anthologie - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 216 documents de type : anthologie



216 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 17 24 248 p. Les noms de famille de l’Aveyron T Millet Laurent anthologie histoire, régional 2006 02/03/06 9782350770130 Archives et Culture Par chez nous -patrimoine 5,00 € 5.00 épuisé
AA AA
Votre nom de famille est-il rare ? Est-il fréquent ? Connaissez-vous sa signification ? Savez-vous qu’il correspond au surnom donné à l’ancêtre initial ?... Autant de questions, autant de réponses données par ce livre. Vous y retrouverez votre nom ou celui de vos voisins, de vos collègues ou des camarades de classe de vos enfants. Vous y découvrirez leur sens originel, ainsi que le nombre total de porteurs en France ; vous vous amuserez à comparer le palmarès des noms de famille les plus fréquents en France et en Aveyron, ou bien à découvrir quantités d’anecdotes sur les noms locaux et ceux qui les ont portés au fil des siècles ; vous y apprendrez qu’Alcouffe désignait un fabricant de baquets, Anglade celui qui habitait une terre en angle, Bou un homme fort comme un bœuf, Canteloube celui qui vivait dans un endroit écarté, où l’on entendait le soir les loups hurler à la lune, qu’il y a près de 2 600 Boudou ou 500 Chincholle en France aujourd’hui ; etc. Bonne plongée dans l’univers des noms de l’Aveyron ! Bonne lecture !
x 11,5 18,5 336 p. Trésor des racines latines T Bouffartigue Jean et Delrieu Anne-Marie anthologie langues 1981 01/01/81 9782701103846 Belin Pratique -dictionnaires 12,50 € 12.5 épuisé
AA AA

Les mots d’origine latine constituent près de 80 % du vocabulaire français. On découvrira ici les mécanismes qui ont présidé au développement de ce vocabulaire, si savamment structuré sous son infinie variété.

Ceux qui ont fait du latin l’ont perdu, les autres n’y pensent guère. Or, connaître les racines latines, c’est accéder aux sources de plus de 80 % des mots français, c’est acquérir un trésor de connaissances. Aux lecteurs soucieux de bien maîtriser leur langue et de la mieux comprendre, la collection Le français retrouvé propose Trésors des racines latines sous une forme attrayante et rationnelle. Un classement clair, des illustrations humoristiques de Blachon, facilitent l’accès à ce livre qui se lit pour le plaisir.Il reste un ouvrage de référence, facile à consulter, grâce à un double index alphabétique.

x 23 28 176 p. Espagne 1936-1975
les affiches des combattant(e)s de la liberté t2
T
Rosel Wally et Pino Ramon affiches, anthologie Espagne, révolution espagnole, affiches 2007 10/12/07 9782914980579 Libertaires Politique et société -histoire 35,50 € 35.50 épuisé
AA AA

Après un premier volume (Espagne 1936) consacré à la révolution espagnole de 1936-39, nous continuons notre voyage à travers un épisode de l’histoire du XXéme siècle que nombre d’historiens continuent d’ignorer, de cacher, voire de falsifier.

Il s’agit de découvrir à travers 250 affiches, cartes postales, timbres… le parcours et l’action de ces femmes et de ces hommes qui combattirent pour la liberté et l’égalité :
- en Espagne entre 1936 et 1939, lâchés par les démocraties et trahis par les staliniens
- en France entre 1939 et 1944, dans les camps de concentration et au sein de la Résistance
- contre le franquisme (en Espagne, depuis la France), dernier avatar du fascisme européen, jusqu’à la mort du Caudillo en 1975.

Chaque affiche, timbre, carte postale, étudié individuellement, nous livre le point de vue partiel, voire partial, du graphiste et du commanditaire. A travers ces deux volumes, notre pari est de montrer comment ces mêmes supports… classés chronologiquement et thématiquement nous révèlent plus que leur simple compilation :
- elles dévoilent les valeurs humaines des dessinateurs
- elles mettent en lumière les aspirations sociales des commanditaires
- elles suggèrent la manière dont les émetteurs (graphistes et commanditaires) considèrent le lecteur et l’état de la conscience sociale et politique des individus (de la société) à qui elles s’adressent

À cet égard, il est intéressant de comparer la production de nos camarades et celle que nous proposent aujourd’hui la publicité et les partis politiques et notamment celle des candidat-e-s à la présidence de la République de 2007.

voir aussi Espagne 1936

x 23 28 206 p. Espagne 36
Les affiches des combattant-e-s de la liberté
T
anthologie, beaux livres révolution espagnole 2019 11/01/19 9782919568918 Libertaires Politique et société 35,00 € 35.00 présent à Plume(s)
AA AA

Le temps des cerises, le mur des Fédérés, un gréviste le poing levé, une barricade, un pavé et des affiches sur les murs de la Sorbonne... Toutes ces icônes sont définitivement associées à la Commune de Paris, au Front populaire, à Mai 68. Pour l’Espagne entre 1936 et 1939, que reste-t-il dans nos mémoires ? Un slogan : No Pasaran ! Une photo de Robert Cappa : un milicien anarchiste fauché par une balle franquiste.

Un tableau : Guernica. Une, voire dix affiches... Toujours les mêmes. Pourtant, en moins de trois ans, 3 000 affiches ont été imprimées. Plus de 3 000 "cris" collés sur les murs de Barcelone, Bilbao, Madrid, Malaga, Valence... Ce livre vous propose de découvrir trois cents affiches, timbres, cartes postales, éditées par les organisations libertaires : CNT, FAI, FIJL, Mujeres Libres, SIA... Trois cents sur plusieurs milliers c’est peu, mais c’est suffisant pour vous forger une opinion.

Trois cents affiches pour réhabiliter ceux qui les ont dessinées : une soixantaine de graphistes a été identifiée, une vingtaine de biographies vous est présentée. Trois cents pour constater que leur production a été plus variée que la légende ne le dit. Pour comprendre la situation sociale, culturelle d’un quartier, d’une ville, d’un pays, il suffit de regarder ce que racontent leurs murs. C’est le pari que nous avons pris dans cet ouvrage.

Ouvrez ce livre, découvrez ce que nous disent les murs de l’Espagne antifasciste.

x 23 28 160 p. Espagne 1936
les affiches des combattant(e)s de la liberté
T
Collectif affiches, anthologie Espagne, révolution espagnole, affiches 2006 01/07/06 9782914980722 Libertaires Politique et société -histoire 35,50 € 35.50 sur commande ?
AA AA

Un livre d’art somptueux, 250 affiches ( et quelques timbres, cartes postales...), comme autant de cris collés sur les murs d’un pays en lutte contre le fascisme. Des réflexions sur le graphisme de l’époque. L’itinéraire de certains graphistes... Magnifique !

voir aussi Espagne 1936-1975

x 14,5 20,5 220 p. Le poème palestinien contemporain T Zaqtan Ghassan anthologie, poésie Palestine 2008 01/10/08 9782874500329 Taillis pré Littérature -poésie 17,00 € 17.00 sur commande ?
AA AA
Les dix-huit poètes palestiniens sélectionnés pour cette anthologie, font partie de la génération des années 1980.
x 22 32 144 p. Mai 68 L’affiche en héritage T Wlassikoff Michel affiches, anthologie mai 68, affiches 2008 21/08/08 9782862275499 Alternatives Politique et société -histoire 29,50 € 29.50 remplacé >>(2018)
AA AA

Le 15 mai 1968, un atelier d’affiches est créé au sein de l’Ecole des beaux-arts. Quelques jours plus tard, les occupants de l’Ecole des arts décoratifs fondent à leur tour un « Atelier populaire ». Pendant plus d’un mois, des assemblées générales réunissent quotidiennement artistes, étudiants et travailleurs pour discuter des thèmes et des slogans mis en avant dans les affiches qui sont réalisées le jour même.

A travers la présentation chronologique de quelque deux cents créations, démontrant à quel point elles ont su traduire les Evénements, et les témoignages de nombreux acteurs de l’époque, ce livre retrace l’aventure des « Ateliers populaires », illustrée de rares photos sur leur fonctionnement, dont celles de Marc Riboud.

Tout en offrant un regard inédit sur cette production exceptionnelle, il brise certains mythes, comme celui de la création spontanée des étudiants.

x 12,5 22 50 p. Paroles d’irréductibles T anthologie résistance 2007 30/11/06 9782914980494 Libertaires Paroles Littérature -poésie 13,20 € 13.20 présent à Plume(s)
AA AA

Illustrations de Marc Vayer

"Soyez donc résolus à ne plus servir, et vous serez libres. je ne veux pas que vous le heurtiez (le maître), ni que vous l’ébranliez, mais seulement ne le soutenez plus et vous le verrez comme un grand colosse dont on dérobe la base, tomber de son propre poids et se briser."
Etienne de la Boëtie

x 18 14,5 390 p. Carnet de chansons anthologie chansons 2007 31/10/07 9782844946430 De Borée Divers -arts 15,00 € 15.00 manquant sans date
AA AA
x 14 10 272 p. Chansons d’hier à aujourd’hui (vol 1) anthologie chansons 2001 28/12/01 9782844940049 Sablayrolle Divers -arts 8,00 € 8.00 épuisé
AA AA
x 15 10 272 p. Chansons d’hier et de toujours (vol 2) anthologie chansons 2003 01/09/03 9782912333049 Sablayrolle Divers -arts 8,00 € 8.00 épuisé
AA AA
x 15 10 272 p. Chansons d’hier et de tous temps (vol 3) anthologie chansons 2007 01/04/07 9782844945709 Sablayrolle Divers -arts 8,00 € 8.00 épuisé
AA AA
x 18 14,5 391 p. Chansons et guitare anthologie chansons 2009 30/04/09 9782844949271 De Borée Divers -arts 15,00 € 15.00 manquant sans date
AA AA
x 13 20 264 p. Contes et légendes de Brocéliande T anthologie, conte 2009 28/02/09 9782843624025 Terre de Brume Littérature 17,25 € 17.25 12,00 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

“Brocéliande” est un nom qui résonne au fond de l’imagination de tous les fous de merveilleux. Si cette forêt magique abrite les légendes qui évoquent le monde arthurien comme celles de “Merlin et Viviane”, de “la Dame de la Fontaine” ou du “Val sans Retour”, elle regorge également d’histoires, de contes et de traditions qui lui sont propres et qui restaient jusqu’à présent quasi inconnus.

C’est l’ambition de ce livre que de regrouper pour la première fois tous ces textes épars, et pour certains jamais publiés. Des anciens conteurs comme Adolphe Orain, Émile Souvestre, Ernest Du Laurens de La Barre, François Cadic ou Anatole Le Braz — dont on découvrira ici un texte totalement inédit — à ceux d’aujourd’hui comme Xavier Lesèche ou Patrick Le Brun, Contes et légendes de Brocéliande ne pourra être qu’une découverte et un enchantement pour tous ceux qui croyaient connaître l’Antique forêt !

x 25 19,5 58 p. Le livre d’or de ma naissance T Geddes Anne anthologie naissance 2007 31/03/07 9782258072183 Presses de la Cité Pratique -parentalité 16,90 € 16.90 11,80 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Un album pour y consigner tous les événements qui suivent l’arrivée de bébé, et que l’on aura plaisir à se remémorer avec lui dans quelques décennies. Plusieurs pages sont prévues pour coller des photos du nouveau-né, conserver une boucle de cheveux, appliquer les empreintes des petits pieds et des petites mains, ainsi que pour recueillir les doux messages de bienvenue de la famille.
x 12,5 22 60 p. Paroles clandestines T Cros Roland et Harpocrate anthologie 2008 01/05/08 9782914980616 Libertaires Paroles Littérature -poésie 13,20 € 13.20 présent à Plume(s)
AA AA

Pour donner à voir les relations complexes du secret avec la domination et la liberté, Roland Cros choisit de nous offrir des écritures, des graphies réelles et fictives à déchiffrer. Ce recueil d’aphorismes sur la clandestinité, il a voulu le saturer de signes mystérieux et opaques, ou limpides et transparents pour ceux qui en connaissent la clef. A travers cde jeux - de mots – il critique l’idéologie dominante et contemporaine de la transparence généralisée, moteur de la société de contrôle gérée par les esclaves citoyens eux-mêmes au profit des maîtres qu’ils servent. Il montre que l’acte de cacher et de se cacher n’est en soi ni bon ni mauvais, ni honteux. Sans dissimulation nous ne saurions devenir des sujets de nous-mêmes : pas de liberté possible. Roland Cros a voulu associer la figure humaine à l’écriture, pour montrer comment, dans le secret des signes, il en va toujours de l’Humain, victime des dispositifs de pouvoir, prisonnier, esclaves des réseaux de domination et, à la fois, luttant aussi pour sa liberté, à travers l’affirmation identitaire des langues et des cultures. Visible et inconnue, la parole libre est possible, elle a parfois la clandestinité pour condition. Avec ses courts cryptogrammes et ses mots puissants venus de civilisations et de cultures du monde entier, (parfois imaginaires, même) vous déchiffrerez leurs origines avec malice et plaisir (la traduction est à chercher dans un recoin) sur les couleurs « pantone » très crues, très vives, sautant au visage… pour mieux vous dissimuler la vérité des mots. Une superbe pièce supplémentaire à ce puzzle artistique et politique, qu’est cette collection « Paroles », si originale et tellement prometteuse de découvertes talentueuses nouvelles, auxquelles les libertaires sont toujours attentifs et sensibles.

Collection Paroles

x 12,5 20 64 p. Paroles anti-militaristes T Coulaud Eric anthologie pacifisme 2005 30/11/04 9782914980227 Libertaires Paroles Littérature -poésie 13,20 € 13.20 épuisé
AA AA
Des citations antimilitaristes à faire faire une crise cardiaque à tous les adjudants et à tous les généraux du monde illustrées par des collages tonitruhants d’Eric Couleau, ce livre est un véritable pied de nez à la bêtise et à la sauvagerie militariste.
x 12,5 22 64 p. Paroles de poètes révoltés T Melon Laurent anthologie poésie 2006 30/11/05 9782914980371 Libertaires Paroles Littérature -poésie 13,20 € 13.20 9,20 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Ce livre n’est pas un livre sur la peinture. Il n’a ni la rigueur, ni l’aspect funéraire qui conviennent à de telles études. Ce n’est pas davantage une anthologie, l’auteur laisse à d’autres le soin de constituer un énième Père-Lachaise de la poésie, avec visites guidées et détours obligés vers la tombe de tel ou tel.

Non, ceci est, qu’on le sache, un livre vivant. Si la parole des morts y éclate dans toute sa puissance, c’est que la splendeur de leur verbe est rehaussée par l’éclat d’images toutes personnelles, c’est aussi que l’auteur a cherché, tel un maître imagier du temps jadis, à servir les poètes et non à s’en servir.

x 19 19 168 p. Paysans dernier siècle ?
revue Marginales n°1
T
anthologie paysans 2002 31/03/02 Marginales »» Politique et société -agriculture 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

Alors que « l’odeur de décomposition du monde paysan » est partout perceptible dans les campagnes à ceux qui conservent l’usage de leur « nez » malgré les efforts désodorisants des portes paroles de l’opinion publique qui professent ici et là 2 que la campagne est aujourd’hui un « paysage » et que le paysan doit apprendre à en devenir « l’animateur », il n’est pas inutile de rappeler que ce sont les mêmes stratégies de développement 3 qui ont conduit à « la destruction des villes et des relations sociales particulières qui s’y étaient construites » qui livrent aujourd’hui la campagne à la contemplation de sa ruine et de son désert.

Le paysan est ainsi exhorté à devenir un exploitant, et sa production une marque déposée, labelisée, authentifiée, une forme identifiable parmi les autres objets assujettis à la dictature du spectacle. Le territoire rural est tenu de devenir un « paysage » où se multiplient les espaces protégés voués aux distractions organisées ; où le « désert » pourrait bien être utile à ceux qui ont besoin d’espaces inhabités pour enfouir nos déchets ou continuer l’expérience génétique. La guerre totale qui est faite à la vie (à l’oeuvre ici comme ailleurs) ne manque pas de se dissimuler sous les mots mais aussi de dissimuler les mots. Ainsi cette langue qui faisait parler les choses n’est plus aujourd’hui qu’un folklore et le patrimoine rural un héritage dépouillé de sa valeur.

Que peut la littérature face à cela ? C’est toute l’ambition de la revue Marginales que de montrer comment l’écriture peut éclairer notre réflexion sur des thèmes de société comme les paysans, l’école, la guerre, l’errance... Dans ce premier numéro de Marginales nous avons choisi des oeuvres qui nous plongent dans l’univers du paysan européen. C’est en quelque sorte le portrait le plus vif possible des situations et des individus qui composent ce peuple qui voudrait se donner ici. On y découvre combien la fiction et la poésie sont des moteurs puissants qui nous permettent de voir et d’entendre le monde et d’en capter la formidable résistance et l’irréductible vitalité. Depuis la Pologne de Reymont jusqu’aux Pyrénées de Massé en passant par la Suède, la Russie, l’Autriche ou la France on entend les cris de cette singulière multitude sans que jamais le silence et la peine ne cesse de répondre. « C’est que l’hiver arrivait ; le peuple détachait ses mains fatiguées de la terre nourricière ; chacun détendait son échine courbée, délassait son âme endolorie, se redressait de toute sa taille, et l’un devenait l’égal de l’autre dans l’absence de contrainte et dans le repos. Ils sentaient tous instinctivement que chacun d’eux apparaissait dans son individualité distincte ! C’est comme la forêt : allez donc distinguer chacun de ses arbres en été, quand elle se serre contre la terre natale dans son fouillis de verdure partout la même Mais que la neige vienne à tomber, que la terre en soit couverte, et aussitôt vous voyez chaque arbre séparément, et en un clin d’oeil vous reconnaissez qu’un tel est un chêne, cet autre est un charme, cet autre encore un tremble. C’était exactement la même chose pour le peuple. 4 »

La première partie de ce numéro mêle aux extraits littéraires et poétiques des textes critiques qui nous donnent à entendre ici, l’attention d’un Tolstoï au monde paysan, là, une analyse lumineuse de l’oeuvre de Ladislas Reymont. Autant de regards qui nous disent, combien la figure du paysan, noire ou rose, n’en est que sa caricature même si elle nourrit encore nos fantasmes de bestialité ou nos rêves d’écologie ; à quelle résistance se heurtent les oeuvres issus du peuple comme celle de Jean-Marie Déguignet qui mit plus de cent ans à se faire publier. La colère de Marius Noguès, les témoignages d’Anissia ou de Céline Beauvois sont ainsi des morceaux d’écriture d’une terre « que l’on retourne et où l’on retourne sans cesse ». Propos de boutiques5 dirait Martin Eden. On relèvera avec lui combien la vérité d’un être tient à ce regard sur son travail.

La seconde partie entend inscrire ce recueil de textes dans une perspective historique. Cette ligne éditoriale nous fait remonter au moyen âge et à la grande peur des puissants face à l’intraduisible masse paysanne et va jusqu’aux agitations qui accompagnent la disparition des derniers paysans. Sont-ils vraiment pour rien dans les révolutions et dans les idées communistes et anarchistes qui se promettaient d’ébranler l’Europe du XIXe et du XXe siècle ? La bourgeoisie victorieuse qui n’a pas cessé d’avoir peur continue d’appeler de ces voeux l’extermination de tout ce qui ressemble à un peuple. Aujourd’hui qu’elle a réussi à faire du dernier paysan européen un figurant aimable qui jardine sa pelouse en attendant ses subventions, elle voit plus loin. Où est le fleuve ? s’interrogent les poètes qui manquent parfois d’air sous la Seine. Soyons cruel, voyons plus près ! Où est le peuple ? Il est dans les flammes, écrasé par la fatigue d’un maigre salaire et bercé par une peur qui ne lui appartient pas. Il est là sous les bombes protectrices lâchés par les régimes de terreur qui le gouvernent et prétendent le protéger. Il est ici passant d’une cité qui n’a d’autres horizons que les barreaux de la prison et les allées des supermarchés. Il est partout condamné au travail forcé, à l’ennui ou à la mort alors qu’il ne demande qu’à vivre le plaisir d’être soi et d’être à soi.

Marginales à travers la publication de ces écritures entend redonner à la littérature sa place dans la production d’une pensée émancipatrice. Nous prétendons offrir à travers cette récolte dans les belles lettres des raisons d’espérer et de combattre ce monde qui ne nous convient pas.

Samuel Autexier

x 21 24 70 p. Vers un autre futur T Bakounine Michel et Cartier-Bresson Henri anthologie 2000 18/05/00 9782846030007 Nautilus Littérature 13,90 € 13.90 présent à Plume(s)
AA AA

De l’Amérique à l’Asie en passant par l’Europe, Henri Cartier-Bresson a saisi 1’exploitation et l’oppression des hommes, un parcours qu’il a voulu ponctuer de réflexions de Bakounine.

Cette traversée du siècle écoulé se conclut sur un espoir résolument réaliste, celui d’un "autre futur". Pour beaucoup, ce sera l’occasion de découvrir une facette inattendue mais capitale du grand photographe


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |