écosocialisme - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 8 documents sur le thème : écosocialisme



8 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 10,5 15 236 p. Ecosocialisme
L’alternative radicale à la catastrophe écologique capitaliste
T
Löwy Michael essai écosocialisme 2011 08/06/11 9782755506174 Mille et une nuits Petits Libres Politique et société 5,10 € 5.10 manquant sans date
AA AA

Qu’est-ce que l’écosocialisme ? Il s’agit d’un courant de pensée et d’action écologique qui fait siens les acquis fondamentaux du marxisme, tout en le débarrassant de ses scories productivistes.La logique capitaliste du marché et du profit, de même que celle de l’autoritarisme bureaucratique de feu le « socialisme réel », est incompatible avec les exigences de sauvegarde de l’environnement. Les écosocialistes critiquent les impasses actuelles de l’écologie politique, qui ne met pas en question le pouvoir du capital. L’écosocialisme est donc une proposition radicale qui vise non seulement à une transformation des rapports de production, de l’appareil productif et des modèles de consommation dominants, mais aussi à créer un nouveau paradigme de civilisation, en rupture avec les fondements de la civilisation capitaliste/industrielle occidentale moderne.

Michael Löwy nous présente les idées de ceux qui souhaitent que « la valeur d’échange soit remplacée par la valeur d’usage », et que « la production soit organisée en fonction des besoins sociaux et des exigences de la protection de l’environnement ».

x 181 p. Bien vivre et écosocialisme T Le Quang Matthieu et Vercoutère Tania essai écosocialisme 9782841902361 Parangon Politique et société 15,00 € 15.00 projet abandonné, jamais édité
AA AA

La crise actuelle n’est pas seulement une crise économique et sociale mais aussi une crise écologique, culturelle et, en dernière instance, de civilisation. Ces différentes crises sont imbriquées et il est impossible d’envisager les mêmes solutions que pour la crise économique de 1929 qui avait débouché sur la Seconde Guerre mondiale. Dans l’après-guerre et surtout la période des Trente glorieuses, la relance s’était faite par la consommation et la production de masse avec deux grands perdants : les pays du Sud et la nature.

Les mouvements sociaux et certains secteurs de la gauche européenne se tournent de plus en plus vers l’Amérique latine afin de s’inspirer des résistances locales contre le néo-libéralisme sauvage dans lequel ces pays ont été plongés depuis les années 1980. Différents pays de cette région ont connu depuis la fin des années 1990 ce que l’on a appelé le "virage à gauche de l’Amérique latine". L’expérience vénézuélienne a été pendant long-temps suivie de près, jusqu’à l’arrivée au pouvoir d’Evo Morales en Bolivie en 2005 et un peu plus tard de Rafael Correa en Equateur en 2007.

Ce sont les expériences constituantes de ces derniers pays qui ont marqué un tournant et notamment la reconnaissance par les nouvelles Constitutions d’un ensemble de concepts qui signifient clairement que des changements réels dans les rapports sociaux et les mentalités voient le jour dans ces deux sociétés : le sumak kawsay équatorien et le suma gamana bolivien, traduisibles en espagnol par buen vivir et en français par bien-vivre.

La place accordée à la nature, que la Constitution équatorienne reconnaît comme sujet de droits, leur a valu d’être reconnues comme étant des Constitutions parmi les plus progressistes au niveau mondial d’autant plus qu’elles surgissent dans un contexte global où la crise écologique ne fait plus aucun doute.

x 12 17 160 p. Nos colères fleuriront - Tome 1
Arracher les mauvaises herbes du capitalisme vert
T
Morel Darleux Corinne essai écologie, écosocialisme 2012 26/03/12 9782364880092 Bruno Leprince Politique à gauche Politique et société 6,00 € 6.00 présent à Plume(s)
AA AA

Aujourd’hui je veux m’adresser à toutes celles et ceux qui n’en peuvent plus de la politique, témoigner que d’autres pratiques sont possibles, qu’on n’est pas obligé, quand on est élu, de devenir un technocrate ennuyeux, la bouche pleine de langue de bois et de discours tout faits. Que pour être responsable politique, on n’en est pas moins un individu avec une vie, des goûts et des désirs. Qu’aujourd’hui la politique à l’ancienne n’a plus lieu d’être.

Et que l’engagement militant doit redevenir l’affaire de toutes. Je ne voulais pas d’un livre sérieux, comme il faut, exhaustif, avec les mots clés qui vont bien et les piliers sagement rangés d’un programme. Il y en a plein les librairies. Mi manifeste, mi pamphlet, sur fond de bio un peu romancée, ce petit livre a pour but de montrer qu’on peut réenchanter la politique, qu’il existe un plan B. Et qu’il ne tient qu’à nous que ça devienne le plan Alpha.

Pour ce nouveau bouquin, j’ai choisi des têtes de chapitre permettant de présenter mes engagements militants et mes actions d’élue, une sorte de compte rendu de mandat, tout en montrant comment les luttes sur le terrain rejoignent les propositions d’alternatives, comment ce plan B qu’on nous dit utopique est en réalité possible, et l’horizon soi-disant indépassable du capitalisme est déjà derrière nous.

Comment enfin le combat que nous menons ensemble dans les rues peut - et doit - rejoindre celui que nous portons dans les urnes. Car rien ne changera ni n’adviendra, la révolution citoyenne encore moins, si nous n’en faisons pas l’affaire de toutes et tous. Elus, militants, citoyens, réunis par une même colère, un même ras-le-bol, une même envie d’en découdre et d’inventer un autre monde. La révolution est un processus permanent, les prémisses du futur sont déjà là.

A nous d’en faire la réalité de demain.

x 12 17 160 p. Nos colères fleuriront - Tome 2
Cueillir les fruits de l’émancipation
T
Morel Darleux Corinne essai écologie, écosocialisme 2012 05/09/12 9782364880146 Bruno Leprince Politique à gauche Politique et société 6,00 € 6.00 présent à Plume(s)
AA AA

Par ce recueil, à la fois réflexion engagée, compte rendu de mandat et témoignage militant, je désire montrer que de nouvelles formes d’engagement politique sont possibles. Dire que face aux nouveaux défis économiques, sociaux, démocratiques et environnementaux, la politique à l’ancienne n’a plus lieu d’être. Et que l’exercice de la citoyenneté et le souci de l’intérêt général doivent redevenir l’affaire de tous.

Cet ouvrage a pour but de contribuer à transformer nos colères en espoir, de témoigner qu’il existe une alternative, un plan B. Et qu’il ne tient qu’à nous qu’il devienne le plan Alpha. Il existe déjà en germe dans les alternatives concrètes, les collectifs citoyens, les formes coopératives de production. Les richesses existent en France, nous possédons compétences et savoirs, seule manque aujourd’hui la volonté politique au pouvoir.

Et l’aiguillon indispensable d’un mouvement social de masse. La révolution est un processus permanent, les prémisses du futur sont déjà là.

À nous d’en faire la réalité de demain.

x 13,5 21,5 170 p. Utopie, écologie écosocialisme
de l’utopie concrète d’Ernst Bloch à l’écologie socialiste
T
Münster Arno essai utopie, écosocialisme 2013 29/06/13 9782343003412 L’Harmattan Questions Contemporaines Politique et société 17,00 € 17.00 sur commande ?
AA AA
Composé de plusieurs conférences récentes, cet ouvrage s’efforce de jeter un pont de l’utopie concrète, comprise comme projection des désirs et des rêves de l’avènement d’un monde meilleur dans le champ de réalisation du possible, vers l’utopie écologiste prônant la transformation du rapport de l’homme à la nature et à l’environnement. L’écosocialisme est défini comme refondation du socialisme, à l’entrecroisement d’un marxisme/socialisme rénové, avec le paradigme écologique.
x 13 21 155 p. Ecologie et socialisme T Löwy Michael essai écologie, socialisme, écosocialisme 2005 01/04/05 9782849500354 Syllepse Ecologie et Politique Politique et société -écologie 17,50 € 17.50 présent à Plume(s)
AA AA
Faire converger deux projets de transformation radicale de la société, l’écologie et le socialisme. dans la perspective historique d’un nouveau paradigme de civilisation, tel est l’enjeu de l’écosocialisme. Les auteurs de cet ouvrage partagent une critique radicale du capitalisme moderne et l’aspiration à une alternative globale à partir des idées et pratiques écologiques et socialistes.
x 14,5 20 185 p. Qu’est-ce que l’écosocialisme ? T Löwy Michael essai écosocialisme juin 2020 09/06/20 9782370711953 Le Temps des cerises Petite Collection Rouge Politique et société 14,00 € 14.00 présent à Plume(s)
AA AA
L’écosocialisme est un courant politique fondé sur une constatation essentielle : la sauvegarde des équilibres écologiques de la planète, la préservation d’un environnement favorable aux espèces vivantes — y compris la nôtre — est incompatible avec la logique expansive et destructrice du système capitaliste. La poursuite de la "croissance" sous l’égide du capital nous conduit, à brève échéance à des catastrophes sans précédent dans l’histoire de l’humanité.
x 13 20 313 p. Trop tard pour être pessimistes !
Ecosocialisme ou effondrement
T
Tanuro Daniel essai écosocialisme, effondrement juin 2020 10/06/20 9782845978256 Textuel TEXTUEL IDEES D Politique et société 19,90 € 19.90 présent à Plume(s)
AA AA

"Changeons le système, pas le climat" : la catastrophe écologique a commencé. Les capitalistes s’en frottent les mains, prêts à nous vendre leurs fausses solutions. Les collapsologues prétendent quant à eux qu’on ne peut rien faire. Refusant le cynisme des uns et le fatalisme des autres, Daniel Tanuro, référence mondiale de la gauche écologique, pose ici les jalons d’une alternative à l’effondrement qui vient : l’écosocialisme.

Pédagogue érudit, il analyse avec brio la crise du coronavirus et la façon dont elle annonce malheureusement des crises encore plus graves qui toutes prennent racine dans la civilisation capitaliste industrielle. ainsi que dans les structures raciales et patriarcales de la modernité. Polémiste hors-pair, il démonte les promesses intenables du "capitalisme vert" comme les limites du Green New Deal de la gauche américaine.

Enfin, soucieux de compléter le geste critique par une proposition alternative, Daniel Tanuro esquisse une proposition politique révolutionnaire pour conjurer le désastre : "produire moins, transporter moins, partager plus".


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |