Thierno Alassane Sall - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Vous trouverez à Plume(s) un choix des produits de Timoun, fabricant Saint-Affricain de jouets en bois.
Accueil du site > Les auteurs > Thierno Alassane Sall

Thierno Alassane Sall

Homme politique sénégalais. Ingénieur de l’Aviation civile. Il est ministre des infrastructures et des transports terrestres et du Désenclavement entre octobre 2012 et juillet 2014 puis ministre de l’énergie entre 2014 et 2017. En 2017, il démissionne du gouvernement du Sénégal en raison de divergences irréconciliables avec Macky Sall qui se sont cristallisées sur deux dossiers pétroliers : l’affaire Petro-Tim et les contrats avec Total.

1 article
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 15,5 23,5 496 p. Le protocole de l’Elysée
Confidences d’un ancien ministre sénégalais du pétrole
T
Alassane Sall Thierno B doc Françafrique 2020 04/09/20 9791030203561 Fauves International -Afrique 30,00 € 30.00 sur commande ?
AA AA

L’auteur de ce livre fait partie de la génération des Africains nés au début des indépendances, sous une forte illusion de Liberté. Son parcours professionnel le mit au contact des réalités de (dé)construction d’un Etat postcolonial qui, à bien des égards, se révèle la mise en place de nouvelles servitudes. Ce constat le poussa à s’engager en politique, avec l’espoir de participer à inventer une autre Afrique, plus libre.

Il participa à la création de l’alliance pour la République, qui après une opposition forte au régime d’Abdoulaye Wade, conquit le pouvoir en 2012 au Sénégal, au terme d’une épopée réalisée par de larges pans de la Société mais dont l’unique dépositaire est le Président élu. Le livre dissèque, par l’analyse de faits précis tirés de l’expérience personnelle de l’auteur, le vaste et inégalé système de prédation que fut le régime de Wade.

Il montre comment, après l’alternance de 2012, furent étouffées les espérances de la rédemption attendue, par la perpétuation de ce système rapine et, pis, sa sophistication. Le titre de ce livre, le Protocole de l’Elysée, en même temps qu’il relate des épisodes vécus, replace le maillon que représente cet Etat postcolonial dans une saga qui perdure depuis des siècles. On y retrouve, adapté au contexte néocolonial, le pacte qui ouvre un accès privilégié des ressources naturelles des pays africains à des multinationales comme Total mais aussi aux aventuriers du temps des colonies sous le label Petro-Tim, le tout avec l’onction des gouvernants peu portés à défendre les intérêts nationaux.

L’indépendance formelle de 1960 a placé entre les mains d’un gouverneur élu par le peuple, un pouvoir politique et économique dont le Siège effectif se situe quelque part entre le Faubourg Saint-Honoré et le Quai d’Orsay, à Paris. Contre cette réalité largement documentée dans ce livre, de plus en plus de jeunes africains s’indignent, parfois de manière virulente. En ce sens, une nouvelle génération libre se lève, différente de celle qui avait choisi en septembre 1958 de voter contre l’indépendance (à l’exception de la Guinée) et qui, deux ans plus tard, s’est retrouvée à son insu, poussée vers la liberté pensée précisément depuis l’Elysée par Charles de Gaulle assisté de Jacques Foccart.

L’avenir de l’illusion si humaine de la liberté est dorénavant entretenu par de plus grands fidèles, de Dakar à Yaoundé, de Ndjaména à Libreville.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |