30 bonnes raisons pour sortir de l’Europe - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : Europe, Plume(s) présente aussi :
Conversations entre adultes   Europe, mes mises à feu   L'Europe et ses frontières   Pour une cour mondiale   Pour un oui pour un non   Des lois et des hommes   Europe-Etats-Unis   Passez le mot ! « Il faut protéger les réfugiés »  
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

17,00 €  
30 bonnes raisons pour sortir de l’Europe

Auteur Olivier Delorme
Editeur : H&O
collection : Essai
rayon : Politique et société
support : Livre
type : essai
thème : Europe
ean : 9782845473171
parution : décembre 2016
dimensions : 282 pages ; 13,5 × 21 cm
imprimé au Danemark
prix : 17,00 €
disponibilité : sur commande ?
arrivé à Plume(s) : 23 juillet 2020
commander

Force est de constater que, dans les médias dominants, le débat concernant la construction européenne se réduit le plus souvent à des lieux communs ou à des anathèmes : « L’Europe, c’est la paix et la prospérité pour tous, parce qu’ensemble on est plus fort. » « Quitter l’Union européenne serait une catastrophe économique, entraînerait le repli sur soi et le triomphe du nationalisme », entend-on de toute part.

Mais qu’en est-il vraiment ? L’Europe est-elle une « belle idée en soi » ? Les institutions européennes nous ont-elles protégés de la xénophobie et la guerre ? Leur fonctionnement est-il démocratique ? Sont-elles réformables ? C’est à toutes ces questions qu’Olivier Delorme répond en trente (et un) chapitres courts, argumentés et accessibles à tous, même lorsqu’il s’agit d’économie et de monnaie (deux domaines bien trop sérieux pour les abandonner aux idéologues de l’économie libérale).

Pour lui, il est temps de rompre avec 60 ans de mensonges et d’enfumage ! Car le « déficit démocratique » que concèdent certains europhiles n’est pas le résultat d’une dérive du projet initial, mais bien celui de l’idéologie qui le sous tend depuis l’origine, une idéologie qui vise à saper jour après jour l’État social et la démocratie que les combats des générations passées nous ont légués. Comme tous les empires, l’Union européenne s’effondrera un jour.

Mais fautil attendre ce naufrage ? Ou redonner des perspectives d’avenir à notre pays ne suppose-t-il pas d’en sortir au plus vite ? Alors qu’approchent des scrutins majeurs, chaque citoyen doit être conscient que la « question européenne » détermine aujourd’hui la plupart des choix politiques.


l’auteur :
Olivier Delorme : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |