Ahmad Reza Ahmadi - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > Ahmad Reza Ahmadi

Ahmad Reza Ahmadi


1 article
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 25 25 42 p. Sept bouteilles à la mer T Kheirieh Rashin B, Ahmadi Ahmad Reza jeunesse Iran 2011 21/03/11 9782355041501 Rue du Monde Coup de coeur d’ailleurs Jeunesse -albums 16,00 € 16.00 présent à Plume(s)
AA AA
Cet album venu d’Iran offre une complémentarité étonnante entre un conte poétique tout en symboles et des illustrations très créatives dans le contexte conservateur que connaît l’Iran. Le texte du grand poète Ahmad Reza Ahmadi, qui met en avant le symbolique chiffre 7, raconte l’histoire d’un jeune garçon trouvant chaque matin une bouteille sur la plage. Tous les jours, le même rituel, il rentre retrouver sa mère et, ensemble, ils vident la bouteille de son contenu : plantes, cocons, billes, clés, timbres, montres, toujours au nombre de 7, avec 7 couleurs différentes. Puis le flacon vide va rejoindre les précédents sur le rebord de la fenêtre. Le septième jour, la tristesse gagne car la bouteille trouvée est vide ; mais le père frappe à la porte, de retour d’une longue traversée. C’est le jour du Nouvel An (le jour du printemps en Iran). Les sept plantes ont fleuri, les cocons sont devenus papillons et le père endort son fils en faisant glisser entre ses doigts les sept billes de verre, évoquant doucement le bruit de la mer.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |