Nouvelles caussenardes - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : régional, Plume(s) présente aussi :
De Causses en Cévennes   Larzac   Larzac, terre de lutte   Pays d'Aubrac   Gorges de l'Aveyron   Souffle d'Aubrac   Histoire et anthologie de la littérature occitane Tome 2 : L'âge du baroque, 1520-1789   Un gant teinté de sang  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | LittératurePar chez nous-littérature | Par chez nous-littérature | Politique et société | Pratique

20,00 €  
Nouvelles caussenardes

racontes caussenards

Auteurs Pèire de Vairau
Jacques Féniès
Editeur : Beffroi -Editions du »»
rayon : Par chez nous    -littérature
support : Livre
type : récit
thème : régional
isbn : 2-908123-58-4
ean : 9782908123586
parution : mars 2015
dimensions : 180 pages ; 15 × 21 cm
prix : 20,00 €
disponibilité : épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 15 janvier 2009
réserver

Ce serait être bien mal inspiré que de comparer cet ouvrage, fruit de la belle amitié entre Jacques Féniès et Pèire de Vairau, à celui d’une paire de bœufs traçant leur sillon d’un même pas.

Depuis longtemps déjà, le premier a opté pour un français d’une telle richesse qu’il emporte son sujet, le soulève et le déverse en cataracte où se transcendent la moustache de Bové en miroir avec celle d’Astruc, en une gauloiserie qui ne connaît pour bornes que celles de sentiers non encore battus, et où l’hydrologie caussenarde n’a jamais été aussi bien définie que par "un pays qui, à l’occasion, s’épanche beaucoup, tout en restant d’une discrétion rare".

Revisités par Pèire de Vairau, nombre de sujets trouvent avec sa belle langue occitane, un terreau et une source qui les irrigue avec douceur et les érige dans les couleurs de leur contexte caussenard. Ainsi Adrienne Durand-Tullou, cette grande figure des Causses, se trouve-t-elle croquée dans la langue sobre des bergers qu’elle a tant aimés : "Se contentèt pas de far la sabenta, qu’aquels los aimava pas plan. Anava per las devesas gardar amb los pastres e, aqui, los pastres ensenhavan la mèstra."

En un mot, dans cet ouvrage, occitan et français ne se marient pas mais font la noce pour le plus grand plaisir du lecteur en recherche de compagnons de route sur les dralhas des Causses.


les auteurs :


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |