Politique et société-agriculture - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société -agriculture | Pratique

ca 118 documents du sous-rayon : Politique et société-agriculture



118 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11,5 19 160 p. Les orphelins de l’exode rural T Hervieu Bertrand essai agriculture 2008 24/01/08 9782752604149 l’Aube Monde en cours Politique et société -agriculture 13,00 € 13.00 épuisé
AA AA
Pendant un siècle, la France a tenu un discours de lamentation sur l’exode rural. Aujourd’hui, les campagnes se repeuplent et le doute s’installe. Que sont ces nouvelles campagnes au sein desquelles la résidence l’emporte souvent sur la production ? Cette question a-t-elle un sens au niveau du monde ? Dans nombre de pays, les populations rurales ne sont-elles pas au contraire assignées – sur place – à vivre des pauvretés radicales ? Replaçant la situation française dans le cadre mondial des agricultures, ce livre s’appuie sur des pratiques de recherche et des positions de responsabilité pour nous proposer une « machine à faire penser » l’évolution agricole. Un essai stimulant sur une question essentielle de notre avenir.
x 16 24 224 p. Les paysans dans la lutte des classes T Lambert Bernard histoire paysans 2003 30/06/03 9782912228093 Centre d’histoire du travail Politique et société -agriculture 17,24 € 17.24 épuisé
AA AA
Trois décennies se sont écoulées depuis la première édition des Paysans dans la lutte des classes de Bernard Lambert au Seuil en 1970. Nous avons décidé de rééditer cet ouvrage épuisé depuis bien longtemps car il correspond à une époque précise de l’histoire de la gauche paysanne et des luttes sociales qui ont marqué les années 1960 et 1970, et est donc utile pour en comprendre son évolution jusqu’à aujourd’hui. Le choix a été fait d’une réédition critique, avec une reprise intégrale du texte initial, à laquelle ont été ajoutées des notes explicatives, ainsi que des contributions plus générales. José Bové, présenté souvent comme "l’héritier" de Bernard Lambert, a accepté de rédiger un avant-propos.
x 14,5 21 54 p. Raconte-moi autrement les OGM T doc ogm 2005 30/11/04 Confédération paysanne Politique et société -agriculture 3,00 € 3.00 présent à Plume(s)
AA AA

En 2005, paraissait dans la collection "Explique-moi" un ouvrage à destination du public scolaire du secondaire vantant les mérites des cultures d’OGM.

Dans cet ouvrage, on pouvait trouver des brillantes analyses comme "il n’a jamais été prouvé que les OGM présentent un danger pour la santé humaine, ils sont donc inoffensifs" ou encore des mensonges flagrants "la tolérance des plantes comme le maïs, le soja ou le colza aux herbicides [...] permet une réduction [sic !!] de l’utilisation des herbicides".

En réponse à ceux qui veulent faire de l’Ecole publique le support de la propagande des groupes multinationaux, la Confédération paysanne, avec l’appui scientifique, technique et rédactionnel d’Infogm, a voulu, par l’ouvrage Raconte-moi ... autrement faire pièce aux ommissions, ambiguïtés et mensonges contenus dans ce livre. Cette brochure apporte un appronfondissement sur les problèmes posés par les OGM afin que chacun puisse s’approprier ces questions cruciales pour l’avenir des paysans, de la planète et de la société.


brochure

x 13,5 22 311 p. Histoire de la nouvelle gauche paysanne
des contestations des années 1960 à la Confédération paysanne
T
Martin Jean-Philippe histoire syndicalisme 2005 31/10/05 9782707146311 la Découverte Cahiers libres Politique et société -agriculture 25,00 € 25.00 présent à Plume(s)
AA AA

À compter de l’affaire du McDonald’s de Millau et de la manifestation de Seattle en 1999, la Confédération paysanne et José Bové sont devenus des acteurs centraux du mouvement altermondialiste français.

L’originalité de la Confédération, constituée en 1987 par regroupement de mouvements ayant jusqu’alors suivi des stratégies et des chemins différents, réside dans sa volonté de lier (non sans débats ni tensions) défense professionnelle et débats de société, contestation et propositions, sur fond d’opposition au libéralisme. Par ailleurs, avec sa promotion d’une " agriculture paysanne ", transparaissent la critique du modèle de développement et la question du projet de société. Pour retracer l’émergence des courants qui lui ont donné naissance, l’auteur revient ici sur un demi-siècle de syndicalisme agricole, ainsi que sur les luttes sociales et les expériences politiques qui ont marqué la France depuis les années 1960. Une place particulière est faite aux militants qui ont participé, dans leur diversité, aux combats de cette nouvelle gauche paysanne, ainsi qu’à l’évolution de leurs positions et de leurs modes d’action.

Il en ressort que ce courant a su en maintes occasions incarner la modernité et imposer des débats de société. Cette histoire restait à écrire. Il existait bien des ouvrages ou documents militants, des travaux de journalistes et quelques articles universitaires, mais aucun livre sur l’histoire globale de cette sensibilité à l’échelle nationale. Cette absence a parfois été source de confusion, certains épisodes pouvant être glorifiés tandis que d’autres restaient occultés.

Résultat de plusieurs années de recherches menées en toute indépendance, avec esprit critique et sans parti pris, ce livre propose donc une première synthèse.

x 15,5 24 276 p. Nourrir l’humanité T Parmentier Bruno essai agriculture 2007 31/01/07 9782707150684 la Découverte Cahiers libres Politique et société -agriculture 22,40 € 22.40 manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Nourrir les Français ? La tâche est relativement facile depuis qu’a disparu la malédiction millénaire qui rendait chacun inquiet de sa subsistance quotidienne. Nourrir l’humanité ? Un défi bien plus complexe face au scandale des 850 millions de personnes qui ne peuvent manger à leur faim et aux trois milliards d’humains supplémentaires qu’il faudra nourrir en 2050. Cela frise l’impossible, alors que la planète va manquer d’eau, de terre et d’énergie et que nous devrons affronter les effets de nos inconséquences actuelles : réchauffement de la planète, pollution, érosion, perte de la biodiversité… Dans ce livre sont présentés tous les aspects de ce gigantesque défi, sans doute le plus important du XXIe siècle et pour lequel l’agriculture sera à nouveau appelée à occuper le devant de la scène. Sont ainsi exposées très pédagogiquement les questions de l’avenir des subventions agricoles au sein d’un commerce « mondialisé », des rapports de l’agriculture avec l’agro-industrie et la grande distribution, du risque de crises sanitaires de grande ampleur, de l’extension de la production OGM, mais aussi de l’émergence de nouveaux pays exportateurs (Chine, Brésil), etc. Un ouvrage aussi complet qu’accessible, qui passionnera agriculteurs et urbains, citoyens et décideurs.
x 13,5 15,5 93 p. Fernand Cuche : un agriculteur engagé Cuche Fernand témoignage paysans, syndicalisme 2002 10/05/02 9782940244249 Demoures Politique et société -agriculture 12,00 € 12.00 6,00 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
x 14 20 120 p. Quelle agriculture pour quelle alimentation ? T Aubert Claude, Fléchet Grégory et Sié Jérôme essai agriculture 2007 03/05/07 9782745926494 Milan Politique et société -agriculture 12,50 € 12.50 6,20 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Une vision anticipative de ce que pourrait être l’agriculture de demain, alternative aux schémas intensifs en vigueur aujourd’hui. Les auteurs montrent qu’il faut changer les habitudes alimentaires et passer à l’agriculture durable en mettant en pratique les techniques de l’agriculture biologique.
x 15 21 128 p. Bio, raisonnée, OGM T Aubert Claude et Leclerc Blaise cuisine 2003 23/05/03 9782914717021 Terre vivante Politique et société -agriculture 15,20 € 15.20 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Présentée par ses promoteurs comme respectueuse de l’environnement, l’agriculture raisonnée arrive dans nos assiettes. Les OGM aussi, en dépit d’un moratoire européen de plus en plus menacé. Quant au bio, il progresse mais reste très minoritaire. Qui gagnera la "guerre" entre ces trois agricultures et quelles seront les conséquences pour l’environnement et pour notre santé ? Ce livre pose la question et y apporte une réponse solidement argumentée.
x 15 21 206 p. Fruitiers au jardin bio T Pontoppidan Alain guide jardinage 2007 10/04/07 9782914717274 Terre vivante Politique et société -agriculture 23,30 € 23.30 épuisé
AA AA

Nul besoin d’un grand espace pour installer des arbres fruitiers ! Potager, pelouse, terrasse… les accueilleront joliment.

Vous trouverez dans ce livre tous les conseils pour planter, produire vos propres plants, greffer, lutter contre les maladies, tailler… dans le respect de l’environnement.

22 portraits sont également présentés, avec les conseils adaptés à chacun. Il ne vous restera plus qu’à déguster un fruit tout juste cueilli !

Feuilletez quelques pages

x 22,5 22,5 128 p. Paysans, un tour de France de l’agriculture durable T Gana Frédéric et Hervouêt Tifenn 2007 19/10/07 9782913955523 Transboréal La clé des champs Politique et société -agriculture 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

Pourquoi une exploitation agricole disparaît-elle tous les quarts d’heure en France ? Qu’en est-il de la présence d’OGM dans nos assiettes, de leur toxicité éventuelle et de notre capacité à choisir ou non d’en consommer ? Qu’en est-il aussi de la nocivité des pesticides et des conservateurs, des procédés industriels du secteur agroalimentaire ? Pourquoi une si faible reconnaissance de l’agriculture biologique ? Quel est le bien-fondé de mettre au point des semences stériles, de déplacer des céréales ou des légumes sur des milliers de kilomètres, de manger de tout quelle que soit la saison ?

C’est pour répondre à ces questions que Frédéric Gana et Tifenn Hervouët, deux jeunes citadins franciliens, gourmands, passionnés de cuisine, ont voyagé à travers la France, de mars à septembre 2005. Ils ont ainsi rencontré quatre-vingts producteurs et artisans des métiers de bouche : du maraîcher au céréalier, du boulanger au fromager, du chocolatier au vigneron, de la plaine à l’estive, de l’étable à l’atelier de transformation, leurs pas les ont conduits à l’origine des aliments. Cette quête de la relation que l’homme entretient avec sa terre leur a permis d’appréhender la réalité d’une agriculture naturelle, respectueuse de la biodiversité et du paysage, ainsi que du travail des hommes. Et les citadins qui se qualifiaient de hors-sol ont retrouvé leurs racines, une intimité avec la terre nourricière, et donné du sens à leur vie.

x 14,5 21 48 p. Guide technique pour une agriculture durable, innovante et sans OGM T guide agriculture 2008 16/07/08 Rés’OGM Info Politique et société -agriculture 3,00 € 3.00 présent à Plume(s)
AA AA

Le panel de techniques présentées dans le guide fait un tour d’horizon assez large des systèmes de production de la région Rhône-Alpes, notamment des grandes cultures et de l’élevage (car plus concernés par les OGM). Certaines sont également adaptées au maraîchage, à l’arboriculture et à la viticulture.

Dans le détail, les différents points abordés sont :
- les semences non OGM (dont législation et semences paysannes),
- la nourriture pour bétail sans OGM (dont autonomie alimentaire),
- la maîtrise des ravageurs et adventices (dont lutte biologique et désherbage mécanique),
- la conservation des sols (dont apports organiques et sans labour, BRF),
- la valorisation des produits non OGM (par les circuits courts et les circuits longs),
- la recherche et l’innovation dans le monde du végétal (dont allélopathie et relation plante-parasite).

Ces pistes contribuent à apporter une avancée vers une agriculture durable, innovante et respectueuse de l’environnement.

x 15 21 206 p. Cause animale, cause paysanne
Défaire les idées reçues, propositions et paroles paysannes
T
Confédération Paysanne essai agriculture, élevage février 2020 07/02/20 9782919160365 Utopia (Les éditions) Ruptures Politique et société -agriculture 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA

Qu’entend-on par cause animale et cause paysanne ? En quoi sont-elles liées ? Quelles différences y a-t-il entre élevage paysan et productions animales industrielles ? Quelles complémentarités entre végétal et animal ? Quels effets sur la santé et l’environnement ? Ce livre a pour objectif d’apporter des éléments de réponse à ces questions qui sont légitimement au coeur de l’actualité concernant notre agriculture et notre alimentation.

Il a vocation à faire réfléchir, à enrichir la réflexion là où certains voudraient simplifier le débat à outrance. La Confédération paysanne dénonce à travers ce livre les impasses et les dangers que représentent d’un coté l’agriculture et l’élevage industriels, et de l’autre l’abolition de tout élevage prônée parle véganisme. Le recueil de paroles de celles et ceux qui font et vivent la nature et l’élevage au quotidien est indispensable.

Car les systèmes vertueux de polyculture-élevage et de pastoralisme sont trop souvent réduits au silence médiatique alors que leurs rôles sont majeurs pour l’équilibre des écosystèmes de notre planète, y compris dans la lutte contre le changement climatique. La Confédération paysanne défend l’agroécologie et la complémentarité végétal/animal, et combat les productions animales industrielles. Cela entraînera plus d’éleveurs et d’éleveuses qu’aujourd’hui, mais induira de fait une baisse de la consommation de produits animaux et une alimentation plus diversifiée.

Tout au long de ce livre, nous retrouverons les positions et propositions concrètes de la Confédération paysanne sur ces questions liées aux relations entre les humains et les autres animaux, et plus largement avec le monde vivant.

x 17 24 124 p. Voyage autour des blés paysans T témoignage agriculture 2008 30/11/07 Réseau Semences Paysannes Politique et société -agriculture 16,00 € 16.00 présent à Plume(s)
AA AA

Véritable plaidoyer en faveur de la biodiversité végétale, "Voyage autour des blés paysans" rassemble les témoignages et expériences d’agriculteurs, de boulangers, de meuniers, et même de chercheurs ayant délibérément pris le parti de cultiver ou de travailler les blés paysans.

Dans une société plus propice à la standardisation, qu’est-ce qui a bien pu motiver leur choix ? Quelles difficultés ont-ils rencontrées ? Pour quels résultats ? Quelles différences ont-ils observées entre les blés « anciens » et les blés modernes ? Qu’est-ce que la sélection participative ? Enfin, comment et pourquoi la biodiversité cultivée doit-elle être conservée et renouvelée dans les fermes ?

Autant de questions s’adressant à toute personne aspirant au maintien, à la réhabilitation, voire à l’enrichissement de la biodiversité dans notre agriculture et notre alimentation…

x 17 24 156 p. Comprendre l’agroécologie
Origines, principes et politiques
T
Calame Matthieu doc agroécologie 2016 08/11/16 9782843772023 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -agriculture 23,00 € 23.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

L’agriculture est une activité agronomique qui interagit avec des écosystèmes en place. Par son action – défrichage, labour, semis – l’homme modifie les écosystèmes et les transforme en agrosystèmes. C’est en 2010 que le terme d’« agroécologie » a été popularisé, par Olivier de Schutter, alors rapporteur des Nations unies au droit à l’alimentation. Il désignait ainsi un modèle alternatif susceptible de répondre aux crises économiques, sociales et écologiques et permettant de concilier les activités humaines avec les ressources planétaires, un système de production s’appuyant sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes. La recherche d’un mode d’alimentation durable constitue en effet un thème d’intérêt social majeur qui va bien au-delà des cercles d’experts.

De ce fait, la question alimentaire appartient désormais au débat public et relève de la culture générale. L’objet de cet ouvrage est de fournir les clés pour comprendre de manière simple les processus biologiques et sociaux impliqués dans les modèles agricoles, les limites avérées du modèle industriel et les principes d’un système alimentaire soutenable, en bref, de présenter les fondements de « l’agroécologie ».

x 14 21 202 p. La révolution d’un seul brin de paille T Fukuoka Masanobu essai écologie 2005 30/06/05 9782844456243 Guy Trédaniel »» Politique et société -agriculture 14,90 € 14.90 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Auteur d’une méthode d’agriculture sauvage qui demande moins de travail à l’homme, moins de ressources à la nature et fournit des rendements comparables à l’agriculture mécanisée, Fukuoka invite à changer d’attitude envers la nature, l’agriculture, la nourriture, la santé physique et spirituelle.
x 14 21,5 316 p. Via Campesina T Desmarais Annette Aurélie doc paysans, syndicalisme 2009 14/02/09 9782923165431 Écosociété Politique et société -agriculture 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA
La récente crise alimentaire a mis en évidence les effets dévastateurs d’une politique de libre-échange appliquée à l’agriculture. Dans ce livre, l’auteur démontre de façon éloquente les échecs et les dangers d’une agriculture industrielle globalisée et comment, devant cette impasse, le mouvement La Vía Campesina est un véritable espoir, un modèle d’agriculture viable.
x 19 19 168 p. Paysans dernier siècle ?
revue Marginales n°1
T
anthologie paysans 2002 31/03/02 Marginales »» Politique et société -agriculture 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

Alors que « l’odeur de décomposition du monde paysan » est partout perceptible dans les campagnes à ceux qui conservent l’usage de leur « nez » malgré les efforts désodorisants des portes paroles de l’opinion publique qui professent ici et là 2 que la campagne est aujourd’hui un « paysage » et que le paysan doit apprendre à en devenir « l’animateur », il n’est pas inutile de rappeler que ce sont les mêmes stratégies de développement 3 qui ont conduit à « la destruction des villes et des relations sociales particulières qui s’y étaient construites » qui livrent aujourd’hui la campagne à la contemplation de sa ruine et de son désert.

Le paysan est ainsi exhorté à devenir un exploitant, et sa production une marque déposée, labelisée, authentifiée, une forme identifiable parmi les autres objets assujettis à la dictature du spectacle. Le territoire rural est tenu de devenir un « paysage » où se multiplient les espaces protégés voués aux distractions organisées ; où le « désert » pourrait bien être utile à ceux qui ont besoin d’espaces inhabités pour enfouir nos déchets ou continuer l’expérience génétique. La guerre totale qui est faite à la vie (à l’oeuvre ici comme ailleurs) ne manque pas de se dissimuler sous les mots mais aussi de dissimuler les mots. Ainsi cette langue qui faisait parler les choses n’est plus aujourd’hui qu’un folklore et le patrimoine rural un héritage dépouillé de sa valeur.

Que peut la littérature face à cela ? C’est toute l’ambition de la revue Marginales que de montrer comment l’écriture peut éclairer notre réflexion sur des thèmes de société comme les paysans, l’école, la guerre, l’errance... Dans ce premier numéro de Marginales nous avons choisi des oeuvres qui nous plongent dans l’univers du paysan européen. C’est en quelque sorte le portrait le plus vif possible des situations et des individus qui composent ce peuple qui voudrait se donner ici. On y découvre combien la fiction et la poésie sont des moteurs puissants qui nous permettent de voir et d’entendre le monde et d’en capter la formidable résistance et l’irréductible vitalité. Depuis la Pologne de Reymont jusqu’aux Pyrénées de Massé en passant par la Suède, la Russie, l’Autriche ou la France on entend les cris de cette singulière multitude sans que jamais le silence et la peine ne cesse de répondre. « C’est que l’hiver arrivait ; le peuple détachait ses mains fatiguées de la terre nourricière ; chacun détendait son échine courbée, délassait son âme endolorie, se redressait de toute sa taille, et l’un devenait l’égal de l’autre dans l’absence de contrainte et dans le repos. Ils sentaient tous instinctivement que chacun d’eux apparaissait dans son individualité distincte ! C’est comme la forêt : allez donc distinguer chacun de ses arbres en été, quand elle se serre contre la terre natale dans son fouillis de verdure partout la même Mais que la neige vienne à tomber, que la terre en soit couverte, et aussitôt vous voyez chaque arbre séparément, et en un clin d’oeil vous reconnaissez qu’un tel est un chêne, cet autre est un charme, cet autre encore un tremble. C’était exactement la même chose pour le peuple. 4 »

La première partie de ce numéro mêle aux extraits littéraires et poétiques des textes critiques qui nous donnent à entendre ici, l’attention d’un Tolstoï au monde paysan, là, une analyse lumineuse de l’oeuvre de Ladislas Reymont. Autant de regards qui nous disent, combien la figure du paysan, noire ou rose, n’en est que sa caricature même si elle nourrit encore nos fantasmes de bestialité ou nos rêves d’écologie ; à quelle résistance se heurtent les oeuvres issus du peuple comme celle de Jean-Marie Déguignet qui mit plus de cent ans à se faire publier. La colère de Marius Noguès, les témoignages d’Anissia ou de Céline Beauvois sont ainsi des morceaux d’écriture d’une terre « que l’on retourne et où l’on retourne sans cesse ». Propos de boutiques5 dirait Martin Eden. On relèvera avec lui combien la vérité d’un être tient à ce regard sur son travail.

La seconde partie entend inscrire ce recueil de textes dans une perspective historique. Cette ligne éditoriale nous fait remonter au moyen âge et à la grande peur des puissants face à l’intraduisible masse paysanne et va jusqu’aux agitations qui accompagnent la disparition des derniers paysans. Sont-ils vraiment pour rien dans les révolutions et dans les idées communistes et anarchistes qui se promettaient d’ébranler l’Europe du XIXe et du XXe siècle ? La bourgeoisie victorieuse qui n’a pas cessé d’avoir peur continue d’appeler de ces voeux l’extermination de tout ce qui ressemble à un peuple. Aujourd’hui qu’elle a réussi à faire du dernier paysan européen un figurant aimable qui jardine sa pelouse en attendant ses subventions, elle voit plus loin. Où est le fleuve ? s’interrogent les poètes qui manquent parfois d’air sous la Seine. Soyons cruel, voyons plus près ! Où est le peuple ? Il est dans les flammes, écrasé par la fatigue d’un maigre salaire et bercé par une peur qui ne lui appartient pas. Il est là sous les bombes protectrices lâchés par les régimes de terreur qui le gouvernent et prétendent le protéger. Il est ici passant d’une cité qui n’a d’autres horizons que les barreaux de la prison et les allées des supermarchés. Il est partout condamné au travail forcé, à l’ennui ou à la mort alors qu’il ne demande qu’à vivre le plaisir d’être soi et d’être à soi.

Marginales à travers la publication de ces écritures entend redonner à la littérature sa place dans la production d’une pensée émancipatrice. Nous prétendons offrir à travers cette récolte dans les belles lettres des raisons d’espérer et de combattre ce monde qui ne nous convient pas.

Samuel Autexier

x 13,5 21 256 p. Le cours aux agriculteurs T Steiner Rudolf guide bio 2013 30/11/12 9782910112912 Novalis Politique et société -agriculture 27,00 € 27.00 sur commande ?
AA AA

Peut-on encore, de nos jours, travailler la terre sans l’épuiser et fournir aux hommes une nourriture qui stimule leurs forces ? Dès les années qui suivirent la Première Guerre mondiale, des agriculteurs et des scientifiques deman- dèrent à Steiner s’il pouvait les aider à mieux comprendre la terre, les plantes et les animaux et les conseiller dans leurs pratiques de culture. Steiner accepta et, du 7 au 16 juin 1924, Il vint faire une série de 8 conférences, dont certaines furent suivies d’ échanges. Devant un public principalement composé d’agriculteurs, il posa les fondements d’une façon nouvelle de retrouver un lien avec la terre et de la travailler. Cette agriculture, bientôt appelée « bio-dynamique », veut redonner des forces de vie à une terre qui, à cette époque déjà, commençait à être soumise à la recherche exclusive du rendement, de la quantité et de la rentabilité au détriment de la qualité. Steiner propose aux cultivateurs une méthode moderne, scientifique, de concevoir la nature, les éléments, les minéraux, les plantes et les animaux, dans un souci de respecter l’environnement et de soigner l’homme par une nourriture de qualité dans un paysage vivant et diversifié.

Cet ouvrage a été traduit avec beaucoup de soin et de précision par Ilse Démarest-Oelschläger

x 18,5 23,5 68 p. Cahiers de St Lambert T magazine écologie Cahiers de Saint-Lambert Politique et société -agriculture 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA
Chaque trimestre, retrouvez dans les Cahiers 68 pages d’écologie et de solidarité !
x 13,5 20,5 165 p. Le Scandale de l’agriculture folle
Reconstruire la politique agricole européenne
T
Pochon André essai agriculture 2009 19/02/09 9782268066981 Rocher Politique et société -agriculture 15,30 € 15.30 présent à Plume(s)
AA AA

Impulsée par le traité de Rome en 1957, la politique agricole commune (PAC) a profondément bouleversé nos campagnes et l’économie agricole mondiale.

Initialement bâtie pour protéger le marché agricole européen et en assurer la compétitivité, elle est devenue au fil des décennies un enjeu politique complexe et coûteux. Si la PAC coûte cher au contribuable, elle profite surtout à une minorité d’agriculteurs qui bénéficie de primes colossales, censée compenser la baisse des prix. Comble de scandale : les céréaliers, pour qui les prix ont doublé des deux dernières années, continuent de percevoir ces primes.

A l’heure où al crise économique alimentaire et environnementale remet en cause notre modèle agricole, ce livre permet de décoder les enjeux de la nouvelle PAC. Enrichi de résultats scientifiques et de l’expérience personnelle d’André Pochon, ce livre démontre qu’il est possible de cultiver autrement, de nourrir les hommes tout en garantissant un revenu décent aux paysans et en protégeant l’environnement.

Il se veut la preuve que développement économique et écologie sont compatibles. Mieux, les deux sont indissociables pour nous assurer un avenir durable.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |