Libres enfants de Summerhill - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : éducation, Plume(s) présente aussi :
École : une révolution nécessaire   École libérale, École inégale   Les politiques éducatives locales   Instruire en famille   La nouvelle école capitaliste   En conscience je refuse d'obéir   L'Enfant Jackpot   Séjours buissonniers  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société-école | Pratique

14,00 €  
Libres enfants de Summerhill

Auteur Alexander S.Neill
Editeur : la Découverte
rayon : Politique et société    -école
support : Livre
type : récit
thème : éducation
ean : 9782707142160
parution : mars 2004
dimensions : 476 pages ; 12,5 × 19 cm
imprimé en France
prix : 14,00 €
disponibilité : prochainement à Plume(s) ?
arrivé à Plume(s) : 2008
commander

« Summerhill, c’est l’aventure d’une école autogérée fondée en 1921 dans la région de Londres. Son fondateur, le psychanalyste A. S. Neill, a mis les découvertes psychanalytiques au service de l’éducation. Il s’est dressé contre l’école traditionnelle soucieuse d’instruire mais non pas d’éduquer. Il s’est dressé contre les parents hantés par le critère du succès (l’argent). Il s’est insurgé contre un système social qui forme, dit-il, des individus “manipulés” et dociles, nécessaires à l’ensemble bureaucratique hautement hiérarchisé de notre ère industrielle. » Maud Mannoni. Libres enfants de Summerhill, publié aux Éditions François Maspero en 1970, dix ans après sa première publication à New York et dans le bouillonnement de l’après-Mai 68, est devenu en quelques années un best-seller et s’est vendu à plus de 400 000 exemplaires. Depuis sa parution, l’expérience éducative originale décrite dans cet ouvrage a suscité de nombreux débats pédagogiques et a contribué à lancer la question des droits de l’enfant. L’école autogérée de Summerhill, malgré les controverses dont elle a pu et continue de faire l’objet, accueille toujours des pensionnaires.

Préface de Maud MANNONI
Traduit de l’anglais par Micheline LAGUILHOMIE


l’auteur :
Alexander S.Neill : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |