Biomiméthique - Librairie Plume(s)
160 p. - 15 × 20 cm

 
 

masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : alternatives, Plume(s) présente aussi :
Une autre fin du monde est possible   Petit traité de vélosophie   Portraits de lieux en vie   Alternativez-vous !   Yggdrasil n° 8   Famille presque zéro déchet - Ze guide   Nul homme n'est une île   Un éco-quartier dans une commune de moins de 2000 habitants c'est possible !  
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société -alternatives | Pratique

15,00 €  
Biomiméthique

Répondre à la crise du vivant par le biomimétisme

Auteur Emmanuel Delannoy
Editeur : Rue de l’échiquier
rayon : Politique et société -alternatives
support : Livre
type : essai
thème : alternatives
ean : 9782374252667
parution : mars 2021
dimensions : 160 pages ; 15 × 20 cm ; |260 g
imprimé en France
prix : 15,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 31 mars 2021
réserver
Et si les réponses à la crise du vivant venaient du vivant lui-même ?

En quoi le biomimétisme pourrait-il nous aider à faire face à la crise du vivant que nous traversons actuellement – dont le Covid n’est qu’un symptôme parmi tant d’autres ? La vision biomimétique cherche à rendre compatibles les flux induits par les activités économiques avec ceux du vivant, en s’assurant de la compatibilité de l’ensemble des matériaux et processus mobilisés par l’économie avec les capacités biologiques de la biosphère.

Mais même si nous parvenions à faire tout cela dans des délais rapides, cela ne suffirait plus. Pour les acteurs économiques que nous sommes, il ne s’agit plus seulement de faire « moins mal ». Face à l’emballement du changement climatique et à l’effondrement de la biodiversité, il s’agit désormais de réparer les dégâts du passé. Ce n’est pas une exigence morale, c’est une nécessité pratique, vitale et stratégique. L’économie se doit d’être régénératrice ou réparatrice, c’est-à-dire à externalités positives.


l’auteur :
Emmanuel Delannoy : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |