En finir avec la culture du viol - Librairie Plume(s)
185 p. - 13 × 20 cm

 
 

masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : viol, Plume(s) présente aussi :
Dans l'enfer des tournantes   En finir avec la culture du viol   Body blues   Histoire du viol   Et le viol devint un crime  
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société -femmes | Pratique

12,00 €  
En finir avec la culture du viol

Auteur Noémie Renard
Editeur : Petits Matins
collection : Essais
rayon : Politique et société -femmes
support : Livre
type : essai
thème : viol
ean : 9782363832986
parution : avril 2021
dimensions : 185 pages ; 13 × 20 cm ; |215 g
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim'vert
prix : 12,00 €
disponibilité : prochainement à Plume(s) ?
arrivé à Plume(s) : 1er juillet 2021
commander

Les violences sexuelles envers les femmes n’apparaissent pas spontanément. Elles ne font pas partie de la « nature humaine » ni ne sont le résultat d’incontrôlables pulsions masculines. Elles ont des causes sociales - impunité des agresseurs, idées reçues sur la sexualité, inégalités structurelles - qui forment ce que l’on appelle une « culture du viol ». Cela va de remarques apparemment anodines qui culpabilisent les victimes à un traitement trop fréquent des viols comme des délits plutôt que comme des crimes devant les tribunaux ; de formules pour excuser les agresseurs à une remise en cause systématique de la parole des femmes qui dénoncent des agressions.

En France, chaque année, environ 94 000 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol. Et les viols ne représentent que la partie émergée d’un iceberg : celui des violences sexuelles, à la maison, au travail ou dans la rue. Or ces violences ont des conséquences graves : elles minent la confiance et limitent la liberté par la peur qu’elles instaurent. Elles constituent une atteinte aux droits et à la dignité des personnes et consolident la domination masculine. Mais cette situation n’est pas une fatalité. C’est pourquoi il est important d’identifier les éléments culturels qui servent de justification et de terreau à ces actes, afin de proposer des pistes qui permettront d’y mettre fin.


l’auteur :
Noémie Renard : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |