La condition tropicale - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : international, Plume(s) présente aussi :
L'imposture néolibérale   Un monde palestinien   Kayodé – une communauté amérindienne en Guyane   La face cachée de Reporters sans frontières   Rwanda : Le réel et les récits   Nuits serbes et brouillards occidentaux   Chroniques du proche étranger en Tchétchénie   La longue marche des sans-papiers  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

29,50 €  
La condition tropicale

Une histoire naturelle, économique et sociale des basses latitudes

Auteur Francis Hallé
Editeur : Actes Sud
collection : Questions de Société
rayon : Politique et société
support : Livre
type : essai
thème : international
ean : 9782742788408
parution : février 2010
dimensions : 573 pages ; 14,5 × 23,9 cm
prix : 29,50 €
disponibilité : manquant sans date
arrivé à Plume(s) : 22 avril 2010

Dans cet ardent plaidoyer pour les tropiques, Francis Hallé défend une conception des basses latitudes à rebours des analyses actuelles.

Ces régions, qui ont à ses yeux une importance bien supérieure à celle qu’habituellement on leur concède, constituent pour la planète tout entière une référence, un berceau, un moteur. Cette position, qui va de soi dans de nombreux domaines - climat, biologie, diversité ethnologique, maladies, techniques agricoles... -, conserve toute sa pertinence en économie : avant d’être colonisées, les populations tropicales ne respectaient-elles pas l’environnement mieux que ne le font aujourd’hui les pays riches, victimes de leur surdéveloppement ? La question ici en jeu, rarement soulevée, est donc d’ordre planétaire : c’est celle de l’inégalité économique entre les tropiques et les latitudes tempérées.

Pour tenter d’y répondre, et après avoir dénoncé les contre-vérités des ignobles et tenaces théories racistes, l’auteur s’attache à évaluer les facteurs politiques - esclavage, colonisation, néocolonialisme -, mais ceux-ci, recevables pour les périodes récentes, ne permettent pas d’élucider, dans une vaste perspective historique, l’origine de ces inégalités entre les latitudes. Il avance alors une hypothèse biologique : fondée sur la sensibilité de l’homme aux variations de longueur des jours, celle-ci expliquerait les différences comportementales qui, entre les tropiques et les latitudes tempérées, influencent profondément les structures psychologiques, les progrès scientifiques et les constructions sociales.

Face aux dérèglements actuels - changement climatique, montée du niveau des mers, déforestation tropicale, pollution, érosion de la biodiversité, épuisement des ressources, pénurie d’eau potable -, face aux réflexes colonisateurs attisés par la mondialisation et à la survivance du racisme, il est urgent de mettre au coeur du débat cette "condition" de l’homme tropical.


l’auteur :
Francis Hallé : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |