L’âge du Fer en France - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : archéologie, Plume(s) présente aussi :
  rayons: BD | Divers-sciences | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

23,00 €  
L’âge du Fer en France

Premières villes, premiers Etats celtiques

Auteurs Patrice Brun
Pascal Ruby
Editeur : la Découverte
collection : Archéologies de la France
rayon : Divers    -sciences
support : Livre
type : doc
thèmes : préhistoire | France | archéologie
ean : 9782707156648
parution : octobre 2008
dimensions : 177 pages ; 15 × 21 cm
prix : 23,00 €
disponibilité : sur commande ?
commander

L’âge du Fer, qui correspond aux sept derniers siècles avant notre ère, marque la naissance des premières villes et des premiers États sur notre territoire.

Le métal, qui donne son nom à la période, n’a joué qu’un rôle assez tardif durant ce moment essentiel où ont alterné phases de développement et de déclin, stratégies de concentration vers les premières villes fortes et moments d’éclatement. Grâce à l’archéologie préventive, les fouilles, réalisées dorénavant sur des surfaces suffisantes pour appréhender des sites de cette période, battent en brèche la vision traditionnelle et réductrice de ces sociétés.

On comprend mieux, dès lors, comment l’organisation urbaine et étatique, adoptée dès la fin du IIe siècle avant notre ère, est à la source d’une nouvelle période historique, durant laquelle les sociétés sont devenues plus interdépendantes : des biens, des personnes, des idées, des savoir-faire circulaient dans toute l’Europe. Les mythiques cavaliers à la longue épée en fer, les relations avec les Grecs installés à Marseille, le pouvoir ostentatoire de la princesse de Vix, les grandes migrations et la furie guerrière celtiques, les sacrifices humains liés à une plus haute spiritualité, l’apparente étrangeté de l’art celtique, la mise au point, décisive, d’une agriculture adaptée aux terres difficiles des plateaux, les Oppida - lieux névralgiques de la guerre des Gaules - prennent sens et relief dans cette perspective renouvelée.

Autant de bouleversements de nos connaissances opérés sur cette période depuis les années 1990, dont la question de l’origine des Celtes, qui est elle-même reconsidérée.


les auteurs :
Patrice Brun : +
Pascal Ruby : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |