Jean Ferrat - Librairie Plume(s)
372 p. - 15,3 × 23,3 cm

 
 

masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : chansons, Plume(s) présente aussi :
Tranquillement   Nursery Rhymes - Book and CD   La Révolution en chantant  
  rayons :  BD | Divers -arts | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique

20,90 €  
Jean Ferrat

Je ne chante pas pour passer le temps

Auteur Daniel Pantchenko
Editeur : Fayard
collection : Département chanson
rayon : Divers -arts
support : Livre
type : biographie
thème : chansons
ean : 9782213638393
parution : septembre 2010
dimensions : 372 pages ; 15,3 × 23,3 cm ; |855 g
prix : 20,90 €
disponibilité : manquant sans date
arrivé à Plume(s) : 16 mars 2011

La mort de Jean Ferrat, le 13 mars 2010, a bouleversé la France.

L’émotion populaire a salué l’artiste et l’homme. Cette biographie, qui aura nécessité plus de deux ans de travail, montre la cohérence profonde d’une carrière, d’une oeuvre et d’une vie, en s’attachant à donner la parole à celui qui restera, après Brassens, Brel et Ferré, l’un des derniers "grands" de la chanson française et son défenseur inlassable. En contrepoint, différentes personnalités ont apporté leurs témoignages, souvent inédits.

Richement documenté, conjuguant l’Histoire de notre pays et l’histoire d’un homme, cet ouvrage raconte comment le petit Jean Tenenbaum, marqué par la mort de son père en déportation, deviendra Jean Ferrat, mélodiste hors pair, chanteur à la superbe voix grave, ambassadeur populaire de la poésie d’Aragon (Que serais-je sans toi, Aimer à perdre la raison). Son écriture y est mise en perspective, entre espoir et combat viscéral contre toutes les oppressions, au fil du parcours de cet amoureux de la vie, " romantique et rebelle " constamment censuré (Nuit et brouillard, Potemkine, Ma France...), qui n’aura jamais cédé un pouce de son intégrité à qui que ce soit (Camarade, Le Bilan) et qui repose aujourd’hui à Antraigues, sa commune adoptive d’Ardèche.

C’est là qu’il écrivit La Montagne, chanson emblématique d’un être droit, authentique, sincère, d’un humaniste farouche qui nous a quittés à 79 ans mais restera à jamais dans la mémoire collective.


l’auteur :
Daniel Pantchenko : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |