Mort à la démocratie - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : démocratie, Plume(s) présente aussi :
La participation contre la démocratie   Petite histoire de l'expérimentation démocratique   La démocratie   Radicaliser la démocratie   L'invention démocratique   Sortir de la démocratie   Démocratie, volonté du peuple ?   Mouvements n° 101 : Vive Les Communes !  
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

6,50 €  
Mort à la démocratie

Auteur Léon de Mattis
Editeur : Les Fleurs Arctiques
rayon : Politique et société
support : Brochure
type : essai
thème : démocratie
parution : 2019
dimensions : 104 pages ; 14 × 20 cm
prix : 6,50 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 10 janvier 2020
réserver

Les Fleurs Arctiques proposent une nouvelle édition de « Mort à la démocratie » de Léon de Mattis, ouvrage publié en 2007 chez L’Altiplano et depuis longtemps épuisé. Les 3 textes qui le composent sont réédités en format brochure, augmentés d’un quatrième texte plus récent intitulé Démocratie directe revu depuis sa publication en 2017 dans l’ouvrage collectif Misère de la politique, l’autonomie contre l’illusion électorale aux éditions Divergences. Les quatre brochures sont réunies dans un coffret et l’ensemble est diffusé par nos soins à prix libre.

« La “démocratie directe” est une fausse bonne idée. Elle partage avec sa grande sœur la démocratie tout court le fétichisme de la forme. Elle pense que la manière d’organiser une discussion collective préexiste à la discussion elle-même, et que cette méthode est valable partout, en tout temps, et pour tous types de propos. Défendre la démocratie directe, l’opposer, comme “démocratie réelle”, à la fausse démocratie politique qui régit l’État, c’est croire que notre nature véritable serait enfin révélée si d’aventure on se libérait des contraintes que le système fait peser sur nous : mais se libérer de ces contraintes suppose une telle transformation qu’à la fin du processus nous ne serions plus nous-mêmes, du moins nous ne pourrions plus être ce que nous sommes dans la civilisation du capital. »

Léon de Mattis, Démocratie directe.


l’auteur :
Léon de Mattis : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |