essai - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 4361 documents de type : essai


Les dernières arrivées à Plume(s) de type essai


4361 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 15 22 286 p. Polluants chimiques enfants en danger T Zimmer Anne-Corinne essai santé 2007 13/09/07 9782708240162 L’Atelier Pratique -santé 19,30 € 19.30 sur commande ?
AA AA

Biberons en plastique (polycarbonate), jouets, bois agglomérés, produits de toilette, insecticides… Les bébés et les jeunes enfants sont les plus exposés aux substances chimiques omniprésentes dans notre environnement quotidien. Ils sont surtout les plus vulnérables à leurs effets toxiques. Depuis plus de dix ans, tous les travaux scientifiques raportés par des organisations internationales, telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ou l’IFCS (Forum inter-gouvernemental sur la sécurité chimique) démontrent que ces polluants s’attaquent aux organismes en développement. Ces autorités ne cessent d’alerter les Etats sur les dangers des expositions des femmes enceintes et des jeunes enfants à certaines substances toxiques. Dès le stade fœtal jusqu’aux premières années de la vie de l’enfant, ils altèrent profondément et définitivement le fonctionnement du système endocrinien dont les hormones régissent aussi bien le comportement, le système imminitaire et le système reproductif. Libéré à faible dose dans des organismes jeunes, leurs effets sont d’autant plus redoutables qu’ils ne sont pas immédiatement visibles : puberté précose, stérilité, troubles du comportement, etc.

Fruit d’une enquête minutieuse basée sur les travaux scientifiques les plus récents, cet ouvrage à une double ambition : mettre en perspective un ensemble de données scientifiques sur les risques liés à certaines substances chimiques pour le développement de l’enfant et permettre à chacun, autant que possible, de poser les gestes quotidiens qui préservent le mieux la santé des enfants et des proches. Quelques recommandations simples, des enseignes, marques, adresses ou modes d’utilisation sont ainsi donnés au fil des pages pour démontrer que des alternatives existent pour protéger l’environnement du bébé, de sa conception aux premières années de sa vie, à tout le moins chez soi, chez lui.

Préface de Philippe Grandjean. Professeur à l’École de Santé Publique de Harvard, Philippe Grandjean est l’un des meilleurs spécialistes mondiaux de l’étude des effets de la pollution chimique sur la santé de l’être humain et sur le développement de l’enfant.

Rien n’a été retranché de la première édition. Au contraire, les données scientifiques internationales les plus récentes viennent confirmer la rigueur des informations délivrées. Anne-Corinne Zimmer met en perspective les études scientifiques validées et les travaux des organisations sanitaires internationales qui rendent clairement compte de l’impact de ces polluants sur les plus jeunes. En s’appuyant sur les recommandations des organisations sanitaires internationales, elle permet à chacun de prendre connaissance et conscience des risques liés aux substances chimiques. Poursuivant son enquête au cœur de l’actualité scientifique, l’auteure livre les derniers résultats des recherches qui ont conduit, par exemple, le Canada à interdire le 18 octobre 2008 la vente et l’importation de biberons contenant du bisphénol A. Elle dévoile aussi l’ampleur de contaminations par certains toxiques qui, contre toute logique de santé publique, sont passées sous silence.

Cette seconde édition offre aux lecteurs la possibilité de s’informer sur les sources d’exposition, de les identifier et de poser les gestes qui préservent l’intégrité physique et mentale des générations présentes et futures. Elle invite chacun à garder les yeux grands ouverts et à agir sans plus attendre. Et si le principe de précaution a un sens, il n’est que temps de l’appliquer.

x 15,5 21,5 176 p. La santé n’est pas une marchandise T Alloux Patrick essai libéralisme, santé 2003 25/08/03 9782708236936 L’Atelier Politique et société 15,25 € 15.25 présent à Plume(s)
AA AA

À l’heure des remises en cause de la branche maladie de la Sécurité sociale, un ouvrage critique sur les politiques menées depuis les années 90. Cet essai remet en question de façon radicale les politiques néolibérales actuelles de santé. Pour comprendre la nature, l’ampleur et les effets désastreux de ces changements, cet ouvrage accorde une large part à l’histoire. En effet, l’instauration d’un système de solidarité face à la maladie et à la vieillesse est le fruit d’un long combat qui a donné naissance à la Sécurité sociale.La première partie de cet ouvrage reprend donc les principales étapes des cinquante ans de lutte qui ont précédé la création de la "Sécu". La seconde partie est consacrée à la critique de la marchandisation actuelle du système de santé. Les différents plans destinés à fragiliser le système français de soins sont décrits et analysés. S’appuyant sur de nombreuses études, ce livre démontre comment les objectifs de solidarité et de santé publique se sont progressivement transformés en politique de consommation du soin pour le plus grand bénéfice des laboratoires pharmaceutiques et des groupes hospitaliers privés.

avec la collaboration de Martine Masson, journaliste
Préface de José Bové

x 16,5 24 220 p. Sortir de l’économisme T Merlant Philippe, Passet René et Robin Jacques essai économie 2003 03/04/03 9782708236837 L’Atelier Politique et société -économie 21,30 € 21.30 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
L’humanité entre dans une nouvelle ère. Depuis le néolithique, l’activité humaine s’est basée sur la domestication de l’énergie pour transformer la matière, donner naissance à l’agriculture puis l’industrie. Aujourd’hui, ce sont les immenses capacités de stockage et de circulation de l’information qui, par l’informatique, la robotique, le numérique, les biotechnologies et l’essor prodigieux des réseaux provoquent une mutation considérable. Ces transformations qui peuvent conduire à un développement inédit des relations humaines sont gâchées, retournées, perverties par un système néolibéral fondé sur la seule logique des intérêts financiers. Loin des rivalités médiocres dont le monde politique nous donne trop souvent le spectacle, cet ouvrage propose une alternative : sortir de l’économisme. Les contributions qui constituent ce livre s’organisent ainsi autour de quatre thèmes : celui de l’ère informationnelle dans laquelle entre l’humanité ; celui d’un nouveau regard que cette mutation nous invite à porter sur l’économie, la science, la culture, la façon de concevoir et de mesurer la richesse ; celui d’une économie plurielle organisée autour des fonctions essentielles que doit assumer toute société ; celui d’un monde solidaire car la logique de l’humain appelle coopération, remise en question du fonctionnement des institutions internationales, des rapports entre riches et pauvres, puissants et dominés afin de dessiner les contours d’une nouvelle gouvernance mondiale.
x 13 20 159 p. La vie n’est pas une marchandise T Shiva Vandana essai libéralisme 2004 30/11/03 9782708236912 L’Atelier Enjeux Planète Politique et société -libéralisme 15,25 € 15.25 manquant sans date
AA AA
Jusqu’aux années 1980, seuls les déposants et les examinateurs d’une demande de brevet, ainsi que leurs avocats, se préoccupaient de la propriété intellectuelle des inventions, alors essentiellement des machines et des produits chimiques. Deux événements ont transformé la question des brevets en un enjeu politique crucial. Le premier a été la décision de la Cour suprême des États-Unis de traiter la vie comme une invention et, par conséquent, de permettre à l’Office des brevets de ce pays d’accorder des brevets sur le vivant. Le second a été l’insertion par les États-Unis des droits de propriété intellectuelle (DPI) dans l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT). Les brevets sur les formes de vie découlant de la biotechnologie ont engendré des conflits d’ordre moral, écologique, économique et politique. Très souvent, ce sont le savoir indigène et les innovations traditionnelles qui font l’objet de ces brevets détenus par des multinationales.
x 12 18 248 p. Un autre monde en marche ! T Gauche alternative essai mondialisation 2007 30/11/06 9782846261418 Au Diable Vauvert Pamphlet Politique et société 10,00 € 10.00 5,00 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

"Nous voulons être les porte-voix des sans-voix, de ces millions de citoyennes et de citoyens qui souffrent de la précarisation sociale et des discriminations.

Nous voulons dire qu’une alternative est possible à celles et ceux qui ne croient plus à la gauche traditionnelle, qui se sont insurgés en votant massivement "non" au projet de Traité constitutionnel européen, en se révoltant dans les quartiers populaires, en rejetant le CPE. Notre projet est le fruit d’une expérience et d’une réflexion menées par les militants et les acteurs du changement social.

Il résulte d’un travail collectif sans équivalent qui a rassemblé toutes les composantes de la gauche antilibérale. Nous voulons que les citoyennes et les citoyens soient démocratiquement appelés à conduire et à contrôler la transformation sociale. Notre programme est un outil à la disposition des électrices et des électeurs pour qu’ils se réapproprient l’exercice du pouvoir." (José Bové) "La politique doit s’attaquer à la racine du système qui sécrète les inégalités, les souffrances et les destructions.

Il faut donc mettre en œuvre l’insurrection citoyenne de tous ceux sans qui la société serait devenue une jungle et modifier la donne à gauche. " (Jacques Perreux)

x 12 16 160 p. Les goulags de la démocratie T Davis Angela essai société, société américaine 2006 30/11/05 9782846261159 Au Diable Vauvert Politique et société -répression 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA

Les pratiques inhumaines de l’armée américaine au sein de la prison d’Abou Ghraïb ont fait la une de tous les journaux. Depuis, un débat éthique fait rage : dans ce modèle mondial démocratique qu’incarnent les États-Unis, où se place désormais la limite entre l’acceptable et l’inacceptable ?

C’est dans ce contexte politique et médiatique qu’Angela Davis répond à plusieurs interviews et aborde les sujets les plus tabous : résistance à l’oppression, traitements des prisonniers dans les institutions géantes américaines, lutte pour la décence et l’égalité,...

Elle fait allusion à sa propre incarcération, à son expérience d’« ennemi d’état » : Angela Davis a elle-même été classée dans les dossiers du FBI comme activement recherchée. Elle évoque le rôle capital qu’a joué l’activisme social et les mobilisations internationales, dans son cas et dans celui de nombreux prisonniers politiques.

Au cours de quatre entretiens, Angela Davis critique une démocratie compromise par ses origines racistes, une démocratie qui perpétue les inégalités sociales et raciales à travers des institutions elles-mêmes fondées sur l’intolérance. À partir des récentes révélations des rapports successifs de la Croix Rouge faisant état des violations des droits de l’homme dans les prisons de Guantanamo, d’Afghanistan et d’Irak, Angela Davis se livre à une analyse du régime carcéral sur le sol américain et une critique féroce d’un système qui s’obstine à bâtir des complexes pénitentiaires gigantesques sur les ruines tenaces d’un passé esclavagiste et d’une idéologie oppressive, raciste et inégalitaire.

Les prisons sont le miroir d’inégalités flagrantes, aux États-Unis comme dans le monde démocratique.

x 19,5 25 190 p. Merci patron
Conflits sociaux en 2006
T
Grémillet Muriel essai société 2007 30/11/06 9782846261289 Au Diable Vauvert Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 29,00 € 29.00 14,50 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Après l’annonce d’une fermeture, d’une restructuration ou d’un plan de licenciement, que se passe-t-il ?

Souvent, un combat de longue haleine mené par un syndicaliste, une occupation d’usine pour réclamer un traitement digne, parfois une révolte sourde et la destruction de l’outil de travail. Des situations chaque fois différentes mais qui, mises bout à bout, racontent une réalité : la disparition d’un certain monde ouvrier et industriel. Un monde qui fait vivre des villages et des régions entières. Disparition qui se fait dans une relative indifférence, sans trop de vagues. Pourtant, ces histoires racontent bien plus que le travail ou les mutations économiques. Elles mettent à jours des solidarités, mais également des déceptions. L’importance de l’usine, de l’atelier, d’une vie qui tourne autour du travail. Elles focalisent sur la brutalité de la sphère économique qui ne s’embarrasse plus de négociations, ne laisse plus de porte de sortie, ne ménage pas les plus vieux, les plus fidèles ou les plus abîmés par le labeur.

Suivre ces conflits sur la durée, retourner voir les salariés de ces entreprises, autorise à dépasser le moment de l’émotion, et, à la veille de l’élection présidentielle, de raconter une France des oubliés. De mettre en lumière ces maltraités qui n’ont parfois plus d’autre recours que de détruire leur outil de travail pour se faire entendre. À l’occasion de ces luttes, ces hommes et ces femmes découvrent qu’ils ne sont pas que des collègues mais qu’ils partagent aussi un même destin, une fraternité, et sont capables de renverser l’implacable logique économique.

Les lieux
Saint-Dizier, usine McCormick. Noyelles-sur-Selle, usine Descamps. Fumel, usine Fumel Technologie. Orléans, usine Duralex. Rives de Gier, usine Duralex. Saint Etienne, cité ouvrière. Charleville Mezières, usine Glaverbel. Nouzonville, usine Thomé-Génot. Le Vigan, usine Well, Autun, usine Dim, Valence, usine Reynolds, Le Syndicat, usine Seb.

x 19,5 25 128 p. Misère urbaine : la faim cachée T Attali Jacques, Castro Roland et Rufin Jean-Christophe essai société, faim 2006 30/11/05 9782846261128 Au Diable Vauvert Divers 29,00 € 29.00 présent à Plume(s)
AA AA

Action Contre la Faim poursuit depuis 25 ans sa mission contre la faim dans le monde. Mais durant les trois dernières décennies, la faim a changé de visage et l’association en a été le témoin sur le terrain. Ainsi, dès ce début de 21ème siècle et pour la première fois de son histoire, la majorité de l’humanité vivra en milieu urbain. Un tournant dont les conséquences sont multiples, en particulier pour les pays les plus démunis, spoliés, ravagés par la guerre ou victimes des déséquilibres géopolitiques. Banlieues sans fin, bidonvilles, fractures sociales aggravées, inégalités géographiques et politiques croissantes : une des plus flagrantes mutations des visages de la faim est liée à la question urbaine. Car, en univers urbain, la faim est moins visible, mais tout aussi réelle.

Au-delà des nouveaux enjeux que posent ces mutations à une association comme ACF, donner à voir et à comprendre ces nouvelles formes de misère et de famine, sensibiliser l’opinion à cette injustice fondamentale qu’est la faim dans un monde qui pourrait pourtant nourrir tous ses enfants, reste un devoir de témoignage. Ce que nul ne doit plus ignorer.

En Mongolie, Cisjordanie, Haïti, Argentine, au Congo, ACF intervient contre ce fléau. Cinq photographes se sont rendues sur place pour accompagner ses missions.

Puissent la beauté et la puissance sans appel de leurs visions contribuer à faire grandir chez nous la conscience de ce premier droit de l’homme, fondamental : le droit de manger à sa faim.

x 20 26 308 p. La rue est à nous...tous ! T essai société 2007 30/11/06 9782846261296 Au Diable Vauvert Divers -arts 39,00 € 39.00 présent à Plume(s)
AA AA

La rue est plus que jamais d’actualité : les citadins bougent de plus en plus et l’espace public prend une importance nouvelle, y compris dans des pays qui n’en avaient pas la culture. Mais la rue fait aussi problème : premier support du mouvement des personnes, des biens, des informations, elle est également objet de conflits et lieu de la concurrence entre usages et modes de transports.

L’exposition « La rue est à nous… tous » explore et analyse ces questions contemporaines et met en évidence les diverses approches qui, partout dans le monde, essaient de renouveler les manières de concevoir, d’utiliser et de gérer les rues.

Elle montre les limites de l’urbanisme moderne, souligne le fait que la rue est un lieu de vie, de rencontre, d’expression, voire un véritable media. Mais elle insiste également sur le fait que les solutions ne sont pas seulement techniques, architecturales et urbanistiques, mais peut-être avant tout une question de gouvernance. Cette exposition ainsi que son catalogue, enrichi de quelques articles supplémentaires, sont originaux, mêlant architecture et urbanisme, culture et art, technologie et sociologie. Conçus de façon à pouvoir voyager dans de nombreux pays, leurs références sont totalement cosmopolites.

Cet ouvrage, conçu non comme un simple catalogue mais comme un livre en tant que tel, propose un parcours légèrement différent de celui du visiteur de l’exposition.

En effet, s’il en reprend en grande partie les panneaux et sections, il approfondit les problématiques et les enjeux de la rue : gouvernance, cohabitation des populations et des usages, communication... Une iconographie riche de près de 300 photos, croquis, images de synthèse complète et approfondit ces approches pertinentes et innovantes.

x 14,5 22 173 p. La faim dans le monde pour débutants T George Susan essai, jeunesse international, philosophie, faim 2006 30/11/05 9782752602916 l’Aube Monde en cours Jeunesse -philo 16,40 € 16.40 épuisé
AA AA

Des mots simples, des dessins plein d’esprit : Susan George nous raconte une histoire, celle de la production alimentaire, des origines — il y a 10 000 ans — jusqu’aux gigantesques supermarchés actuels. De manière implacable, l’infatigable militante constate que les famines continuent à se produire en Afrique et ailleurs, et que les maladies liées à la malnutrition se développent encore.

Deux décennies après la première parution de cet ouvrage dérangeant, la faim dans le monde demeure atrocement présente et toujours aussi mal comprise. En finir avec la faim n’est ni une question de climat, ni de surpopulation ou d’ignorance technologique, mais relève bien de la politique et du pouvoir, comme de l’éthique de chacun. Pour les entreprises de l’agribusiness, la nourriture dont chacun a besoin quotidiennement n’est qu’une marchandise comme une autre ; quant aux États, leurs intérêts priment. Or, pour manger, il faut avoir accès à la nourriture ! Soit en cultivant — donc avoir accès à la terre, soit en l’achetant — donc avoir de l’argent. Aujourd’hui, ils sont des millions à manquer des deux.

La présentation originale de ce livre n’a pas pris une ride, et démontre — avec un humour subtil teinté d’ironie — que ce fléau des temps modernes n’est en aucun cas une fatalité. Un livre à mettre (aussi) entre les mains des enfants.

x 14,5 22 424 p. Une grenade entrouverte T Etienne Bruno essai société 1999 30/11/98 9782876784963 l’Aube Monde en cours Politique et société 24,39 € 24.39 12,10 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Bruno ETIENNE, chercheur, enseignant, membre de l’Institut Universitaire de France est directeur de l’Observatoire du religieux à l’Institut d’études politiques de Aix.

Il avait analysé dans un célèbre ouvrage en 1987 "L’Islamisme radical" paru aux éditions HACHETTE. Auteur de « La France et l’islam » , Hachette 1989 ; « L’Emir Abdelkader » , Hachette 1994 ; « Etre boudhiste en France aujourd’hui » , Hachette 1997 ; « La Science politique est elle une science ? » Flammarion 1998 et aux Editions de l’AUBE « Une Grenade entrouverte » , « Le temps du pluriel, la France dans l’Europe multiculturelle » en 1999 et « Les amants de l’Apocalypse » en 2002.

x 11,5 19 160 p. Les orphelins de l’exode rural T Hervieu Bertrand essai agriculture 2008 24/01/08 9782752604149 l’Aube Monde en cours Politique et société -agriculture 13,00 € 13.00 épuisé
AA AA
Pendant un siècle, la France a tenu un discours de lamentation sur l’exode rural. Aujourd’hui, les campagnes se repeuplent et le doute s’installe. Que sont ces nouvelles campagnes au sein desquelles la résidence l’emporte souvent sur la production ? Cette question a-t-elle un sens au niveau du monde ? Dans nombre de pays, les populations rurales ne sont-elles pas au contraire assignées – sur place – à vivre des pauvretés radicales ? Replaçant la situation française dans le cadre mondial des agricultures, ce livre s’appuie sur des pratiques de recherche et des positions de responsabilité pour nous proposer une « machine à faire penser » l’évolution agricole. Un essai stimulant sur une question essentielle de notre avenir.
x 11 17 160 p. Post-scriptum sur l’insignifiance suivi de Dialogue T Castoriadis Cornelius essai société 2007 09/09/07 9782752603722 l’Aube Aube poche essai Politique et société -philosophie 8,50 € 8.50 épuisé
AA AA

« Il manque la voix de Cornelius Castoriadis. Il manque cette jubilation dans sa voix répétant : “Nous qui désirons ou nous qui délirons ?” , il manque le pont Bir Hakeim et le métro aérien par la fenêtre, il manque la lumière de la Seine de ce matin de novembre 1996 .

Face aux brouilleurs de piste et à la fausse complexité, espérant tout de l’imaginaire social, jusqu’au bout Cornelius Castoriadis cherche une radicalité. “Je suis un révolutionnaire favorable à des changements radicaux”, disait-il quelques semaines avant sa mort. Révolutionnaire qui, sa vie durant, allait répétant : “Nous ne philosophons pas pour sauver la révolution, mais pour sauver notre pensée et notre cohérence.”

Mais on ne peut réduire Cornelius Castoriadis à un seul registre. Philosophe, sociologue, historien, il fut aussi économiste et psychanalyste. “Un titan de la pensée, énorme, hors norme”, dit Edgar Morin. Une pensée encyclopédique, une jubilation de vivre et de lutter “ lutte charnelle, spirituelle, infinie” mais en mouvement et qui laisse du grain à moudre et du pain sur la planche ? »

Daniel Mermet
Là-bas si j’y suis, France Inter

x 14 22,5 158 p. Les petits dialogues
Coffret en 4 volumes : Les dialogues tels que je les ai vécus ; Les dialogues ou le saut dans l’inconnu ; Les dialogues ou l’enfant né sans parents ; Petits dialogues d’hier et d’aujourd’hui
T
Mallasz Gitta essai développement personnel, spiritualité 2007 14/03/07 9782700700886 Aubier Pratique -développement personnel 51,40 € 51.40 épuisé
AA AA

Cette intégrale réunit les dialogues de Gitta avec son ange et le témoignage de son expérience spirituelle. Elle explique en quoi consiste la pédagogie des anges et répond aux questions concernant le monde angélique.


4 volumes : 139, 173, 196,

x 15 23 194 p. Les arabes d’Israël. Entre intégration et rupture T Bendelac Jacques essai Palestine 2008 31/01/08 9782746710726 Autrement Frontières International -Moyen Orient 19,90 € 19.90 présent à Plume(s)
AA AA
Soixante ans après la création de l’État juif, les Arabes d’Israël se trouvent encore dans une situation ambivalente. La société israélienne ne les a pas vraiment intégrés et eux-mêmes hésitent encore entre leur identité palestinienne et la citoyenneté israélienne. Portrait vivant et actuel des Arabes d’Israël, le livre est aussi une analyse de la situation des minorités religieuses et nationales dans un État à majorité juive. L’auteur s’attache à montrer comment les Arabes israéliens ont fait face aux grandes transformations de la société israélienne depuis sa création. Les différents chapitres de l’ouvrage s’articulent autour des différents aspects de la vie quotidienne des Arabes israéliens : la démographie, l’identité nationale, le vote communautaire, la société et la famille, l’économie et les modes de consommation, les villes, la culture, le cinéma et l’influence des médias. Les populations arabes d’Israël sont diverses et leur identité confuse. Certains utilisent la démocratie israélienne pour améliorer leurs droits civiques, d’autres préfèrent rester à l’écart de la vie politique. La communauté arabe d’Israël hésite encore entre la préservation de ses structures traditionnelles et une ouverture à la société moderne. L’économie du secteur arabe en Israël a connu de profondes transformations mais elle reste encore à la traîne de l’économie israélienne. La majorité des Arabes d’Israël vit dans des localités exclusivement arabes dont le développement est freiné par une politique officielle d’aménagement du territoire qui donne la priorité aux régions à majorité juive. La communauté arabe en Israël a développé sa vie culturelle propre, mais la culture arabe exprime encore le statut minoritaire des Arabes israéliens et leurs affinités avec le monde musulman. Le dernier chapitre propose une comparaison avec les pays arabes de la région et permet de mieux cerner les progrès accomplis par les Arabes israéliens. Tous les indicateurs humains, économiques, sociaux et culturels, démontrent que, si les écarts entre Juifs et Arabes d’Israël restent profonds, les Arabes d’Israël ont une confortable longueur d’avance sur les Arabes des pays voisins. Paradoxalement, les Arabes d’Israël constituent une minorité qui a connu un développement humain rapide, mais qui hésite encore entre son intégration à la société israélienne et la tentation palestinienne.
x 17 24 400 p. L’afrique des idées reçues T Courade Georges essai international 2006 01/01/06 9782701143217 Belin International -Afrique 29,20 € 29.20 épuisé, réédité avec l'ean 9782701197067
AA AA

« L’Afrique reçoit plus d’argent qu’elle n’en rembourse. Ce sont les Africains les plus pauvres qui migrent vers l’Europe. Le tribalisme explique tous les conflits. L’Afrique n’est pas prête pour la démocratie. La solidarité africaine relève de la générosité. Les Africains sont tous polygames. L’agriculture africaine est archaïque et figée. Les cultures de rente concurrencent les cultures vivrières. Les Africaines font trop d’enfants et sont soumises. L’économie informelle est la voie pour un développement à l’africaine. » Qui n’a pas entendu ou lu ce florilège d’ idées reçues sur l’Afrique subsaharienne ?

Si elles cherchent à expliquer le « naufrage » du sous-continent, elles traduisent aussi souvent peurs, arrogance ou mépris et désespérance. Tout ceci débouche sur des visions de l’Afrique criminelle ou victime, exploitée ou suicidaire selon le type de responsabilités que l’on veut établir devant le tribunal de l’histoire.

En utilisant les savoirs acquis et en identifiant la part de vérité et d’erreur que les idées reçues peuvent receler, cet ouvrage, sans complaisance, mais avec lucidité, donne à voir une Afrique complexe et plurielle qui ne peut se réduire à des représentations schématiques.

Les auteurs : cet ouvrage a été rédigé par trente auteurs. Il a été dirigé par Georges Courade, directeur de recherches à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et professeur associé à l’université de Paris 1 (Panthéon-Sorbonne).
Travaillant sur l’Afrique depuis 1969, il s’est intéressé au développement rural et à la vulnérabilité alimentaire, à l’urbanisation secondaire et aux effets de l’ajustement structurel, plus particulièrement au Cameroun, au Nigeria et au Burkina Faso. Il a dirigé la revue Politique Africaine de 1996 à 2000 et publié récemment Le désarroi camerounais (Karthala, 2000) et co-dirigé un numéro spécial d’Afrique contemporaine (2006) sur l’avenir des agricultures familiales africaines.

x 15 21 160 p. Alliances animales T Gantès Rémi et Quignard Jean-Pierre essai sciences 2008 01/03/08 9782701145495 Belin Regards Divers -sciences 18,30 € 18.30 présent à Plume(s)
AA AA

Découvrez les couples les plus insolites de la nature

La nature nous offre parfois le spectacle de couples étonnants. Ainsi le plongeur pourra-t-il croiser une frêle crevette bariolée nettoyant tranquillement la gueule terrifiante d’une rascasse, puis un petit poisson gardant fidèlement le terrier d’un crustacé malvoyant. Ainsi le promeneur vera-t-il des fourmis s’enivrer des éthers produits par certains coléoptères ! Ou encore, un oiseau guider à grands cris une sorte de gros putois vers un nid d’abeilles dont les deux compères vont se partager le miel. De nombreux animaux, appartenant pourtant à des espèces fort dissemblables, se rendent ainsi des services mutuels et souvent tellement vitaux que les partenaires ne peuvent subsister l’un sans l’autre. Ce livre décrit leurs relations étranges, fascinantes, parfois même émouvantes.

x 18,5 24,5 168 p. De la science aux fourneaux T This Hervé essai cuisine, sciences 2007 01/01/07 9782842450878 Belin Divers 27,10 € 27.10 épuisé
AA AA

Cet ouvrage explore les bases de la pratique culinaire. A la clé, il nous fait découvrir une cuisine encore plus moderne : abstraite, futuriste... qui n’oublie pas que l’objectif de la cuisine est de rendre les convives heureux !

La science peut-elle contribuer aux progrès de la cuisine ? Certainement, puisqu’elle en explore les effets et en révèle les mystères : viandes, poissons, légumes, sauces, fruits, fromages, gâteaux, meringues, cocktails, etc. Rien n’échappe à l’analyse... laquelle conduit à des propositions de rénovation de la pratique culinaire. Chaque geste technique, chaque transformation des ingrédients met en œuvre des réactions chimiques ou physiques, que décode la discipline nommée gastronomie moléculaire. Même la composante artistique gagne à s’allier à la science, qui révèle notamment des mécanismes de perception du goût.

x 15 21 288 p. L’Énergie à l’heure des choix T Papon Pierre essai énergies 2007 10/09/07 9782701144436 Belin Politique et société -écologie 21,00 € 21.00 épuisé
AA AA

Enfin une vision synthétique sur un sujet au cœur de l’actualité scientifique et politique Manquerons-nous de pétrole dans vingt ou trente ans ? Quel carburant utiliserons-nous alors dans nos voitures et à quel prix ? Saurons-nous limiter l’usage des combustibles fossiles pour éviter une amplification de l’effet de serre ? Les biocarburants ou la fusion thermonucléaire sont-ils la solution à nos problèmes d’approvisionnement énergétique à long terme ? L’énergie, dont la consommation dans le monde a décuplé au cours du XXe siècle, suscite une multitude de questions au coeur du débat politique. Nous sommes à l’heure des choix compte tenu des risques que fait courir le réchauffement de la planète, des besoins énergétiques des pays en développement, des perspectives d’épuisemen des réserves d’hydrocarbures et de la dimension géopolitique de l’accès à certaines ressources (le pétrole et le nucléaire). Ce livre, accessible à un large public synthétise tous les aspects de la question énergétique : il procède à un examen critique des scénarios énergétiques à l’horizon 2050, dans leurs dimensions économiques et géopolitiques ; il analyse les possibilités techniques et économiques des grandes filières (des énergies renouvelables au nucléaire) en montrant leurs limites ; enfin, il présente des scénarios de « crise ».

Constatant qu’il n’existe pas encore de solutions scientifiques et techniques viables pour répondre à tous les besoins énergétiques à long terme de la planète, l’auteur évalue l’éventualité de ruptures scientifiques qui pourraient modifier la donne énergétique. Il présente en conclusion sept mesures pour tenter de faire face aux enjeux et aider à faire des choix.

Professeur émérite de l’Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielles de Paris (ESPCI), Pierre Papon a été Directeur Général du CNRS, P-DG de l’IFREMER et Président de l’Observatoire des sciences et techniques (OST).
Il est l’auteur de plusieurs livres : Thermodynmique des états de la matière ( Hermann, 1990), Physique des transitions de phases ( Dunod, 2002), Les logiques du Futur ( Aubier, 1989, et Pluriel Hachette, 1990), La matière dans tous ses états ( Fayard, 2001), Le temps des ruptures ( Fayard, 2004), Le sixième continent, Gépolitique des océans (Odile Jacob, 2006).

x 13,5 22 256 p. L’État des inégalités en France 2007 T Observatoire des inégalités essai société 2006 01/01/06 9782701144047 Belin Politique et société 19,90 € 19.90 3,90 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Pourquoi les fils et les filles d’ouvriers ne sont-ils que 6% des élèves de grandes écoles alors qu’ils représentent un tiers des enfants ? Comment expliquer que les hommes perçoivent – tous temps de travail confondus – des revenus supérieurs de 40% à ceux des femmes ? Pourquoi le taux de chômage dépasse-t-il les 30 % pour certaines minorités d’origine étrangère, du Maghreb notamment ? Sait-on qu’il y a aujourd’hui en France 7 millions de personnes en dessous du seuil de pauvreté, dont un million d’enfants ? « Liberté, égalité, fraternité » : la devise de la République sonne creux pour trop de citoyens : le décalage est grand entre les discours officiels et le vécu de la population.

L’état des inégalités en France, 2007 est le premier état des lieux des inégalités réalisé dans l’Hexagone. Revenus, éducation, emploi, logement, modes de vie… un vaste panorama est dressé par l’équipe de l’Observatoire des inégalités, fruit de trois années de collecte et d’analyse des données. Celles-ci sont mises en perspective dans un ensemble d’articles rédigés par les meilleurs spécialistes, de l’économie à la sociologie en passant par le droit ou la philosophie. Cet ouvrage vise à ouvrir le débat sur la question centrale des inégalités en France, à un moment clé de la vie politique française.

Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités, est journaliste au magazine Alternatives Économiques.

Patrick Savidan, président de l’Observatoire des inégalités, est maître de conférences en philosophie à l’université Paris IV (Sorbonne).


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |