester insensible à l’attrait plastique de toutes ces partitions, manuscrites ou imprimées, car même si l’on n’en saisit pas les codes de référence, elles portent l’empreinte de gestes et de rythmes qui s’imposent d’emblée sur un plan visuel.
x 11,5 18 128 p. « Mort à la démocratie » T Mattis (de) Léon essai politique 2007 13/02/07 9782353460021 Altiplano Agit’prop Politique et société 7,10 € 7.10 épuisé
AA AA

4e de couverture : L’auteur, autrefois candidat d’un grand parti à une élection, aura tiré de cette expérience les leçons qui s’imposent : il ne prendra plus jamais part à aucun scrutin, de quelque nature qu’il soit. Dans ce bref essai, il nous explique pourquoi.

« Mort à la démocratie » : ce slogan, tagué sur les murs de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris (EHESS) durant le mouvement contre le CPE, a été pris par la majorité des médias comme la preuve de la folie irresponsable de ceux qui occupaient les lieux. C’était toucher là à un tabou. La démocratie, comme le capitalisme d’ailleurs, est devenue l’horizon indépassable de notre époque. Tout discours qui tendrait à la remettre en cause est disqualifié d’avance : on ne veut tout simplement même plus l’entendre. La démocratie, pourtant, a surtout fait jusqu’à présent la preuve de son échec. Le monde qu’elle domine est toujours un monde de soumission, de privations et de pauvreté. Le droit de vote est censé assumer à lui seul l’expression de la volonté populaire : mais croit-on encore que quoi que ce soit puisse changer grâce à des élections ? Léon de Mattis

L’ouvrage : « Mort à la démocratie » se présente en trois parties bien distinctes. La première, « Post-scriptum au scrutin municipal de 1989 », est autobiographique : elle nous fait vivre la campagne électorale d’un grand parti politique français pour les municipales de 1989 à travers les yeux d’un candidat à ces élections. La seconde, intitulée « élections piège à cons » en souvenir du slogan de 1968, explore plus particulièrement la question du vote comme dispositif de stérilisation sociale. La troisième et dernière, qui reprend le titre de l’ouvrage, « Mort à la démocratie », s’achève sur un certain nombre de critiques de fond que l’on peut adresser à ce régime politique. Ces trois parties se complètent en se renvoyant l’une à l’autre par un jeu d’arguments et de démonstrations complémentaires.

Argumentaire : « Mort à la démocratie » est un livre comme il ne s’en écrit plus dans une époque craintive. Les pamphlets ont disparu du paysage éditorial français. Il ne sort que des essais qui reprennent servilement les plus plats raisonnements du pouvoir, et ce sont ces livres les plus conservateurs que le marketing essaie de nous présenter comme « iconoclastes » ou « dérangeants ». À cette dénonciation réactionnaire de la « pensée 68 », « Mort à la démocratie » répond en associant une inscription murale du dernier mouvement contre le CPE au fameux slogan de Mai : « élections piège à cons ». La critique serrée et argumentée des différents modes de scrutin, des campagnes en faveur de l’inscription sur les listes électorales ou des fondements théoriques mêmes de la démocratie – comme la fiction du « contrat social » – apparaîtra aux yeux des défenseurs de l’ordre et de la loi comme un véritable scandale : mais c’est la vérité qui est toujours scandaleuse. Il ne s’agit pas de n’être que polémique. « Mort à la démocratie » entend montrer que la soumission à l’État et la passivité entretenues par les dispositifs démocratiques ne sont pas une fatalité, et qu’une dénonciation anti-hiérarchique et anti-autoritaire de la démocratie est devenue une nécessité.

x 9 15 71 p. Le droit à la paresse T Lafargue Paul essai travail 2007 01/10/07 9782353460182 Altiplano Flash-back Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 5,10 € 5.10 présent à Plume(s)
AA AA

4e de couverture : Une étrange folie possède les classes ouvrières des nations où règne la civilisation capitaliste. Cette folie traîne à sa suite des misères individuelles et sociales qui, depuis des siècles, torturent la triste humanité. Cette folie est l’amour du travail, la passion moribonde du travail, poussée jusqu’à l’épuisement des forces vitales de l’individu et de sa progéniture. Au lieu de réagir contre cette aberration mentale, les prêtres, les économistes, les moralistes, ont sacro-sanctifié le travail. Hommes aveugles et bornés, ils ont voulu être plus sages que leur Dieu ; hommes faibles et méprisables, ils ont voulu réhabiliter ce que leur Dieu avait maudit. Moi, qui ne professe d’être chrétien, économe et moral, j’en appelle de leur jugement à celui de leur Dieu ; des prédications de leur morale religieuse, économique, libre penseuse, aux épouvantables conséquences du travail dans la société capitaliste.

L’ouvrage : Le Droit à la paresse a été publié pour la première fois sous forme de feuilleton en 1881.

x 14 21 182 p. Un monde au pas - Les nouveaux visages de la militarisation T COT – Comité des Objecteurs Tarnais essai pacifisme 2007 31/07/07 9782953026306 APEL Politique et société -pacifisme 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA

Après la chute du mur de Berlin l’espoir d’un monde plus pacifique a été vite déçu. Seule la donne a changé. De nombreuses guerres ont émaillé la fin du siècle dernier et le début du XXIe. Aujourd’hui les budgets militaires, partout dans le monde, atteignent des montants faramineux.

Les complexes militaro-industriels ont émergé pendant la guerre froide et sont parvenus à gagner une large autonomie. Depuis la disparition de l’Union Soviétique, loin de voir leurs pouvoirs diminués, ils se sont transformés et ont encore accru leur influence. Ils se retrouvent maintenant au cœur de la mondialisation libérale.

De la doctrine de la dissuasion nucléaire, on s’oriente vers l’utilisation de l’arme atomique sur le champ de bataille. Les puissances possédant déjà l’arme nucléaire cherchent à moderniser leur arsenal et les pays qui ne la possèdent pas cherchent à se la procurer.

Le terrorisme islamique promu nouvel ennemi s’est développé. La « guerre » contre ce terrorisme a eu des conséquences dramatiques en Afghanistan et en Irak pour les populations civiles. Les citoyens des démocraties occidentales ont vu leurs libertés individuelles se réduire, et la surveillance de leur vie privée s’accroître.

L’intervention humanitaire sert de plus en plus souvent de paravent à une intervention armée, générant une confusion entre militaires et ONG. L’armée des États-Unis s’est érigée en acteur humanitaire à part entière, contrôlant tout en Irak, de l’aide d’urgence à la reconstruction.

La France tient un rôle spécifique en tant que grande puissance militaire mondiale. Son armée subit de profondes mutations, ses objectifs changent.

Nous nous sommes interrogés sur ces questions souvent laissées dans l’ombre, les composantes économiques et sociales du libéralisme seules étant plus souvent traitées.

Le domaine militaire, un des instruments essentiels du système libéral et de la domination économique, dévoile ici ses multiples visages.

Ouvrage collectif de membres du C.O.T. (comité créé par des objectrices et objecteurs tarnais, qui s’est transformé en un groupe d’action et de réflexion sur la militarisation de la société.)
Préface de Patrice Bouveret.

x 14 21 174 p. Portrait physique et mental du policier ordinaire T Rajsfus Maurice essai répression, société 2008 09/05/08 9782352270447 Après la Lune Politique et société -répression 14,00 € 14.00 épuisé
AA AA

Au risque de passer pour des débiles profonds, faisons un rêve. Et si le policier protégeait le faible contre le fort, le pauvre contre le riche, l’exploité contre l’exploiteur, les militants des Droits de l’Homme contre les tenants du pouvoir fort ? Comment réagirait le monde policier si on lui expliquait que la démocratie est bien plus menacée par ces forces de l’ordre trop nombreuses que par la “racaille” que Nicolas Sarkozy prévoyait d’envoyer en prison dès l’âge de dix ans ? De telles fictions ne peuvent que faire rire ceux qui ont la lourde tâche de nous surveiller au quotidien pour nous indiquer inlassablement le droit chemin. Celui que nous n’aurions jamais dû quitter… Et pourtant, il reste toujours des insoumis qui refusent certaines formes d’autorité, avec cette certitude chevillée au corps que la société peut vivre paisiblement sans police. Peut-être n’est-ce là qu’une utopie, mais comment vivre sans utopie ?

Articulé en 5 chapitres : La morphologie du policier - La brutalité ordinaire - La personnalité du policier - La représentation du policier - Un avenir bleu marine, ce livre paraît alors que le comportement violent et raciste de certains policiers défraie encore et toujours la chronique ; la mort du jeune Abdelhakim Ajimi, le 9 mai 2008 à Grasse, vient hélas de le rappeler.

Maurice Rajsfus, de très méchante humeur, dresse le portrait au vitriol de la police d’une République qui s’est dotée en 2007 d’un ministère de l’Identité nationale. Il a dédié son pamphlet à l’homme de Néanderthal.

x 14 21,5 254 p. Le pouvoir du moment présent T Tolle Eckhart essai méditation 2000 04/12/00 9782920987463 Ariane Pratique -développement personnel 10,55 € 10.55 sur commande ?
AA AA

Eckhart Tolle nous enseigne qu’il est possible de vivre sans souffrance, sans anxiété et sans névrose. Mais pour atteindre cet état d’éveil nous devons arriver à comprendre que nous sommes nous-mêmes les créateurs de notre propore souffrance. Que notre mental – et non pas les autres et notre monde environnant – est à l’origine de nos problèmes. C’est notre mental, avec son flot presque continu de pensées, qui se soucie du passé et s’inquiète de l’avenir qu’il faut apprendre à maîtriser.

Pour entreprendre ce périple vers le pouvoir du moment présent, il nous faut laisser derrière nous notre esprit analytique et le faux moi qu’il a créé, c’est-à-dire l’ego.

Dès le début du premier chapitre, nous nous élevons rapidement vers des hauteurs où nous pourrons respirer un air plus léger propre à la spiritualité. Même si le périple où Eckhart Tolle nous emmène présente des défis, le langage qu’il emploie est simple et le format question-réponse qu’il a choisi constitue un guide rassurant. Les mots ne sont eux-mêmes que des panneaux indicateurs.

Si nous réussissons à être totalement dans ici-maintenant et à faire chaque pas dans le moment présent, si nous réussissons aussi à vraiment appréhender les réalités que sont notre corps énergétique, le lâcher-prise, le pardon et le non-manifeste, nous saurons nous ouvrir au pouvoir transformateur de l’instant présent.

« L’être est la vie éternelle et omniprésente. Il existe au-delà de toutes les formes assujetties au cycle de la vie et de la mort. L’être vous est accessible maintenant comme étant votre véritable nature. Mais n’essayez pas de le comprendre avec votre mental. Vous ne pouvez le saisir que lorsque votre mental s’est tu et que vous êtes pleinement et intensément présent. Retrouver la conscience de l’Être et se maintenir dans cet état de réalisation, c’est cela l’illumination.

x 13 18 222 p. Les boîtes T Péron René essai société 2004 27/11/04 9782841722914 L’Atalante Politique et société -consommation 14,90 € 14.90 présent à Plume(s)
AA AA

Le règne du discount et de ses hangars ne cesse d’élargir son emprise. Du berceau à la tombe, mise en boîte assurée. Ce triomphe des grandes surfaces procède d’une longue évolution qui commence dès la « guerre des rues et des passages dans les années vingt »... 1820. Plébiscitées par les consommateurs, les grandes surfaces figurent aujourd’hui parmi les objets les plus décriés de la société de consommation. Pour expliquer ce paradoxe, Les Boîtes croise les regards portés par les écrivains, les élus de la République et les sociologues sur deux siècles de modernisation du commerce de détail. À l’accusation d’être les responsables de la mort du petit commerce s’ajoutent depuis peu les attaques contre les formes architecturales et paysagères dont les « boîtes » trouent les villes. Le livre s’arrête sur ce procès en esthétique trop consensuel pour ne pas être bien-pensant. Mais il s’intéresse d’abord aux enjeux fondamentaux : les marchandises investissent nos vies et nos villes sur un mode toujours plus intime et totalitaire.

Ce livre a reçu le deuxième prix de l’édition 2005 du prix « la Ville à lire » décerné par France Culture et la revue Urbanisme.

Photographies de couverture : René Péron et Michel Esnault

x 15,5 22 160 p. Les banlieues, le Proche-Orient et nous T Shahid Leïla, Warschawski Michel et Vidal Dominique essai Palestine, société 2006 02/03/06 9782708238558 L’Atelier International -Moyen Orient 17,25 € 17.25 présent à Plume(s)
AA AA
Depuis trois ans, le Proche-Orient s’enfonce dans le drame. En France, les quartiers dits « sensibles » s’embrasent. Pendant ce temps, Leila Shahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal dialoguent avec plus de 18 000 personnes au cours d’une « tournée des villes et des banlieues ». Leur but : dépassionner afin de mieux comprendre… et mieux agir sur la situation, là-bas comme ici, pour que l’emporte le taayoush – ce terme arabe qui exprime le « vivre ensemble ». De grandes assemblées en rencontres plus intimes, tout a été mis en débat : les sociétés palestinienne et israélienne, l’occupation militaire, les attentats-suicides, la résistance populaire, la solidarité des pacifistes israéliens et internationaux… Le dialogue a aussi porté sur ces inégalités qui rongent le modèle républicain français – une crise sociale doublée d’une crise postcoloniale, symbolisée par les discriminations qui, dans tous les domaines, frappent les enfants de l’immigration. C’est ce débat que Leila Shahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal poursuivent ici. Pour contribuer à faire tomber tous les murs, réels comme symboliques, qui nous empêchent de sortir de nos tribus et de vivre ensemble.
x 13 20 240 p. Les batailles de l’eau T Larbi Bouguerra Mohamed essai environnement 2003 25/09/03 9782708236929 L’Atelier Enjeux Planète Politique et société -écologie 15,25 € 15.25 présent à Plume(s)
AA AA
Mohamed Larbi Bouguerra est ancien professeur à la Faculté des Sciences de Tunis et ancien directeur de recherche associé au CNRS. Il est en charge du Programme mobilisateur eau de l’Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire.
x 13 20 260 p. Le commerce de la faim T Madeley John essai international, faim 2002 17/09/02 9782708236325 L’Atelier Politique et société 15,25 € 15.25 présent à Plume(s)
AA AA

La nourriture n’est pas une marchandise comme les autres.

Il en va de la sécurité alimentaire de milliards d’êtres humains, que les tractations libre-échangistes internationales contribuent à dégrader de manière de plus en plus flagrante. Le commerce de la faim démontre comment des instances internationales, telles que l’Organisation mondiale du commerce (OMC), ont subordonné un besoin essentiel de l’humanité - se nourrir - aux froides règles du libre-échange.

Afin de se procurer des devises, les pays pauvres ont été sommés de favoriser des cultures d’exportation contrôlées par les firmes transnationales. Cette orientation est en train de générer un exode massif et laisse sur la touche 800 millions d’êtres humains qui souffrent de malnutrition et de famine. Abondamment documenté, cet ouvrage plaide pour une réduction de la toute puissance de l’OMC sur les politiques agricoles et alimentaires.

Il met en avant d’autres solutions déjà expérimentées pour réduire de moitié le nombre d’affamés d’ici 2015 comme s’y était engagée, en 1996, la communauté internationale.

x 13 20 220 p. Graines suspectes T Brac de la Perrière Robert Ali essai ogm 2002 30/11/01 9782708236332 L’Atelier Enjeux Planète Politique et société -écologie 15,25 € 15.25 présent à Plume(s)
AA AA

Quels sont pour les communautés paysannes des pays du Sud, les intérêts du développement de variétés végétales génétiquement modifiées ? Pour les auteurs, la réponse est évidente : il n’y en a pas. La commercialisation des OGM remet même en cause les principes fondamentaux du développement durable de ces communautés.

La culture des OGM n’a pas été conçue pour les contextes agraires des pays du Sud, elle leur est inadaptée. La taille réduite des parcelles, leur proximité, leur diversité, le manque d’accès à l’information des paysans sont autant de facteurs aggravant les risques sanitaires et environnementaux. Présenté comme une “Révolution verte bis“, ce modèle de développement appliqué depuis quarante ans a pourtant montré ses limites pour le développement durable des pays du Sud et leur souveraineté alimentaire.

x 13 20 241 p. Le mythe du développement T De Rivero Oswaldo essai décroissance 2003 30/11/02 9782708236707 L’Atelier Enjeux Planète Politique et société -décroissance 15,25 € 15.25 présent à Plume(s)
AA AA

Qu’arrive-t-il à la majorité des peuples du Tiers-Monde ? Soyons honnêtes : ces peuples n’ont pas profité et ne profiteront pas des apports des projets de développement promis depuis pus de cinquante ans. Les investissements nécessaires font défaut et les technologies modernes réduisent le besoin de main d’oeuvre au lieu de créer les emplois nécessaires aux multitudes des villes du Sud.

Les modèles de développement fondés à la fois sur la régulation étatique et sur le libre marché ont failli. Il est erroné de qualifier de nombreux pays comme étant “en développement“ : il vaudrait mieux les décrire comme des “économies nationales non viables“. Que faire ? L’ordre du jour de la “richesse des nations“ doit être remplacé par celui de la “survie des nations“. Afin d’éviter l’accroissement de la misère humaine et du désordre politique, de nombreux pays doivent abandonner le rêve du développement et adopter des politiques de stabilisation de leur démographie et de survie nationale en assurant approvisionnement en eau, nourriture et énergie de base.

x 15,5 21,5 190 p. Police et discriminations raciales T Body-Gendrot Sophie et Wihtol de Wenden Catherine essai racisme, répression 2003 01/04/03 9782708236851 L’Atelier Politique et société -répression 19,30 € 19.30 épuisé
AA AA
La police est-elle facteur de discrimination raciale ? Des témoignages de victimes recueillis sur le numéro vert du 114 laissent à penser que les principes citoyens et les traitements d’égalité pour tous sont de moins en moins respectés. Plus grave encore, les plaintes des victimes de ces discriminations n’ont quasiment jamais de suites judiciaires et disciplinaires. L’ethnicisation des relations sociales et des territoires, la criminalisation des jeunes assimilés à des voyous, auxquelles s’ajoute un racisme acquis sur le tas, expliquent en partie ce constat alarmant. Les conditions de travail difficiles des policiers, l’ambiguïté et le flou de leurs missions sont aussi en cause. Comment lutter contre ces attitudes discriminantes indignes de la République ? Alors que des pays étrangers tels que le Royaume-Uni et les États-Unis ont choisi de former et de sensibiliser les policiers à ce problème, la France préfère le taire. En formulant des propositions pour mettre fin à ce tabou, ce livre lance le débat : comment la police peut-elle mettre fin aux discriminations à l’égard des usagers ?
x 15 22 286 p. Polluants chimiques enfants en danger T Zimmer Anne-Corinne essai santé 2007 13/09/07 9782708240162 L’Atelier Pratique -santé 19,30 € 19.30 sur commande ?
AA AA

Biberons en plastique (polycarbonate), jouets, bois agglomérés, produits de toilette, insecticides… Les bébés et les jeunes enfants sont les plus exposés aux substances chimiques omniprésentes dans notre environnement quotidien. Ils sont surtout les plus vulnérables à leurs effets toxiques. Depuis plus de dix ans, tous les travaux scientifiques raportés par des organisations internationales, telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ou l’IFCS (Forum inter-gouvernemental sur la sécurité chimique) démontrent que ces polluants s’attaquent aux organismes en développement. Ces autorités ne cessent d’alerter les Etats sur les dangers des expositions des femmes enceintes et des jeunes enfants à certaines substances toxiques. Dès le stade fœtal jusqu’aux premières années de la vie de l’enfant, ils altèrent profondément et définitivement le fonctionnement du système endocrinien dont les hormones régissent aussi bien le comportement, le système imminitaire et le système reproductif. Libéré à faible dose dans des organismes jeunes, leurs effets sont d’autant plus redoutables qu’ils ne sont pas immédiatement visibles : puberté précose, stérilité, troubles du comportement, etc.

Fruit d’une enquête minutieuse basée sur les travaux scientifiques les plus récents, cet ouvrage à une double ambition : mettre en perspective un ensemble de données scientifiques sur les risques liés à certaines substances chimiques pour le développement de l’enfant et permettre à chacun, autant que possible, de poser les gestes quotidiens qui préservent le mieux la santé des enfants et des proches. Quelques recommandations simples, des enseignes, marques, adresses ou modes d’utilisation sont ainsi donnés au fil des pages pour démontrer que des alternatives existent pour protéger l’environnement du bébé, de sa conception aux premières années de sa vie, à tout le moins chez soi, chez lui.

Préface de Philippe Grandjean. Professeur à l’École de Santé Publique de Harvard, Philippe Grandjean est l’un des meilleurs spécialistes mondiaux de l’étude des effets de la pollution chimique sur la santé de l’être humain et sur le développement de l’enfant.

Rien n’a été retranché de la première édition. Au contraire, les données scientifiques internationales les plus récentes viennent confirmer la rigueur des informations délivrées. Anne-Corinne Zimmer met en perspective les études scientifiques validées et les travaux des organisations sanitaires internationales qui rendent clairement compte de l’impact de ces polluants sur les plus jeunes. En s’appuyant sur les recommandations des organisations sanitaires internationales, elle permet à chacun de prendre connaissance et conscience des risques liés aux substances chimiques. Poursuivant son enquête au cœur de l’actualité scientifique, l’auteure livre les derniers résultats des recherches qui ont conduit, par exemple, le Canada à interdire le 18 octobre 2008 la vente et l’importation de biberons contenant du bisphénol A. Elle dévoile aussi l’ampleur de contaminations par certains toxiques qui, contre toute logique de santé publique, sont passées sous silence.

Cette seconde édition offre aux lecteurs la possibilité de s’informer sur les sources d’exposition, de les identifier et de poser les gestes qui préservent l’intégrité physique et mentale des générations présentes et futures. Elle invite chacun à garder les yeux grands ouverts et à agir sans plus attendre. Et si le principe de précaution a un sens, il n’est que temps de l’appliquer.

x 15,5 21,5 176 p. La santé n’est pas une marchandise T Alloux Patrick essai libéralisme, santé 2003 25/08/03 9782708236936 L’Atelier Politique et société 15,25 € 15.25 présent à Plume(s)
AA AA

À l’heure des remises en cause de la branche maladie de la Sécurité sociale, un ouvrage critique sur les politiques menées depuis les années 90. Cet essai remet en question de façon radicale les politiques néolibérales actuelles de santé. Pour comprendre la nature, l’ampleur et les effets désastreux de ces changements, cet ouvrage accorde une large part à l’histoire. En effet, l’instauration d’un système de solidarité face à la maladie et à la vieillesse est le fruit d’un long combat qui a donné naissance à la Sécurité sociale.La première partie de cet ouvrage reprend donc les principales étapes des cinquante ans de lutte qui ont précédé la création de la "Sécu". La seconde partie est consacrée à la critique de la marchandisation actuelle du système de santé. Les différents plans destinés à fragiliser le système français de soins sont décrits et analysés. S’appuyant sur de nombreuses études, ce livre démontre comment les objectifs de solidarité et de santé publique se sont progressivement transformés en politique de consommation du soin pour le plus grand bénéfice des laboratoires pharmaceutiques et des groupes hospitaliers privés.

avec la collaboration de Martine Masson, journaliste
Préface de José Bové

x 16,5 24 220 p. Sortir de l’économisme T Merlant Philippe, Passet René et Robin Jacques essai économie 2003 03/04/03 9782708236837 L’Atelier Politique et société -économie 21,30 € 21.30 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
L’humanité entre dans une nouvelle ère. Depuis le néolithique, l’activité humaine s’est basée sur la domestication de l’énergie pour transformer la matière, donner naissance à l’agriculture puis l’industrie. Aujourd’hui, ce sont les immenses capacités de stockage et de circulation de l’information qui, par l’informatique, la robotique, le numérique, les biotechnologies et l’essor prodigieux des réseaux provoquent une mutation considérable. Ces transformations qui peuvent conduire à un développement inédit des relations humaines sont gâchées, retournées, perverties par un système néolibéral fondé sur la seule logique des intérêts financiers. Loin des rivalités médiocres dont le monde politique nous donne trop souvent le spectacle, cet ouvrage propose une alternative : sortir de l’économisme. Les contributions qui constituent ce livre s’organisent ainsi autour de quatre thèmes : celui de l’ère informationnelle dans laquelle entre l’humanité ; celui d’un nouveau regard que cette mutation nous invite à porter sur l’économie, la science, la culture, la façon de concevoir et de mesurer la richesse ; celui d’une économie plurielle organisée autour des fonctions essentielles que doit assumer toute société ; celui d’un monde solidaire car la logique de l’humain appelle coopération, remise en question du fonctionnement des institutions internationales, des rapports entre riches et pauvres, puissants et dominés afin de dessiner les contours d’une nouvelle gouvernance mondiale.
x 13 20 159 p. La vie n’est pas une marchandise T Shiva Vandana essai libéralisme 2004 30/11/03 9782708236912 L’Atelier Enjeux Planète Politique et société -libéralisme 15,25 € 15.25 manquant sans date
AA AA
Jusqu’aux années 1980, seuls les déposants et les examinateurs d’une demande de brevet, ainsi que leurs avocats, se préoccupaient de la propriété intellectuelle des inventions, alors essentiellement des machines et des produits chimiques. Deux événements ont transformé la question des brevets en un enjeu politique crucial. Le premier a été la décision de la Cour suprême des États-Unis de traiter la vie comme une invention et, par conséquent, de permettre à l’Office des brevets de ce pays d’accorder des brevets sur le vivant. Le second a été l’insertion par les États-Unis des droits de propriété intellectuelle (DPI) dans l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT). Les brevets sur les formes de vie découlant de la biotechnologie ont engendré des conflits d’ordre moral, écologique, économique et politique. Très souvent, ce sont le savoir indigène et les innovations traditionnelles qui font l’objet de ces brevets détenus par des multinationales.
x 12 18 248 p. Un autre monde en marche ! T Gauche alternative essai mondialisation 2007 30/11/06 9782846261418 Au Diable Vauvert Pamphlet Politique et société 10,00 € 10.00 5,00 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

"Nous voulons être les porte-voix des sans-voix, de ces millions de citoyennes et de citoyens qui souffrent de la précarisation sociale et des discriminations.

Nous voulons dire qu’une alternative est possible à celles et ceux qui ne croient plus à la gauche traditionnelle, qui se sont insurgés en votant massivement "non" au projet de Traité constitutionnel européen, en se révoltant dans les quartiers populaires, en rejetant le CPE. Notre projet est le fruit d’une expérience et d’une réflexion menées par les militants et les acteurs du changement social.

Il résulte d’un travail collectif sans équivalent qui a rassemblé toutes les composantes de la gauche antilibérale. Nous voulons que les citoyennes et les citoyens soient démocratiquement appelés à conduire et à contrôler la transformation sociale. Notre programme est un outil à la disposition des électrices et des électeurs pour qu’ils se réapproprient l’exercice du pouvoir." (José Bové) "La politique doit s’attaquer à la racine du système qui sécrète les inégalités, les souffrances et les destructions.

Il faut donc mettre en œuvre l’insurrection citoyenne de tous ceux sans qui la société serait devenue une jungle et modifier la donne à gauche. " (Jacques Perreux)

x 12 16 160 p. Les goulags de la démocratie T Davis Angela essai société, société américaine 2006 30/11/05 9782846261159 Au Diable Vauvert Politique et société -répression 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA

Les pratiques inhumaines de l’armée américaine au sein de la prison d’Abou Ghraïb ont fait la une de tous les journaux. Depuis, un débat éthique fait rage : dans ce modèle mondial démocratique qu’incarnent les États-Unis, où se place désormais la limite entre l’acceptable et l’inacceptable ?

C’est dans ce contexte politique et médiatique qu’Angela Davis répond à plusieurs interviews et aborde les sujets les plus tabous : résistance à l’oppression, traitements des prisonniers dans les institutions géantes américaines, lutte pour la décence et l’égalité,...

Elle fait allusion à sa propre incarcération, à son expérience d’« ennemi d’état » : Angela Davis a elle-même été classée dans les dossiers du FBI comme activement recherchée. Elle évoque le rôle capital qu’a joué l’activisme social et les mobilisations internationales, dans son cas et dans celui de nombreux prisonniers politiques.

Au cours de quatre entretiens, Angela Davis critique une démocratie compromise par ses origines racistes, une démocratie qui perpétue les inégalités sociales et raciales à travers des institutions elles-mêmes fondées sur l’intolérance. À partir des récentes révélations des rapports successifs de la Croix Rouge faisant état des violations des droits de l’homme dans les prisons de Guantanamo, d’Afghanistan et d’Irak, Angela Davis se livre à une analyse du régime carcéral sur le sol américain et une critique féroce d’un système qui s’obstine à bâtir des complexes pénitentiaires gigantesques sur les ruines tenaces d’un passé esclavagiste et d’une idéologie oppressive, raciste et inégalitaire.

Les prisons sont le miroir d’inégalités flagrantes, aux États-Unis comme dans le monde démocratique.

x 19,5 25 190 p. Merci patron
Conflits sociaux en 2006
T
Grémillet Muriel essai société 2007 30/11/06 9782846261289 Au Diable Vauvert Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 29,00 € 29.00 14,50 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Après l’annonce d’une fermeture, d’une restructuration ou d’un plan de licenciement, que se passe-t-il ?

Souvent, un combat de longue haleine mené par un syndicaliste, une occupation d’usine pour réclamer un traitement digne, parfois une révolte sourde et la destruction de l’outil de travail. Des situations chaque fois différentes mais qui, mises bout à bout, racontent une réalité : la disparition d’un certain monde ouvrier et industriel. Un monde qui fait vivre des villages et des régions entières. Disparition qui se fait dans une relative indifférence, sans trop de vagues. Pourtant, ces histoires racontent bien plus que le travail ou les mutations économiques. Elles mettent à jours des solidarités, mais également des déceptions. L’importance de l’usine, de l’atelier, d’une vie qui tourne autour du travail. Elles focalisent sur la brutalité de la sphère économique qui ne s’embarrasse plus de négociations, ne laisse plus de porte de sortie, ne ménage pas les plus vieux, les plus fidèles ou les plus abîmés par le labeur.

Suivre ces conflits sur la durée, retourner voir les salariés de ces entreprises, autorise à dépasser le moment de l’émotion, et, à la veille de l’élection présidentielle, de raconter une France des oubliés. De mettre en lumière ces maltraités qui n’ont parfois plus d’autre recours que de détruire leur outil de travail pour se faire entendre. À l’occasion de ces luttes, ces hommes et ces femmes découvrent qu’ils ne sont pas que des collègues mais qu’ils partagent aussi un même destin, une fraternité, et sont capables de renverser l’implacable logique économique.

Les lieux
Saint-Dizier, usine McCormick. Noyelles-sur-Selle, usine Descamps. Fumel, usine Fumel Technologie. Orléans, usine Duralex. Rives de Gier, usine Duralex. Saint Etienne, cité ouvrière. Charleville Mezières, usine Glaverbel. Nouzonville, usine Thomé-Génot. Le Vigan, usine Well, Autun, usine Dim, Valence, usine Reynolds, Le Syndicat, usine Seb.

x 19,5 25 128 p. Misère urbaine : la faim cachée T Attali Jacques, Castro Roland et Rufin Jean-Christophe essai société, faim 2006 30/11/05 9782846261128 Au Diable Vauvert Divers 29,00 € 29.00 présent à Plume(s)
AA AA

Action Contre la Faim poursuit depuis 25 ans sa mission contre la faim dans le monde. Mais durant les trois dernières décennies, la faim a changé de visage et l’association en a été le témoin sur le terrain. Ainsi, dès ce début de 21ème siècle et pour la première fois de son histoire, la majorité de l’humanité vivra en milieu urbain. Un tournant dont les conséquences sont multiples, en particulier pour les pays les plus démunis, spoliés, ravagés par la guerre ou victimes des déséquilibres géopolitiques. Banlieues sans fin, bidonvilles, fractures sociales aggravées, inégalités géographiques et politiques croissantes : une des plus flagrantes mutations des visages de la faim est liée à la question urbaine. Car, en univers urbain, la faim est moins visible, mais tout aussi réelle.

Au-delà des nouveaux enjeux que posent ces mutations à une association comme ACF, donner à voir et à comprendre ces nouvelles formes de misère et de famine, sensibiliser l’opinion à cette injustice fondamentale qu’est la faim dans un monde qui pourrait pourtant nourrir tous ses enfants, reste un devoir de témoignage. Ce que nul ne doit plus ignorer.

En Mongolie, Cisjordanie, Haïti, Argentine, au Congo, ACF intervient contre ce fléau. Cinq photographes se sont rendues sur place pour accompagner ses missions.

Puissent la beauté et la puissance sans appel de leurs visions contribuer à faire grandir chez nous la conscience de ce premier droit de l’homme, fondamental : le droit de manger à sa faim.

x 20 26 308 p. La rue est à nous...tous ! T essai société 2007 30/11/06 9782846261296 Au Diable Vauvert Divers -arts 39,00 € 39.00 présent à Plume(s)
AA AA

La rue est plus que jamais d’actualité : les citadins bougent de plus en plus et l’espace public prend une importance nouvelle, y compris dans des pays qui n’en avaient pas la culture. Mais la rue fait aussi problème : premier support du mouvement des personnes, des biens, des informations, elle est également objet de conflits et lieu de la concurrence entre usages et modes de transports.

L’exposition « La rue est à nous… tous » explore et analyse ces questions contemporaines et met en évidence les diverses approches qui, partout dans le monde, essaient de renouveler les manières de concevoir, d’utiliser et de gérer les rues.

Elle montre les limites de l’urbanisme moderne, souligne le fait que la rue est un lieu de vie, de rencontre, d’expression, voire un véritable media. Mais elle insiste également sur le fait que les solutions ne sont pas seulement techniques, architecturales et urbanistiques, mais peut-être avant tout une question de gouvernance. Cette exposition ainsi que son catalogue, enrichi de quelques articles supplémentaires, sont originaux, mêlant architecture et urbanisme, culture et art, technologie et sociologie. Conçus de façon à pouvoir voyager dans de nombreux pays, leurs références sont totalement cosmopolites.

Cet ouvrage, conçu non comme un simple catalogue mais comme un livre en tant que tel, propose un parcours légèrement différent de celui du visiteur de l’exposition.

En effet, s’il en reprend en grande partie les panneaux et sections, il approfondit les problématiques et les enjeux de la rue : gouvernance, cohabitation des populations et des usages, communication... Une iconographie riche de près de 300 photos, croquis, images de synthèse complète et approfondit ces approches pertinentes et innovantes.

x 14,5 22 173 p. La faim dans le monde pour débutants T George Susan essai, jeunesse international, philosophie, faim 2006 30/11/05 9782752602916 l’Aube Monde en cours Jeunesse -philo 16,40 € 16.40 épuisé
AA AA

Des mots simples, des dessins plein d’esprit : Susan George nous raconte une histoire, celle de la production alimentaire, des origines — il y a 10 000 ans — jusqu’aux gigantesques supermarchés actuels. De manière implacable, l’infatigable militante constate que les famines continuent à se produire en Afrique et ailleurs, et que les maladies liées à la malnutrition se développent encore.

Deux décennies après la première parution de cet ouvrage dérangeant, la faim dans le monde demeure atrocement présente et toujours aussi mal comprise. En finir avec la faim n’est ni une question de climat, ni de surpopulation ou d’ignorance technologique, mais relève bien de la politique et du pouvoir, comme de l’éthique de chacun. Pour les entreprises de l’agribusiness, la nourriture dont chacun a besoin quotidiennement n’est qu’une marchandise comme une autre ; quant aux États, leurs intérêts priment. Or, pour manger, il faut avoir accès à la nourriture ! Soit en cultivant — donc avoir accès à la terre, soit en l’achetant — donc avoir de l’argent. Aujourd’hui, ils sont des millions à manquer des deux.

La présentation originale de ce livre n’a pas pris une ride, et démontre — avec un humour subtil teinté d’ironie — que ce fléau des temps modernes n’est en aucun cas une fatalité. Un livre à mettre (aussi) entre les mains des enfants.

x 14,5 22 424 p. Une grenade entrouverte T Etienne Bruno essai société 1999 30/11/98 9782876784963 l’Aube Monde en cours Politique et société 24,39 € 24.39 12,10 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Bruno ETIENNE, chercheur, enseignant, membre de l’Institut Universitaire de France est directeur de l’Observatoire du religieux à l’Institut d’études politiques de Aix.

Il avait analysé dans un célèbre ouvrage en 1987 "L’Islamisme radical" paru aux éditions HACHETTE. Auteur de « La France et l’islam » , Hachette 1989 ; « L’Emir Abdelkader » , Hachette 1994 ; « Etre boudhiste en France aujourd’hui » , Hachette 1997 ; « La Science politique est elle une science ? » Flammarion 1998 et aux Editions de l’AUBE « Une Grenade entrouverte » , « Le temps du pluriel, la France dans l’Europe multiculturelle » en 1999 et « Les amants de l’Apocalypse » en 2002.

x 11,5 19 160 p. Les orphelins de l’exode rural T Hervieu Bertrand essai agriculture 2008 24/01/08 9782752604149 l’Aube Monde en cours Politique et société -agriculture 13,00 € 13.00 épuisé
AA AA
Pendant un siècle, la France a tenu un discours de lamentation sur l’exode rural. Aujourd’hui, les campagnes se repeuplent et le doute s’installe. Que sont ces nouvelles campagnes au sein desquelles la résidence l’emporte souvent sur la production ? Cette question a-t-elle un sens au niveau du monde ? Dans nombre de pays, les populations rurales ne sont-elles pas au contraire assignées – sur place – à vivre des pauvretés radicales ? Replaçant la situation française dans le cadre mondial des agricultures, ce livre s’appuie sur des pratiques de recherche et des positions de responsabilité pour nous proposer une « machine à faire penser » l’évolution agricole. Un essai stimulant sur une question essentielle de notre avenir.
x 11 17 160 p. Post-scriptum sur l’insignifiance suivi de Dialogue T Castoriadis Cornelius essai société 2007 09/09/07 9782752603722 l’Aube Aube poche essai Politique et société -philosophie 8,50 € 8.50 épuisé
AA AA

« Il manque la voix de Cornelius Castoriadis. Il manque cette jubilation dans sa voix répétant : “Nous qui désirons ou nous qui délirons ?” , il manque le pont Bir Hakeim et le métro aérien par la fenêtre, il manque la lumière de la Seine de ce matin de novembre 1996 .

Face aux brouilleurs de piste et à la fausse complexité, espérant tout de l’imaginaire social, jusqu’au bout Cornelius Castoriadis cherche une radicalité. “Je suis un révolutionnaire favorable à des changements radicaux”, disait-il quelques semaines avant sa mort. Révolutionnaire qui, sa vie durant, allait répétant : “Nous ne philosophons pas pour sauver la révolution, mais pour sauver notre pensée et notre cohérence.”

Mais on ne peut réduire Cornelius Castoriadis à un seul registre. Philosophe, sociologue, historien, il fut aussi économiste et psychanalyste. “Un titan de la pensée, énorme, hors norme”, dit Edgar Morin. Une pensée encyclopédique, une jubilation de vivre et de lutter “ lutte charnelle, spirituelle, infinie” mais en mouvement et qui laisse du grain à moudre et du pain sur la planche ? »

Daniel Mermet
Là-bas si j’y suis, France Inter

x 14 22,5 158 p. Les petits dialogues
Coffret en 4 volumes : Les dialogues tels que je les ai vécus ; Les dialogues ou le saut dans l’inconnu ; Les dialogues ou l’enfant né sans parents ; Petits dialogues d’hier et d’aujourd’hui
T
Mallasz Gitta essai développement personnel, spiritualité 2007 14/03/07 9782700700886 Aubier Pratique -développement personnel 51,40 € 51.40 épuisé
AA AA

Cette intégrale réunit les dialogues de Gitta avec son ange et le témoignage de son expérience spirituelle. Elle explique en quoi consiste la pédagogie des anges et répond aux questions concernant le monde angélique.


4 volumes : 139, 173, 196,

x 15 23 194 p. Les arabes d’Israël. Entre intégration et rupture T Bendelac Jacques essai Palestine 2008 31/01/08 9782746710726 Autrement Frontières International -Moyen Orient 19,90 € 19.90 présent à Plume(s)
AA AA
Soixante ans après la création de l’État juif, les Arabes d’Israël se trouvent encore dans une situation ambivalente. La société israélienne ne les a pas vraiment intégrés et eux-mêmes hésitent encore entre leur identité palestinienne et la citoyenneté israélienne. Portrait vivant et actuel des Arabes d’Israël, le livre est aussi une analyse de la situation des minorités religieuses et nationales dans un État à majorité juive. L’auteur s’attache à montrer comment les Arabes israéliens ont fait face aux grandes transformations de la société israélienne depuis sa création. Les différents chapitres de l’ouvrage s’articulent autour des différents aspects de la vie quotidienne des Arabes israéliens : la démographie, l’identité nationale, le vote communautaire, la société et la famille, l’économie et les modes de consommation, les villes, la culture, le cinéma et l’influence des médias. Les populations arabes d’Israël sont diverses et leur identité confuse. Certains utilisent la démocratie israélienne pour améliorer leurs droits civiques, d’autres préfèrent rester à l’écart de la vie politique. La communauté arabe d’Israël hésite encore entre la préservation de ses structures traditionnelles et une ouverture à la société moderne. L’économie du secteur arabe en Israël a connu de profondes transformations mais elle reste encore à la traîne de l’économie israélienne. La majorité des Arabes d’Israël vit dans des localités exclusivement arabes dont le développement est freiné par une politique officielle d’aménagement du territoire qui donne la priorité aux régions à majorité juive. La communauté arabe en Israël a développé sa vie culturelle propre, mais la culture arabe exprime encore le statut minoritaire des Arabes israéliens et leurs affinités avec le monde musulman. Le dernier chapitre propose une comparaison avec les pays arabes de la région et permet de mieux cerner les progrès accomplis par les Arabes israéliens. Tous les indicateurs humains, économiques, sociaux et culturels, démontrent que, si les écarts entre Juifs et Arabes d’Israël restent profonds, les Arabes d’Israël ont une confortable longueur d’avance sur les Arabes des pays voisins. Paradoxalement, les Arabes d’Israël constituent une minorité qui a connu un développement humain rapide, mais qui hésite encore entre son intégration à la société israélienne et la tentation palestinienne.
x 17 24 400 p. L’afrique des idées reçues T Courade Georges essai international 2006 01/01/06 9782701143217 Belin International -Afrique 29,20 € 29.20 épuisé, réédité avec l'ean 9782701197067
AA AA

« L’Afrique reçoit plus d’argent qu’elle n’en rembourse. Ce sont les Africains les plus pauvres qui migrent vers l’Europe. Le tribalisme explique tous les conflits. L’Afrique n’est pas prête pour la démocratie. La solidarité africaine relève de la générosité. Les Africains sont tous polygames. L’agriculture africaine est archaïque et figée. Les cultures de rente concurrencent les cultures vivrières. Les Africaines font trop d’enfants et sont soumises. L’économie informelle est la voie pour un développement à l’africaine. » Qui n’a pas entendu ou lu ce florilège d’ idées reçues sur l’Afrique subsaharienne ?

Si elles cherchent à expliquer le « naufrage » du sous-continent, elles traduisent aussi souvent peurs, arrogance ou mépris et désespérance. Tout ceci débouche sur des visions de l’Afrique criminelle ou victime, exploitée ou suicidaire selon le type de responsabilités que l’on veut établir devant le tribunal de l’histoire.

En utilisant les savoirs acquis et en identifiant la part de vérité et d’erreur que les idées reçues peuvent receler, cet ouvrage, sans complaisance, mais avec lucidité, donne à voir une Afrique complexe et plurielle qui ne peut se réduire à des représentations schématiques.

Les auteurs : cet ouvrage a été rédigé par trente auteurs. Il a été dirigé par Georges Courade, directeur de recherches à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et professeur associé à l’université de Paris 1 (Panthéon-Sorbonne).
Travaillant sur l’Afrique depuis 1969, il s’est intéressé au développement rural et à la vulnérabilité alimentaire, à l’urbanisation secondaire et aux effets de l’ajustement structurel, plus particulièrement au Cameroun, au Nigeria et au Burkina Faso. Il a dirigé la revue Politique Africaine de 1996 à 2000 et publié récemment Le désarroi camerounais (Karthala, 2000) et co-dirigé un numéro spécial d’Afrique contemporaine (2006) sur l’avenir des agricultures familiales africaines.

x 15 21 160 p. Alliances animales T Gantès Rémi et Quignard Jean-Pierre essai sciences 2008 01/03/08 9782701145495 Belin Regards Divers -sciences 18,30 € 18.30 présent à Plume(s)
AA AA

Découvrez les couples les plus insolites de la nature

La nature nous offre parfois le spectacle de couples étonnants. Ainsi le plongeur pourra-t-il croiser une frêle crevette bariolée nettoyant tranquillement la gueule terrifiante d’une rascasse, puis un petit poisson gardant fidèlement le terrier d’un crustacé malvoyant. Ainsi le promeneur vera-t-il des fourmis s’enivrer des éthers produits par certains coléoptères ! Ou encore, un oiseau guider à grands cris une sorte de gros putois vers un nid d’abeilles dont les deux compères vont se partager le miel. De nombreux animaux, appartenant pourtant à des espèces fort dissemblables, se rendent ainsi des services mutuels et souvent tellement vitaux que les partenaires ne peuvent subsister l’un sans l’autre. Ce livre décrit leurs relations étranges, fascinantes, parfois même émouvantes.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |