Stefan Çapaliku - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > Stefan Çapaliku

Stefan Çapaliku

(Shkodra, en Albanie 1965 — ) Dramaturge le plus en vue dans son pays, il appartient à la génération de la transition. Docteur ès lettres de l’université de Tirana, il est également actif dans de nombreux domaines artistiques, dont la mise en scène, et ses créations ont été récompensées par de nombreux prix nationaux et internationaux. Il vit actuellement à Tirana.

1 article
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 14 20 140 p. Trilogia Albanica T Çapaliku Stefan théâtre Albanie 2017 31/10/17 9782375720028 Espace d’un instant Littérature -théâtre 19,00 € 19.00 sur commande ?
AA AA

La Trilogia Albanica est une traversée de l’Albanie contemporaine, celle qui a suivi un demi-siècle de dictature communiste avant d’entrer avec fracas dans un capitalisme des plus sauvages. L’ensemble est un chaos, un théâtre de paradoxes, une danse entre modernité et identité.
I am from Albania, monologue pour une jeune fonctionnaire, croise la condition féminine et la géopolitique dans un cauchemar grotesque. Mais bien plus que de l’Albanie, c’est le sort de n’importe quel pays émergent qui est ici mis en jeu.
Allegretto Albania, comédie noire, confronte deux réalités antagonistes : d’une part celle de la télévision, qui ne cesse de claironner les formidables progrès du pays, et d’autre part celle d’une famille, qui vit recluse sous la menace d’une vengeance coutumière plus ou moins imaginaire.
Made in Albania, tragédie comique, joue de la même dualité : dans l’atelier au sous-sol, on partage la vie des esclaves de la délocalisation, tandis qu’au-dessus, dans la rue au soleil, le carnaval bat son plein.

Dans ce triptyque détonant, on lit évidemment le destin d’un pays tout entier, où la pratique de l’isolationnisme radical pendant un demi-siècle a bouleversé la relation à l’autre et rendu possible l’engloutissement de 80 % de l’économie nationale dans une pyramide de Ponzi. Le bateau coule, mais l’orchestre continue à jouer.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |