Une culture du viol à la française - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : féminisme, Plume(s) présente aussi :
La barbe   Le sexisme, une affaire d'hommes   J'ai avorté et je vais bien, merci   Une guerre contre les femmes ?   Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin !   Coïts   (G)rêves de Femmes   Histoire du féminisme  
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société -femmes | Pratique

18,00 €  
Une culture du viol à la française

Du « troussage de domestique » à la « liberté d’importuner »

Auteur Valérie Rey-Robert
Editeur : Libertalia
rayon : Politique et société    -femmes
support : Livre
type : essai
thèmes : féminisme | France
ean : 9782377291397
parution : mars 2020
dimensions : 296 pages ; 14 × 20,5 cm
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim'vert
prix : 18,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 2 juillet 2020
réserver

"La culture du viol touche toutes les cultures, tous les pays. Elle présente cependant des particularités bien spécifiques selon le milieu dans lequel elle s’exprime et se développe. En France, chaque fois que la question des violences sexuelles est posée dans le débat public, les mêmes réticences s’expriment. Certains s’élèvent pour dénoncer l’horrible moralisme réactionnaire qui voudrait condamner la liberté sexuelle si chèrement acquise, nuire à l’identité amoureuse nationale en important le puritanisme au pays des libertés.
Avec un vocable bien choisi et une certaine hypocrisie, on évoque l’amour à la française en termes de galanterie, de courtoisie ou de libertinage. On loue nos traditions, l’attention portée aux femmes et la sophistication de nos jeux de séduction. Derrière ce charmant vocabulaire, la réalité est beaucoup moins glamour".

Dans cet essai documenté et novateur, l’autrice analyse et définit les violences sexuelles, déboulonne toutes nos idées reçues et bat en brèche l’argumentaire déresponsabilisant les violeurs.

Elle insiste sur les spécificités hexagonales du concept de s culture du viol s, démythifie le patrimoine littéraire et artistique, et démontre, point par point, qu’il est possible de déconstruire les stéréotypes de genre et d’éduquer les hommes A ne pas violer.


l’auteur :
Valérie Rey-Robert : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |