Michel Agier - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
Accueil du site > Les auteurs > Michel Agier

Michel Agier

(1953 — ) Anthropologue à l’Institut de recherche pour le développement, est directeur d’études à l’EHESS, où il dirige le Centre d’études africaines. Depuis 2004, il est membre du conseil d’administration de Médecins sans frontières. Il a notamment publié Aux bords du monde, les réfugiés (Flammarion, 2002) et La Sagesse de l’ethnologue (L’œil neuf, 2004).

2 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 15 24 349 p. Gérer les indésirables
Des camps de réfugiés au gouvernement humanitaire
T
Agier Michel essai 2008 05/11/08 9782082105668 Flammarion »» La bibliothèque des savoirs Politique et société 23,40 € 23.40 présent à Plume(s)
AA AA
Selon les chiffres officiels, cinquante millions de personnes dans le monde sont " victimes de déplacements forcés ". Réfugiés, demandeurs d’asile, sinistrés, tolérés, déplacés internes..., les catégories d’exclus se multiplient, mais combien sont ignorées : retenus, déboutés, clandestins, expulsés... Face à ce drame, l’action humanitaire s’impose toujours plus comme la seule réponse possible. Sur le terrain, pourtant, le " dispositif " mis en place rappelle la logique totalitaire : permanence de la catastrophe, urgence sans fin, mise à l’écart des " indésirables ", dispense de soins conditionnée par le contrôle, le filtrage, le confinement ! Comment interpréter cette trouble intelligence entre la main qui soigne et la main qui frappe ? Après sept années d’enquête dans les camps, principalement africains, l’auteur révèle leur " inquiétante ambiguïté " et souligne qu’il est impératif de prendre en compte les formes de contestations et de détournements qui transforment les camps, les mettent en tension, en font parfois des villes et permettent l’émergence de sujets politiques.
Une critique radicale des fondements, des contextes et des effets politiques de l’action humanitaire.
x 13 18,5 144 p. L’étranger qui vient
Repenser l’hospitalité
T
Agier Michel essai immigration 2018 11/10/18 9782021397857 Seuil Debats Politique et société -immigration et précarité 17,00 € 17.00 présent à Plume(s)
AA AA
poli

La condition d’étranger est appelée à se répandre. Mais la mobilité que l’on se plaît à célébrer se heurte aux frontières que les États-nations dressent face aux « migrants », traités en ennemis plutôt qu’en hôtes.

Mis en demeure de pallier l’hostilité de leurs gouvernants, beaucoup de citoyens se sont retrouvés acculés à faire quelque chose : accueillir, nourrir ou transporter des voyageurs en détresse. Ils ont ainsi réveillé une vieille tradition anthropologique qui semblait endormie, celle de l’hospitalité. Cette façon d’entrer en politique par la petite porte de chez soi qu’on ouvre montre toutefois ses limites. Chaque hébergement est une goutte d’eau dans l’océan de l’errance globale et la faveur dont procèdent de tels gestes ne saurait durablement faire office de sauf-conduit.

Michel Agier nous invite à repenser l’hospitalité au prisme de l’anthropologie, de la philosophie et de l’histoire. S’il en souligne les ambiguïtés, il révèle aussi sa capacité à déranger l’imaginaire national. Car l’étranger qui vient nous demande de penser autrement la place de chacun et chacune dans le monde.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |