De mémoire (2) - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : politique, Plume(s) présente aussi :
Le mouvement grec pour la démocratie directe - 2   Les lois scélérates de 1893-1894   L'heure de la citoyenneté volontaire   Le néocapitalisme selon Michel Clouscard   Le président de la République en 30 questions   Pourquoi nous n'aimons pas la démocratie   Théorie et pratique de l'anarchosyndicalisme   Du contrat social  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

15,30 €  
De mémoire (2)

Le deuil de l’innocence : un jour de septembre 1973 à Barcelone

Auteur Jann-Marc Rouillan
Editeur : Agone
collection : Mémoires sociales
rayon : Littérature
support : Livre
type : témoignage
thème : politique
ean : 9782748900965
parution : mars 2009
dimensions : 192 pages ; 12 × 21 cm
imprimé en France
prix : 15,30 €
disponibilité : prochainement à Plume(s) ?
arrivé à Plume(s) : 24 juillet 2009
commander

Le 17 septembre, en fin d’après-midi, dans le Nord, près de la frontière, la Guardia Civil a capturé des camarades. Nous n’en savons que ce qu’en ont dit la presse et quelques contacts. La fusillade n’aurait pas fait de morts. Deux auraient été pris… Depuis, nous prévoyons le pire. Près de l’aérateur, nos trois musettes sont alignées en rang d’oignons. Quelques munitions, des chargeurs de rechange, une ou deux liasses de billets de mille pesetas, des papiers, un paquet de cartes d’identité comme un jeu de tarot, un couteau, une boussole et les cartes d’état-major Alpina. Si nécessaire, nous partirons à pied par le maquis jusqu’au camp de base le plus proche. En cavalant, nous l’atteindrons dans la journée. Sur les chemins entre Barcelone et la Cerdagne, nous avons installé des caches avec des sacs de couchage plus la nourriture indispensable à quatre ou cinq jours de marche…

Après les années d’insouciance à Toulouse, voici celles de la formation sous la dictature de Franco. Ici, la dernière journée en Espagne pour échapper à la souricière montée par la Guardia Civil.


l’auteur :
Jann-Marc Rouillan : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |