sociologie - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 51 documents sur le thème : sociologie



51 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 11,5 19 277 p. Questions de sociologie T Bourdieu Pierre essai sociologie 2002 01/11/02 9782707318251 Minuit Reprise Politique et société 9,50 € 9.50 présent à Plume(s)
AA AA

" Ce qui circule entre les chercheurs et les non-spécialistes, ou même entre une science et les spécialistes des autres sciences, ce sont, au mieux, les résultats, mais jamais les opérations. On n’entre jamais dans les cuisines de la science. "

Ce sont ces secrets de métier, ces recettes de fabrication, ces tours de main, que Pierre Bourdieu tente de livrer ici. En regroupant l’ensemble des réponses qu’il a faites, dans des exposés, des interventions orales ou des interviews, aux principales questions que pose la sociologie, il livre sous la forme à la fois directe et nuancée que permet le discours oral, des réflexions sur la méthode et sur les concepts fondamentaux de sa sociologie (champ, habitus, capital, investissement, etc.), sur les problèmes épistémologiques et philosophiques que pose la science sociale, en même temps que des analyses nouvelles sur la culture et la politique, la grève et le syndicalisme, le sport et la littérature, la mode et la vie artistique, le langage et la musique. En donnant accès au travail sociologique en train de se faire, il invite le lecteur non à s’identifier à une " pensée " toute pensée mais à se rendre maître d’une méthode de pensée.

x 14 20,5 228 p. Le président des riches
Enquête sur l’oligarchie dans la France de Nicolas Sarkozy
T
Pinçon-Charlot Monique et Pinçon Michel essai politique, Sarkozy, sociologie 2010 09/09/10 9782355220180 Zones »» Politique et société 14,00 € 14.00 remplacé >>(2011)
AA AA

Petits chèques entre amis, dîners mondains, légions d’honneur et comptes en Suisse...

L’affaire Bettencourt a jeté une lumière crue sur les connivences souterraines qui unissent pouvoir politique et puissances de l’argent. Dans ce livre-enquête, les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, spécialistes de la bourgeoisie française, donnent à voir, au-delà des scandales, la logique d’un système. Pour faire vivre un monde où l’entre-soi permet l’affirmation des réseaux, ils rapportent des histoires révélatrices, glanées dans les coulisses du règne de Nicolas Ier.

En brossant la chronique des premières mesures prises, ils dévoilent les ressorts d’une politique systématique en faveur des nantis : bouclier fiscal, abattements et exonérations en tout genre, dépénalisation du droit des affaires ne sont que les éléments visibles d’une guerre des classes au service de l’aristocratie de l’argent. Aux discours du Sarkozy qui prétendait vouloir refonder le capitalisme s’oppose la réalité des actes : paradis fiscaux, fonds spéculatifs, bonus des traders, stock-options et cadeaux aux banques se portent bien et ont permis au capital financier de retrouver de sa superbe.

Derrière la façade d’un pouvoir démocratique se dessine ainsi le tableau inquiétant d’un tout autre régime : une oligarchie, un gouvernement des riches pour les riches.

x 11 18 212 p. Le harem et les cousins T Tillion Germaine essai féminisme, sociologie 2000 22/09/00 9782020061957 Points points essais Politique et société -femmes 7,60 € 7.60 3,80 € présent à Plume(s)
AA AA

Un classique sur la condition féminine dans le pourtour méditerranéen.

Germaine Tillion nous démontre que l’oppression des femmes, loin d’être le triste apanage de l’Islam, sévit aussi bien dans les pays chrétiens que musulmans dont aucun n’a su totalement repousser cet héritage de la préhistoire et du paganisme. Le pire est que cet asservissement ne profite à personne : l’aliénation des femmes aliène les hommes et appauvrit dramatiquement les régions où elle pèse le plus.

Il aura fallu qu’une ethnologue célèbre remonte jusqu’aux origines de l’humanité, se fonde sur ces travaux scientifiques, interroge sa mémoire pour que nous soyons propulsés, incidemment, à l’avant-garde d’un féminisme jusque-là trop empêtré dans l’inventaire de ses différences pour analyser le mal commun qui frappe à la fois l’oppresseur, sa victime et la civilisation qui les porte.

x 11 18 337 p. Les ghettos du gotha
Au coeur de la grande bourgeoisie
T
Pinçon-Charlot Monique et Pinçon Michel essai sociologie 2010 25/03/10 9782757817452 Points Points Politique et société 7,60 € 7.60 présent à Plume(s)
AA AA

On peut être à la fois militant et bourgeois ! De Neuilly-sur-Seine aux châteaux de l’Oise, deux sociologues de renom se sont aventurés au coeur de la grande bourgeoisie pour étudier les associations, comités et cercles formés par les riches pour défendre leur pré carré.

Appartenir à la bourgeoisie, c’est avant tout cultiver l’entre-soi pour convertir la richesse économique en richesse sociale.

x 12 17 104 p. Classes en lutte
entretiens
T
Pinçon-Charlot Monique et Pinçon Michel entretien sociologie, lutte des classes 2010 27/09/10 9782916333687 Bruno Leprince Politique à gauche Politique et société 5,00 € 5.00 épuisé
AA AA

Depuis la fin des trente glorieuses, la chute de l’URSS et le triomphe du capitalisme financier mondialisé, la lutte des classes passe à la trappe. Elle a quasiment disparu des discours politiques et médiatiques, au profit des thèses sur la « moyennisation » et l’émiettement de la société. Pourtant, la guerre des classes se poursuit jour après jour... tous les coups sont permis et les riches sont en train de la remporter.

Pour parler des classes sociales et des conflits qui les animent, des intellectuels ont accepté de répondre avec humour et pédagogie aux questions du Parti de Gauche. Des sociologues nous éclairent sur la grande bourgeoisie (Monique et Michel Pinçon), sur le monde ouvrier (Stéphane Beaud et Michel Pialoux) mais aussi sur le racisme social ordinaire (Annie Collovald). Le journaliste François Ruffin évoque le traitement que les médias réservent à la lutte des classes.

Cet ouvrage s’adresse à tous ceux qui pensent que la lutte, c’est définitivement classe, et que l’oublier serait se renier.

x 15 23 319 p. La femme nue T Morris Desmond essai femmes, sociologie 2005 26/01/05 9782702135433 Calmann-Lévy Politique et société 17,75 € 17.75 manquant sans date
AA AA

Le corps de la femme, source de fascination mais aussi d’angoisse, a depuis longtemps été soumis à toutes les transformations imaginables destinées à le rendre plus beau, c’est-à-dire plus conforme aux canons esthétiques du moment.

Desmond Morris, explique comment chaque partie de l’anatomie féminine - des cheveux aux pieds, en passant par les joues, les épaules ou encore les hanches - est avant tout le résultat d’une longue évolution, remplissant une fonction biologique mais servant aussi, le plus souvent, de marqueur de l’identité sexuelle. Chacune de ces caractéristiques naturelles a pu être modifiée, améliorée, exagérée ou parfois même supprimée pour satisfaire aux exigences des différentes normes culturelles, établies à travers le monde et à travers l’Histoire par les sociétés humaines.

Fort de sa grande expérience en tant qu’observateur de l’animal humain, Desmond Morris mêle les analyses scientifiques aux observations anthropologiques pour mieux déchiffrer le langage mystérieux du corps féminin.

x 15,3 24 461 p. Dictionnaire des concepts nomades en Sciences Humaines T Christin Olivier essai sociologie 2010 07/10/10 9782864247548 Métailié Divers 28,50 € 28.50 sur commande ?
AA AA

Bien des expressions qui désignent des groupes sociaux, des idéologies, des manières de concevoir le temps ou l’organisation du monde qui nous entoure nous paraissent parfaitement naturelles et ne poser a priori aucun problème à qui voudrait les traduire et les appliquer à d’autres contextes que ceux dans lesquels elles sont nées.

Mouvement ouvrier, avant-garde, intelligencija, laïcité, travail ou encore histoire contemporaine font ainsi partie de ces mots ou de ces expressions qui semblent aller de soi et dont il n’est pas vraiment utile de connaître l’histoire pour les utiliser à bon escient. Pourtant, il n’en est rien. Ces termes s’exportent mal et chaque fois qu’on le fait dans l’usage courant ou le travail scientifique, ils multiplient les chausse-trappes et les faux-semblants dans lesquels on finit par ne plus savoir de quoi on parle.

Sommes-nous toujours bien d’accord sur ce que nous entendons par Occident, humanitaire ou administration et lorsque nous faisons voyager ces mots par-delà les frontières ? C’est à rendre étranges ces expressions faussement évidentes, à en faire des objets de questionnement tout autant que des outils qu’on ne regarde plus tant ils paraissent banals que veut contribuer ce dictionnaire. Une vingtaine de spécialistes européens, sociologues, ethnologues, historiens ou historiens d’art sont pour cela conviés à leur chevet pour en décrire les cheminements complexes et en proposer un usage réfléchi.

x 16 24 236 p. Sociologie de la santé
Institutions, professions et maladies
T
Carricaburu Danièle et Ménoret Marie essai santé, sociologie 2004 27/05/04 9782200262297 Armand Colin U Sociologie Politique et société 24,80 € 24.80 sur commande ?
AA AA

Les questions de la maladie et de la santé sont parmi les plus vives aujourd’hui.

Elles se posent au croisement des préoccupations individuelles et d’un débat public qui, outre une remontée assez faible des points de vue exprimés par les " clients " du système de soin, ne tend que trop à s’enclore dans des cadres soit biologiques et techniques, soit politiques et gestionnaires. Alors même que le système de santé est appelé à évoluer, il est essentiel, à l’appui des décisions à venir, de clarifier les diverses dimensions et implications sociales de ces questions majeures.

C’est ce à quoi s’emploie, avec une ampleur inédite, le présent ouvrage. S’appuyant sur une très vaste littérature, principalement anglo-saxonne et française, il propose une lecture sociologique particulièrement éclairante, structurée autour de trois grands thèmes (institutions, professions, maladies) et fournit tout l’outillage conceptuel prescrit pour penser le lourd et complexe processus de médicalisation à l’œuvre dans nos sociétés.

Cette synthèse critique remet aussi en perspective le rôle des divers acteurs médicaux et paramédicaux ainsi que celui des nouveaux protagonistes apparus dans l’arène sociale de la santé - qu’ils soient issus du monde politique, du journalisme ou de l’univers associatif. Cet ouvrage constituera une référence, un outil de travail et un support de réflexion pour les universitaires (enseignants, chercheurs et étudiants en sciences sociales et en médecine) comme pour l’ensemble du public soucieux d’affronter en connaissance de cause les mutations du monde de la médecine, de la maladie et de la santé.

x 12,6 19 330 p. Anthropologie du corps et modernité
6e édition
T
Le Breton David corps, sociologie 2011 02/02/11 9782130585442 PUF Quadrige Essais Débats Politique et société 14,50 € 14.50 épuisé
AA AA

Publié pour la première fois en 1990, puis régulièrement remanié et réédité, cet ouvrage a inauguré une série de nombreuses publications consacrées au corps, devenu au fil de ces années « l’un des analyseurs majeurs des sociétés contemporaines, un fin révélateur du statut de l’individu ». L’homme occidental se découvre un corps, lieu de bien-être et du bien paraître, mais ce corps est aussi un lieu de précarité, de vieillissement qu’il faut combattre pour tenter de le maîtriser.

Deviendrait-il alors une structure encombrante dont il faudrait modifier l’aspect ou se défaire ?

x 12 19 287 p. Le président des riches
Enquête sur l’oligarchie dans la France de Nicolas Sarkozy
T
Pinçon-Charlot Monique et Pinçon Michel essai politique, sociologie 2011 15/09/11 9782707169617 la Découverte Politique et société 10,90 € 10.90 présent à Plume(s)
AA AA

Petits chèques entre amis, dîners mondains, légions d’honneur et comptes en Suisse...

L’affaire Bettencourt a jeté une lumière crue sur les connivences souterraines qui unissent pouvoir politique et puissances de l’argent. Dans ce livre-enquête, les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, spécialistes de la bourgeoisie française, donnent à voir, au-delà des scandales, la logique d’un système. Pour faire vivre un monde où l’entre-soi permet l’affirmation des réseaux, ils rapportent des histoires révélatrices, glanées dans les coulisses du règne de Nicolas Ier.

En brossant la chronique des premières mesures prises, ils dévoilent les ressorts d’une politique systématique en faveur des nantis : bouclier fiscal, abattements et exonérations en tout genre, dépénalisation du droit des affaires ne sont que les éléments visibles d’une guerre des classes au service de l’aristocratie de l’argent. Aux discours du Sarkozy qui prétendait vouloir refonder le capitalisme s’oppose la réalité des actes : paradis fiscaux, fonds spéculatifs, bonus des traders, stock-options et cadeaux aux banques se portent bien et ont permis au capital financier de retrouver de sa superbe.

Derrière la façade d’un pouvoir démocratique se dessine ainsi le tableau inquiétant d’un tout autre régime : une oligarchie, un gouvernement des riches pour les riches.

x 13,5 22 159 p. Vivre avec les animaux
Une utopie pour le XXIe siècle
T
Porcher Jocelyne essai animaux, utopie, sociologie 2011 09/06/11 9782707169006 la Découverte textes à l’appui Politique et société -philosophie 15,30 € 15.30 épuisé, réédité avec l'ean 9782707178381
AA AA

Dans notre monde radicalement artificialisé, seuls les animaux, en nous rappelant ce qu’a été la nature, nous permettront peut-être de nous souvenir de notre propre humanité.

Mais saurons-nous vivre avec eux ? Le voulons-nous encore ? Car l’abattage de masse des animaux, considérés comme simples éléments des " productions animales ", leur inflige une terreur et une souffrance insoutenables, tout en désespérant les éleveurs. Et l’élevage, après 10 000 ans d’existence, est aujourd’hui souvent décrit comme une nuisance, pour l’environnement comme pour notre santé. Une condamnation reposant sur une confusion entre " élevage " et " production animale ", dont il nous faut comprendre les enjeux.

Qu’est-ce que l’élevage ? Quelles différences entre " élevage " et " productions animales " ? Quelle est la place de la mort clans le travail avec les animaux ? Peut-on améliorer leur sort dans les systèmes industriels ? Faut-il " libérer les animaux " comme le proposent certains philosophes ? En répondant ici a ces questions, Jocelyne Porcher explique en quoi la capacité des hommes à coexister pacifiquement dépend de leur capacité à vivre en paix et dignement avec les animaux.

Et pourquoi, dès lors, sauver l’élevage en évitant son assujettissement au système d’exploitation et de mise à mort industrielle pourrait être une des plus belles utopies du XXIe siècle.

x 11,5 17 70 p. L’art d’ignorer les pauvres
Suivi de Economistes en guerre contre les chômeurs et Du bon usage du cannibalisme
T
Galbraith John-Kenneth, Swift Jonathan et Cordonnier Laurent pamphlet économie, sociologie 2011 07/09/11 9782918597353 Les Liens qui Libèrent Prendre parti Politique et société 6,10 € 6.10 manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Un texte brillant et passionnant de Galbraith, considéré comme l’un des plus grands économistes du 20eme siècle, mort en 2006, qui montre comment toute société cherche à ignorer ses pauvres.

Aujourd’hui, à travers un capitalisme financier outrancier qui privilégie la rente au détriment des pauvres et du travail. Un texte promis à devenir un grand classique. Par l’auteur de livres célèbres : Le Nouvel État industriel, Les mensonges de l’économie.

Puis le texte de Laurent Cordonnier : alors que s’ouvre une nouvelle campagne présidentielle, le niveau de vie des catégories populaires continue à se dégrader, en particulier à cause du coût du logement.
Et quand le chômage recule, cela tient pour beaucoup à l’importance des classes d’âge qui partent à la retraite, à la généralisation des stages et contrats sous-payés, enfin à la rigueur punitive de l’indemnisation des chômeurs.

On ne présente plus le texte de Swift, qui dans un récit satirique, explique que la meilleure façon de régler le problème des pauvres, est de les manger.

x 14 22 182 p. Le pouvoir de la gratuité T De Callataÿ Damien essai économie, philosophie, sociologie 9782296563810 L’Harmattan L’esprit économique Politique et société -économie 18,00 € 18.00 sur commande ?
AA AA
En analysant l’échange, le don et la grâce sous l’angle de leurs gratuités respectives, l’auteur en renouvelle les notions et remet en question leurs pratiques. Dominée par l’économie néolibérale et un héritage moral dépassé, notre société rejette les gratuités incompatibles avec ses modèles économiques et place le don charitable au sommet des vertus, au détriment d’autres vertus génératrices de grâces.
x 12,7 19,2 753 p. Sociologie
Etudes sur les formes de la socialisation
T
Simmel Georg essai sociologie 2010 21/04/10 9782130579175 PUF Quadrige Grands textes Politique et société 19,50 € 19.50 épuisé
AA AA

Longtemps incomprise à cause de sa modernité même, la sociologie de Simmel consiste en une large gamme de modèles d’explication sociologique : en élaborant la notion de " forme " de schéma explicatif commun à des réalités historiques très différentes par ailleurs, Simmel réussi à éviter tout projet de description-explication dogmatique et systématique de la société.

Il peut ainsi juxtaposer des approches très : différentes d’un même objet social, d’où le caractère novateur de certaines de ces études devenues classiques, sur le conflit et sur la pauvreté, qui accomplissent un tournant décisif : penser ces phénomènes non plus comme de simples insuffisances de la société, mais comme des parties intégrantes de sa réalisation. Il y a ainsi beaucoup à apprendre de Simmel sur des questions aussi portantes que la " fracture " sociale, la progression de la violence, naines causes du racisme, de la xénophobie, le développement des extrémismes politiques, celui de la haine en général, sont ici largement clairement explicités.

Simmel lève la perplexité que l’on peut éprouver lorsque les organismes les plus variés contient à dessein des postes portants à des médiocres : ces choix apparemment contestables correspondent pourtant à de bonnes raisons, Simmel nous dit lesquelles et élucide l’apparente irrationalité du monde moderne.

x 12 19 144 p. Les nouveaux prolétaires T Abdelnour Sarah essai sociologie 2012 04/01/12 9782845974357 Textuel Petite encyclopédie critique Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 10,10 € 10.10 manquant sans date
AA AA

Prolétaire : le mot paraît anachronique tant ont été déçus les espoirs révolutionnaires placés en lui.

Même le terme d’"ouvrier" semble banni du débat public. Un "gros mot" qui représente pourtant une réalité : les ouvriers constituent un quart de la population active aujourd’hui. Et plus de la moitié des salariés sont exposés à une forme de pénibilité physique dans leur travail. Sarah Abdelnour montre que ces termes conservent leur actualité pour comprendre l’évolution du monde du travail. Les nouveaux prolétaires, ce sont d’abord les mêmes que les anciens, les ouvriers soumis à un travail dur pour un salaire faible.

Mais ce sont aussi les employés ainsi que tous les travailleurs précaires et mal protégés dont le nombre augmente aujourd’hui, femmes et immigrés en tête. Et si les luttes des nouveaux prolétaires sont encore fragiles, elles n’en portent pas moins des enjeux politiques décisifs pour l’avenir.

x 13 20,5 128 p. Les nouvelles classes moyennes T Maurin Eric et Goux Dominique essai sociologie 2012 12/01/12 9782021071474 Seuil La république des idées Politique et société 11,80 € 11.80 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Souvent perçues - et convoitées - comme le noyau stable de la société, les classes moyennes sont en réalité le lieu où s’expriment les aspirations les plus intenses à l’ascension sociale et les craintes les plus aiguës face au déclin.

La droite cherche traditionnellement à les enrôler dans ses combats contre l’Etat-providence et ses " assistés ", tandis que la gauche rêve de les allier aux classes populaires dans une lutte commune contre les privilégiés et les ultra-riches ; mais droite et gauche confondues ne manquent jamais de noircir le déclassement qui les frapperait indistinctement. S’appuyant sur un ensemble d’enquêtes inédites, ce livre passe ces idées toutes faites au crible et démontre comment les familles des classes moyennes ont su en réalité maintenir leur position tout au long de ces trente dernières années, au terme d’une lutte sociale sans merci pour les statuts professionnels les plus protégés, les quartiers de résidence les plus sûrs et les diplômes les plus recherchés.

x 14,5 19 420 p. Deux générations dans la débine
Enquête dans la pauvreté ouvrière
T
Laé Jean-François et Murard Numa enquête sociologie, pauvreté, monde ouvrier 2012 26/01/12 9782227483019 Bayard Essais Politique et société 21,00 € 21.00 épuisé
AA AA

A la fin des années 1970, Numa Murard et Jean-François Laé avaient conduit une première enquête à Elbeuf, ville ouvrière de Seine Maritime.

Dans les cités provisoires édifiées à la hâte pour éponger les bidonvilles et les taudis, les dernières "poches de pauvreté" semblaient alors devoir s’effacer. Grosse erreur. Aujourd’hui en France, la fragilité des chômeurs de longue durée et des travailleurs pauvres est une réalité familière et presque acceptée, tant elle est massive. Trente ans après, les deux sociologues sont revenus dans la ville pour y rencontrer les anciens de la cité, Leurs enfants et petits-enfants, enregistrer les changements, les formes nouvelles de la vie familiale, l’adaptation à la précarité économique.

La parole et les sentiments explosent. Nous saisissons de l’intérieur l’expérience de la pauvreté.

x 15,7 24,1 360 p. Changements et pensées du changement
Echanges avec Robert Castel
T
Castel Robert et Martinez Jean-Claude essai sociologie 2012 22/03/12 9782707173065 la Découverte Sciences Humaines Politique et société -philosophie 27,00 € 27.00 sur commande ?
AA AA

La question du changement a toujours représenté un défi pour la réflexion sociologique.

Elle a généralement été appréhendée sous l’angle d’une opposition entre innovations à effets limités et ruptures paradigmatiques. En insistant sur les continuités et les lentes recompositions, Robert Castel a proposé une lecture originale de cette question, interprétant le changement comme une métamorphose, une synthèse du passé et du présent. De ses premiers travaux sur la psychiatrie, la psychanalyse et la diffusion de la culture psychologique à ses études sur l’effritement de la condition salariale, qui est pour lui le symptôme d’une nouvelle " grande transformation ", Robert Castel a composé une fresque précieuse, incontournable, pour penser notre présent.

Constitué d’une vingtaine de textes, cet ouvrage propose une réflexion essentielle sur la sociologie de Robert Castel. Chacun des auteurs y interroge la relation théorique et intellectuelle qu’il entretient à son travail. À la fin de chaque partie, Robert Castel revient sur ces analyses, répondant aux critiques, discutant les propositions. Ce livre-laboratoire, lieu d’un véritable échange, revient sur l’ensemble du travail théorique de l’un des plus grands sociologues français ; il met en lumière sa richesse, ses apports, ses impulsions, tout comme ses besoins de prolongement.

x 17 23 224 p. 2012 : les sociologues s’invitent dans le débat public T magazine politique, sociologie 2012 16/02/12 9782365120050 du Croquant Revue Savoir/Agir, numéro 2012 Politique et société 15,00 € 15.00 épuisé
AA AA

L’expérience de la collection Savoir/Agir révèle la richesse et l’originalité des analyses proposées par des intellectuels critiques.

Or ceux-ci, plus familiers avec la description et l’explication du réel qu’avec l’élaboration de programmes, ne sont pas à l’aise dans une conjoncture électorale. Mais, précisément pour cette raison, ils ne sont pas nécessairement mal placés pour faire ce qu’eux seuls sont en mesure de faire.

À savoir d’une part, établir un diagnostic synthétique de l’état des choses dans un domaine de leur compétence ; d’autre part, énumérer un certain nombre de points qui leur semblent décisifs pour ce que pourrait être une politique de gauche.

L’exercice de militantisme intellectuel proposé ici a quelque chose de paradoxal. Alors que la gauche de gauche se voit d’ordinaire associée à des idées dites maximalistes, il s’agit de favoriser, sur des points précis, la formulation de principes d’action en deçà desquels une gauche digne de ce nom ne pourrait que se déjuger : non pas placer la barre très haut, la placer plutôt au minimum, un minimum qui pourrait aussi être l’essentiel, bref ce qui ne saurait être escamoté.

L’urgence semble aujourd’hui de montrer qu’autre chose est possible, réalisable, en refusant à la fois la capitulation social-démocrate devant la loi d’airain du capitalisme financier et le délire incantatoire du discours "anticapitaliste". Le "réalisme utopique" dont parlait Bourdieu ne se distingue ni par les fausses précisions du discours d’expert ni par des proclamations grandioses mais vagues : il consiste à chercher les points précis où peut se faire un basculement des rapports de force en faveur de la justice sociale, de la démocratie et de la maîtrise collective du futur.

Être "radical" consiste à être simplement conséquent : c’est, après avoir pris connaissance des questions posées, chercher des réponses qui pourraient être à la hauteur de ces questions. En matière d’environnement ou de marché financier, la réalité se charge de montrer que des idées autrefois considérées comme radicales, et donc exclues de l’horizon du pensable, ne sont pas aussi extravagantes qu’on avait bien voulu le dire.

x 13 18,5 1216 p. La formation de la classe ouvrière anglaise T Thompson Edward P. essai sociologie 2012 05/04/12 9782757827789 Points Points Histoire Politique et société 14,50 € 14.50 épuisé, réédité avec l'ean 9782757865194
AA AA
En France, peu d’historiens ont joué un rôle politique et intellectuel équivalent à celui qu’a tenu Edward Palmer Thompson en Grande-Bretagne et, plus largement, dans le monde. Peu de livres ont exercé une influence aussi profonde sur l’écriture de l’histoire contemporaine que cette somme publiée une première fois en anglais en 1963, traduite en français vingt-cinq ans plus tard. Ce livre foisonnant et engagé, d’une richesse exceptionnelle, qui tente de tisser ensemble de multiples fils afin de restituer l’expérience vécue par les contemporains de la « révolution industrielle » demeure d’une extraordinaire actualité. Comme l’écrit Thompson lui-même dans sa préface : « Certaines causes perdues de la révolution industrielle peuvent nous éclairer sur des plaies sociales encore ouvertes aujourd’hui. » En restituant la vie des pauvres tisserands à bras, des artisans « utopistes » et radicaux, des luddistes brisant les machines, en s’efforçant de les « sauver de l’immense condescendance de la postérité », Thompson a écrit un chapitre décisif de notre passé. Près de cinquante ans après, la lecture de ce grand livre peut encore nous aider à nous orienter face aux bouleversements et aux incertitudes du présent.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |