Les propos sur la peinture du moine Citrouille-Amère - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : Chine, Plume(s) présente aussi :
La Chine   The dinner that cooked itself   Empreintes   Le viol de Nankin   J'apprends la peinture chinoise   Opium   Tiananmen 1989   Te souviens-tu de Wei ?  
  rayons :  BD | Divers -arts | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique

20,00 €  
Les propos sur la peinture du moine Citrouille-Amère

Auteurs Shitao
Pierre Ryckmans
Editeur : Hermann
collection : Savoir : sur l’art
rayon : Divers -arts
support : Livre article d'occasion
type : essai
thèmes : Chine | peinture
ean : 9782705659820
parution : octobre 1984
dimensions : 262 pages ; 15 × 21 cm ; |405 g
imprimé en France
prix : 20,00 €
disponibilité : épuisé
arrivé à Plume(s) : 28 novembre 2020

Le traité de Shitao, qui date de 1710 environ, est le fruit relativement tardif d’une littérature esthétique qui, en l’espace de plus d’un millénaire, avait déjà accumulé une production singulièrement riche.

Par sa forme et sa composition, ce traité se présente extérieurement comme un manuel de peinture, divisé en chapitres analytiques. Mais à la lecture, il révèle aussitôt une double originalité essentielle qui ne trouve de répondant dans aucune branche de la littérature esthétique : il s’agit en effet d’un ouvrage exclusivement philosophique, dont la pensée est organisée en un système synthétique.

Shitao fonde sa pensée hors du temps, au-delà des œuvres et des écoles ; il ne s’occupe ni des peintres ni des peintures, mais du Peintre et de la Peinture ou, plus exactement, de l’acte du Peintre.

L’étude de ce traité qui, de l’aveu général des critiques chinois, représente une des expressions les plus hautes et les plus complètes de la pensée esthétique chinoise, offre un intérêt particulier : apparaissant presqu’au terme d’une longue tradition qui cristallise en lui ses richesses essentielles, ce texte d’une part nous donne l’occasion de passer en revue les notions les plus importantes de cette littérature esthétique et, d’autre part, il incarne de manière exemplaire l’attitude du peintre chinois, épurée jusqu’en ce qu’elle représente de plus universel, c’est-à-dire la vision de l’homme agissant en communion avec l’Univers.

Traduction Pierre Ryckmans

Notre avis :

réimprimé en 2004 avec une couverture différente - mais le même ean :



les auteurs :
Shitao : +
Pierre Ryckmans : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |