Le hezbollah, un mouvement islamo-nationaliste - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : Palestine, Plume(s) présente aussi :
L'intruse T1   Un boycott légitime   La Palestine expliquée à tout le monde   Une bouteille dans la mer de Gaza   Jérusalem   A la recherche de la Palestine   Et il y eut un matin   La Palestine contemporaine  
  rayons: BD | Divers | International-Moyen Orient | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

21,50 €  
Le hezbollah, un mouvement islamo-nationaliste

Auteurs Walid Charara
Frédéric Domont
Editeur : Fayard
rayon : International    -Moyen Orient
support : Livre
type : enquête
thème : Palestine
ean : 9782213632285
parution : novembre 2006
dimensions : 321 pages ; 14 × 22 cm
prix : 21,50 €
disponibilité : sur commande ?
arrivé à Plume(s) : 2008
commander

Le Hezbollah libanais, au travers de ses vingt années d’existence, est une illustration vivante de l’émergence et de l’évolution d’un mouvement islamo-nationaliste. Créé après l’invasion du Liban par l’armée israélienne en 1982, ce parti devient en quelques années le principal acteur de la résistance nationale contre Israël. Les développements intervenus sur les scènes locales et régionales (fin de la guerre civile libanaise et du conflit Iran-Irak), vont inciter le Hezbollah à adapter sa stratégie et son action à la nouvelle donne. Son intégration au système politique national, son ouverture en direction des autres composantes du pays concourent à la construction d’un véritable consensus libanais autour de son combat contre l’occupation. Son efficacité militaire, son réalisme politique en font un allié de choix pour Damas, Téhéran et même, dans une certaine mesure, pour Le Caire et Riyad face à ce qu’elles appellent les " visées hégémoniques " d’Israël. Il devient également un interlocuteur reconnu par les diplomaties européennes, russe ou chinoise.
En revanche, pour Washington, engagé dans sa campagne mondiale antiterroriste, le Hezbollah constitue " l’équipe A du terrorisme, alors qu’Al-Qaïda n’est actuellement que l’équipe B ". Après la seconde guerre d’Irak, de nombreux responsables, experts et analystes américains invitent l’administration Bush à l’éradiquer. _Ce refus des États-Unis de reconnaître le Hezbollah comme l’une des composantes politiques essentielles du Liban révèle la nature et l’ampleur des bouleversements que Washington entend provoquer dans le cadre de son projet de " remodelage du Moyen-Orient ".

Ce livre est à l’intersection de l’enquête journalistique et de l’analyse politique. Il traduit une volonté d’apporter un éclairage nouveau sur l’un des principaux acteurs de la scène proche-orientale, et celle de contribuer à créer les conditions d’un dialogue rendant possible une alternative commune aux confrontations régionales et à leurs conséquences désastreuses.


les auteurs :
Walid Charara : +
Frédéric Domont : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |